Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Dyvimm


Le Jugement dernier

Plaine d’Asgard

            Quatre combattantes de Mars parcouraient, sous un blizzard intense, une immensité de neige parsemée de blocs de roches protubérants, bordée au sud par des bois et au nord par une montagne proéminente. Loin à l’ouest se trouvait l’Océan de Glace. Au-delà du mont, encore plus haut, l’imposante statue d’Odin, Seigneur d’Asgard, était masquée par la violente tempête.

            Les quatre amazones étaient recouvertes d’une épaisse fourrure et d’une cape noire les enveloppant de la tête aux pieds. Celle qui était à leur tête avait dû la déchirer pour se bander la main. Leur vitesse était constante, mais les conditions climatiques et la toute puissance d’Odin limitaient grandement leurs capacités. Elles s’approchèrent enfin des premiers contreforts de la montagne, poursuivant dans une vallée escarpée serpentant entre les parois rocailleuses.

Un bloc de glace se détacha de leur gauche et s’encastra profondément dans le sol à quelques mètres d’elles. Dans la tourmente des vents, aucune n’y porta attention. Pourtant un peu plus loin, un tremblement plus important fit frémir la montagne environnante et une importante chute de neige menaça de les ensevelir.


            « Restons sur nos gardes, je sens une présence autour de nous !

_ Oui, elle est partout et nous entoure ! »

            Otrere ressentait une énergie diffuse qui s’opposait à leur avancée.


            Les secousses continuèrent fissurant le sol sous leurs pieds. Elles n’eurent aucun mal à se stabiliser sur une partie immobile alors qu’une épaisse vapeur s’infiltrait à travers la glace en volutes de fumées. Les vibrations s’accentuèrent encore.


            « Ce tremblement de terre n’est pas naturel, dépêchons-nous ! »


           Mais alors que les quatre amazones s’élançaient, une lame de lave surgit brusquement manquant les carboniser.


            « On dirait que toute la région entre en éruption !

_ Oui, je sens un cosmos derrière tout cela ! Restons groupées ! »


            Sous l’impulsion de Lysippée, les guerrières se mirent dos à dos, prêtes à se défendre mutuellement, en alerte. Le col du mont le plus proche explosa sous la pression des gaz et d’importantes gerbes de lave et de gaz s’élevèrent dans le ciel et retombèrent en pluie dévastatrice tout autour des Eloims.


            « Il ne faut pas rester ici ou nous allons êtres ensevelies ! »


            Tanaïs les pressait d’entrer dans un abri à flanc de montagne et pénétra dans une large cavité aux émanations soufrées. Les vibrations y étaient toujours importantes, mais atténuées.


            « Qu’allons-nous faire maintenant ? On ne peut pas attendre ici que toute la région explose ! » Lompado s’inquiétait, cette mission qui était censée être de la routine se révélait plus dangereuse que prévue.

« Non, il va falloir sortir d’une manière ou d’une autre… Si seulement nous avions nos Arcanes, nous pourrions partir sans problème !

_ Mikaelle a dit que nous n’en aurions pas besoin.

_ Et bien elle s’est trompée ! » L’attitude de Lompado irritait Lysippée encore d’avantage que leur situation.

_ Morrigan nous a dit de ne les utiliser qu’avec parcimonie. Il s’agit d’un cadeau des Dieux !

_ Tu ne trouves pas que notre cas est suffisamment désespéré ? Si nous attendons encore ici, nous allons mourir asphyxiées, et nous ne pouvons pas perdre d’avantage de temps. Notre mission devait être rapide, il n’y a plus aucun Guerrier Divin sur ces terres !

_ Mais alors d’où vient cette force que nous ressentons tous ? Et celle qui était dans le bois ? Waltraute ne nous a toujours pas rejointes… » Lysippée également s’interrogeait sur ce qui pouvait retenir leur compagne.

« C’est pourquoi nous allons faire appel à nos Arcanes !

_ Tiens donc, voilà une belle brochette de fières guerrières ! »


            Les quatre amazones tournèrent la tête vers l’entrée de la caverne d’où une nouvelle voix venait de résonner. Une aura blanche irradiait et illuminait toute l’entrée.


            « Qui va là ! Montre-toi !

_ Je ne me cache pas. Vous avez bien choisi votre grotte à ce que je vois ! »


            L’inconnu s’avança vers elles. Il portait une armure blanche partielle et scintillante, un bouclier au bras gauche et une peau de bête en guise de cape, nouée sur son épaulette droite. Son casque était orné de deux paires d’ailes et d’une tête de cygne.


            « Un Guerrier Divin ?! Je croyais qu’ils avaient tous disparus !

_ Non, je suis un Chevalier du Zodiaque. Je m’appelle Hyoga, Chevalier de Bronze du Cygne ! » Lysippé était estomaquée par ce qu’elle entendait. Il n’avait jamais été question d’affronter des chevaliers du Zodiaque ! Ils étaient censés combattre au Sanctuaire, pas en Asgard.

« Alors les Chevaliers d’Athéna ont décidé de venir en aide à la princesse Hilda, mais ils ne nous envoient qu’un Chevalier de Bronze ! C’est pathétique… N’y a-t-il donc plus ni Chevaliers d’or, ou d’Argent pour nous recevoir ?

_ Je viendrais très bien à bout de vous quatre, ne vous faites pas de soucis ! »


            Un bloc de granite se détacha de la paroi et tomba sur Hyoga qui l’évita sans sourciller. Il avait retrouvé son armure de Bronze terrestre et regrettait la formidable Armure Divine des Enfers.


            « Nous n’avons pas le temps de t’affronter ! » - affirma Lompado - «  Nous sommes venues pour voir la princesse Hilda. A ce rythme, je suppose qu’elle ne tiendra plus très longtemps, la tempête faiblit de minutes en minutes. Lompado, occupe-toi de ce Chevalier de Bronze, il ne devrait pas te retenir bien longtemps ! »


            L’amazone acquiesça de la tête et prit une pause de combat.


            « Je suis Lompado, Eloim de Yeyalel, au service du Séphire de Hod, la Gloire. SCORPION STING !! »


            L’Eloim se souleva dans les airs, accomplissant une étrange pirouette en se contorsionnant pour envoyer un rayon ocre sur le front de Hyoga. Ce dernier invoqua son cosmos les yeux clos. Le rayon percuta une couche de givre formée devant le jeune homme. Les autres Amazones s’étaient aussitôt élancées vers la sortie, dépassant le Chevalier du Zodiaque. Quand il rouvrit les yeux, qu’elle ne fut pas sa surprise de voir que la glace devant lui était finement perforée sur toute sa largeur et que le rayon était venu se ficher directement dans sa poitrine.


            « Tu croyais peut-être pouvoir arrêter mon attaque si facilement ! Mais le venin du Scorpion s’est insinué dans tes veines et il ne te reste pas longtemps avant de mourir dans d’affreuses souffrances ! »


            Hyoga ressentit une pointe de chaleur dans sa poitrine et les battements de son cœur s’accélérèrent si brutalement qu’il tomba à genou.


            « Décidément, les Chevaliers du Zodiaque sont bien prétentieux. S’ils croient pouvoir nous arrêter avec de simples Chevaliers de Bronze !!

_ Tu ne crois pas si bien dire… »


            Le cosmos de Hyoga s’éleva dans la grotte et même Lompado fut étonnée et effrayée de l’ampleur qu’il prenait, dépassant largement le sien.


            « Ça ne sert à rien Chevalier, tu vas bientôt mourir !

_ Sache que le scorpion m’a déjà blessé, mais que ton venin n’est rien à côté de celui de Milo ! »


            Il se releva tout en développant davantage son aura. Tout l’intérieur de la caverne se figea. Une couche de glace se forma à l’endroit de la piqûre.


            « Ton venin n’ira pas plus loin !

_ Peut-être mais tu es handicapé et le venin a déjà atteint ton cœur en quantité suffisante ! Nous verrons si tu sais résister à toutes les piqûres que je t’infligerai et si tu oseras te transformer complètement en glaçon ! SCORPION STING !! »


            A nouveau l’Eloim s’envola, mais cette fois Hyoga ne lui laissa pas le temps d’attaquer et déclencha une tempête de neige ! POUSSIERE DE DIAMANT !!


            Lompado s’encastra dans le mur, sa cape gela et se fracassa en milliers de particules de glace.


            « Si tu ne mets pas ton armure, je viendrais très rapidement à bout de toi.

_ Soit ! Que l’Arcane Sacrée de Yeyalel me rejoigne ! »


            Mais aucune protection n’apparut au-dessus de l’amazone qui restait incrédule…


            « Je n’ai pas de temps à perdre, je dois rejoindre tes compagnes. Tu m’excuseras, je n’ai pas l’habitude de m’en prendre à des femmes, mais je sais qu’il ne faut jamais sous-estimer son adversaire ! QUE LE CERCUEIL DE GLACE SE REFERME SUR TOI !!! »


            Levant le majeur en l’air, un air glacial s’abattit sur Lompado alors qu’au même instant, une explosion d’ocre bloqua le flux glacé : l’Arcane de Yeyalel venait d’apparaître devant l’Amazone. Sa forme totem représentait un étrange scorpion pourvu de deux ailes en plumes.


            « Le Génie du Scorpion ! »


            L’Arcane se détacha et recouvrit intégralement l’Eloim.


            « Maintenant tu ne pourras plus rien contre moi ! SCORPION STING !! »


            Cette fois, beaucoup plus rapidement, Lompado s’envola dans les airs et une étrange partie de son Arcane en forme de dard de scorpion pointait par-dessus sa tête. Un rayon partit de cette extrémité vers Hyoga qui fut obligé de sauter pour éviter le coup, contre-attaquant aussitôt.


            « POUSSIERE DE DIAMANT !! »


            Lompado évita à son tour l’attaque du Chevalier en se précipitant vers lui et lui porta un violent coup de pied latéral que Hyoga bloqua de son bouclier. Ils échangèrent une suite de coups dont la vitesse allait en s’accentuant, dépassant mach 1, puis le niveau des Chevaliers d’Argent traditionnels. Les coups-parades étaient si rapides que l’air sifflait autour d’eux alors que la grotte tremblait et se remplissait de gaz.

            Les coups de Hyoga dépassèrent ceux de son ennemie qui s’écrasa au sol en soulevant un nuage de poussière.


            « POUSSIERE DE DIAMANT !! »


            La glace enveloppa Lompado une seconde avant de se fissurer et d’éclater en milliers de cristaux.


            « Il te faudra plus qu’un peu de froid pour venir à bout de moi ! SCORPION STINGS !!! »


            Les rayons lumineux fusèrent instantanément de l’Arcane de l’Eloim, moins puissants que les précédents, mais plus rapides et plus nombreux. Hyoga devait se déplacer à la vitesse de la lumière pour les éviter, tout en se rapprochant d’elle. Lompado augmenta encore la vitesse de ses coups, mais aucun n’arrivait à atteindre le Chevalier de Bronze.


            « Je ne savais pas que les Chevaliers de Bronze étaient si rapides, tu n’es pas un Chevalier ordinaire ! »


            Hyoga parvint enfin à portée de l’Amazone et d’un geste vif s’empara de la queue du Scorpion. Fermant les yeux, il généra un froid si intense que l’Arcane se mit à geler et cessa ses attaques. Lompado en profita pour assener de violents coups dans l’abdomen de son ennemi avant d’entendre l’organe offensif de son Arcane se briser en mille morceaux comme du verre.


            Hyoga s’éloigna d’un bond en se tordant en deux. Lompado était ahurie devant l’état de son Arcane.


            « Comment as-tu pu ?! … Tu me le paieras !!! »


Sanctuaire, Maison du Bélier

A quelques mètres de hauteur, un jeune garçon aux cheveux roux épars dominait la vallée qui s’étendait à ses pieds. Une cape enroulée autour de son cou voletait dans son dos au gré du vent. Il contemplait au loin les ennemis d’Athéna qui se rapprochaient…


            Ils arrivent… Les Chevaliers de Bronze n’auront pas pu les retenir très longtemps, nous aurions dû nous en douter. Les combats à venir seront terribles. Pourquoi cette guerre alors que le sanctuaire n’a jamais été aussi affaibli ? Si mon maître et les autres Chevaliers d’Or étaient là, ils n’auraient pas pu aller bien loin, mais dans notre état, combien de temps les retiendrons-nous ? L’horloge du sanctuaire est allumée, le temps nous est compté.

Je ferai mon devoir de chevalier et je les empêcherai de passer, j’en fais le serment ! Pour vous, Mû, mon maître, je protégerai la Maison du Bélier au péril de ma vie et pas un ne passera ! Je me suis entraîné durement depuis votre mort, perfectionnant les techniques que vous m’aviez enseignées. Les chevaliers divins m’ont également aidé, mais si vous aviez été là, j’aurais progressé bien plus vite. Une partie de votre savoir a disparu avec vous, malheureusement. Je ne sais pas si un jour je serais digne de prendre votre relève…

Aujourd’hui je combattrai avec toute ma force, celle que vous m’avez donnée et celle que j’ai développée depuis votre disparition. Il ne sera pas dit que la Maison du Bélier n’était pas protégée lors de la guerre contre Mars ! J’ai demandé au Grand Pope de m’accorder cette faveur et même sans armure, je la remplirai de mon mieux !

            Ils ont commencé à gravir les premières marches. Je vais les accueillir comme il se doit…


 


            Une quinzaine de combattants de Mars gravissait les marches menant à la maison du Bélier. Il était visible que ce temple avait subi de nombreux affrontements et les falaises environnantes en témoignaient. Les dernières marches étaient détruites et un profond cratère bloquait l’entrée de la première maison du Zodiaque.

            Sanosuke fit un rapide décompte des combattants dont il disposait. Trois Ishims et trois Keroubims s’occupaient encore des Chevaliers de Bronze. Ils les rejoindraient par la suite. Il avait donc avec lui les Séphiroth de l’Equilibre et leurs Combattants respectifs, c’était bien plus qu’il en faudrait pour franchir les douze palais et se rendre devant Athéna comme sa Majesté Mars l’avait ordonné.


            Mintaka se tenait en avant du groupe. Franchir les douze palais ne serait pas très difficile. Cette tâche réputée impossible en la présence des douze gardiens ne devrait pas poser de problème en leur absence. Comme il l’avait appris de Diomède, les douze Chevaliers d’Or avaient péri en affrontant Hadès. Quelque part, Mintaka le regrettait : il n’y aurait guère de gloire à atteindre le Grand Pope dans ces circonstances. Le Grand Pope… la seule personne du sanctuaire que Mintaka désirait vraiment affronter, le seul qui soit d’un niveau supérieur aux Chevaliers d’Or eux-mêmes. Le Séphire de Malkuth était impatient d’arriver dans ce palais suprême, dernier rempart avant la mythique déesse Athéna.

            Comme il s’y attendait, personne ne se présenta à leur arrivée devant la maison du Bélier. Mintaka ne ressentait pas la moindre énergie se dégager de cette Maison. En revanche, comme il aurait aimé connaître les trésors que cette construction rassemblait. La Maison avait vu plus de combats que n’importe quel Chevalier et son état actuel laissait envisager des derniers affrontements dont elle avait été témoin.


Sanosuke


            Mintaka me regarde. Il a compris que cette Maison est vide, aucune énergie ne s’en dégage sinon l’aura dans lequel tout le Sanctuaire est baigné… Aucune énergie… pas tout à fait… Les pierres sont encore empreintes des derniers combats qui ont eu lieu ici, des événements vraiment extraordinaires pour que les pierres ne cessent de transmettre ce faible message. Une explosion de cosmos sans précédent en a marqué tous les atomes… En revanche aucune énergie d’un quelconque gardien. Restons sur nos gardes et avançons…


            Le groupe s’avançait prudemment sur le parvis du temple quand soudain Mintaka ressentit un puissant cosmos qui se réveillait à l’intérieur. D’un geste du bras, il fit signe à tout le monde de stopper leur avancée.


 


Mintaka


            Le gardien de la Première Maison du Zodiaque. Il vient d’arriver dans son temple. C’est étrange, sa puissance me semble extraordinaire ! Pourtant le sanctuaire ne doit plus disposer de Chevaliers de cette valeur ! Celui-ci doit être extrêmement fort pour avoir réussi à cacher son aura pendant si longtemps !


 


            Kiki s’avança entre les colonnes monumentales de la Maison du Bélier. Il en admirait toujours autant l’aspect robuste et délicat, et pourtant il y venait très rarement. La demeure de son maître… Tout ici lui rappelait Mû, bien trop fortement. Il préférait loger à Jamir où il s’entraînait durement. Il s’était téléporté directement de la Tour de Jamir au Sanctuaire et maintenant jusqu’à la Maison de son maître. C’était sans conteste le seul à pouvoir réaliser un tel déplacement depuis la disparition de Mû, mais le jeune garçon n’avait plus rien du gamin qu’il était sept ans plus tôt, son pouvoir télékinésique s’était largement étendu. Toute téléportation à l’intérieur des douze Maisons était rendu impossible par le cosmos éternel d’Athéna, sauf pour atteindre la première.


            Les combattants de Mars sont là. A moi d’aller à leur rencontre ! Mon premier vrai combat…


            Kiki traversa la demeure et arriva au seuil du temple. Devant lui les guerriers étaient vêtus de protections très différentes les unes des autres, les Arcanes. Que pouvaient bien valoir ses protections ? Kiki le découvrirait bientôt.


Vallée d’Asgard

            Les trois amazones avaient réussi à quitter le déchaînement des montagnes et volcans d’Asgard et poursuivaient leur route vers le Palais d’Hilda dans un blizzard faiblissant.


            « Nous n’allons plus tarder à atteindre le Palais de la Princesse. Préparez-vous, il y aura sûrement des gardes ! » Lysippée avait hâte d’en finir.

« Et peut-être d’autres Chevaliers du Zodiaque… »


            Soudainement, un sifflement se fit entendre au loin qui se rapprochait à vive allure. Lysippée s’arrêta, prête à riposter quand elle distingua clairement deux tornades venir dans leur direction !


            « Quel est ce prodige ?

_ Attention, ça vient droit sur nous ! »


            Les deux tornades fauchèrent les amazones comme des fétus de paille et les firent voltiger dans les airs. Les trois guerrières retombèrent au sol en se rattrapant sur leurs pieds. Les deux tornades avaient disparu.


            « Ces tornades ne sont pas naturelles !

_ En effet, les revoici ! »


            A nouveau, deux colonnes d’air tourbillonnant s’approchaient rapidement, mais cette fois, les amazones n’attendirent pas leur arrivée. Se réunissant en cercle, elles augmentèrent leur cosmos et lancèrent leurs attaques à l’unisson.


            « Lysippée : RAPID BITES !!

Otrere : PROTECTION CIRCLE !!

Tanaïs : STORM SHADOW !! »


            Les deux attaques de Lysippée et Tanaïs se cumulèrent et percutèrent directement les tourbillons alors qu’un cercle se formait autour d’elles. Les deux courants d’air furent totalement soufflés et se dissipèrent, laissant voir deux énormes haches virevoltant à la surface de la neige et continuant leur progression.

            Elles passèrent de chaque côté des amazones, leur laissant croire qu’elles avaient échappé à l’attaque, mais bifurquèrent brusquement pour s’abattre sur elles.

            Otrere eut un instant de doute en voyant ces deux armes massives impacter sa protection et un flash lumineux les engloba toutes les trois. Quand elles purent à nouveau voir, les deux haches étaient émoussées et profondément ancrées dans la neige à quelques centimètres d’elles. Ses compagnes saignaient faiblement au front et leurs capes noires étaient déchirées de part en part. Pourtant, étant donné la violence du choc, leur état était providentiel.


            « Ces deux haches sont géantes, notre adversaire doit être un véritable colosse ! Mais nous n’avons pas de temps à perdre, grâce à Otrere elles sont maintenant hors d’état de nuire, il faut continuer à avancer ! »


            Sans même prendre garde à leurs blessures, Lysippée et Tanaïs repartirent en courant dans la vallée. Otrere était perplexe quant aux deux armes. Et si elles se dirigeaient tout droit dans la gueule du loup ? Où était le porteur des haches ?

            Elle rejoignit en courant ses comparses.


            Un peu plus loin, après le passage des amazones, une étrange lueur parvint d’une partie de la vallée. L’Armure de Gamma brillait intensément puis elle se mit à pâlir avant de retrouver son aspect terne. Un éboulement de neige ébranla le flanc de la montagne et la recouvrit totalement…


Asgard, Galerie souterraine

            Les coups résonnaient dans la grotte enfumée où se trouvaient Hyoga et Lompado. Les gaz masquaient les gestes les plus rapides, introduisant un caractère fantasmagorique au corps à corps vigoureux. L’Eloim faisait son possible pour atteindre le Chevalier du Zodiaque et la haine brillait dans ses yeux, celle d’avoir perdu une partie de son Arcane, de n’être plus présentable devant ses sœurs. Pourtant, la supériorité de Hyoga et l’ascendant qu’il avait pris sur ce combat étaient manifestes. Chacune de ses parades contrait Lompado et ses coups laissaient une traînée de givre sur l’armure de son adversaire.

            Malgré tout, l’amazone ne s’avouait pas vaincue. Elle combattrait jusqu’au bout, Hyoga en était certain. Il n’avait d’autre choix que d’en terminer au plus vite avec elle pour pouvoir rejoindre les trois autres. Repoussant l’Eloim, il déclencha le Tonnerre de l’Aube et projeta Lompado contre la paroi qui se fissura et explosa sous l’impact. L’amazone, emportée par son élan, retomba à terre au-delà de la paroi, créant un orifice rougeoyant dans la caverne où la fumée s’engouffra.

           

            Hyoga franchit à son tour la cavité pour retrouver un endroit qu’il connaissait déjà : une grotte au milieu de laquelle un lac de lave en fusion bouillonnait ! L’Armure de Bêta, celle de Hagen, le Guerrier Divin qu’il avait battu quelques années plus tôt reposait sur  une île au centre. Elle dégageait une force incroyable entrant en résonance avec toute la montagne environnante.

            Le Chevalier du Zodiaque comprenait mieux  les irruptions soudaines de volcans dans la région. Dès que la princesse Hilda avait imploré Odin, les Armure divines s’étaient réveillées et avaient entrepris la protection du Royaume d’Asgard. Malheureusement, sans porteur, les Armures restaient faibles et si elles pouvaient ralentir les Combattantes de Mars, elles n’arriveraient pas à les arrêter.


            Perdu dans ses réflexions, Hyoga n’entendit pas venir l’attaque de Lompado. Un énorme monstre-scorpion s’abattit sur lui et l’emporta dans le lac de lave en fusion. Un cri de douleur s’éleva dans la caverne alors que le Chevalier du Zodiaque disparaissait dans les tourmentes des entrailles du volcan.


            Lompado éclata d’un rire grave.


            « Alors Chevalier du Cygne, tu croyais pouvoir me battre si facilement ! Au final c’est toi qui as perdu ! La lave en fusion t’a emporté et je suis vengée de ce que tu as fait à mon Arcane !! Ah ha ha ha ! »


            Mais à peine avait-elle eu le temps de s’esclaffer qu’une langue bouillonnante s’éleva du lac en fusion et s’abattit sur elle. L’Eloim eut juste le temps de s’envelopper de son aura et de s’extirper de la chaleur environnante alors que de grosses gouttes de sueur perlaient sur son visage, autant dues à la chaleur qu’à la peur d’être engloutie à son tour.


            « Qui a bien pu ?! »


            A nouveau, une vague de magma fut projetée vers elle, suivie d’une deuxième, et d’une troisième à mesure qu’elle les évitait.

            Lompado comprit que l’Armure qu’elle voyait était responsable de ces attaques. C’était elle qui les retardait ainsi. S’enveloppant de son cosmos, Lompado projeta une lance d’énergie vers l’Armure de Bêta qui s’écrasa contre un bouclier blanc venu de nulle part.


            Le bouclier s’abaissa et l’Eloim vit avec effroi le Chevalier du Cygne debout sur l’îlot. Il n’avait pas la moindre brûlure alors que la température de la lave dépassait largement ce qui était supportable pour un Chevalier de Bronze.


            « Comment as-tu fait ?? Tu aurais dû mourir dans cette lave !

_ Oui, mais l’Armure de Bêta m’a protégé ! Moi qui aie tué le Guerrier Divin de Bêta… Son aura m’a protégé des brûlures du volcan et désormais, je vais me débarrasser de toi, je ne peux plus perdre plus de temps !

_ Peut-être, mais je ne suis pas prête à t’abandonner la victoire ! Reçois l’Arcane secret de l’Eloim de Yeyalel : RED SCORPION GENIUS !!

_ A moi le pouvoir des glaces ! EXECUTION DE L’AURORE !!! »


            Les bras levés vers le ciel, Hyoga invoquait l’attaque suprême de son maître Camus. Lorsqu’il les abaissa, toute vie disparut devant lui, gelant instantanément les particules de matière, stoppant le mouvement des atomes. Il atteignant le zéro absolu.

            Invoquant toute l’intensité de son cosmos, Lompado créa un scorpion géant d’un rouge profond qui fondait sur le jeune homme, la pointe de son dard en avant.

L’Eloim n’avait pas eu le temps de voir l’offensive de Hyoga aussi ne comprit-elle pas lorsque son attaque se figea dans l’espace et que le Scorpion Rouge explosa sous le froid intense. Elle ressentit alors cruellement le blocage de ses propres cellules vivantes dans ses mains puis le froid envahir brusquement tous ses membres. Son Arcane explosa alors sous la puissance de l’Exécution de l’Aurore. Sa dernière vision fut celle du déchaînement glacial créé par la pointe de deux bras unis en sa direction et d’un Hyoga à l’armure étincelante.


            Le souffle du chevalier de bronze était haletant sous la chaleur qui l’environnait. Ses deux bras étaient toujours tendus devant lui. Il pouvait voir le visage figé de son adversaire ; Lompado avait le regard interrogateur de quelqu’un qui ne comprend pas. Son Arcane était pulvérisée et tout le fond de la caverne était tapi de glace lisse. Malgré la chaleur extrême de la cavité, toute vie avait cessé autour du corps de l’Eloim qui resterait figé face à l’Armure de Bêta pour l’éternité. Hyoga prit pitié pour cette femme qui avait combattu jusqu’au bout et qui n’avait été entraînée qu’à combattre. Levant le majeur vers le ciel, des rayons encerclèrent le corps de Lompado. De la glace commença à se former sur elle puis la recouvrit totalement, réalisant un cercueil parfait.


            Lorsqu’il quitta la cavité, l’Armure de Bêta se rendormait dans les profondeurs du Volcan, se régénérant avant l’arrivée d’un nouveau Guerrier Divin. Hyoga eut une pensée pour Hagen de Mêrak dont l’âme survivait à travers cette Armure. Asgard pouvait être fier d’avoir des Guerriers qui continuaient à aider leur pays par delà la mort.

            Il s’aperçut en sortant que sa propre armure de Bronze brillait d’un nouvel éclat, comme si l’énergie qu’il avait dégagée lors de ce combat et le plongeon dans la lave d’Asgard avait redonné vitalité et vigueur à sa protection. Il la sentait palpiter sur lui, lui rappelant la puissance qui avait été sienne à Elysion, et qu’il avait perdue en revenant sur Terre…


Parvis de la Maison du Bélier

Sanosuke


            Voilà le gardien de la Maison du Bélier ! Il ne semble pas très âgé… les cheveux ocres, touffus et emmêlés… Il ne porte pas d’armure, seulement quelques plaques de métal disséminées sur son corps. Il ne tiendra pas longtemps, il ferait mieux de revêtir immédiatement son armure, c’est ridicule. Croit-il que nous soyons si faibles ? Il dégage quand même une aura remarquable, nous devons nous méfier de lui !


            « Gardien, nous avons pour objectif de franchir les douze Maisons du Zodiaque et de nous rendre devant Athéna en moins de douze heures. Ôte-toi de notre chemin et il ne te sera fait aucun mal, je t’en donne ma parole !

_ Désolé mais je ne peux vous laisser passer. Je suis le gardien de cette maison depuis la mort de mon Maître et je lui ai promis de protéger le Sanctuaire quoiqu’il arrive…

_ Dans ce cas, tu devras m’affronter ! Je suis l’Ishim d’Australis protecteur du Séphire de Malkuth. Revêts ton armure et mets-toi en garde ! »


            Mintaka fut surpris d’entendre son disciple prendre les devants. Menkalinam avait donc décidé d’affronter ce jeune homme. Pourquoi pas ? Le combat devrait être à sa mesure.


            « Bonjour, Ishim. Ne t’en fais pas, je n’ai pas besoin d’armure pour te vaincre et je suis prêt à t’affronter ! Cependant aucun d’entre vous ne passera ce seuil. C’est une promesse, tu comprends…

_ Alors en garde ! »


            L’Ishim se mit en position d’attaque alors que Kiki gardait son sourire aux lèvres et ne bougeait pas d’un iota, les bras croisés derrière la tête et les yeux rieurs, attendant son ennemi.


            « AURORE AUSTRALE !! »


            Une puissante lumière s’élança des paumes du combattant en vagues ondulées et frappa toute la façade du temple qui trembla sous la décharge. Des pierres se fissurèrent et d’autres tombèrent avec fracas.

Menkalinam écarquilla les yeux en voyant Kiki toujours dans la même position, au même endroit. Il n’avait pas bougé d’un cil et pourtant le Combattant était sûr de ne pas avoir manqué sa cible. Comment avait-il pu encaisser son attaque sans la moindre blessure et sans armure ? Avait-il un bouclier protecteur autour de lui ? Pourtant non, les pierres à ses pieds étaient en morceaux. C’était tout simplement impossible.

Mintaka était fier de son disciple, il avait acquis une puissance considérable pour un simple Ishim, pourtant il avait également senti que cette attaque ne porterait pas ses fruits. Le jeune homme avait réussi à disparaître subitement pendant le coup et était réapparu après les dégâts. Il avait agi si vite que très peu de Combattants l’avaient vu faire.


           


            « Pas mal Combattant ! Je vois que tu te débrouilles bien, j’ai eu chaud ! » Kiki ne se séparait pas de son humeur joyeuse, comme si ce combat n’avait pas vraiment d’importance. Ce dédain avait le don d’irriter Menkalinam.

« Comment as-tu fait ? Je suis sûr de t’avoir atteint et tu n’as pas la moindre blessure ! » Sanosuke s’avança devant son combattant.

« Menkalinam, je te laisse ce Chevalier. Fait très attention, il est vraiment très fort. Nous allons nous rendre à la maison du Taureau. Tu nous y rejoindras quand tu l’auras vaincu.

_ Ah non alors ! Vous n’allez pas me quitter comme ça ! Comme je vous l’ai dit, personne n’ira à la prochaine Maison. Maintenant c’est à moi d’attaquer, mais je ne vais pas me contenter d’attaquer ce guerrier, je vous préviens, je vais vous attaquer tous à la fois ! »


            Tous les combattants se mirent sur leurs gardes après les paroles de Kiki. Ils avaient tous vus comment l’attaque de Menkalinam avait été inefficace sur lui malgré sa puissance.

           

            Kiki gardait les bras derrière la tête, toujours aussi décontracté, comme ignorant le danger. Menkalinam ne voyait pas comment ce jeune homme pouvait prétendre retenir tout le monde. Soudain, les pierres aux pieds du garçon se soulevèrent d’elles-mêmes. Comptait-il les attaquer avec ces simples projectiles ? Ce garçon était-il fou ? Mais avant qu’il ne comprenne, une explosion de cosmos très intense les submergea tous. Les pierres avaient disparu. Menkalinam avait aussitôt concentré sa propre énergie pour en faire un barrage impénétrable à quelque projectile que ce soit. Autour de lui de nombreux combattants avaient réagi à l’identique. L’attaque était-elle finie ? Une pierre tomba à ses pieds.

Le combattant regarda ébahi autour de lui. Trois corps s’effondrèrent à terre. L’Ishim du Crépuscule, du Nadir et le Keroubim de Manakel venaient de tomber. Leur cosmos avait totalement disparu, ils étaient morts. Il se tourna vers Kiki, les yeux interrogateurs alors qu’une violente colère s’emparait de lui, ce jeune garçon venait d’assassiner trois de ses amis et il était incapable de savoir comment.


            « Je vous avais prévenus… Il ne faut pas venir ici… Beaucoup de personnes vont mourir, chez vous et chez nous…

_ Que leur as-tu fait ? Ces combattants étaient très forts !

_ Exact, mais ils l’ont sous-estimé ! » Mintaka allait leur donner la réponse. « Que cela vous serve de leçon. L’attaque était facile à éviter, il suffisait de se concentrer un peu, mais pour ceux qui n’ont pas réagi, elle était mortelle…

_ Ce n’est pas une attaque très puissante, mais elle m’a quand même demandé beaucoup d’entraînement ! Je suis surpris que seulement trois y aient succombé. Je vous ai sous-estimés moi aussi… »


            Les discours n’en finissaient pas avec ce Chevalier et Sanosuke perdait patience. Ils avaient une mission à accomplir et ne pouvaient pas perdre plus de temps ici.

 Trois des leurs étaient déjà tombés et sans combattre… 

« Ce combat a suffisamment duré ! Nous ne pouvons plus perdre de temps ici. Menkalinam, tu affronteras ce redoutable chevalier puisque tu l’as désigné comme ton adversaire. Fait attention, ces pouvoirs en télékinésie sont très puissants ! Il a tué trois d’entre nous en transportant une pierre dans leur système cérébral ! Maintenant que tu sais à qui tu as affaire, bonne chance ! Les autres, suivez-moi ! »


            Sanosuke s’élança en courant sur Kiki comme s’il s’attendait à passer tranquillement.


            « Non, je vous ai dit que personne ne passera ! CRISTAL WALL !! »


            Le jeune chevalier écarta brusquement les bras. Les combattants ne virent aucun changement, mais Sanosuke s’arrêta brusquement, ce gamin avait de la ressource. Deux Malachims lancèrent simultanément leur attaque contre lui tel que l’Empereur leur avait ordonné quelques instants plus tôt. Il n’eut pas le temps de les prévenir. Une énorme explosion eut lieu juste devant Kiki qui fut aussitôt réfléchie vers leurs émissaires. Oogatu et Kenzo eurent juste le temps de comprendre que leur attaque leur était renvoyée. Ils se protégèrent, mais la violence du choc les emporta et leurs corps retombèrent loin derrière leurs camarades. Sanosuke les regarda choir. Heureusement qu’ils possédaient de puissantes Arcanes capables de capter une partie de l’énergie sinon ils seraient morts de leur propre main.

Les deux Malachims s’aidèrent mutuellement à se relever, ils avaient mis tout leur cœur dans ce coup pour venger leurs compagnons morts.


            « On ne passe pas la Maison du Bélier si facilement !

_ Ca suffit maintenant ! Tu es vraiment puissant, ton maître devait avoir des pouvoirs extraordinaires… Comment t’appelles-tu ?

_ Je m’appelle Kiki ! Mon maître était très fort, il s’agit du Chevalier d’Or du Bélier, Mû !

_ Je comprends maintenant d’où te viennent de si puissantes techniques. Cependant, comme je l’ai dit, nous devons nous dépêcher, laisse-nous passer où je devrais m’occuper de toi !

_ Et qui es-tu toi ? Ton armure est plus belle que celles des autres, tu dois être leur chef ?

_ Je m’appelle Sanosuke, Empereur de l’Equilibre. Ces hommes sont une des armées de notre Dieu sous ma direction. Une seule armée suffira pour vaincre le Sanctuaire et c’est à nous que revient cet honneur. Maintenant laisse-nous passer ! »


            Un intense courant d’air s’éleva dans sa direction, emportant les débris à terre. L’énergie développée était aussi puissante que celle de son maître. Le Crystall Wall ne pourrait pas résister longtemps à un tel assaut et effectivement, des fissures commencèrent à parcourir le mur. C’était insensé, l’homme n’avait même pas bougé, il le regardait fixement et dirigeait tout son cosmos contre la protection pourtant invulnérable de Kiki. Des milliers de fragments éclatèrent sur le jeune homme qui se protégea le visage mais fut projeté au sol sous la violence du choc.

Lorsqu’il voulut se relever, il en fut incapable. Du sang coulait de son front, mais aucun de ses membres ne lui répondait. Il était immobilisé par des mouvements d’air ambiants. Les combattants de Mars le dépassèrent en courant sans plus faire attention à sa présence.


            « Attendez… »


Sanosuke 


            Ce gamin est très puissant, son combat avec Menkalinam sera très intéressant, je me demande qui en sortira vainqueur… Voyons si la Maison du Taureau nous posera autant de problème !


            Menkalinam et Mintaka étaient restés devant Kiki. Le Séphire avait demandé à pouvoir assister au combat de son disciple. Il avait également ressenti la puissance de ce Chevalier et devait douter que Menkalinam puisse le vaincre seul. Sanosuke devait déjà se séparer d’un très puissant compagnon, mais il ne doutait pas que ce dernier les rejoindrait vite.


Asgard, Monts enneigés

            Les trois amazones avaient passé le gros de la montagne, évitant les précipices, les éboulements et la tempête de neige. Elles avaient le Palais d’Odin en point de mire. Sa statue s’élevait au dessus du territoire d’Asgard. Le blizzard qui n’avait cessé de faiblir ne les tourmentait plus et Lysippée espérait arriver au palais avant la mort d’Hilda.

            Le chemin qu’elles suivaient continuait entre quelques collines rocailleuses enneigées pendant quelques kilomètres, mais rien d’insurmontable. Elles courraient en se demandant ce qui pouvait bien retenir Waltraute. Ce n’était pas quelques loups qui pouvaient les inquiéter.

           Après une course effrénée, elles pénétrèrent sur un petit plateau légèrement boisé et parsemé de vieilles ruines, sans doute les restes d’un village depuis longtemps abandonné, que la nature avait reconquis et dont le gel accentuait la désintégration. Dans ce lieu délaissé des hommes, une douce musique parvint à leur oreille, quelques notes d’une harpe douce et harmonieuse. Otrere ne put s’empêcher de s’arrêter pour prêter l’oreille à la douce mélodie.


            « Qu’il est étrange de trouver ici pareille musique !

_ Ne t’y trompe pas Otrere, il s’agit sans doute d’un nouveau piège pour nous retenir ! »


            Les Guerrières traversèrent les ruines, scrutant à gauche et à droite, la musique les accompagnant dans leur avancée.


            « Qui peut bien jouer ainsi ? Pourquoi ne voit-on pas le musicien ? La musique ne s’arrête pas et pourtant nous continuons d’avancer… »


            Comme un envoûtement, elles se laissaient peu à peu bercer par les notes et le paysage sous leurs yeux leur semblait simplement somptueux. Les Amazones se dispersaient sans s’en rendre compte, prenant des chemins complètement différents. Lysippée essayait de lutter contre la mélodie.


            « Faites attention, ne vous laissez pas charmer par cette musique ! »


            Otrere acquiesça à la voix de la raison et se rapprocha, mais peu à peu, elle sombrait dans un autre monde où les combats semblaient irréels.

            Après plusieurs minutes, les combattantes débouchèrent sur une place bordée de murets en ruine.


            « J’ai l’impression que nous sommes déjà passées par ici !

_ Oui c’est là que la musique a fait son apparition ! Ca ne sert à rien d’essayer d’avancer, quelqu’un nous retient ici ! La musique qui nous entoure en est responsable ! Montre-toi !! »


            La harpe s’apaisa doucement alors que de nouvelles notes s’élevaient, d’un instrument différent.


            « Il s’agit maintenant d’une flûte !

_ Oui, je reconnais l’instrument !

_ Qui est là ? Je ne le répèterais pas deux fois !! » Une voix au timbre doux leur répondit.

« Pourquoi tant d’agressivité ? Vous feriez mieux de profiter de cette douce mélopée, elle n’est pas encore douloureuse…

_ Que veux-tu dire ! Qui es-tu ?! »


            Un homme aux cheveux ondulés apparut sur un muret. Il était appuyé contre un pilier et portait à ses lèvres une flûte dorée dont sortait une musique envoûtante. Il était recouvert de l’écaille de la Sirène maléfique.


            « Je suis le Général de la Sirène Maléfique, Sorrento, au service de sa majesté Poséidon, Empereur des Mers.

_ Un Général de Poséidon ! Que fais-tu ici ? Tu t’es égaré loin de ton Sanctuaire, tu es en Asgard, territoire du Seigneur Odin !

_ J’y suis plus à ma place que vous qui apportez mort et désolation dans ce pays, Bersekers de Mars !! » Otrere reconnut le gardien de Poséidon.

« Nous nous sommes rencontrés face à Poséidon, j’aurais dû me douter que tu étais derrière tout ça, le son de ta flûte est très puissant.

_ Le moment est venu de nous affronter, car je ne vous laisserai pas vous approcher davantage de la Princesse Hilda. En l’absence d’Athéna, Asgard est placé sous tutelle de Poséidon. En envahissant ce pays, Mars a déclaré la guerre à l’Empereur des Mers.

_ Comme tu voudras, je serais ton adversaire ! Lysippée, continue ta route avec Tanaïs ! POISONOUS DUST !! »


            Une vapeur nauséabonde se dégagea des mains de l’Eloim vers le Marina. Quand celui-ci essaya de bouger les lèvres pour arrêter les deux amazones, il fut complètement paralysé. Cette résistance ne dura qu’un faible instant, mais suffisamment pour permettre aux compagnes d’Otrere de fuir.


            « Très bien, j’en terminerais d’abord avec toi avant de rejoindre tes compagnes, comme je l’ai fait de ton amie !

_ Mon amie ? De qui veux-tu parler ?!

_ Je ne sais pas, elle n’a pas eu le temps de me dire son nom. Seul le tien est sorti de sa bouche avant qu’elle n’expire dans l’extase !

_ Tu veux dire que tu as tué Waltraute !

_ Le combat fut bref et je ne sais pas si elle s’est rendue compte qu’elle mourrait. En tout cas, sois assuré de la douceur de son trépas.

_ Tu te crois vraiment très fort ! Je ne te laisserai pas gagner si facilement ! En garde, Marina !

_ Je t’attends ! »


            La combattante fondit sur le Général des Mers.


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada