Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

L'Empire du Milieu

Sitôt après avoir brandi son arc, Philoctète saisit rapidement une flèche d'or qui se trouvait dans le dos de son armure et la tendit vers Motta :

"Motta, je vais faire appel à la flèche d'or du Sagittaire, ma constellation protectrice ! C'est une arme redoutable, dont je compte faire usage pour te vaincre !!"

Mais contre toute attente, le spectre de la Harpie afficha un sourire méprisant, puis répliqua :

"Je me disais bien aussi que tu ne pourrais pas te passer d'un arc et de flèches, vu la constellation qui te protège, chevalier... Mais ils ne te seront d'aucune utilité face à moi !"

"C'est ce qu'on va voir !!"

Le chevalier du Sagittaire tendit un peu plus son arc vers sa cible, tout en disant à son adversaire d'un ton déterminé :

"Motta, je vais tirer ! Prends garde à toi !!"

Tu peux parler, chevalier..."fit Motta, plus méprisant que jamais.

A bout, Philoctète cria :

"Tant pis pour toi ! Prends ça !!... GOLDEN ARROW !!"

Dans la seconde qui suivit, il tira sa flèche d'or en direction du cœur du spectre de l'étoile céleste de la lamentation. La flèche fila rapidement vers sa cible, mais deux secondes avant l'impact, Motta se déplaça sur la gauche, avant de lâcher :

"Trop lent..."

Et, juste après, le spectre de la Harpie frappa Philoctète d'un coup de poing à la mâchoire. Avant que le gardien de la neuvième maison du Zodiaque ne fût tout à fait debout, son adversaire lui lança d'un ton railleur :

"C'est tout ce dont tu es capable, chevalier du Sagittaire ?"

Philoctète, bien que légèrement étourdi, se releva promptement, puis brandit à nouveau son arc, et rétorqua :

"Nullement, Motta ! Peut-être t'ai-je légèrement sous-estimé, peut-être n'en ai-je pas fait assez... Qu'importe, puisqu'il le faut !..."

Sortant une flèche de son carquois d'or, il positionna ensuite son arc en position d'attaque, tout en intensifiant sa cosmo-énergie :

"Motta, à présent, je vais mettre plus de cosmo-énergie dans ma flèche, de sorte à t'atteindre ! Tu ferais mieux de recommander ton âme à Dieu !!"

"Le seul dieu que je reconnaisse, chevalier, c'est sa majesté Hadès, répliqua vivement le spectre de la Harpie... Et par ailleurs, comme pour la fois précédente, je crois que tu vas devoir ravaler tes paroles..."

"Tais-toi !! fulmina Philoctète. Je ne veux plus en entendre davantage de la part d'un guerrier qui sert l'Empereur des Ténèbres et ses desseins destructeurs, et arrogant de surcroît !... Prends ça, Motta !!... GOLDEN ARROW !!"

Cette fois-ci, la flèche partit vers sa cible, alors même que le chevalier du Sagittaire n'avait pas fini de parler, ce qui montrait qu'il avait hâte d'en finir avec Motta.

************

Le huitième maleboge, dans le monde des ténèbres

"Le Cosmic Marionetion ?"

Bosching ne s'était nullement attendu à un tel nom d'attaque, ce qui amusa Minos :

"En effet, chevalier... Comme je te l'ai dit, c'est la puissance de ma cosmo-énergie qui me permet de réduire mes adversaires à l'état de vulgaires pantins, toi y compris !"

"Je ne te laisserai pas faire !!"

Le gardien de la troisième maison du Zodiaque tenta d'intensifier sa cosmo-énergie, mais il se mit à hurler brutalement de douleur :

"AAARGH ! Que... Que m'arrive-t-il ?"

"Au cas où tu l'aurais oublié, chevalier des Gémeaux, tu n'es plus maître de tes mouvements... Par conséquent, je me suis arrangé pour te faire souffrir dans ta chair quand tu as voulu intensifier ton cosmos, en le retournant contre toi !"

Bosching se mit à frissonner d'effroi en écoutant les propos de son adversaire, quand soudain, il se sentit projeté dans les airs à trois reprises, et à chaque fois, il heurta violemment le plafond du huitième maleboge, de sorte qu'à chaque descente, du sang coulait sur le sol du champ de bataille. Juste après le troisième coup, le chevalier des Gémeaux se sentit mal à l'aise, une envie de vomir commençait à le gagner, tant son crâne lui faisait mal, ce dont se rendait bien compte le Juge des Enfers :

"Il faut croire que ta tête ne va pas bien... C'est imprudent d'avoir abandonné ton casque en route, chevalier ! Enfin, ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre..."

Dans la foulée, Minos répéta son manège une fois de plus, mais à une vitesse deux fois plus rapide. Quand Bosching eut atteint à nouveau le plafond, il se mit à hurler de douleur et à cracher du sang, alors que l'hémoglobine coulait de plus belle de ses tempes. Il ne se passa que peu de temps avant qu'il ne redescendît vers le sol ; bien malgré lui, il se mit à rejeter de la bile, sous le regard indifférent du spectre de l'étoile céleste de la valeur :

"C'est étrange, chevalier... Je commence à me lasser de ce petit jeu... Je me surprends moi-même, parfois... Sans doute parce que tu as perdu de ta superbe depuis quelque temps, depuis que tu es prisonnier du Cosmic Marionetion... Et dire que tu étais censé être le chevalier d'Athéna le plus impitoyable... Je n'ose imaginer ce que doivent valoir tes comparses..."

En temps normal, l'ironie sardonique de Minos aurait mis le chevalier des Gémeaux hors de lui, tout comme la mort de Marina l'avait rendu fou de rage. Mais à cet instant précis, Bosching était trop affaibli pour pouvoir penser à s'énerver contre son adversaire, qui enchaîna :

"Oui, je crois qu'il est préférable que j'en termine rapidement avec toi... Etant donné que tu sembles désormais aussi fort qu'un pantin désarticulé, autant harmoniser mon impression avec la réalité !... Meurs !!"

Le spectre du Griffon intensifia de nouveau son cosmos et Bosching sentit aussitôt que ses muscles se tendaient peu à peu, de même que sa nuque. Il ne tarda pas à comprendre ce qui lui arrivait :

"Oh non !!... Il... Il a l'intention de m'écarteler d'un seul coup ! Mais... Mais je ne peux réagir, tant je suis affaibli, et je suis également privé de ma liberté de me mouvoir !"

Soudain, le gardien de la troisième maison du Zodiaque laissa échapper un bref gémissement : ses quatre membres étaient devenus raides et le Juge des Enfers commençait à agir pour séparer les quatre membres du corps de Minos :

"Cela ne devrait prendre qu'une à deux minutes, chevalier... Je ne suis guère pressé d'apporter ta tête à sa majesté Hadès ; si tu peux mourir dans la douleur, cela ne pourra que m'en réjouir..."

Ce fut alors que les gémissements de Bosching se firent plus intenses, tandis que ses pensées devenaient plus désespérées :

"Je... Je ne pourrai pas vaincre ce chevalier d'or, en fin de compte... Athéna... Mes amis... Mes disciples... Pardonnez-moi... Marina... Mon amour, je vais bientôt te rejoindre..."

Le chevalier des Gémeaux ferma lentement les yeux, quand tout à coup, une voix familière se mit à parler à son esprit :

"Non, Bosching ! Tu ne peux pas mourir !!"

Ce fut un grand choc pour Bosching :

"Marina ? Est-ce bien toi ?"

"Oui... Bosching, je t'en supplie, tu ne peux me rejoindre ! Tu dois rester en vie, pour sauver Athéna et l'humanité !"

"Mais... Marina, je n'ai plus de force, je ne peux plus bouger... A quoi bon continuer à me battre ?"

"Bosching... Serais-je morte pour rien ? J'ai été assassinée pour avoir laissé mes sentiments me trahir, ne marche pas dans mes pas ! Tu dois continuer à te battre, afin de vaincre le Juge Minos et atteindre Hadès ! C'était aussi ce que le chevalier de la Coupe, qui t'accompagnait, voulait ! C'est aussi ce que les âmes de tes disciples, tous morts au combat, veulent, Bosching !!"


Supris par une telle nouvelle, le gardien de la troisième maison du Zodiaque laissa échapper du bout des lèvres :

"Non... Socrate... Astropos... Charles... Omar... Ils ont donc tous péri dans cette Guerre sainte ?"

De son côté, Minos ignorait tout de la conversation télépathique entre le chevalier des Gémeaux et l'âme de sa bien-aimée, mais put entendre les murmures de son adversaire :

"Pff... La douleur le fait délirer à un tel point qu'il en vient à parler tout seul... Qu'il est pathétique..."lança-t-il, sarcastique.

Entre-temps, Marina ajouta :

"Oui, Bosching... C'est pourquoi tu ne peux mourir, ne serait-ce que par respect envers la mémoire de tes disciples, celle du chevalier de la Coupe... et en mémoire de moi..."

"Marina..."


Sentant qu'elle commençait à redonner confiance à son ancien fiancé, l'âme du spectre des Lamia enchaîna :

"Bosching, Hadès est un dieu qui ignore l'amour ! Et c'est la dévotion aveugle de Parker à son égard qui l'a conduit à m'abattre froidement, car il ne comprenait pas l'amour qui nous liait encore! Bosching, je t'en prie, reprends-toi et vaincs Minos, pour moi... moi qui t'aime !!"

Ce fut alors que la présence mentale de l'âme de Marina s'évanouit, mais elle n'attrista pas Bosching ; ce dernier avait encore en tête les derniers mots de sa défunte promise, ceux qu'elle avait voulu lui dire avant d'en être empêchée par la mort.

"Marina..."murmura-t-il.

Minos, qui avait l'ouïe fine, sourit narquoisement :

"Pff... Tu penses à ton ancienne fiancée, que tu avais affrontée et qui a été exécutée par Parker... Ne t'en fais pas, chevalier des Gémeaux ; tu vas bientôt la rejoindre !!"

Mais, alors que le Juge des Enfers s'apprêtait à poursuivre son supplice, il se rendit vite compte que quelque chose n'allait pas :

"Quoi ?!... Le... Le corps de ce chevalier ne m'obéit plus ! Je n'arrive plus à le contrôler ! Pourquoi ?..."

Tout à coup, Bosching s'adressa par télépathie à son adversaire :

"Minos ! Sache que même si tu peux contrôler mon corps grâce à ton arcane, je garde encore la maîtrise de mon cosmos ! Et ce n'est pas la force physique qui compte chez un chevalier d'Athéna, mais son cosmos ! Mon cosmos peut faire en sorte de bloquer ton Cosmic Marionetion, car grâce à ma foi envers Athéna et l'amour que j'ai pour ma regrettée Marina, je puis surmonter ton emprise et briser ta technique !"

Minos haussa les épaules, puis rétorqua :

"Tu délires à l'approche de ta mort, chevalier des Gémeaux ! Je dois rapporter ta tête à sa majesté Hadès, je n'ai pas le temps d'écouter tes sornettes ! Cette fois-ci, tu vas périr !..."

Mais soudain, un halo doré enveloppa le corps de Bosching, qui se mit à flotter dans les airs, en dépit de tous les efforts du spectre du Griffon pour garder la maîtrise de la situation :

"Oh non !! C'est impossible !! Il... Il reprend peu à peu le contrôle de son corps ! Comment est-ce possible ?"

"Je te l'ai dit, Minos, c'est grâce à la puissance pure de ma cosmo-énergie, qui sert Athéna et la justice ! répondit de vive voix le gardien de la troisième maison du Zodiaque. Et si tu ne veux pas admettre cette évidence, alors laisse-moi te tirer d'erreur !!"

Bosching poussa un cri bruyant, en même temps qu'il contractait ses muscles. Pressentant ce qui allait se passer, Minos lâcha :

"Je ne te laisserai pas faire, chevalier des Gémeaux ! Je vais renforcer ma technique ! Cosmic...

"AAARGH !!!"

Et, deux secondes plus tard, le halo qui entourait le chevalier d'or brilla de plus belle et les fils du Cosmic Marionetion se rompirent instantanément.

************

"Alors que tout semblait perdu, Bosching des Gémeaux était parvenu à retourner la situation en sa faveur et à briser les fils du Cosmic Marionetion de Minos du Griffon. Le chevalier d'or, à nouveau maître de ses gestes, pouvait donc désormais espérer vaincre son adversaire..."dit John au révérend Trevor.

"Mais dites-moi, John, demanda le pasteur, que... que comptait faire Hadès, qui avait emmené Athéna dans l'une des trois sphères du monde des ténèbres ?"

Le jeune homme toussota un peu avant de répondre :

"J'allais justement y venir, révérend... Hadès avait décidé d'entrer un peu en scène, car il estimait que le moment lui était favorable... Il venait de prendre cette décision alors que Moloch venait de revenir dans la Giudecca..."

************

La Giudecca

Moloch venait de regagner la salle du trône, où il trouva l'Empereur des Ténèbres assis et demeurant stoïque.

"Votre majesté, annonça le vieil homme, j'ai donné l'ordre à Minos de se rendre dans le huitième maleboge... A l'heure qu'il est, il doit certainement se battre contre certains chevaliers d'Athéna..."

"Soit... Je ne m'inquiète guère à son sujet... S'il a été vaincu par ce maudit chevalier d'or durant la dernière Guerre sainte, ce chevalier qui disait être le plus fidèle serviteur d'Athéna, les données ont changé depuis ; cet individu doit être mort depuis bien longtemps, Minos ne peut donc perdre !"

"Je le pense moi aussi, votre majesté... Il est certain qu'avant que les douze heures de sursis accordées par Athéna à plusieurs de ses protecteurs, nous aurons anéanti les chevaliers qui se sont aventurés dans votre royaume !"

Le sombre monarque hocha la tête, puis lâcha :

"En effet... Par ailleurs, bientôt le châtiment que j'ai réservé à ces stupides humains va bientôt se mettre en marche... Ma victoire est inéluctable... Cependant, il serait plus jouissif que les principaux responsables contemplent leur malheur..."

"Qu'entendez-vous par là, votre majesté ?"demanda Moloch, fort surpris.

Hadès ne répondit pas immédiatement ; il ferma les yeux durant quelques instants, puis les rouvrit, et dit à son âme damnée :

"Moloch... Je sens que certains chevaliers d'Athéna viennent juste de traverser la troisième vallée du Meikai... Rends-toi dans la Toloméa et prépare-toi à les y accueillir."

"Mais... Mais pourquoi, votre majesté ?"lâcha le vieil homme, plus étonné qu'auparavant.

"C'est la décision de Dieu, Moloch, et nul ne peut s'y opposer... Si tu tiens à ce que ta curiosité soit satisfaite, fais preuve de patience... Mais pour l'heure, rends-toi à la Toloméa et ne t'attarde pas !!"

Le ton légèrement plus sévère d'Hadès vers la fin de sa phrase incita Moloch à être moins loquace, tout au plus répondit-il :

"Soit... Je vais faire le nécessaire, votre majesté..."

Après quoi, l'âme damnée de l'Empereur des Ténèbres salua ce dernier, puis se retourna et marcha vers la sortie de la Giudecca.

************

Quelque part dans le Meikai

Malgré la tristesse causée par la mort subite de Tamsin, Eon et Emma s'étaient vite reconcentrées sur leur devoir de chevaliers d'Athéna et avaient quitté promptement la troisième vallée, emportant avec elles un Lévi vivant, mais toujours inconscient. Les deux amantes avaient ensuite couru durant quelques minutes, mais voyaient désormais leur course freinée par un obstacle aussi inattendu que macabre : une cascade d'hémoglobine flamboyante leur barrait la route. Mal à l'aise, le chevalier des Poissons fit quelques pas en avant, se pencha en avant, puis se retourna vers sa bien-aimée :

"Emma... Nous... Nous sommes bloqués ici !"

"Que dis-tu, Eon ?"lâcha le chevalier de la Colombe.

"Cette cascade sanglante coule jusqu'à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, je n'en vois pas le bout ! Nous... Nous ne pourrons pas la descendre !"

Le chevalier de la Colombe se mit à protester :

"Eon, ne... ne raconte pas n'importe quoi ! Nous devons continuer notre périple à travers le Meikai, quelqu'en soit le prix !"

Eon soupira :

"Le problème, Emma... c'est qu'il n'y a aucun moyen de traverser cette cascade... à moins de sauter dans le vide... Mais si nous faisons ça, nous ne sommes pas du tout certains d'arriver jusqu'à Hadès... voire même d'arriver en bas de cette cascade en vie..."

Emma se tourna vers la gardienne de la douzième maison du Zodiaque, puis lui dit :

"Eon, j'en suis consciente, moi aussi... Mais en tant que chevaliers sacrés d'Athéna, nous devons nous préparer à périr pour sauver le monde ! Nous devons avancer et franchir cette cascade, même si rien ne dit que nous atteindrons notre but ! Eon, tes doutes sont dus au fait que tu as été perturbée par le dénouement de notre combat contre Tamsin, mais moi, je retiens de cet affrontement que nos sentiments ont été renforcés ! Eon, je te l'ai dit, je veux vaincre avec toi ou périr avec toi ! Franchissons ensemble cette cascade de sang !"

La jeune fille avait pris la main de son amante tout en terminant sa phrase. Celle-ci demeura silencieuse durant quelques secondes, puis ôta le masque du chevalier de bronze en lui disant :

"Emma... Merci à toi."

Elle déposa un tendre baiser sur ses lèvres, mais juste après qu'Emma le lui eût rendu, toutes deux entendirent une voix dans leur tête :

"Chevaliers d'Athéna..."

Intriguées, les deux amantes se mirent à regarder dans tous les sens, mais la voix se fit à cet instant plus railleuse :

"Il est inutile de vouloir localiser ma présence... Dans les temps antiques, l'on m'appelait "l'Invisible !""

Emma, qui avait remis son masque, pâlit :

"Oh non..."

"Vous n'avez pas à vous lancer dans une chute suicidaire pour atteindre le bas de la cascade de sang, cette cascade où se déverse le sang des pécheurs qui sont châtiés en ce monde, chevaliers d'Athéna... Je ne tiens pas à ce que vous mouriez avant d'avoir contemplé votre malheur !!"

Eon déglutit ; elle savait qui s'était adressé à elle et sa bien-aimée :

"Mon Dieu... C'est donc...!"

Tout à coup, un halo ténébreux enveloppa les trois chevaliers et exerça sur eux une pression puissante. Eon et Emma eurent beau crier de douleur, elles ne purent éviter d'être aspirées par le halo sombre et de disparaître avec Lévi hors de la cascade de sang.

************

L'Empire du Milieu

Philoctète avait tiré une deuxième flèche vers Motta, mais celui-ci n'était toujours pas perturbé :

"Stupide chevalier... Etant donné que j'ai horreur des obstinés..."

Le spectre de la Harpie intensifia alors sa cosmo-énergie et, alors que la Golden Arrow filait droit sur lui, elle s'immobilisa en suspension, au grand dam du chevalier du Sagittaire :

"QUOI ?!"

"Et tu n'as encore rien vu, chevalier..."sourit narquoisement Motta.

Alors que Philoctète s'inquiétait de plus en plus au sujet de l'issue de son combat, son adversaire profita de l'occasion pour intensfier sa cosmo-énergie... et la flèche d'or du Sagittaire rebroussa chemin et fonça vers son expéditeur. Avant que ce dernier n'ait eu le temps de comprendre quoi que ce soit, il sentit une vive douleur à la poitrine. Baissant les yeux, il vit avec horreur sa propre flèche plantée en pleine poitrine, alors que du sang s'échappait de son armure d'or. La mine crispée, il se mit à gémir :

"Non... Non..."

Et Philoctète s'effondra inconscient sur le ventre. Motta contempla brièvement le sang qui se mettait à couler, avant de lâcher :

"Quelle ironie... Le chevalier du Sagittaire abattu par sa propre flèche... Que je suis déçu... D'après ce que j'ai cru comprendre en cours de route, deux autres chevaliers d'or avaient précédé ce misérable dans la mort... Très bien, je m'en vais donc couper sa tête, puis m'occuper du dernier survivant !..."

"Attends, Motta..."

La voix était affaiblie, mais le spectre de l'étoile céleste de la lamentation ne put cependant s'empêcher d'être surpris :

"Quoi ?!... Tu es encore en vie !? Mais... Mais ta flèche..."

"Non... Elle ne m'a pas transpercé le coeur... J'ai été protégé par mon armure d'or... Mais elle est cependant rentrée de quelques millimètres dans mon corps..."expliqua tant bien que mal le gardien de la neuvième maison du Zodiaque.

Philoctète tenait tant bien que mal sur ses jambes et haletait nerveusement. Serrant les dents, il se fit violence pour arracher la flèche plantée dans son corps, ce qui accentua l'hémorragie dont il souffrait. Malgré tout, il saisit une troisième flèche dans son carquois et la brandit vers un Motta incrédule.

"A chaque fois que ma flèche est tirée, elle perd son pouvoir juste après avoir atteint sa cible... Je... Je n'ai donc d'autre choix que d'user de mes dernières flèches... Il... Il m'en reste encore deux dont celle-là... Cette fois-ci, Motta, je ne te raterai pas !"

Le spectre de la Harpie haussa les épaules, puis intensifia son cosmos en même temps que le chevalier d'or, à qui il s'adressa en ces termes :

"Chevalier du Sagittaire, tu fais peine à voir... Tu tiens vraiment à recevoir à nouveau ta flèche en plein coeur ?"

"Non, Motta, protesta Philoctète... Même si j'ai échoué une fois, cela ne veut pas dire que je ne réussirai pas à la deuxième tentative... Comme tu vas t'en rendre compte !... GOLDEN ARROW !!"

Mais, alors que la flèche d'or venait de partir vers sa cible, celle-ci intensifia plus son cosmos, avant de crier :

"GREED THE LIFE !!"

Philoctète, complètement déboussolé, fut projeté dans les airs par l'attaque de son adversaire, la même qui avait eu raison de son disciple. Après avoir enduré violemment le Greed The Life durant une dizaine de secondes, il commença à retomber vers le sol... mais ressentit une violente douleur dans sa chute ; Motta avait réussi une fois de plus à contrer la Golden Arrow de son adversaire. Lorsque celui-ci retomba sur le dos, plus affaibli que jamais, le spectre de la Harpie lâcha :

"Je t'avais prévenu, chevalier... Le pouvoir de tes flèches d'or est de loin inférieur à ma puissance... Chaque fois que tu voudras tirer l'une d'entre elles, elle se retournera contre toi ! Tu devrais déposer les armes et attendre que la mort vienne à toi, chevalier, avant que je ne te coupe la tête..."

Atterré et abattu, le gardien de la neuvième maison du Zodiaque se mit à penser :

"Il... Il a raison... Je ne peux rien contre lui... Son attaque m'a porté plusieurs coups sévères et ma flèche d'or s'est encore plus enfoncée dans ma poitrine... Mieux... Mieux vaut attendre la mort, je ne peux rien contre ce Spectre, moi Philoctète, pourtant descendant du meilleur archer grec... Athéna... Mes amis..."

Tout à coup, un éclair frappa la pensée du chevalier d'or, qui se dit :

"Attends... Je... J'avais la tête ailleurs... J'oubliais une possibilité... Une possibilité qui peut m'aider à vaincre Motta de la Harpie !!"

Aussi, malgré ses blessures, Philoctète se redressa lentement et se remit debout en songeant :

"C'est ma dernière chance... Je ne dois pas la rater !"

Un halo doré entoura alors le chevalier du Sagittaire, sous le regard circonspect de son adversaire :

"Chevalier, si j'étais toi, j'aurais déposé les armes... Tu es gravement blessé, aucune de tes attaques ne m'a abattu ; tu ne peux me vaincre... Et même si un miracle se produisait, tu ne serais pas assez vaillant pour tenir tête à ton adversaire..."

"Motta, rétorqua Philoctète, je ne me soucie ni du passé, ni de l'avenir, mais du présent ! Et mon objectif présent, c'est de parvenir à te vaincre !"

Il tendit alors son arc dans la direction de son adversaire, mais sans tirer une flèche de son carquois, ce qui amusa le spectre de la Harpie :

"Que comptes-tu faire, chevalier ? M'abattre d'un coup d'arc ?"dit-il avec un air narquois.

Le gardien de la neuvième maison du Zodiaque ne répondit pas ; il était trop concentré :

"Brûle, mon cosmos ! Brûle jusqu'à atteindre ton paroxysme ! Puisse ma botte secrète venir à bout de Motta de la Harpie !"

De son côté, Motta, peu inquiet, lâcha :

"Je dois reconnaître que tu es bien plus tenace et déterminé que le chevalier du Centaure, qui aurait pu m'achever avec le poison de la tunique de Nessos si sa compassion ne l'avait pas freiné dans son élan... Mais dans un cas comme dans l'autre, votre puissance est inférieure à la mienne !"

"C'est toi qui le dis, Motta, répliqua Philoctète... Nous verrons bien qui de nous deux mourra !!"

Ce fut alors qu'une étrange lueur apparut au milieu de l'arc du chevalier du Sagittaire. Une lueur qui semblait briller plus que l'armure d'or de l'adversaire du spectre de l'étoile céleste de la lamentation. Ce dernier haussa les épaules, avant de dire à Philoctète :

"Tu te fatigues pour rien, chevalier... Tu seras mort bien avant de m'avoir porté un coup !"

Motta intensifia son cosmos, mais se rendit compte juste après qu'une flèche plus brillante que les flèches du Sagittaire venait d'apparaître. Fort surpris, il se mit à balbutier :

"Que... Quel est ce prodige, chevalier ?"

"Motta, il s'agit de mon arcane ultime, la Victory Arrow ! Cette flèche porte le nom d'une valeur qui est chère aux chevaliers d'Athéna et celui qui la reçoit est promis à une mort certaine !!... A présent, Motta, prépare-toi à rendre l'âme !"

Le spectre de la Harpie, dont le cosmos venait d'atteindre son point le plus haut, répliqua :

"Ne parle pas trop vite, chevalier ; c'est toi qui vas périr sous les coups de la Harpie !... GREED THE LIFE !!"

"VICTORY ARROW !!"

Sitôt que les deux arcanes furent partis vers leurs cibles respectives, Philoctète sauta dans les airs et parvint à éviter l'attaque de son adversaire qui, surpris, reçut brusquement la Victory Arrow qui se planta dans son bras droit.

************

Le huitième maleboge

Alors que Bosching, bien qu'ayant ses membres engourdis, s'efforçait de se remettre debout, Minos avait bien du mal à réaliser le coup de théâtre qui s'était produit en quelques instants :

"Chevalier... Comment... Comment as-tu pu échapper au Cosmic Marionetion ?"

"Je te l'ai dit, Minos ; grâce à ma foi en Athéna et à mon amour pour Marina ! L'âme de ma bien-aimée m'a permis de reprendre espoir et, alliée à ma cosmo-énergie, de briser ta technique !!"

Le Juge des Enfers haussa les épaules, puis rétorqua narquoisement :

"Ah oui... L'amour... Ce sentiment auquel Athéna et ses chevaliers s'accrochent bêtement... Si vous aviez un peu plus de jugeote, vous vous rendriez compte qu'il ne s'agit que d'une chimère qui sert de prétexte à l'humanité pour faire oublier ses péchés... D'ailleurs, il existe des pécheurs de l'amour, ceux qui sont punis dans la vallée du vent noir ! Et si je me souviens bien, c'est l'amour que Marina des Lamia avait encore pour toi qui a conduit à son exécution par Parker..."

"TAIS-TOI !!"

Le gardien de la troisième maison du Zodiaque, hors de lui, intensifia son cosmos puis, d'une violente bourrasque, envoya le spectre du Griffon plusieurs mètres en arrière, et il s'en fallut de peu pour que Minos ne tombât pas dans l'un des lacs de lave où avait échoué Néhémie. A peine remis de ses émotions, il se mit à penser :

"C'était tout juste ! D'un autre côté, moi, Minos, je ne pouvais mourir de la sorte, ç'aurait été humiliant !... Au moins, à présent, je sais que je ne peux plus perdre de temps et que je dois me débarrasser de ce chevalier d'or pour de bon !"

Ce fut alors que le Juge des Enfers leva les yeux vers son adversaire et se rendit compte que ce dernier intensifiait son cosmos de façon anormale. Quelque peu préoccupé, il lui demanda :

"Que fais-tu, chevalier des Gémeaux ?"

"Minos, répliqua Bosching, ta voix trahit ta peur naissante ! Et tu as raison d'avoir peur, car je vais à présent déclencher mon attaque la plus puissante ! Etant donné que ni ton Griffin Deadly Dive, ni ton Cosmic Marionetion n'ont pu avoir raison de moi, je pense qu'il est grand temps que je t'envoie dans l'autre monde, afin de pouvoir atteindre Hadès !"

"Que dis-tu ?"lâcha le spectre de l'étoile céleste de la valeur.

"Je ne fais que t'annoncer ton avenir proche, Minos ! Bientôt, tu reposeras en paix pour l'éternité !"

Le chevalier des Gémeaux intensifia un peu plus sa cosmo-énergie, fit trembler le sol et provoqua même des bouillonnements au coeur des lacs de lave, ce qui ne rassurait pas Minos :

"Ce chevalier d'or est vraiment incroyable... Il n'a rien à voir avec le chevalier des Poissons dont je m'étais facilement débarrassé lors de la Guerre sainte de l'an 1538 ! Non, il... il est de force égale à ...!"

Le Juge des Enfers fut de nouveau interrompu par une montée de cosmo-énergie de la part de son adversaire, avant de se replonger dans ses craintes :

"Miséricorde... Vais-je donc connaître le sort que j'ai connu il y a deux cent cinq ans, dans le dixième maleboge ?"

Tout à coup, un grondement sourd se produisit, et Minos vit qu'un ensemble de planètes et de galaxies apparaissait peu à peu derrière Bosching...

************

Le camp de la résistance skygardienne

La neige tombait plus que jamais, alors qu'Harald, debout sur le seuil de son refuge, semblait plus anxieux que d'ordinaire :

"Cela fait plusieurs heures que le vicomte Leyfamir et ses soldats sont partis à la recherche de Davol et ils ne sont toujours pas revenus... Puisse le Créateur leur avoir évité un sort funeste..."

"Harald !!"

Un garde accourait vers le jeune homme, qui lui demanda promptement :

"As-tu aperçu le vicomte et Davol ?"

"Non, hélas, avoua l'homme en secouant la tête... Simplement, le temps se dégrade peu à peu, je voulais donc savoir s'il était nécessaire de faire rentrer dans les refuges avoisinants les survivants au massacre perpétré par les spectres d'Hadès..."

"En effet, ils seront plus à l'aise à l'intérieur... Le principal, c'est qu'ils restent en arrière, au cas où notre refuge serait découvert par Eaque et ses sbires..."

"Très bien, je vais faire le nécessaire..."

Mais, alors que la sentinelle s'apprêtait à partir en avant, elle vit que le visage d'Harald venait de prendre une toute autre expression.

"Harald ?! Qu'avez-vous ?"demanda un autre garde, qui venait juste d'arriver.

"Je... Je sens que quelqu'un approche... Quelqu'un dont l'aura est pleine d'hostilité..."

A ces mots, les deux gardes se mirent à déglutir, puis à penser :

"Miséricorde... Ce... Ce ne serait quand même pas..."

Tout à coup, un spectacle fort étrange se produisit sous les yeux des trois hommes ; les arbres qui se trouvaient à plusieurs mètres d'eux s'illuminèrent, puis furent arrachés du sol, avant de partir dans les airs, réduits en cendres. Craignant le pire, Harald s'adressa à l'une des sentinelles :

"Pars vite sonner le tocsin ! J'ai l'impression que nous allons être attaqués !"

"Tout de suite, Harald !!"répondit le garde, malgré sa peur grandissante.

Mais à peine le garde était-il parti qu'une voix se fit entendre :

"Vous perdez votre temps, Skygardiens !! Vous êtes condamnés d'avance à périr, que ce soit de ma main ou de froid et de faim ! Ceci étant dit, je ferai néanmoins en sorte que ce soit moi qui sois à l'origine de votre perte !"

Le chef de la résistance skygardienne et le garde qui était resté à ses côtés virent alors s'avancer une ombre au milieu de l'allée laissée libre par les arbres pulvérisés. L'ombre poursuivit sur sa lancée :

"Skygardiens, vous avez eu beau vouloir fuir comme des lapins, je vous ai néanmoins retrouvés ! A présent, votre existence ne tient plus qu'à un fil ! Telle est la volonté de sa majesté Hadès que j'exécuterai avec grand plaisir, moi, Eaque de Garuda, spectre de l'étoile céleste de la supériorité et Juge des Enfers au service de l'Empereur des Ténèbres !!"

Eaque venait d'apparaître au grand jour sous les yeux d'Harald et de quelques gardes ; Le chef de la résistance et ses alliés avaient compris que l'ultime combat pour la sauvegarde de leur patrie n'allait pas tarder à commencer...

************

L'Empire du Milieu

"J'ai réussi !"cria Philoctète après avoir planté la Victory Arrow dans le bras de Motta.

"Pff... Tu t'enthousiasmes pour peu de chose, chevalier..."répliqua le spectre de la Harpie.

Il extirpa la flèche de son bras, puis la jeta à terre, avant de dire au gardien de la neuvième maison du Zodiaque :

"Cela m'a fait moins mal qu'une piqûre de moustique... Je me souviens encore du chevalier du Centaure, que j'ai vaincu avant toi... Il avait comme pouvoir secret celui de la tunique de son ancêtre éponyme, une tunique imbibée du poison de l'Hydre de Lerne, celle-là même qui causa indirectement la mort du héros Héraclès... Bien que sa pitié m'ait évité de connaître le même sort, je dois cependant dire que cette technique devait avoir plus d'effets que ta stupide flèche, chevalier du Sagittaire !"

Contre toute attente, Philoctète ne broncha pas et demeura silencieux. Motta fut intrigué par le manque de réaction de son adversaire, mais finit par hausser les épaules et dire :

"Je vois... Dans ta dignité de chevalier d'or, tu préfères ne pas afficher ton désarroi et reconnaître ta défaite... Qu'importe... Puisqu'il en est ainsi, moi, Motta de la Harpie, je vais te porter le coup de grâce !"

Le spectre de l'étoile céleste de la lamentation intensifia sa cosmo-énergie, prêt à déclencher de nouveau le Greed The Life, mais son adversaire ne broncha pas.

"Que tu es inconscient, chevalier ! lâcha Motta. Tant pis pour toi, tu as choisi ton destin !"

Il intensifia encore son cosmos durant quelques instants, puis s'écria :

"Adieu, chevalier !!... GREED..."

Soudain, une violente douleur saisit Motta là où son bras avait été atteint et le spectre de la Harpie fut contraint de relâcher son attention. Cependant, cela ne fit pas disparaître sa souffrance qui s'accentuait même peu à peu. Se tenant furieusement le bras droit, il en jeta violemment la protection, mais constata à sa grande surprise qu'il n'y avait aucune trace de coup, à l'exception d'un trou de quelques millimètres de diamètre. Malgré sa douleur, Motta parvint à dire en gémissant :

"Que... Qu'est-ce qui m'arrive ?! Mon... Mon bras a été à peine touché et pourtant, je... je ressens une douleur atroce !!..."

Il hurla alors de plus belle, poussant Philoctète, qui était alors demeuré impassible, à élever la voix :

"La réponse à tes interrogations est fort simple, Motta : ce que fait la Victory Arrow à l'intérieur de ton corps ne se voit pas forcément à l'extérieur !"

"Que... Que veux-tu dire ?!... Et pourquoi cette... cette douleur ?..."

"Tu m'as parlé à deux reprises de Nessos du Centaure et de son pouvoir secret, lié à la tunique de son ancêtre... Dis-moi, Motta, toi qui sembles connaître bien des choses sur la mythologie grecque, que s'est-il passé quand Héraclès a été soumis à la torture de cette tunique ?" demanda le chevalier du Sagittaire.

En dépit de sa douleur, le spectre de l'étoile céleste de la lamentation répondit :

"A... A l'agonie, Héraclès a fait ériger un bûcher par son ami Philoctète... et... et il lui a confié son arc et... et ses flèches empoisonnées...!"

Vers la fin de sa réponse, Motta avait commencé à blémir, bien moins en raison de sa souffrance que par ce dont il venait de prendre conscience :

"Oh... Oh non... Philoctète... Chevalier... Tu... Alors tu es..."

"Oui, Motta, je suis le descendant éponyme de l'ami d'Héraclès ! Celui à qui le mortel fils de Zeus a confié son arc et ses flèches, qui lui ont permis de vaincre le Troyen Pâris ! Depuis que je suis chevalier d'or, je puis, grâce à la puissance de ma cosmo-énergie, invoquer les flèches magiques de mon ancêtres, les flèches de la victoire ! Et ce sont ces flèches, Motta, qui vont me permettre de te vaincre !"

Le spectre de la Harpie, qui avait oublié sa douleur dans le récit de son adversaire, se remit à gémir de plus belle. Fronçant les sourcils, il maugréa :

"Ne... N'y compte pas, chevalier... Moi... Moi, Motta, je t'aurai tué bien avant cela !"

"Motta, le poison de mes flèches a contribué à diminuer ta puissance ! Sans compter que j'ai vu toutes tes attaques ; tu n'as plus aucune chance !"

"Tais-toi !! fulmina le spectre de l'étoile céleste de la lamentation, énervé par sa douleur. Chevalier du Sagittaire, prépare... prépare-toi à périr !... GREED THE LIFE !!"

Mais, alors que Motta n'avait pas fini de pousser son cri d'attaque, Philoctète bondit dans les airs, aidé de ses ailes d'or, puis fonça sur son adversaire, arc à la main :

"Je t'ai pourtant dit que c'était inutile, Motta !... VICTORY ARROW !!"

Il décrocha une nouvelle flèche, qui se planta en une fraction de seconde dans l'oeil gauche de Motta. Ce dernier hurla de plus belle, puis s'efforça de l'extraire de sa cavité oculaire, sous le regard indifférent du chevalier du Sagittaire :

"Je t'avais pourtant prévenu... J'ai déjà vu le Greed The Life plusieurs fois, il ne pouvait plus marcher sur moi... Etant donné que ma victoire était toute proche, j'ai préféré te porter le coup de grâce..."

Motta venait alors d'arracher la Victory Arrow de son oeil, d'où il se mit à jaillir un flot de sang. Le spectre de l'étoile céleste de la lamentation hurla bruyamment, avant de balbutier :

"Que... Que dis-tu, chevalier ?"

"Le poison de la Victory Arrow ne va pas tarder à gagner ton cerveau et à le désagréger... A l'inverse de Nessos du Centaure, moi, Philoctète du Sagittaire, je n'hésite pas à recourir à des techniques horribles, certes, mais nécessaires pour triompher du Mal !"

"Chevalier... Tu..."

Mais à cet instant, Motta se mit à pousser un râle effroyable et se tint la tête à deux mains. Le gardien de la neuvième maison du Zodiaque, pressentant ce qui allait arriver, recula de quelques pas, puis le spectre de la Harpie gémit de plus belle... et le haut de son crâne explosa en sang, à la manière d'un volcan en éruption, tandis que son corps tombait sur le ventre. Philoctète, qui avait été impressionné par cette fin effroyable, poussa un soupir de soulagement, avant de songer :

"J'ai... J'ai réussi... J'ai vaincu Motta..."

************

Le huitième maleboge

Bosching, qui sentait que sa victoire était proche, cria à la face du Juge Minos :

"Minos, à présent que j'ai vu toutes tes techniques, elles ne peuvent plus rien contre moi ! Aussi, je vais faire appel à la plus puissante attaque du chevalier des Gémeaux, la Galaxian Explosion !!"

"La Galaxian Explosion ?"

"C'est une technique extrêmement puissante qui peut anéantir les planètes et les étoiles ! Cependant, comme elle nécessite beaucoup d'énergie, je ne puis m'en servir qu'en cas d'urgence ! Minos, à présent que ta défaite est proche, je puis la concrétiser grâce à la Galaxian Explosion !!... Avant de périr, as-tu quelque chose à dire pour la dernière fois ?"

Le spectre du Griffon regarda son adversaire droit dans les yeux, puis lui dit :

"Tu as bien dit que tu ne pouvais te servir de cette technique qu'en cas d'extrême urgence ?"

"En effet ! Pourquoi une telle question ?"

"Eh bien... Je vois que tu étais un adversaire de valeur, chevalier des Gémeaux !... Car tu m'obliges, moi aussi, à jouer ma dernière carte !!"

"Que...?"

A la grande surprise du gardien de la troisième maison du Zodiaque, le Juge des Enfers déploya ses bras et l'image d'un Griffon menaçant apparut derrière lui en poussant un cri perçant. Devant la stupéfaction du chevalier d'or, Minos lâcha d'un ton enthousiaste :

"Chevalier des Gémeaux, contrairement à ce que tu imaginais, tu n'as pas encore vu toutes mes techniques ! Moi, Minos, je maîtrise une technique fort puissante, qui cause irrémédiablement la mort de mon adversaire !"

"Comment ?!"lâcha Bosching, qui commençait à être gagné par la panique.

"Tu m'as bien compris... Seulement, tout comme toi, je ne puis me servir de cette technique que si je ne peux faire autrement, car elle consomme une grande partie de ma force physique et mentale !... Mais puisque ni le Griffin Deadly Dive, ni le Cosmic Marionetion n'ont pu avoir raison de toi, je vais devoir employer les grand moyens !!"

Le Griffon qui se trouvait derrière le spectre de l'étoile céleste de la valeur se mit à briller d'un éclat plus ténébreux que jamais. Devant le regard intrigué du chevalier des Gémeaux, Minos s'expliqua :

"C'est l'éclat de la mort que tu vois, chevalier... Non, c'est l'éclat de ta propre mort !"

A ces mots, Bosching fronça les sourcils, puis protesta avec violence :

"Il n'est pas question que je me laisse vaincre par toi, Minos ! Non, moi, Bosching, je te tuerai, au nom d'Athéna !"

"Tu seras mort bien avant cela... Oui, chevalier des Gémeaux, tu mourras, pour la gloire d'Hadès !!"

A bout de nerfs, le gardien de la troisième maison du Zodiaque cria :

"Ça suffit !!... GALAXIAN EXPLOSION !!"

Minos répliqua presque simultanément :

"DEATH SHINE ACTION !!"

A une explosion galactique répondit une vague d'énergie aussi ténébreuse que brillante, comme si la fin d'une galaxie allait rencontrer l'éclat de la Mort en marche vers sa prochaine victime. Il ne fallut pas moins de trois secondes pour que la Galaxian Explosion et le Death Shine Action se heurtèrent et firent reculer simultanément leurs deux expéditeurs. Parallèlement, au beau milieu de l'impact, un nuage de poussière se forma, tandis que la terre tremblait et que les lacs de lave semblaient sur le point d'entrer en éruption. Pourtant, aucun des deux combattants ne remarqua cette ambiance apocalyptique, tant ils étaient préoccupés par l'issue du combat, notamment Bosching :

"Quelle... Quelle attaque puissante ! Elle est d'ampleur égale à la Galaxian Explosion !... Il est certain que l'un de nous deux y succombera... Ou... Ou peut-être même que nous périrons tous les deux !..."

Le chevalier d'or frémit à cette hypothèse, puis se reprit aussitôt :

"Non !! Non, je ne puis me permettre de mourir maintenant ! J'ai l'occasion de vaincre ce Juge des Enfers et je ne la raterai pas !"

Bosching, tout en maintenant sa concentration, se prépara à intensifier sa cosmo-énergie, mais il prit alors conscience d'un événement fâcheux pour lui :

"Oh non !! Je... Je n'arrive plus à intensifier mon cosmos ! Comment est-ce possible ?..."

Mais le gardien de la troisième maison du Zodiaque n'était pas au bout de ses peines : il sentait que Minos prenait progressivement l'avantage, le faisait reculer peu à peu, et menaçait à tout moment de détourner la Galaxian Explosion dans les airs.

"Non !! laissa échapper Bosching. Je... Je perds peu à peu mes forces !..."

"C'est ce que j'ai cru remarquer moi aussi, chevalier..." lâcha subitement Minos.

"Comment... Comment as-tu pu réaliser pareil prodige ? Comment peux-tu résister à ma Galaxian Explosion ?"

Le spectre du Griffon sourit étrangement, puis répondit :

"Eh bien, chevalier, cette réponse... Je l'ai en face de moi !"

"Que dis-tu ?"

"Chevalier, il me semble que dans la cinquième prison, tu t'es retrouvé face à ton ancienne promise, n'est-ce pas ?"

Le chevalier des Gémeaux fulmina de rage, mais n'eut pas l'occasion de répondre, car son adversaire prit les devants :

"D'après ce que j'ai cru comprendre, rongé par les remords, tu n'as pas osé l'attaquer et l'as laissée te frapper à plusieurs reprises, t'affaiblissant peu à peu... Tu as été largement affaibli, chevalier des Gémeaux, suffisamment en tout cas pour que je domine ce combat !"

"Comment ?!"

"Oui, chevalier des Gémeaux... C'est ta faiblesse face à ton ancienne promise qui explique que tu n'arrives pas à me tenir tête en ce moment, même avec ta Galaxian Explosion !"

Un mauvais pressentiment gagna Bosching, qui lâcha, d'une voix à moitié étouffée :

"Alors... Cela voudrait dire que..."

"Comme je te l'ai dit, chevalier des Gémeaux, tu as laissé une partie importante de ta force à l'issue de ton combat contre le spectre de l'étoile céleste des tourments, ce qui t'a été préjudiciable par la suite ! Quelque part, je ne vais pas m'en plaindre..."

"Pourquoi donc ?"

"Ta Galaxian Explosion, chevalier des Gémeaux, m'a fort surpris par sa puissance... Cette technique est bel et bien capable de réduire en poussière les étoiles... J'irai même plus loin : si tu avais pu donner le meilleur de toi-même, nous aurions tous deux péri dans ce combat, victimes de nos techniques respectives ! Mais tu as eu tort de ne pas avoir réagi quand Marina des Lamia t'a porté des coups, chevalier, et c'est ce qui fera que la victoire sera à moi !"

"Jamais !! hurla le chevalier d'or d'un ton qui masquait mal sa peur. Je... Je vais peut-être mourir, mais... mais pas sans que tu ne m'accompagnes !"

Dans la foulée, il tenta de reprendre le dessus, mais constata rapidement qu'il ne parvenait pas à prendre l'avantage. Pis encore, il reculait de plus belle, tandis que le contrôle de la Galaxian Explosion lui échappait progressivement, à la grande satisfaction de Minos :

"Comme c'est dommage, chevalier... Tu aurais pu périr comme un chevalier sacré digne de ce nom, en emportant ton ennemi avec toi dans la mort, et au lieu de cela, tu vas mourir seul comme un chien !!"

A cet instant précis, Bosching se mit à gémir, car il sentait que sa propre attaque lui brûlait les mains, alors que le Death Shine Action avançait peu à peu vers lui. Le Juge des Enfers se mit à sourire de plus belle, puis cria, tout en intensifiant son cosmos :

"Chevalier des Gémeaux... L'AMOUR T'A PERDU !!!"

Avant que le spectre du Griffon n'ait fini de parler, le gardien de la troisième maison du Zodiaque vit avec horreur la Galaxian Explosion se mouvoir peu à peu à la verticale, avant de filer vers les airs. Dans la foulée, la vague brillante et ténébreuse qu'était le Death Shine Action fonça sur Bosching à la vitesse de la lumière et le frappa de plein fouet. L'infortuné chevalier d'or fut projeté plusieurs mètres en arrière, puis retomba brutalement sur le sol du huitième maleboge. L'ultime arcane de Minos avait provoqué des dommages sinistres : le plastron de son armure avait été perforé à plusieurs reprises et le chevalier lui-même avait encaissé plusieurs coups à la tête. L'air livide, les yeux tournés vers le plafond du Meikai, il songea, alors que son sang s'écoulait peu à peu de son corps :

"Marina... Pardonne-moi... Mon... Mon amour pour toi ne m'a pas permis de vaincre Minos, mais... mais a au contraire entraîné ma défaite... Je... Je ne me suis pas montré digne de mon devoir de chevalier sacré... Mon amour, je vais bientôt te rejoindre... Pardonne-moi..."

Bosching fut brutalement saisi de convulsions, mais parvint à se replonger dans ses pensées :

"Déesse Athéna... Pardonnez-moi d'avoir failli à mon devoir... Comme... Comme Néhémie me l'avait dit, je n'étais chevalier d'or que parce que je portais mon armure sur moi... Mes amis... Shion... Gautama... Et même toi, Eon... En fin de compte, tu faisais bien moins honte que moi à la chevalerie d'Athéna... Sauvez le genre humain et... et protégez Athéna !..."

Ce fut alors que le chevalier des Gémeaux fut saisi de spasmes une nouvelle fois. Il tenta d'articuler quelques mots, mais finit par s'étendre complètement au sol. Ses yeux se fermèrent et il ne bougea plus.

************

Le Meikai, près de la sortie de la deuxième vallée

Shion, que Carrie avait réconforté, avait traversé avec le spectre de la Reine Ecarlate la deuxième vallée, le bois où tous les suicidés erraient. Malgré l'effroi que leur avait inspiré la vision des âmes en peine, ils avaient su en faire abstraction et traverser facilement la deuxième vallée, d'autant qu'aucun Spectre n'était venu les importuner. Le chevalier du Bélier, qui venait d'apercevoir la sortie de ce lieu sinistre, dit à celle qui l'accompagnait :

"Carrie... C'est la sortie de la deuxième vallée, n'est-ce pas ?"

"Oui, Shion !"

Celui-ci prit la main de l'adolescente et commença à courir d'un bon pas, mais, à peine avaient-ils franchi la sortie du bois que le gardien de la première maison du Zodiaque se figea d'horreur, ce qui n'échappa pas à Carrie :

"Shion ? Que... Que t'arrive-t-il ?"

Le chevalier du Bélier répondit, en ayant le plus grand mal à cacher sa stupeur :

"Je... J'ai un mauvais pressentiment... Mon... Mon coeur est dans l'inquiétude, mais... mais je ne peux rien te dire de plus, tant que je n'en ai pas la certitude totale..."

L'adolescente n'eut aucun mal à deviner que Shion en savait bien plus qu'il n'en disait. Cependant, préférant ne pas accentuer le trouble du gardien de la première maison du Zodiaque, elle hocha la tête tout en disant :

"Je comprends, Shion..."

"Merci, Carrie... Il... Il nous faut repartir à présent..."

Cependant, l'impression de malaise ne quittait pas Shion, qui ne se rendait pas compte que Carrie lui pressait la main pour le réconforter, tant il était contrarié :

"Mon Dieu... C'est impossible... Un... Un chevalier d'or aurait-il succombé à son adversaire ?"

************

"Shion du Bélier avait beau songer à un chevalier d'or sans préciser son identité, au fond de son coeur, il avait pourtant le funeste pressentiment que l'impensable s'était produit : Bosching des Gémeaux, le protecteur d'Athéna le plus impitoyable qui soit, était tombé au combat."

John marqua une pause dans son récit, puis leva les yeux vers le révérend Trevor et vit que son ami avait été frappé de stupeur. Le jeune homme voulut poser une question au pasteur, mais celui-ci prit les devants :

"John... Je... Je n'arrive toujours pas à y croire... Le chevalier des Gémeaux... Il a donc été vaincu..."

Trevor toussota brièvement, avant de reprendre :

"A présent, je réalise à quel point les trois Juges des Enfers étaient redoutables... Carrie avait fait face à douze adversaires, mais n'en avait éliminé que trois en dépit de sa puissance, alors que le Juge Minos..."

Trop bouleversé pour continuer, Trevor se tut, ce dont profita John pour reprendre la parole :

"Je comprends ce que vous voulez dire, révérend... Effectivement, si l'on mesure les puissances combinées des trois victimes de Carrie, elles étaient inférieures à celles réunies du chevalier des Gémeaux et du chevalier de la Coupe... Et si Carrie avait su profiter de la peur qu'elle inspirait pour vaincre trois chevaliers, Minos, en revanche, avait compté sur sa seule puissance pour venir à bout de ses ennemis... Et le chevalier du Bélier était loin d'être le seul à avoir ce mauvais pressentiment..."

************

Le palais du Grand Pope5/i]

"Comment ?!"

L'esprit du Grand Pope venait d'être traversé par un éclair foudroyant, lui signalant un mauvais présage. Le chef des chevaliers sacrés, horrifié, serra nerveusement les poignées de son trône tout en se disant :

[i]"Non... Je... J'ai senti qu'un cosmos très puissant venait de s'éteindre... Et ce n'est pas la première, ni la deuxième fois que j'ai cette impression... Cela voudrait donc dire qu'un troisième chevalier d'or a péri et... et ce serait..."


"Grand Pope !!"

Le vieil homme fut sorti de ses pensées par la venue des gardes qui surveillaient son palais, une vision qui ne fit qu'accroître son anxiété :

"Mon Dieu... J'avais oublié l'Horloge du Zodiaque... La flamme du Sagittaire s'est éteinte à son tour... Mon Dieu, faites que les chevaliers sacrés reviennent du Meikai dans moins de trois heures..."

************

Le huitième maleboge

Minos avait un genou à terre et se trouvait à quelques mètres de l'endroit où Bosching avait rendu l'âme. Le Juge des Enfers haleta durant quelques secondes, puis se releva et reprit ses esprits :

"J'ai réussi à vaincre le chevalier des Gémeaux, mais j'aurais pu y rester, moi aussi ! Je dois une fière chandelle au spectre de l'étoile céleste des tourments, même si elle a amplement mérité son châtiment !!"

Minos commença à se retourner, mais se dit dans la foulée :

"J'allais oublier... J'ai beau avoir vaincu un chevalier d'or, ce n'est pas une raison pour me laisser griser !"

D'un pas tranquille, il s'avança vers le cadavre du chevalier des Gémeaux, le regarda d'un air méprisant, puis leva sa main au-dessus de son cou et, en un éclair, trancha la tête du gardien de la troisième maison du Zodiaque. Le spectre du Griffon prit son macabre trophée par les cheveux, puis, d'un ton enthousiaste :

"Sa majesté Hadès sera ravie... Quelque part, cela me console aussi de l'échec de la Guerre sainte précédente, face à ce maudit chevalier d'or qui disait être le plus fidèle serviteur d'Athéna... Mais si le chevalier des Gémeaux était vraiment le plus fort d'entre tous, je ne devrais avoir aucun mal à ramener les têtes des autres chevaliers d'or qui ont osé souiller de leurs empreintes le Meikai !"

Le sourire de Minos s'était élargi vers la fin de sa phrase. Après quoi, le Juge des Enfers s'éloigna du cadavre décapité de Bosching des Gémeaux...

************

La Toloméa

Hadès avait agi promptement. Après avoir surpris Eon et Emma, il les avait emmenées, ainsi que Lévi, dans la Toloméa, où Moloch était censé les attendre. Les trois chevaliers reposaient depuis sur des bancs de pierre, semblables à celui où s'était trouvée Carrie. Bien que le chevalier de la Licorne ait été sévèrement atteint par le God's Dead de Tamsin de la Succube, il fut le premier à émerger lentement de sa torpeur, tout en balbutiant des bribes de phrases plus ou moins cohérentes :

"Mon Dieu... Athéna... J'ai cru mourir... Je ne me souviens plus... Où... Où suis-je ?... MON DIEU !!"

Le chevalier de la Licorne venait de tomber nez à nez avec Moloch, dont le visage était couvert par sa cape noire. Il fut tellement choqué par cette soudaine apparition qu'il en tomba à la renverse. Tout ce fracas finit par réveiller à leur tour Eon et Emma :

"Que... Que s'est-il passé ?"laissa échapper le chevalier des Poissons.

"Eon... Nous... Nous sommes..."

Le chevalier de la Colombe s'interrompit subitement car elle venait de croiser le regard de l'âme damnée d'Hadès. Moloch sourit de ses dents saillantes, puis découvrit son visage. Son aspect avait beau être celui d'un humain, il ne rassura pas Lévi pour autant :

"Miséricorde... Nous... Nous sommes donc prisonniers..."

"Prisonniers5/i] n'est pas le terme qui sied à votre situation, chevaliers d'Athéna ; il serait plus juste de dire que vous avez été [i]invités !"

Eon, qui se rappela des circonstances dans lesquelles elle et les deux chevaliers de bronze avaient échoué dans ce lieu sombre, demanda :

"Si je comprends bien, tu es Hadès, n'est-ce pas ?"

Le vieil homme secoua la tête :

"Nullement. Je ne suis que l'humble serviteur de sa majesté... Mon nom est Moloch !"

"Moloch ?" lâchèrent en choeur les trois chevaliers.

Tout de suite après, Eon se souvint qu'elle avait déjà entendu ce nom :

"Attends... J'ai déjà entendu ce nom... Oui, c'était quand Carrie nous avait raconté son histoire, elle nous avait dit qu'elle avait été recueillie par un certain Moloch !"

Ignorant tout des états d'âme de la gardienne de la douzième maison du Zodiaque, l'âme damnée du sombre monarque fit en secouant la tête :

"Mon nom vous semble moins notoire que celui de sa majesté... Peu importe..."

Ce fut alors que Lévi lâcha :

"Sache, serviteur du Mal, que tu es seul et que nous sommes trois chevaliers d'Athéna ! Tu ferais mieux de te rendre !"

A ces mots, le sourire de Moloch s'élargit, puis il répliqua :

"Les apparences sont souvent trompeuses, chevalier d'Athéna... Si cela ne tenait qu'à moi, je pourrais, grâce aux pouvoirs que m'a donnés sa majesté Hadès, disposer de vous trois... Vous n'êtes pas les mieux placés pour imposer vos conditions..."

Outré, le chevalier de la Licorne voulut protester, mais le vieil homme fut plus rapide :

"Ceci étant dit, rassurez-vous, je ne suis pas venu ici pour procéder à votre exécution ; seule sa majesté Hadès a droit de vie et de mort en ces lieux... Plus simplement, sa majesté m'a donné l'ordre de vous conduire jusqu'à elle !"

"Comment ?!"laissa échapper une Emma aussi stupéfaite que son amante.

"Vous m'avez bien entendu. Vous n'aurez pas à marcher longtemps ; le chemin séparant la Toloméa de la Giudecca est fort court... Maintenant, suivez-moi !"

Eon souffla à son amante :

"Obéissons-lui... C'est là l'occasion de faire face à l'Empereur des Ténèbres !"

Emma hocha la tête, tandis que Lévi, qui avait pu entendre ce qu'avait dit le chevalier des Poissons au chevalier de la Colombe, se résigna à suivre le mouvement. Tout ce petit monde, avec Moloch en tête, quitta promptement la Toloméa et marcha durant plusieurs minutes, jusqu'à ce que l'âme damnée du Dieu des Enfers s'écriât :

"Majesté Hadès, voici les chevaliers que vous teniez à voir !!"

"Je te remercie, Moloch. Place-toi près des tentures à présent."

Moloch inclina la tête, puis, se tournant vers Lévi :

"Chevalier, plutôt que d'être aussi intimidé, tu devrais considérer que c'est un immense honneur que d'être reçu à la cour de l'Empereur des Ténèbres !"

Il posa alors une main sur l'épaule du chevalier de bronze, mais celui-ci recula promptement :

"Quelles mains glaciales... On dirait qu'elles n'ont plus d'âme en elles..."songea-t-il.

De son côté, Eon pensa :

"Nous venons d'entendre la voix d'Hadès... Une voix grave et froide... Je n'en attendais pas moins de l'Empereur des Ténèbres !"

Ce fut alors qu'Hadès reprit la parole :

"Chevaliers d'Athéna, vous vous trouvez à présent dans la Giudecca, la quatrième sphère des Enfers ! Et celui qui vous parle n'est autre que la seule divinité qui mérite le nom de Dieu : Hadès, l'Empereur des Ténèbres !!"

Eon et Emma frissonnaient, aussi bien en raison du ton qu'avait employé le dieu des Enfers qu'à cause de l'ambiance morbide de la Giudcca. Cependant, le chevalier des Poissons refusa de se laisser déstabiliser et rétorqua :

"Et à quoi devons-nous d'avoir été entraînés ici ?"

"Comme vous vous en êtes certainement doutés, vous le devez à moi. En ce qui concerne mes motifs, je vous en ferai part quand je le jugerai bon."

Emma répliqua, d'un ton hardi :

"En attendant, Hadès, tu ferais bien de ne plus te cacher derrière tes rideaux et de te montrer à découvert, surtout devant des femmes !"

Quelques secondes silencieuses s'écoulèrent, puis l'Empereur des Ténèbres répliqua :

"Tu es bien hardie de te considérer comme femme, vu ce que tu fais avec ce chevalier d'or (le chevalier de la Colombe et son amante froncèrent les sourcils de rage)... Ceci étant... Puisque tu y tiens..."

En un éclair, les tentures de la Giudecca s'ouvrirent comme par magie et Hadès apparut au grand jour. Dès qu'Eon, Emma et Lévi eurent vu son visage, ils poussèrent un cri d'effroi et d'horreur :

"JOHN ?!"



















Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada