Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Le révérend Trevor semblait interloqué par l'intervention providentielle du Grand Pope, qui s'était avéré être Luis, l'ancien chevalier du Capricorne qui était venu à bout des trois Juges des Enfers lors de la dernière guerre sainte. S'en rendant compte, John demanda à son ami :

"Révérend, vous semblez perturbé... Êtes-vous surpris de savoir que le Grand Pope et Luis du Capricorne ne faisaient qu'un ?"

"Non, pas vraiment... Je m'en suis fortement douté lorsque vous avez évoqué le passage où Eaque avait confondu le maître avec son disciple... Il n'empêche, ce retour providentiel suscite en moi une émotion certaine..."

"Je vous comprends, réverend, dit John en souriant. Je vais tout de suite revenir sur cette intervention, qui vous apprendra aussi beaucoup de choses sur l'ancien chevalier du Capricorne..."

************

La Giudecca

Quatre paires d'yeux, trois ébahies et une légèrement sarcastique, étaient tournées vers le nouvel arrivant dans la quatrième sphère du Meikai ; le Grand Pope qui, deux siècles auparavant, était mieux connu sous le nom de Luis, chevalier du Capricorne, gardien de la dixième maison du Zodiaque, qui s'était illustré lors de la dernière guerre sainte en éliminant de nombreux Spectres, parmi lesquels les trois Juges des Enfers. Tandis qu'Athéna, Thérava et Moloch avaient encore bien du mal à réaliser ce qui venait de se produire, Hadès se tourna vers son ancien adversaire et s'adressa à lui de la sorte :

"Tu as beau porter un casque doré sur la tête, je peux malgré tout discerner ton regard... M'en voudrais-tu toujours autant ?"

Le Pope ne répondit pas, mais le sombre monarque devina aisément quelle était sa réponse et lança en soupirant profondément :

"Quelle désolation... Toute cette rancoeur, simplement parce que, lors de la dernière guerre sainte, j'avais choisi ton jeune frère, Carlos, pour être le refuge de mon âme..."

A ces mots, le chef des chevalier sacrés commença à perdre son calme : ses poings se serrèrent et, d'une voix qui dissimulait bien mal ses larmes, il répliqua :

"Simplement, dis-tu, Hadès ?... Ton indifférence me donne la nausée... Carlos était un jeune garçon bon et généreux, qui redoutait la violence et la guerre... Et lorsque ce conflit est arrivé, tu as pris son corps et... et il a rendu l'âme après qu'Athéna t'a vaincu ! Je m'en souviens encore... Mon petit frère, mort dans mes bras... Il... Il n'avait pourtant que treize ans !!"

Bien que très affaibli par les attaques à répétition d'Hadès, Thérava était encore assez conscient pour entendre l'histoire tragique du Grand Pope. L'air sombre, le chevalier du Paon songea :

"Mon Dieu... Il faut croire que, quel que soit le corps d'emprunt choisi par Hadès, les guerres saintes qui nous opposent à lui sont émaillées de tragédies..."

La voix de l'ancien chevalier du Capricorne s'éleva à cet instant :

"Et aujourd'hui, tu as persévéré dans l'ignominie la plus complète en t'emparant du corps de John Roligny, un jeune homme qui était pourtant étranger à ce conflit ! Quand... Quand je repense à ça, ainsi qu'à la perte de mon frère, cela me conforte dans l'idée de te défier, Hadès !"

L'Empereur des Ténèbres, qui semblait circonspect, soupira de désolation, avant de répondre :

"Si la tristesse que m'inspire la bêtise des humains ne s'était pas évanouie, je me serais volontiers esclaffé devant tant de bêtise, Luis..."

"Comment oses-tu ?!"

Hadès fronça les sourcils, puis, tout en regardant fixement le Grand Pope, enchaîna :

"J'ose parce que, contrairement à toi ou Athéna, je connais l'ignominie qui caractérise deux des vôtres, parmi lesquels un chevalier d'or, qui plus est ! Sachez pour votre gouverne que le chevalier d'or des Poissons, derrière son apparence d'homme efféminé, était en réalité une femme doublée d'une perverse, qui s'est fourvoyée dans une relation contre nature avec une femme chevalier, le chevalier de bronze de la Colombe, que désirait secrètement John Roligny ! Je m'attendais à tout venant de la part des chevaliers sacrés, mais nullement à une telle obscénité !!"

Le sombre monarque marqua quelques secondes de pause, puis reprit :

"En d'autres termes, Luis, je te trouve très mal placé pour me faire la morale, alors que deux des chevaliers qui sont sous ton commandement ont commis quelque chose d'exécrable et d'abominable."

Le Grand Pope, qui demeurait perplexe sous son casque d'or, leva la tête, puis rétorqua d'une voix hésitante :

"Je... Je ne comprends rien à ce que tu racontes... De toute façon, ce n'est pas ma priorité ! En ce moment, ce qui m'importe, c'est de protéger ma déesse en te combattant, Hadès !... Prépare-toi... !"

Tout à coup, il sentit une violente douleur en pleine poitrine et se figea sur place. Son corps demeurait vierge de toute blessure, pourtant, Luis se sentait comme paralysé. Il leva alors les yeux et, à sa grande surprise, vit Athéna, l'air sévère et la main pointée dans sa direction. Incompréhensif, il murmura :

"Athéna... Pourquoi..."

Il s'écroula dans la foulée, sous le regard ébahi de Thérava, et celui, vaguement amusé, de l'Empereur des Ténèbres...

************

Le cinquième maleboge

Shion et Minos intensifiaient tous deux leurs cosmo-énergies, qui semblaient de même niveau, mais le regard du Spectre de l'étoile céleste de la supériorité affichait une plus grande détermination, qui se traduisit également en paroles :

"Chevalier, notre combat a beaucoup trop traîné ! Je ne m'inquiète pas pour l'Empereur des Ténèbres, qui saura se débarrasser de tes compagnons, quand à ce misérable chevalier d'argent, sa mort n'aura été que retardée ! Prépare-toi... !"

Tout à coup, un éclair traversa l'esprit du Juge des Enfers, qui laissa transparaître son effroi, non seulement sur son visage, mais aussi dans ses pensées :

"Que... Ce cosmos... Je le sens dans la quatrième sphère... Un puissant cosmos... qui ne m'est pas inconnu... Je m'en souviens... celui de..."

Puis, plus haut :

"Non... c'est impossible... lui qui m'a vaincu... Je le croyais mort..."

De son côté, Shion n'eut aucun mal à deviner à qui Minos faisait allusion :

"Tu sembles avoir compris, Minos... Eh oui, Luis, l'ancien chevalier du Capricorne, devenu le Grand Pope du Sanctuaire, est présent dans le monde des ténèbres ! C'est pour lui venir en aide que mes compagnons sont venus ici !!"

Minos serra les dents, l'air en colère :

"Damnation... Même deux cents ans après, il continue de vouloir nous mettre des bâtons dans les roues... Moi... Moi, Minos du Griffon, je ne supporterai pas qu'un autre affront soit commis en ces lieux !"

Le chevalier du Bélier sourit :

"Pourtant, cela semble bien parti pour qu'il en soit ainsi, Minos !"

"Tais-toi !!"

Surpris, Shion recula, ce dont profita le Spectre du Griffon pour augmenter son cosmos. Visiblement énervé, il lança à son adversaire :

"Ainsi donc, ce maudit Luis du Capricorne se trouve dans le monde des ténèbres, face à Sa Majesté Hadès... Je ne sais pas si je pourrai faire le poids contre lui... mais en attendant, je vais m'occuper de toi pour de bon, chevalier du Bélier !!"

Le cosmos du Juge des Enfers s'intensifia de plus belle, ce qui ne rassura pas Shion :

"Ça ne me dit rien qui vaille... Son cosmos... semble au même point que lorsqu'il avait voulu m'achever... Je dois jouer le tout pour le tout !!"

Shion intensifia sa cosmo-énergie à un niveau supérieur, mais, alors qu'il était concentré sur ses oeuvres, il entendit la voix du Juge des Enfers crier :

"DEATH SHINE ACTION !!"

************

La Giudecca

A terre, le Grand Pope se tenait le ventre de ses mains, encore sous le choc de la douleur suscitée par l'attaque divine d'Athéna. Thérava lui-même avait bien du mal à comprendre que sa déesse ait pu agir de la sorte, bien que son représentant lui eût désobéi. Le chef des chevaliers sacrés releva lentement la tête, puis il croisa le regard grave d'Athéna, qui lui demanda, apparemment mécontente :

"Grand Pope, pourquoi m'avez-vous désobéi ? Je vous avais explicitement ordonné de demeurer au Sanctuaire en attendant l'issue de cette guerre sainte, alors, qu'avez-vous à répondre pour vous justifier ?"

Le vieil homme, sentant que sa douleur s'estompait peu à peu, répondit :

"Athéna... Je vous ai désobéi, mais en connaissance de cause... Ma... Ma dévotion envers vous est si forte que je préférais mourir de votre main pour désobéissance plutôt que de vous laisser mourir !"

"Comment ça ?"laissa échapper la jeune fille.

Le Grand Pope enchaîna :

"Nous avons perdu presque tous nos chevaliers... Gautama, l'être le plus proche de Dieu, est le dernier à avoir péri, je ne pouvais plus me permettre de demeurer dans la salle du trône sans rien faire... Si même lui avait été vaincu, je ne pouvais rester inactif..."

Hadès saisit l'occasion pour répliquer :

"Je vois que ton grand âge n'a pas vraiment profité à ta capacité de discernement, Luis..."

"Comment ?!"

L'Empereur des Ténèbres répondit :

"Contrairement à ce que tu crois, le chevalier de la Vierge n'est pas tombé au combat sous les coups de mes guerriers... Il s'est tranché les veines pour ressusciter l'armure de son disciple ici présent... Geste vain, tout compte fait, car cela n'aura pas évité à ce misérable de giser sur le sol de la Giudecca, au seuil des portes de la mort qu'il aurait pourtant dû franchir..."

"Quoi ?!"

L'air incrédule, le chef des chevaliers sacrés regarda Hadès, mais ce dernier ne cilla pas, puis se tourna vers Athéna, à laquelle il demanda :

"Athéna... Hadès dit-il vrai ?"

La jeune fille répondit par l'affirmative d'un mouvement de la tête, mais le Grand Pope n'eut pas le temps d'exprimer sa stupeur ; Hadès avait repris la parole :

"Laissons là ce chapitre... Ce n'est pas le plus important... Athéna, comme tu le vois, ton représentant a désobéi à tes ordres, aveuglé par sa dévotion envers toi et la crainte de ta perte ! Ne mérite-t-il pas un juste châtiment ?"

Le Grand Pope se mit à tressaillir et son trouble augmenta quand Athéna le regarda à nouveau d'un air sévère. Puis, elle se tourna vers Hadès auquel elle dit :

"Non. Le Grand Pope a commis une faute, c'est indéniable. Mais ce n'est pas un motif valable pour lui ôter la vie, comme tu voudrais que je le fasse, Hadès ! Je suis une déeesse, mais contrairement à toi, je sais faire montre de compassion ! Et j'en ferai bénéficier le Grand Pope..."

"Athéna..."murmura le vieil homme.

A l'écoute de la réponse de son ennemie, le sombre monarque fronça les sourcils, avant de lâcher dans un profond soupir :

"Comme c'est navrant... il n'y en a pas un pour rattraper l'autre ! Dans ce cas... Subissez la colère de Dieu !"

Sans crier gare, Hadès déploya son cosmos et projeta Athéna et le Grand Pope à l'autre bout de la salle. La fille de Zeus heurta violemment une colonne de la Giudecca et perdit connaissance. De son côté, le Grand Pope, malgré son âge très avancé, se fit violence pour se relever et voir sa déesse à terre :

"Athéna !"

A cet instant, le chef des chevaliers sacrés vit Hadès, l'air impassible, s'avancer vers eux en élevant la voix :

"Athéna... Les intrusions de ces rats que sont ce misérable chevalier d'argent et le Grand Pope n'ont été que des contretemps... Il est temps que ton existence s'arrête !..."

"Attends, Hadès !!"

L'Empereur des Ténèbres se mit à cligner des yeux en voyant le Grand Pope se tenir debout et qui lui barrait la route. L'ancien chevalier du Capricorne lança fermement :

"Hadès... Tant que la vie demeurera en moi, tu ne lèveras pas la main sur Athéna !"

Un sourire amusé se dessina sur les lèvres du dieu des Enfers, qui répliqua aussitôt :

"Considère alors que ta déesse n'en a plus pour bien longtemps."

Quelque peu exaspéré par la désinvolture qu'Hadès adoptait à son égard, le Grand Pope intensifia son cosmos, laissant un halo doré le recouvrir, puis s'écria :

"Hadès !! N'oublie pas que non seulement j'ai vaincu les trois Juges des Enfers par le passé, mais je suis aussi parvenu à te mettre en difficulté lors de la précédente guerre sainte... Il n'y a pas de raison pour que je n'y arrive pas cette fois-ci !!"

Il leva son bras droit en l'air, puis poussa son cri d'attaque :

"EXCALIBUR !!"

Des centaines de faisceaux lumineux jaillirent du bras droit du Pope et filèrent à la vitesse de la lumière vers Hadès, mais ce dernier demeura immobile. Le chef des chevaliers sacrés ne comprit pas l'attitude de son adversaire, jusqu'à ce qu'il se rendît compte qu'aucune de ses attaques ne parvenait à atteindre le sombre monarque. Les coups d'Excalibur vinrent fissurer le mur de la Giudecca, mais Hadès était impassible et indemne. Eberulé, le Grand Pope se mit à balbutier :

"Im... Impossible... Pourquoi... Aucun de mes coups n'est parvenu à l'atteindre... Hadès aurait-il anticipé tous mes coups..."

L'Empereur des Ténèbres répondit abruptement :

"Je ne l'ai pas fait, même si je pouvais le faire. Pour une raison simple ; je n'ai pas bougé durant le temps que tu as utilisé Excalibur."

"Quoi ?! laissa échapper le Pope. Ce... Cela voudrait dire que... que..."

"... que tu as été incapable de m'atteindre et que tous tes coups sont passés à côté de moi ? Je te le confirme, Luis."rétorqua Hadès avec un sourire narquois.

Athéna, stupéfaite, ouvrit la bouche, mais aucun son ne put sortir de sa gorge. De son côté, le Grand Pope s'était figé, comme pétrifié, ne pouvant que balbutier :

"Mais... Mais pourquoi..."

Hadès ne tarda pas à tout expliquer à l'ancien chevalier du Capricorne :

"Je crains que les deux siècles que tu as passés à végéter sur le trône du Grand Pope ne t'aient fait quelque peu perdre le sens des réalités... Tu as vieilli, Luis... Tu as beau être un ancien chevalier d'or et être bien plus robuste qu'un homme d'une cinquantaine d'années, il n'en demeure pas moins que tes capacités se sont dégradées..."

Dans la foulée, le sombre monarque se laissa entourer par un halo sombre, puis s'exclama :

"A l'inverse, moi, Hadès, je dispose du jeune corps de John Roligny et puis donc donner le meilleur de moi-même !! Cela dit... contre toi, cela ne sera pas nécessaire !!"

Sans avoir eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, le Grand Pope reçut une violente déflagration d'énergie et fut violemment renvoyé en arrière, contre un pan de mur de la Giudecca. Le choc fut tel que sa toge fut en partie lacérée et que son casque d'or sauta de sa tête. A terre, Athéna, épouvantée, ne pouvait que constater la situation critique dans laquelle non seulement elle, mais aussi son représentant étaient plongés. Quant à Thérava, bien qu'à moitié conscient, il parvenait à voir qu'Hadès dominait son supérieur de bout en bout, et songea en frissonnant :

"Même... Même le Grand Pope est impuissant... Et Hadès... j'ai l'impression qu'il y mettait un peu plus du sien... Il ne mentait pas ; face à moi, il n'avait utilisé que le millième de sa puissance !"

************

"Miséricorde, murmura le révérend Trevor... Même le Grand Pope était mal en point... Lui, le vainqueur des trois Juges des Enfers..."

"Malheureusement, lança John, Hadès disait vrai. Le Grand Pope avait beau posséder une force vitale supérieure au commun des mortels, son enveloppe charnelle n'en était pas moins humaine... Et Hadès profitait largement de cette situation..."

************

Le cinquième maleboge

"DEATH SHINE ACTION !!"

Shion, pris au dépourvu, vit l'attaque de Minos foncer sur lui. Dans un très court laps de temps, il se dit :

"Je ne suis pas encore à mon maximum ! Mais je n'ai plus le choix !"

Puis, il poussa son cri d'attaque :

"STARDUST REVOLUTION !!"

Le tourbillon étoilé jaillit des mains du chevalier du Bélier et entra en collision avec l'arcane du Juge des Enfers. Sous le choc, Shion recula de quelques centimètres, mais Minos tint bon :

"Il s'en est fallu de peu pour que tu ne sois emporté comme ton frère d'armes, chevalier ! Qu'importe... Ta mort n'en est que retardée..."

"Ne parle pas trop vite, Minos ! Si tu sous-estimes le Stardust Revolution, cela te jouera des tours !"

Dans la foulée, le gardien de la dixième maison du Zodiaque tenta de faire pression sur son adversaire, mais celui-ci campa sur ses positions sans effort. Plus grave, il réussit à faire reculer Shion d'une dizaine de centimètres, au grand dam de ce dernier :

"Oh non !! Que..."

"C'est dans l'ordre des choses, chevalier ! Tu es exténué par les combats que tu as menés contre tes adversaires, moi y compris ! Tout comme le chevalier des Gémeaux, tu ne peux te donner à fond !"

Le Juge des Enfers accentua un peu plus sa pression sur le chevalier d'or, puis enchaîna :

"Ceci étant dit, si le chevalier des Gémeaux aurait pu venir à bout de moi s'il n'avait pas été affaibli par son combat contre le Spectre de l'étoile céleste des tourments, en revanche, toi... même en donnant le meilleur de toi-même, jamais tu n'aurais pu parvenir à tes fins !"

"Tu..."

A cet instant, Shion recula à nouveau de quelques centimètres, puis se mit à hurler sous la pression de l'effort, tandis que Minos lui dit :

"Le chevalier des Gémeaux était bien le plus puissant de vous tous... Tu es loin de lui arriver à la cheville ! Bon, trêve de palabres, chevalier, je m'en vais t'envoyer rejoindre les autres chevaliers d'or qui ont péri dans le Meikai !"

Sous la douleur, Shion serra les dents, avant de penser, l'air désespéré :

"Je... Je n'arrive plus à contenir l'arcane de Minos... Est-ce fini pour moi... ?"

Inconsciemment, le gardien de la dixième maison du Zodiaque leva les yeux vers le plafond du cinquième maleboge, et ce fut à cet instant que ses yeux s'écarquillèrent de surprise, tandis qu'une voix familière résonnait dans sa tête :

"Shion..."

************

La Giudecca

Hadès demeura silencieux et impassible durant quelques secondes, puis vit le corps du Grand Pope remuer péniblement. Le sombre monarque soupira :

"Tu as la vie dure... Je te pensais pourtant plus raisonnable que ça, Luis..."

Le Grand Pope toussa nerveusement, puis se releva lentement, laissant apparaître au grand jour son visage, celui d'un homme aux traits usés par le temps, comme en témoignaient les rides couvrant la totalité de son visage, visage parcouru de plusieurs cicatrices. Il avait de longs cheveux blancs, bien qu'une certaine calvitie eût fait son oeuvre sur le dessus de sa tête. Athéna elle-même semblait troublée de voir le visage âgé de son serviteur, tandis qu'Hadès se contenta de lâcher :

"C'est bien ce que je disais ; tu as vieilli, Luis. Et malgré ça, tu tiens encore à te battre ?"

Le Pope répondit aussitôt :

"Oui... Bien que je ne porte plus l'armure du Capricorne, ma dévotion, elle, demeure ! Elle perdure au-delà des décennies, à travers les siècles ! Oui, j'ai désobéi à ma déesse, mais par dévotion envers elle ! Je préférerais périr de sa main que de l'abandonner à la mort... Aussi, Hadès, je continuerai à la protéger !"

"Grand Pope..."murmura Athéna, troublée.

L'Empereur des Ténèbres haussa les épaules, avant de répondre :

"C'est ce que je disais, vous vous valez, tous les deux ! Je m'en vais donc vous faire disparaître simultanément... !"

"Grand Pope ?!"

"Que... ?"

Interloqué, Hadès se retourna et ne put empêcher la surprise de s'installer sur son visage ; il venait d'apercevoir Eon des Poissons, qui tenait Emma évanouie dans ses bras. Le sombre monarque fronça les sourcils :

"Ainsi donc, tu es encore en vie ?... Et tu es parvenue à t'échapper du Cocyte ?"

Hadès marqua une courte pause, avant de reprendre :

"Et moi qui espérais ne plus jamais revoir ton visage de dépravée... Puisqu'il le faut..."

"Eon ?"

Le dieu des Enfers jeta un coup d'oeil sur ses côtés et se rendit compte que le Grand Pope s'était lui aussi aperçu de la présence de la gardienne de de la douzième maison du Zodiaque. Le vieil homme avait du mal à cacher sa surprise, non pas tant à cause de l'arrivée de sa subalterne, mais par son visage :

"Eon... Tes cheveux... sont longs comme ceux... Mais alors... tu es une femme, Eon ?"

La jeune femme se mit à rougir d'embarras ; elle avait quelque peu oublié que son supérieur ignorait son passé et son identité sexuelle. Alors que Luis venait de voir que le chevalier des Poissons tenait le chevalier de la Colombe dans ses bras, Hadès reprit la parole :

"Vois par toi-même, Luis... Comme je te l'ai dit, non seulement le chevalier des Poissons était une femme travestie en homme, mais elle entretenait également une relation innommable avec une autre femelle ! Vas-tu passer outre et cautionner cette aberration ?"

Malgré elle, Eon se mit à trembler nerveusement, d'autant que le Grand Pope semblait effaré, à la fois par sa découverte, mais aussi par les propos du sombre monarque. Le vieil homme demeura ainsi durant une dizaine de secondes, puis se retourna vers son ennemi, auquel il dit d'un ton ferme :

"Hadès... comme je te l'ai dit, connaître l'identité cachée de l'un des douze chevaliers d'or est le cadet de mes soucis ! Ma priorité, c'est de protéger Athéna, comme je le fais depuis plus de deux siècles !"

L'Empereur des Ténèbres cligna des yeux à deux reprises, puis, tandis qu'un halo sombre l'entourait, il répliqua :

"J'étais loin de me douter que le Grand Pope pût être aussi stupide que la déeesse qu'il représente... D'un autre côté, cela n'est guère incommodant, car en tenant de tels propos, tu légitimes le châtiment que je réserve à l'humanité !"

Sans crier gare, Hadès déploya une partie de son cosmos, de sorte que non seulement le Grand Pope, mais aussi Eon furent projetés en arrière. Le choc fut tel que la gardienne de la douzième maison du Zodiaque dut se faire violence pour parvenir à amortir le choc et protéger Emma. La jeune femme commençait à peine de se remettre de ses émotions, quand le sombre monarque éleva la voix :

"Tu as beau être chevalier d'or, tu n'en demeures pas moins une femme... Je n'en reviens pas que tu aies pu survivre au froid du Cocyte... Tant pis... Je m'en vais donc te régler ton compte !"

Hadès leva sa main gauche en l'air, puis une boule d'énergie s'y forma, en même temps qu'il s'écria :

"Meurs !"

Tout à coup, Eon se sentie poussée sur le côté et évita de peu l'attaque d'Hadès. Elle ne mit guère de temps à comprendre qui l'avait sauvée :

"Grand Pope ?"

Le vieil homme, bien que très affaibli par les coups portés par l'Empereur des Ténèbres, avait à nouveau trouvé la force de se relever et avait poussé de justesse le chevalier d'or hors d'atteinte de l'attaque du dieu. Quelque peu surprise, Eon demanda :

"Grand Pope... Pourquoi..."

"Eon, répondit promptement l'ancien chevalier du Capricorne... Qu'importe qui tu es au fond de toi, comme en apparence... Tu demeures chevalier d'Athéna à mes yeux, et à ce titre, je me dois de lutter pour vous sortir, toi et la déesse Athéna, des griffes de ce démon d'Hadès... Et je vais le faire dès maintenant !"

En même temps que le Pope se retourna, un halo lumineux vint envelopper son bras droit, qu'il leva vers Hadès. Ce dernier demanda à son ancien adversaire :

"Dis-moi, Luis... Ne serait-ce pas Excalibur, cette épée dont Athéna t'aurait fait don ?"

"En effet, Hadès ! approuva le vieil homme. Et cette épée, qui a coupé les têtes des trois Juges des Enfers (le sombre monarque fronça les sourcils à ce moment précis), je vais l'utiliser contre toi !"

Hadès rétorqua en haussant les épaules :

"Je me souviens que cette épée m'avait donné bien du fil à retordre, bien qu'elle n'ait jamais blessé mon corps d'emprunt, celui de ton propre frère... Mais aujourd'hui, les données ne sont plus les mêmes... Car l'Epée des Illusions se trouve dans ma main droite ! Et elle vaincra Excalibur sans que je n'aie à la déplacer !"

Luis répliqua :

"Tu es trop présomptueux, Hadès ! Tu me sous-estimes à cause de mon grand âge, mais je m'en vais te prouver que, même deux siècles après, Excalibur n'a rien perdu de son formidable potentiel !"

Le halo qui entourait le bras du Pope vint recouvrir cette fois-ci tout son corps, puis le chef des chevaliers sacrés fonça sur l'Empereur des Ténèbres bras en avant, en s'écriant :

"Prends ça, Hadès ! SUBIS LA PUISSANCE D'EXCALIBUR !"

Il ne fallut qu'à peine une seconde pour que l'impact se produise, impact auquel succéda un gémissement douloureux, tandis qu'une main ensanglantée retombait à terre, au grand effroi d'Athéna et d'Eon. Les hurlements de douleur se poursuivirent, hurlements qui étaient ceux du Grand Pope, agenouillé, et qui dissimulait tant bien que mal son bras sanglant et amputé. Athéna était épouvantée, tandis que le chevalier des Poissons s'interrogeait :

"Comment... est-ce possible ? Hadès n'a pas utilisé son épée, et pourtant, quand Excalibur s'est abattue sur elle, elle s'est brisée en un instant..."

Ce fut ce moment que le sombre monarque choisit pour reprendre la parole :

"Alors, Luis, es-tu sorti de tes rêveries ?"

Le vieil homme tourna son regard vers son ennemi en balbutiant :

"Hadès... Tu... Pourquoi ?"

"Ce n'est pourtant point difficile à comprendre, Luis, rétorqua l'Empereur des Ténèbres. Ton arme, Excalibur, a beau être l'épée légendaire qui a coupé les têtes des Juges des Enfers, elle n'en demeure pas moins semblable à une vulgaire motte de beurre face à l'Epée des Illusions... La puissance divine que j'ai fournie à cette épée lui a suffi pour venir à bout d'Excalibur !"

Hadès marqua une courte pause, le temps de profiter du désarroi de ses ennemis, avant de demander au Grand Pope :

"A propos, Luis, sais-tu pourquoi l'on nomme cette épée l'Epée des Illusions ?"

"Non..."

"Tout simplement parce que, quand un simple mortel est terrassé par cette épée, il prend conscience que, aussi fort soit-il, cette puissance n'est qu'une illusion en comparaison de la toute-puissance de Dieu !!"

Puis, sans crier gare, Hadès déploya sa puissance une nouvelle fois et projeta le Grand Pope, désormais privé d'un bras, en arrière. Le vieil homme s'écrasa violemment non loin d'Eon, qui commençait à être gagnée par la peur, et Athéna elle aussi se demandait s'il demeurait une chance de venir à bout de l'Empereur des Ténèbres...

************

D'une voix hésitante, le révérend Trevor murmura :

"John... Le Grand Pope avait beau être très âgé, je... je n'en reviens toujours pas... Même Excalibur était impuissante face à l'Epée des Illusions..."

"Impuissante est un terme bien en-deçà de la réalité, révérend... Il avait suffi que le bras du Pope touche l'Epée des Illusions pour qu'il soit amputé dans la seconde suivante..."

John laissa échapper un bref soupir, puis reprit :

"Plus loin, dans le cinquième maleboge, un tournant se préparait pour Shion du Bélier et Minos du Griffon..."

************

Le cinquième maleboge

"Shion..."


Sitôt que le chevalier du Bélier eût entendu cette voix, il s'exclama :

"Carrie ?!"

Le visage du défunt Spectre de la Reine Ecarlate semblait flotter au-dessus du chevalier d'or, mais aussi du Juge des Enfers, qui était loin d'être ravi par cette apparition :

"Encore toi ?! Même morte, tu continues à me narguer, traîtresse ?"

"Mon intention n'est pas de vous narguer, Minos, car j'estime que vous n'en valez pas la peine... Je suis venue m'adresser à Shion depuis le Cocyte, où vous m'avez enfermée..."

"Espèce de..."

Mais la jeune fille rétorqua, cette fois-ci à l'intention du gardien de la première maison du Zodiaque :

"Shion... Je t'en supplie, ne renonce pas ! Tu dois continuer à vivre ! Tu dois vaincre Minos et aider Athéna à vaincre Hadès !"

"Carrie... Je..."

"Shion, je te le demande : voudrais-tu que je sois morte en vain ? Tu ne peux me rejoindre ! Tu dois rester en vie !"

Minos intervint :

"Pff... C'est bien beau de vouloir encourager son bien-aimé, même depuis le Cocyte ! Mais tes paroles n'auront aucun effet sur ce chevalier qui est destiné à périr de ma main !"

Mais une fois encore, l'âme de l'adolescente ne daigna pas répondre au Juge des Enfers et lança à Shion :

"S'il te plaît, Shion... Pense à moi, qui ai donné ma vie pour que tu puisses continuer à te battre... Pense à tes amis tombés au combat, dont les chevaliers de la Vierge et des Gémeaux... Pense à Athéna..."

"Carrie..."

"Shion... Développe ton cosmos grâce à l'amour... Celui que tu voues à ta déesse... Celui pour l'humanité... et celui que tu avais pour moi... Grâce à lui, tu pourras vaincre ton adversaire... Ce sont mes dernières paroles pour toi... Adieu, Shion..."

Aussitôt, l'image de Carrie disparut. Shion, les yeux brillants, murmura :

"Carrie... je te donne ma parole que tu n'auras pas péri en vain !"

Minos, de son côté, lança d'un air goguenard :

"Pff... Voilà que tu pleures pour cette traîtresse... Ce n'est pas la première fois, mais ça n'en demeure pas moins risible... Très bien, chevalier du Bélier, je m'en vais te la faire rejoindre... !"

Tout à coup, le Juge des Enfers sentit que le cosmos de son adversaire s'était violemment accru, de sorte que, pour la première fois, Minos fut contraint de reculer de quelques centimètres :

"Comment ? Tu... Tu arrives à repousser le Death Shine Action ?"

"Minos, répliqua Shion... Carrie a raison, je ne puis me laisser mourir ! Je dois t'abattre pour honorer sa mémoire, et c'est ce que je vais faire dans peu de temps !"

************

La Giudecca

Le Grand Pope, à terre, avait bien du mal à dissimuler la douleur causée, non seulement par les attaques à répétition d'Hadès, mais aussi par l'amputation brutale de son avant-bras droit. Le vieil homme songeait, tout en serrant les dents :

"Non... Non seulement Excalibur a été incapable d'entailler l'épée d'Hadès, mais il a en plus suffi que je l'effleure pour y laisser un bras !... J'ai beau encore posséder mon bras gauche et mes deux jambes, elles ne me sont plus d'aucune utilité devant cette épée au pouvoir divin..."

L'Empereur des Ténèbres choisit cet instant pour reprendre la parole :

"Je vois que tu as compris que tu ne pourrais rien contre moi, Luis... Voilà qui est sage... Dans ce cas, je m'en vais t'achever pour de bon !... En te coupant la tête !"

"Majesté Hadès !"

Le Dieu des Enfers tourna la tête et demanda à Moloch, qui l'avait interpellé :

"Que me veux-tu, Moloch ?"

"Majesté... octroyez-moi une faveur... Laissez-moi achever ce misérable à votre place ! Il n'est pas à votre hauteur et vous, vous devez vous réserver pour votre combat contre Athéna, bien que votre victoire soit imminente !"

Hadès cligna des yeux à deux reprises, puis regarda le Grand Pope, toujours au sol, puis son âme damnée, à qui il répondit :

"Soit... Je t'accorde cette faveur, Moloch... Tu as raison, Dieu ne saurait verser Sa sueur pour un misérable qui n'est plus que l'ombre de ce qu'il a été... S'il a encore une ombre..."

Un sourire radieux et sardonique apparut sur le visage de Moloch, qui lança en inclinant la tête :

"Je vous remercie, Votre Majesté !"

Puis, tandis que le sombre monarque se détournait du Grand Pope et s'avançait vers une Athéna à demi-consciente, Moloch se précipita vers le Grand Pope toujours à terre, et lui dit d'un ton triomphant :

"Grand Pope du Sanctuaire ! Sache que Sa Majesté Hadès m'a réservé à moi, le grand Moloch, l'honneur de te porter le coup de grâce !"

"Que..."

L'ancien chevalier du Capricorne se fit aussitôt violence pour se remettre debout, mais l'âme damnée d'Hadès, qui n'attendait que ça, s'écria :

"Tout est fini pour toi ! POWER LIGHTNING !!"

Moloch déclencha ses éclairs sur un Grand Pope à peine debout, qui fut foudroyé sur place et se mit à hurler à la mort avant de s'effondrer à terre, sous les yeux apeurés d'Athéna :

"Non !! Grand Pope !!"

Grisé par sa réussite, l'âme damnée du sombre monarque éclata d'un rire franc :

"Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Et voilà ce qui arrive aux inconscients qui osent défier Sa Majesté Hadès ! Moi, le grand Moloch, je leur inflige le châtiment qu'ils méritent !..."

Tout à coup, un râle forcé mit un terme à l'enthousiasme du serviteur du Dieu des Enfers, qui se retourna et eut la mauvaise surprise de voir le chef des chevaliers sacrés se relever péniblement, mais se relever tout de même. Incrédule, Moloch se mit à balbutier :

"Comment... Comment..."

Le Grand Pope répliqua :

"Oui... Comment... Comment se fait-il qu'Hadès ait confié le commandement de son armée à un humain comme toi ?"

"Que dis-tu ?!"lança Moloch d'un air furibond.

Le chef des chevaliers sacrés reprit son souffle, puis répondit :

"J'ai du mal à croire qu'Hadès ait pu t'accorder sa confiance et faire de toi le chef de son armée... Malgré tes pouvoirs, tu demeures encore moins puissant que le plus faible des Spectres du Dieu des Enfers !"

"Comment oses-tu, insolent ?! rétorqua Moloch, qui avait bien du mal à garder son calme. Qu'est-ce qui te permet de sous-estimer le grand Moloch ?"

Le cosmos de Luis du Capricorne s'intensfia brusquement, puis il répliqua :

"Apprends que, par le passé, j'ai vaincu tour à tour les trois Juges des Enfers... Alors, si j'ai pu vaincre seul les Spectres les plus puissants, ce n'est pas, même deux siècles après, pour me faire abattre par un vulgaire sous-fifre !"

Cette fois-ci, l'âme damnée d'Hadès perdit son calme pour de bon et s'exclama :

"Vieillard sénile ! Je vais te faire ravaler ton impertinence !!... POWER LIGHTNING !!"

Mais, à peine Moloch avait-il déclenché ses éclairs que déjà le Grand Pope avait disparu de son champ de vision. Eberlué, l'âme damnée du sombre monarque laissa échapper :

"Quoi ?! Mais où est-il passé... ?"

Tout à coup, il se sentit attrapé par derrière et se rendit vite compte que le représentant terrestre d'Athéna l'avait saisi par les épaules au moyen de ses pieds. Luis enchaîna :

"Tu as gaspillé ton énergie en vain, Moloch ! Tant pis pour toi... JUMPING STONE !!"

Aussitôt, l'âme damnée d'Hadès reçut un violent coup de pied qui le projeta en arrière, contre un mur de la Giudecca. Le sang s'écoulant de sa tête laissait penser qu'il avait été sévèrement touché.

************

Le cinquième maleboge

L'inquiétude commençait à se faufiler dans les pensées de Minos qui, pour la première fois, avait commencé à reculer sous l'effet de la pression du Stardust Revolution de Shion. Fronçant les sourcils, le Juge des Enfers lança d'un ton qui cachait bien mal son appréhension :

"Chevalier... Chevalier du Bélier... Tu as réussi à me faire reculer pour la première fois... mais ne crois pas pour autant que c'est là le signe que le vent tournera en ta faveur !"

Shion répondit :

"Minos... Ce n'est que le commencement de ce tournant... Je te l'ai dit, je ne puis perdre ce combat... au nom de l'amour qu'Athéna porte envers l'humanité... et aussi en mémoire de l'amour que Carrie et moi avions l'un pour l'autre, mais sans jamais avoir pu se l'avouer !"

Un sourire narquois sur les lèvres, le Spectre du Griffon rétorqua :

"L'on voit bien que ta fin approche, chevalier... La peur que tu as devant la mort te pousse à dire un flot de mièvreries... L'amour, ce sentiment qui a indirectement coûté la vie au chevalier des Gémeaux et a provoqué directement la perte de Carrie... Jamais deux sans trois, prétend le dicton... Tu seras donc mon troisième adversaire victime de l'amour, chevalier !"

Puis, décidé à montrer qu'il ne plaisantait nullement, Minos intensifia son cosmos, puis tendit les bras en avant... mais le résultat sembla être l'inverse de celui escompté :

"Mais que... que se passe-t-il ?... Le Death Shine Action n'arrive plus à contenir l'attaque du chevalier du Bélier... Non... On... On dirait même qu'il se fait absorber !"

Effectivement, lentement, mais sûrement, l'arcane de Minos échappait peu à peu aux mains du Juge des Enfers et semblait ne faire plus qu'un avec le Stardust Revolution de Shion. Effaré, Minos laissa échapper :

"C'est impossible... Comment... Comment as-tu pu... ?"

Tout à coup, le Spectre de l'étoile céleste de la valeur vit deux images combinées derrière le gardien de la première maison du Zodiaque, celle d'Athéna et celle de Carrie. Shion, qui semblait se surpasser, lança :

"Tu as eu grand tort de mépriser l'amour, Minos... Cet amour, dont tu as prétendu qu'il avait causé la perte de Bosching et Carrie... Cet amour, moi, Shion du Bélier, j'en use comme une force pour dépasser mes limites, que ce soit mon amour pour ma déesse ou celui que j'avais pour Carrie ! Et cela, toi, l'un des trois Juges des Enfers, tu es bien incapable de le comprendre... et c'est ton incompréhension de l'amour qui te perdra !!"

"Comment... ?!"

A cet instant, Minos, stupéfait, vit le Death Shine Action lui échapper tout à fait des mains avant d'être aspiré progressivement par le Stardust Revolution, dont la puissance augmenta considérablement en quelques secondes. Epouvanté, le Juge des Enfers commença à ouvrir la bouche, mais la voix de Shion, plus forte, l'interrompit :

"Disparais, Minos !!"

Presque aussitôt, le chevalier du Bélier projeta le Stardust Revolution qui disposait désormais de la puissance du Death Shine Action, sur le Spectre du Griffon, qui recula inconsciemment, mais ne put éviter de recevoir l'attaque de plein fouet. Minos se mit à tourbillonner brutalement dans les airs pendant quelques secondes, avant que la puissance dévastatrice de l'attaque de son adversaire ne l'envoyât heurter une paroi du cinquième maleboge. Le surplis du Griffon vola en éclats sous l'effet de l'impact, puis le Juge des Enfers retomba sur le dos, le corps couvert de coups et ensanglanté.

************

La Giudecca5/i]

Thérava, qui était à terre, tentait de ne pas sombrer dans l'inconscience, mais ses forces le trahissaient de plus en plus. Tant bien que mal, il luttait contre la fatigue et tâchait de focaliser son attention sur le combat entre le Grand Pope et Moloch, combat qui tournait à l'avantage du premier. Satisfait, le chevalier du Paon se mit à penser :

[i]"Grand Pope... Malgré votre âge, votre détermination à protéger Athéna demeure... S'il vous plaît, venez à bout de ce démon de Moloch..."


Soudain, son regard fut attiré par le Chasseur de Démons qu'il empoignait dans sa main droite. Thérava cligna des yeux à deux reprises et vit que la dernière perle du chapelet s'était teinte de noir en à peine une seconde. Souriant fébrilement, il songea :

"Chevalier du Bélier... tu as réussi..."

Ce fut alors qu'il sentit ses forces l'abandonner à nouveau et il perdit connaissance, mais heureux de savoir que le dernier des 108 Spectres d'Hadès était tombé au combat...


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada