Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

La Giudecca

Il y avait trois personnes qui se trouvaient dans une quatrième sphère quelque peu endommagée par le duel que se livraient deux divinités, trois personnes aux airs différents ; Athéna, qui semblait surprise par l'arrivée subite, mais quelque peu opportune, de Thérava du Paon, Hadès, qui semblait à peine ému de l'intrusion du chevalier d'argent, et enfin, le disciple de feu Gautama de la Vierge, qui était brutalement passé de la détermination à l'horreur de voir le sombre monarque sous les traits de John Roligny, bien qu'ayant été prévenu par Minos du Griffon. Un certain temps s'écoula, où l'on ne pouvait entendre que trois coeurs battant plus ou moins simultanément, mais bien plus rapidement dans le cas du chevalier du Paon. Hadès, qui était le plus calme des trois, tourna lentement la tête vers Thérava, puis lui dit d'un air dédaigneux :

"Je ne comprends nullement ton émotion ; ce n'est pas la première fois que tu croises mon regard, chevalier."

Les propos de l'Empereur des Ténèbres, loin d'apaiser le chevalier du Paon, ne firent qu'accentuer son émoi ; en un éclair, il revécut sous ses yeux le moment où, pour la première fois, Hadès s'était manifesté à travers le regard de John Roligny, un regard si terrifiant qu'il avait poussé le disciple de Gautama, ainsi qu'Omar de Persée, qui l'accompagnait, à prendre la poudre d'escampette. Thérava se mit à trembler tout le long de ses membres, devant un Hadès dubitatif, qui soupira avant de reprendre la parole :

"Il serait bon que tu te montres plus combatif si tu tiens à me montrer ta vraie valeur. Je ne pense point que ton maître aurait apprécié de te voir dans un tel état..."

A ces mots, Thérava passa radicalement de la peur à la colère, une colère noire à l'égard du Dieu des Enfers, qu'il interpella en ces termes :

"Comment... Comment oses-tu insulter la mémoire de mon maître de la sorte, Hadès ?! Jamais... Jamais je ne tolérerai un tel outrage, fût-il sorti de la bouche d'un dieu ! Tu vas très vite le regretter !!"

Le chevalier du Paon intensifia son cosmos devant une Athéna effarée, qui murmura :

"Thérava... Non..."

Faisant abstraction du regard dubitatif d'Hadès, Thérava s'écria :

"Il est temps pour toi de savoir ce que je vaux, Hadès ! PAR L'ATTAQUE DU MILLION DE MAINS !!"

Des milliers de coups de poing partirent à toute volée vers l'Empereur des Ténèbres, mais ce dernier ne broncha pas. Pire encore, au bout de cinq secondes, Thérava se rendit compte que tous ses coups partaient dans le vide, sans jamais atteindre leur cible :

"Co... Comment ?!"

Dans la seconde suivante, le chevalier d'argent sentit son poing droit bloqué par la main d'Hadès, dont le regard semblait empli de désolation. L'Empereur des Ténèbres laissa échapper un bref soupir, avant de demander à son adversaire :

"C'est bon, chevalier ? T'es-tu suffisamment défoulé, à présent ?"

Abasourdi, Thérava ne put que balbutier :

"Comment... Comment se fait-il que je ne sois jamais parvenu à le toucher... Il était pourtant en face de moi..."

"La vitesse de déplacement d'un dieu, chevalier, est quelque chose que nul mortel ne peut réaliser complètement... Même un chevalier d'or ne pourrait y parvenir... Alors, un chevalier d'argent de ton espèce..."

"Hadès... Tu..."

"Dans ta bêtise et ta précipitation, tu as été incapable de voir que je n'avais aucune difficulté à éviter le moindre de tes coups de poing... Mais tu es bien trop faible pour réaliser l'écart qui sépare la vitesse d'un mortel et celle de Dieu... Tout comme tu ne pourras jamais réaliser l'écart qui sépare nos deux puissances !!"

Le regard du sombre monarque se mit à luire et Thérava, sans bien comprendre ce qu'il lui arrivait, sentit une vive douleur dans tout son corps avant d'être projeté à une vitesse inimaginable dans les airs. Il ne fallut que peu de temps au chevalier du Paon pour se retrouver brutalement au tapis, le choc à peine amorti par sa nouvelle armure, qui tenait pourtant bon.

************

"Thérava du Paon avait beau posséder une nouvelle armure, il n'en demeurait pas moins un chevalier d'argent... Par conséquent, il était impuissant face à la force divine de l'Empereur des Ténèbres..." dit sombrement John.

"John, demanda aussitôt Trevor... à cet instant précis, aviez-vous conscience que vous luttiez contre un chevalier d'Athéna ?"

"Nullement, répondit le jeune homme en secouant la tête. C'était mon corps, mais l'âme était bien celle du Dieu des Enfers... Comme il l'avait dit à Eon, Emma et Lévi, l'on pouvait me considérer comme mort..."

Semblant gêné, John reprit aussitôt son récit, avec la suite du combat entre Shion et Minos.

************

Le cinquième maleboge

Minos était à terre, encore quelque peu étourdi par les coups donnés par Shion, et assez inquiet de la tournure prise par les événements :

"Il reprend peu à peu l'avantage... Si je ne réagis pas rapidement, je vais subir le sort connu lors de la précédente guerre sainte, même si je ne serai pas forcément décapité !"

Le Juge des Enfers se releva aussitôt, puis lança à son adversaire :

"Chevalier du Bélier... Je vois que tu as de la ressource... Tu as frôlé la mort à plusieurs reprises, mais tu es toujours là ! Cela dit... si cette traîtresse de Carrie ne s'était pas interposée, je ne suis pas sûr que tu aurais repris l'avantage !"

Shion rétorqua aussitôt :

"Minos... tu sous-estimes la valeur des chevaliers d'or ! Je te montrerai que je conserverai cet avantage et je vengerai Carrie !"

Le Spectre du Griffon sourit entre ses dents :

"Pff... Quelle bêtise de ta part... Tu veux faire bonne figure, mais tu continues à pleurer la mort d'un amour perdu... Quand je vois ce que cela a donné pour le chevalier des Gémeaux, je vois comment va finir ce combat..."

Le gardien de la première maison du Zodiaque serra les poings, puis, tout en intensifiant son cosmos, rétorqua :

"Tu ne sais pas de quoi tu parles, Minos ! Je te prouverai que tu te trompes, et que... !"

Sans crier gare, le Juge des Enfers avait foncé vers le chevalier d'or et lui avait asséné un coup de coude dans l'abdomen, puis un coup de poing au menton. Shion, à bout de souffle et complètement sonné, s'écroula à terre, aux pieds de Minos, qui sourit :

"Je te l'avais bien dit, chevalier.. En gaspillant du temps en palabres, tu as oublié que nous étions en plein combat !... Bon, je vais en finir, cette fois-ci... Mais comme je n'ai guère envie de faire usage de mon énergie alors que tu n'en vaux pas la peine..."

Un halo pourpre couvrit aussitôt le Spectre du Griffon, qui leva son bras droit et transmit une partie de cette étrange aura au gardien de la première maison du Zodiaque, qui ne tarda pas à comprendre ce qui se passait :

"Que... Je... Je suis tout engourdi ! Je n'arrive plus à bouger le moindre de mes membres !... Pas même un doigt !"

"Tu es très perspicace, répondit sarcastiquement Minos... Même si je suis habitué à ce spectacle, il me procure toujours autant de plaisir..."

"Attends... Tu... Tu avais déjà fait usage de cette technique, contre...

"... cette traîtresse de Carrie, oui, comme tu l'as vu rapidement... Ironie du sort, toi qui l'aimais, tu vas pratiquement subir le même sort qu'elle !"

"Quoi ?!"

Le cosmos du Juge des Enfers se fit plus intense, puis il poussa son cri d'attaque :

"COSMIC MARIONETION !!"

************

La Giudecca

Athéna avait profité de la durée de l'affrontement entre Hadès et Thérava pour recouvrir un peu ses esprits, mais elle n'avait pas encore retrouvé la force de se relever. Après avoir vu le chevalier du Paon être envoyé au sol par l'Empereur des Ténèbres, elle ne put que murmurer :

"Non... Thérava... Pas toi..."

Hadès se retourna aussitôt vers la jeune fille et lui dit :

"Cela n'était qu'un léger contre-temps, Athéna... A présent que ce misérable ne me nuira plus, il est temps pour moi de te donner le châtiment que tu mérites..."

"Attends... Hadès..."

"Que... ?"

Le sombre monarque se retourna et, quelque peu étonné, vit Thérava se relever péniblement. L'air mécontent, il fronça les sourcils et demanda au chevalier d'argent :

"Ainsi donc, tu te relèves... La leçon que je t'ai donnée ne t'a pas servi ?"

"Hadès... Tant que mon coeur continuera à battre, je me relèverai encore et encore !... D'autant que je possède un atout précieux..."

En un éclair, l'armure du Paon s'illumina de mille feux, semblable à une armure d'or. Si elle suscita une certaine surprise chez Athéna, en revanche, Hadès ne broncha pas, y compris quand Thérava lui dit :

"Hadès... Apprends que mon armure est bien plus puissante qu'auparavant... Elle a reçu le sang, non, la vie de mon maître, Gautama de la Vierge (Athéna étouffa un cri d'effroi à ce moment précis)... pour que je puisse continuer à me battre aux côtés d'Athéna ! Je ne puis donc me laisser abattre, il y va de l'honneur de la mémoire de mon maître !"

L'Empereur des Ténèbres laissa échapper un "pff..." qui en disait long, puis répliqua :

"Sache que si cela ne tenait qu'à moi, je briserais ta nouvelle armure d'un seul geste... Mais tu me sembles tellement suffisant et présomptueux que je ne m'abaisserai pas à faire cela..."

Thérava sourit :

"Tu as tort de me mépriser, Hadès ! Tu risques d'en pâtir si tu ne donnes pas le meilleur de toi-même !!"

Le chevalier d'argent joignit alors ses deux mains et se mit à parler dans un dialecte issu de la vallée du Gange, ce qui fit à peine sourciller le sombre monarque, y compris quand les plumes de paon collées dans le dos de son armure s'illuminèrent, puis se mouvèrent dans les airs et formèrent une roue lumineuse. Le disciple de feu Gautama s'écria dans la foulée :

"FLYING DAGGERS !!"

Les plumes de l'armure du Paon filèrent aussitôt, comme si elles étaient des poignards acérés, vers l'Empereur des Ténèbres, mais, tout comme l'Attaque du Million de Mains, toutes passèrent à côté, bien qu'Hadès semblât ne pas avoir bougé d'un millimètre. Après avoir réalisé son nouvel échec, Thérava se mit à balbutier :

"N... Non..."

"Permets-toi de te tirer d'erreur, chevalier ; pour te vaincre, il n'est pas nécessaire que je montre tout mon potentiel."

"Quoi ?!"

"J'aurais très bien pu riposter en retournant ton attaque contre toi, mais cela me semblait être une dépense d'énergie superflue. Je me suis donc contenté d'esquiver ton attaque à une vitesse qu'un pauvre mortel comme toi est incapable de discerner."

Le ton à la fois décontracté et condescendant d'Hadès fit trembler de fureur Thérava, qui maugréa :

"Hadès... Tu es..."

"Tu n'as pas l'air de vouloir me croire, chevalier... Soit... Qu'il en soit ainsi..."

Le regard d'Hadès s'illumina brusquement et Thérava sentit presque aussitôt une vive douleur dans son corps, comme si ses muscles, ses organes vitaux et ses os étaient plongés dans un mélange d'huile bouillante et de soufre. L'infortuné chevalier d'argent hurla à s'en décrocher la mâchoire durant quelques secondes, puis fut envoyé en l'air par la simple force mentale de l'Empereur des Ténèbres. Il ne tarda pas à retomber à terre, mais cela ne fit qu'accentuer sa douleur. Entre deux gémissements, il put malgré tout se dire :

"Quelle... Quelle douleur atroce... Elle est encore plus insupportable que celle que j'ai endurée en affrontant Jeronimo et les Spectres qui étaient avec lui... Cent... Cent fois plus terrible... Est-ce là la puissance d'Hadès ?"

Tout à coup, le Dieu des Enfers, qui semblait avoir lu dans les pensées de son adversaire, lui dit :

"Apprends, chevalier, que je n'ai fait usage que du centième... Non... Tout juste le millième de ma puissance... J'espère que tu l'as compris ; il n'est pas nécessaire que je gaspille mon énergie pour un misérable de ton espèce."

************

"John... C'est impossible... Le chevalier du Paon portait pourtant une armure ressuscitée et... et malgré ça, Hadès n'avait pas fait usage de toute sa force ?!"

John laissa quelques secondes au révérend Trevor pour réaliser ce qu'il venait de dire, puis il lui répondit :

"Je comprends que cela puisse vous paraître invraisemblable, révérend, mais c'est bien la vérité : face à Thérava du Paon, Hadès n'avait pas utilisé autant de puissance que contre Athéna."

Le jeune homme marqua une courte pause, puis, d'un seul trait :

"Pour autant, il n'avait toujours pas montré sa véritable puissance, pas même à son ennemie jurée."

A ces mots, Trevor manqua de défaillir, mais John n'y fit pas attention et préféra poursuivre son récit.

************

Le cinquième maleboge

Shion avait beau faire tous les efforts mentaux possibles, rien n'y faisait ; il était tout à fait sous l'emprise du Cosmic Marionetion de Minos. Le Juge des Enfers, fort ravi d'avoir le chevalier du Bélier en son pouvoir, lui lança :

"Finalement, tout rentre dans l'ordre, chevalier ! Tu vas périr de mes mains comme tu aurais déjà dû le faire si cette traîtresse de Carrie ne s'était pas bêtement sacrifiée pour toi !"

Furieux que ce douloureux souvenir lui soit rappelé, Shion voulut protester, mais même ses lèvres étaient bloquées par la puissance de l'arcane du Spectre du Griffon, qui le fit avancer lentement dans les airs, vers la stalactite sur lequel il avait failli finir empalé. Le gardien de la première maison du Zodiaque songea avec horreur :

"Non !!... Je ne peux plus rien faire ! Je vais donc perdre ce combat pour de bon ?"

Tout à coup, Minos s'arrêta net, avant de laisser échapper :

"Non... Si tu finissais empalé de la sorte, ça ne me contenterait pas... Je sais ce que je vais faire, chevalier... je m'en vais te briser la nuque d'un coup sec ! Prépare-toi !!"

Abattu et résigné, Shion ferma les yeux et se dit avec amertume :

"Tout est fini pour moi... Athéna... Pardonnez mon impuissance... Carrie... Tu as donné ta vie pour que je puisse vaincre Minos, mais je n'ai pu y arriver... Mais je vais bientôt te rejoindre..."

De son côté, le Juge des Enfers sourit :

"Je vois que tu as compris que ta vie allait prendre fin... Et elle va s'arrêter dans quelques secondes (Minos leva sa main droite, prêt à agir) !... Adieu... !"

"EXCALIBUR !!"

Un rayon lumineux s'abattit sur les fils du Cosmic Marionetion, les tranchant presque tous en même temps et Shion retomba alors au sol. Le chevalier du Bélier, encore quelque peu secoué par ce retournement de situation imprévu, mit quelques secondes avant de revenir tout à fait à lui :

"C'est incroyable... Cela voudrait dire que... !"

Il leva les yeux à cet instant et eut une surprise plus grande que celle qui s'annonçait devant lui ; Minos, qui était triomphant quelques secondes auparavant, était devenu pâle comme la mort, claquait nerveusement des dents et semblait trembler tout le long de son corps. Il était dans un tel état qu'il pouvait à peine prononcer quelques mots intelligibles :

"Non... Pas... Pas vrai... Ce... Impossible..."

Il se retourna brusquement et manqua de défaillir quand il vit quatre chevaliers d'or devant lui. Mais c'était l'un d'entre eux qui retenait en particulier son attention et qui suscitait chez lui une grande frayeur. Le Spectre du Griffon déglutit nerveusement, avant de s'exclamer :

"Non !! C'est... C'est mon pire cauchemar que je vois là ! Tu es..."

Le chevalier d'or concerné éclata de rire, avant de répliquer :

"Tu n'es pas le premier à éprouver une telle peur, Minos ! Eaque, que j'ai vaincu, a lui aussi été confus ! Mais non, je ne suis pas celui qui t'a vaincu deux siècles auparavant ! Je suis bien le chevalier du Capricorne, mais je me nomme Felipe !"

Alors que Minos commençait à réaliser sa méprise, les autres chevaliers d'or se présentèrent :

"Diomède, de la constellation du Scorpion !"

"Daniel, de la constellation du Lion !"

"Dohko, de la constellation de la Balance !"

Le gardien de la septième maison du Zodiaque accourut dans la foulée vers son ami, qui venait de se remettre debout :

"Shion ! Est-ce que ça va ?!"

"Oui... J'ai frôlé la mort, mais vous êtes heureusement intervenus... Mais que faites-vous dans le monde des ténèbres ? J'espère que d'autres chevaliers sont restés au Sanctuaire pour..."

A cet instant, le chevalier du Bélier vit que les mines de ses frères d'armes s'étaient terriblement assombries et il s'exclama :

"Non !! Ne... Ne me dites pas que..."

Diomède déglutit avant de répondre :

"C'est malheureusement le cas, Shion. Ce que tu vois là, ce sont les seuls survivants des fronts terrestre et skygardien. Les autres chevaliers, toutes castes confondues, ont péri durant cette guerre sainte."

"Et encore, précisa Dohko, il s'en est fallu de peu pour que j'y reste, moi aussi."

Les yeux de Shion se mirent à briller, alors qu'il pensait à ses compagnons tombés au combat :

"Shad... Vittorio... Philoctète... Christian... Vous avez été vaincus par les Spectres... Et aucun chevalier d'argent ou de bronze n'a survécu... Jamais je n'aurais imaginé que ce conflit pût être aussi meurtrier..."

A cet instant, Minos, qui avait retrouvé ses esprits, s'exclama :

"Eh bien, je vois que cette guerre sainte a laissé des traces dans les deux camps ! Je suis peut-être le seul Spectre encore en vie, mais la chevalerie d'Athéna est bien mal en point, elle aussi !"

"Nous sommes encore supérieurs en nombre, Minos ! Nous sommes au total cinq chevaliers d'or, tu ne pourras rien contre nous !"rétorqua Diomède.

"Non, fit aussitôt Shion. Vous ne devez pas intervenir. C'est mon combat, je dois le terminer."

"Mais, Shion... Laisse-moi au moins t'aider !"demanda Dohko.

"Non, Dohko. Je veux vaincre loyalement ce Juge des Enfers. De plus, vous avez dû être très éprouvés par vos combats sur les autres fronts."

Le gardien de la première maison du Zodiaque laissa quelques secondes à ses frères d'armes pour assimiler sa décision, puis leur demanda :

"Comment se fait-il que vous soyez ici ? Est-ce un ordre du Grand Pope ?"

"Non, répondit aussitôt Felipe. En revenant au Sanctuaire, nous avons appris que le Grand Pope était parti sauver Athéna, prisonnière d'Hadès."

"Comment ?!"dit Shion avec horreur.

"Tu nous as bien entendus, confirma Daniel. Felipe a alors décidé de partir aux Enfers pour le sauver, et nous nous sommes décidés à nous joindre à lui."

"Non... Le Grand Pope est donc prêt à mourir ?"

"Ça me fend le coeur de le dire, mais j'en ai bien peur." reconnut amèrement le chevalier du Capricorne.

Shion répliqua :

"Raison de plus pour que vous partiez en avant et alliez sauver Athéna et le Grand Pope ! Allez !"

"Shion..."murmura Daniel.

"Daniel, intervint Diomède, nous devons aller de l'avant... Qui sait si le Grand Pope ne fait déjà pas face à Hadès..."

Le chevalier du Lion hocha la tête, quand Felipe demanda à Shion :

"Shion ! Avant de partir, je voudrais savoir... Qu'en est-il des autres chevaliers engagés sur ce front ?"

Le gardien de la première maison du Zodiaque répondit :

"Je vous explique rapidement, car le temps nous est compté... Athéna a fait don de son énergie à plusieurs d'entre nous, qui n'ont plus que quelques instants de sursis... Bosching et Gautama ont péri tous les deux, comme la plupart des autres chevaliers. Il ne reste plus que moi et Thérava, qui est parti au Cocyte, la dernière prison, sauver Eon, Emma et Lévi d'une mort terrible..."

Les quatre chevaliers d'or fraîchement arrivés baissèrent les yeux, mais Shion les rappela à l'ordre :

"Vous n'avez pas le temps de vous lamenter sur toutes ces disparitions ! Vous devez sauver Athéna et le Pope, moi, je m'occupe de Minos !"

"Compris !"fit Felipe.

Le chevalier du Capricorne incita alors ses frères d'armes à le suivre et tous passèrent sous le regard d'un Minos stoïque, ce qui étonna Shion :

"Pourquoi ne réagis-tu pas, Minos ?"

Le Spectre du Griffon répliqua :

"Je ne suis pas fou au point de vouloir me battre contre quatre chevaliers d'or... D'autant que lorsqu'ils seront face à Sa Majesté Hadès, ils seront balayés sans avoir pu lever le petit doigt !"

"Comment ?"

"Même un chevalier d'or ne peut imaginer l'écart qui existe entre un dieu et un mortel... Quand bien même les douze chevaliers d'or se mettraient ensemble, ils ne pourraient rien contre Sa Majesté..."

Le Juge des Enfers sourit de plaisir en voyant son adversaire tressaillir, puis lui lança :

"Assez parlé, reprenons le combat !"

Il concentra alors son cosmos, incitant Shion à en faire de même, bien que le chevalier du Bélier fût inquiet de ce qui pourrait arriver à ses frères d'armes...

************

La Giudecca[:i]

"Apprends, chevalier, que je n'ai fait usage que du centième de ma puissance... Non... Tout juste le millième de ma puissance... J'espère que tu l'as compris ; il n'est pas nécessaire que je gaspille mon énergie pour un misérable de ton espèce."

Thérava, étendu sur le dos, frissonna en écoutant les paroles d'Hadès ; le chevalier du Paon avait bien du mal à croire que le sombre monarque avait retenu ses coups :

[i]"Ce... C'est impossible... J'ai le plus grand mal à me remettre debout et... et pourtant Hadès dit n'avoir fait usage que du millième de sa puissance ?"


L'Empereur des Ténèbres lança alors :

"Dieu ne ment jamais, chevalier. Il ne servait à rien de donner tout mon potentiel pour te mettre à terre, je ne me suis donc pas privé de retenir mes coups."

Hadès se retourna alors vers Athéna, qui était demeurée impassible depuis quelques minutes, puis lui dit :

"De même, Athéna, je n'aurai pas à faire usage de ma toute-puissance pour t'abattre."

A ces mots, la jeune fille se releva, bien que visiblement ébranlée, et commença à répondre :

"Hadès... Ne me..."

"Pourquoi te sous-estimerais-je, Athéna ? fit le Dieu des Enfers. Tu gagnerais à accepter la vérité... Voyons si tu serais capable de résister à ceci..."

Les yeux d'Hadès s'illuminèrent en un instant et la déesse de la Guerre sentit une vive douleur gagner tout son corps, tandis qu'elle était projetée en arrière par la force du sombre monarque, qui lui dit aussitôt :

"Je te l'avais bien dit, Athéna. Il ne sert à rien que je fasse usage de tout mon potentiel pour venir à bout de toi.... Même un centième de ma puissance, soit dix fois plus que contre ce misérable qui gît désormais à terre, suffit pour te mettre au tapis."

L'Empereur des Ténèbres contempla nonchalamment son ennemie à moitié inconsciente, puis reprit :

"Bon... Ton heure est venue, Athéna..."

"Ne... Ne m'oublie pas, Hadès !"

"Quoi ?"

Le Dieu des Enfers se retourna vivement et vit Thérava, tout tremblant, mais bien debout, qui tenait désormais un chapelet dans son poing droit. Le chevalier du Paon, tout en se faisant violence pour ne pas tomber à genoux, lança à l'attention du dieu ténébreux :

"Hadès... Si... Si vraiment tu comptes en finir avec Athéna, je ne puis me laisser abattre... Surtout si tu n'utilises pas toute ta puissance contre elle !"

"Dans un cas comme dans l'autre, ce que je déploie comme puissance me suffira pour venir à bout de vous deux... Dieu sait ce qu'il Lui faut pour l'emporter sur l'adversité !"

"Tu me disais présomptueux, Hadès, mais que devrait-on dire de toi ?... Surtout quand on voit ce que sont devenus tes Spectres !"

Thérava brandit aussitôt le Chasseur de Démons devant le sombre monarque, puis lança :

"Hadès, voici ce qu'il me reste de mon défunt maître Gautama ! C'est le "Chasseur de Démons" ! Ce chapelet est composé de 108 perles, soit autant que les Spectres composant ton armée ! Chaque fois qu'un Spectre tombe au combat, la perle qui le représente se noircit ! Et en ce moment, seules deux sont encore claires !!"

Mais Hadès rétorqua en secouant la tête :

"Permets-moi de te détromper, chevalier... Il ne demeure plus qu'une seule perle noire...

"Quoi ?!"

"Je savais que Carrie de la Reine Ecarlate avait rejoint vos rangs, mais j'étais convaincu qu'elle reviendrait à la raison... Mais j'ai fini par comprendre qu'il n'en serait rien, quand je l'ai vue se retourner contre le Juge Minos... Aussi, je lui ai ôté les pouvoirs que je lui avais donnés et l'ai laissée à la merci de Minos, qui l'a exécutée comme il se devait..."

"Comment ?!"

L'Empereur des Ténèbres enchaîna aussitôt :

"Désormais, le chevalier du Bélier ne pourra plus compter sur son aide... Rhadamanthe et Eaque ont peut-être rendu l'âme, mais Minos est un guerrier redoutable et ne devrait avoir aucun mal à éliminer ce chevalier d'or, d'autant que le chevalier des Gémeaux, qui passait pour le plus dangereux de l'ordre, a été vaincu..."

Suite aux propos d'Hadès, le chevalier du Paon était désormais partagé entre l'inquiétude et la colère :

"Bon sang ! Carrie était l'un de nos meilleurs atouts, et elle n'est plus... Hadès... Ce monstre l'a laissée sans défense, à la merci du Juge Minos... Je ne puis laisser cet acte impuni

Puis, à voix haute :

"Hadès ! Même si tu n'as pas abattu toi-même Carrie, tu n'en as pas été moins odieux en la jetant dans les griffes de Minos ! Moi, Thérava du Paon, je vais te le faire payer... !"

Mais à cet instant, les yeux du sombre monarque scintillèrent subitement et Thérava fut violemment projeté en arrière. Le chevalier d'argent heurta brutalement un pan de mur et cracha du sang. A moitié inconscient, il songea :

"Je... Je ne peux plus réagir... La puissance d'Hadès est trop importante pour moi... mais... mais dit-il vrai ? Ne se donne-t-il pas à fond... ?"

Tout à coup, Thérava leva les yeux et son regard croisa un visage qu'il espérait ne plus jamais revoir :

"Comment ?!"

Moloch se tenait juste au-dessus de lui, le visage couvert de coups, la cape en lambeaux, mais un sourire cruel s'était dessiné sur ses lèvres, découvrant ses dents saillantes. L'âme damnée d'Hadès dit au chevalier d'argent, non sans malice :

"Eh bien, chevalier, tu pensais t'être débarrassé de moi ?"

"Que..."

"Tu as eu tort de ne pas donner le meilleur de toi-même, chevalier... Suite à ton attaque, j'ai été secoué et suis demeuré inconscient un certain temps, mais je me suis relevé ! Ton arrogance envers le grand Moloch te coûtera la vie, chevalier !!"

Moloch tira aussitôt sa dague de son manteau et la brandit sous les yeux d'un Thérava à bout de forces :

"La première fois, je n'avais pas songé que tu étais protégé par une armure ressuscitée par le sang d'un chevalier d'or... Mais je ne commettrai pas la même erreur... je m'en vais te trancher la gorge !..."

"Moloch !!"

Le ton sévère employé par le sombre monarque incita son âme damnée à se retourner vers lui et à lui demander :

"Que... Qu'y a-t-il, Votre Majesté ?"

"Epargne momentanément ce chevalier... Athéna n'en a plus pour bien longtemps et je tiens à ce que ce misérable voie sa mort de près... Ensuite, et seulement après cela, tu pourras lui donner le coup de grâce... Dieu ne saurait s'abaisser à écraser un vulgaire ver de terre comme lui..."

"Ne crois pas que c'en est fini de moi, Hadès !!"

"Que... ?"

Moloch, ébahi, venait d'apercevoir Athéna à nouveau debout, son sceptre et son bouclier à la main. La Déesse de la guerre, entourée par une aura, lança à l'attention d'un Hadès qui affichait un regard sinistre :

"Hadès ! Jamais je ne te laisserai prendre ma vie, pas plus que celle de Thérava ou de John Roligny ! Je continuerai à me battre, même au-delà de la mort !"

Dans la seconde qui suivit, la jeune fille fonça sur l'Empereur des Ténèbres, mais ce dernier rétorqua :

"C'était ta dernière bêtise, Athéna..."

Les yeux d'Hadès brillèrent plus fort que d'accoutumée et Athéna fut violemment frappée par une déflagration qui la renvoya dos au mur. Affolé, Thérava se mit à crier :

"Non !! Athéna... !!"

"Ne m'oublie pas, chevalier !"

Moloch venait de placer le couteau sous la gorge du chevalier du Paon, qui, affaibli par les attaques à répétition d'Hadès, était bien incapable de se tirer d'affaire. L'âme damnée du Dieu des Enfers lui dit alors :

"Rassure-toi, chevalier, je ne te tuerai pas tout de suite... J'obéirai aux ordres de Sa Majesté et attendrai qu'il en ait fini avec Athéna... Mais je serai généreux ; tu n'auras guère de temps pour pleurer la disparition de ta déesse, car je t'exécuterai juste après !!"

Mais Thérava avait rapidement oublié le couteau du vieil homme pour ne plus songer qu'à son infortune et celle de sa déesse :

"Quelle déveine... mon armure a beau avoir été ressuscitée, elle ne me sert à rien face à Hadès... et je suis incapable de l'empêcher d'exécuter Athéna... Maître Gautama... êtes-vous mort en vain ?"

Au même moment, Hadès s'était rapproché d'une Athéna presque encastrée dans un pan de mur de la Giudecca. La jeune fille était pratiquement dans le même état d'esprit que le chevalier du Paon :

"Je... je suis si lasse... je n'arrive plus à trouver la force nécessaire pour me relever... Hadès va-t-il vraiment m'achever ?"

"Tout à fait, Athéna !!"

Machinalement, la déesse leva les yeux et vit le sombre monarque, l'Epée des Illusions à la main, qui la regardait d'un air mélancolique. Le Dieu des Enfers enchaîna :

"Athéna... il est vain de poursuivre ce combat... Toujours tu te relèveras, mais toujours je t'enverrai à terre ! Si tu n'avais pas commis la bêtise de donner une partie de ton énergie à tes chevaliers condamnés, peut-être en aurait-il été autrement... Peu importe... Il est temps d'en finir !"

Moloch éclata alors d'un rire presque maniaque :

"HA ! HA ! HA ! HA ! L'heure de gloire du Meikai est arrivée ! Sa Majesté Hadès va mettre un terme à la vie d'Athéna !! Le monde va enfin tomber entre ses mains !! HA ! HA ! HA ! HA !"

Indifférent à l'hystérie de son âme damnée, Hadès leva l'Epée des Illusions au-dessus de sa tête, la plaça de sorte à pouvoir trancher la tête de son ennemie, à laquelle il dit :

"Il est temps d'en terminer avec ton obstination... Adieu, Athéna... !!"

"ARRÊTE, HADES !!"

L'Empereur des Ténèbres fut aussitôt coupé dans son élan et s'immobilisa, l'air interloqué. Athéna, de son côté, sentit sa respiration devenir haletante et son rythme cardiaque s'accélerer, tandis qu'elle pensait :

"Oh non... Pourquoi..."

De son côté, Moloch semblait surpris et gêné par cette intervention :

"Qui... Qui cela peut-il être... ? Et pourquoi intervient-il au moment où Sa Majesté Hadès allait triompher d'Athéna ?!"

Il lâcha aussitôt son emprise sur Thérava, qui s'écroula au sol, puis s'en alla vers l'origine du cri :

"Qui es-tu pour avoir l'audace de t'opposer à la volonté divine incarnée par Sa Majesté Hadès ? Montre-toi si tu n'es pas un lâche... !"

La réponse ne se fit pas attendre : une déflagration d'énergie fila dans la direction de l'âme damnée du sombre monarque, qui fut brutalement repoussée en arrière et se retrouva aux côtés de son maître. Moloch toussota nerveusement, avant de balbutier :

"Que... Quelle était cette puissance... ?"

Puis, sentant qu'un cosmos puissant se dirigeait vers la salle du trône, il enchaîna :

"Et... Et ce cosmos... il est aussi puissant que celui d'un chevalier d'or... mais il ne me dit rien... Il ne ressemble pas aux cosmos des chevaliers d'or qui sont arrivés ici..."

Hadès se retourna aussitôt, oubliant temporairement qu'Athéna était à sa merci, puis répondit à son serviteur, un vague sourire sur les lèvres :

"Pour ma part, ce cosmos ne m'est pas inconnu... Bien au contraire... C'est le cosmos d'une lointaine connaissance..."

Et, comme pour répondre aux intuitions de l'Empereur des Ténèbres, celui qui l'avait interpellé se montra au grand jour dans la salle du trône, mais cela ne rassura ni la déesse, ni Thérava :

"Non... Vous ici..."

"Pourquoi..."

Le Grand Pope venait de faire son apparition au beau milieu de la Giudecca, sous les regards abasourdis d'Athéna, du chevalier du Paon, et Moloch, et celui, vaguement amusé, d'Hadès, qui lança à son intention :

"Ainsi donc, tu es venu... C'est amusant... Je ne m'attendais pas vraiment à ce que tu viennes ici, Grand Pope du Sanctuaire !..."

Puis, le sombre monarque fronça les sourcils, et corrigea ses paroles :

"Non... Je devrais plutôt dire... un ancien chevalier d'or... Celui-là même qui, deux siècles auparavant, vainquit les trois Juges des Enfers... Luis de la constellation du Capricorne !!"




Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada