Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Un endroit obscur et infini

Eon des Poissons courait à perdre haleine, elle ne savait ni ce qui lui était arrivé, ni où elle se trouvait, mais seule une pensée occupait son esprit : retrouver Emma, son amante, dont elle avait été mystérieusement séparée. Sans bien réfléchir, elle criait tout en courant :

"Emma !! Emma !! Où es-tu ?!... Réponds-moi, je t'en prie..."

"Eon..."

Le coeur de la gardienne de la douzième maison du Zodiaque bondit dans sa poitrine quand elle entendit cette supplique ; elle accéléra sa course vers l'endroit d'où provenait la voix du chevalier de la Colombe. Elle courut une quinzaine de secondes, mais s'arrêta brutalement quand elle vit devant elle quelqu'un dont elle pensait pourtant s'être débarrassée : Faarooq de la Mandragore, qui empoignait Emma de sa main gauche, la faisant presque suffoquer, tandis qu'il maintenait de sa main droite un coutelas tranchant. Incrédule, Eon cria :

"Faarooq ! Ce... C'est impossible !!"

"Rien n'est impossible pour les serviteurs de Sa Majesté Hadès, perverse ! rétorqua le Spectre de la Mandragore. Dieu merci, non seulement,j'ai échappé à la mort, mais en plus, cette chienne avec qui tu forniques est entre mon pouvoir !!"

"Faarooq... Tu..."balbutia Eon.

"Quoi que tu comptes faire, cela sera inutile contre moi, perverse... Regarde bien !!"

Et, en un éclair, l'ancien disciple du cheikh Youssouf Bin Armad brandit son coutelas et trancha horizontalement la gorge d'Emma. Le chevalier de la Colombe fut éclaboussée par son propre sang, puis se sentit glisser de l'étreinte de Faarooq, mais eut le temps de murmurer :

"Eon... Eon..."

Puis elle s'effondra dans une flaque d'hémoglobine poisseuse. Horrifiée, et semblant ne pas entendre le rire sardonique du Spectre de l'étoile céleste de la magie, Eon hurla d'une voix aigüe :

"EMMA !! EMMA !!"

************

"EMMA !! EMMA !!"

Eon, le visage couvert de larmes, hurla encore de désespoir, avant de se rendre progressivement compte qu'elle se trouvait, non pas dans un endroit obscur en compagnie de Faarooq, mais dans un lieu à la température très basse, où des vents froids et bruyants soufflaient en faisant un bruit semblable à une lamentation, et dont le sol était intégralement constitué de glace. Le chevalier des Poissons frissonna nerveusement, puis se dit :

"Mon Dieu, quelle horreur... Quel épouvantable cauchemar... Je... Je croyais bien que Faarooq était revenu d'entre les morts et qu'Emma avait péri de ses mains... Heureusement, il n'en est rien..."

Dans la seconde qui suivit, la jeune femme se remémora brutalement ce qui leur était arrivé, à elle et au chevalier de la Colombe :

"Attends... Je me souviens... Hadès... Hadès nous avait violemment frappées, moi et Emma... puis j'avais perdu connaissance sans avoir pu prendre sa main... Et après..."

Cette fois-ci, Eon recouvrit tout à fait sa lucidité ; elle jeta des coups d'oeil autour d'elle et réalisa, non sans effroi, qu'elle était prisonnière d'une couche de glace massive, qui ne lui laissait aucun espoir de s'échapper. La gardienne de la douzième maison du Zodiaque, le coeur battant la chamade, murmura :

"Que... Que nous est-il donc arrivé ?... Où suis-je...?!"

Alors qu'elle finissait de penser tout haut, elle leva les yeux et laissa échapper un cri de stupéfaction ; Moloch, l'âme damnée d'Hadès, se tenait à seulement quelques centimètres d'elle. Le vieil homme laissa échapper un soupir, puis, mi-sarcastique, mi-las, lâcha aussitôt :

"Toujours en vie ?"

************

Le cinquième maleboge

Shion du Bélier et Minos du Griffon s'observaient attentivement depuis quelques instants, mais pourtant, aucun d'entre eux n'avait commencé à concentrer son cosmos, tant ils semblaient tendus :

"Minos... Ce Juge des Enfers me semble un adversaire terrifiant... Il est parvenu à vaincre Néhémie, puis Bosching... Il est de mon devoir de les venger, mais quelque chose me dit que cela ne sera pas facile..."

"Ce chevalier d'or me semble plus jeune et moins puissant que le chevalier des Gémeaux... Théoriquement, je devrais pouvoir le vaincre, mais je ne dois pas le sous-estimer pour autant..."

Les deux adversaires demeurèrent sur la défensive encore quelques secondes, puis Shion se dit :

"Il n'a toujours pas attaqué... Autant jouer le tout pour le tout !!"

Aussitôt, le gardien de la première maison du Zodiaque commença à intensifier son cosmos, puis cria :

"CRYSTAL WALL !!"

Dans l'immédiat, un mur de cristal jaillit de ses mains et se dressa devant lui. Minos lâcha :

"Chevalier... C'est bien le mur auquel tu as eu recours pour m'empêcher de vous atteindre, toi et ce misérable chevalier d'argent ?"

"En effet, Minos ! approuva Shion. Le Crystal Wall est indestructible ! Si tu essaies de le briser, ton attaque se retournera inévitablement contre toi ! Mais sans doute l'as-tu déjà constaté..."

Le Spectre de l'étoile céleste de la valeur hocha la tête, avant de répondre :

"Oui, en effet, je l'ai bel et bien réalisé... Mais cela ne veut pas dire pour autant que ton mur sera invulnérable ad vitam eternam, chevalier !... Mais sans doute vas-tu le constater très bientôt..."

Aussitôt, Minos concentra son cosmos, faisant apparaître autour de lui un halo ténébreux qui intrigua Shion, puis poussa son cri d'attaque :

"GRIFFIN DEADLY DIVE !!"

Shion sourit nerveusement :

"Inutile, Minos, cette attaque a déjà échoué !!..."

Mais très vite, le chevalier d'or comprit que quelque chose d'inhabituel se produisait :

"Attends... Cette attaque semble être différente de la précédente... Comme si..."

Ce fut alors que Shion, pris de court, vit le Griffin Deadly Dive du Juge des Enfers heurter de plein fouet le Crystal Wall, puis le pulvériser, emportant son créateur dans un souffle virulent...

************

"La Guerre sainte venait de prendre un nouveau tournant... Trois chevaliers d'or luttaient en même temps contre les Juges des Enfers, et l'avenir de leurs luttes, bien qu'étant à des stades d'avancement différents, semblait précaire... Ainsi, Dohko de la Balance, suite au tragique décès de son cousin Sun, semblait avoir oublié qu'il affrontait Rhadamanthe de la Vouivre..."

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

"SUN !!!! SUN !!!!"

Finissant par ne plus y tenir, Dohko tomba à genoux et baissa la tête pour que Rhadamanthe ne le vît pas pleurer. Toutefois, le Juge des Enfers semblait avoir oublié, l'espace d'un instant, son adversaire et songeait plus à ce qui venait de se produire sous ses yeux :

"Ce dragon qui filait vers le Ciel... J'ai ouï dire que l'un des chevaliers de bronze était protégé par la constellation du Dragon... Apparemment, ce serait lui qui se serait envolé dans les cieux, pour un ultime envol... Mais il semblait emporter quelqu'un avec lui dans la mort..."

Il se concentra brièvement, puis finit par réaliser qui était le subalterne qui avait péri avec le chevalier du Dragon :

"C'était... C'était le Spectre de l'étoile terrestre féérique !!... Quelle déception..."

Puis, tout haut :

"Et moi qui pensais qu'il était capable de vaincre n'importe quel chevalier d'or... Il aura fallu qu'il se fasse éliminer par un vulgaire chevalier de bronze !!"

L'espace d'un instant, le chevalier de la Balance fut sorti de sa tristesse par la remarque de Rhadamanthe, auquel il dit :

"Rhadamanthe... Comment... Comment peux-tu avoir autant peu de considération pour tes subordonnés ?"

Le Spectre de la Vouivre haussa les épaules, avant de rétorquer :

"Mes subordonnés ont la considération qu'ils méritent de ma part... Or, ce que je constate, c'est qu'aucun d'entre eux n'a été capable de survivre à la bataille du front terrestre... Y compris le Spectre de l'étoile terrestre féérique, que j'ai surestimé, à moins que cela ne soit lui qui ait mal évalué sa puissance... Mais dans tous les cas, je ne perds rien au change, car je serai le seul survivant de cette bataille... En venant à bout de toi, chevalier de la Balance !!"

Aussitôt, sans crier gare, Rhadamanthe libéra une partie de son cosmos, d'une façon si violente qu'elle envoya Dohko s'encastrer contre un pan de rocher. Le gardien de la septième maison du Zodiaque, non seulement à bout de forces, mais aussi dévasté moralement par la perte de son cousin et disciple, songea, amer :

"Tout... Tout est fini... Je... Je n'ai plus, ni la force, ni le courage de lutter encore... Philoctète... Arkantos... Pardonnez-moi, mais la lassitude a pris le dessus... Sun... Je ne tarderai pas à te rejoindre dans l'Autre Monde... Sois patient..."

A cet instant, Rhadamanthe, qui n'était plus très loin de son adversaire, n'eut aucun mal à lire à travers ses états d'âme. Souriant d'aise, il lança :

"Eh bien, chevalier, serais-tu devenu raisonnable ? As-tu enfin admis ta défaite ?"

Dohko, un sourire triste sur les lèvres, avoua :

"Oui... Je n'ai plus le coeur à me battre... Tu... Tu as gagné... Mais... Mais au moins, je meurs heureux, car... car je ne tarderai pas à rejoindre les autres chevaliers d'or tombés au combat... Ainsi que Sun, mon cousin, qui était trop jeune pour mourir... Et... Et maintenant que j'y songe, probablement vais-je retrouver John, car sans doute a-t-il été victime d'Hadès..."

L'évocation de ce nom fit cligner des yeux au Spectre de l'étoile céleste de la destruction, qui laissa échapper :

"John... Ce prénom me dit quelque chose... Chevalier, ne parlerais-tu pas d'un certain John Roligny ?"

Malgré sa fébrilité, le chevalier de la Balance parvint à répondre par l'affirmative :

"Oui... C'est bien lui... Un jeune homme qui..."

"... qui a été choisi par Sa Majesté Hadès pour être son corps d'emprunt !! J'ai eu l'immense honneur d'assister à la réincarnation de Sa Majesté dans le corps de ce jeune homme, chevalier !"

A ces mots, le coeur de Dohko bondit dans sa poitrine, puis le gardien de la septième maison du Zodiaque sentit que son rythme cardiaque s'était subitement accéléré. Il lui fallut encore quelques secondes avant d'assimiler les paroles de Rhadamanthe, quand ce dernier lança :

"Bien... Ton heure est venue... A défaut de retrouver John Roligny, bien que ce dernier ne soit plus vraiment de ce monde, tu vas au moins pouvoir retrouver tes amis !... Meurs !..."

Le Juge des Enfers s'élança en avant, prêt à transpercer la poitrine de son adversaire d'un simple coup de poing, mais sentit brutalement qu'une force surgie de nulle part avait bloqué son élan :

"Quoi ?!... Comment est-ce possible ?"

Dohko, qui se relevait lentement, maintenait fermement le poing droit de Rhadamanthe dans la paume de sa main. Le Spectre de la Vouivre, intrigué, croisa le regard du chevalier d'or et y lut une colère noire qui le fit frissonner malgré lui :

"Que... Que lui arrive-t-il ?songea Rhadamanthe. Jamais... Jamais je n'avais senti une telle rage chez les chevaliers d'Athéna... Impossible... Serait-ce parce que je lui ai révélé l'identité de la réincarnation de Sa Majesté Hadès...?"

Mais ce fut à cet instant que le Juge des Enfers sentit une violente douleur dans son abdomen ; Dohko, de sa main libre, lui avait asséné un violent coup de poing. Dans le feu de l'action, le Spectre de l'étoile céleste de la destruction recula plusieurs mètres en arrière et ce fut un miracle s'il ne chuta pas dans la cascade de Rozan. Jetant un coup d'oeil à son surplis, il vit que le coup de poing du chevalier d'or y avait imprimé sa marque. Interloqué, il songea :

"Incroyable... Il cachait bien son jeu... Même si, malgré moi, je l'ai fait sortir de ses gonds... Mais il est hors de question que je me fasse vaincre par ce misérable !"

Aussitôt, le Juge des Enfers se remit debout, mais ce fut à cet instant que Dohko l'interpella :

"Rhadamanthe... Comment... Comment Hadès a-t-il osé prendre la vie de John Roligny ? Ce jeune homme n'avait pourtant rien fait de mal !!"

Souriant d'un air narquois, le Spectre de la Vouivre répondit :

"C'est justement parce que John Roligny était bon et répugnant à la violence qu'il a été choisi par Sa Majesté Hadès pour être sa réincarnation, chevalier ! Chaque fois que Sa Majesté revient pour mener une guerre sainte contre Athéna, il lui faut le corps de l'être le plus pur qui existe sur cette Terre, pour qu'il en fasse ce que bon lui semble !"

Les propos de Rhadamanthe intensifièrent la colère de Dohko, mais éveillèrent en lui une certaine interrogation :

"C'est étrange... Alors qu'Athéna s'est incarnée dans un unique corps, même si celui-ci est différent à chaque réincarnation, il n'en reste pas moins qu'elle naît déesse... Alors qu'Hadès..."

Il s'interrompit un moment dans ses réflexions, puis commença à comprendre :

"Mais alors, cela voudrait dire qu'Hadès..."

"Eh bien, chevalier, serais-tu dans la lune ?"

Le ton railleur de Rhadamanthe incita Dohko à répondre :

"Rhadamanthe... Quoi qu'il en soit, ce... ce que vous avez fait là est impardonnable !! Moi, Dohko de la Balance, je ne peux plus me permettre de me laisser mourir ! Je dois te vaincre, non seulement pour venger les morts de Philoctète et d'Arkantos, mais aussi pour ce qui est arrivé à John Roligny !"

Le Juge des Enfers répliqua en haussant les épaules :

"Tu t'agites pour bien peu, chevalier... Tu prétends que ce que j'ai fait à tes amis et ce qui est arrivé à John Roligny est infâme... Mais que devrait-on dire de ce qui concerne deux d'entre vous ?"

"Que dis-tu là, Rhadamanthe ?"lâcha le gardien de la septième maison du Zodiaque, intrigué.

"Tu n'as pas l'air de le savoir... Comme tes frères d'armes, d'ailleurs... Peu importe... Puisqu'il en est ainsi, je m'en vais te faire disparaître, chevalier !!"

Aussitôt, Rhadamanthe intensifia son cosmos et Dohko sentit la terre trembler plus que d'accoutumée. Le chevalier de la Balance frissonna, alors qu'il songeait :

"Ce pouvoir... Ce n'est pas la première fois que Rhadamanthe le manifeste... Mais alors, il va... !"

Ses impressions furent confirmées par l'apparition d'une silhouette de Vouivre menaçante derrière le Spectre de l'étoile céleste de la destruction.

************

"Alors que Dohko de la Balance était sur le point de se laisser aller au désespoir, la nouvelle qu'il avait apprise à mon sujet lui avait redonné de la vigueur... Mais il n'était pas tiré d'affaire pour autant, car Rhadamanthe était plus que jamais déterminé à se débarrasser de lui... Tout comme Eaque tenait à en finir avec Felipe du Capricorne..."conta longuement John au révérend Trevor.

************

Le camp de la résistance skygardienne

Felipe, Harald et Davol observaient avec appréhension l'environnement qui semblait se disloquer, l'espace-temps qui paraissait se détraquer, laissant la place à d'innombrables paires d'yeux. Le gardien de la dixième maison du Zodiaque savait de quoi il retournait, mais il n'était pas rassuré pour autant :

"Je vois... Il va encore utiliser le Eyes Without A Face, cette technique qui a eu raison de Christian ! Mais j'ai été incapable de la discerner et de l'assimiler, je ne vois pas comment je pourrais l'éviter... Et pourtant, je ne peux perdre !"

De son côté, Eaque, qui voyait le désarroi de son adversaire et des Skygardiens, lança :

"Je vois que vous avez compris... Votre heure est venue à tous... Car non seulement le chevalier du Capricorne périra, mais vous allez aussi l'accompagner dans la mort, natifs de Skygard ! Remerciez-moi, car vous allez bientôt rejoindre votre prince dans le Cocyte !!"

Davol s'adressa alors au chef de la résistance :

"Harald !! Il faut faire quelque chose !!"

Mais Harald serra les poings de désespoir et répondit :

"Cela me fait mal au coeur d'avoir à le dire, mais nous ne pouvons plus rien faire... A présent qu'Eaque connaît le point faible du Dragon Bravest Blizzard, il m'est impossible de l'attaquer de front... On ne peut plus compter que sur un miracle, mais plus les secondes passent et moins j'y crois..."

Davol serra les poings à son tour et baissa les yeux, pour qu'Harald le vît pas pleurer. Les larmes aux yeux, il songea :

"Mon prince... Pardonnez-nous, mais nous sommes impuissants devant Eaque... Quand nous nous reverrons dans l'Autre Monde, j'espère que vous nous pardonnerez..."

De son côté, Felipe était près de se laisser aller au désespoir :

"Christian... Je suis navré, mais je ne sais pas comment pouvoir contrer l'ultime arcane d'Eaque..."

Le gardien de la dixième maison du Zodiaque ferma les yeux à cet instant, mais se rendit alors compte que les alentours avaient brutalement changé : il n'y avait plus les paires d'yeux qui lui donnaient le tournis, mais seulement le paysage enneigé de Skygard, Harald, Davol et Eaque qui concentrait entre ses mains une masse d'énergie qui grossissait au fur et à mesure. Le chevalier du Capricorne ne rouvrit pas les yeux, mais commença à comprendre de quoi il retournait :

"Ça y est, j'ai compris... Tous ces yeux... n'étaient qu'une illusion pour berner l'adversaire !... C'est ça qui a perdu Christian, et qui a manqué de me tromper, moi aussi... Eaque... A présent que j'ai découvert la faille de ton arcane, je ne me laisserai pas abattre !!"

Quant au Juge des Enfers, inconscient de ce qui se tramait dans l'esprit de son adversaire, il lâcha en souriant :

"C'est bon... Je vois que vous avez compris votre infortune... Chevalier du Capricorne... Natifs de Skygard... MOUREZ !!"

Sentant que sa masse d'énergie avait atteint son paroxysme, Eaque cria, fort enthousiaste :

"EYES WITHOUT A FACE !!"

Mais, à la grande surprise du spectre de Garuda et des autres Skygardiens, il n'y eut aucune déflagration. Eaque, qui ne s'attendait pas à un tel phénomène, jeta un coup d'oeil et eut la désagréable surprise de voir Felipe, à seulement un mètre de lui, qui bloquait le Eyes Without A Face :

"QUOI ?!"

Pour toute réponse, le chevalier d'or répliqua :

"DE LA PART DE MON MAÎTRE, EAQUE !!... EXCALIBUR !!!"

Un éclair sembla jaillir de la main gauche de Felipe et éblouit les deux Skygardiens qui, bien qu'étant heureux d'avoir échappé de justesse à une mort certaine, reculèrent pour ne pas risquer de perdre la vue. La lueur brilla durant une dizaine de secondes, puis laissa entrevoir Felipe, qui se trouvait derrière Eaque, un genou à terre, et le Juge des Enfers, l'air abasourdi, et dont le cou laissait échapper un long filet de sang. D'une voix éteinte, il balbutia :

"Comme... Comme il y a deux cent cinq ans..."

Mais il n'eut pas l'occasion de conclure : du sang gicla de la base de son cou, faisant sauter sa tête à la manière d'un simple bouchon de champagne. Le corps décapité du Juge des Enfers s'écroula lourdement, tandis que sa tête roula quelques secondes dans la neige, puis s'arrêta près du cadavre de Christian du Verseau, vaincu par Eaque de Garuda, mais vengé par Felipe du Capricorne, qui avait marché dans les pas de son mentor, Luis, son prédecesseur connu pour avoir été le plus fidèle serviteur de la déesse Athéna.

************

Alors que le visage du révérend Trevor, qui réalisait progressivement ce qui venait de se passer, s'illuminait, John dit simplement :

"Après un combat long et impitoyable, Felipe du Capricorne était enfin parvenu à triompher d'Eaque de Garuda... L'un des trois Juges des Enfers venait de rendre l'âme..."

Le jeune homme toussota, puis, d'un ton plus sombre :

"Mais à des lieues sous terre, dans le Cocyte, Eon des Poissons était en bien plus mauvaise posture..."

************

Le Cocyte

Eon, immobilisée dans une couche épaisse de glace, frissonna d'horreur malgré elle en apercevant le regard inquiétant de Moloch. L'âme damnée d'Hadès, après avoir constaté que le chevalier des Poissons était toujours en vie, soupira bruyamment, puis lança :

"Ainsi donc, tu es encore vivante... Quelle déveine... Moi qui pensais que nous aurions un chevalier d'or en moins sur notre route... Peu importe... Avec un peu de chance, tu succomberas au froid tôt ou tard..."

La jeune femme, peu attentive aux attermoiements du vieil homme, demanda :

"Où... Où suis-je ? Que m'est-il arrivé ?"

Et Moloch de répondre :

"Tu te trouves en ce moment dans la huitième prison du Meikai, le Cocyte ! C'est là où sont envoyés les pires pécheurs, ceux qui ont commis la faute la plus grave qui soit : la trahison divine !"

"La trahison divine ?"

Moloch approuva :

"Oui... Tous ceux qui ont tenté de porter atteinte à Sa Majesté Hadès se trouvent ici... Par extension, ce sont essentiellement les chevaliers sacrés tombés lors des précédentes guerres saintes... Vois plutôt..."

Mais Eon n'avait pas attendu que l'âme damnée de l'Empereur des Ténèbres ait fini de parler ; son regard balaya tous les environs du Cocyte durant quelques secondes, puis elle trouva ce qu'elle cherchait :

"Emma !!"

Le chevalier de la Colombe n'était qu'à une dizaine de mètres d'elle, seule sa tête dépassait de la couche de glace, mais Eon la discernait parfaitement. Voyant ses yeux clos, elle cria de plus belle :

"Emma !! Emma, je t'en supplie, réponds-moi..."

Mais Moloch la coupa court :

"Tu abîmes tes cordes vocales en vain... Cela doit maintenant faire un certain temps qu'elle est prisonnière du Cocyte... Etant donné que ce n'est qu'un simple chevalier de bronze, elle n'a pas dû résister à un tel froid..."

Les mots de l'âme damnée d'Hadès portèrent un coup violent au coeur de la jeune femme, qui réalisa que son amante n'avait certainement pas pu survivre. La gorge nouée, elle balbutia, les larmes aux yeux :

"Emma... Non, pas toi..."

"Pourquoi pleures-tu de la sorte ? lâcha Moloch. Tu ne vas pas tarder à la rejoindre... Et d'autres de tes compagnons, par la même occasion !"

"Je... Je ne comprends pas... Quoi ?!"

Le chevalier des Poissons venait de tourner la tête et d'apercevoir plusieurs visages familiers ; tous étaient des chevaliers qui avaient combattu lors de cette guerre sainte, et parmi eux, ses disciples :

"Elmo... Elvira... Archibald... Ils... Ils sont..."

"Comme je te l'ai dit, précisa Moloch, tous ceux qui ont tenté de porter atteinte à Sa Majesté Hadès se trouvent ici... Notamment les chevaliers sacrés au service d'Athéna, l'ennemie jurée de Sa Majesté..."

"Athéna !! s'exclama Eon. Que... Que lui est-il arrivé ?"

Un large sourire apparut sur les lèvres de Moloch, découvrant au passage ses dents saillantes, puis le vieil homme répondit :

"A l'heure où je te parle, Athéna affronte Sa Majesté Hadès en combat singulier... Heureusement, le combat tourne depuis le début à l'avantage de l'Empereur des Ténèbres ! Si cette stupide déesse n'avait pas sacrifié une partie de sa puissance pour offrir un sursis de douze heures à plusieurs d'entre vous, peut-être que les choses auraient été plus équilibrées... Ceci étant dit, je vois là la nature divine de l'ennemie de Sa Majesté... Même un chevalier d'or serait mort sous les coups de l'Empereur des Ténèbres..."

"Non !!"

Affolée, Eon tenta de se libérer de la couche de la glace dans laquelle elle était prisonnière, mais rien n'y fit ; aucun craquellement ne se fit entendre. Moloch lança un sourire narquois au chevalier des Poissons avant de lui dire :

"Tu t'agites vainement... Nul ne peut sortir de la glace du Cocyte... Encore moins après avoir enduré autant de combats... Attends plutôt patiemment la mort... Afin de rejoindre certains de tes frères d'armes..."

"Que dis-tu ?!"s'inquiéta Eon.

Dans la foulée, elle regarda autour d'elle et aperçut des cadavres décapités, mais qu'elle parvint à identifier facilement :

"Oh non !!... Ce... Ce sont... Vittorio... Shad... Christian... Philoctète... Nous avons donc perdu autant de chevaliers d'or..."

"En fait, vous en avez perdu un peu plus que ça... Sois plus attentive..."suggéra Moloch non sans malice.

Instinctivement, Eon jeta un coup d'oeil plus loin, avant de s'exclamer, horrifiée :

"NON !!"

La gardienne de la douzième maison du Zodiaque balbutia, effarée :

"Bosching... Non... Pas toi... Toi, dont on disait que tu étais le plus impitoyable des chevaliers d'or..."

"Vraiment ? lança Moloch d'un ton moqueur. Dans ce cas, que dire des autres ? Mais si vraiment ce chevalier d'or était le plus redoutable de tous, cela veut dire que Sa Majesté Hadès n'a plus rien à craindre d'eux... Son triomphe est désormais assuré !"

Eon, incrédule, secoua la tête avant de rétorquer :

"Moloch... Je ne te comprends pas... Pourquoi soutenir Hadès aveuglément ? Sais-tu qu'il apportera la désolation et la mort sur Terre, si jamais il venait à gagner cette guerre sainte ?"

"Je ne vois pas les choses comme cela, chevalier... Sa Majesté a l'intention d'établir Utopia..."

"C'est faux, Moloch ! répliqua la jeune femme d'un ton implorant. Hadès vous trompe, toi et les Spectres ! Je ne dis que la vérité !"

Le vieil homme haussa les épaules, puis répondit :

"Soit... Chevalier, puisque tu es tellement décidée à jouer franc jeu, je vais te faire part des circonstances qui m'ont conduit à devenir le serviteur dévoué de l'Empereur des Ténèbres... Comme tu ne vas pas tarder à rendre l'âme, considère cela comme un immense privilège que moi, Moloch, je t'accorde..."

Les paupières du chevalier des Poissons se mirent à battre nerveusement, quand elle sentit subitement que Moloch était entré en contact avec elle par télépathie et venait de commencer un bien étrange récit...

************

"Je ne saurais vous dire ce que Moloch a dit au chevalier des Poissons, en raison du caractère télépathique de la conversation, révérend, avoua John. Cependant, plus tard, je serai en mesure de vous faire part de ses réactions..."

Le fils d'Etienne Roligny jeta un coup d'oeil au pasteur, qui semblait intrigué, puis reprit :

"Plus loin, Shion du Bélier commençait à prendre conscience qu'il avait affaire à forte partie..."

************

Le cinquième maleboge

Alors que le souffle du Griffin Deadly Dive balayait violemment Shion, ce dernier poussait de bruyants cris de douleur. Il ne fallut même pas dix secondes au gardien de la première maison du Zodiaque pour retomber brutalement au sol, le souffle coupé. Shion se trouvait sur le flanc et avait bien du mal à réaliser ce qui venait de lui arriver :

"Je... Je n'en reviens pas... Il est parvenu à briser mon mur de cristal..."

Puis, d'une voix à peine audible :

"Comment est-ce possible..."

Minos, qui avait l'ouïe fine, répliqua aussitôt :

"C'est très simple, chevalier ! Lorsque j'ai fait usage du Griffin Deadly Dive pour la première fois, j'ai retenu ma force, car j'estimais que je n'aurais pas besoin de donner le meilleur de moi-même pour abattre ce misérable chevalier d'argent qui m'a filé entre les doigts... Ce qui a été une erreur, car je ne m'attendais pas à ce que tu ripostes avec une pareille défense !... Aussi, lorsque tu as fait à nouveau usage de ce mur, j'ai décidé d'y mettre plus du mien... Et comme la résistance de ton mur est, elle, immuable, le résultat est là !"

Shion, qui venait de se relever, se mit à trembler sur ses jambes :

"Miséricorde... D'abord, Octavius de la Pievre était parvenu à contourner le Crystal Wall, ensuite, c'est Minos qui parvient à le briser... Mon arcane défensif aurait-il autant de failles ?"

Le Juge des Enfers, remarquant aisément l'embarras de son adversaire, lança alors :

"Il semblerait que tu aies pris conscience de ta vulnérabilité, chevalier... Si tel est le cas, tu dois avoir compris, tout comme moi, quelle sera l'issue de cet affrontement..."

Le chevalier du Bélier secoua la tête, puis se dit :

"Quelque part, il a raison sur un point ; mon mur de cristal est inefficace contre lui... Dans ce cas... Autant passer immédiatement à l'offensive !"

Joignant les gestes aux paroles, il fonça sur Minos, tête baissée, à l'image de l'animal qui représentait sa constellation protectrice, mais cela fit sourire le Juge des Enfers :

"Inutile..."

N'écoutant pas les mises en demeure de son adversaire, Shion tenta de lui asséner plusieurs coups de poing, mais Minos en évita certains et en para plusieurs, ce qui n'enchantait pas le chevalier du Bélier :

"Ce n'est pas vrai... Je... Je suis incapable de m'aligner sur sa vitesse... Il ne peut pourtant pas atteindre la vitesse de la lumière ?"

Ce fut alors que le Spectre du Griffon lança, tout en bloquant une énième tentative de Shion :

"Non seulement je le peux, mais c'est à cette vitesse que je me déplace en ce moment, chevalier !"

"Quoi ?!"

"Si tu n'arrives pas à me suivre, c'est parce que tu as mené des combats rudes et intenses... Dans ces conditions, il t'est difficile de te donner à fond... et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, chevalier... Goûte-moi ça !!"

Sans crier gare, le Juge des Enfers expédia un violent coup de poing dans le plexus solaire de son adversaire. L'armure du Bélier encaissa le choc, mais celui-ci était tel qu'elle se déforma sous l'impact. Dans la foulée, Shion fut envoyé au tapis, sur le dos, le souffle coupé. Minos regarda son adversaire d'un air narquois, avant de lui dire :

"Comme je l'ai dit, chevalier, les séquelles de tes combats précédents t'handicapent lourdement... Mais ne te méprends pas ; quand bien même tu donnerais le meilleur de toi-même, tu finirais par périr de mes mains..."

Alors que le chevalier d'or, à bout de souffle, était incapable de répliquer quoi que ce soit, Carrie se tenait planquée derrière un rocher, plusieurs mètres en arrière. Terrifiée par ce qu'endurait le gardien de la première maison du Zodiaque, elle murmura d'une voix tremblante :

"Shion... Non..."

************

"Au grand désarroi de Carrie, Shion du Bélier était en mauvaise posture face à Minos du Griffon... Autant dire que l'ambiance dans le cinquième maleboge n'avait rien à voir avec celle qui se dessinait dans le camp pourtant dévasté de la résistance skygardienne..."constata John.

************

Le camp de la résistance skygardienne

Harald et Davol, complètement abasourdis, mirent plusieurs dizaines de secondes avant de retracer et de réaliser tout ce qui venait de se passer sous leurs yeux. Eaque était sur le point de déclencher contre eux et Felipe le Eyes Without A Face, soit l'attaque qui avait terrassé Christian du Verseau, quand, dans un retournement de situation qu'ils n'escomptaient plus, le chevalier du Capricorne avait réussi à trouver la faille de l'arcane du Spectre de Garuda, l'avait paré, et décapité son adversaire grâce à la lame d' Excalibur, l'épée légendaire. Quand les deux Skygardiens réalisèrent tout ceci, bien malgré eux, ils sautèrent en poussant des cris de joie et d'allégresse durant quelques instants, puis accoururent vers leur sauveur :

"Chevalier du Capricorne !! Chevalier du Capricorne !!"

Felipe, encore épuisé par son combat contre le Juge des Enfers, était toujours un genou à terre, tâchant de reprendre son souffle, quand Harald et Davol vinrent vers lui, pleins de gratitude :

"Chevalier du Capricorne, merci à vous !! Si vous n'aviez pas été là, nous ne serions plus de ce monde !!"

"Merci à vous, chevalier, vous avez vengé le prince de Skygard !!"

Mais les mots des deux Skygardiens n'apportèrent aucun soulagement au gardien de la dixième maison du Zodiaque ; au contraire, ce dernier répondit avec amertume :

"Oui... Mais je me serais volontiers contenté de vaincre Eaque..."

La nuance apportée par Felipe fit réaliser à Harald et Davol que le chevalier d'or, tout comme eux, avait encore sur le coeur la disparition de Christian, le prince héritier de Skygard. Les deux Skygardiens jetèrent un coup d'oeil furtif au cadavre décapité du chevalier du Verseau, puis se préparèrent à réconforter moralement Felipe, quand des cris se firent entendre :

"Felipe !! Tiens bon !!"

Surpris, les deux Skygardiens et le chevalier du Capricorne se tournèrent vers l'origine des cris, puis deux silhouettes apparurent au grand jour, deux hommes que Felipe reconnut immédiatement :

"Daniel !! Diomède !!"

Les chevaliers du Lion et du Scorpion accouraient en effet, à moitié exténués, vers leur frère d'armes. Ils accélérèrent encore le pas, puis se rapprochèrent encore un peu plus de lui :

"Felipe ! Est-ce que ça va ?!"demanda Diomède.

"A peu près... Je suis parvenu à vaincre Eaque in extremis... mais malheureusement, il avait eu le temps d'abattre Christian..."

Le chevalier du Scorpion jeta un coup d'oeil par-dessus l'épaule de son ami et vit effectivement le cadavre décapité du chevalier du Verseau. Serrant les poings de rage, il murmura :

"Daniel et moi, nous ne nous étions pas trompés... Malheureusement..."

De son côté, Daniel s'était rapproché du cadavre de Christian et, tandis que les larmes commençaient à couler sur son visage, il laissa échapper :

"Christian... Puissant magicien de l'eau et de la glace, tu as perdu la vie... Nous ferons en sorte que tu ne sois pas mort en vain..."

Diomède s'approcha alors du chevalier du Lion et laissa échapper tristement :

"S'il ne s'agissait que de lui... Tous... Tous les chevaliers d'argent et de bronze engagés sur le front de Skygard ont péri... Nous avons vaincu Eaque et ses Spectres, mais il aura fallu que le sang coule plus d'une fois... Même dans mes rêves les plus sinistres, jamais je n'aurais envisagé une chose pareille..."

Daniel hocha la tête, quand la voix de Felipe s'éleva :

"Il s'est aussi passé quelque chose que nous avions encore moins envisagé..."

"Que dis-tu, Felipe ?"demanda le chevalier du Lion.

Le chevalier du Capricorne toussota, puis, d'une voix sombre :

"C'est au sujet de John Roligny, le jeune homme que j'avais recueilli et qui a disparu le soir de la résurrection d'Hadès... Eaque m'a dit que John était devenu la réincarnation de l'Empereur des Ténèbres !!"

"QUOI ?!"

Plusieurs secondes s'écoulèrent sans qu'aucun son ne se fît entendre, puis Daniel balbutia :

"C'est... C'est impossible... Jamais John, ce jeune homme foncièrement bon..."

"C'est bien parce qu'il était foncièrement bon qu'Hadès l'a choisi, intervint Felipe. Chaque fois que le Dieu des Enfers se réincarne, il le fait en prenant possession du corps de l'être humain le plus pur qui vit sur Terre... Le Grand Pope m'en avait parlé..."

Daniel et Diomède finirent par réaliser que leur ami disait vrai. Le chevalier du Scorpion maugréa en fronçant les sourcils :

"Hadès... Quel monstre... Ce qu'il a fait à ce jeune homme me donne encore plus envie d'en découdre avec lui !!"

De son côté, Daniel, bien que perturbé par les révélations de Felipe, vit son attention être reportée à nouveau sur le cadavre de Christian. L'air sombre, il suggéra :

"En attendant... Peut-être faudrait-il emporter le corps de notre ami..."

Harald intervint aussitôt :

"Chevalier, je vous demande une faveur : laissez notre prince être enterré aux côtés de son père, dans sa patrie !"

"Quoi ?!"

"Harald dit vrai, intervint Felipe, Christian était né sur les terres de Skygard, et il en était le prince héritier... Pour ma part, je suis favorable à cette initiative..."

Daniel et Diomède demeurèrent silencieux quelques instants ; la mort de Christian, son passé, l'identité de la réincarnation d'Hadès, tout cela faisait beaucoup d'événements à assimiler. Mais finalement, le chevalier du Scorpion répondit :

"Soit... J'y consens..."

"Moi aussi."approuva Daniel.

Les deux Skygardiens remercièrent les chevaliers d'or d'un hochement de tête, puis, tandis qu'ils commençaient à creuser le sol pour y enterrer les corps de Christian, du roi Norst et du vicomte Leyfamir, la conversation s'engagea entre les trois survivants du front skygardien, conversation entamée par Felipe :

"Vous avez donc pu survivre ?"

"Oui, mais cela n'a pas été chose aisée, nos adversaires étaient redoutables, confia Diomède... Nous avons eu plus de chance que les chevaliers d'argent ou de bronze..."

"Par ailleurs, ajouta Daniel, les autres fronts ont dû être affectés... Dans notre course pour te rejoindre, nous avons vu Sun, le cousin de Dohko, s'envoler vers les cieux pour... pour ne plus jamais redescendre..."

A ces mots, le chevalier du Capricorne frissonna, puis dit :

"Le front terrestre... J'ai un sombre pressentiment... On doit encore se battre là-bas... Daniel, Diomède, nous devons rejoindre ce front ! Maintenant qu'Eaque et ses guerriers ont été vaincus, nous sommes libres de quitter Skygard pour aider nos amis !"

"Mais... Et les Skygardiens ? Et si Hadès intervenait en personne ?"demanda le chevalier du Lion.

Ce fut Harald qui répondit :

"Chevaliers d'Athéna, faites ce que vous avez à faire ! Chevalier du Capricorne, vous avez raison, il vous faut aider vos amis ! Ne vous inquiétez pas pour nous ! Le prince de Skygard l'aurait compris, lui aussi..."

"Harald..."

Felipe sentait là que le chef de la résistance avait été marqué par la disparition du gardien de la onzième maison du Zodiaque. Hochant la tête, il répondit :

"Très bien ! Daniel, Diomède, dépêchons-nous ! Il nous faut éviter d'autres pertes !!"

Aussitôt, les trois chevaliers d'or se déplacèrent à une vitesse proche de la lumière, laissant Harald et Davol enterrer leurs morts, dont leur propre frère d'armes, Christian du Verseau...

************

"Felipe du Capricorne ne se trompait pas. Bien que Dohko de la Balance fût parvenu à se ressaisir face à Rhadamanthe de la Vouivre, il n'en demeurait pas moins que c'était le Juge des Enfers qui menait le jeu... Plus que jamais, il voulait en finir avec son adversaire et remporter la bataille du front terrestre, où tous les autres combattants avaient perdu la vie..."

Sitôt que John eût achevé de parler, Trevor sembla devenir plus inquiet, car il n'était pas certain que l'issue du combat entre Dohko et Rhadamanthe soit favorable au chevalier de la Balance.

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

Sitôt que la silhouette de la Vouivre fut apparue, Dohko n'eut plus le moindre doute à ce sujet :

"C'est bien ce que je craignais... Une fois encore, Rhadamanthe va déclencher le..."

"...le Rage Hard, oui, c'est bien ça, chevalier !! approuva le Spectre de l'étoile céleste de la destruction, comme s'il avait lu dans les pensées de son adversaire. Mais cette fois-ci, chevalier, tu n'auras pas le chevalier du Sagittaire pour le recevoir à ta place !! Autrement dit, la victoire sera mienne !!"

Le gardien de la septième maison du Zodiaque serra les poings de rage tout en songeant :

"J'aimerais le faire démentir, mais il n'a pas vraiment tort... Son... Son attaque était tellement puissante que je n'ai pas pu l'assimiler... Et cette fois-ci, je suis seul à pouvoir faire face... Mais pour combien de temps ?"

A cet instant, le sol se mit à trembler sous les pieds de Dohko, qui jeta un coup d'oeil à Rhadamanthe, dont le regard luisait à l'idée d'en finir. Le chevalier de la Balance serra les dents, puis se dit :

"Tant... Tant pis... Même si je dois en mourir, je... je dois tenter le tout pour le tout !!"

Aussitôt, Dohko s'arc-bouta sur ses deux jambes, intensifia brièvement son cosmos et se sépara de son armure d'or en une fraction de seconde, un geste que Rhadamanthe ne comprit nullement :

"Chevalier de la Balance, serais-tu devenu fou ? Ou... Ou alors aurais-tu reconnu ta défaite ?"dit-il en souriant sur la fin.

"Rhadamanthe, répondit le gardien de la septième maison du Zodiaque... Tant... Tant que mon coeur n'aura pas cessé de battre, je ne m'avouerai pas vaincu ! Encore moins depuis que je sais ce que ce démon d'Hadès a fait à John Roligny !!"

Le Juge des Enfers répliqua en fronçant les sourcils :

"Tu oses traiter Sa Majesté Hadès de démon... J'aurai moins de scrupules à t'envoyer rejoindre tes amis, chevalier !! Tu vas...!"

Soudain, la surprise apparut brusquement sur le visage du Spectre de la Vouivre, et pour cause ; Dohko s'était mis de profil, permettant à son adversaire de voir qu'une tête de tigre était apparue sur son dos. Interloqué, Rhadamanthe demanda d'une voix tremblante :

"Chevalier, que... Quelle est cette curieuse peinture ?"

"Ce n'est pas une peinture, Rhadamanthe, mais le signe que mon cosmos va atteindre son paroxysme !! Je vais déclencher là ma plus puissante attaque !!"

La réponse du chevalier d'or fut loin de satisfaire le Spectre de l'étoile céleste de la destruction, qui insista :

"Je... Je ne comprends pas... A en juger par tes attaques, tu sembles invoquer le Dragon de la constellation éponyme, alors pourquoi..."

Dohko répondit en souriant :

"Tu es perspicace, Rhadamanthe... Effectivement, au départ, je devais être chevalier du Dragon ! Chaque fois que mon cosmos atteignait son paroxysme, un dragon apparaissait sur mon dos ! Mais un jour, lors de mon entraînement, ma cosmo-énergie a franchi des niveaux supérieurs, et le dragon qui se trouvait sur mon dos se métamorphosa en une tête de tigre ! C'était là le signe que je devais devenir chevalier d'or de la constellation de la Balance !!"

"Comment ?"

"Rhadamanthe... Dans la mythologie chinoise, le Tigre et le Dragon sont deux constellations reliées l'une à l'autre ! L'une symbolise le yin, l'autre le yang !! Quand le yin et le yang se neutralisent, le tao, c'est à dire l'équilibre, apparaît !!"

Bien que les propos de Dohko semblèrent obscurs pour celui qui ignorait tout de la mythologie chinoise, Rhadamanthe commençait à comprendre :

"Le Tigre et le Dragon... Le yin et le yang... Le tao... Mais alors... L'apparition d'un tigre sur ton dos, symétrique dans le Zodiaque chinois du Dragon... Cela voulait dire que l'équilibre était en toi ?!"

"En effet, j'avais su, grâce à mon entraînement, atteindre l'équilibre du cosmos... Ce qui me donnait la légitimité nécessaire pour devenir chevalier de la Balance, mon signe zodiacal, mais aussi le seul chevalier incarnant le point d'équilibre de la chevalerie d'Athéna... Mais trêve de palabres, Rhadamanthe... A présent, tu vas me voir donner la pleine mesure de mon cosmos !!"

Dans la foulée, Dohko poussa un cri terrible qui interloqua le Spectre de l'étoile céleste de la destruction, et pour cause ; les muscles du gardien de la septième maison du Zodiaque se contractèrent et plusieurs flots de sang jaillirent de ses veines. Dohko comprit alors les raisons de cette hémorragie :

"Et... Et dire que j'avais mis en garde Sun à ce sujet... Mais moi-même, je n'ai plus le choix... J'ai beau être à moitié mort, si je ne fais pas exploser mon cosmos, je serai vaincu ! Sun... Je vais certainement te rejoindre, mais pas sans avoir vaincu mon adversaire !!"

De son côté, Rhadamanthe, qui ignorait tout des pensées de son adversaire, lui dit :

"Quel idiot tu es, chevalier... Serais-tu donc prêt à te suicider pour me vaincre ?"

Malgré sa douleur, le chevalier de la Balance répliqua :

"Rhadamanthe... Me suicider n'est pas le bon mot... J'aurais voulu ne pas avoir à courir ce risque pour te vaincre... Mais Athéna et la Terre passent avant ma propre vie !!"

Le Juge des Enfers répondit en souriant :

"Si cela peut te rassurer, la cause de Sa Majesté Hadès passe aussi avant ma vie... Mais à la différence de toi, chevalier, je sortirai de ce combat vainqueur et vivant !!"

La silhouette de la Vouivre qui se trouvait derrière Rhadamanthe sembla alors émettre un violent grognement, puis le Spectre de l'étoile céleste de la destruction cria :

"RAGE HARD !!!"

Dohko ne perdit pas de temps :

"PAR LES CENT DRAGONS DE ROZAN !!!"




Plus loin, Felipe, Diomède et Daniel venaient d'arriver dans la région des Cinq Pics. Alors qu'ils avaient dépassé la frontière du royaume de Skygard, ils avaient senti dans leur course la montée brutale du cosmos de Dohko et réalisé que ce dernier était peut-être en danger. Les trois chevaliers regardèrent dans tous les sens, puis constatèrent, non sans amertume :

"Incroyable, laissa échapper Felipe... J'ai beau faire usage de mon sixième sens au maximum, je ne perçois plus aucun autre cosmos à la surface de la Terre..."

"En d'autres termes, presque tous les chevaliers engagés sur ce front ont péri... Pas uniquement Vittorio, Shad, Philoctète et Sun, mais tous les autres aussi..."acquiesça Diomède.

"Nos propres disciples n'ont donc pas survécu, soupira Daniel... Qui sait ce qui nous arrivera..."

Tout à coup, l'attention des trois chevaliers d'or fut captée par une forte montée de cosmos, puis l'émergence de deux attaques dont les apparences ne laissaient planer le moindre doute :

"Ce sont... Dohko... et le Juge Rhadamanthe !!"dit Felipe.

"A en juger par la puissance qu'ils ont déployée, ils doivent sûrement jouer le tout pour le tout ! L'un d'eux y passera... Ou peut-être n'y aura-t-il aucun survivant !!"supposa Diomède.

Daniel enchaîna aussitôt :

"Il nous faut aller aider Dohko !!"

"Non, objecta Felipe. C'est son combat, c'est à lui de vaincre son adversaire... Tout comme j'ai dû vaincre Eaque par mes propres moyens, il faut que Dohko s'en sorte tout seul ! Il a beau être le plus jeune de l'élite de la chevalerie, il n'en a pas moins survécu jusque là ! Nous devons avoir foi en lui !!"

L'espace d'un instant, Daniel et Diomède ne semblèrent guère convaincus pas les propos du chevalier du Capricorne, mais après avoir vu son regard déterminé, ils soupirèrent et se résignèrent à suivre les consignes de leur aîné :

"Très bien... Qu'il en soit ainsi..."soupira le chevalier du Lion.

"Il n'y a plus qu'à s'en remettre à la Providence..."ajouta le chevalier du Scorpion.



Sitôt que les Cent Dragons de Rozan et le Rage Hard s'entrechoquèrent, ils semblèrent balayer presque tout sur leur passage, à l'exception des deux combattants, qui luttaient tant bien que mal. Pourtant, bien que Rhadamanthe semblât le moins affecté, il paraissait avoir bien du mal à contenir l'attaque de son adversaire :

"Tous... Tous ces dragons... Ils parviennent à contenir le Rage Hard... Je n'arrive pas à donner le meilleur de moi-même... Pourquoi ?"

Dohko lança alors :

"Rhadamanthe... Ne te méprends pas, tu... tu donnes bel et bien le meilleur de toi-même... Mais moi, Dohko de la Balance, je vais au-delà de mes limites !"

"Tu es complètement fou, chevalier !fit le Juge des Enfers, incompréhensif. Alors que ta vie ne tient plus qu'à un fil, tu... ?"

"Parce que je n'ai plus le choix, Rhadamanthe !! Tu es bien l'un des trois Juges des Enfers, ces combattants que Luis du Capricorne a pourtant vaincu un à un lors de la précédente guerre sainte ! Mais n'étant pas ce chevalier nommé à juste titre comme le plus fidèle serviteur d'Athéna, je me dois de tout donner, et même au-delà !!"

A ces mots, la mine du Spectre de l'étoile céleste de la destruction se renfrogna, avant qu'il ne lâchât :

"Chevalier de la Balance... C'était la dernière fois que tu me parlais de Luis du Capricorne !!!"

Dans la foulée, il voulut intensifier son cosmos, mais n'y parvint pas, ce qui n'étonna pas Dohko :

"Il semble que je t'ai poussé dans tes derniers retranchements, Rhadamanthe... Mais ta colère, jointe au fait que le Rage Hard ne parvienne pas à briser la barrière des Cent Dragons de Rozan, va t'être fatale... Comme tu vas t'en rendre compte !!"

"QUOI ?!"

Juste après, Dohko poussa un violent hurlement révélant que son cosmos s'accroissait à nouveau. Cela n'était pas sans conséquences, car son hémorragie s'accélérait, mais cela n'avantageait pas pour autant Rhadamanthe, bien au contraire :

"Ce... Ce n'est pas vrai... Il est quasiment à l'article de la mort, et pourtant, c'est moi qui semble reculer sous la pression... On... On dirait que le Rage Hard commence à échapper à mon contrôle... Non !! Il est en train de le repousser ?!"

Le chevalier de la Balance hurla alors de façon plus bruyante que la fois précédente et son cosmos sembla pratiquement exploser... Dans la seconde qui suivit, les Cent Dragons de Rozan repoussèrent précipitamment le Rage Hard de Rhadamanthe, et le Juge des Enfers, avant d'avoir pu bouger le petit doigt, encaissa de plein fouet, non seulement la technique de Dohko, mais aussi son propre arcane. Le choc fut tel que le Spectre de la Vouivre fut projeté dans les airs durant quelques secondes, le surplis en morceaux, puis retomba violemment plusieurs mètres plus bas, non loin de la grande cascade de Rozan. Etendu sur le dos, le corps ensanglanté et secoué de spasmes, il parvint malgré tout à laisser échapper du bout des lèvres :

"Pu... Putain de merde... Moi, Rhadamanthe, l'un des... des trois Juges des Enfers, j'ai... j'ai fini par être vaincu par... ce misérable..."

Inconsciemment, il leva les yeux et vit Dohko essoufflé, couvert de coups, et dont le sang s'écoulait progressivement. Cette vision redonna brièvement le sourire au Spectre de l'étoile céleste de la destruction, qui laissa échapper :

"Ce... Ce n'est pas grave... Au moins, je... je t'aurai contraint à outrepasser tes limites, jusqu'à te faire perdre ton sang... Félicitations, chevalier de la Balance... Mais tu mourras bientôt..."

Une seconde plus tard, le Juge des Enfers cracha du sang et son corps cessa de se mouvoir sous les convulsions.

************

Malgré la victoire de Dohko, Trevor n'était pas soulagé pour autant, en raison de l'état de santé dans lequel se trouvait le gardien de la septième maison du Zodiaque à l'issue de son combat. S'en rendant compte, John dit simplement :

"Si Felipe était sorti épuisé de son combat contre Eaque, Dohko, lui, était en revanche à l'article de la mort, comme pouvaient le voir Felipe, Diomède et Daniel... Et ce n'était pas tout..."

************

Tremblant sur ses deux jambes, son sang s'écoulant de ses plaies, la vue de plus en plus trouble, Dohko était tout près du rebord de la plate-forme où lui et Rhadamanthe s'étaient affrontés. D'une voix pâteuse, il balbutia :

"J'ai gagné... Mais à quel prix..."

Ce fut alors qu'il perdit l'équilibre, trébucha et tomba, tête la première, vers la cascade de Rozan...





Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada