Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Le palais du Grand Pope

Au moment même où une étoile filante traversa le ciel obscur qui surplombait le Sanctuaire, un mauvais pressentiment traversa le cerveau du Grand Pope qui, raide sur son siège, comprit facilement ce qui venait d'arriver :

"Gautama !!"

Quelques secondes s'écoulèrent sans qu'aucun bruit ne se fît entendre, puis le chef des chevaliers sacrés murmura d'une voix tremblante :

"C'est... C'est une catastrophe..."

Il regarda droit devant lui, puis songea :

"Six... Six chevaliers d'or sont donc tombés durant cette guerre sainte... La moitié de l'ordre, dont le plus puissant d'entre tous... Cela voudrait-il dire que nous étions destinés à être vaincus ?"

Puis, en guise de réponse immédiate :

"Soit... S'il le faut vraiment... Qu'il en soit ainsi !"

Aussitôt, le Grand Pope se leva de son trône, au moment même où les deux sentinelles affiliées à sa protection accouraient vers lui :

"Grand Pope !! La flamme du Verseau s'est éteinte à son tour ! Et la flamme des Poissons a commencé à se consumer !"

Mais contre toute attente, le représentant terrestre d'Athéna ne dit pas un mot et entama une marche droit devant lui, ce que ne comprirent nullement les deux gardes :

"Grand Pope ?! Que... Que faites-vous ?"

"Que pensez-vous que je veuille faire ?"répondit sèchement le vieil homme.

Les deux sentinelles ne mirent guère de temps à comprendre les intentions du Pope ; aussi se mirent-elles en position de défense, barrant de leurs lances le passage du chef des chevaliers sacrés, qui leur demanda :

"Que faites-vous donc ?"

"Grand Pope, répondit l'un des gardes, vous ne pouvez pas y aller ! Athéna vous l'a interdit, vous nous l'avez dit vous-même ! Au nom d'Athéna, nous vous demandons de demeurer dans votre palais, et d'attendre la victoire des chevaliers...!"

En une fraction de seconde, le Grand Pope déploya son cosmos et envoya les deux hommes dans les airs, tout en brisant leurs lances. Les sentinelles retombèrent brutalement contre le sol dur du palais, saisies de convulsions. Le représentant terrestre d'Athéna feignit de ne pas les voir, fit quelques pas, avant de s'interrompre et de leur lancer sans pour autant se retourner :

"Imbéciles !... Estimez-vous heureux que je vous aie laissé la vie sauve !"

Il commença à reprendre sa marche, quand l'un des deux gardes l'interpella d'une voix faible :

"Grand Pope... Vous ne comprenez pas... Si... Si vous tentez d'affronter Hadès... vous n'y survivrez pas..."

Le garde crut, l'espace d'un instant, avoir ramené à la raison son supérieur, qui s'était promptement arrêté. Mais seulement trois secondes plus tard, le chef des chevaliers sacrés repartit en avant sous les yeux effrayés des sentinelles, qui murmurèrent :

"Grand Pope..."

Une vingtaine de secondes plus tard, le Grand Pope était sur le seuil de son palais, face au ciel obscur qui surplombait le Sanctuaire depuis que l'Eclipse des Ténèbres était apparue. Le vieil homme soupira, puis dit d'une voix basse :

"Ainsi donc, voici le spectacle auquel je dois assister... J'aurais aimé qu'il soit plus ensoleillé... Du temps où j'étais l'un des douze chevaliers d'or, je me fiais à la phrase d'Horace, carpe diem... Mais à l'heure actuelle, demain importe plus qu'aujourd'hui... Mais si la Terre connaîtra vraiment un lendemain, je ne pourrai en être témoin..."

Le vieil homme se tut, puis reprit d'un ton mélancolique :

"Adieu, Felipe... Il est probable que je n'aurai plus l'occasion de te voir... Mais je ne suis pas triste, car je sais que tu marcheras dans les mêmes pas que moi... Moi qui vais achever cette existence comme je l'ai commencée : pour Athéna !"

Le Grand Pope, d'un pas plus résolu, entama alors la descente des marches des douze maisons du Zodiaque...

************

"John, fit Trevor d'une voix éteinte... Alors... Le Grand Pope était prêt à mourir ?"

Le jeune homme hocha la tête, puis répondit :

"Oui, révérend... Même s'il n'était plus chevalier d'or, il voulait malgré tout faire honneur à sa réputation de serviteur le plus fidèle de la déesse Athéna, surtout après le trépas de la moitié de l'ordre des chevaliers d'or... Je vais d'ailleurs revenir sur le combat que menait Felipe du Capricorne contre Eaque de Garuda..."

************

Le camp de la résistance skygardienne

Bien qu'étant parvenu à mettre Eaque au tapis, Felipe n'en était pas rassuré pour autant, non seulement parce qu'il savait qu'il en faudrait plus pour venir à bout de son adversaire, mais aussi parce qu'il était fort perturbé par ce qui venait d'arriver :

"Ainsi donc, la moitié des chevaliers d'or a péri dans cette guerre sainte... Notamment Gautama, l'être le plus proche de Dieu... Raison de plus pour ne pas être vaincu !"

Ce fut à cet instant que l'attention du chevalier du Capricorne se reporta vers Eaque, qui venait de se relever. Le Juge des Enfers était un peu ébranlé par le choc, mais pas sérieusement blessé, aussi dit-il au gardien de la dixième maison du Zodiaque :

"Je dois avouer que c'était plutôt surprenant de ta part, chevalier... Mais ce n'est pas avec ce genre d'arcane que tu pourras venger ton ami !"

"Eaque..."commença à fulminer Felipe.

Mais le spectre de l'étoile céleste de la supériorité fut plus prompt :

"Au contraire (son cosmos se mit à gronder), tu vas plutôt le rejoindre, chevalier !"

De nombreux yeux apparurent tout autour de Felipe, qui commença à comprendre :

"Je vois... Il est trop sûr de lui..."

"GALACTIC ILLUSION !!"

Eaque déclencha aussitôt son attaque, mais Felipe bondit dans les airs en criant :

"Inutile, Eaque, j'ai déjà vu cette attaque ! Tu vas à nouveau goûter au Jumping Stone !!"

Mais, alors qu'il s'apprêtait à saisir son adversaire par les épaules, le chevalier du Capricorne sentit que ce dernier lui avait échappé au dernier moment :

"Quoi ?!..."

"Chevalier, rétorqua le Juge des Enfers, il en va de même pour moi, je savais que tu allais recommencer cette technique futile !... Goûte plutôt à ceci !"

D'un geste sec, Eaque asséna à Felipe un violent coup de coude entre les omoplates. Le gardien de la dixième maison du Zodiaque poussa un cri de douleur et s'effondra brutalement au sol. Harald et Davol se mirent à accourir vers lui, mais le Juge des Enfers leur barra la route en s'adressant à eux de la sorte :

"Les rebuts de votre espèce n'ont pas leur place ici !"

Et, d'un geste de la main, il les repoussa tous deux en arrière. Alors que ni Harald, ni Davol n'étaient encore tout à fait au tapis, Eaque leur dit :

"Natifs de Skygard, vous avez assisté à la mort de votre prince... Cependant, je saurai me montrer généreux en vous épargnant le spectacle du décès du disciple de Luis du Capricorne... Car je vous exécuterai en premier...!!"

Tout à coup, une poussée de cosmos survint et obligea le spectre de Garuda à reculer précipitamment, avant de voir Felipe se relever lentement, car encore marqué par le coup que lui avait porté Eaque, qui lui lança :

"Visiblement, chevalier, tu n'es pas sensible à mon indulgence... Tu tiens vraiment à ce que ces deux vermines assistent à ton trépas ?"

"Eaque, rétorqua le chevalier du Capricorne, au cas où tu l'aurais oublié, je n'ai pas l'intention d'être vaincu par toi ! Je dois non seulement venger la mort de Christian, mais aussi te faire payer ce qu'Hadès a fait à John Roligny !"

Le Juge des Enfers répliqua tout en haussant les épaules :

"Je n'y suis pour rien, chevalier... Par ailleurs, comment peux-tu avoir le culot de juger notre Empereur alors qu'il a choisi le meilleur des humains pour être sa nouvelle incarnation ?"

"Prendre une vie pour anéantir toutes les autres est inacceptable, Eaque ! Jamais les chevaliers d'Athéna ne pourront pardonner un tel acte à Hadès !"

Eaque laissa apparaître un sourire narquois sur son visage, puis rétorqua :

"S'il en reste encore... Car je ne doute pas un seul instant que tes frères d'armes engagés dans le Meikai et le front terrestre soient morts ou ne tarderont pas à l'être... Et pour Skygard, je me suis occupé du chevalier du Verseau et vaincrai les deux autres chevaliers d'or... après m'être occupé de toi !!"

Felipe voulut protester, mais ce fut à cet instant que le cosmos du spectre de Garuda s'intensifia anormalement...

************

L'Empire du Milieu

Alors que Dohko était encore tétanisé par le sombre pressentiment qu'il avait eu au sujet de Gautama de la Vierge, Rhadamanthe l'interpella :

""Gautama" ?... Quel est donc ce nom curieux, chevalier de la Balance ?"

Quelques secondes s'écoulèrent sans que le Juge des Enfers n'obtienne la moindre réponse, puis il se hasarda à une hypothèse :

"Je crois savoir... Ne serait-ce pas l'un de tes frères d'armes qui vient de tomber au combat, chevalier de la Balance ?"

Dohko voulut ne pas laisser transparaître son malaise, mais en fut bien incapable, ce qui plut beaucoup au Spectre de l'étoile céleste de la destruction :

"Inutile de me répondre de vive voix, chevalier ; je sais quelle est la réponse (son sourire s'élargit) ! Ainsi donc, un autre chevalier d'or est tombé au combat... Et il ne sera pas le dernier... Car sois-en sûr, chevalier de la Balance ; tu seras le prochain !"

A ces mots, Dohko sortit de ses gonds, puis, tout en concentrant son cosmos, rétorqua :

"Rhadamanthe... Même... Même si le plus puissant des chevaliers d'or est tombé au combat, ne compte pas sur moi pour subir le même sort... C'est toi qui vas retrouver le monde des ténèbres !!... PAR LA COLERE DU DRAGON !!"

Mais à peine Dohko s'était-il élancé vers Rhadamanthe que ce dernier esquiva de justesse la Colère du Dragon tout en lançant :

"Tu es trop désordonné !!"

Dans la seconde qui suivit, le spectre de la Vouivre asséna un violent coup de coude dans l'abdomen du gardien de la septième maison du Zodiaque, qui fut brusquement renvoyé en arrière. A moitié sonné par le choc, il parvint à peine à entendre Rhadamanthe lui dire :

"Tu es encore sous le choc de la disparition de ce chevalier d'or que je ne connaissais même pas... Autrement dit, chevalier, comment escomptes-tu me porter un coup alors que tu as pratiquement perdu ton sang-froid ?"

Tout en plaquant ses deux mains sur son ventre endolori, Dohko songeait :

"Rhadamanthe... Rhadamanthe a raison... Je n'arrive toujours pas à croire que Gautama ait pu être vaincu, lui, l'être le plus proche de Dieu... Et ce, seulement quelques instants après le trépas d'Arkantos et de Philoctète... Mais... Mais je ne dois pas me laisser abattre, cela m'est interdit !... Qu'en penserait Sun, mon cousin et disciple ? Pourrait-il être fier de son mentor à l'heure actuelle ?"

************

John sourit tristement, puis laissa échapper :

"Sombre ironie du sort, plusieurs mètres plus loin, Sun du Dragon se trouvait en bien plus mauvaise posture que son mentor..."

************

L'Empire du Milieu, près de la cascade de Rozan

L'espace d'un instant, Sun oublia qu'il était pratiquement aux portes de la mort pour diriger son attention sur le faisceau lumineux qui semblait l'éblouir. A la fois interloqué et inquiet, il demanda à James d'une voix faible :

"James.. Que... Quelle est cette... cette étrange lumière ?"

Le Spectre du Papillon répondit avec un sourire sardonique :

"L'on voit que tu n'es pas loin de passer de vie à trépas, chevalier... Regarde plus attentivement..."

Tout tremblant, le cousin de Dohko cligna des yeux, puis finit par mieux discerner ce qui flottait autour de lui :

"Qu'est-ce que... Mais... On... On dirait... Ce sont des papillons !"

"C'est presque ça, chevalier, intervint James... Car ce ne sont pas des papillons ordinaires... Tous viennent du Meikai !"

"Du Meikai ?"

"Oui... Le monde des ténèbres, en somme... On appelle ces papillons Fairy... Mais malgré ce nom enchanteur, ce sont des créatures mortelles pour celui qui a le malheur de les croiser..."

Malgré son état critique, le chevalier du Dragon put voir que les Fairy s'illuminaient étrangement, mais la lumière qui les recouvrait était une lumière paradoxalement macabre. Se faisant violence pour se remettre debout, il cria :

"Jamais... Jamais je ne me ferai avoir par de vulgaires papillons !! Goûtez à ça, papillons de la mort !!"

Il fit exploser une partie de ce qu'il lui restait de cosmo-énergie, mais cela passa au travers des papillons, qui se mirent à battre des ailes de plus belle, générant peu à peu un tourbillon aveuglant qui sembla retenir captif Sun, qui se mit à trembler :

"Que... Mais que se passe-t-il ?"

James répondit avec enthousiasme :

"C'est bientôt fini pour toi, chevalier... Mes Fairy vont faire usage de leur pouvoir pour t'envoyer dans le monde des morts sans aucun espoir de retour !"

"Je..."

Mais à cet instant, Sun sentit que les battements d'ailes des papillons généraient un tourbillon violent dont il ne parvenait pas à se défaire. James, plus ravi que jamais, s'exclama :

"Papillons de la mort, emportez mon ennemi dans le monde des ténèbres !... FAIRY THRONGING !!"

"AARGH !!!"

Le tourbillon tourna de plus en plus violemment tandis que le cousin de Dohko hurlait à la mort, puis il implosa comme par enchantement, laissant la place à une fumée épaisse. Les mains sur les hanches, James laissa échapper :

"Et voilà... Je me suis débarrassé d'un troisième chevalier... Quel dommage que toutes mes victimes n'aient été que de vulgaires chevaliers de bronze... Même si ce Jaune m'aura donné du fil à retordre, j'en suis quand même venu à bout !..."

"James..."

"QUOI ?!"

Eberlué, le spectre de l'étoile terrestre féérique cligna des yeux et, au fur et à mesure que la fumée se dissipait, il se rendit compte que Sun était toujours en vie ; bien qu'encore plus mal en point, il n'avait pas été emporté par le Fairy Thronging, ce que James n'arrivait pas à concevoir :

"Tu... Tu as pu échapper au Fairy Thronging ?... Comment est-ce possible ?"

Le chevalier du Dragon répondit avec grand-peine :

"James... J'ai... J'ai au dernier moment fait usage d'une partie de mon cosmos pour me protéger... et échapper à tes papillons... Mais je vois qu'ils sont encore là..."

"En effet, chevalier, sourit James... Mes papillons ne disparaissent qu'après avoir emporté leur victime dans le monde des morts... Et vu ton état, tôt ou tard, ils t'emporteront avec eux !"

"Je..."

Mais à cet instant, Sun cracha du sang et tomba à terre, à moitié évanoui. Le Spectre du Papillon haussa les épaules, puis lança :

"Tu n'es plus qu'un mort en sursis, chevalier... Autant précipiter le dénouement de ce combat déjà perdu d'avance pour toi !!"

Dans la seconde qui suivit, les Fairy se mirent de nouveau à battre des ailes et formèrent un tourbillon entourant Sun sans lui laisser la moindre chance de s'en sortir. James, pressentant l'imminence de sa victoire, s'exclama :

"C'est fini !... FAIRY THRONGING !!"

************

A un révérend Trevor tétanisé par l'effroi, John dit :

"Plus que jamais, Sun du Dragon était aux portes de la mort... Mais à l'inverse, Thérava du Paon en avait réchappé pour découvrir que quelqu'un d'autre les avait franchies à sa place..."

************

Le cinquième maleboge

Quelques minutes après avoir reçu un peu du cosmos de son défunt mentor, Thérava émergea peu à peu de la torpeur dans laquelle les attaques des Spectres d'Hadès l'avaient plongé :

"Que... Que m'est-il arrivé... Je... Je crois me souvenir... Maître Gautama... était vivant... et... et après..."

La démarche hésitante, le chevalier du Paon se releva peu à peu, puis scruta le paysage de son regard encore brumeux. Il ne lui fallut que peu de temps pour que ses yeux trouvèrent son maître inerte. Le coeur bondissant dans sa poitrine, il s'écria, affolé :

"Non !! Maître Gautama !!"

Accourant vers le cadavre du chevalier de la Vierge, il s'agenouilla à ses côtés et ne mit que peu de temps à comprendre que son maître avait rendu l'âme. Tandis que ses yeux s'humidifiaient, il parvint à voir les cadavres de ceux qui l'avaient malmené jusqu'à détruire son armure :

"Maître, fit Thérava avec des sanglots dans la voix... Vous... Vous avez vaincu ces démons, mais vous y avez laissé la vie... Moi, Thérava, je vous promets de..."

Soudain, le chevalier du Paon s'interrompit net. Il venait de voir sous ses yeux son armure flambant neuve, une armure qui avait pourtant été pulvérisée par les attaques incessantes de Jeronimo et sa horde de Spectres. Tout tremblant, Thérava regarda à nouveau le cadavre de son mentor et y discerna nettement les scarifications au niveau de ses poignets. La douleur qui avait gagné son coeur n'en fut que plus écrasante :

"Non !!! Maître, vous... vous avez..."

Serrant les poings, Thérava hurla entre deux sanglots :

"Pourquoi avoir fait ça, maître ?! Vous ne pouviez pas !! C'était à moi de donner ma vie pour ressusciter mon armure, pas vous !! Vous... Vous deviez continuer à vivre pour Athéna !! Pourquoi, maître ? Pourquoi..."

"Thérava !!"

Le chevalier d'argent tourna instinctivement la tête et reconnut Shion qui accourait vers lui, accompagné de Carrie de la Reine Ecarlate. Le chevalier du Bélier s'avança un peu plus et put mieux discerner le cadavre de Gautama. Serrant les poings d'impuissance, il murmura :

"Gautama... Je suis désolé de n'avoir pu arriver à temps (il regarda autour de lui)... Tu... Tu as vaincu de nombreux Spectres d'Hadès, mais tu y as laissé la vie..."

"Chevalier du Bélier, intervint brusquement Thérava, mon... mon maître n'est pas mort sous les coups des Spectres... Il m'a sauvé d'une mort certaine, moi qui avais perdu mon armure... Mais... Mais après avoir vu qu'elle était détruite... il (une violente douleur serra la gorge du chevalier du Paon)... il s'est tranché les veines et a versé son sang pour ressusciter mon armure au... au prix de sa vie..."

"Que dis-tu ?!"s'écria Shion avec horreur.

Dans la foulée, le gardien de la première maison du Zodiaque jeta un nouveau coup d'oeil au cadavre du chevalier de la Vierge et vit effectivement ses poignets tranchés. Tandis que Carrie, frappée d'horreur, mit sa main devant sa bouche pour ne pas crier, Shion donna un violent coup de poing dans la terre et cria tout en versant des larmes de tristesse, mais aussi de colère :

"Gautama... Pourquoi as-tu agi de la sorte ?! Pourquoi avoir agi de façon aussi égoïste ?... Tu... Tu as fait honte à ton armure dans les derniers instants de ta vie... Pourquoi autant de désinvolture ?..."

Shion fulminait encore en songeant aux circonstances qui avaient conduit au décès du chevalier de la Vierge, quand Thérava, qui affichait depuis peu un air effaré, laissa échapper d'une voix hésitante :

"Il le savait..."

Interloqué, le chevalier du Bélier lui demanda :

"Que... Que viens-tu de dire, Thérava ?"

Sans se retourner, le disciple de feu Gautama répondit, tandis que son visage virait au livide :

"La... La nuit où Hadès a ressuscité, maître Gautama était en pleine conversation avec... avec Dieu, comme il le faisait parfois... Il... Il m'a dit qu'ils parlaient de choses dont je ne pouvais imaginer l'importance... Mais... Mais à présent, je sais de quoi ils ont parlé, du moins en partie..."

"Quoi donc, Thérava ?"demanda Shion sur un ton qui laissait envisager un terrible pressentiment.

Les larmes aux yeux, le chevalier d'argent balbutia :

"Dieu lui avait dit qu'il... qu'il ne survivrait pas à cette guerre sainte... Maître Gautama savait avant notre départ pour le Meikai qu'il... qu'il ne reverrait jamais la surface de la Terre... C'est... C'est pour ça qu'il a voulu que j'affronte Rune, afin de voir si je pourrais être à la hauteur dans ce terrible affrontement... Et... Et c'est aussi pour ça qu'il a (Thérava étouffa un sanglot)... qu'il s'est tranché les veines et a donné son sang... non... sa vie, pour ressusciter mon armure..."

Dans la foulée, Thérava cacha son visage dans ses mains et se mit à pleurer amèrement la mort de son mentor. De son côté, Shion passait progressivement de la colère contre son défunt frère d'armes à la tristesse :

"Gautama... C'était donc ça, dit-il alors que les larmes coulaient sur ses joues... Tu as accompli un courageux sacrifice afin de suivre ton destin..."

Tout à coup, Carrie de la Reine Ecarlate, qui pleurait elle aussi, se fraya un passage entre les deux chevaliers sacrés, puis posa une main réconfortante sur l'épaule du chevalier d'argent tout en lui disant :

"Chevalier du Paon... Je comprends ta douleur... Ton chagrin est pratiquement semblable à celui que j'ai éprouvé quand j'ai réalisé ce que j'avais fait à Thomas Ross et... Non, cela n'a pas d'importance... Mais... Peut-être ce que je vais dire te semblera dérisoire, mais si ton maître est mort, c'est pour te permettre de continuer la lutte... Il l'a fait, car il savait que tu serais digne de lui... Chevalier, si... si tu ne veux pas que ton maître soit mort en vain... il te suffit de relever la tête et de continuer à te battre aux côtés d'Athéna !"

"Carrie..."laissa échapper Shion.

Ce fut alors que Thérava commença à se relever, puis il regarda le cadavre de son maître et laissa échapper :

"Maître... J'ai compris pourquoi vous êtes mort... Je ferai en sorte que cela n'ait pas été en vain !"

Son regard se tourna alors vers son armure ressuscitée, qui semblait briller plus que d'accoutumée, ce qui impressionna Shion :

"L'armure du Paon est revenue à la vie grâce au seul sang de Gautama... Je n'ai même pas à faire usage de mes dons de réparateur des armures sacrées... Gautama... Ta mort représente une grande perte pour nous, mais nous ferons en sorte de la compenser en triomphant d'Hadès !!"

A cet instant précis, Thérava venait de toucher son armure. Celle-ci se sépara alors en plusieurs morceaux qui vinrent recouvrir le corps du jeune homme. Ce dernier demeura incrédule durant quelques instants puis réalisa que sa nouvelle armure n'avait rien à voir avec la précédente ; non seulement elle était bien plus couvrante au niveau des jambes et du torse, mais sa solidité semblait se rapprocher de celle des armures d'or. Quelque peu enthousiasmé, il courut vers Shion en s'écriant :

"Chevalier du Bélier !! Mon... Mon armure est revenue à la vie... et elle semble encore plus puissante qu'avant !"

Le gardien de la première maison du Zodiaque acquiesça d'un geste de la tête. Les yeux brillants de larmes, Thérava murmura :

"Maître Gautama... Je vous remercie... Je vous promets que votre mort n'aura pas été...!"

Tout à coup, il s'interrompit, frappé d'horreur ; la tête de son maître avait été tranchée. Passant rapidement de l'effroi à l'indignation, Thérava fulmina en serrant les poings :

"Que... Qui a osé commettre..."

Puis, lui et Shion firent un bond en arrière, tandis que Carrie s'éloignait discrètement, tant ils étaient stupéfaits par la nouvelle apparition qui se tenait devant eux...

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

Dans la seconde qui suivit le déclenchement du Fairy Thronging, un hurlement strident de douleur résonna autour des papillons de la mort, puis une lumière éclatante se fit jour avant de s'estomper brutalement. James sourit d'aise, puis lâcha :

"Là !... Cette fois-ci, ce maudit Jaune devrait avoir son compte... Quand je pense qu'il n'était qu'un vulgaire chevalier de bronze... J'y ai pourtant laissé mon surplis... Aucune importance, avec un peu de chance, les chevaliers survivants auront péri de la main du seigneur Rhadamanthe... Et puis..."

Tout à coup, un râle bruyant fit s'interrompre le Spectre du Papillon, qui tourna la tête et eut une nouvelle fois la surprise de voir Sun, à demi-inconscient et agonisant, mais toujours vivant. James poussa un profond soupir :

"Pff... Tu n'en as donc pas assez de souffrir inutilement, chevalier ?... Inutile de me répondre ; tu dois sans doute prendre du plaisir dans la douleur... Mais moi, James du Papillon, je ne suis pas d'humeur à jouer de la sorte... Papillons de la mort, finissez-en !!"

Les Fairy se mirent à battre des ailes de plus belle, suscitant des sueurs froides à un Sun pourtant aux portes de la mort ; le chevalier de bronze, désespéré, songea :

"Quelle... Quelle honte... Par deux fois, j'ai méprisé les mises en demeure de Dohko et cela m'aura porté malheur... Je... Je sens que je n'en ai plus pour longtemps... Je vais..."

Tout à coup, un éclair traversa son esprit, mais le fit également frissonner :

"A moins que... A moins que... Oui, il y a bien une ultime parade, mais cela voudrait dire que..."

Sun se mit à trembler de plus belle, ce qui n'échappa pas à James :

"Le voilà qui tremble... Tant mieux... Il doit avoir compris que sa vie allait bientôt prendre fin..."

Mais ce fut à cet instant qu'un gémissement rauque détrompa le Spectre du Papillon, qui sursauta en voyant le chevalier du Dragon, bien que couvert de sang, se remettre debout. Sun tremblait sur ses jambes, les Fairy volaient toujours autour de lui, prêts à l'envoyer dans le monde des morts, mais il semblait n'en avoir cure. James secoua la tête d'incompréhension :

"Pauvre fou... Tu te relèves alors que tu es à l'article de la mort ?... Dans ce cas, je m'en vais te...!"

Une fois de plus, le fils du baron de Solsbury s'interrompit net ; le cosmos faiblissant de son adversaire s'était brutalement intensifié et son regard était empli de détermination, mais aussi de tristesse. Sun avança lentement vers James en songeant :

"Dohko... Pardonne-moi... Une fois encore, je vais te désobéir... Mais ce sera pour la dernière fois..."

James, peu décidé à se laisser faire, répliqua :

"Je ne sais pas à quoi tu joues, chevalier, mais tu perds ton temps !... Prends ça !!"

En un éclair, le Spectre de l'étoile terrestre féérique fonça sur le chevalier de bronze, déterminé à lui transpercer le coeur d'un coup de poing, mais Sun, in extremis, esquiva l'attaque, puis se plaça juste derrière James et passa ses bras en dessous de ses épaules, l'immobilisant instantanément.

************

Le cinquième maleboge

"C'est ça que tu cherches, chevalier ?"

Le ton railleur de la voix n'avait pas distrait Shion et Thérava de leur premier centre d'attention ; la tête décapitée de Gautama, qui était balancée sur le même rythme qu'un pendule. Le chevalier du Bélier, qu'un mauvais pressentiment commençait à gagner, demanda à celui qui les avait pris par surprise :

"Qui... Qui es-tu ?"

"Je suis Minos du Griffon, Spectre de l'étoile céleste de la valeur et Juge des Enfers au service de Sa Majesté Hadès !!"

A ces mots, Shion serra les poings et songea, l'air nerveux :

"L'un des trois Juges des Enfers... Il ne manquait plus que ça !"

Ce n'était pas tant la perspective de devoir affronter l'un des plus puissants guerriers du sombre monarque qui perturbait les chevaliers d'Athéna que celle de son intervention juste après avoir dû apprendre la mort de Gautama de la Vierge. Thérava, encore outré par la profanation faite à l'encontre du cadavre de son mentor, lança à l'attention de Minos :

"Minos... Pourquoi avoir ainsi souillé la dépouille de mon maître ?"

Le Spectre du Griffon, dont le bras gauche était encore dissimulé dans son dos, répondit :

"Tout simplement parce que tels sont les ordres de Sa Majesté Hadès... Nous devons lui ramener les têtes des douze chevaliers d'or... Ceci étant dit (Minos sourit étrangement), ce n'est pas la première tête qui tombe entre mes mains... Voyez plutôt..."

En un éclair, Minos brandit son bras gauche qui saisissait par les cheveux une tête que Shion et Thérava reconnurent instantanément :

"BOSCHING !!"

"LE CHEVALIER DES GEMEAUX !!"

Le Juge des Enfers sourit de plus belle devant les regards horrifiés de ses ennemis, puis leur dit :

"Je comprends votre désarroi... Cet homme, qui passait pour être le plus impitoyable de vous tous, a malgré tout péri de mes mains... Remarquez, il n'est pas le seul ; auparavant, je m'étais débarrassé d'un misérable chevalier d'argent, mais, vu que je n'avais pas à prendre sa tête... D'autant qu'il est tombé dans l'une des cuves de lave du huitième maleboge... Son sort était donc réglé..."

Les propos de Minos ne firent qu'accentuer le désarroi des deux chevaliers, qui avaient compris à qui Minos avait fait allusion :

"Non... Non seulement il a vaincu Bosching, mais il a aussi abattu Néhémie... J'avais vraiment mésestimé la puissance des Juges des Enfers..."songea Shion en tremblant.

Le Spectre du Griffon jeta un coup d'oeil narquois aux deux chevaliers, puis enchaîna :

"Vous l'avez compris, chevaliers d'Athéna, vous êtes loin d'être en position de force ! Deux chevaliers d'or sont déjà tombés dans le Meikai, sans compter le troisième, ou plutôt la troisième..."

Shion rétorqua aussitôt :

"Qu'avez-vous... Qu'avez-vous fait d'Eon, Emma et Lévi ?"

Minos répondit aussitôt :

"Les deux débauchées de votre groupe, ainsi que ce minable chevalier de bronze, gisent en ce moment même dans la huitième prison du Meikai ; le Cocyte... C'est là où finissent les pécheurs qui ont osé comploter contre Dieu, en l'occurrence Sa Majesté Hadès !"

"Tu veux donc dire que c'est là où tous les chevaliers morts au combat se trouvent ?"demanda Shion.

"Pas forcément, objecta le Juge des Enfers... Il s'y trouve aussi certains cas particuliers... Comme ce pasteur, un certain Jean Valnoy, si ma mémoire est bonne..."

A ces mots, le gardien de la première maison du Zodiaque tressaillit, tout comme Thérava. Pressentant le pire, il balbutia :

"Alors, cela... cela veut dire que... que le jeune John Roligny se... s'y trouve aussi ?"

Minos répondit en souriant :

"Nullement... Mais il n'est pas bien loin d'ici..."

"Que veux-tu dire ?!"

Le sourire du Juge des Enfers s'élargit de plus belle, avant qu'il ne répondît :

"Eh bien... Actuellement, il se trouve dans la Giudecca, où il règne sur nous tous... Il est la réincarnation de Sa Majesté Hadès !!"

"COMMENT ?!"

Un froid glacial semblait avoir gagné les deux chevaliers, qui se figèrent sur place, un spectacle qui amusait beaucoup Minos. Quant à Carrie, elle demeurait en retrait, hors de portée de son supérieur, mais se doutait bien que ce dernier avait appris quelque chose de terrible à Shion et Thérava. Ces derniers demeurèrent paralysés par la terreur durant une vingtaine de secondes, puis le chevalier du Bélier balbutia, tout tremblant :

"John... John est Hadès ?!"

De son côté, Thérava n'arrivait plus à articuler le moindre mot, et pour cause ; devant les yeux du chevalier du Paon défilaient des images qui lui étaient familières ; celles de John, dont le regard avait brutalement changé, de sorte que le disciple de feu Gautama songeait :

"Non... Non... Serait-ce possible que..."

Ce fut à cet instant qu'il fut interrompu dans ses pensées par Minos, qui répondait à Shion :

"Tu m'as bien entendu. Il est l'être le plus pur né à cette ère, il était donc logique que Sa Majesté Hadès prenne possession de son corps ! C'est ainsi que Sa Majesté agit à chaque guerre sainte, lorsqu'il lui faut se réincarner !"

La réponse du Spectre du Griffon n'apaisa nullement les craintes du chevalier du Bélier :

"La situation est beaucoup plus grave que je ne le pensais..."

Aussitôt, il se tourna vers Thérava, qui n'était pas encore remis de ses émotions :

"Thérava !"

"Che... Chevalier du Bélier ?!"

"Il n'y a plus un seul instant à perdre ! Il faut que tu partes au Cocyte pour sauver Eon, Emma et Lévi, moi, je m'occupe de Minos !"

Eberlué, le chevalier du Paon rétorqua :

"Mais, chevalier du Bélier... Minos a vaincu le chevalier des Gémeaux et Néhémie à lui seul ! Comment pourrais-tu l'éliminer toi-même..."

"Nous n'avons plus de temps à perdre, il faut que l'un de nous parte pour sauver trois chevaliers, et qu'un autre règle son compte à ce Juge des Enfers ! Fais-moi confiance, Thérava, je m'en sortirai..."

"Parce que vous croyez que je vais vous laisser faire ?!"

Les deux chevaliers s'interrompirent aussitôt et aperçurent Minos, qui intensifiait son cosmos. Le Juge des Enfers s'écria aussitôt :

"Il n'est pas question que l'un de vous s'en aille ! Vous allez périr tous les deux dans le cinquième maleboge... GRIFFIN DEADLY DIVE!!"

Dès que la vague d'énergie fonça vers lui et Thérava, Shion, instinctivement, riposta :

"CRYSTAL WALL !!"

Le Crystal Wall acheva sa constitution juste au moment où le Griffin Deadly Dive de Minos allait atteindre sa cible. Le Spectre de l'étoile céleste de la valeur, surpris, vit son attaque heurter le mur sans le briser, puis revenir vers lui et le frapper de plein fouet. Minos fut renvoyé plusieurs mètres en arrière et heurta une paroi rocheuse. Sans plus attendre, Shion se retourna vers Thérava et lui dit à nouveau :

"Thérava, maintenant, pars pendant qu'il en est encore temps ! Et ne discute pas !!"

A la fois en raison du ton qu'avait employé le chevalier d'or, mais aussi parce qu'il sentait que Minos ne tarderait pas à revenir à lui, Thérava préféra ne plus discuter et partit en avant, aussi vite qu'il le pouvait. Le Spectre du Griffon, qui venait de reprendre conscience, le vit alors filer sous ses yeux, et laissa échapper un juron, quand Shion l'interpella :

"Minos !! Moi, Shion de Jamir, chevalier d'or du Bélier, je serai ton adversaire !"

Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, le Juge des Enfers soupira, puis, se retournant vers le gardien de la première maison du Zodiaque :

"Soit... Au fond, peu importe que ce chevalier d'argent soit parvenu à m'échapper... Car j'irai m'en débarrasser après t'avoir réglé ton compte, chevalier !... D'autant que tes camarades que je t'ai mentionnés doivent être morts, à présent..."

"Tant que je n'aurai pas vu leurs cadavres de mes propres yeux, je ne croirai pas un mot de ce que tu affirmes, Minos ! Prépare-toi !!"

Alors que Shion et Minos commençaient à se scruter attentivement, Carrie, qui s'était cachée derrière un rocher, se mit à trembler le long de tous ses membres...

************

Les Cinq Pics

James, pris au dépourvu, ne put empêcher Sun de le bloquer par derrière. Le chevalier du Dragon maintenait fermement ses bras sous les épaules du Spectre du Papillon, qui demanda, décontenancé :

"Chevalier... A quoi joues-tu, à la fin ?"

Puis, voyant que les Fairy continuaient toujours à tourner autour du cousin de Dohko, il lâcha en souriant :

"Je vois... Ainsi donc, tu espères que le tourbillon des Fairy aura raison de nous deux ? Pauvre fou... Mes Fairy n'obéissent qu'à moi... Et quand bien même ils nous emporteraient tous les deux, cela ne me dérangerait nullement de mourir pour Sa Majesté et de t'emporter avec moi dans la mort !..."

Soudain, le cosmos de Sun s'intensifia brutalement, suscitant une certaine inquiétude chez James. Il tenta de s'extirper de l'étreinte du chevalier de bronze, mais en vain ; l'étau semblait se resserrer, alors que Sun lui dit :

"James... Je ne voudrais pas te décevoir, mais même si je sais que jamais tes Fairy ne cesseront de voler autour de moi, ce n'est pas moi qui serai emporté avec toi... C'est toi qui vas venir avec moi !!"

"NOOON !!"

Faisant abstraction de la terreur qui s'emparait de son adversaire, le chevalier du Dragon, les larmes aux yeux, songea :

"Pardonne-moi, Dohko... Je te confie Athéna !!"

Juste après, dans un bruit tonitruant, les deux combattants décollèrent du sol et semblèrent partir vers les cimes à la vitesse de la lumière...


************

Suite au récit de John, Trevor, semblant frappé de stupeur, murmura :

"John... Le... Le chevalier du Dragon... Lui aussi..."

"Vous avez deviné, révérend, répondit amèrement John. Et ce geste fatidique allait être constaté par d'autres protagonistes de cette guerre sainte...

************

Le royaume de Skygard

Daniel et Diomède couraient à perdre haleine dans la neige ; ils semblaient avoir totalement oublié la température ambiante de Skygard et ne songeaient plus qu'à une chose :

"Diomède, dépêche-toi !! Il faut retrouver Felipe avant qu'il ne lui arrive malheur !"

"Oui... Surtout après que Gautama ait été abattu, lui aussi ! Si jamais il venait à disparaître, alors..."

Soudain, une lueur étrange qui venait des cieux freina net la course des deux chevaliers d'or, qui levèrent les yeux et crurent voir un dragon géant qui partait vers le ciel sans s'arrêter. Ce dragon semblait être entouré d'un étrange cosmos que le chevalier du Scorpion crut reconnaître :

"Daniel ! As-tu vu ça ?... Ce dragon qui s'envolait dans les cieux... Et ce cosmos... Tu crois qu'il s'agissait de Sun, le cousin de Dohko ?"

Le chevalier du Lion, dont l'attention était alors prise par l'étrange spectacle céleste, serra alors les poings, un geste qui fit frissonner Diomède, qui se vit alors répondre :

"Nous ne pouvons plus rien faire pour lui."

Le gardien de la huitième maison du Zodiaque comprit alors qu'un nouveau drame n'allait pas tarder à arriver, mais la voix de Daniel le sortit aussitôt de ses pensées :

"Diomède, nous devons continuer. Même si nous ne pouvons plus rien pour Sun, nous pouvons encore sauver Felipe !"

"Oui..."

Diomède hocha la tête, puis reprit sa course, précédé en cela par le chevalier du Lion, bien que tous deux furent conscients qu'une nouvelle perte se profilait à l'horizon pour la chevalerie d'Athéna...



Plus loin, alors que le cosmos d'Eaque s'intensifiait, ce qui n'était pas pour plaire à Felipe, Harald et Davol semblaient tétanisés :

"Harald... Ne me dites pas qu'Eaque va..."

"Je n'en sais rien, Davol... Mais si nos pressentiments s'avèrent fondés, alors... Cela me faire mal au coeur de dire une telle chose, mais tout sera perdu..."

A cet instant, leur attention fut détournée par le singulier spectacle du dragon volant dans les cieux. Si Felipe, trop préoccupé par ce que préparait Eaque, n'y fit pas attention, cela n'échappa pas en revanche aux deux Skygardiens :

"Harald ! Ce dragon filant droit vers les cieux... De... De quoi pensez-vous qu'il s'agisse..."

"Je l'ignore, Davol... Mais... Mais mon intuition me dit que c'est un chevalier d'Athéna qui... !"

Mais le chef de la résistance skygardienne fut subitement interrompu par la nouvelle montée de cosmos venant du Spectre de Garuda, dont le regard rouge luisait comme deux braises rougeoyantes, et laissa échapper, fort pâle :

"Oh non !! Il... Il va à nouveau..."

De son côté, le chevalier du Capricorne avait lui aussi réalisé ce que préparait son adversaire, mais le savoir à l'avance ne le réjouissait pas pour autant :

"Damnation... Quand... Quand je pense que cette technique m'a tout à fait échappé, et voilà qu'Eaque va s'en servir à nouveau contre moi... Vais-je donc être vaincu comme Christian ?"

Le Juge des Enfers, comme s'il avait lu les pensées de Felipe, répliqua :

"Tout à fait, chevalier ! Tu vas rejoindre ton ami dans l'Autre Monde ! Natifs de Skygard, admirez ce spectacle !!"

Un halo sombre entoura alors Eaque, tandis que le paysage alentour semblait se disloquer peu à peu...

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

Après avoir failli se laisser aller au désespoir, Dohko s'était ressaisi, puis relevé et avait de nouveau fait face à Rhadamanthe de la Vouivre. Cependant, le Juge des Enfers avait rapidement pris le dessus et asséné plusieurs coups de poing au gardien de la septième maison du Zodiaque. Semblant se lasser de cet affrontement qui devenait à sens unique, il songea :

"Décidément, je perds mon temps avec ce chevalier d'or ! Inutile de continuer à lui envoyer ce genre de coups qui ne l'envoient que trop lentement dans la tombe ! Autant déclencher le Rage Hard contre lui !!"

Dans la foulée, Rhadamanthe vit Dohko ramper brièvement au sol ; le chevalier de la Balance tentait tant bien que mal de se relever à nouveau. L'air incompréhensif, le spectre de l'étoile céleste de la destruction lança :

"Tu t'es encore relevé, chevalier... Mais tu tiens tant bien que mal sur tes jambes ! Je devrais être admiratif, mais je ne le suis pas... Non, chevalier, je ne te comprends pas !"

Le gardien de la septième maison du Zodiaque répondit d'une voix tremblante :

"Rhadamanthe... Il existe un proverbe chinois qui dit que si l'on tombe sept fois, l'on doit toujours se relever huit ! Je... Je me relèverai encore et encore ! Même si je dois y laisser la vie, tu mourras avec moi !"

Rhadamanthe soupira :

"Tu es tellement affaibli que tu ne sais plus ce que tu dis, chevalier... Soit... Moi, Rhadamanthe de la Vouivre, je vais... !"

Soudain, le Juge des Enfers fut interrompu dans ses paroles par une lumière vive qui venait du ciel. Lui et son adversaire dirigèrent leurs regards vers la provenance de cette étrange lueur et ne manquèrent pas d'être surpris au premier abord :

"De... De quoi s'agit-il ? On dirait un dragon qui semble s'envoler vers les cieux !!"

"Un dragon qui... ?"

Dohko, dont le rythme cardiaque commençait à s'accélérer, tâcha de mieux discerner ce qui se produisait dans le ciel ténébreux et vit effectivement un dragon géant qui filait droit vers le ciel. Tandis que Rhadamanthe continuait de s'interroger sur le sens de cette apparition, le chevalier de la Balance, lui, sembla être frappé de terreur. Il serra les poings tout en laissant pendre ses bras le long de son corps, ses yeux s'emplirent d'une étrange tristesse et il pensa :

"Sun... Tu... Tu l'as fait..."

************

Les Cinq Pics, trois jours auparavant

Alors que Sun venait d'apprendre deux choses fondamentales au sujet des failles de la Colère du Dragon, le ton qu'employait son cousin et mentor se voulut encore plus sombre :

"Sun... Il y a une dernière chose dont je dois te parler, mais avant, tu dois me donner ta parole : n'utilise jamais cette technique."

"Comment ?!"fit le jeune chevalier de bronze, pris au dépourvu.

"Tu m'as bien entendu. Me donneras-tu ta parole, Sun ?"

D'une voix tremblante, qui trahissait son appréhension, le chevalier du Dragon répondit en hochant la tête :

"Oui... Dohko... Je... Je te donne ma parole... Mais... Mais quelle est cette technique ?"

Le chevalier de la Balance regarda son disciple droit dans les yeux et répondit :

"C'est l'Ultime Dragon, Sun !!"

"L'Ultime Dragon ?!"

"Oui... La version ultime de la Colère du Dragon !"

"Comment ?!... Il... Il existerait une version bien plus puissante de cette technique qui m'a permis d'inverser le cours de la cascade de Rozan ? Mais alors... pourquoi ne pourrai-je l'utiliser ?"

"Sun, autrefois, l'on disait que quand le Dragon s'envolait dans les cieux, il emportait tout sur son passage... Quand l'Ultime Dragon prend son envol, il pulvérise irrésistiblement ses ennemis... Même moi, je serais incapable de résister à une telle technique..."

Le chevalier du Dragon, incrédule et effaré, laissa échapper :

"Comment ?! Même... Même toi, l'un des douze chevaliers d'or ?!"

"Oui, même moi... L'Ultime Dragon est une arme à double tranchant, car si l'adversaire ne peut lui résister... celui qui le déclenche y laisse la vie, lui aussi !!"

Un frisson d'horreur parcourut le corps de Sun, à qui son mentor dit :

"Quand tu pousseras la Colère du Dragon à son plus haut point, tu seras potentiellement en état de déclencher l'Ultime Dragon... Mais pour toutes ces raisons dont je viens de te parler, jamais tu ne devras en faire usage, je t'en défends ! M'as-tu compris, Sun ?"

Le chevalier de bronze mit encore quelque temps à réaliser tout ce dont Dohko venait de lui parler, puis, tout en s'inclinant :

"J'ai compris, Dohko. Je prendrai garde à la faille de la Colère du Dragon, je ne l'utiliserai jamais si je suis en état de faiblesse... et jamais je n'aurai recours à l'Ultime Dragon."

Le gardien de la septième maison du Zodiaque sourit, mais, comme pour bien insister sur le message qu'il venait de livrer à son disciple, lui dit une fois de plus :

"N'oublie jamais ce que je viens de te dire, Sun."

Le jeune garçon resta muet pendant quelques secondes, avant de répondre :

"Ne t'en fais pas, Dohko. Je n'oublierai pas ces mises en garde et je resterai vigilant quand viendra pour moi le moment de me battre, je te le promets !"

************

"C'est terrible, John... Le chevalier du Dragon... Par trois fois, il... il a oublié sa promesse..."

"... parce qu'il n'avait pas d'autre choix, révérend... Hormis la première fois, où il s'est montré négligent, il a oublié ses promesses, car James du Papillon était un adversaire bien trop puissant pour lui..."

John soupira tristement, puis avoua à Trevor :

"Ceci étant dit, révérend, je ne puis m'empêcher d'être amer en pensant au dénouement de ce combat... Inexorablement, Sun du Dragon, cousin de l'un des chevaliers d'or que je connaissais le mieux, filait vers la mort, emportant avec lui James du Papillon... ou plutôt James de Solsbury, fils du baron qui m'avait accueilli dans son fiacre... Quelle ironie..."

Plus sombre que jamais, le fils d'Etienne Roligny se décida malgré tout à poursuivre le récit qui allait conduire au trépas du cousin de Dohko.

************

Dans le ciel

James, les yeux remplis d'épouvante, constatait que lui et ses Fairy étaient emportés vers la voûte céleste par Sun. Craignant le pire, il se mit à crier :

"Arrête, chevalier !! Si nous continuons à cette allure-là, nous allons finir consumés vifs dans l'Infini !!"

"Peu m'importe de mourir, James, du moment que je ne meurs pas seul ! Je suis un chevalier d'Athéna, et à ce titre, je suis prêt à donner ma vie pour elle !"

"Tu es complètement fou, chevalier ! rétorqua le Spectre du Papillon, qui ne semblait pas impressionné par la détermination de son adversaire. Pourquoi tiens-tu autant à te sacrifier pour cette stupide divinité ?"

"James... Athéna aime l'humanité, et c'est ce qui la sépare d'Hadès, qui veut sa perte ! Voilà pourquoi je suis prêt à faire une telle chose ! Si ma vie peut permettre à des centaines de millions d'autres de vivre encore de longues années, je la donnerai avec plaisir !!"

Incrédule, James voulut répliquer, mais à cet instant, il sentit que lui et le chevalier de bronze allaient sortir de l'atmosphère terrestre. L'air amer, il songea :

"Seigneur Rhadamanthe... Pardonnez mon échec... Je pensais être capable de vaincre n'importe quel chevalier d'or, mais au final, c'est un simple chevalier de bronze qui a eu raison de moi ! Adieu, seigneur... Puissiez-vous vaincre vos ennemis pour... pour la gloire de Sa Majesté Hadès !"

Quant à Sun, les yeux brillants de larmes, il se mit à penser :

"Dohko... Encore une fois, pardonne-moi de t'avoir désobéi à trois reprises... J'expierai mes fautes en me sacrifiant pour ma cause et pour emporter mon adversaire avec moi... Je t'en conjure, survis à cette guerre sainte et... protège Athéna !!"

Dans la seconde qui suivit, les yeux du jeune garçon se fermèrent, tandis que lui et James sortaient enfin de l'atmosphère terrestre...

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

Dohko et Rhadamanthe observaient avec attention l'Ultime Dragon filer droit vers les cieux, quand le cosmos qui s'en dégageait brilla intensément, puis explosa brutalement, laissant la place à une étoile filante qui traversa le ciel obscurci par l'Eclipse des Ténèbres. Faisant abstraction du Juge des Enfers, le chevalier de la Balance n'y tint plus : il serra les poings, les yeux emplis de larmes, puis cria le nom de son cousin d'une voix déchirante :

"SUN !!!! SUN !!!!"


















Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada