Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  


Cette fiche vous est proposée par : The WormLord


L’anneau des Niebelungen

Un grand merci à Florence Aze pour son aimable autorisation et à son site

---

Ceci n'est pas la version mythologique, mais la version de Wagner, parce que je la connais un peu mieux et que je l'aime beaucoup. Malgré tout celà fait cinq ans que je ne l'ai pas vue, donc mes souvenirs sont un peu rouillés... Les wagnériens excuseront les erreurs...


L'or du Rhin
Alberich était un nain qui tenta de courtiser les ondines du Rhin. Celles-ci le repoussèrent, mais en les pourchassant, il vit de l'or au fond de la rivière. Cet or était magique et il pouvait être forgé en un anneau qui donnerait pouvoir sur le monde à son propriétaire, mais celui qui le forgeait devait renoncer à jamais à l'amour. Albérich fit ce sacrifice et devint chef du peuple des nains, qui durent lui forger un immense trésor.

Pendant ce temps les dieux s'inquiétaient, car les géants Fasolt et Fafnir qui avaient construit leur domaine devaient bientôt recevoir en paiement Freya, la déesse de l'amour, qui de plus était celle qui donnait aux dieux leur éternelle jeunesse. Alors que les géants s'impatientaient déjà, Loge, dieu du feu et du mensonge, arriva, et Wotan, le roi des dieux, lui demanda s'il avait trouvé une monnaie d'échange pour Freya. Loge commença par dire que non, bien sûr, rien ne pouvait égaler Freya, et qu'il fallait être bien fou pour renoncer à une jolie femme pour avoir quoi que ce soit d'autre. C'est ainsi qu'il amena la conversation sur Albérich. Les géants, intrigués, dressèrent l'oreille et admirent qu'en échange du trésor d'Albérich et de son anneau miraculeux, ils renonceraient à Freya.

Il ne restait plus à Wotan et Loge qu'à le trouver. Ils descendirent sur terre, juste au moment ou Mime, le frère d'Albérich, qui était devenu son esclave à cause de l'anneau, venait de finir de forger et de remettre à Albérich un casque qui pouvait rendre invisible et pouvait transformer son propriétaire en ce qu'il voulait.

Mime mit les dieux au courant de la situation et ils allèrent parler à Albérich qui se vanta de pouvoir bientôt les dominer à l'aide de l'anneau, et du heaume que venait de lui forger Mime. Loge fit un peu de provoc et commença par mettre Albérich au défi de se transformer en dragon ; il le fit sans peine et le heaume commença à faire très envie à Loge. Puis il lui demanda de se transformer en crapaud, et quand Albérich le fit, il lui sauta dessus et le ligota.

Albérich, comme prix de sa liberté, dut donner non seulement tout le trésor qu'il avait amassé, mais aussi le heaume et l'anneau. Cependant, se voyant ainsi spolié, il maudit l'anneau de sorte que son porteur ne soit jamais heureux.

Wotan rentra dans son palais et essaya d'échanger Freya contre le trésor d'Albérich. Mais pour les contenter, Loge dut donner aussi le casque, et Wotan l'anneau. Il eut beaucoup de mal à s'en séparer, mais finit par s'y résoudre. À peine l'avaient-ils qu'ils se battirent pour savoir lequel des deux aurait l'anneau. Fafner tua Fasolt, puis il alla vivre dans une grotte et se transforma en dragon pour surveiller son trésor.

La Walkyrie
Beaucoup plus tard, un homme appelé Siegmund demanda un jour asile chez un autre qui s'appelait Hunding. Quand il entra dans la maison, sa femme, Sieglinde, était seule. Elle avait été mariée à Hunding de force et n'aimait pas son mari, et elle tomba amoureuse de Siegmund.

Quand Hunding rentra, il commença par vouloir renvoyer ce vagabond, puis il découvrit que c'était un des ennemis de sa famille. Il lui accorda alors le gîte, pour que le combat à mort qu'il avait l'intention de livrer le lendemain soit un combat loyal. Mais Siegmund n'avait pas d'arme. Désespéré, il pria son père, Wotan, de lui accorder l'épée qu'il lui avait promise un jour. C'est alors que Sieglinde vint le voir, et lui dit qu'il y avait dans le jardin une épée plantée dans un arbre et que personne n'avait jamais réussi à retirer. Siegmund prit l'épée, et en discutant avec Sieglinde, il découvrit qu'ils étaient frère et soeur (elle avait été enlevée de chez elle petite fille). Mais même celà ne put diminuer la force de leur amour, et ils s'unirent.

Wotan demanda à sa fille, la Walkyrie Brunnhilde, d'aller aider Siegmund dans son combat. Mais Fricka, sa femme, entra et se plaignit qu'on n'aller tout de même pas aider cet homme incestueux, et fils d'un adultère qui plus est. Wotan fut obligé de se ranger à ses raisons et demanda à Brunnhilde, à contrecoeur, d'aller aider Hunding.

Mais Brunnhilde fit ce que voulait réellement son père plutôt que ce qu'il lui avait ordonné, et elle aida Siegmund. mias Wotan, voyant celà, intervint lui-même dans la bataille et brisa l'épée de Siegmund qu'il lui avait offerte lui-même. Siegmund fut tué. Sieglinde voulut mourir aussi, mais Brunnhilde lui demanda de ne pas le faire pour l'enfant de Siegmund qu'elle portait.

Brunnhilde fut punie par Wotan pour avoir désobéie : il la transforma en humaine, et l'endormit dans un cercle de flammes. Elle ne se réveillerait que je jour où un humain franchirait le mur de flammes, et alors quel qu'il soit elle serait forcée de l'épouser.

Siegfried
Sieglinde était morte en couches, et l'enfant, Siegfried, avait été élevé par le nain Mime, le frère d'Albérich. Celui-ci comptait se servir de Siegfried pour récupérer l'anneau, et ainsi devenir maître du monde, puis le tuer ensuite. Mais il fallait à Siegfried une épée à sa mesure pour tuer Fafner, et Mime ne pouvait forger une épée que Siegfried ne cassait pas de ses mains nues, Il savait qu'il ferait mieux de recoller l'épée de Siegmund, mais ne pouvait y arriver.

Un jour, il apprit par Wotan que seul celui qui ignore la peur pourrait recoller l'épée. Le même jour, Siegfried l'insulta et le rudoya pour son travail et se mit à recoller l'épée seul. Il y arriva. Mime, mort de peur, commença a préparer un poison pour se débarasser de Siegfried.

Siegfried se mit en route pour tuer le dragon, Wotan apparut devant Fafner et lui prédit sa mort, à laquelle il pouvait échapper s'il rendait l'anneau au Rhin, mais Fafner ne pouvait même plus concevoir le fait de vivre sans l'anneau.

Siegfried arriva, et le combat fut bref. Après la mort de Fafner, Siegfried but son sang, et aussitôt se rendit compte qu'il comprenait le langage des animaux. En écoutant les oiseaux, il apprit l'importance de l'anneau et le pouvoir du heaume, et il apprit aussi que Mime projetait déjà de le tuer. Son sang ne fit qu'un tour et c'est lui qui le tua.

Puis il apprit par les oiseaux qu'une très belle femme dormait au milieu d'un cercle de flammes sur une colline proche. Il s'y rendit, et quand Wotan essaya de l'arrêter, il brisa sa lance avec laquelle il avait désarmé Siegmund, puis il réveilla Brunnhilde qui tomba amoureuse de lui.

Le crépuscule des dieux
Siegfried quitta Brunnhilde au matin en lui laissant l'anneau en gage de son amour, puis il se rendit dans une ville. Là vivaient le prince Gunther et la princesse Gutrune, ainsi que leur demi-frère Hagen, qui était secrètement le fils d'Albérich. Il avait la taille des humains, mais la ruse et la bassesse de son père. Il parla aux autres de Siegfried et vanta sa beauté. Il vanta aussi la beauté de Brunnhilde, mais sans dire qu'il y avait quelque chose entre les deux. Et il assura à Gutrune qu'il pourrait lui obtenir l'amour de Siegfried si seulement elle lui faisait boire le philtre qu'il venait de préparer. C'était un philtre qui faisait perdre la mémoire.

Quand Siegfried le but, il oublia Brunnhilde, et Gutrune qui était fort belle réussit à le séduire. Puis, en échange de sa soeur, Gunther lui demanda de conquérir pour lui Brunnhilde, qui dormait au milieu d'un cercle de flammes que Gunther ne pouvait franchir, Siegfried accepta. Coiffé du heaume qui lui donnait l'apparence de Gunther, il réveilla Brunnhilde et lui reprit l'anneau.

Brunnhilde devait épouser Gunther. Quand elle vit Siegfried, elle le traîta de traître mais il ne comprit pas. Puis quand elle vit que c'était lui qui avait l'anneau et non pas Gunther, elle comprit que c'était lui qui l'avait conquise pour un autre... Elle se mit à le haïr, et quand Hagen lui proposa de tuer Siegfried, elle lui appris qu'il n'était vulnérable que par un coup dans le dos.

C'est ce que fit Hagen : il tua lâchement Siegfried, mais Brunnhilde comprit ce qui s'était passé. Pendant que Gunther et Hagen s'entretuaient pour la possession de l'anneau, elle le prit pour elle. Elle aurait pu alors, simplement en le rendant au Rhin, éviter la chute des dieux et le commencement du règne des humains, mais elle refusa, par amour pour Siegfried et rancune pour son père. Et c'est seulement après la mort des dieux que l'anneau fut rendu au Rhin. Hagen se noya en tentant de l'empêcher

© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada