Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  


Shun répond à Animecdz

Après Eric Legrand (la légendaire voix française de Seiya), Christophe Hespel (Aphrodite dans les OAVs d’Hadès), c’est maintenant au tour de Frederik Haùgness de se prêter au jeu de l’interview.

Le comédien belge a prêté sa voix au chevalier d’Andromède, Shun, dans les épisodes de la première partie du chapitre consacré à Hadès, diffusés l’automne dernier en France et en 2002 au Japon.

Chose rare dans ce domaine, Frederik Haùgness est, comme nous tous, un passionné des chevaliers du zodiaque. Nous le remercions donc d’avoir consacré quelques minutes de son temps précieux pour répondre à nos questions.

1 - Revenons d’abord sur votre parcours en tant que comédien de doublage : comment l’êtes-vous devenu ? Quels ont été les rôles qui vous ont marqué ?

Avant tout, je suis comédien de théâtre, c'est pour faire de la scène que j'ai choisi ce "métier", c'est une véritable vocation, une passion devenue mon activité principale. J'ai commencé le doublage en 1996, je sortais de l'école de théâtre et j'avais soif de découverte. Et puis, il faut bien l'avouer, le doublage est mieux payé que le théâtre et la passion seule ne rempli pas toujours les estomacs… Mais le doublage m'a plu. Parce que nous ne sommes pas physiquement représenté, le doublage nous permet d'aborder un panel de personnage nettement plus élevé que le théâtre ou le cinéma ! Par exemple, le hasard a fait que depuis 2 ou 3 ans je double souvent des acteurs noirs !
Je suis rentré dans le monde du doublage sans vraiment m'en rendre compte et assez rapidement : ma compagne (et mère de mes deux filles) en faisait déjà et m'y a emmené. J'ai un scoop pour vous, Shun couche avec Ondine (Pokemon) et Pô (Télétubbies) !!
Sincèrement, lorsque le "produit" (c'est un commerce, on parle donc plus de "produit" et de "client" que de film ou de spectateur. Je déteste ça mais c'est comme ça.) est bon, j'ai énormément de plaisir à faire du doublage, et je joue. Je me souviens de films comme "Bloody Sunday", "Chuck et Buck", "Orgazmo", "Red Dust", "Battle Royal II" ou de séries comme "Nos vies secrètes". Je me suis éclaté sur "Flipper et Lopaka" ! Un dessin animé (pas très bon) où nous étions cinq à faire tous les personnages ! Philippe Allard (le nouveau Seiya) faisait Lopaka, entre autre. Parfois plusieurs de nos personnages parlaient en même temps, alors Phil et moi nous nous les échangions en faisant en sorte que cela ne s'entende pas !! Une expérience épuisante mais très excitante. Doubler un dessin animé est ce que je préfère.


2 - Lorsqu'on vous a contacté pour réaliser cette interview, vous nous avez expliqué que les Chevaliers du Zodiaque sont une passion pour vous. Dans cette optique, qu'évoque, pour vous, ce dessin animé ? Qu'est ce qui vous a fait apprécié cette série ?

Mon premier souvenir de télé est La Bataille des Planètes, en noir et blanc encore. Je suis mangaphage depuis tout petit et le suis resté, un enfant de la génération Goldorak ! J'ai découvert Les Chevaliers comme la plupart d'entre-nous au Club Do… et je n'avais jamais rien vu de tel ! C'était LE dessin animé que j'espérais voir sans imaginer que cela arriverait un jour : un dessin animé mais "sérieux", un peu pour les grands quand même.
Ce qui me passionnais, outre la beauté des armures et les mythologies qui les accompagnaient, c'était cette apologie du courage, du sens de l'honneur et du sacrifice. Ces valeurs, et là je n'apprendrai rien à personne, sont fondatrices et omniprésentes dans pratiquement toute l'animation japonaise. On y trouve aussi un écho éternel du choc d'Hiroshima et Nagasaki: ces villes et ces vies anéanties sur plusieurs générations par la seule arme de destruction massive jamais utilisée, pour le moment. Akira ne parle de rien d'autre.
Pour en revenir aux Chevaliers et à leurs valeurs, je dois avouer que, même si certains "adultes" peuvent en rire, pour moi, elles ont été fondatrices. Et puis, combien de méchants Chevaliers, juste avant de mourir hélas, ne réalisent-ils pas l'erreur du chemin qu'ils empruntaient jusqu'alors ? Tout n'est donc pas blanc ou noir ?
J'ai attendu chaque épisode des Chevaliers jusqu'au chapitre Poséidon, mais je trouvais alors que les scénarii s'appauvrissaient: c'est un peu la troisième fois qu'on nous sert le principe de la marche au Sanctuaire. A 20 ans, à l'école de théâtre (l'IAD), avec un copain de classe, nous rejouions inlassablement des scènes des Chevaliers, répétant sans cesse les célèbres "attends !" que Seiyar (ou l'un des ces compagnons) prononçait à terre, baignant dans son sang et laissé pour mort par un méchant doré. Après tout, être acteur c'est jouer…
Devenu "adulte" à mon tour, je n'ai jamais cessé de regarder des dessins animés. J'ai sauté sur l'intégral du Sanctuaire et de Asgärd (en VHS) ! Et maintenant mes filles connaissent par cœur Capitaine Flam, Ulysse 31, Albator et Sherlock Holmes (si, si, c'est pour elles que j'ai acheté les DVD) !


3 - Comment un fan de la série comme vous a-t-il réussi à prêter sa voix à l'un des héros ? Se prépare-t-on à doubler une série qu’on apprécie différemment d’une série qu’on ne connaît pas (ou à peine) ?

Redevenez enfant un instant. Vous jouez à Capitaine Flam dans la cour de récréation, vous vous identifiez à lui. Et puis un jour on vous propose non pas de jouer le Capitaine mais de l'être, pour de vrai ! Je ne sais pas ce que penserait un psychanalyste de tout ça… mais pour moi, ce fut comme réaliser un rêve d'enfant.
Il n'y a généralement pas de préparation particulière lorsque l'on s'apprête à doubler un film. Mais dans ce cas précis, je me suis repassé quelques épisodes de la première VF. Mon timbre de voix est très différent de celui de Serge Bourrier, et même si je suis assez bon imitateur, je savais que "mon" Shun serait nouveau. En revanche, travaillant énormément à l'oreille, j'ai cherché à reproduire ses inflexions, la façon dont Serge Bourrier abordait les mots, son phrasé. La version japonaise me nourrissait pour le ton, l'énergie et le sens de la scène mais avant chaque prise, je tachais de m'imaginer comment Serge l'aurait joué. Ma voix étant plus proche de celle d'Eric Legrand, je me suis également servi de son jeu, de sa gestion de la respiration des mots. Je dirais que "mon" Shun est un cocktail du phrasé de Bourrier, de l'énergie de Legrand et de moi-même.
En conclusion, oui, je n'ai pas abordé ce travail comme d'habitude. Généralement, notre seule source d'information et d'inspiration est la version originale. Et là, certains doubleurs cherchent à se rapprocher, sonorement, le plus possible de l'acteur qu'il double, et d'autres recréent un personnage en ne se basant que sur l'image et sur leur propre personnalité.


4 - Les OAV Saint Seiya Hadès étaient particulièrement attendues par les fans français, notamment à cause du renouvellement de l'équipe de doublage : en aviez-vous conscience ? Vous même, en tant que fan, quelles étaient vos attentes avant ce tournage ?

Je ne me rendais pas compte à quel point c'était attendu, moi je l'attendais et surtout je ne m'attendais pas à ce que l'on me le propose !
Tout ce que je souhaitais ce que l'on puisse accomplir un travail de qualité (ce qui sous-entend avoir du temps) et dans la continuité de la première VF que, personnellement je trouvais très bonne. Je me suis même demandé pourquoi ce n'était pas les premières voix qui la faisait. Mais bon, on nous propose de prendre la relève, c'est un rêve qui se réalise, j'accepte évidemment !
Je tenais à cette continuité et au respect du travail accompli par nos prédécesseurs. J'avais très peur qu'on nous demande de faire le même travail bâclé que sur la VF du Chapitre du Sanctuaire sur PS2 ! Pour le jeu, je me suis demandé pourquoi ils avaient sollicité Eric Legrand si c'est pour faire n'importe quoi autour ? Et puis, déjà apparaissait le problème de prononciation de noms de personnages et des attaques…
Personnellement, et ça n'engage vraiment que moi, j'aurais conservé les prononciations initiales, toutes ! CosmoS, SeiyaR, ShiriU, MU (alors ça vraiment, le mou du bélier !), ShIna, etc. Tant pis si ça diffère de la VO, et que c'est pas comme ça qu'on dit en japonais ! Moi, enfant, c'est SeiyaR et son copain ShiriU que j'ai rencontré, et leurs attaques étaient en français, toutes ; il fallait y penser avant !


5 - Nous savons que vos prédécesseurs (Eric Legrand, Serge Bourrier, etc.) n'avaient pas pu choisir le personnage à doubler. Etait-ce la même chose pour vous ? Auriez-vous préféré doubler un autre personnage ?

Seiyar ou Shiriu m'auraient plu aussi, mais Shun est un personnage particulier, plus complexe, un guerrier qui ne veut pas se battre ! Ikki aussi me touche, mais là je manque franchement de testostérone !
Non, on ne choisi pas, c'est le "client" qui choisis en fonction du timbre de nos voix.


6 - Nous nous rappelons tous qu'au début de la série, Shun avait hérité d'une voix féminine. Par la suite, Serge Bourrier lui donna une voix douce et calme allant de pair avec son tempérament. Pour cette version « années 2000 », comment avez-vous réussi à cerner le personnage et à lui donner ce timbre de voix ?

Alors ça, la voix de fille, même gamin je ne pardonnais pas ! Je trouve le travail de Serge Bourrier remarquable sur Shun. Je l'ai déjà dit, j'ai tenté de marcher sur ses pas. Cela dit, j'ai le souvenir que l'on m'avait demandé de rajeunir un peu ma voix, en nous rappelant que les Chevaliers ont entre 14 et 18 ans. Moi, enfant, je les voyais plus âgés. Là encore, il semble que la volonté soit de se rapprocher de la VO.

7 - Certains fans se plaignent d’un manque de vie, de personnalité, de charisme donné aux personnages par rapport à la version originale. Que leur répondriez-vous ?

Pour le manque de vie je ne sais pas. Ce qui rendait sans doute plus charismatiques les voix de la première VF est probablement le fait que les doubleurs faisaient plusieurs personnages. Ce qui les obligeaient à prendre des voix plus typées pour chacun de leur différents personnages, pour qu'on les différencie. Moi, j'aime assez cette école ; c'est une convention que les enfants acceptent sans difficulté. Je suis très admiratif, par exemple, du travail de l'équipe de Sherlock Holmes. Ils ne devaient pas être plus cinq et c'est très ludique, plein de fantaisie et d'imagination. Je suis grand fan de Gérard Hernandez, ce type est fou et bourré de talent, son Moriarty me fait mourir !
Mais pour revenir à votre question, je peux vous assurer que nous avons donné, tous, le meilleur de nous même, tout en cherchant à satisfaire tout le monde…


Venons-en maintenant aux conditions de tournage :

8 - En visionnant ces épisodes à la télévision, nous avons eu l'impression qu'un gros travail d'adaptation a été réalisé pour ce tournage, qui a duré plus longtemps que prévu, du fait, semble-t-il d'une volonté de respecter le plus possible la version originale : avez-vous ressenti la même chose durant les enregistrements ?


Je ne sais pas exactement dans quelle mesure l'adaptation est proche ou non de la VO. Je me souviens quelle était bonne et "jouante". Parfois trop peu de mot, peut-être. Il est vrai cependant que, dans la plupart des cas, les comédiens disposent d'une marge de manœuvre lors de l'enregistrement : nous sommes souvent amenés à parfaire l'adaptation faite par les auteurs, la rendant plus parlée, plus vivante ou plus proche de l'interprétation que nous proposons pour un personnage. Ici, l'adaptation était approuvée par le "client" et on nous demandait de la respecter le plus possible.

9 - Selon certaines rumeurs, le tournage aurait été supervisé par un représentant de la TOEI. Info ou intox ?

Je ne sais pas si c'était une représentante de la TOEI, mais lors des premiers enregistrements la cliente était en studio. C'est souvent le cas sur les produits pointus ; ils sont là pour préciser leur demande et s'assurer que nous prendrons la bonne direction. Un premier débat avait eu lieu sur la prononciation des noms, j'ai exprimé alors mon point de vue de spectateur du temps Club Do.

10 - AB Production, propriétaire des droits de la série en Europe, a-t-il, à votre connaissance, posé des contraintes pour ce doublage ?

Je ne sais pas. Moi je ne me suis pas senti particulièrement oppressé ou contraint. Je ne sais comment la prod chez MADE a vécu la chose.

11 - Christophe Hespel nous a indiqué que vous découvriez le texte au fur et à mesure sur le prompteur : avez-vous eu la possibilité de vous en écarter ou de prendre quelques libertés pour, par exemple, ajouter de l'émotion dans les propos ?

J'ai déjà répondu en partie à la question plus haut. J'ai tendance a beaucoup adapter en studio, à prendre des libertés et je n'ai pas le souvenir d'avoir été frustré : soit l'adaptation était vraiment bonne, soit j'ai pu prendre suffisamment de liberté à mon goût, je ne sais plus.
Christophe a raison, on découvre la séquence en la regardant une fois ou deux, puis on enregistre et enfin on corrige les erreurs.
Généralement, par session, on suit le parcours d'un ou deux personnages (parfois plus) sur plusieurs épisodes. Je précise cela parce que sur votre forum je lisais que certains membres trouvaient que l'on s'améliorait d'un épisode à l'autre. C'est un hasard parce que nous n'enregistrons pas nécessairement dans la continuité.


12 - Concernant les autres comédiens qui ont participé à ce doublage : quelles relations avez-vous eu avec eux ? Connaissant bien la série, avez-vous cherché à les conseiller, à les aider à mieux s'imprégner des personnages qu'ils ont doublé ?

Le directeur de plateau était lui-même un grand fan, il a mon âge, lui aussi un membre de la génération Goldorak. C'était la personne idéale pour mener à bien notre VF. Et, cerise sur le gâteau, depuis plusieurs années, il s'essaye au japonais: si ça c'est pas de l'amour…
Lors des enregistrements nous discutions beaucoup, le directeur de plateau et moi, et nous étions souvent d'accord mais le dernier mot lui appartenait. C'est normal, c'est son boulot. Ensuite, notre travail était soumis au client.
C'est aussi le directeur de plateau qui a préparé le casting et, dans ses propositions de voix, nombreux était ceux qui connaissaient les Chevaliers. Je figurais sans doute parmi les plus accros mais la plupart d'entre-nous entrait sur terrain connu.


13 - Avez-vous regardé les épisodes de Saint Seiya Hadès (ou d'autres séries que vous avez doublées) lors de leur diffusion à la TV ?

Pour me consacrer entièrement à mon art, en tant qu'ex-téléphage vorace, je me suis séparé de la télévision il y a dix ans. Mais je dispose d'un écran et d'un lecteur DVD. Il me faudra donc attendre la sortie DVD pour entendre mon travail et voir les épisodes dans leur entièreté. Cela dit, j'ai vu quelques extraits sur YouTube et c'est grisant… Une sensation étrange, c'est la suite de la série que je regardais ado et y a ma voix dedans !
Détail amusant : si je veux voir mon travail, je dois aller au magasin et l'acheter comme tout le monde. Parfois ça me coûte plus cher que ce que j'ai gagné. C'est absurde et injuste mais c'est comme ça…


14 - Ce doublage vous a-t-il laissé des regrets ?

Franchement, le chipotage sur les noms, je ne m'y fait pas. Mais bon, finalement, ce n'est pas si grave que ça et mon point de vue n'est pas partagé par tous (cf. votre forum). L'important c'est que les Chevaliers soient de retour !

15 - Une dernière question : vous entendra-t-on à nouveau dans le rôle de Shun ?

Je l'espère de tout cœur ! Rien n'est annoncé pour le moment. Cela dit, j'ai cru comprendre que dans la suite, Shun devenant Hadès, la version japonaise lui octroyait une grosse voix bien grave ! Je vais devoir fumer encore plus et hurler dans quelques coussins pour descendre de quelques octaves, mais j'ai bien peur que Shun m'échappe… Nous verrons bien.


Mercredi 14 Février 2007 à 19:19:40, rédigée par Ex-Floodeur
Signaler une erreur






Page 1 sur 5 1 2 3 4 5


le 14/02/2007 à 19:58:31 par gryphin-no-minos


sympa ! là on a un fan, qui répond un franchement (je pense ) ca change un peu de l'autre interview.les questions sont bien centrées, bonne interview ésperons-en d'autres !
edit:
ca y est c'est fait !



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 20:00:06 par havok-as-cosmic


[quote author=Ex-Floodeur link=topic=10859.msg253581#msg253581 date=1171477180]
Cela dit, j’ai cru comprendre que dans la suite, Shun devenant Hadès, la version japonaise lui octroyait une grosse voix bien grave ! Je vais devoir fumer encore plus et hurler dans quelques coussins pour descendre de quelques octaves,
[/quote]
Je vais devoir fumer plus  Excellent. j'espère que ça marchera avec l'extase ou l'opium s'il reprend les commandes de Shun dans un probable StSeiya Hades Meikai VF.



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 20:10:04 par Ex-Floodeur


[quote author=gryphin-no-minos link=topic=10859.msg253597#msg253597 date=1171479511]
quoique j'aurais ajouté "avez vous des information à propos d'un hypottétique doublage du meikai?" sinon bonne interview ésperons-en d'autres !
[/quote]relis bien la dernière question / réponse



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 20:25:47 par Aquarius_no_Camus


J'adore 
Quelle différence ! on voit que ce n'est pas un bete taf qu'il fait pour son cachet en fin de mois.


                   Citation

Je tenais à cette continuité et au respect du travail accompli par nos prédécesseurs. J’avais très peur qu’on nous demande de faire le même travail bâclé que sur la VF du Chapitre du Sanctuaire sur PS2 ! Pour le jeu, je me suis demandé pourquoi ils avaient sollicité Eric Legrand si c’était pour faire n’importe quoi autour ? Et puis, déjà apparaissait le problème de prononciation des noms de personnages et des attaques…
Personnellement, et ça n’engage vraiment que moi, j’aurais conservé les prononciations initiales, toutes ! CosmoS, SeiyaR, ShiriU, MU (alors ça vraiment, le mou du Bélier !), ShIna, etc. Tant pis si ça diffère de la VO, et que c’est pas comme ça qu’on dit en japonais ! Moi, enfant, c’est SeiyaR et son copain ShiriU que j’ai rencontré, et leurs attaques étaient en français, toutes ; il fallait y penser avant !


J'aplaudi ca 
Rien à dire de plus.
EDIT:  j'oubliais le plus important, [size=14pt][color=red]UN ENORME MERCI [/color] [/size]



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 21:27:35 par *Shun*



je n'en suis pas encore arrivé à Hadès donc je ne connait pas sa voix mais franchement cette interview donne vraiment envie de l'entendre.
J'aime beaucoup la voix de l'ancien doubleur, si elle s'en rapproche alors ça ira 
Dans l'interview il nous montre un vrai investissement et ça fait plaisir. Lorsque j'aurais écouté je reposterais ici pour vous dire ce que j'en pense, enfin d'après ce qu'il dit ça laisse présager le meilleur.
Un grand merci à lui pour avoir doublé Shun 



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 21:57:01 par shaka_fan


Il est vraiment sympa
J'aime bien toutes ces anecdotes qu'il raconte, et comment les cdz l'ont influencé depuis sa jeunesse


                   Citation

EDIT:  j'oubliais le plus important, UN ENORME MERCI


+1



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 22:14:56 par Helioss


Un bon interview, vivant!
Ca change du dernier ^^.
C'est vrai que c'est agréable de voir un doubleur fan, qui s'investit vraiment!
Moi je m'adapte très bien aux nouvelles voix. D'ailleurs si je n'avais pas vu qu'il y avaient de nouveaux doubleurs, je ne l'aurais pas remarqué...



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 22:16:24 par Johnny


J'ai lu l'interview, merci floody ! Visiblement, rien n'est perdu pour le Meikai... Par contre, je ne partage pas son avis sur les noms VF : j'ai été très content que Seyar ait été remplacé par Seiya ! En tout cas, c'est un vrai fan, c'est bien de voir que la VF de fille de Shun l'énervait au début ! Berk !
Sinon, Helioss, pour les nouveaux doubleurs, je l'aurais remarqué, surtout pour Shiryu, Ikki et Mû !



Haut retour au début de la page


 

le 14/02/2007 à 23:57:56 par Nicodémüs


Aaaah !! Quand même, ça existe des doubleurs-fans (ou l'inverse) !! En même temps, s'il a vu les épisodes au Club Do, c'est normal qu'ils soient un peu plus imprégné que les anciens doubleurs et, franchement, ça fait plaisir à voir. On sent qu'il s'est investit à fond dedans en prenant la peine de revoir des épisodes, d'essayer de coller à l'ancien doubleur de Shun... Enfin, il n'y est pas allé comme ça, les mains dans les poches.
Et puis pour l'histoire des noms, Seiyar/Seiya, ça ne me dérange pas... mais qu'est-ce que je suis d'accord avec lui sur le "Mou" du Bélier (aaargh, j'aurai jamais cru écrire ça une jour ! *snif*) !!! Et puis pour le cosmos/cosmo aussi.
Enfin bref, il m'a l'air bien sympa en plus (avec toutes ses petites anecdotes). Cet article fait plaisir à voir (lire) et je lui dis un grand merci pour avoir accordé un peu de son temps à vos questions.



Haut retour au début de la page


 

le 15/02/2007 à 11:43:37 par Cedde


Son investissement fait plaisir à voir 
J'espère qu'il continuera à doubler Shun lorsque les autres OAV arriveront.
D'autres interviews sont-elles prévues ?



Haut retour au début de la page


 
Page 1 sur 5 1 2 3 4 5






Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada