Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  


Cette fiche vous est proposée par : Selenos


Les douze dieux de l’Olympe

Parmi les divinités adorées par les Grecs de l'antiquité, les douze grands dieux qui habitaient sur l'Olympe, la plus haute montagne de la Grèce, tenaient une place à part. Le panthéon olympien, dans sa composition la plus courante (et officielle), comprenait Zeus, Héra, Athéna, Poséidon, Apollon, Artémis, Déméter, Hermès, Aphrodite, Arès, Héphaïstos et Hestia. Dans certaines variations locales, quelques-uns de ces dieux étaient remplacés par Hadès, Dionysos, Héraclès et d'autre divinités locales de moindre importance.

Il est intéressant de comparer la liste des Olympiens donnée ci-dessus avec celle qui a été fournie dans le Taizen, l'encyclopédie Saint Seiya : Zeus, Poséidon, Hadès, Héra, Déméter, Hestia, Athéna, Apollon, Artémis, Hermès, Héphaïstos, Aphrodite.
On peut constater l'absence étonnante d'Arès, étant donné sa présence invariable dans les listes d'Olympiens. Pourtant, le manga et l'hypermythe parlent bien de guerres entre son armée et celle d'Athéna. On ne connaît pas pour l'instant la raison précise de cette absence.
On peut aussi noter la présence d'Hadès alors qu'il n'y figure pas souvent, le royaume des Enfers étant très éloigné de l'Olympe. Il est possible que cela ait été motivé par une raison pratique, car les Olympiens étant présentés comme ceux qui détiennent les Kamuis (les armures les plus puissantes qui existent), il était difficilement concevable que l'un des trois grands dieux s'étant partagé l'Univers n'ait pas la sienne...

La vie des douze dieux sur l'Olympe s'écoulait la plupart du temps de manière pacifique, dans un cadre à la fois idyllique et imposant. En ayant choisi pour demeure ce haut sommet, ils se trouvaient aux confins de la Terre et du Ciel et pouvaient ainsi surveiller toutes les créatures de l'Univers. Leur principale occupation était tournée vers les hommes, qu'ils favorisaient ou persécutaient suivant leur humeur. Leur comportement était d'ailleurs analogue en ce qui concertait leur relations avec leur semblables. Tantôt ils se disputaient violemment, tantôt, réconciliés, ils festoyaient gaiement ensemble, se délectant d'ambroisie et de nectar – la nourriture exclusive des dieux. Le premier entre tous était Zeus le tout-puissant, suivi des autres dans une hiérarchie approximative, où chacun d'eux avait sa propre sphère d'influence. Quel que fût le pouvoir des douze dieux, aucun d'eux ne pouvait violer le serment sacré donné aux eaux du Styx. Styx, fille d'Océan et de Téthys, personnifiait le fleuve sacré des Enfers et avait été honorée par Zeus pour son appui lors de la Gigantomachie. Aussi les dieux prêtaient-ils serment à ses eaux. S'il leur arrivait de ne pas tenir leurs promesses, ils sombraient dans le coma pendant une année et pendant neuf autres années ils n'avaient plus le droit de participer aux assemblées et aux banquets avec leurs semblables.

Si les dieux prêtaient serment à Styx, les hommes, eux, devaient prêter serment « aux douze dieux ». La punition, en cas de violation, était particulièrement cruelle, car les dieux olympiens constituaient en outre le tribunal suprême qui jugeait les fautes des hommes. Et ils exigeaient un respect absolu, veillant à ce que les honneurs institués soient rendus de manière régulière. Les anciens Grecs adoraient chaque dieu séparément, mais aussi tous ensemble, comme l'indiquent les autels consacrés au Panthéon qu'ils érigeaient dans les endroits les plus centraux de leurs cités. « L'autel des douze dieux » sur l'Agora d'Athènes marquait même le centre de la ville, puisque c'était le point de départ pour mesurer les distances !

Sources : mythologie grecque et culte, Haïtali, Athènes, 1997

© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada