Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

"Descendez, descendez, lamentables victimes,
Descendez le chemin de l'enfer éternel !
Plongez au plus profond du gouffre, où tous les crimes,
Flagellés par un vent qui ne vient pas du ciel,

Bouillonnent pêle-mêle avec un bruit d'orage,
Ombres folles, courez au but de vos désirs ;
Jamais vous ne pourrez assouvir votre rage,
Et votre châtiment naîtra de vos plaisirs."


(Charles Baudelaire, Femmes damnées, in Les Fleurs du Mal, Epaves, poème III, 1866)

************

Les Cinq Pics, dans l'Empire du Milieu

Motta, surpris, vit Philoctète foncer sur lui et le spectre de la Harpie, impuissant, reçut un violent coup de poing dans l'abdomen qui manqua de lui couper le souffle. Après quelques secondes de semi-inconscience, il se remit sur ses deux pieds et s'adressa au chevalier d'or en ces termes :

"Tu te débrouilles plutôt bien, chevalier du Sagittaire... Mais ton coup de poing ne va pas déterminer l'issue du combat, surtout si tu dois m'affronter, moi, Motta, l'un des plus puissants serviteurs de sa majesté Hadès !"

"Si tu es aussi puissant que tu le dis, répliqua Philoctète, montre-moi ce que tu sais faire !"

Motta haussa les épaules, puis répondit :

Alors... Qu'il en soit ainsi !"

Le spectre de l'étoile céleste de la lamentation fonça à son tour sur le gardien de la neuvième maison du Zodiaque mais, au moment où il pensait avoir frappé ce dernier à la mâchoire, ce dernier disparut comme par magie, à la grande surprise de Motta :

"Comment ?! Où... Où est-il passé..."

"Au-dessus de toi, Motta !"

Le spectre de la Harpie leva les yeux au ciel et eut la surprise de voir Philoctète à six mètres au-dessus de sa tête, qui semblait voler comme un oiseau. Motta fut brièvement étonné par ce prodige avant de comprendre :

"Je vois... Ce sont les ailes de ton armure d'or qui t'ont sauvé, chevalier... Très bien, je vais devoir employer les grands moyens !..."

Soudain, le chevalier du Sagittaire tendit son poing en avant, tout en fonçant vers son adversaire, et ce dernier vit s'abattre sur lui plusieurs dizaines de coups portés à la vitesse de la lumière. Motta hurla de douleur l'espace de quelques instants, puis les deux derniers coups qui lui avaient été portés en pleine poitrine l'expédièrent plusieurs mètres en arrière, contre quelques bambous qui se trouvaient dans les environs. Il demeura inconscient durant une dizaine de secondes, avant de penser à ce combat qui tournait nettement en sa défaveur :

"Ce... Ce chevalier est vraiment incroyable... Quand je pense que j'avais pourtant réussi à vaincre ce chevalier d'argent, dont on disait qu'il était l'égal des chevaliers d'or... Me serais-je surestimé ?..."

Quelques secondes s'écoulèrent, puis le spectre de la Harpie se reprit brutalement et songea :

"Non, je ne puis me laisser abattre ! Je suis l'un des serviteurs les plus dévoués de sa majesté Hadès, je me bats pour qu'Utopia naisse sur Terre ! Je n'ai pas le droit d'abandonner maintenant !"

Il se releva donc aussitôt, puis croisa le regard de Philoctète, qui lui dit :

"Tu es plus résistant que je ne le pensais... Mais d'autre part, j'ai l'impression de t'avoir quelque peu surestimé ; tu as vaincu Véga, mon disciple, mais tu ne fais pas le poids contre moi..."

Motta répliqua aussitôt :

"Tu ferais bien de prendre garde à ce que tu viens de dire, chevalier du Sagittaire... Tu es fort puissant, je le reconnais, mais je ne t'ai pas encore montré ma vraie puissance !"

Il s'arc-bouta alors sur ses genoux, serra les poings, et se mit à concentrer sa cosmo-énergie. Philoctète observa son adversaire un court instant, puis se décida à l'imiter, avant de lâcher :

"Effectivement, Motta, tu sembles bien cacher ton jeu... Mais moi non plus, je n'ai pas encore tout donné !"

Aussitôt, le gardien de la neuvième maison du Zodiaque sauta dans les airs, puis déploya ses ailes, avant de tendre le poing :

"Prends ça, Motta !..."

Il fut alors brutalement interrompu dans son élan par une vive douleur à l'abdomen. Philoctète regarda devant lui et eut la surprise de voir son adversaire dans les airs :

"Comment ?!..."

Motta ne lui laissa pas le temps de se remettre de sa surprise et lui envoya un violent coup de poing au menton. Le chevalier du Sagittaire tomba lourdement au sol, tandis que le spectre de la Harpie regagnait à son tour la terre ferme. Il sourit d'un air narquois au chevalier d'or à demi-inconscient, puis lui dit :

"Au cas où tu l'aurais oublié, chevalier du Sagittaire, mon surplis possède lui aussi des ailes ! Tout comme toi, grâce à elles et ma cosmo-énergie, je puis me mouvoir dans les airs ! Pas aussi bien que toi, peut-être, mais je le puis néanmoins..."

Philoctète, entre-temps, s'était relevé lentement. L'air soucieux, il se mit à penser :

"Il est très surprenant... Et j'ai l'impression qu'il me réserve encore beaucoup de surprises... Mais, aussi fort qu'il soit, je ne peux me permettre de me faire vaincre !"

Dans la seconde qui suivit, le chevalier du Sagittaire intensifia sa cosmo-énergie plus fortement que d'ordinaire, de sorte que ses ailes d'or se mirent à battre, un spectacle qui amusa plutôt Motta :

"Je ne savais pas que tu avais des dons d'illusionniste, chevalier... Mais en ce qui me concerne, je ne suis pas disposé à m'amuser !"

Le spectre de la Harpie leva alors ses bras en l'air, tandis qu'un halo pourpre émergea autour de lui, puis cria :

"BIRDWOMEN CLAWS !!"

Mais aussitôt, Philoctète répliqua :

"ATOMIC THUNDERBOLT !!"

************

Le royaume de Skygard

Mona, recroquevillée sur elle-même et toute tremblante, voyait arriver à pas feutrés cinq lions la gueule grande ouverte. En dépit des larmes de terreur qui commençaient à couler sur ses joues, elle parvint à demander à Daniel :

"Chevalier du Lion... Que... Que se passe-t-il ?"

"Mona, le Lion's Judgement est une technique inspirée de l'épreuve qu'endura mon ancêtre éponyme, Daniel, sauvé de la fosse aux lions par l'ange de Dieu ! Cette épreuve permet d'évaluer la part de vice de mon adversaire, par le biais des lions dont les gueules avaient été closes par l'ange de Dieu. Mon adversaire précédent, Mafuta du Guépard, qui servait Hadès dans l'espoir aveugle de se venger de ceux qui l'avaient réduit avec sa famille en esclavage, a subi lui aussi le Lion's Judgement et a été sévèrement blessé par les lions qui furent ses juges ! Et c'est désormais ton tour d'affronter cette épreuve, Mona!"répondit le gardien de la cinquième maison du Zodiaque sur un ton impétueux.

"Non..."laissa échapper un spectre de la Sorcière presque aussi pâle que la mort.

"Malheureusement pour toi, Mona, ce n'est pas une illusion, mais bien la réalité... Si les lions jugent que tu incarnes le Mal, comme ils l'ont fait pour Mafuta, tu seras la proie de leurs crocs et de leurs griffes !"

A ces mots, le visage de l'adolescente grimaça de terreur, puis elle laissa échapper d'une voix tremblotante :

"Monstres... Vous... Vous êtes des monstres, chevaliers d'Athéna... D'abord ce venin maléfique et... et maintenant ces bêtes sauvages... Vous êtes des monstres !!"

"Non, spectre d'Hadès, répliqua froidement Diomède... Nous ne faisons que laisser la volonté divine rendre la justice... Par ailleurs, étant donné que tu as subi quatorze des quinze piqûres du Scarlet Needle, je ne comprends nullement pourquoi tu es indignée par ce qui va t'arriver : peu à peu, tu perds l'usage de tes cinq sens, aussi tu ne devrais rien sentir quand les crocs et les griffes des lions s'abattront sur ta chair ensanglantée..."

Mais malgré les paroles du chevalier du Scorpion, Mona parvenait à entendre les grognements des lions qui n'étaient plus très loin d'elle. Serrant nerveusement ses poings couverts d'hémoglobine poisseuse, elle baissa la tête et se mit à penser :

"Tamsin... Si... Si seulement tu savais ce que j'endure par la faute de ces monstres que sont les chevaliers d'Athéna... Quand... Quand je pense que je n'ai pas pu te parler quand nous nous sommes retrouvées dans les rangs de l'armée de l'Empereur des Ténèbres... Je... Je ne pourrai donc plus jamais te revoir... Tamsin..."

Mais le spectre de l'étoile céleste de l'illusion fut brutalement interrompue dans ses pensées par deux rugissements bruyants. Elle jeta des coups d'oeil sur ses côtés et vit avec horreur que les cinq lions n'étaient plus qu'à deux mètres d'elle. Ses nerfs, déjà mis à rude épreuve, finirent par lâcher pour de bon ; elle se replia sur elle-même, prit sa tête entre ses mains ensanglantées, et se mit à sangloter nerveusement et à gémir :

"Non... Pitié... Pitié... Allez-vous en... Je... Je vous en supplie... Ne me faites pas de mal !!"

Daniel, qui contemplait froidement ce spectacle macabre avec Diomède, dit à la jeune fille :

"C'est inutile, Mona... Les lions vont bientôt rendre leur jugement et mettre un terme à ton existence... Profite du peu de temps qu'il te reste pour prier et te repentir d'avoir servi l'Empereur des Ténèbres !!"

L'adolescente, écrasée par la terreur et le chagrin, n'entendit pas les paroles du chevalier d'or ; à moitié étendue au sol, elle continuait d'implorer d'une voix gémissante :

"Pitié... Ne me faites pas de mal... Pitié..."

Ce fut alors que la horde de lions ne fut plus qu'à un demi-mètre du spectre de la Sorcière. Daniel, le regard grave, lâcha alors :

"Adieu, Mona."

"Adieu."répéta Diomède sur le même ton.

A cet instant, le visage sanglant et larmoyant de la jeune fille était en face de la gueule de l'un des lions. Tremblant de plus belle, elle gémit :

"Non !! Ne me faites pas de mal !!..."

Elle s'interrompit brusquement, frappée de stupeur : le félin s'était approché d'elle et ronronnait désormais contre sa poitrine à la manière d'un chaton, comme s'il voulait soulager sa souffrance. Cependant, la stupeur du spectre de l'étoile céleste de l'illusion était bien moindre en comparaison de celle des deux chevaliers d'or, notamment de Daniel :

"Mais je rêve ou quoi ?!"

Mais le gardien de la cinquième maison du Zodiaque n'était pas au bout de ses surprises ; dans la foulée, les quatre autres lions se mirent à lécher le sang qui s'écoulait des piqûres du Scarlet Needle, tandis que le premier lion s'était mis à lécher le visage couvert de larmes de Mona. Diomède, abasourdi, se mit à balbutier :

"Ce... C'est impossible ! Ils... Ils ne lui font aucun mal, au contraire, ils... ils semblent vouloir la consoler !"

"Même... Même avec Daniel, ils ne se sont pas montrés aussi tendres, étant donné que c'était l'ange de Dieu qui était venu fermer leurs gueules !"

"Mais qu'est-ce que ça veut dire, à la fin ?"lâcha un chevalier du Scorpion fortement perturbé.

"Cela ne veut quand même pas dire que c'est nous qui sommes dans l'erreur !?"s'insurgea à moitié son frère d'armes.

Daniel se mit alors à penser dans la seconde suivante :

"Non, c'est impossible... Lorsque j'ai fait usage du Lion's Judgement contre Mafuta, les lions n'ont pas hésité à s'attaquer à lui... Mais envers Mona, ils se montrent doux et affectueux ! Je n'y comprends plus rien !"

De son côté, Mona retrouvait peu à peu le sourire, elle souriait, voire riait sous l'effet chatouilleux des coups de langue de l'un des lions. Finalement une minute après que les félins l'aient consolée, ils disparurent, ainsi que la fosse sanglante et les trois adversaires se retrouvèrent au coeur de la plaine skygardienne. Le spectre de la Sorcière était toujours blessée et affaiblie, mais semblait plus joyeuse ; elle s'adressa aux chevaliers d'or en souriant :

"Eh bien, chevaliers... Qu'en dites-vous ? Contrairement à ce que vos balivernes laissaient entendre, je ne suis pas la servante du Mal, vu l'affection que m'ont portée ces lions !"

Tandis que Daniel était de plus en plus pertubé, Diomède répliqua avec virulence :

"Pour autant que je sache, les lions ne nous ont fait aucun mal ! Autrement dit, cela revient au même, spectre d'Hadès ! Nous n'avons nullement besoin du jugement de ces lions pour savoir que tu incarnes le Mal !"

Mona sourit d'aise, puis répondit :

"Ta colère cache bien mal tes doutes, chevalier du Scorpion... Peu importe... Je vais à nouveau intensifier ma cosmo-énergie et déclencher le Killing Curse contre vous deux ! Ainsi, j'aurai éliminé deux chevaliers d'or et fait honneur à mon rang de guerrière au service de sa majesté Hadès !"

"Ne parle pas trop vite ! rétorqua le gardien de la huitième maison du Zodiaque ! Tu as subi déjà quatorze coups du Scarlet Needle, il me reste encore à porter le quinzième, Antarès ! Ce coup se loge dans le coeur de mon adversaire, causant sa mort instantanée ! Tu périras avant d'avoir fait usage de tes sortilèges maléfiques, spectre d'Hadès !"

Diomède et Mona se mirent à intensifier leurs cosmos, sous le regard impuissant d'un Daniel encore perturbé par ce qu'il venait de voir...

************

John s'interrompit dans son récit, le temps de voir le visage de Trevor, qui semblait encore plus stupéfait que lorsque le jeune homme lui avait raconté le passage où le Unicorn Purification s'était retourné contre Lévi de la Licorne. Abasourdi, le pasteur se mit à balbutier :

"John... C'est... C'est incroyable... et... et c'est insensé ! Cette pécheresse aurait... aurait dû être dévorée sans merci par ces félins..."

"Pour paraphraser Minos du Griffon après qu'il eût résisté à l'attaque mentale du chevalier des Gémeaux, le mot-clé de votre phrase, révérend, est ... Parfois, il arrive des choses qui échappent à la logique, mais qui sont bien réelles... Moi-même, je me demande pourquoi les lions n'ont pas fait de mal à un sbire de l'Empereur des Ténèbres, mais je n'ai toujours pas trouvé la réponse..."

John laissa échapper un soupir qui traduisait ses interrogations, puis décida de reprendre son récit de la guerre sainte.

************

La troisième vallée

Eon et Emma, interloquées, voyaient arriver devant eux une vague pourpre qui avait émergé des mains de Tamsin. La vague ne mit guère de temps à entourer les deux amantes, qui s'interrogèrent rapidement :

"Eon... Que se passe-t-il ?"

"Je... Je n'en sais pas plus que toi, Emma... AAAH !!!"

"AAAH !!!"

Une violente douleur venait de saisir les deux chevaliers dans leurs chairs, une douleur qu'elles estimaient semblable à celle qu'avait éprouvée Lévi sous l'influence de God's dead. Tamsin, l'air inflexible, laissa échapper :

"A vous entendre crier, il me semble que vous vous êtes laissées aller à l'oeuvre de chair plus d'une fois et fort intensément... Je vous envie un peu, chevaliers..."

"Tamsin... De... De quoi s'agit-il ?"demanda le chevalier des Poissons en dépit de sa douleur.

"Il s'agit du Darkness Desire, ma technique secrète... Cette technique a pour principe de réveiller les désirs charnels de sa cible et de les exacerber jusqu'à leur paroxysme... Mais à la différence de ce que que la cible a ressenti en goûtant à la chair, elle éprouve une douleur aussi considérable, et même plus que son plaisir passé ! Autrement dit, chevaliers, vu ce que vous avez fait, vous risquez fort de souffrir atrocement pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que vous finissiez par imploser..."

"Monstre !!"cria Emma.

"Je n'y suis pour rien, c'est vous qui m'avez forcé la main après avoir détruit mon violoncelle, répliqua le spectre de l'étoile céleste du contrôle. Il n'empêche, quelle ironie ; vous allez mourir dans la prison où sont condamnés ceux qui ont sombré dans le plaisir et la débauche..."

L'adolescente se tut aussitôt et contempla froidement la souffrance de ses deux adversaires. Ces dernières se tordaient de douleur, sentant que leurs entrailles pouvaient exploser tôt ou tard. A cette seule pensée, le sang d'Eon ne fit qu'un tour et la jeune femme parvint à murmurer à son amante :

"Emma !..."

"Eon ?..."

"Nous... Nous ne pouvons pas mourir comme ça maintenant ! Athéna... Athéna a besoin de nous et... et nous devons retrouver nos amis égarés dans... dans le Meikai ! Il faut résister à l'emprise du Darkness Desire !"

"Mais, Eon, comment pourrions-nous faire ? Je... Je revois toutes les images des moments où nous nous sommes données l'une à l'autre et... et cela accroît encore plus ma souffrance !..."

"Justement, Emma... Il... Il faut battre Tamsin avec ses propres armes !... Prends... Prends ma main et intensifions nos cosmo-énergies afin de pouvoir inverser le mouvement !"

"Eon..."

Le chevalier de la Colombe saisit instantanément la main de son amante, qui la pressa fortement contre elle. Tamsin ne put alors s'empêcher de sourire narquoisement :

"Quel charmant spectacle... Vous allez mourir main dans la main..."

"Non, Tamsin, rétorqua Eon... Nous allons te vaincre main dans la main !"

"Quelle idiotie... La douleur t'égare, chevalier des Poissons... Comment ?!"

A cet instant précis, sous les yeux ébahis du spectre de la Succube, une cosmo-énergie très puissante rayonnait autour d'Eon et d'Emma. Les deux amantes revivaient intérieurement les nuits où elles s'étaient abandonnées au plaisir charnel, mais, loin d'accroître leur douleur, cela l'atténuait peu à peu et intensifiait même leur puissance. Tamsin commençait à se poser des questions au sujet d'un tel revirement quand tout à coup, elle sentit que le halo pourpre qui couvrait ses adversaires avait tout à fait disparu. L'adolescente, plus stupéfaite que jamais, gémit presque :

"Quoi ?! Comment avez-vous pu vaincre le Darkness Desire ?!"

Ce fut Emma qui répondit au spectre de l'étoile céleste du contrôle :

"Nous nous aimons, Tamsin !! C'est la force de notre amour qui nous a permis de résister à ton attaque, et même d'inverser sa logique ! Nous revoyions bien les moments où nous n'avons fait plus qu'une, mais cela nous a redonné de la puissance, afin de briser ta technique !"

La bouche de Tamsin forma alors un "o" bien rond, tant elle ne pouvait croire à son échec. Eon n'y prit pas garde et lui lança :

"Tamsin, tu as beau ne pas vouloir croire à ce qu'Emma t'a dit, c'est bien de la vérité dont il s'agit ! Nous nous aimons, et c'est ce qui nous sépare de toi, qui as joué avec les sentiments de Mona !"

"Ne... Ne dites pas de bêtises, chevaliers... Vous avez peut-être échappé au Darkness Desire une fois, mais il est probable que la seconde fois vous soit fatale !"

La jeune fille intensifia alors sa cosmo-énergie à nouveau, ce qu'Emma ne comprit nullement :

"Tamsin... Tu... Tu ne vas quand même pas..."

"Je suis légèrement obstinée, chevalier, c'est l'un de mes principaux défauts... Toi et ton amante, vous ne comprenez pas pourquoi j'ai agi de la sorte avec Mona, moi, je ne comprends nullement pourquoi vous vous imaginez que votre amour vous sauvera... Vous ne me laissez pas le choix, je vais donc de nouveau déclencher le Darkness Desire et vous envoyer dans l'autre monde."

Aussitôt, Eon répliqua :

"Toi non plus, tu ne me laisses pas le choix, Tamsin."

Le chevalier des Poissons leva alors sa main gauche en l'air et y fit apparaître une rose blanche qui n'échappa pas au spectre de la Succube :

"Chevalier des Poissons... Cette rose, c'est..."

"... la Bloody Rose, dont j'ai fait usage pour vaincre Faarooq de la Mandragore, poursuivit Eon. Dès que je l'aurai lancée, elle te percera le coeur et pompera tout ton sang jusqu'à ce que tu trépasses... Réfléchis donc avant de déclencher le Darkness Desire, ou tu y laisseras ta vie !"

Tamsin, dont le visage commençait à être gagné par un certain trouble, répondit en balbutiant :

"Arrête... Ne... Ne te moque pas de moi... Tu... Tu sais aussi bien que moi que vous... vous n'allez pas tarder à périr toutes les deux..."

"Si tu en étais certaine, Tamsin, tu n'aurais pas aussi peur..."répliqua le chevalier des Poissons.

Le spectre de l'étoile céleste du contrôle déglutit promptement, avant de répondre :

"Je... Je suis très sérieuse, chevalier... D'ailleurs, ma... ma cosmo-énergie vient d'atteindre son plus haut point... L'heure est donc venue pour vous de rendre l'âme !!"

Tamsin prit alors son inspiration, puis étendit les bras et cria :

"DARKNESS DESIRE !!"

Eon répliqua presque en même temps :

"BLOODY ROSE !!"

Les deux attaques partirent alors vers leurs cibles respectives... pour s'arrêter trois secondes après.

************

Le huitième maleboge

Bosching, dont la nervosité augmentait peu à peu, voyait Minos intensifier son cosmos. Le regard narquois du Juge des Enfers n'arrangea pas l'appréhension du chevalier des Gémeaux, qui se mit à penser :

"Il est vraiment très puissant... Et à le voir ainsi, j'ai l'impression qu'il prépare quelque chose de dangereux à mon égard... Pourtant, j'hésite à déclencher immédiatement la Galaxian Explosion contre lui ; il pourrait en réchapper et je ne saurais plus quoi faire... Je dois d'abord m'arranger pour l'affaiblir !"

Aussitôt, il se mit à intensifier son cosmos à son tour, chose qui n'alarma nullement Minos. Quelques secondes s'écoulèrent, puis Bosching cria :

"Prends ça, Minos !!"

Une multitude de coups de poings s'abattirent sur le spectre du Griffon, mais ce dernier sourit brièvement, puis déplaça ses mains à une vitesse qu'un simple mortel n'aurait pu suivre. Le gardien de la troisième maison du Zodiaque redoubla d'efforts, mais aucun de ses coups n'atteignait son adversaire. Finalement, au bout de dix secondes, les deux guerriers achevèrent leur escarmouche stérile, puis Bosching, légèrement essoufflé, lâcha :

"Tu... Tu as pu... Impossible..."

"Pourtant, chevalier, je suis bien parvenu à bloquer tous tes coups de poing les uns après les autres..."

"Mais... Mais tous étaient pourtant portés à la vitesse de la lumière !!..."

"Crois-tu vraiment que vous autres chevaliers d'or êtes vraiment les seuls humains à pouvoir vous déplacer à une telle vitesse ?... Eh bien, chevalier des Gémeaux, permets-moi de te tirer d'erreur : les trois Juges des Enfers, dont je fais partie, en sont également capables !"

"Non !!"cria un Bosching à moitié désespéré.

Minos secoua la tête, avant de reprendre :

"Amère vérité vaut mieux que pieux mensonge, chevalier des Gémeaux... J'espère que tu as fini par comprendre, si ce n'est déjà fait, que tu as trouvé un adversaire à ta hauteur, et même bien plus puissant que toi !"

Le gardien de la troisième maison du Zodiaque se mit à serrer les poings de rage, puis intensifia de nouveau sa cosmo-énergie, mais Minos semblait indifférent devant un tel spectacle :

"Tes chevilles tremblent, ta mâchoire se crispe, et tes poings font ces deux choses en même temps... La peur de la défaite te gagne, chevalier des Gémeaux, je le vois bien !"

"TAIS-TOI !! fulmina un Bosching plus courroucé que jamais. Minos, tu vas payer pour ton arrogance ! Prends ça !!"

Il se jeta alors sur le spectre de l'étoile céleste de la valeur, mais ce dernier ne s'alarma pas, et semblait même ravi :

"Imbécile, dit-il tout en se déplaçant sur les côtés... Tu t'énerves tellement que cette fois-ci, tous tes coups ne sont pas à la vitesse de la lumière... Il y en a donc que je puis esquiver aisément... pour mieux te frapper !!"

Joignant aussitôt les gestes aux mots, le Juge des Enfers asséna deux violents coups de poing à l'estomac du chevalier des Gémeaux, avant de le frapper d'un coup de pied au visage qui l'envoya au tapis. Bosching, la lèvre inférieure à demi-fendue, avait le souffle coupé et tout juste la force de penser :

"Il est incroyable... Tellement fort que j'en viens à perdre mon calme, à ne compter que sur ma force brute... mais cela me fait perdre de la vitesse ! Je... Je devrais pourtant garder mon sang-froid, comme le fait si bien Christian et comme me l'avait dit Néhémie quand je combattais Marina, mais la puissance de Minos m'en empêche... Vais-je... Vais-je vraiment perdre ce combat ?"

Puis, deux secondes après, le gardien de la troisième maison du Zodiaque sombra dans l'inconscience. Minos, qui s'en était aperçu, tapa du pied et cria :

"Que t'arrive-t-il, chevalier des Gémeaux ? Relève-toi ! Notre combat n'est pas terminé !"

Il attendit une dizaine de secondes, mais Bosching ne se releva pas. Le spectre du Griffon soupira :

"Il fait peine à voir... Il prétend être le chevalier d'Athéna le plus puissant, mais il est presque aussi manipulable qu'un pantin !..."

Minos écarquilla soudainement les yeux, puis un large sourire se dessina sur son visage et il se dit :

"Oui... Très bien... Autant saisir cette occasion et faire en sorte qu'il rende l'âme !!"

Le Juge des Enfers croisa alors ses bras et un halo pourpre le recouvrit entièrement. Il dirigea ensuite ses deux mains vers Bosching, toujours inconscient, et accrut peu à peu sa cosmo-énergie. Il resta dans cette position durant quelques secondes, jusqu'à ce que le chevalier d'or fût recouvert du même halo que son adversaire. Bosching commença alors à quitter le sol et à flotter nonchalamment dans les airs...

************

L'Empire du Milieu

Motta et Philoctète avaient déclenché respectivement le Birdwomen Claws et le Atomic Thunderbolt, de sorte qu'il était possible de voir des vagues d'énergie mauves et dorées illuminer le lieu de leur affrontement. Ces étranges illuminations durèrent durant presque dix secondes, car les deux combattants s'efforçaient tant bien que mal de porter un coup tout en esquivant ceux de leur adversaire. Finalement, le chevalier du Sagittaire, qui était déterminé à vaincre le spectre qui avait tué son disciple, redoubla d'efforts et trois boules d'énergie frappèrent Motta en pleine poitrine et à la tête. Le spectre de l'étoile céleste de la lamentation tomba alors, tête la première dans une forêt de bambous, sous l'oeil indifférent du gardien de la neuvième maison du Zodiaque, qui lança à son adversaire :

"J'espère que tu as compris quelle était la vraie puissance des chevaliers d'or... Tu es peut-être un serviteur dévoué de l'Empereur des Ténèbres, mais tu ne peux atteindre la vitesse de la lumière !..."

Tout à coup, Philoctète s'interrompit subitement, car il voyait Motta se relever lentement, malgré ses blessures. Le spectre blafard aux cheveux noir de jais semblait quelque peu ébranlé par les coups du chevalier du Sagittaire, mais il semblait encore en assez bonne santé. Il essuya un léger filet de sang qui coulait de sa bouche, avant de dire à Philoctète :

"Je dois reconnaître que tu as raison, chevalier ; je ne puis atteindre la vitesse de la lumière, seuls les trois Juges des Enfers en sont capables !... Par contre, toi, tu ferais mieux de maintenir ta vitesse d'exécution en permanence..."

"Que veux-tu dire ?..."

Dans la foulée, le chevalier d'or laissa échapper un cri de douleur, tandis que plusieurs traces de griffes apparaissaient sur le plastron de son armure et sur ses bras. Bien malgré lui, il tomba à terre, sur le ventre, tandis que Motta le raillait :

"Même si tu m'as touché à plusieurs reprises, j'ai profité des interstices où tu te déplaçais moins rapidement pour t'atteindre, chevalier du Sagittaire !... Et puisque le seigneur Rhadamanthe m'a donné l'ordre d'abattre un chevalier d'or et de ramener sa tête, je vais m'arranger pour que cet ordre soit exécuté au plus vite !"

Philoctète se releva aussitôt, alors qu'il voyait le spectre de la Harpie concentrer sa cosmo-énergie. Ne voulant pas laisser à son adversaire l'honneur d'attaquer le premier, il cria de nouveau :

"ATOMIC THUNDERBOLT !!"

"BIRDWOMEN CLAWS !!"

A nouveau, les attaques des deux guerriers foncèrent sur leurs cibles respectives. Mais cette fois-ci, Philoctète semblait plus optimiste :

"Il a l'air d'ignorer qu'une même attaque ne peut fonctionner à deux reprises sur un chevalier d'or ! Je dois en profiter !!"

Aussi, comme le gardien de la neuvième maison du Zodiaque s'en doutait, il parvint à esquiver facilement les attaques de son adversaire et en profita pour intensifier sa riposte. Cependant, au bout de cinq secondes, il se rendit compte que ses attaques n'arrivaient pas à toucher le spectre de la Harpie :

"Quoi ?! Je n'arrive pas à l'atteindre !? Impossible, comment... AARGH !!"

Le chevalier du Sagittaire venait d'être frappé en pleine poitrine par l'ultime coup de son adversaire. Juste après s'être effondré à terre, il entendit ce dernier lui dire :

"Tu as été trop orgueilleux et trop sûr de toi, chevalier du Sagittaire ! Je t'avais pourtant bien dit que j'étais l'un des Spectres les plus puissants, bien que je ne sois pas l'un des trois Juges des Enfers ! Tu as baissé ta garde trop rapidement et ralenti ta vitesse d'exécution, aussi suis-je parvenu à te porter un nouveau coup !"

Dans la foulée, Motta saisit Philoctète par le col de son armure et lui asséna un coup de poing en pleine mâchoire. Le chevalier d'or, à moitié conscient, fut envoyé contre une rangée de bambous près desquels il s'adossa. Le regard tourné vers le sol, du sang coulant de sa bouche et l'air hagard, il songea :

"J'ai été trop sûr de moi, comme il l'a dit ! Pourtant, je ne puis me permettre de succomber face à ce Spectre ! Vittorio... Vittorio et Shad ont perdu la vie sur le front terrestre, comme tous les chevaliers d'argent et presque tous les chevaliers de bronze de ce même front ! Même si les guerriers à la solde de Rhadamanthe ne sont plus très nombreux, je ne puis me permettre de baisser les bras ! Moi, Philoctète du Sagittaire, je dois continuer à me battre pour l'humanité... et pour Athéna !"

Aussi, dans les secondes qui suivirent, Philoctète se fit violence pour se relever et fit de nouveau face à Motta. Un halo doré commença à l'entourer, puis il s'adressa au spectre de la Harpie en ces termes :

"Motta, comme tu l'as dit, tu es l'un des spectres les plus puissants après les Juges des Enfers ! Mais moi, Philoctète, en tant que chevalier d'or de la constellation du Sagittaire, je ne peux me permettre de perdre la vie face à toi ! Je vais donc poursuivre le combat et te vaincre !"

Motta sourit timidement, puis répliqua en haussant les épaules :

"Tu ne devrais pas tenir ce genre de propos, chevalier... Car depuis que je t'affronte, je ne vois pas comment tu pourrais réussir à mettre fin à ma vie !"

La réponse de Philoctète ne se fit pas attendre :

"Grâce à l'arme fétiche du Sagittaire, ma constellation protectrice !!"

Le cosmos du gardien de la neuvième maison du Zodiaque s'intensifia un peu plus, puis celui-ci brandit son arc en l'air sous les yeux du spectre de l'étoile céleste de la lamentation...

************

Le Meikai, dans le huitième maleboge

Minos, l'air fort consciencieux, faisait décoller lentement Bosching du sol. Le chevalier des Gémeaux ne sortant toujours pas de son inconscience, le Juge des Enfers songea :

"Je suis un peu déçu... Il a beau être plus puissant que ce misérable chevalier d'argent, je m'attendais vraiment à un combat plus serré !... Mais puisque j'ai là l'occasion d'ôter la vie à un chevalier d'or, je ne vais point m'en priver..."

Il leva alors sa cible un peu plus haut dans les airs et d'étranges ondes commencèrent à résonner dans tout le maleboge. Le bruit généré ne fut pas sans effet ; Bosching cligna des yeux à deux reprises, puis balbutia :

"Que... Que se passe-t-il... Où... Où suis-je ?..."

Ce fut à cet instant que le gardien de la troisième maison du Zodiaque se rendit compte qu'il était suspendu dans les airs, à plusieurs mètres au-dessus de Minos. Quand celui-ci vit l'air affolé de son adversaire, il lui signala :

"Rassure-toi, chevalier des Gémeaux ; tu ne risques pas de tomber... à moins que je ne le décide..."

"Comment ?! Attends un peu, Minos, je n'ai pas encore dit mon dernier mot !..."

Bosching voulut se retourner, mais ce fut alors qu'il se rendit compte qu'il ne pouvait plus se mouvoir de son propre chef :

"Comment ?!... C'est... C'est impossible ! Je ne peux plus bouger !"

"C'est normal, approuva le Juge des Enfers, tu fais en ce moment connaissance avec mes pouvoirs pyschiques !"

"Quoi ?! Tes... Tes pouvoirs psychiques ?!"

Le sourire de Minos s'élargit grandement, puis il poursuivit :

"En effet... Lorsque nous nous sommes combattus, tu ne semblais pas rassuré, mais il me semble désormais que la peur a bel et bien pris possession de tes entrailles, chevalier des Gémeaux..."

A ces mots, Bosching serra les poings et les dents, puis tenta à nouveau de se défaire l'emprise du Juge des Enfers, mais en vain :

"Non !!"

"C'est trop tard, chevalier des Gémeaux... Tu ne peux plus te mouvoir que si je le veux bien... Tu es désormais devenu ma fidèle marionnette !!"

Ce fut alors que d'étranges fils fluorescents semblèrent partir des doigts de Minos en direction du gardien de la troisième maison du Zodiaque, puis se nouèrent autour des poignets et des chevilles de ce dernier, qui n'en revenait pas :

"Mais qu'est-ce que ça veut dire ?"

"Ce n'est que la partie visible de mon arcane, chevalier... Non seulement tes quatre membres, mais aussi le reste de ton corps sont sous mon contrôle... comme tu vas t'en apercevoir !!"

Sur ce, le spectre du Griffon fit faire à son adversaire plusieurs mouvements verticaux simultanés de haut en bas, des mouvements rapides et brutaux qui manquèrent de donner la nausée au chevalier d'or. Tout en jouant à ce jeu étrange, Minos dit à ce dernier :

"La sagesse populaire veut que quand l'on ait un adversaire à sa merci, il faut alors l'achever sans plus attendre... Mais la sagesse populaire n'est pas la philosophie du monde des ténèbres... Autant m'amuser un peu... avant de renforcer mon emprise sur toi, chevalier des Gémeaux !"

A cet instant, les fils qui entouraient Bosching se resserrèrent et le chevalier d'or sentit qu'il n'avait guère plus de liberté de mouvement, pour peu qu'il lui en restât :

"Je... Je n'arrive plus du tout à bouger, fût-ce le moindre de mes doigts !!... C'est... C'est comme si j'avais été privé du sens du toucher par ce spectre ! Je... Je ne peux plus que penser... Penser que je vais connaître la défaite... et..."

Le gardien de la troisième maison du Zodiaque, dont les muscles des mâchoires étaient encore hors de contrôle du spectre de l'étoile céleste de la valeur, demanda à ce dernier :

"Minos ! Que... Quelle est cette technique ?!"

Minos leva les yeux en l'air, le temps de profiter du désarroi de Bosching, puis lui répondit sur un ton des plus enthousiastes :

"Eh bien, chevalier des Gémeaux... Tu es prisonnier d'une technique qui permet de manipuler mon ennemi, une technique redoutable que je puis utiliser en intensifiant mon cosmos... Aussi, chevalier des Gémeaux, cet arcane a pour nom... le Cosmic Marionetion !!"

************

La troisième vallée

Alors qu'Eon et Tamsin avaient déclenché leurs attaques respectives, celles-ci s'étaient brutalement estompées. La troisième vallée offrait désormais un spectacle étrange : au coeur du désert de sable, Emma, en dépit de son masque, et Tamsin semblaient abasourdies, tandis qu'Eon demeurait impassible et Lévi n'était toujours pas sorti de son inconscience. Quelques secondes de plus s'écoulèrent, puis le spectre de la Succube, d'une petite voix tremblante, demanda au chevalier des Poissons :

"Pourquoi... Pourquoi as-tu mis fin à ton attaque ?"

La réponse d'Eon ne se fit guère attendre ; celle-ci répondit d'un ton calme :

"C'était la question que je m'apprêtais à te poser, Tamsin."

La jeune fille déglutit, puis, tout en secouant la tête, balbutia :

"Non... Ce n'est pas vrai, c'est..."

"...si, Tamsin. Tu as retenu tes coups une demi-seconde avant moi. N'étant pas chevalier d'or, tu ne pouvais évaluer la réelle vitesse de nos attaques, mais moi, j'ai pu voir que tu t'étais retenue au dernier moment. J'ai donc décidé de te rendre la pareille en t'épargnant..."

Devant la mine effarée du spectre de l'étoile céleste du contrôle, Eon poursuivit :

"Tu ne peux plus te voiler la face, Tamsin ; c'est toi qui as eu pitié de nous, et non le contraire. A ton avis, pourquoi as-tu agi de la sorte ?"

Quelques secondes plus tard, la jeune femme reprit :

"Tout compte fait, je préfère répondre à ta place, car tu n'oses pas le faire... Tu as été troublée par la force de notre amour, qui a mis fin au Darkness Desire, tout comme tu as été perturbée en te souvenant de ce qui s'était passé l'été dernier avec Mona, avec qui tu as joué tout en prenant du plaisir dans votre relation... Cela a créé dans ton esprit un sentiment de culpabilité et, bien que tu aies tenté de sauver les apparences, tes regrets ont fini par prendre le dessus, et tu nous as alors épargnées, Emma et moi ! Ai-je raison, Tamsin ?"

Le chevalier des Poissons avait plus attentivement scruté l'adolescence et voyait que le trouble qui s'était immiscé dans son esprit s'était désormais imprimé sur son visage, notamment par des yeux qui brillaient comme s'ils s'apprêtaient à pleurer. Eon reprit aussitôt :

"Tamsin, tu n'es pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Quoi que tu en dises, et malgré ce que tu as fait à Lévi, tu n'as que faire des folies d'Hadès ! Sois honnête pour une fois, Tamsin ; reconnais ta défaite et laisse-nous traverser la troisième vallée du Meikai !"

Tamsin, durant une vingtaine de secondes, demeura impassible, son regard crispé était dirigé vers les deux amantes, mais elle ne semblait pas éprouver de rancoeur à leur égard. La jeune fille les contempla d'un air distant, avant de lâcher en soupirant :

"Peut-être que tu dis vrai, chevalier des Poissons... Peut-être que j'ai joué stupidement avec Mona, alors que je ressentais quelque chose pour elle... Peut-être que je me moque de ce que manigance Hadès et que je me bats pour oublier mon ennui, comme je l'avais fait lors de ma relation avec Mona... Mais sur un point, tu as indéniablement raison, chevalier ; j'ai perdu le combat. Si nous n'avions pas retenu nos coups, la force de ton amour envers le chevalier de la Colombe aurait brisé le Darkness Desire une fois de plus, tandis que j'aurais succombé à ta rose blanche... Il ne sert à rien de poursuivre les hostilités, vous pouvez tous traverser la troisième vallée, je ne vous en empêcherai pas."

Devant la lucidité du spectre de l'étoile céleste du contrôle, la gardienne de la douzième maison du Zodiaque demeura coïte pendant quelques secondes, puis elle murmura en souriant :

"Merci à toi, Tamsin."

Cette dernière resta de marbre face aux remerciements de la jeune femme. Ce fut alors qu'Emma s'adressa à elle :

"Tamsin, que vas-tu faire à présent ? Vas-tu nous accompagner ?"

"Non, répondit-elle en secouant la tête. Je vous gênerais plus qu'autre chose... Je ne vois pas quel rôle je pourrais jouer dans ce conflit... Je vais quitter le monde des ténèbres et revenir sur Terre, afin d'attendre l'issue de cette guerre."

Incompréhensive, le chevalier de la Colombe commença à répliquer :

"Mais, Tamsin, tu..."

Eon intervint aussitôt :

"ça ne sert à rien, Emma. Nous devons respecter son choix et quitter cet endroit. Nous allons partir immédiatement, va vers Lévi et dis-moi comment il se porte."

Ne cherchant pas à discuter la décision de sa bien-aimée, Emma se dirigea vers l'endroit où gisait le chevalier de la Licorne et s'agenouilla à ses côtés. Elle prit brièvement son pouls, puis dit à Eon :

"Il est vivant. Il est inconscient et très affaibli suite au God's dead, mais il est bien vivant."

"Tant mieux, fit le chevalier des Poissons en souriant timidement. Prends-le sous ton épaule, nous allons partir tout de suite."

Le chevalier de la Colombe souleva alors délicatement Lévi du sol, puis le prit sous son épaule et les trois chevaliers commencèrent à marcher droit devant eux. Mais, alors qu'ils n'avaient même pas fait cinq pas, un gémissement douloureux résonna à leurs oreilles. Intriguée, Eon se retourna et eut la surprise de voir Tamsin qui était à genoux, les mains sur sa poitrine et l'air haletant. Inquiète, la gardienne de la douzième maison du Zodiaque demanda à son ancienne adversaire :

"Tamsin ?!... Que t'arrive-t-il ?..."

"Mon corps... Je... Je souffre... J'ai l'impression qu'un feu violent brûle mes entrailles et ma chair... AAARGH !!!"

"Tamsin !..."

Ce fut alors que le spectre de la Succube hurla de douleur et commença à se tortiller à genoux. Sans bien réfléchir, elle prenait sa tête entre ses mains, puis portait ses mains à sa poitrine, son ventre, et ce de manière presque simultanée. Parallèlement, elle poussait des cris aussi épouvantables que ceux qu'avait poussés Lévi lorsqu'il était sous l'emprise du God's dead. A bout de nerfs, la jeune fille finit par se recroqueviller sur elle-même, mais ce fut un geste vain ; elle continua de hurler à la mort et se mit à se balancer d'avant en arrière tout en portant ses mains à des parties du corps qui étaient touchées par une puissance étrange et invisible. Eon et Emma regardaient ce sinistre spectacle avec horreur, une horreur qui était d'autant plus considérable que la torture de Tamsin, à l'inverse de celles générées par le God's dead ou le Darkness Desire, n'était accompagnée d'aucune manifestation visible, comme si son bourreau la torturait de l'intérieur. Alors que le supplice durait déjà depuis plus d'une minute, le chevalier des Poissons n'y tint plus et s'avança précipitamment vers la jeune fille, en dépit des réticences d'Emma :

"Eon ! Ne... Ne t'approche pas !"

Le chevalier de bronze ne croyait pas si bien dire ; alors que son amante n'était plus très loin du spectre de l'étoile céleste du contrôle, un éclair traversa son esprit et elle s'interrompit dans sa marche. Au même moment, une explosion survint à l'endroit où se trouvait Tamsin. Eon protégea son visage de ses mains, puis, quelques secondes après, regarda droit devant elle et cria avec horreur :

"TAMSIN !!"

L'adolescente gisait à terre, couverte de sang, le surplis brisé en plusieurs morceaux ; elle souffrait d'une grave hémorragie. Une brève observation suffit à Eon pour lui faire comprendre que son ancienne adversaire avait été frappée par un dernier coup qui s'était également manifesté au dehors et lui avait fait perdre beaucoup de sang. Affolée, la jeune femme accourut vers Tamsin :

"Tamsin !! Tamsin, réponds-moi !!"

Le spectre de la Succube leva les yeux vers Eon et, tout en la fixant d'un air vague, lui dit d'une voix faible :

"Chevalier des Poissons... Ecoute... Ecoute-moi..."

Un mince filet de sang coula alors de la bouche de la jeune fille, qui fut saisie de convulsions, mais put continuer de parler au chevalier des Poissons :

"Ecoute-moi... Je... Je ne sais pas si toi et... et ta bien-aimée en aurez l'occasion, mais... mais si jamais vous rencontrez Mona, dites... dites-lui de ma part que je regrette d'avoir... d'avoir joué avec ses sentiments, alors que... que je ressentais véritablement quelque chose... pour elle..."

Eon, troublée par les propos de son ancienne adversaire, laissa quelques secondes s'écouler avant de répondre :

"Si nous le pouvons, nous le ferons, Tamsin."

"Merci..."

Un râle déchirant s'échappa alors de la gorge du spectre de l'étoile céleste du contrôle, poussant Eon à crier :

"Tamsin ! Tiens bon !!"

Les yeux vagues de Tamsin se levèrent alors vers la jeune femme, et l'adolescente murmura :

"Il... Il y a autre chose que vous devez savoir, chevaliers d'Athéna... Si... Si vous parvenez à éliminer les... les 108 Spectres d'Hadès... ne...!"

Le spectre de la Succube fut alors saisie à nouveau de convulsions, tandis que ses râles se faisaient plus bruyants, puis elle finit par vomir du sang, et sa tête retomba au sol pour de bon. Eon, choquée par la mort atroce de la jeune fille, laissa ses mains glisser sur le sable de la troisième vallée, tandis que, les larmes aux yeux, elle murmurait :

"Tamsin..."

De son côté, Emma demeurait impassible, mais des larmes coulaient par-dessous son masque. Elle demeura ainsi durant une dizaine de secondes, puis déposa délicatement Lévi au sol et s'avança vers son amante. Après lui avoir pris tendrement la main, elle lui murmura à l'oreille :

"Eon... Nous devons continuer..."

La gardienne de la douzième maison du Zodiaque hocha lentement la tête, puis, tout en ne lâchant pas la main du chevalier de la Colombe, tourna le dos au cadavre sanguinolant de Tamsin. Dès qu'Emma eut de nouveau pris Lévi sous son épaule, les trois chevaliers sacrés d'Athéna se dirigèrent d'un pas lent vers la sortie de la troisième prison.

************

Un endroit inconnu

C'était un endroit sublime et enchanté, qui contrastait avec la noirceur du Meikai. L'herbe était d'un vert éclatant, le soleil brillait comme tout l'or des Amériques, et le ciel était d'un bleu azur aussi resplendissant qu'un océan lors des périodes de calme. C'était une sorte d'Eden, il n'y avait d'autre bruit que des voix enchanteresses, semblables aux sirènes qui avaient manqué d'attirer Ulysse au fond de la Méditérranée, lorsque le roi d'Ithaque effectuait son Odyssée. Mais ce n'étaient pas des femmes-oiseaux qui chantaient, mais des jeunes filles légèrement vêtues, à la peau blanche comme la porcelaine et aux cheveux blonds comme les blés, qui riaient et s'ébattaient dans les prés de ce paradis délicieux.

Quelques mètres plus loin, en arrière de ce monde enchanté, se trouvait un temple antique, d'où s'échappait une mélodie qui contrastait avec les voix charmeuses des nymphes. C'était le son d'une lyre, qui jouait une mélodie macabre, semblable à une marche funèbre. Plusieurs mètres après l'entrée de ce temple, un homme jouait dans la pénombre, il était impossible de l'identifier, si ce ne fut qu'il semblait porter une toge et un diadème pourvu de deux ailes de taille différente. L'étrange personnage joua de son instrument durant encore quelques dizaines de secondes, puis finit par mettre un terme à sa mélodie funèbre. Il demeura alors impassible l'espace d'un court instant, puis lâcha d'un ton dur :

"Et voilà ce qui arrive aux traîtres !!!"

************

Le royaume de Skygard

Cela faisait plusieurs minutes que Diomède et Mona avaient intensifié leurs cosmo-énergies, de sorte à déclencher le dernier coup du Scarlet Needle pour l'un et le [i]Killing Curse pour l'autre. Pourtant, aucun d'eux n'avait depuis bougé, chacun restait concentré sur sa cible respective, avec une certaine tension affichée sur les visages, ce qui ne surprenait nullement Daniel, à qui son ami avait auparavant demandé de rester en retrait :

"Leurs cosmo-énergies sont à leur maximum, mais aucun d'eux n'ose bouger... Cela ne m'étonne pas ; chacun craint que l'autre ne riposte ensuite, ce qui signifierait alors une mort instantanée... Si seulement je pouvais intervenir..."

Mais au même moment, Diomède, comme s'il avait lu dans les pensées du chevalier du Lion, dit à ce dernier par télépathie :

"Daniel, ne t'en mêle pas ! C'est mon combat, je le terminerai en sortant vainqueur !"

De son côté, Mona songeait :

"Le chevalier du Scorpion s'est légèrement déconcentré... Je devrais en profiter, mais il sera certainement assez rapide pour me porter le quinzième coup du Scarlet Needle, qui me sera alors fatal !... Mais je dois au moins essayer...!"

Soudain, alors que le spectre de la Sorcière semblait s'être décidée à attaquer, un éclair traversa son esprit. Dans la seconde d'après, son visage pâlit à vue d'oeil, alors qu'elle songeait :

"Oh non !!! Je... Je ressens un profond trouble dans mon coeur !!... Quelqu'un que je connais bien a été assassiné par... et... et c'est...!!"

L'adolescente déglutit, avant de murmurer :

"Tamsin..."

De son côté, Diomède, qui n'avait pas entendu le murmure de son adversaire, s'était en revanche rendu compte que sa cosmo-énergie diminuait peu à peu. Il interpella alors Mona en fronçant les sourcils :

"Eh bien, spectre d'Hadès, que t'arrive-t-il ? Tiendrais-tu à ce que j'abrège tes souffrances ?"

La jeune fille tourna son regard vers les deux chevaliers d'or, les yeux brillants et commençant à s'emplir de larmes. Alors que sa cosmo-énergie s'intensifiait de nouveau, elle laissa échapper du bout des lèvres:

"Chevalier du Scorpion... Chevalier du Lion..."

"Qu'y a-t-il, Mona ?!"demanda Daniel, qui avait remarqué les pleurs dans les yeux de l'adolescente.

Les yeux de l'adolescente se plissèrent et elle lâcha, la voix tremblotante :

"Ecoutez-moi... Vous... Vous aviez raison, en fin de compte... Ce... Ce n'était pas vous qui étiez cruels, c'est... c'est moi qui ai été stupide... Stupide au point de penser que je... je pourrais oublier (les larmes se mirent à couler de plus belle et le ton de la voix de Mona devint plus larmoyant)... Stupide au point de croire que la victoire d'Hadès... ferait... ferait de la Terre un paradis alors qu'il... qu'il n'accepte pas les gens comme moi !... Stupide au point de ne pas imaginer que je serais encore plus trahie que l'été dernier, quand (le spectre de la Sorcière pleura de plus belle, ce qui accrut le trouble des deux chevaliers d'or)... quand... Non, inutile que je vous le dise, chevaliers d'Athéna..."

"Mais de quoi parles-tu, à la fin ?!"rétorqua Diomède en s'énervant.

Tout en pleurant, Mona répondit :

"Aucune importance... Sachez juste que vous avez eu en face de vous la jeune fille la plus naïve et la plus stupide de tout le genre humain... A présent, je... je sais ce qu'il me reste à faire !!"

La cosmo-énergie de la jeune fille s'accrut intensément et un halo vert vint l'entourer. Le sang des deux chevaliers d'or ne fit alors qu'un tour :

"Elle va de nouveau tenter le Killing Curse, Diomède !!"lâcha le chevalier du Lion.

"Quelle inconsciente !! fit le chevalier du Scorpion. Tant pis pour elle, elle a signé son arrêt de mort !"

Daniel et Diomède intensfièrent alors leurs cosmo-énergies, afin de déclencher respectivement le Lightning Plasma et Antarès, l'ultime coup du Scarlet Needle. Le gardien de la huitième maison du Zodiaque semblait d'ailleurs fort déterminé à en finir avec le spectre de l'étoile céleste de l'illusion :

"Spectre d'Hadès, tu as voulu nous piéger avec tes larmes, mais tu ne pourras pas nous tuer ; tu seras morte bien avant !"

Ce fut alors que les lèvres de Mona s'ouvrirent :

"KILLING..."

A leur tour, les chevaliers d'or répliquèrent :

"LIGHTNING..."

"SCARLET..."

"... CURSE !!!"

Une brutale explosion survint alors et une lumière verte illumina le champ de bataille durant une dizaine de secondes. Lorsqu'elle se dissipa, elle donna lieu à un étrange spectacle : Daniel et Diomède se tenaient debout, toujours en position de combat, mais leurs visages, déterminés avant l'émergence de la lumière, étaient frappés de stupeur... et pour cause : Mona n'avait pas déclenché le Killing Curse vers eux, mais l'avait pointé sur son coeur, s'ôtant la vie par la même occasion. Son corps inerte gisait à présent dans la neige, et son visage était couvert de larmes qui commençaient à geler. Il fallut encore près d'une minute aux deux chevaliers d'or pour réaliser ce qui venait de se passer :

"Elle... Elle est morte... Elle s'est suicidée sous nos yeux..."murmura un Daniel fort troublé.

"Mais pourquoi... Pourquoi a-t-elle agi de la sorte ?... Ses dernières paroles ont-elles quelque chose à voir avec ce geste fatidique ?"s'interrogea Diomède.

"Probablement, approuva le chevalier du Lion... Cela dit, j'ignore précisément ce qu'elle a voulu nous dire..."

"Sans doute parce qu'elle ne le souhaitait pas et a préféré emporter son secret dans sa tombe..." suggéra le chevalier du Scorpion.

Les deux chevaliers d'or soupirèrent tristement, puis Daniel lâcha :

"Je crois qu'il nous faut partir à présent... Mais avant cela, devons-nous donner une sépulture à Mona ?"

"C'est le moins que nous puissions faire."approuva Diomède d'un ton monocorde.

Le chevalier du Lion hocha la tête, puis concentra une partie de son cosmos dans son poing et frappa brutalement le sol, de façon à pouvoir creuser un trou assez large et profond pour y déposer la dépouille du spectre de l'étoile céleste de l'illusion. De son côté, son ami était parti vers le corps en question et le ramenait à l'instant même. Une fois qu'il fût déposé dans la tombe, Daniel déploya une partie de son cosmos pour recouvrir la dépouille de terre et de neige. Les deux chevaliers d'or baissèrent la tête et fermèrent les yeux l'espace de quelques secondes, puis le gardien de la cinquième maison du Zodiaque souffla :

"Repose en paix, Mona."

Quelques secondes de silence s'écoulèrent à nouveau, puis Diomède laissa échapper :

"Voilà, Daniel... Nous avons vaincu un autre Spectre d'Hadès..."

Le chevalier du Scorpion regarda de nouveau son ami, puis soupira tristement :

"S'il est posssible de s'exprimer ainsi..."

************

"Finalement, les chevaliers du Lion et du Scorpion se décidèrent à partir en avant et à continuer leur route. Mais, en dépit de la mort de leur adversaire, ils n'avaient pas le sentiment du devoir accompli... Ils semblaient au contraire sombres et amers."

Sitôt que John eut fini de parler, il leva les yeux sur le révérend Trevor, qui semblait étrangement pâle. Bien que Tamsin et Mona eurent toutes deux péri, le pasteur ne semblait pas avoir été réjoui par le récit des événements.

"Qu'avez-vous, révérend ? demanda le jeune homme. Vous semblez peiné par le récit de la mort de Mona et Tamsin."

"Je ne dirais certainement pas cela, John, répondit Trevor d'une voix rauque, mais... mais les circonstances qui ont conduit à leur perte me troublent fortement et m'empêchent d'être content... Et pourtant, ce qu'elles avaient fait entre elles était exécrable..."

John soupira, puis reprit son récit :

"Si la mort du spectre de l'étoile céleste de l'illusion avait attristé les chevaliers d'or, en revanche, elle allait susciter une grande colère chez quelqu'un d'autre..."

************

Le royaume de Skygard

Eaque, qui traînait Chardsonn par le col depuis presque une demi-heure, s'interrompit soudainement dans son avancée. Un éclair avait traversé son esprit, lui signalant la perte d'un autre subalterne, perte que le Juge des Enfers identifia aisément :

"Le Spectre de l'étoile céleste de l'illusion... Elle s'est donnée la mort après que son ancienne compagne ait été châtiée pour sa traîtrise... Quelle idiote !!"

Eaque serra le poing de rage et fronça les sourcils, alors qu'il continuait à vociférer intérieurement :

"Je me posais parfois des questions sur la logique que les étoiles célestes de l'illusion et du contrôle avaient adoptée pour choisir leurs refuges respectifs, et j'avais bien raison... Ainsi donc, tu as préféré rejoindre ta compagne, plutôt que de penser aux intérêts de notre cause... Mais tu as eu tort, spectre de l'étoile céleste de l'illusion... Car même mortes, jamais vous ne pourrez vous retrouver ! Tu erreras sans fin dans la deuxième vallée, le bois réservé aux suicidés, tandis que le spectre de l'étoile céleste du contrôle souffrira à jamais, prisonnière dans les glaces du Cocyte, pour avoir trahi sa majesté Hadès !!... Vous serez damnées toutes les deux pour l'éternité, pour vos passions ignobles, mais aussi pour votre traîtrise envers sa majesté !!"

Quelques secondes s'écoulèrent, puis le spectre de Garuda fit le point sur la situation du front de Skygard :

"Il faut que je me rende à l'évidence ; je suis le seul survivant de mon armée ! Quels incapables... Quant aux chevaliers d'Athéna, ils ont perdu leurs effectifs mineurs, mais les quatre chevaliers d'or qui ont été affiliés à ce front sont encore vivants... Peu importe... Je sais ce qui s'est passé quand Rome et Albe se sont affrontées dans l'Antiquité... Je sais qu'Horace, après avoir perdu ses deux frères, a réussi à vaincre les trois Curiaces un à un !... Rien ne dit que je ne pourrai pas en faire autant avec ces chevaliers d'or, d'autant qu'ils ne doivent pas être sortis indemnes de leurs combats..."

Ce fut alors qu'une vision chassa toutes les idées noires de l'esprit d'Eaque ; il venait d'apercevoir la forêt dont Chardsonn lui avait malencontreusement parlé et qui abritait les résistants du royaume de Skygard, comme le Juge lui-même le dit :

"Je sens des présences de faible force... Ce sont ces imbéciles qui croient pouvoir sauver leur royaume !!"

Levant le poing, il cria aussi fort qu'il le put :

"Je vous ai retrouvés, Skygardiens !! Je sais où vous vous cachez !! Moi, Eaque de Garuda, je serai sans pitié à votre égard !!! Votre mort approche !!!"

Grisé par la simple pensée d'éradiquer les derniers survivants du royaume, Eaque marcha d'un pas plus rapide, traînant Chardsonn dans la neige sans ménagement, et se souciant peu des larmes que le traître involontaire s'était mis à verser de nouveau.






Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada