Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

La Giudecca

Adossée à un pan de mur, Athéna se raccrochait tant bien que mal au Sceptre de la Victoire et au Bouclier de la Justice. La jeune fille continuait d'encaisser les attaques et les coups d'Hadès, de sorte que son visage était légèrement maculé de sang et son armure, couverte de plusieurs fissures. L'Empereur des Ténèbres semblait se lasser de ce combat à sens unique :

"Désolant... J'ai beau dominer ce combat, je me lasse de ton manque de réaction, Athéna... N'as-tu pas d'autres forces en réserve ?"

Pour toute réponse, la fille de Zeus se releva péniblement, regarda Hadès d'un air flou et songea :

[i]"Je n'ose pas le lui avouer, mais mes forces, déjà peu nombreuses, me trahissent de plus en plus... Pourtant, je... je dois tenir... Au moins jusqu'à ce que tous les Spectres d'Hadès soient vaincus !"


Soudain, une bourrasque d'énergie jaillit de la paume gauche du sombre monarque et Athéna fut repoussée contre le mur. La déesse hurla de douleur durant plusieurs secondes, puis manqua de perdre connaissance. Mécontent de la tournure prise par les événements, Hadès lança à son ennemie d'un ton sévère :

"Allez, Athéna, relève-toi ! Je ne tirerais aucune fierté à te vaincre de la sorte !"

Les paroles de l'Empereur des Ténèbres ne furent pas sans effet ; la jeune fille se releva de nouveau, puis rétorqua à son oncle :

"Ta fierté, Hadès... Ce sentiment qui dévore ton âme divine... Est-ce ainsi qu'un dieu digne de ce nom doit se comporter ?"

Le sombre monarque répondit en haussant les épaules :

"Voilà que tu récidives avec tes questions stupides, Athéna... Je n'ai rien à te répondre, si ce n'est qu'un dieu sans fierté ne mérite pas ce titre... Et toi, qui te soucies plus de tes misérables chevaliers que de ton rang, je doute que tu possèdes la moindre once de fierté, Athéna !"

La déesse de la Guerre intensifia aussitôt son cosmos, de sorte qu'une aura dorée vînt l'envelopper, puis elle répliqua :

"Je me soucie tout autant de mes chevaliers que du reste de l'humanité, Hadès... Je n'ai peut-être pas autant d'amour-propre que toi, mais je suis au moins fière d'une chose : ne pas avoir le mépris que tu possèdes à l'égard des hommes !!"

Sans crier gare, la jeune fille, sceptre en avant, se jeta sur Hadès qui sembla alors pris au dépourvu...

************

Le cinquième maleboge

Incapable de parer les deux coups portés par Shion, Minos fut renvoyé durement en arrière, avant de tomber à terre. Il roula rapidement sur le côté, puis se mit à cracher de la poussière qu'il avait avalée par mégarde. Le Spectre du Griffon, à moitié sonné, songeait :

"Quelle... Quelle violence avaient ses coups ! Je ne pensais pas que ce misérable serait capable de développer une telle force en sortant de ses gonds ! Mais il est hors de question que je me fasse avoir aussi piteusement !"

Aussitôt, il se releva avec hâte, mais ce fut pour voir Shion foncer sur lui et le frapper de deux nouveaux coups de poing au visage. Le Juge des Enfers se retrouva à nouveau au tapis, afin d'entendre la voix emplie de colère du gardien de la première maison du Zodiaque :

"Minos... Comment as-tu pu oser agir avec autant de lâcheté et de cruauté à l'encontre d'une jeune fille ? Tu as beau être un serviteur de l'Empereur des Ténèbres, je n'aurais jamais imaginé que tu pourrais tomber aussi bas que ça..."

Minos, d'un revers de la main, effaça un filet de sang qui coulait de sa lèvre, puis répliqua tout en se relevant :

"Je l'ai pourtant dit à cette traîtresse... Qu'importe l'âge ou le sexe, nous autres Juges des Enfers ne faisons aucune différence entre ceux qui trahissent Sa Majesté Hadès... Sa souffrance était amplement méritée !"

Les propos du Spectre de l'étoile céleste de la valeur, loin d'apaiser la colère de Shion, ne firent que l'accroître ; le chevalier du Bélier rétorqua vivement :

"T'entendre parler comme ça me donne la nausée, Minos... Je vais te faire ravaler tes propos au fond de ta gorge !!"

Joignant les gestes aux mots, Shion fonça sur son adversaire et lui asséna un nouveau coup de poing en pleine poitrine. Minos tomba à terre, sur le flanc, et commença à réaliser que le vent tournait rapidement en sa défaveur :

"C'est... C'est pas vrai... Je n'arrive plus à reprendre l'avantage... Serait-ce parce que j'ai fait payer à Carrie sa trahison ?"

Le Juge des Enfers réfléchit un bref instant, puis réalisa :

"Oui... C'est bien ça... Le châtiment que j'ai infligé à Carrie a réveillé la colère de ce chevalier d'or... Comme... Comme lorsque Parker du Labyrinthe a abattu Marina des Lamia, réveillant la colère du chevalier des Gémeaux... Si je ne veux pas finir comme lui, je dois demeurer sur mes gardes et guetter la moindre faille de mon adversaire !"

Aussitôt, Minos se releva et fit à nouveau face à Shion, qui, plus en colère que jamais, lança :

"Minos !! Je ne vais plus perdre mon temps avec toi ! Je vais te faire payer pour de bon ce que tu as fait à Carrie !!"

Le gardien de la première maison du Zodiaque se jeta sur le Spectre du Griffon, mais ce dernier, qui attendait le moment propice pour agir, remarqua rapidement une faille dans l'offensive de son adversaire, et saisit l'occasion pour lui asséner un coup de coude en plein plexus, avant de le renvoyer en arrière d'un coup de poing au visage. Le chevalier du Bélier retomba lourdement au tapis sous le regard sarcastique du Juge des Enfers, qui ne se priva pas de le narguer :

"Eh oui, chevalier... La colère est mauvaise conseillère ! Même si c'est elle qui a permis en partie au chevalier des Gémeaux de vaincre Parker du Labyrinthe, dans ton cas, elle a provoqué une baisse de ta concentration... et il m'a alors suffi de m'infiltrer dans la brèche !!"

De son côté, Shion était étendu sur le dos, et ses forces semblaient le trahir à nouveau :

"Il... Il dit vrai... Je me suis laissé aveugler par ma colère et j'ai laissé trop de failles à sa disposition, même s'il ne s'en est rendu compte que tardivement... Je ne vois pas comment je vais pouvoir reprendre l'avantage, à présent..."

Minos éleva alors la voix :

"Bon... Les forces qu'il te reste semblent se compter sur les doigts d'une seule main... Je m'en vais donc te prendre ta vie !

"Non..."

Intrigué par cette voix mourante, le Spectre jeta un coup d'oeil sur sa droite et vit Carrie, plus morte que vivante, mais qui rampait encore à terre. L'adolescente implora son ancien supérieur d'une petite voix :

"Non... Minos... Ayez... Ayez pitié..."

Le Juge des Enfers haussa les épaules, puis répliqua :

"Ainsi donc, tu es toujours en vie ? Je te pensais plus fragile que cela..."

Il jeta un coup d'oeil rapide à Shion, toujours à terre, puis s'adressa à son ancienne subalterne en ces termes :

"Je n'ai plus le temps de m'occuper de toi, ma priorité est à présent de mettre à mort et de prendre la tête de ce chevalier d'or... Ne t'en fais pas, acheva-t-il avec un drôle de sourire, je m'occuperai de toi juste après !"

Minos s'avança alors vers Shion, tout en prenant bien soin de marcher au passage sur les doigts brisés de Carrie. Faisant fi de ses hurlements de douleur, il lança aussitôt au chevalier du Bélier :

"Je vois que tu commences à te relever, bien que tu tiennes avec grand-peine sur tes deux jambes... Tant mieux... Je n'aurais trouvé aucune fierté à abattre un homme déjà à terre !!"

Le Spectre de l'étoile céleste de la valeur déploya alors ses bras et la silhouette d'un Griffon menaçant apparut derrière lui. Shion, qui venait de se remettre tout à fait debout, se mit à trembler malgré lui :

"Quelle... Quelle puissance phénoménale, murmura-t-il... Il n'avait donc pas tout donné..."

A cet instant, la voix de Minos se fit plus forte :

"Chevalier du Bélier !! Tu vas périr de mes mains comme le chevalier des Gémeaux !! Sois honoré de périr grâce à la même technique, car l'on ne peut pas dire que tu m'aies donné autant de fil à retordre que feu ton frère d'armes !!"

"Comment ?"

Le Griffon qui se trouvait derrière le Juge des Enfers se mit à briller plus inténsément, puis ce dernier concentra entre ses mains une boule d'énergie d'une puissance qui fit frissonner le gardien de la première maison du Zodiaque, le menant aux portes du désespoir :

"Il... Il semble avoir concentré une grande partie de son pouvoir dans toute cette boule... Bon sang... Tout est perdu... Même si je commençais à rassembler l'énergie suffisante pour le Stardust Revolution, il m'atteindrait bien avant !... Maudite soit mon impuissance !!"

Un grondement sourd attira alors l'attention de Shion, à qui Minos lança :

"Je vois que tu as compris ton infortune, chevalier ! Il est temps de rejoindre tes amis dans le Cocyte !!"

Puis, aussitôt :

"DEATH SHINE ACTION !!"

La boule d'énergie que Minos concentrait entre ses mains se mua en une vague d'énergie colossale et fila tout droit sur un chevalier du Bélier impuissant...

************

"Miséricorde, laissa échapper le révérend Trevor... Le... Le chevalier du Bélier allait donc... périr, lui aussi ?..."

John voulut répondre, mais le pasteur l'interrompit subitement :

"Attendez, John... Je me souviens d'une chose... Les... Les quatre chevaliers d'or qui avaient tenté de rejoindre le monde des ténèbres... Avaient-ils atteint leur objectif ?"

Le fils d'Etienne Roligny soupira, puis répondit :

"Je vais tout de suite répondre à vos deux questions, révérend... En commençant par les quatre chevaliers rescapés des fronts terrestre et skygardien, et qui étaient partis retrouver le Grand Pope et Athéna dans le Meikai..."

************

Le Meikai, au pied de la cascade de sang

Felipe se trouvait étendu à terre, sur le ventre, et ses yeux clos ne permettaient pas de dire s'il était mort ou vivant. Daniel et Dohko étaient couchés sur le flanc, apparemment sans connaissance, et Diomède était sur le dos, tout près de la cascade où se déversaient les larmes de sang des âmes condamnées au Meikai. Sans doute parce qu'il était le plus proche de la rivière de sang, le chevalier du Scorpion fut le premier à reprendre connaissance et à se relever péniblement :

"Que... Que s'est-il passé... Attends... Je commence à m'en rappeler... Moi et les autres, nous avons plongé dans le tourbillon menant au Meikai... Sommes-nous... Sommes-nous arrivés dans le monde des ténèbres en vie ?"

Diomède palpa son visage et laissa échapper :

"Je... Je suis en vie... Mais qu'en est-il des autres ?..."

Ce fut à cet instant qu'il aperçut les corps inanimés de ses frères d'armes et prit peur :

"Non... Felipe !! Daniel !! Dohko !! Répondez-moi ! Répondez-moi, s'il vous plaît !"

Les cris du gardien de la huitième maison du Zodiaque ne furent pas inutiles ; Daniel, puis Felipe, et enfin Dohko sortirent peu à peu de leur torpeur. Diomède poussa un soupir de soulagement :

"Athéna soit louée ! lança-t-il alors que ses frères d'armes se relevaient lentement. Vous... Vous êtes tous en vie !"

"Oui, approuva Felipe. L'espace d'un instant, j'ai cru que j'allais y laisser la vie, car j'ai perdu connaissance..."

"Moi aussi, j'ai éprouvé ça, ajouta Daniel... Il semblerait que nous ayons eu beaucoup de chance..."

Dohko hocha la tête, puis demanda à Felipe :

"Felipe ! Toi, dont le mentor a combattu il y a deux siècles aux Enfers, saurais-tu par hasard où nous nous trouvons ?"

Le chevalier du Capricorne jeta des coups d'oeil de part et d'autre de la cascade, puis répondit :

"Nous sommes au pied de la cascade de sang, là où se déversent les larmes de sang des âmes damnées... Si ma mémoire est bonne, mon mentor m'avait dit qu'il s'agissait du seuil de la septième prison, qui comporte dix maleboges... Il nous faudra les traverser tous avant d'atteindre la Giudecca."

Dohko sourit à cette perspective :

"Alors... ça veut dire que nous ne sommes plus très loin d'Hadès !!"

Felipe allait répondre, quand soudain, lui et ses compagnons sentirent un grondement violent au loin. Tous tournèrent la tête, puis aperçurent une violente explosion lumineuse qui les paralysa d'effroi, de sorte qu'il leur fallut une dizaine de secondes avant qu'ils ne puissent recouvrir leurs esprits. Diomède lâcha aussitôt :

"Que... Qu'était-ce ?... Cette énergie... Venait-elle de l'un des nôtres ?"

"J'en doute fort, objecta Daniel... J'ai senti au loin un cosmos plein d'agressivité... Tout porte à croire que c'est un Spectre d'Hadès qui venait de déclencher cette attaque !"

"Mais alors, balbutia Dohko en regardant ses frères d'armes... L'un des nôtres aurait donc péri ?"

Un lourd silence s'établit durant un court laps de temps, puis fut rompu de la sorte par Felipe :

"Ne me parle pas de malheur..."

Diomède intervint aussitôt :

"Ecoutez... La seule façon d'en avoir le coeur net, c'est de nous rendre sur le lieu du combat !"

"Tu as raison, Diomède ! répondit Daniel. Dépêchons-nous !"

"Oui !!!"

Les quatre chevaliers d'or entamèrent promptement leur périple à travers le premier des dix maleboges qui composaient la septième prison, mais leurs visages dissimulaient mal leur appréhension à l'idée d'avoir peut-être été les témoins lointains de la perte de l'un des leurs. Les pensées de Felipe du Capricorne résumaient bien ce malaise :

"Plaise à Dieu que nous n'arrivions pas trop tard !!"

************

Le cinquième maleboge

Seulement quelques secondes après que Minos eût fait usage du Death Shine Action, une violente lueur émergea et l'énergie qu'elle dégageait balaya presque tout sur son passage. Il était impossible de voir ce qui se passait, hormis des nuages de poussière, l'arrachage de pans du sol, tandis que la terre tremblait furieusement. Ce cataclysme à échelle réduite dura pratiquement une quinzaine de secondes, puis s'interrompit peu à peu, en même temps que les nuages de poussière s'évaporaient. Il fallut encore quelques secondes pour que Minos apparût, les bras en avant et le sourire aux lèvres. Le Spectre du Griffon demeura dans cette position durant un bref instant, puis détendit ses bras, avant de laisser échapper :

"Excellent ! C'est peut-être le Death Shine Action le plus puissant que j'aie jamais lancé depuis des siècles !... Le chevalier du Bélier n'a certainement pas résisté à cette attaque... Je parierais même que son armure d'or a été réduite en cendres..."

Minos souriait encore, quand la fumée qui était devant lui se dissipa tout à fait et laissa apparaître une silhouette qui n'était pas inconnue au Juge des Enfers et qu'il espérait avoir pulvérisée :

"Quoi ?!"

Shion du Bélier était en effet en vie, un genou à terre, le regard flou, les bras en position de défense, et indemne. Minos, abasourdi, ouvrit grand la bouche, et laissa échapper d'une voix tremblante :

"Je... Je rêve... Comment... Comment as-tu pu réchapper au... au Death Shine Action sans la moindre égratignure..."

Quelques secondes s'écoulèrent avant que Shion ne répondît, perplexe :

"Je... Je ne saurais l'expliquer... Ton... Ton arcane était sur le point de m'atteindre... Mais... Mais tout à coup, j'ai senti que je bougeais sur la droite et... et je n'ai rien senti... Comme... Comme si..."

Vers la fin de sa phrase, une étrange crainte se dessina sur le visage du gardien de la première maison du Zodiaque, qui pâlit et songea :

"Non... Ce... Ce n'est pas possible..."

Il se retourna lentement et, à son grand dam, ses appréhensions lui furent brutalement confirmées. Minos, qui s'était posé des questions lui aussi, suivit son regard, et commença à ouvrir la bouche, mais Shion fut plus rapide, et cria, épouvanté :

"CARRIE !!!"

La jeune fille se trouvait en effet plusieurs mètres plus loin, le corps apparemment désarticulé et couvert de sang. Des morceaux de surplis se trouvaient à ses côtés, et son visage était tâché d'hémoglobine poisseuse. Horrifié, le chevalier du Bélier se précipita vers elle en criant son nom, tandis que Minos commençait à réaliser ce qui s'était passé :

"Damnation !!... Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle a réussi à ramper jusqu'au chevalier du Bélier et l'a poussé pour recevoir le Death Shine Action à sa place ! Par sa faute, je vais devoir continuer ce combat ennuyeux !... Enfin... D'un autre côté, je me suis finalement débarrassé de cette traîtresse, alors je ne vais pas trop me plaindre... Même si elle n'a pas souffert autant que je l'aurais souhaité..."

De son côté, Shion était agenouillé aux côtés de Carrie et l'implora en prenant sa main :

"Carrie !! Carrie, s'il te plaît, réponds-moi !"

L'adolescente remua la tête, puis ouvrit les yeux et les leva vers le gardien de la première maison du Zodiaque. Elle murmura, un sourire pâle sur les lèvres :

"Shion... Je... Je suis tellement contente... Tu es vivant..."

"Pourquoi... Pourquoi as-tu fait ça, Carrie ?"demanda Shion avec une boule dans la gorge.

Les yeux du Spectre de la Reine Ecarlate brillèrent et elle répondit, tandis que les larmes coulaient sur ses joues :

"Parce que... Parce que j'étais bête, tout simplement... J'avais... J'avais beau savoir que tu ne m'aimais pas, je... je tenais à aller jusqu'au bout de mon amour... Je... Je préférais amplement mourir plutôt que de te voir être tué sous mes yeux... J'ai (Carrie toussa à cet instant un flot de sang)... J'ai donc fait abstraction de toutes mes blessures pour ramper jusqu'à toi et... et recevoir l'attaque de Minos à... ta place..."

"Carrie..."

L'adolescente fut à cet instant saisie de convulsions nerveuses, mais elle se reprit et enchaîna difficilement :

"Shion... J'ai été stupide... Stupide au point de croire Hadès, ce qui... m'a poussée à le servir et à tuer trois de tes compagnons... Stupide en persistant dans mes sentiments pour toi... C'était plus fort que moi... Je savais que tu ne pouvais pas aimer une vestale de l'Empereur des Ténèbres, mais..."

Mais le chevalier du Bélier répliqua :

"Carrie... Ce n'est pas ce que je voulais dire..."

"Shion ?..."

"Je (Shion rougit légèrement)... Je ne pouvais pas aimer quelqu'un qui se battait comme moi contre Hadès... Je ne pouvais pas aimer alors que je n'étais pas sûr que ni moi, ni toi n'étions sûrs de rester en vie... C'est... C'est l'une des pires choses qui arrive quand une guerre éclate... De ne pas pouvoir laisser libre cours à ses sentiments..."

Le visage ensanglanté de Carrie s'illumina alors légèrement, puis elle laissa échapper d'une petite voix :

"Alors... Alors, tu m'aimais ?"

Le chevalier du Bélier regarda la jeune fille dans les yeux et lui répondit :

"Oui... Je t'aime, Carrie..."

Aussitôt, il baissa la tête et déposa un tendre baiser sur les lèvres du Spectre de la Reine Ecarlate, qui le lui rendit en rougissant. Ce baiser dura cinq secondes, puis leurs lèvres se séparèrent et Carrie ouvrit la bouche pour dire :

"Je suis si heureuse, Shion... Avant de mourir, j'aurai reçu un baiser de celui que j'aime..."

"Carrie ?..."

Mais à cet instant, la tête de l'adolescente tomba à terre en même temps que ses yeux se fermèrent. Le visage de Carrie souriait toujours, en dépit du sang qui la recouvrait, mais elle ne respirait plus. Shion sentit alors que l'étau qui lui avait déjà broyé le coeur auparavant exerçait sa pression de plus belle. Sa mine se crispa, ses yeux s'humidifièrent, puis il cria d'une voix à moitié étouffée par les sanglots :

"Non !! Carrie !!..."

Le gardien de la première maison du Zodiaque étreignit alors le cadavre encore chaud du Spectre de la Reine Ecarlate et pleura amèrement au creux de son épaule...

************

"Ainsi s'achevait l'existence douloureuse de Carrie, Spectre de la Reine Ecarlate... Triste ironie du sort, elle, dont l'étoile maléfique protectrice, était l'étoile céleste de la haine, était morte par amour."

Suite aux paroles de John, Trevor, dont le regard semblait bouleversé, murmura :

"John... Quelle fin dramatique cette jeune fille a connu... Même si son amour était bien réciproque, elle n'y aura goûté que trop peu de temps..."

"Oui, révérend... Sans compter qu'elle a souffert tout au long de sa vie, peut-être plus que lorsque Minos l'a torturée..."

Le jeune homme soupira tristement, puis dit :

"Je ne vais pas trop m'étendre sur ce chapitre, révérend, et recentrer sur mon récit sur le duel opposant Athéna à Hadès..."

************

La Giudecca

Alors qu'Athéna n'était plus très loin d'Hadès, elle brandit son sceptre devant elle, et une lueur jaillit au bout de Niké, qui vint frapper l'Empereur des Ténèbres en pleine poitrine. Hadès fut renvoyé en arrière sous l'effet du choc et heurta les escaliers menant à son trône. Cependant, il semblait moins être blessé physiquement que dans son amour-propre :

"Ce... C'est insensé... Je l'ai dominée de bout en bout durant notre affrontement, mais elle n'a toujours pas déposé les armes... Pire encore, elle semble conserver quelques ressources... Comment est-ce possible ?"

A cet instant, le sombre monarque fut interpellé par son adversaire :

"Hadès !! Serais-tu une divinité qui baisserait les bras au premier coup reçu ?"

Hadès fit mine de ne rien montrer de son exaspération et se releva, tout en répondant froidement :

"Malgré nos nombreux affrontements au cours des âges, il me semble que tu me connais encore mal, Athéna... Non, je ne suis point divinité à me laisser facilement abattre... Je suis Dieu, et Dieu ne peut être vaincu, car Il doit agir dignement !!"

La déesse de la Guerre fronça les sourcils :

"Je ne vois rien de digne dans ce que tu veux faire là, Hadès... Usurper le nom de Dieu pour commettre de tels forfaits est bien une chose indigne d'un dieu de l'Olympe !"

Athéna projeta alors à l'aide de Niké un nouveau rayon d'énergie, mais l'Empereur des Ténèbres, qui était cette fois sur ses gardes, tendit sa main gauche en avant et para le coup.

"Non !! s'exclama la jeune fille. Tu as pu..."

"Tes forces te trahissent, Athéna, n'essaie pas de me faire croire le contraire, rétorqua le sombre monarque en fronçant les sourcils. Outre l'énergie dépensée pour sauver plus ou moins inutilement bon nombre de tes chevaliers, tu en as gaspillé vainement pour détruire la Pierre Sanguinaire, mais aussi contre moi, alors que tu étais inférieure à ma suprématie divine !"

Bien malgré elle, Athéna se cramponna au sceptre de la Victoire, ce qui fit sourire Hadès :

"Ce geste a priori anodin te trahit, Athéna... Il trahit ton désarroi, ton inquiétude, la peur de la défaite... Je ne sais que penser... La peur est un sentiment indigne d'une déesse, mais d'un autre côté... il est légitime dans ce cas, car le combat qui nous oppose va bientôt se terminer par ma victoire !!"

En un éclair, Hadès fit exploser sa puissance, de telle sorte que la jeune fille, totalement prise au dépourvu, fut incapable de se protéger de son bouclier et fut renvoyée contre un pan de mur de la Giudecca, à demi-consciente.

************

Le cinquième maleboge

Shion semblait avoir complètement oublié qu'il était plongé au coeur d'une guerre sainte, qu'il se battait contre Minos, l'un des trois Juges des Enfers, tant la douleur d'avoir perdu Carrie juste après lui avoir déclaré son amour lui broyait le coeur. Le chevalier du Bélier pleurait amèrement, tenant contre lui le cadavre sanglant et encore chaud de celle qui lui avait sauvé la vie en donnant la sienne. De son côté, le Spectre du Griffon contemplait ce spectacle tragique d'un air absent, et ne semblait guère touché par la détresse de son adversaire, bien qu'il demeurât encore un peu surpris de l'intervention inopinée de son ancienne subalterne. Finalement, il avança d'un pas nonchalant vers le gardien de la première maison du Zodiaque qui, encore trop peiné, ne s'en rendit pas compte. Lorsqu'il fut tout près du cadavre de Carrie, il leva la main et envoya sur le corps une énergie qui surprit Shion :

"Carrie ? Qu'est-ce que... ?"

Le gardien de la première maison du Zodiaque réalisa alors que le corps de la jeune fille disparaissait peu à peu de ses bras. Il ne fallut qu'une dizaine de secondes pour que l'image du visage de Carrie s'éloignât tout à fait du regard de Shion. Ce dernier se mit à balbutier, interloqué :

"Carrie... Où.. Où est-elle partie ?"

Minos ne perdit pas de temps pour répondre :

"Au Cocyte, pardi ! Où veux-tu qu'une traîtresse de son espèce puisse aller ?"

Le Juge des Enfers laissa s'écouler quelques secondes, puis reprit :

"Bon... Voilà une bonne chose de faite... A présent, je vais reprendre où je m'étais arrêté avec toi, chevalier du Bélier... !"

Tout à coup, un halo doré recouvrit le gardien de la première maison du Zodiaque, un halo dont la luminosité obligea Minos à reculer de quelques pas. Le Spectre du Griffon se mit à trembler bien malgré lui, tant il semblait intimidé par le cosmos de son adversaire, qui était empreint d'une froide colère. Shion, les yeux baissés vers le sol, se mit à murmurer :

"Tu as... Tu as torturé sans états d'âme une jeune fille impuissante... Tu as pris la vie de cette jeune fille que j'aimais sans l'ombre d'un remords..."

Dans la seconde suivante, le chevalier du Bélier déploya son cosmos d'une telle façon que le Juge des Enfers fut brutalement renvoyé en arrière. Shion, dont le regard était empli de colère, s'écria :

"JE NE TE LE PARDONNERAI JAMAIS, MINOS !!"

Désormais, il se tenait debout, les sourcils froncés et le regard vif. La silhouette d'un bélier doré se tenait derrière lui, ce qui n'échappa pas à un Minos inquiet :

"Ainsi... Ainsi donc, le Bélier d'or a perdu son calme et s'est décidé à montrer les cornes... Shion de Jamir... Je comprends mieux maintenant pourquoi tu es protégé par la première constellation du Zodiaque..."

Puis, plus haut :

"Chevalier du Bélier ! Je vois que la perte de celle que tu aimais t'a plongé dans une grande colère ! Mais malheureusement pour toi, tu commets la même erreur qu'auparavant... !"

Soudain, le Juge des Enfers, incrédule, vit le gardien de la première maison du Zodiaque foncer sur lui à toute vitesse. Complètement pris de court, Minos encaissa deux coups de poing en plein thorax et cracha du sang sous l'effet du choc. Le souffle à moitié coupé, il tomba à genoux, la mine crispée, et les pensées soucieuses :

"Ce... C'est pas vrai... Ce n'est plus le même homme... Sa colère semble moins aveugle qu'auparavant, comme si le Bélier fonçait sur sa cible, sans pour autant perdre son sang-froid... Cela veut-il dire que ce combat va bel et bien tourner en ma défaveur ?"

Le Spectre du Griffon se releva en serrant le poing, avant de s'exclamer, tout en concentrant son cosmos :

"Chevalier du Bélier... Ne crois pas que la roue va tourner en ta faveur... Goûte à ma puissance !!... GRIFFIN DEADLY DIVE !!"

Shion ne fit ni une, ni deux, et répliqua :

"Inutile ! CRYSTAL WALL !!"

Le mur de cristal se dressa devant le chevalier d'or, alors que l'arcane du Juge des Enfers filait vers sa cible. Minos haussa les épaules :

"Tu gaspilles ton énergie... Ton mur de cristal ne pourra... !"

Ce fut à cet instant que le Spectre du Griffon, ébahi, vit le Griffin Deadly Dive ricocher sur le Crystal Wall de Shion, avant de repartir vers son expéditeur qui l'encaissa violemment et se retrouva projeté en arrière contre un rocher du cinquième maleboge.

************

"Malgré la douleur causée par la mort de Carrie, Shion semblait avoir trouvé les ressources nécessaires pour dépasser sa peine et reprendre le combat contre Minos... Au même moment, au Sanctuaire, mes parents semblaient inquiets, d'autant plus qu'ils savaient désormais ce que j'étais devenu..."confia d'une voix sombre John au révérend Trevor.

************

Le Sanctuaire

Bon gré mal gré, les époux Roligny s'étaient décidés à rejoindre la demeure du Sanctuaire que leur avaient accordée Athéna et le Grand Pope, mais leur état d'esprit n'était guère réjouissant ; non seulement ils avaient dû apprendre que John était la réincarnation d'Hadès, mais en plus, Felipe du Capricorne leur avait confirmé qu'ils étaient résolus malgré tout à tuer l'Empereur des Ténèbres incarné dans le corps de leur fils. La douleur était telle qu'ils étaient rentrés rapidement dans leur demeure après le départ des quatre chevaliers d'or et Catherine s'était effondrée dans les bras de son époux. Quand elle fut lassée de pleurer, elle le regarda avec des yeux rougis et murmura :

"Etienne, pourquoi... Pourquoi l'Eternel nous inflige-t-il une telle épreuve ? Pourquoi devons-nous nous résigner à la perte de notre fils ?! Il n'avait rien fait de mal !"

L'air sombre, Etienne Roligny prit la main de son épouse et lui répondit :

"Catherine... Je dois vous avouer qu'il y a deux réponses possibles, selon les états d'esprit qui me traversent en ce moment...

"Que voulez-vous dire ?"

Le négociant de New Rochelle toussota rapidement, puis s'expliqua :

"En tant que chrétien réformé, je dirais que c'est une épreuve que l'Eternel envoie à Ses élus, afin de leur faire apprécier davantage la vie éternelle quand ils l'obtiendront... Mais en ce moment, Catherine... je parle en tant que témoin d'une guerre sainte... Je dirais que le sort nous joue un mauvais tour... Comme si la vertu de gens comme nous et notre fils était ce qui pourrait causer notre perte..."

"Que dites-vous, Etienne ?"

Le père de John répondit en fronçant les sourcils :

"Souvenez-vous de ce qu'a dit le chevalier du Capricorne, Catherine... C'est parce que John était foncièrement bon qu'Hadès s'est emparé de son corps, et sa vie, par la même occasion... Est-ce notre vertu qui nous coûtera la vie ? Est-ce le Destin qui nous joue un tour ?"

"Etienne !!"

"Catherine ?"

La mère de John lança d'une voix tremblante :

"Vous... Vous ne pensez tout de même pas ce que vous dites ? Le Seigneur choisit d'office ses élus, c'est insensé que notre famille puisse en arriver là ! Nous ne pouvons être voués à la damnation !"

Etienne Roligny soupira tristement :

"S'il y a quelques jours, on m'avait parlé de ce qui nous arrive en ce moment, j'aurais cru à une plaisanterie de mauvais goût ou à une possession maléfique... Mais les faits sont là, Catherine... En ce moment, nous devons plus nous en remettre aux chevaliers d'Athéna qu'à Dieu... Qui sait s'Il ne nous a pas guidés jusqu'à ce Sanctuaire pour être préservés du pire... Hormis John..."

"Mais John est quelqu'un de bon ! Jamais il ne pourrait être damné !"

Les yeux de Catherine avaient recommencé à s'humidifier à nouveau en même temps qu'elle avait ouvert la bouche. L'air impuissant, son époux la prit dans ses bras et lui murmura :

"Mon aimée... Attendons la suite des évenements... Si Dieu nous a mis sous la protection des chevaliers d'Athéna, qui sait si John ne nous reviendra pas..."

************

"Un mince espoir subsistait chez mes parents, mais il était bien fragile... Quand je pense à ce qui s'est passé par la suite, je me dis que l'Espérance peut jouer bien des tours..."

Trevor, qui avait un sombre pressentiment, murmura :

"John... C'est..."

Mais le jeune homme enchaîna aussitôt :

"Au même moment, les deux protagonistes majeurs de cette guerre sainte continuaient à se battre, mais l'un avait largement le dessus sur l'autre..."

************

La Giudecca

Athéna gisait au sol, son sceptre et son bouclier étaient à portée de main, mais étant à bout de forces, elle arrivait à peine à remuer quelques doigts. Quelques secondes s'écoulèrent, puis la jeune fille rouvrit les yeux devant un Hadès quelque peu désabusé :

"Athéna, pourquoi ?... Pourquoi t'acharnes-tu autant à vouloir poursuivre ce combat perdu d'avance ?"

La déesse serra les dents, puis se fit violence pour se relever, avant de répliquer :

"C'est toi qui juges que j'ai perdu d'avance, Hadès... Pour ma part, tant que mon cosmos subsistera, je poursuivrai ce combat... Afin de t'empêcher d'anéantir l'humanité !..."

"Idiote !!"

Sans crier gare, l'Empereur des Ténèbres projeta sur son adversaire une violente déflagration d'énergie qui la repoussa durement en arrière, alors qu'elle commençait à peine à reprendre ses esprits. Athéna n'était pas encore au tapis que déjà le sombre monarque rétorquait :

"Ta stupidité t'aveugle et te rend sourde, Athéna... Au point que tu déformes mes intentions et te fait t'enfoncer dans tes erreurs ! Je ne souhaite pas anéantir l'humanité, je veux simplement la punir !!"

Bien qu'incrédule devant les propos de son adversaire, la jeune fille n'eut pas la force de répliquer ; le coup porté par le Dieu des Enfers avait été plus puissant qu'auparavant. S'en rendant compte, Hadès brandit l'Epée des Illusions sous les yeux d'Athéna, puis lui dit :

"Je vois que tu ne pourras plus te relever... Tu es acculée à l'un des murs de la Giudecca, tu es à bout de forces et ton sceptre et ton bouclier sont hors de ta portée..."

La déesse de la Guerre jeta des coups d'oeil sur ses côtés et se rendit compte qu'Hadès disait vrai ; sous l'effet du choc, Niké et le Bouclier de la Justice lui avaient échappé des mains. Bien décidé à en finir pour de bon, l'Empereur des Ténèbres pointa la lame de l'Epée des Illusions vers la poitrine de son ennemie en s'écriant :

"Dans ce cas, il est temps que tu expies ta bêtise, Athéna !! Tu vas... !!"

"Ecarte-toi d'elle !!"

"Que... ?"

Interloqué, Hadès tourna la tête et vit arriver une silhouette en armure. Il comprit rapidement :

"Je vois... Un rat a réussi à se faufiler parmi les pièges posés... Mais est-ce qu'un rongeur de ton espèce aurait l'intention de me défier, moi, Hadès ?"

Tandis qu'Athéna semblait surprise par cette intervention providentielle, le chevalier répondit :

"En effet, Hadès !! Il y va de mon honneur de chevalier, mais aussi du respect que je dois à quelqu'un qui m'était cher ! Je suis Thérava, chevalier d'argent du Paon !!"

Hadès haussa les épaules et, d'un air circonspect, lança :

"Un chevalier d'argent... Crois-tu qu'un insecte de ton espèce pourrait m'ébranler ?"

"Tant que je n'aurai pas essayé, je ne le saurai pas, Hadès ! Tu vas... !"

A ce moment, Thérava, qui était demeuré jusque là dans la pénombre, s'était avancé et avait pu mieux contempler le visage du sombre monarque, soit celui de John possédé par l'âme du fils aîné de Cronos. La vision de ce visage ne dura qu'une seconde, mais elle suscita chez le chevalier du Paon un choc tel qu'il se raidit sur place et se mit à trembler tout le long de son corps, tandis que ses yeux laissaient transparaître une grande frayeur...


************

"Thérava du Paon qui était, quelques minutes auparavant, empli de détermination par fidélité envers la mémoire de son maître, avait subitement pris une autre expression, face à l'Empereur des Ténèbres, ou plutôt, à mon corps possédé par l'âme du Dieu des Enfers... Pourtant, à l'inverse d'Eon, Emma et Lévi, il le savait... Le Destin réserve bien des surprises..."

John soupira légèrement, puis enchaîna :

"Au même moment, Shion, tel le Bélier de sa constellation protectrice, fonçait tête baissée sur le Juge Minos..."

************

Le cinquième maleboge

Minos avait eu beau se relever rapidement, Shion ne lui avait pas laissé le moindre répit et l'attaquait à coups de poings et de pieds, sans laisser au Spectre du Griffon le temps de réagir ; tout au plus pensait-il :

"C'est... C'est impossible... Je n'arrive plus à regagner le contrôle de la situation... Ce ne serait quand même pas... !"

A cet instant, le chevalier d'or venait de lui asséner un nouveau coup en plein thorax, coup qui fit chuter Minos à terre. Shion profita de l'occasion pour souffler légèrement tout en songeant, les yeux brillants :

"J'ai repris les choses en main... Mais je ne dois pas me reposer sur mes lauriers ! Je dois pousser mon avantage encore plus loin afin de vaincre Minos ! Pour Athéna... et pour toi aussi, Carrie..."

Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada