Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

L'Empire du Milieu

Rhadamanthe semblait plus soucieux que jamais ; Philoctète et Arkantos avaient beau être blessés, il n'arrivait toujours pas à tenir tête à leur équipe. De plus, la somme de leurs cosmos semblait s'intensifier anormalement, devenir plus puissante qu'auparavant, une perspective qui ne rassurait guère le spectre de la Vouivre :

"Ils... Ils semblent plus puissants que jamais... Et pourtant, ils ont du mal à tenir sur leurs jambes !! Quelle aberration... Si jamais j'étais vaincu, je ne serais plus digne de faire partie de l'armée de sa majesté Hadès..."

A cet instant, Philoctète l'interpella :

"Rhadamanthe !! Comme tu le vois, nos cosmos sont plus intenses que jamais, ton existence arrive à son terme ! As-tu quelque chose à dire à ce sujet ?"

Trop frustré pour pouvoir répondre, le Juge des Enfers ne put que serrer les dents.

"Soit, poursuivit le chevalier du Sagittaire... Dans ce cas... Arkantos, es-tu prêt ?"

"Oui, chevalier du Sagittaire !!"répondit Arkantos.

Rhadamanthe se mit à penser :

"Non, je ne puis être vaincu de la sorte !! Je... Je dois me reprendre et les observer plus sereinement..."

"ATOMIC THUNDERBOLT !!"

"PAR LES METEORES DE PEGASE !!"

Les deux chevaliers d'Athéna ne tardèrent pas à combiner leurs attaques en une seule qui fila droit sur le spectre de l'étoile céleste de la destruction. Mais soudain, alors qu'elles n'en étaient plus très loin, ce dernier déplaça rapidement ses deux mains dans les airs et, en moins de cinq secondes, toutes les boules d'énergie disparurent, à l'exception d'une seule, que le Juge des Enfers maintenait dans sa main. Philoctète et Arkantos ne purent s'empêcher de crier :

"Comment ?!"

Rhadamanthe sourit, avant de leur répondre :

"Je vois que vous commencez à redescendre de votre petit nuage, chevaliers d'Athéna... Vous m'avez mis en difficulté durant un certain temps, et je me dois de vous féliciter pour cela... Mais la roue vient de tourner !!"

"Comment... Comment as-tu pu..."balbutia Arkantos.

"Si tu avais un tant soit peu de jugeote, chevalier, tu ne poserais pas cette question... Je me permettrai donc de te rappeler que je suis l'un des trois Juges des Enfers et que je puis donc atteindre aisément la vitesse de la lumière... Or, vos attaques n'atteignent pas toutes la vitesse de la lumière, étant donné que toi et le chevalier du Sagittaire avez été largement affaiblis lors de vos combats précédents... Après avoir retrouvé mon sang-froid, j'ai analysé sereinement vos coups et évalué lesquels je pouvais éviter et bloquer... Le constat est désastreux pour vous, chevaliers d'Athéna : j'ai facilement pu éviter toutes vos attaques, hormis celle-ci que je me suis contenté de parer !!"

Les paroles du spectre de la Vouivre ne rassuraient nullement Philoctète et Arkantos, notamment le gardien de la neuvième maison du Zodiaque, qui commençait à réaliser :

"C'est vrai... Nous avons dû nous battre contre de terribles adversaires auparavant... A long terme, cela nous a épuisés, tandis que Rhadamanthe s'est présenté indemne face à moi... Notre... Notre état de santé va-t-il finir par jouer en notre défaveur ?"

Ce fut à cet instant que le Juge des Enfers haussa le ton :

"Cette attaque commence à m'incommoder... Autant m'en débarrasser !!"

Et sans crier gare, il expédia la boule d'énergie sur le chevalier Pégase, qui fut à nouveau envoyé sur les rochers. Horrifié, Philoctète cria :

"Arkantos !!"

Il commença à accourir vers le vaillant chevalier de bronze, mais la montée du cosmos de Rhadamanthe le freina dans son élan :

"Rhadamanthe... Tu..."

"Je ne comprends nullement ta réaction, chevalier, rétorqua le spectre de l'étoile céleste de la destruction. Ce chevalier n'était qu'un mort en sursis, je n'ai fait qu'abréger ses souffrances... Je préfère amplement me concentrer sur un adversaire plus digne de moi... Et encore, pour ce que tu m'as montré auparavant, l'on ne peut pas dire que tu as été à la hauteur de mes attentes, chevalier du Sagittaire !!"

La silhouette de la Vouivre, plus menaçante que jamais, émergea alors derrière un Rhadamanthe au regard agressif, qui s'adressa au chevalier d'or en ces termes :

"Chevalier du Sagittaire, étant donné ta piètre puissance, il vaut mieux que j'abrège ces vaines hostilités !! Reçois cette attaque de Rhadamanthe de la Vouive !!... WYVERN DESTRUCTION !!"

Le Juge des Enfers écarta alors les bras, pour laisser filer vers son adversaire une immense vague grisâtre d'énergie...



Juste après que James se fût écroulé au sol, Sun posa un genou à terre et tenta de reprendre son souffle :

"Il... Il était vraiment incroyable... J'aurais... J'aurais dû utiliser la Colère du Dragon d'emblée..."

Tout à coup, un léger râle, puis quelques mouvements interrompirent la réflexion du cousin de Dohko. Celui-ci se releva promptement et eut la mauvaise surprise de voir le Spectre du Papillon debout. Certes, son surplis avait été endommagé par l'attaque, notamment les ailes, à moitié rognées, mais il semblait avoir bien résisté à la Colère du Dragon, une chose que Sun que ne parvenait pas à réaliser :

"Impossible... Il... Il a tenu le coup..."

James sourit, puis demanda à son adversaire :

"Chevalier, tu m'avais bien dit que c'est cette attaque qui avait inversé le courant de la cascade de Rozan, où nous nous battons ?"

"Oui..."

Le spectre de l'étoile céleste féérique jeta un rapide coup d'oeil au débit de la chute, puis lâcha en haussant les épaules :

"Je dois avouer que je m'attendrais à un coup bien plus puissant !"

"Quoi ?!"

"Moi-même, j'y serais facilement parvenu grâce à mes pouvoirs de télékinésie... Alors, qu'un vulgaire chevalier de bronze comme toi ait pu accomplir un tel exploit me laisse songeur..."

"Tu mens !"protesta Sun.

James secoua la tête, puis marcha en avant. Intrigué, le chevalier du Dragon se mit en position de défense, mais le fils du baron de Solsbury semblait l'ignorer. Quand il fut arrivé tout près de la cascade, il tendit la main vers la chute, puis un halo multicolore vint l'envelopper et il poussa un cri étrange. Dans la seconde qui suivit, la cascade s'arrêta de couler, puis une seconde après, son cours s'inversa et sembla repartir vers les cieux.

"COMMENT ?!"

Sun, frappé de stupeur, demeura immobile durant quelques secondes, puis se laissa tomber à genoux, semblant peu à peu gagné par l'effroi :

"Non... Il... Il a accompli en deux secondes ce que, moi, Sun, je suis parvenu à accomplir au bout de plusieurs années... N'y a... N'y a-t-il aucun espoir de gagner ce combat ?"

James se retourna alors vers son adversaire et, voyant l'état dans lequel il se trouvait, lâcha d'un air ravi :

"Je vois que tu commences à comprendre ton malheur, chevalier (le même halo multicolore vint entourer le Spectre du Papillon)... Alors, qu'il en soit ainsi !!"

Plusieurs faisceaux multicolores jaillirent de la main droite du fils du baron de Solsbury et vinrent frapper violemment Sun. Le chevalier du Dragon ne tint pas longtemps debout et fut rapidement renvoyé pour la énième fois contre le rocher qui lui servait de réceptacle après chaque coup porté par James. Le cousin de Dohko, étendu sur le dos, soupira tristement à voix basse :

"Je... Je vais bel et bien finir par croire que tout... tout est perdu... Si ce Spectre peut vraiment accomplir de tels prodiges aussi rapidement, je... je ferais mieux de déposer les armes..."

A cet instant, le Spectre du Papillon scruta attentivement son adversaire, puis lâcha, les sourcils froncés :

"Il y a quand même quelque chose qui m'échappe chez ce chevalier... Je l'ai frappé à plusieurs reprises et... et pourtant son armure n'a pas une seule fissure... Comment un chevalier aussi faible peut-il porter une armure aussi résistante ?"

Les réflexions de James arrivèrent à l'oreille de Sun, qui ouvrit brutalement les yeux et pensa, en un éclair :

"Mais bien sûr !!"

Aussi, dans la foulée, le chevalier du Dragon se releva subitement en faisant abstraction de sa douleur, devant un James abasourdi :

"Quoi ?! Tu... Tu as perdu la raison, chevalier !? Tu tiens toujours à te battre, malgré ton infériorité ?"

Sun rétorqua en souriant :

"James, mon infériorité n'est que passagère... Car je sais à présent comment te vaincre !"

Le Spectre de l'étoile terrestre féérique répondit en se mordant les lèvres pour ne pas éclater de rire :

"Pff... Il me semble que tu as été frappé par la folie, chevalier... Dans ce cas (il fut de nouveau entouré par un halo multicolore)... je vais moi-même faire en sorte de te ramener à la raison !... Prends ça, chevalier !!"

James abaissa sa main droite dans la direction du cousin de Dohko et le visa avec plusieurs dizaines de rayons lumineux. Mais, alors qu'il croyait la victoire à portée de main, le Spectre du Papillon vit son adversaire bouger son bras gauche à toute vitesse et arrêter la course de toutes les attaques qui le visaient. Ce spectacle peu flatteur pour le fils du baron de Solsbury dura près de trente secondes, puis s'interrompit brutalement, avec un James qui semblait avoir été frappé par la foudre et un Sun au regard plein d'assurance, qui brandissait fièrement son bras gauche sous les yeux de son adversaire.

************

Le royaume de Skygard

Harald et Davol souriaient jusqu'aux oreilles, ce qui ne leur était plus arrivé depuis un certain temps. En effet, Eaque avait vu son Garuda Flap renvoyé brutalement par la Muraille Arctique de Christian et se trouvait à présent projeté dans les airs. Cependant, son voyage en altitude ne dura pas longtemps, car quelques secondes après, il retomba brutalement sur le dos. Le chef de la résistance skygardienne et son camarade demeurèrent impassibles un court instant, puis ils se retournèrent vers le chevalier du Verseau :

"Mon prince, balbutia un Harald sous le coup de l'émotion... Vous... Vous avez réussi... Eaque est..."

Mais Christian l'interrompit net :

"Non, pas encore..."

"Quoi ?!"

A cet instant, des râles de douleur se firent entendre, incitant les deux Skygardiens à tourner la tête et à se rendre bel et bien compte que le Juge des Enfers avait survécu à la contre-attaque de son adversaire, qui dit à ses sujets :

"Eaque fait partie des trois Juges des Enfers, il n'a rien à voir avec les Spectres que j'ai combattus auparavant (Davol se souvint alors de la facilité avec laquelle Christian était venu à bout de Danlandsen du Hersir) et n'a rien à envier aux chevaliers d'or... D'ailleurs, lors de la précédente guerre sainte, chaque Juge est parvenu à tuer un chevalier d'or... Cependant..."

"Tais-toi !!"

Le gardien de la onzième maison du Zodiaque tourna la tête et vit le spectre de l'étoile céleste de la supériorité qui s'était relevé tout de go. Eaque semblait avoir été contrarié par les propos de Christian, ce qui n'échappa pas à ce dernier :

"Il me semble que tu as deviné ce que j'allais dire, n'est-ce pas, Eaque ?"

"En effet, chevalier, fulmina le Juge... Et, aussi vrai que je suis l'un des trois Juges des Enfers, tes sujets ne sauront rien de tout ceci !!"

Dans la foulée, il se jeta sur le chevalier du Verseau, mais ce dernier, l'air impassible, para l'offensive avant de le frapper d'un coup de poing en pleine poitrine. Alors que le spectre de Garuda n'était pas encore à terre, son adversaire lui dit :

"Ironie du sort, tu viens de commettre la même erreur que moi auparavant... Tu as laissé ta hargne prendre le dessus, au détriment de ta concentration..."

Du côté d'Harald et de Davol, l'ambiance tendait vers l'optimisme :

"Mon prince, songea le chef de la résistance skygardienne, s'il vous plaît, tenez bon ! Terrassez Eaque et vengez le roi et le vicomte !!"

Eaque, quant à lui, venait de se relever, et semblait encore mécontent des propos tenus par son adversaire :

"Chevalier du Verseau... Je ne te laisserai plus rappeler à mon souvenir l'humiliation que j'ai connue... L'humiliation que les trois Juges des Enfers ont connue par le passé !"

Davol devint songeur à l'écoute de ces mots :

"Harald... Que veut dire Eaque par là ?"

"Je n'en sais rien, Davol... Mon prince, pouvez-vous...?"

Mais le prince de Skygard n'avait pas la tête à répondre à ses sujets, et pour cause : le Juge des Enfers venait de concentrer sa cosmo-énergie, plus que jamais décidé à en découdre avec son adversaire :

"Chevalier du Verseau, ta reprise en main de la situation n'aura été que provisoire... Il est temps pour toi d'expier le crime du royaume de Skygard, au même titre que tes sujets !!"

"C'est inutile, Eaque, répliqua Christian... J'ai déjà vu ton Garuda Flap à plusieurs reprises, il ne peut plus rien contre moi !"

Mais Eaque répondit en souriant :

"Je te trouve bien sûr de toi... Apparemment, ton maître ne t'a pas tout dit au sujet du combat qui m'avait opposé à lui, il y a deux cents ans !"

Alors que le gardien de la onzième maison du Zodiaque s'était mis à froncer les sourcils, Harald semblait inquiet, car il avait eu connaissance de ce combat par le récit du roi Norst 1er. Tout à coup, au bout de quelques secondes de réflexion, le jeune guerrier se rappela d'un moment précis du combat et cria à Christian :

"Mon prince, faites attention ! Eaque... Eaque va utiliser le..."

Mais la voix du Juge des Enfers fut plus forte :

"GALACTIC ILLUSION !!"

************

L'Empire du Milieu

Bien que Philoctète fût affaibli par son combat contre Rhadamanthe, il avait encore assez de lucidité pour voir que la nouvelle attaque de son ennemi était bien plus puissante que la Greatest Caution. Sentant sa mort prochaine, il commença à penser :

"Cette fois-ci, c'est fini pour moi ! Athéna, pardonnez-moi..."

"NON !!"

Le chevalier du Sagittaire et le spectre de la Vouivre virent alors Arkantos surgir promptement en criant :

"PAR LA COMETE DE PEGASE !!"

L'attaque du chevalier de bronze détourna in extremis une partie de la Wyvern Destruction hors de sa cible, mais l'autre partie vint frapper Arkantos en pleine poitrine. L'impact fut tel que l'armure de Pégase vola en éclats, tandis que son porteur fut envoyé au tapis sous le regard choqué de Philoctète. De son côté, Rhadamanthe n'était guère ravi de cet énième retournement de situation :

"Encore lui ?! Il n'est donc toujours pas résolu à rendre l'âme ?!"fulmina-t-il entre ses dents.

"Arkantos !!"

Plus inquiet que jamais, le gardien de la neuvième maison du Zodiaque accourut vers son frère d'armes, qui avait bien du mal à remuer :

"Arkantos !! Pourquoi t'obstiner autant ?!"

"Chevalier, répondit le chevalier Pégase d'une voix fort affaiblie, je te l'ai dit, c'est mon devoir de chevalier... Bien que... Bien que je sois moins fort que toi, je dois me battre, au moins pour que tu puisses arriver vivant devant Hadès quand... quand l'ultime combat opposant notre déesse Athéna au sombre monarque aura lieu..."

Rhadamanthe rétorqua :

"Dans ce cas, permets-moi de te dire que tu te bats en vain, chevalier !"

"Comment ?"

"Vous avez déjà perdu trois chevaliers d'or durant cette guerre sainte, trois autres, dont le chevalier du Sagittaire, sont en sursis précaire, et il ne fait aucun doute que les survivants ne résisteront pas à nos armées ! Par conséquent, chevalier, il serait plus sage que tu reconnaisses ton inéluctable défaite !"

Serrant les dents, Arkantos s'acharna à faire fi de sa douleur pour se relever, avant de s'adresser au Juge des Enfers en ces termes :

"Rhadamanthe... Même... Même si nos corps sont brisés, le cosmos demeure immortel ! Tant... Tant que je pourrai encore sentir une once de mon cosmos, je ne m'avouerai pas vaincu !"

"Non, Arkantos ! intervint aussitôt Philoctète. Ne t'obstine pas comme ça ! Tu... Tu ne tarderas pas à rendre l'âme si tu continues à te battre de la sorte !!"

"J'en ai assez, chevaliers !"

"Quoi ?!"

Les deux chevaliers se retournèrent et virent Rhadamanthe, dont le regard était plus sombre que jamais, qui concentrait toute sa puissance. Le gardien de la neuvième maison du Zodiaque voulut prendre la parole, mais ce fut son adversaire qui ouvrit la bouche le premier :

"Chevaliers, vous m'avez suffisamment gêné comme ça ! Etant donné que votre mort est proche, je m'en vais vous donner le coup de grâce, et il sera bien effectif !! Prenez ça..."

Tout à coup, une vague d'énergie dorée survint sur la gauche du Juge des Enfers qui, pris au dépourvu, la reçut de plein fouet. Rhadamanthe perdit l'équilibre et fut envoyé plusieurs mètres en arrière, non loin du précipice qui donnait sur la cascade de Rozan. De leur côté, Philoctète et Arkantos s'interrogeaient sur l'identité de leur mystérieux sauveur, mais ce fut la voix du spectre de l'étoile céleste de la destruction qui répondit partiellement à leurs questions :

"Quoi ?! Tu es...?"

Arkantos tourna la tête et lâcha :

"Mais c'est..."



Après que Sun fût parvenu à bloquer toutes ses attaques avec son bouclier, James mit plusieurs secondes avant de pouvoir ouvrir la bouche :

"Im... Impossible... Tous... Tous mes coups... Tu... Tu as bloqué tous mes coups..."

Le Spectre du Papillon regarda alors plus attentivement le bouclier de son adversaire et eut une autre surprise :

"Quoi ?!... Ce n'est pas vrai... Ton bouclier n'a pas une seule éraflure... Comment est-ce possible ?"

Le chevalier du Dragon sourit de plus belle, puis répondit tout en montrant fièrement son bouclier :

"Mon bouclier n'est pas un bouclier ordinaire... James, tu sais depuis peu que j'ai obtenu mon armure en inversant le courant de la cascade de Rozan ?"

"Oui..."

"Depuis la nuit des temps, cette cascade, dont on dit qu'elle coule depuis les étoiles, protège l'armure de bronze du Dragon, celle que je porte. A long terme, cette armure a donc bénéficié de la puissance de la cascade de Rozan, de sorte que sa résistance est devenue de loin supérieure à celle du diamant ! Par extension, mon bouclier est d'une résistance infaillible ! Je l'ai appris de la bouche de mon cousin Dohko le jour où j'ai gagné mon armure !"

Sun laissa quelques secondes à son adversaire pour se remettre de sa surprise, avant de reprendre la parole :

"Dans la tourmente des combats menés lors de cette guerre sainte, j'avais oublié à quel point mon bouclier était puissant... Et je m'en suis souvenu grâce à toi, James !"

"Comment ?"

"Alors que j'étais à terre, je t'ai entendu faire part de ton étonnement à l'égard de mon armure, qui n'avait aucune fissure ! Ta remarque, James, m'a permis de me souvenir que mon armure possédait ce fabuleux atout qui me permettrait de parer toutes tes attaques, aussi me suis-je relevé pour continuer à te combattre ! Et cette fois, James, je ferai tout pour te vaincre !"

Le Spectre de l'étoile féérique demeura muet l'espace de quelques secondes, tant il n'arrivait pas à croire ce que son adversaire lui disait. Profitant de son embarras, Sun enchaîna :

"James, tu as beau m'avoir montré à quel point tu étais puissant, il n'en reste pas moins que je pourrai finalement parer tous tes coups grâce au bouclier du Dragon ! Alors, reconnais ta défaite et dépose les armes !"

Serrant les poings de frustration, James regarda son adversaire d'un air mauvais, avant de lui rétorquer :

"Stupide chevalier... Crois-tu que les serviteurs de l'Empereur des Ténèbres sont hommes à abandonner un combat ? Il n'est pas question que je renonce, encore moins au profit d'un sale Jaune comme toi !!"

Le chevalier du Dragon fronça les sourcils, mais parvint à garder son sang-froid, alors qu'il disait au fils du baron de Solsbury :

"Très bien. Je respecterai ton choix. Je vais donc être obligé de t'abattre..."

"Cela m'étonnerait fortement, chevalier ! répliqua le Spectre du Papillon. Même si tu as montré d'excellentes capacités défensives, on ne peut pas en dire autant de ta capacité à attaquer !!"

Sun concentra alors son cosmos, puis lâcha :

"En es-tu bien sûr ?"

"Qu'est-ce que...?"

Sans crier gare, le chevalier du Dragon fonça droit devant sur son adversaire. Ce dernier, d'abord pris au dépourvu, se ressaisit néanmoins rapidement :

"Imbécile ! Crois-tu que c'est de la sorte que tu vas...?"

Tout à coup, le cousin de Dohko brandit son poing droit en avant et frappa la tête de James de plein fouet. Le Spectre de l'étoile terrestre féérique ressentit alors une violente douleur au visage ; il sentit que sa lèvre inférieure était ouverte, sa mâchoire inférieure, sérieusement blessée, et que son casque avait volé en éclats. Il ressentit tout ceci en moins de deux secondes, puis fut envoyé brutalement au tapis. Sun contempla son adversaire étendu au sol, puis lui dit :

"Contrairement à ce que tu m'as dit, je possède aussi des capacités offensives non négligeables. Outre la Colère du Dragon et l'Envol du Dragon de Rozan, je puis aussi faire appel à la puissance du poing de l'armure de bronze du Dragon. Or, ce poing a une résistance équivalente à celle de mon bouclier. Le poing et le bouclier de l'armure du Dragon sont les plus puissants qui existent ; nul ne peut les briser. A présent, James, ta défaite est proche. Je te le répète donc ; dépose les armes si tu ne veux pas souffrir en vain."

Le Spectre du Papillon, vivant, mais sérieusement blessé, ne put répondre, ce qui satisfit quelque peu le chevalier du Dragon :

"Il s'affaiblit peu à peu... Si la chance est avec moi, je ne tarderai pas à gagner ce combat et je ferai honneur à l'entraînement que Dohko m'a prodigué..."

************

Le camp de la résistance skygardienne

"GALACTIC ILLUSION !!"

Face à la nouvelle attaque d'Eaque, Christian haussa les sourcils, quelque peu surpris. Cependant, dans la seconde qui suivit, il cria :

"Par la Muraille Arctique !!"

Une barrière de glace se dressa alors devant le chevalier du Verseau, mais contre toute attente, le Galactic Illusion ne fut pas renvoyé sur le Juge des Enfers et sembla au contraire accroître sa pression sur sa cible, qui ne manqua pas d'être surprise :

"Comment ?!"

Le spectre de Garuda prit alors la parole :

"Comme je le pensais, ton maître ne t'a pas tout raconté au sujet du combat qui m'opposa à lui, chevalier du Verseau... Le Galactic Illusion est bien plus dévastateur que le Garuda Flap ! Je crains que ton heure ne tarde point à sonner, chevalier..."

Craignant le pire, Harald cria :

"Mon prince ! Je vous en supplie, tenez bon !!"

Malgré tous ses efforts, Christian n'arrivait pas à renvoyer l'attaque d'Eaque sur ce dernier, qui laissa échapper :

"Inutile de t'obstiner de la sorte, chevalier... Mais réjouis-toi-en, car tu vas pouvoir rejoindre ton père au Cocyte !"

Un regain de colère refit alors surface chez le gardien de la onzième maison du Zodiaque :

"Comment oses-tu, Eaque... AAAAH !!!"

La colère du chevalier d'or avait provoqué une baisse de sa concentration, ce qui profita au Galactic Illusion, qui balaya la Muraille Arctique et son créateur par la même occasion. Christian fut envoyé dans les airs à une vitesse foudroyante, puis retomba très rapidement au sol, de sorte qu'il cracha du sang lorsque sa chute prit fin. Un spectacle qui n'était pas pour plaire aux deux Skygardiens rescapés :

"Mon prince !! Non, pas vous !!"s'exclama Davol.

Harald, de son côté, regarda le Juge des Enfers avec colère :

"Espèce de lâche ! Comment as-tu osé profiter des failles de notre prince ?!"

Eaque jeta un coup d'oeil dédaigneux au chef de la résistance skygardienne, puis répliqua :

"Je n'ai profité de rien du tout, jeune imbécile... En tant que Juge des Enfers, je ne saurais me laisser aller à de telles bassesses... Le vrai responsable, c'est ton prince, qui a bêtement perdu son sang-froid !"

"Tu..."

Mais Harald fut interrompu dans ses paroles par la montée du cosmos du Spectre de l'étoile céleste de la supériorité, qui s'avança en lui disant :

"Tu m'as suffisamment dérangé comme ça, stupide Skygardien... Sans compter que tu as commis l'erreur de m'humilier à plusieurs reprises... Je vais te rendre la monnaie de ta pièce !..."

Un râle faible arriva alors aux tympans d'Eaque, qui ne mit guère de temps à en découvrir la provenance :

"Encore ce maudit chevalier du Verseau... Même le Galactic Illusion n'a pas eu raison de lui.... Il est bien le digne disciple de son maître (le Juge des Enfers fronça les sourcils)... Ceci étant dit, je ne le vois pas continuer ce combat... Dans ce cas, je m'en vais exécuter les ordres de Sa Majesté Hadès... Mais avant..."

Sans crier gare, le spectre de Garuda, d'un geste de la main, repoussa brutalement Harald, qui se retrouva au tapis. Davol commença à accourir vers le jeune guerrier, mais ce fut à cet instant qu'Eaque éleva la voix :

"Natifs de Skygard ! J'ai ordre de Sa Majesté Hadès de lui ramener les têtes des chevaliers d'or qui périraient de ma main dans cette guerre sainte ! Regardez-moi donc couper la tête de votre prince !"

"Non !!!"hurlèrent en choeur Harald et Davol.

Alors que tous deux se précipitaient vers le Juge des Enfers sans bien réfléchir, ce dernier commença à abaisser sa main vers le cou de Christian... mais poussa subitement un violent cri de douleur. Surpris, Harold et Davol s'arrêtèrent de courir, tandis qu'Eaque commençait à contempler la source de sa douleur :

"Une... Une coupure à la main... Une coupure semblable à celle d'une épée d'un tranchant infaillible..."

Le spectre de Garuda déglutit difficilement, puis songea, alors qu'une étrange peur commençait à apparaître sur son visage :

"Miséricorde.... Ce... Ce ne serait quand même pas..."

En un éclair, il tourna la tête et eut un violent haut-le-coeur quand il vit celui qui était venu l'empêcher d'ôter la vie de Christian :

"Non... Non, ça ne peut pas être lui..."

************

Alors que le révérend Trevor semblait intrigué par ce nouveau rebondissement, John lui dit :

"Révérend, avant de vous éclaircir sur la surprise d'Eaque, je vais revenir sur le front des Enfers... Afin d'évoquer deux protagonistes de cette guerre sainte que je n'avais plus mentionnés depuis un certain temps..."

************

Le cinquième maleboge, dans la septième prison

C'était un lieu sordide, dont la température atteignait pratiquement celle du huitième maleboge. Des créatures hideuses, qui semblaient être les descendances monstrueuses des trois Erynies, harponnaient sans se lasser les âmes des hommes qui avaient été envoyés dans cet enfer. Pourtant, au milieu de cet endroit implacable, deux hommes marchaient d'un pas régulier, bien que l'un semblât plus perturbé que l'autre. Il s'agissait de Gautama de la Vierge et de son disciple, Thérava du Paon. Le chevalier d'argent, qui avait un peu de mal à garder son calme face à l'effroi que lui inspirait le spectacle du cinquième maleboge, fut alors interpellé par son mentor via télépathie :

"Il est inutile de t'alarmer. Ces démons n'en ont qu'après les malheureux qui ont été envoyés ici."

Théréva hocha la tête, mais ne put s'empêcher de conserver une certaine appréhension, d'autant que lui et son maître venaient à peine de parcourir la moitié du cinquième maleboge. Afin de faire abstraction de ce qui se passait autour de lui, il songea de nouveau à tout ce qui s'était passé depuis plusieurs heures. Après avoir été pris dans le Lost Dimension de Parker du Labyrinthe, Gautama et son disciple s'étaient retrouvés dans une dimension inconnue. Le chevalier de la Vierge avait alors créé une barrière de protection autour de lui et du chevalier du Paon et tous deux s'étaient déplacés de la sorte à travers l'étrange dimension, un périple qui avait pris fin avec la disparition du Spectre de l'étoile céleste de la désorientation. En effet, l'espace-temps parallèle dont Gautama et Thérava étaient prisonniers s'était brutalement détraqué, et il avait fallu toute la puissance mentale du gardien de la sixième maison du Zodiaque pour s'extirper d'un endroit qui aurait pu s'avérer dangereux. Après une courte errance dans un espace de transition, les deux chevaliers sacrés tombèrent juste devant l'entrée du cinquième maleboge et demeurèrent inconscients durant quelques heures. Tous deux, Gautama le premier, avaient repris conscience il y avait de cela une heure et marchaient depuis au coeur du cinquième maleboge.

"Maître ?"lâcha subitement Thérava.

"Que veux-tu savoir ?"répondit le chevalier de la Vierge.

"Pensez-vous que le chemin nous menant jusqu'à l'Empereur des Ténèbres sera encore long ?"

"Bien plus que tu ne l'imagines."

Le chevalier du Paon s'attarda un peu plus sur le visage de son maître et remarqua qu'il semblait fort soucieux. Ayant un mauvais pressentiment, il lui demanda :

"Qu'avez-vous, maître ? Vous semblez inquiet depuis peu... Pensez-vous à nos compagnons qui ont été dispersés dans le monde des ténèbres ?"

"En partie, oui. Mais ils ne sont plus aussi nombreux qu'avant..."

"Quoi ?!lâcha Thérava choqué. D'autres chevaliers auraient péri dans le monde des ténèbres ?"

"Si seulement il ne s'agissait que du Meikai... Comme je l'ai dit à Eon avant notre départ, il n'est pas impossible que nous périssions tous dans cette guerre sainte..."

"Maître..."fit le chevalier d'argent d'une voix étouffée.

Tout à coup, le gardien de la sixième maison du Zodiaque s'arrêta de marcher, se tourna vers son disciple et lui dit :

"Thérava... Comme tu le sais depuis ton entraînement, la mort n'est pas la fin de toute chose... Moi-même, je l'ai expérimenté en m'élevant au huitième sens... Il ne faut point te lamenter sur cette chose qui nous emportera tous un jour ou l'autre... Non, il faut au contraire te concentrer sur le présent, sur ce conflit dans lequel nous oeuvrons pour préserver le monde de la menace qu'incarne Hadès... Et quand bien même nous devrions périr, que cela soit au moins pour la victoire d'Athéna... Tôt ou tard, tu me comprendras, mon disciple..."

Gautama avait achevé de parler en posant une main sur l'épaule du chevalier du Paon, qui sourit timidement, puis répondit :

"Je le pense aussi, maître..."

"J'en suis certain, Thérava... A présent, reprenons notre route vers la Giudecca !"

"Oui !"

Mais, alors que les deux chevaliers venaient à peine de faire un pas en avant, Gautama s'arrêta subitement de marcher, puis souffla à son disciple :

"Thérava... Ne bouge plus et demeure attentif..."

"Inutile de prendre des précautions, chevaliers d'Athéna ; votre heure est arrivée !"

"Quoi ?!"

Thérava venait de faire un quart de tour sur lui-même et de voir que lui et son mentor n'allaient pas tarder à être en mauvaise posture. Petit à petit, des silhouettes sombres s'avançaient vers eux, des silhouettes aisément identifiables pour le chevalier du Paon :

"Des... Des Spectres d'Hadès... Et il y en a partout !!"

"Pour être plus précis, expliqua la voix de celui qui semblait être le meneur de la troupe, nous sommes au nombre de vingt-et-un !! Il n'est pas besoin d'être mathématicien pour comprendre que vous n'allez pas tarder à rendre l'âme, chevaliers d'Athéna !!"

Vingt-et-un rires résonnèrent dans tout le cinquième maleboge, des rires qui couvrirent les cris des âmes torturées en ces lieux. Gautama, qui laissait entrevoir un soupçon d'inquiétude, demanda :

"Pouvons-nous savoir à qui nous avons affaire ?"

Les présentations se firent rapidement à commencer par le meneur :

"Jeronimo de la Manticore, spectre de l'étoile terrestre toxique !"

"Friedrich de la Mante Religieuse, spectre de l'étoile terrestre nymphomane !"

"Hannibal de l'Elephant, spectre de l'étoile terrestre foudroyante !"

"Richard du Requin, spectre de l'étoile terrestre poisseuse !"

"Clark de la Mygale, spectre de l'étoile terrestre discrète !"

"Venizio de la Tarentule, spectre de l'étoile terrestre inattendue !"

"Ixion de la Roue, spectre de l'étoile terrestre rouée !"

"Danaos du Tonneau, spectre de l'étoile terrestre déchirée !"

"Ramon du Piranha, spectre de l'étoile terrestre insatisfaite !"

"Maxime du Chacal, spectre de l'étoile terrestre acharnée !"

"Hugo de la Chauve-Souris, spectre de l'étoile terrestre volatile !"

"Trigsey du Vautour, spectre de l'étoile terrestre duale !"

"Pedro du Jaguar, spectre de l'étoile terrestre tachée !"

"Mako du Léopard, spectre de l'étoile terrestre vivace !"

"Dale de la Sangsue, spectre de l'étoile terrestre exangue !"

"Hogan de l'Alligator, spectre de l'étoile terrestre longiligne !"

"Cortez du Serpent à Plumes, spectre de l'étoile terrestre trompeuse !"

"Erik de l'Oursin, spectre de l'étoile terrestre sphérique !"

"Mertens du Cafard, spectre de l'étoile terrestre grouillante !"

"Henry de la Méduse, spectre de l'étoile terrestre filiforme !"

"Manta de la Raie, spectre de l'étoile terrestre perverse !"

Jeronimo reprit aussitôt la parole :

"Voilà la horde de Spectres à laquelle vous aurez affaire, chevaliers d'Athéna ! Profitez bien du temps qu'il vous reste à vivre !"

La horde partit d'un grand éclat de rire qui donna des frissons à Gautama lui-même et à son disciple.

************

Au fur et à mesure que John avait progressé dans son récit, le révérend Trevor avait blémi, car cela lui rappelait l'un des passages les plus sombres de cette guerre sainte :

"Miséricorde... John... J'ai... J'ai l'impression de revivre l'embuscade dans laquelle les chevaliers de la Balance et du Cancer étaient tombés et qui avait été fatale à ce dernier..."

Le jeune homme fixa le pasteur dans les yeux, puis lui dit d'un ton sombre :

"Je préfère vous avertir, révérend ; cette embuscade-là s'est avérée bien plus dramatique."

"Que... Que voulez-vous dire, John ?"fit Trevor, l'air inquiet.

John soupira avant de répondre :

"Avant d'aborder ce passage, je vais revenir sur le front skygardien et vous expliquer la surprise d'Eaque."

Sa curiosité étant la plus forte, le révérend n'insista pas.

************

Le camp de la résistance skygardienne

Harald et Davol, intrigués par l'étrange peur qui était apparue chez Eaque, tournèrent la tête et lâchèrent presque simultanément :

"C'est... C'est un chevalier d'or !!"

Felipe du Capricorne se tenait à quelques mètres du spectre de Garuda, l'air déterminé. Le gardien de la dixième maison du Zodiaque accordait peu d'attention à la résistance et semblait bien plus se préoccuper du sort de son ami Christian, ainsi que de celui de son ennemi. Ce dernier, pâle comme la mort, balbutia :

"Ce... Ce n'est pas vrai... Il... Il devrait être mort... Je... Je ne l'avais pas bien vu lors de la première escarmouche entre mes troupes et les chevaliers d'Athéna, mais... mais maintenant..."

Felipe interpella alors le Juge des Enfers :

"Eh bien, que t'arrive-t-il, Eaque ? Serais-je si horrible à contempler ?"

Eaque balbutia nerveusement durant quelques secondes, puis lâcha :

"Tu... Tu es bien Luis du Capricorne ?!"

"Comment ?!"

Harald, qui s'était souvenu du récit de feu son souverain, n'avait pu s'empêcher de lâcher cette exclamation de surprise. Mais de son côté, Felipe étouffa un rire nerveux, avant de répondre :

"Nullement. Je suis bien le chevalier d'or de la constellation du Capricorne, mais je me nomme Felipe. Il est possible que tu m'aies confondu avec mon maître, Eaque !"

"Ton maître ?!"

"Oui. Quelquefois, au Sanctuaire, l'on m'a dit que j'étais le portrait craché de mon maître du temps de sa jeunesse... L'on dirait que ce nom ne t'évoque pas de bons souvenirs... Est-ce que je me trompe, Eaque ?"

Le Juge des Enfers serra les poings et répliqua avec colère :

"Comment pourrait-il en être autrement ? C'est ton maître qui m'a vaincu sur les terres de Skygard, il y a deux cents ans, chevalier !... Et encore, s'il ne s'était agi que de moi..."

Felipe sourit :

"En effet, Eaque ! Mon maître, dont on disait avec raison qu'il était le serviteur le plus fidèle de la déesse Athéna, a brillé lors de la dernière guerre sainte ! Il a ainsi vaincu de nombreux Spectres mineurs, ainsi que toi, mais aussi..."

"TAIS-TOI !!"

Semblant perdre son sang-froid, Eaque se jeta sur le chevalier du Capricorne, mais ce dernier para le coup et le força à reculer précipitamment. Le spectre de l'étoile céleste de la supériorité venait à peine de se remettre en position d'attaque que déjà Felipe avait repris la parole :

"Oui, Eaque, mon maître, Luis du Capricorne, t'a non seulement vaincu, mais il est par la suite venu à bout de Rhadamanthe sur le champ de bataille terrestre, ainsi que de Minos dans le dixième maleboge, après s'être élevé au huitième sens !!"

"QUOI ?!"

Harald et Davol avaient lâché à nouveau simultanément cette exclamation, tant ils étaient surpris, le chef de la résistance skygardienne en tête :

"Im... Impossible... Le... L'ancien chevalier du Capricorne... a... a donc vaincu les trois Juges des Enfers à lui tout seul ?!"

"Quel... Quel guerrier, balbutia Davol... Je comprends à présent pourquoi Eaque a eu peur en le confondant avec son disciple..."

A ce moment, le spectre de Garuda se retourna vers les deux Skygardiens et leur dit d'un air mauvais :

"Ainsi donc, vous savez tout, désormais... Sachez que je ne permettrai pas que de simples mortels aient eu connaissance de l'humiliation passée des trois Juges des Enfers, encore moins quand il s'agit de natifs d'une contrée pécheresse comme Skygard ! Vous emporterez votre découverte dans votre tombe !!..."

Le Juge des Enfers se jeta alors sur les deux infortunés, mais quelques coups semblables à ceux d'une épée ralentirent sa progression, avant de l'atteindre au bras gauche et au visage. Eaque tourna alors son attention vers Felipe et lui dit :

"Ainsi donc, chevalier, tu es déterminé à me nuire ? Tu es bien le digne disciple de ton maître !"

"En effet, Eaque ! approuva le gardien de la dixième maison du Zodiaque. Tant que je vivrai, tu ne feras de mal, ni aux Skygardiens survivants, ni à mon ami Christian !"

************

De plus en plus surpris, Trevor demanda à John :

"John... Alors... Alors ce mystérieux chevalier auquel les Trois Juges des Enfers et Hadès lui-même avaient parfois fait allusion... C'était l'ancien chevalier du Capricorne ?"

"En effet, révérend. Même si ses qualités chevaleresques entraient en jeu, le fait qu'il soit parvenu à vaincre les trois plus puissants Spectres d'Hadès explique largement sa réputation de plus grand serviteur de la déesse Athéna... Mais aussi pourquoi..."

Le fils d'Etienne Roligny s'interrompit alors, regarda les yeux de son ami, puis reprit :

"Vous avez compris ce à quoi je faisais allusion, n'est-ce pas, révérend ?"

"Oui, John..."

John sourit timidement, puis reprit :

"Pendant ce temps, dans la Giudecca, Hadès s'était levé de son trône, puis avait descendu quelques marches afin de contempler une silhouette qui n'était autre que celle de la déesse Athéna. Le duel dont l'enjeu serait la survie de l'humanité n'allait pas tarder à commencer..."













Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada