Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

La quatrième prison, dans le Meikai


A quelques mètres de la rive de la mare obscure, Shion était suspendu par les pieds, les bras immobilisés par deux tentacules, et son cou et son corps étaient de plus en plus écrasés par la force dévastatrice du Octopus Hold d'Octavius. Le chevalier du Bélier, qui manquait d'air, eut à peine la force de penser :


"Je... Je ne peux plus du tout bouger... Vais-je... Vais-je perdre la vie dans le monde des ténèbres ?"


Ce fut alors que le Spectre de la Pieuvre accrut l'emprise de ses tentacules sur son adversaire et un craquement sec se fit entendre. Octavius lâcha alors :


"Ah, on dirait que même ton armure d'or commence à ne plus supporter l'emprise de mes tentacules... Dans ce cas, je pense que ta nuque ne devrait pas tarder à se briser !"


Shion sentit effectivement une douleur progressive aux environs de ses cervicales et poussa un gémissement étouffé, sous le regard amusé de son adversaire :


"Inutile de te lamenter, chevalier du Bélier... Dans quelques secondes, ton cou se rompra et tu rendras l'âme... Adieu !..."


Mais soudain, la vision d'Octavius fut obscurcie par un objet non identifié, puis il poussa un violent hurlement de douleur :


"AAAAH !!!"


Perdant le contrôle du Octopus Hold, il relâcha tout à fait son emprise sur le chevalier du Bélier, qui retomba sur le radeau de Remus. Le Spectre de l'étoile terrestre tentaculaire se prit le visage à deux mains en gémissant :


"Mon... Mon nez ! On m'a cassé le nez !..."


Mais ses ennuis n'étaient pas terminés : dans la foulée, il vit la rame de Remus se diriger vers lui à toute vitesse. Octavius essaya bien de s'en emparer avec ses tentacules, mais tous ses mouvements furent vains : il reçut plusieurs coups sur la tête et dans le ventre, et ses cris de douleur ne pouvaient rien contre l'étrange folie de la rame. De son côté, Shion, qui commençait à reprendre ses esprits, ne comprenait rien à ce manège :


"Qui a donc bien pu intervenir ?... A moins que..."


Subitement, il tourna la tête et eut une agréable surprise : Carrie se trouvait près de lui et, grâce à ses pouvoirs télékinésiques, contrôlait la rame de Remus et rouait de coups un Octavius à bout de nerfs. Ce dernier profita alors d'un court instant de répit pour jeter un coup d'oeil en-dessous de lui et eut la surprise de voir le Spectre de la Reine Ecarlate aux côtés de Shion. Intrigué et mécontent, il lui lança :


"Carrie ?! Pourquoi es-tu..."


"Octavius !! Ton adversaire, c'est moi !!"


L'attention du Spectre de la Pieuvre se tourna alors vers le chevalier du Bélier qui s'était relevé, et dont la cosmo-énergie augmentait petit à petit. Serrant les dents, Octavius lâcha :


"Chevalier, je ne sais pas ce que fait l'une des nôtres à tes côtés, mais j'aurai tout le temps de me le demander après t'avoir vaincu !... OCTOPUS HOLD !!..."


Mais alors que le Spectre de la Pieuvre avait à peine fini de pousser son cri d'attaque, Shion répliqua :


"STARDUST REVOLUTION !!"


Une multitude de coups portés à la vitesse de la lumière vint alors percuter Octavius. Ce dernier, tandis que le chevalier du Bélier évitait ses tentacules, fut envoyé dans les airs, à la merci du tourbillon stellaire. Ses hurlements répétés n'y firent rien : il fut projeté violemment vers la mare obscure et y sombra, tête la première. Shion vit l'endroit où le Spectre de la Pieuvre était tombé se teinter d'un rouge aussi vif que le sang, et comprit que son adversaire avait trépassé. Il soupira de soulagement, puis se retourna vers celle à qui il devait la vie :


"Carrie... Merci encore..."


La jeune fille, un vague sourire aux lèvres, s'apprêtait à répondre, quand un râle bruyant parvint aux oreilles des deux jeunes gens. Le gardien de la première maison du Zodiaque l'identifia rapidement :


"Socrate !!"


Affolé, il se précipita vers le chevalier de la Boussole qui gisait à terre, dans une mare de sang et l'armure en morceaux, tandis que Carrie le rejoignait à pas feutrés. Il se pencha vers lui et lui dit :


"Socrate !! Tiens bon !!"


D'une voix à moitié étouffée, le disciple de Bosching répondit :


"Pas... Pas la peine... Avec une colonne vertébrale sectionnée en deux et une hémorragie interne, je... je n'en ai plus pour longtemps..."


Socrate se mit à vomir du sang, sous le regard horrifié de Shion. En dépit de son état, le chevalier d'argent parvint encore à dire :


"Chevalier du Bélier, je... je veux te demander une dernière faveur... Protège Athéna et... et sauve maître Bosching et... et les autres chevaliers... Fais-le !..."


Il toussa une quinte sanglante et sa tête retomba sur le côté. Se rendant compte que le chevalier de la Boussole avait cette fois-ci rendu l'âme, le chevalier du Bélier cria :


"Socrate !!!"


Il tapa brutalement du poing sur le sol, tandis que ses yeux s'humidifiaient et que ses pensées s'assombrissaient :


"Non... D'abord nous sommes séparés aux quatre coins du Meikai, ensuite Socrate meurt sans que j'aie pu faire quelque chose..."


Tout à coup, une petite voix lui dit :


"Chevalier... C'est ma faute..."


Shion se releva aussitôt et se retourna vers Carrie, dont les larmes coulaient sur ses joues. L'adolescente lui dit d'un ton peiné :


"C'est... C'est ma faute... Quand vous avez fait face à trois Spectres, j'ai... j'ai eu peur qu'ils me reprochent d'avoir... d'avoir trahi Hadès et... et je n'ai pas osé intervenir... Si... Si je n'avais pas été aussi été lâche, vous n'auriez jamais été dispersés et le chevalier de la Boussole serait encore en vie..."


Le chevalier du Bélier lui répondit immédiatement :


"Non, Carrie, tu n'y es pour rien... C'est le Destin qui nous a joué des tours... Tu n'as pas à avoir honte d'avoir eu peur..."


"Mais... Mais toi, chevalier, tu es courageux, tu n'as peur de rien..."


Shion sourit timidement puis, tout en effleurant les joues humides de Carrie :


"Détrompe-toi... Il m'arrive d'avoir peur... J'ai eu peur de succomber à l'attaque d'Octavius avant que tu ne me sauves la vie... Et quelque part, tu as su te racheter en agissant de la sorte..."


Le Spectre de la Reine Ecarlate mit un court instant avant d'assimiler les paroles réconfortantes du chevalier d'or, puis murmura en lui souriant :


"Merci, chevalier..."


"Carrie, répliqua Shion, ne m'appelle plus chevalier... Appelle-moi Shion, tout simplement..."


La jeune fille, dont le teint virait peu à peu au rouge, répondit en souriant encore plus :


"Oui, Shion..."


Ce dernier sourit, puis enchaîna :


"Maintenant, nous n'avons plus un seul instant à perdre ! Nous devons traverser la quatrième prison et retrouver nos amis !"


Carrie acquiesça d'un signe de la tête, puis le chevalier du Bélier lui prit la main (ce qui fir rougir encore plus l'adolescente) et la fit monter sur le radeau de Remus. Après s'être débarrassé du cadavre du Spectre du Lycaon d'un coup de pied, il prit sa rame à deux mains et entama la traversée de la mare obscure, laissant derrière lui Socrate de la Boussole, qui était tombé au combat...


**********


"Shion du Bélier faisait bien de se hâter, dit John au révérend Trevor. Car à la surface, au Sanctuaire, les deux gardes affiliés à la protection du palais du Grand Pope venaient de voir la flamme de la Vierge s'éteindre..."


Le jeune homme avala furtivement une gorgée d'eau, puis enchaîna :


"La moitié du sursis accordé par Athéna à certains de ses chevaliers venait donc de s'achever, il ne restait plus que six heures à vivre pour cinq chevaliers... Une chose dont étaient loin de se douter Vittorio du Cancer et Dohko de la Balance..."


************


Les Cévennes, dans le royaume de France


Les visages de Dohko et Vittorio affichaient une profonde inquiétude. Alors que le chevalier de la Balance était sur le point d'en finir avec le Spectre du Zombie, neuf autres combattants au service d'Hadès étaient apparus et cernaient désormais les deux chevaliers d'or. Carvil du Coyote, qui avait été le premier à intervenir, lança :


"Chevaliers d'Athéna, la partie est désormais perdue pour vous ! Vous feriez mieux de reconnaître votre défaite, ou vous allez souffrir inutilement !"


Dohko fut le premier à répondre :


"C'est hors de question ! Pour qui nous prends-tu ? Nous sommes des chevaliers d'Athéna, et à ce titre, nous lui devons fidélité jusqu'à notre dernier souffle !"


"Rassure-toi, tu ne vas pas tarder à le rendre, rétorqua Horton de la Fourmi Rouge d'un ton moqueur... Mais puisque tu l'as voulu, tu devras faire face à plusieurs d'entre nous !"


Romero lâcha aussitôt :


"J'aimerais avoir une faveur... Laissez-moi le privilège d'en finir avec le chevalier du Cancer ! De mon côté, je vous laisse le chevalier de la Balance !"


"Il n'en est pas question ! intervint aussitôt Vittorio. C'est déloyal !"


"Hé, hé, hé, ricana le Spectre du Zombie... A deux contre dix, vous n'êtes pas les mieux placés pour imposer vos conditions... Cela dit, comme je suis généreux, je vais laisser certains de mes camarades te faire souffrir !"


"Merci à toi, Romero ! lui lança Léna de la Guêpe, la seule femme Spectre présente. Mes amis, préparons-nous à ramener les têtes de ces chevaliers d'or à sa majesté ! Pour la gloire d'Hadès !!"


"Pour la gloire d'Hadès !!" firent en choeur les autres Spectres.


En une fraction de seconde, tous se dispersèrent autour de Dohko et Vittorio. Le chevalier de la Balance fut alors encerclé par Carvil du Coyote, Marlon du Rhinocéros, Wagner du Doberman, Cho-Yung de la Poudre et Horton de la Fourmi Rouge. Le chevalier du Cancer, de son côté, faisait face à Romero bien sûr, mais aussi à Léna de la Guêpe, Klerk du Buffle, Crane de l'Epouvantail et Ed de la Hyène.


 


La supériorité numérique de ses ennemis poussait Dohko à redoubler de prudence. Le gardien de la septième maison du Zodiaque jeta un rapide coup d'oeil à ses cinq adversaires, puis leur dit :


"Spectres d'Hadès, vous avez beau être plus nombreux que moi, je n'en reste pas moins chevalier d'or ! Vous allez goûter à mon pouvoir !... PAR L'ENVOL DU DRAGON DE ROZAN !!"


Dohko, poing en avant et entouré par un dragon géant, fonça droit devant les cinq Spectres, mais à sa grande surprise, tous évitèrent son attaque :


"Comment ?"


"Tu es bien trop tendu, chevalier ! lâcha Carvil, qui venait de sauter dans les airs. En revanche, nous autres sommes décontractés et pouvons donc libérer toutes nos forces au combat !... Mad Scream !!"


Un nouveau hurlement infernal vint frapper les tympans du chevalier de la Balance, qui se boucha aussitôt les oreilles, mais en vain, comme le fit remarquer le Spectre du Coyote :


"Inutile, chevalier ! Mon attaque, de l'intérieur, va ronger tes tympans, puis gagner ton système nerveux et provoquera une hémorragie cérébrale qui te sera fatale !"


"En attendant, enchaîna Marlon, je vais quand même m'amuser un peu avec toi !... Leather Attack !!"


En un éclair, Dohko eut l'impression qu'un rhinocéros venait de le percuter pour l'envoyer dans les airs. Mais il n'eut pas plus de temps pour réaliser son infortune :


"Dangerous Fang !!"


"AAAH !!!"


Cette fois-ci, il eut le sentiment que plusieurs chiens féroces le mordaient au travers de son armure. C'était Wagner du Doberman qui l'avait attaqué de la sorte.


"Orient Explosion !!"


Ce cri d'attaque avait été poussé par Cho-Yung de la Poudre. Bien que lui et Dohko venaient probablement du même pays, le Spectre n'avait pas ménagé son adversaire, dont le visage fut exposé à plusieurs détonations. Le chevalier de la Balance, malgré les traces de coups sur son visage, fit abstraction de sa douleur et s'adressa à Cho-Yung :


"Spectre d'Hadès, tu m'obliges à sortir de mes gonds !!... Par la Colère du..."


"Red Hot Acid Ants !!"


Un coup semblable à la morsure de dizaines de fourmis rouges fut porté à Dohko par Horton de la Fourmi Rouge. Ce dernier le vit être envoyé au tapis, puis se rapprocha de lui avec ses camarades et lança :


"Chevalier d'or, tu n'as pas su être digne de ton rang ! Tant pis pour toi, car cela te coûtera la vie !"


 


Vittorio, malgré les séquelles de son combat contre Romero, observait attentivement les Spectres qui se trouvaient face à lui. Léna de la Guêpe concentra alors sa cosmo-énergie, ce qui intrigua le chevalier du Cancer :


"Il existe donc des femmes dans l'armée d'Hadès ?"


"En effet, chevalier d'or, et elles n'ont rien à envier à leurs camarades masculins, comme tu vas t'en rendre compte rapidement !... Burning Stinger !!"


L'index tendu vers son adversaire, le Spectre de la Guêpe fonça vers lui mais, à sa grande surprise, Vittorio évita aisément l'attaque et riposta par un violent coup de poing au visage de Léna, dont le masque fut brisé dans le feu de l'action. Le gardien de la quatrième maison du Zodiaque contempla furtivement le visage de son adversaire, qui était une jeune femme aux longs cheveux noirs et aux yeux de la même couleur, puis lui dit :


"Tu es bien jolie... Quel dommage que tu aies choisi de servir l'Empereur des Ténèbres..."


"Ton compliment me laisse de marbre, chevalier ! rétorqua Léna. Maintenant que tu as vu mon visage, c'est la mort qui t'attend, car tel est le châtiment réservé à ceux qui voient le visage d'une femme Spectre!... Burning Stinger !!"


Vittorio, qui avait déjà vu l'attaque du Spectre de la Guêpe, ne se laissa pas intimider et, en un éclair, asséna à son adversaire un violent coup de poing dans le ventre. Léna commença à s'écrouler, mais tout à coup, deux cris d'attaque se firent entendre :


"Angry Breath !!"


"Death Laughing !!"


Un souffle furieux et l'écho d'un rire sardonique furent déclenchés respectivement par Klerk du Buffle et Ed de la Hyène. Cependant, leurs vitesses d'exécution étant trop faibles pour le chevalier du Cancer, celui-ci intensifia son cosmos et fit s'évanouir les attaques de ses adversaires, qui eurent du mal à comprendre leur échec :


"Comment as-tu réussi ce prodige, chevalier ?"demanda Klerk.


Vittorio intensifia sa cosmo-énergie de plus belle tout en répondant :


"C'est vous qui vous êtes surestimés, Spectres d'Hadès !... HEAVENLY SHINE !!"


Un rayonnement intense partit des deux mains du chevalier d'or et percuta en une fraction de seconde les Spectres du Buffle et de la Hyène, qui se retrouvèrent aussitôt envoyés contre le rocher où Dohko avait auparavant projeté Romero. Vittorio fit alors quelques pas en avant, mais entendit subitement :


"The Scariest Thing !!"


Le chevalier du Cancer commença à se retourner, mais eut à peine le temps d'apercevoir un fin rayon pourpre qui traversa son esprit. L'auteur de ce coup, Crane de l'Epouvantail, lui dit :


"Dommage que tu aies été si inattentif, chevalier d'or ! A présent... contemple ta plus grande peur !"


Le gardien de la quatrième maison du Zodiaque ne tarda pas à comprendre ce que voulait lui dire le Spectre de l'Epouvantail : dans la seconde qui suivit, il se retrouva près de Yomotsu Hirasaka, encerclé par ses disciples, Nessos, Zacharius et Damien, tous les trois zombifiés. Ne comprenant rien à rien, il lâcha :


"Quoi ?!... Que faites-vous ici ?"


Les trois zombies, pour toute réponse, s'avancèrent vers leur propre maître qui, surmontant ses scrupules, leur lança plusieurs rayons d'énergie qui les décapitèrent... mais en vain : en une fraction de seconde, leurs têtes repoussèrent rapidement, à la manière de la pousse d'une plante en vitesse accélérée, et se mirent à courir vers le chevalier du Cancer. Ce dernier, stupéfait, fut alors cerné, puis mordu sauvagement par les trois morts-vivants qui grognaient de plaisir en dégustant ce sinistre repas. Ils se souciaient bien peu des hurlements de leur maître, qui perdait son sang et ses forces petit à petit :


"Je... Je n'y arrive pas !... Je ne peux rien faire contre ces zombies ! Est-ce la fin pour moi ?"


Vittorio était sur le point de tomber à terre, à bout de forces, quand il sentit un rapide mouvement d'air qui se dirigeait vers lui. Son sang ne faisant qu'un tour, il sauta en l'air... et se retrouva dans les Cévennes, le corps vierge de toute blessure ou morsure. Quand il retomba sur ses deux pieds, il entendit une voix lâcher de rage :


"Damnation ! J'y étais presque !"


Se retournant rapidement, il aperçut Crane qui avait foncé sur lui, le poing dirigé vers son coeur. Le chevalier du Cancer s'adressa au Spectre de l'Epouvantail en ces termes :


"Effectivement... C'était une hallucination, n'est-ce pas ?"


"En effet, approuva Crane. J'ai le pouvoir de trouver la plus grande peur de mon ennemi et je puis par la suite lui faire croire qu'il est la victime de son pire cauchemar ! En ce qui te concerne, chevalier d'or, c'était d'être face à tes disciples changés en zombies, ce que tu as d'ailleurs vécu il y a peu, apparemment... J'ai donc fait usage de  The Scariest Thing et j'ai failli réussir à te vaincre !... Si seulement mon illusion ne s'était pas estompée un peu tôt... Mais qu'importe ! Cette fois-ci, je vais en terminer avec...!"


Mais Vittorio n'avait pas laissé à son adversaire le temps de finir sa phrase : il lui asséna un violent coup de poing dans la mâchoire qui l'envoya dans les airs avant qu'il ne se retrouvât brutalement au tapis. Le regard du chevalier du Cancer devint un peu plus tendu et il dit au Spectre de l'Epouvantail :


"Spectre d'Hadès, tu m'as assez fait perdre mon temps comme ça ! Tous tes compagnons ont été mis hors de combat ! Il est temps que ce soit ton tour !"


Vittorio serra alors les poings, faisant apparaître les prémices du Heavenly Shine face à un Crane apeuré. Ses lèvres commencèrent à bouger, mais avant qu'il n'eût le temps de pousser son cri d'attaque, une voix l'interrompit :


"Nous n'en avons pas encore terminé, chevalier du Cancer !"


Intrigué, Vittorio se retourna vivement et aperçut Romero du Zombie, qui semblait décidé à poursuivre le combat. Une ambiance morbide flottait autour du Spectre de l'étoile céleste de la décomposition, mais le gardien de la quatrième maison du Zodiaque s'efforça de ne pas en tenir compte :


"Romero, puisque tu sembles décidé à continuer notre combat, je vais exaucer tes désirs en l'abrégeant !...HEAVENLY..."


"DISEASE OF THE DEAD !!"


"QUOI ?!"


Avant d'avoir eu le temps de comprendre quoi que ce soit, un halo noir et à l'odeur putride percuta Vittorio de plein fouet et celui-ci fut projeté en arrière. N'ayant senti aucune douleur, il se releva à la hâte, mais ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur ce que venait de faire Romero. Ce dernier, devant le regard incompréhensif du chevalier du Cancer, lui dit :


"Tu ne sembles pas rassuré, chevalier du Cancer... Je comprends ce que tu ressens !"


"Que... Que veux-tu dire ?"demanda Vittorio, la voix tremblante.


"Je ne voulais pas utiliser cette technique à cause des ordres du seigneur Rhadamanthe, mais la situation dans laquelle je me trouve ne me laissait plus le choix... J'avais auparavant utilisé cette technique contre des chrétiens réformés, qui avaient eu l'imprudence de se rendre dans ces lieux choisis par le seigneur Rhadamanthe pour diriger les opérations du front terrestre... Ces mêmes chrétiens auxquels tu as eu affaire, chevalier !"


"QUOI ?"


Un mauvais pressentiment commençait à gagner le gardien de la quatrième maison du Zodiaque qui, voulant en avoir le coeur net, demanda au Spectre du Zombie :


"Tu... Tu as..."


"En effet, chevalier... Sur ordre du seigneur Rhadamanthe, j'ai utilisé contre eux la Disease Of The Dead... De sorte que, en moins d'une demi-heure, ils sont passés de vie à trépas et sont devenus des zombies qui n'obéissaient qu'à moi !"


Romero laissa s'écouler quelques secondes, le temps de voir le désarroi gagner le visage de son adversaire, avant de reprendre :


"En d'autres termes, chevalier du Cancer, désormais, te voilà condamné ! Dans moins d'une demi-heure, soit deux fois moins de temps que si tu avais été mordu par un de mes esclaves, tu deviendras l'un des leurs à ton tour !... D'ailleurs, les effets de la métamorphose commencent à se faire sentir, je crois..."


En effet, une étrange fatigue commençait à gagner Vittorio qui tremblait sur ses jambes, tandis que de grosses gouttes de sueur coulaient de son front. Malgré ces symptômes inquiétants, le chevalier d'or balbutia à l'attention de son adversaire :


"Romero... Tu... Tu..."


"Tu n'avais qu'à ne pas être aussi faible, chevalier ! l'interrompit le Spectre de l'étoile céleste de la décomposition. Désormais, te voilà perdu ! Mais si cela peut te rassurer, tu seras bientôt rejoint par ton compagnon, le chevalier de la Balance ! Ce n'est qu'une question de temps !!"


Romero éclata alors d'un éclat de rire sardonique et glacial qui résonna dans les Cévennes, un rire d'autant plus bruyant que le Spectre du Zombie avait en face de lui le visage du chevalier du Cancer, qui n'était pas loin de céder au désespoir...


************


Le révérend Trevor, bien malgré lui, aggripa les coins de la table et les secoua nerveusement. Le visage qu'il montrait à John commençait à devenir livide. Il commença à ouvrir la bouche, mais aucun son n'en sortit. D'un ton neutre, le fils d'Etienne Roligny dit à son ami :


"Je reviendrai plus tard sur le tournant dramatique que prenait le combat des chevaliers d'or contre Romero du Zombie et ses alliés... Mais le pire était à venir."


L'aveu du jeune homme ne diminua pas la frayeur du pasteur.


************


L'Andalousie, dans le royaume d'Espagne


A terre, au beau milieu du sable, Santana commençait à s'inquiéter à propos de l'issue de son combat contre Shad. Il regarda furtivement le chevalier du Taureau, qui ne bronchait pas, et pensa :


"Oui, vraiment, je ne sais pas comment je vais m'y prendre pour vaincre ce chevalier d'or, si je ne puis égaler sa vitesse d'exécution !... Mais je ne puis abandonner, je dois me relever et l'abattre, pour la gloire de sa majesté Hadès !"


Malgré la sensation de douleur qui l'envahit quand il commença à se relever, Santana se hâta de se remettre debout et de regarder Shad, qui demeurait immobile. Le gardien de la deuxième maison du Zodiaque s'adressa au Spectre de l'étoile céleste de l'arène en ces termes :


"Santana, je crois que le combat est bientôt fini pour toi ! Aussi fort que tu puisses être, tu ne pourras jamais me vaincre !"


Serrant les dents, Santana rétorqua :


"Chevalier du Taureau... en tant que Spectre de sa majesté Hadès, je ne puis me permettre de perdre ! Je saurai trouver la faille de la Great Horn, je te le promets !"


Le natif du royaume de Siam répliqua :


"Il est inutile de prendre tes désirs pour des réalités... Tu vas en avoir rapidement la preuve !"


Shad intensifia aussitôt sa cosmo-énergie et, peu à peu, la silhouette d'un taureau au poil d'or et aux yeux rouges apparut. Une étrange lueur émergea également dans le regard du chevalier d'or, ce qui poussa Santana à redoubler d'attention :


"Il ne va pas tarder à attaquer ! Vu sa vitesse d'exécution, je... je me dois de frapper le premier !"


Aussitôt, le Spectre de l'étoile céleste de l'arène intensifia sa cosmo-énergie à son tour, faisant apparaître autour de lui un halo écarlate. Il brandit alors son poing droit en avant et bondit sur son adversaire en criant :


"BLOODY SWORD !!"


"GREAT HORN !!"


Un simple mortel aurait été dans l'impossibilité d'évaluer l'intervalle de temps qui s'était écoulé entre les deux cris de combat, tandis qu'un chevalier ou un Spectre aurait estimé ledit intervalle entre un centième et un millième de seconde. Dans tous les cas, le champ de bataille fut illuminé durant quelques secondes par l'impact des deux attaques, puis la lumière aveuglante née de la rencontre de la Great Horn et de la Bloody Sword s'évanouit. Shad, qui conservait sa position habituelle, observa attentivement Santana : ce dernier avait un genou à terre et se tenait douloureusement les côtes, qui avaient été frappées par la technique du chevalier du Taureau et qui laissaient couler un léger filet de sang. Le gardien de la deuxième maison du Zodiaque dit alors à son adversaire :


"J'espère que tu as compris, Santana ! Il est inutile de poursuivre ce combat ! Chaque fois que tu attaqueras, je te contrerai avec la Great Horn !"


Le visage du Spectre du Matador laissa apparaître un sinistre rictus, puis il répliqua :


"C'était la dernière fois que tu agissais de la sorte, chevalier..."


Fort étonné, Shad voulut ouvrir la bouche, mais au lieu d'une question, ce fut un cri de douleur qui sortit de sa gorge. Parallèlement, un flot de sang jaillit de son flanc droit et il s'écroula à genoux, tandis que son adversaire se relevait, grisé par sa réussite. Malgré sa souffrance, le chevalier du Taureau demanda d'une voix étouffée :


"Comment... Santana, comment as-tu pu..."


"Tout simplement parce que j'ai attaqué en premier, chevalier ! Tu n'aurais pas dû me laisser prendre les devants ! Une erreur de plus !"


Dans la foulée, le Spectre de l'étoile céleste de l'arène donna un coup de pied dans le sable et en couvrit le visage de Shad, qui cracha aussitôt ce qu'il avait reçu. Santana se mit alors à rire de bon coeur :


"Ha ! Ha ! Ha ! Tu es protégé par une bonne constellation, chevalier d'or ! Tu es désormais sembable aux taureaux que je tuais avant de devenir le Spectre de l'étoile céleste de l'arène !... Par conséquent, je vais te traiter comme tel !"


Ne l'entendant pas de cette oreille, le chevalier du Taureau se hâta de se remettre sur ses deux jambes, mais Santana avait déjà plongé vers lui, poings en avant :


"BLOODY SWORD !!!"


Cette fois-ci, ce ne fut pas un, mais bien trois coups qui furent portés au chevalier d'or : ce dernier sentit une violente douleur dans sa cuisse droite et dans son épaule gauche, avant que le dernier coup de Santana ne l'atteignît à la tête. Le choc fut si vif que le casque de l'armure du Taureau fut emporté en plein vol, découvrant le crâne rasé du natif de Siam, un crâne désormais orné d'une large balafre sanguinolante. Shad poussa un rapide cri de douleur, puis tomba sur le ventre, non loin de son adversaire, qui lâcha avec un sourire satisfait :


"Ce chevalier du Taureau n'est pas si fort que je ne le pensais... Quand il se relèvera, s'il se relève, je lui réserve un traitement de faveur, celui que je réservais aux plus braves des taureaux qui se battaient contre moi ! Ha ! Ha ! Ha !"


************


La plaine du Pô, dans le royaume de Sardaigne


Juste après que ses futurs adversaires eurent fait leurs présentations, Rhadamanthe secoua la tête, puis lâcha dans un profond soupir :


"N'y a-t-il donc rien de mieux à m'offrir comme ennemis ?"


Surpris par le ton dédaigneux du Juge des Enfers, Astropos lui lança :


"Comment oses-tu parler de nous de la sorte ?"


Rhadamanthe fronça les sourcils :


"La puissance d'un chevalier d'or est de loin inférieure à celle d'un Juge des Enfers. Si vous n'êtes que deux chevaliers d'argent, vous n'avez aucune chance contre moi ! Par conséquent, et puisque je n'ai nullement envie de perdre mon temps avec des petits chevaliers de votre espèce, je vous suggère de rebrousser chemin et d'alerter les chevaliers d'or qui sont présents sur le front des Enfers, pour qu'ils viennent me défier..."


"Rhadamanthe... Tu..."balbutia un Cristobal en colère.


"Je parle en connaissance de cause, chevalier, répondit d'un ton calme le Spectre de la Vouivre. J'ai affronté, au coeur de l'Oural, le chevalier d'argent du Lézard, et il n'a fait illusion que durant très peu de temps... Vous avez beau être deux, votre combat est perdu d'avance, aussi retirez-vous !"


Furieux, le chevalier de la Meute répliqua :


"Tu... Tu vas payer pour ton imprudence, Rhadamanthe !"


Il se jeta alors sur le Juge des Enfers avec le chevalier du Toucan, tous deux prêts à attaquer. Le Spectre de la Vouivre, qui voyait les deux chevaliers d'argent arriver dans sa direction, commença à déployer les immenses ailes de son surplis, tandis qu'un cercle mauve apparaissait autour de lui. Tout à coup, Rhadamanthe avança ses deux bras vers ses adversaires, qui furent intrigués par ce comportement :


"Que ?..."


Puis, sans qu'ils aient eu le temps de comprendre quoi que ce soit, tous deux furent projetés violemment en arrière dans un grand fracas, puis envoyés au sol. Cristobal et Astropos se trouvaient sur le dos, leurs armures brisées en partie et leurs corps couverts de coups. Le chevalier du Toucan leva péniblement la tête et lâcha d'une voix éteinte :


"In... Incroyable... Je n'aurais jamais cru que les Juges des Enfers puissent être aussi redoutables... Cette puissance... Je... Je me rappelle l'avoir déjà affrontée quand je m'entraînais pour obtenir mon armure... Quand je luttais contre maître Daniel..."


Le Spectre de l'étoile céleste de la destruction, qui était parvenu à entendre les paroles de Cristobal, lui lança d'une voix forte :


"Autant te mettre en garde, chevalier : je n'ai ici fait usage que du centième de ma puissance !"


"Comment..."fit le disciple de Daniel.


"Si j'avais fait usage de toute ma force, tu ne serais plus de ce monde ! affirma le Juge des Enfers. Ne veux-tu donc pas abandonner ce combat, chevalier ?"


Cristobal s'apprêtait à répondre par la négative, mais son compagnon fut le plus rapide :


"Il n'en est pas question !"


Faisant fi de ses blessures, Astropos se releva promptement et s'adressa à son adversaire en ces termes :


"Rhadamanthe, tu as beau être puissant, je n'en possède pas moins une faculté dont tu es dépourvu !"


Rhadamanthe sourit nerveusement, puis demanda :


"Pourrais-je savoir quelle est cette faculté dont tu me parles, chevalier ?"


"Je suis capable de lire les pensées de mes ennemis ! répondit le chevalier des Chiens de Chasse avec un grand sourire. Mes pouvoirs psychiques peuvent m'aider à prévoir à l'avance les attaques de mes ennemis et donc de les éviter !"


Mais alors qu'Astropos s'attendait à ce que sa révélation déstabilise le Juge des Enfers, ce dernier haussa les épaules, puis répondit en souriant :


"En d'autres termes, cela ne change rien à la situation de départ, chevalier !"


Surpris par la réponse de son adversaire, le chevalier d'argent manqua de s'emporter :


"Comment oses-tu ?... Ton orgueil te perdra, Rhadamanthe !... Et en voici la preuve : je sais déjà quel est le coup que tu prépares !


"Et moi, je te le répète, chevalier : dans mon cas, prévoir à l'avance mes attaques ne te servira strictement à rien !"


"Tu mens bien ! lâcha Astropos tout en concentrant sa cosmo-énergie. Prépare-toi à encaisser mes coups !!"


Aussitôt, le chevalier de la Meute bondit dans les airs, mais, alors qu'il venait de s'élever suffisamment à son goût, il se mit à pousser des cris de douleur aigus qui firent vriller les tympans de Cristobal, qui ne s'était toujours pas relevé. En fait, Rhadamanthe avait été plus rapide que son adversaire et lui avait envoyé plusieurs boules d'énergie qui l'avaient atteint en pleine poitrine. Astropos retomba alors à quelques mètres de son camarade, d'une manière assez brutale. Lorsque le Spectre de la Vouivre le rejoignit, il s'efforça de lever la tête pour lui demander :


"Comment... Comment as-tu pu..."


"Je t'avais pourtant prévenu, chevalier... Tu as bien anticipé ce que je te réservais, mais tu n'as pas été capable de prévoir ma vitesse ! Or, si toi, tu atteins mach 3, en revanche, je puis facilement approcher la vitesse de la lumière, en raison de ma position de Juge des Enfers ! L'écart de nos forces, mais aussi de nos vitesses d'exécution est bien trop grand, chevalier !"


Malgré les paroles de Rhadamanthe, Astropos refusa de se laisser abattre et commença à se relever, tandis qu'un halo rosâtre commençait à le recouvrir. Le chevalier d'argent serra les dents, puis lança :


"Je... Je ne me laisserai jamais mourir !! On va bien voir si tu es capable de résister à cette attaque !!"


Astropos intensifia alors un peu plus sa cosmo-énergie puis, quand il jugea le moment opportun, il sauta en l'air et son corps se démultiplia, ce qui provoqua un haussement de sourcils chez le Spectre de la Vouivre :


"Que prépare-t-il ?..."


Ce fut alors que le disciple de Bosching cria :


"C'est fini pour toi, Rhadamanthe !!... ONE MILLION GHOSTS ATTACK !!"


Aussitôt, le chevalier de la Meute et ses nombreux sosies foncèrent sur un Rhadamanthe fort étonné. Ils étaient sur le point de lui porter un coup, quand brusquement, le Juge des Enfers sauta dans les airs, puis créa une boule d'énergie à l'intérieur de son poing droit et la projeta sur l'un de sosies de son adversaire. Dans la seconde qui suivit, un hurlement se fit entendre :


"AAAAH !!!"


"ASTROPOS !!!"


Cristobal venait de voir son frère d'armes se faire toucher en pleine poitrine par l'attaque de Rhadamanthe. Astropos, la main sur son torse, chuta à terre, ce dont profita le Spectre de l'étoile céleste de la destruction pour s'avancer vers lui. Le chevalier des Chiens de Chasse demanda à son adversaire avec un regard livide :


"Comment... Comment as-tu pu éviter le One Million Ghosts Attack ?"


"C'était enfantin, chevalier, affirma Rhadamanthe en souriant. Tes sosies se distinguent de toi par leur absence d'ombre ! J'ai observé attentivement chacun d'entre eux et ai rapidement remarqué lequel possédait une ombre... et donc j'en ai profité pour te repérer !"


"Non..."murmura Astropos en se relevant péniblement.


"Je t'avais pourtant prévenu, chevalier... Nos deux puissances sont bien trop éloignées l'une de l'autre !"


"Je... Je ne me laisserai pas faire... Argh !"


Le disciple de Bosching venait de cracher du sang, tandis qu'il avait de plus en plus de mal à rester debout, ce que remarqua rapidement le Juge des Enfers :


"Comment peux-tu me vaincre alors que tu souffres d'une grave hémorragie ?... Je crains que tu ne sois condamné à périr dans la souffrance, chevalier... Autant abréger cette souffrance !"


Rhadamanthe écarta ses bras et l'augmentation subite de sa cosmo-énergie fit trembler les environs de la plaine du Pô, alarmant même Cristobal :


"Quelle... Quelle puissance ! Elle est aussi grande que celle de maître Daniel ! Les Juges des Enfers n'ont donc rien à envier aux douze chevaliers d'or !"


De son côté, ignorant les atermoiements des deux chevaliers d'argent, Rhadamanthe déploya un peu plus sa puissance, tandis que l'image de la Vouivre apparaissait peu à peu derrière lui, puis il cria :


"Adieu, chevalier ! GREATEST CAUTION !!"


Astropos, trop affaibli par sa blessure, reçut le coup en une fraction de seconde, puis fut emporté au loin, jusque dans le Pô. Dès qu'il y tomba, le fleuve se teinta progressivement de rouge, au grand dam de Cristobal :


"Astropos !! Non !!"


Le Juge des Enfers se retourna promptement vers le chevalier du Toucan, qui était au bord des larmes. Fronçant les sourcils, il balbutia :


"Rhadamanthe... Je te jure... Je te jure que tu paieras pour Astropos !"


"Tu ne devrais pas jurer en vain, chevalier ! Tu as été blessé toi aussi, je doute fort que tu puisses me tenir tête !"


Ne répondant pas aux provocations du Spectre de la Vouivre, le chevalier du Toucan se mit à intensifier sa cosmo-énergie, jusqu'à ce qu'un toucan flamboyant surgisse derrière lui, ce qui étonna fortement le Juge des Enfers :


"Mais... Mais à quoi joue-t-il ?"


Pour toute réponse, Cristobal cria :


"SCREAMING TOUCAN !!"


************


Les Cévennes, dans le royaume de France


Dohko, étendu sur le dos, était mal en point. Il s'était inquiété à l'idée de devoir affronter cinq Spectres d'Hadès à lui tout seul, et ces derniers avaient profité de l'occasion pour lui porter plusieurs coups et le mettre à terre. Désormais, le chevalier de la Balance avait les yeux rivés sur Carvil, Wagner, Horton, Cho-Yung et Marlon, des yeux qui trahissaient son appréhension :


"Ils... Ils ont su profiter de mes craintes pour me malmener !... A présent, je... je ne sais vraiment pas comment je vais m'en sortir !"


Le Spectre du Coyote se mit à rire de bon coeur :


"Ha ! Ha ! Ha ! Je suis vraiment déçu ! Je m'attendais à mieux de la part d'un chevalier d'or ! Enfin, tout cela n'est pas bien grave... Bien au contraire, car nous allons en profiter pour t'abattre !"


"Presque résigné, Dohko ferma à moitié les yeux tout en pensant :


"Pardonne-moi, Vittorio... Je n'ai pas été à la hauteur... J'espère que tu auras plus de chance que moi..."


"Romero ! Que se passe-t-il ?"


A ces mots, le chevalier de la Balance se mit à tendre attentivement l'oreille, tout comme ses adversaires. Léna de la Guêpe venait en effet d'interroger le Spectre du Zombie juste après avoir vu le visage pâle de Vittorio. D'un ton enthousiaste, Romero répondit à la femme Spectre :


"Vois-tu, Léna, je viens de régler son compte au chevalier du Cancer ! Je viens de lui infliger la Disease Of The Dead !"


"Qu'est-ce donc ?"


"Il s'agit d'une infection qui, en moins d'une demi-heure, fait perdre la vie à sa victime... et la change en zombie ! Dans une demi-heure, ce chevalier d'or, fit-il en montrant du doigt le gardien de la quatrième maison du Zodiaque, deviendra l'un de mes esclaves !"


Cette perspective ne réjouissait nullement Vittorio, qui lâcha d'une voix tremblante :


"Non..."


"Inutile de te lamenter, chevalier, rétorqua froidement le Spectre de l'étoile céleste de la décomposition, tu ne peux échapper à ton destin !"


Comprenant qu'un chevalier d'or allait être vaincu, les Spectres qui malmenaient Dohko accoururent vers Romero, Carvil en tête :


"Tu es fantastique, Romero ! Tu es vraiment l'un des meilleurs éléments de l'armée de sa majesté Hadès !"


"Oh, je n'ai fait que mon devoir ! affirma Romero en jouant les modestes. Etant donné que le chevalier de la Balance ne tardera pas à périr suite à vos attaques et que le chevalier du Cancer va bientôt devenir un de mes esclaves, je vous propose de contempler leur désarroi !"


"Excellente idée ! approuva Crane de l'Epouvantail, qui venait de se relever avec les autres Spectres qui avaient affronté Vittorio.


Quant au chevalier du Cancer, il était depuis peu à quatre pattes et tremblait nerveusement, à la fois par peur, mais également à cause des effets de la Disease Of The Dead. La sueur sur son visage s'accumulait et son teint pâlissait peu à peu, à la grande joie du responsable de son état :


"N'aie pas peur, chevalier du Cancer... Tout ceci n'est qu'un mauvais moment à passer ! Après, je te le promets, tu sauras ce que cela fait d'être l'un de mes serviteurs à moi, Romero du Zombie ! Ha ! Ha ! Ha !..."


Tout à coup, Romero s'arrêta de rire. Lui et ses compagnons venaient de sentir une brutale montée de cosmo-énergie juste derrière eux, une cosmo-énergie fort puissante, ce qui n'était pas pour plaire au Spectre du Zombie :


"Non... Impossible... Ce... ça ne peut pas être un autre chevalier d'or..."


Voulant en avoir le coeur net, il se retourna rapidement et réalisa qu'il ne s'était trompé qu'à moitié. Il se trouvait en fait devant Dohko de la Balance qui, malgré les coups qu'il avait reçus, était parvenu à se relever. Romero contempla le regard du gardien de la septième maison du Zodiaque et fut quelque peu troublé, car il y lisait une colère à peine dissimulée, une colère qui étonna même Vittorio :


"Dohko... Que... Que t'arrive-t-il, mon ami ?"


Le chevalier de la Balance serra les poings et lança à Romero :


"Romero... Tu... Tu n'es qu'un monstrueux lâche... Comment as-tu osé agir de la sorte ?"


Le Spectre du Zombie répondit sur un ton des plus désinvoltes :


"Tout simplement parce que je n'avais pas le choix... Si je n'avais pas fait usage de la Disease Of The Dead, mes amis, également serviteurs de sa majesté Hadès, seraient en mauvaise posture en ce moment... Chevalier de la Balance, que cela te plaise ou non, la première loi de la nature, c'est l'instinct de conservation... Je n'ai fait qu'obéir à cette loi fondamentale..."


Le regard de Dohko se durcit immédiatement, puis il lâcha :


"Tu vas payer pour Vittorio..."


Ce fut alors que Carvil lui lança :


"Désolé, chevalier, mais nous ne te laisserons pas faire !"


"Laissez-le moi..."intervint Romero.


"Mais, Romero..."voulut protester Horton.


"Ce chevalier d'or a choisi le même destin que son ami, et c'est son droit le plus absolu... Ecartez-vous tous !!"acheva d'une voix plus impétueuse le Spectre de l'étoile céleste de la décomposition.


Après un court moment d'hésitation, les neuf Spectres intervenus dans les Cévennes reculèrent de quelques pas et formèrent un cercle à l'intérieur duquel se trouvaient Vittorio, qui s'affaiblissait petit à petit, ainsi que Dohko et Romero. Durant une dizaine de secondes, ces derniers s'observèrent attentivement sans dire un mot, l'on n'entendait plus que leur respiration saccadée. Soudain, un sinistre rictus déforma les traits du Spectre du Zombie, puis un halo sombre et morbide apparut autour de lui, ce qui inquiéta profondément le chevalier du Cancer :


"Dohko... Non..."


De son côté, Romero lança au chevalier de la Balance :


"C'est fini pour toi, chevalier ! Tu vas bientôt rejoindre ton compagnon à mes côtés ! As-tu quelque chose à dire avant cela ?"


Pour toute réponse, Dohko lança un regard noir à son adversaire, qui rétorqua :


"Très bien... Tant pis pour toi, chevalier de la Balance !... DISEASE OF THE DEAD !!"


Le même halo noir et putride qui avait contaminé Vittorio fonça alors sur le gardien de la septième maison du Zodiaque, tel un rapace fonçant sur sa proie. Horrifié, le chevalier du Cancer, déjà condamné, se mit à hurler :


"DOHKO !! NON !!"


Quant au chevalier de la Balance, il se mit à trembler, ne sachant pas quoi faire, quand soudain, une lueur apparut autour de son bras gauche. Instinctivement, il songea :


"Mais bien sûr !"


Aussitôt, il positionna son bras gauche, auquel était accroché l'un des deux boucliers de la Balance, en position de défense et attendit l'arrivée de la Disease Of The Dead. Celle-ci ne tarda pas à venir mais, au lieu d'entrer dans le corps de Dohko, elle fut brutalement arrêtée par le bouclier de la Balance, au grand étonnement de Romero :


"COMMENT ?"


Tout à coup, la technique du Spectre du Zombie, après avoir été bloquée par l'une des douze armes de l'armure de la Balance, fit chemin inverse et se dirigea vers son expéditeur qui, avant d'avoir pu faire le moindre geste, encaissa sa propre technique et fut projeté en arrière dans le feu de l'action. Ses compagnons, terrifiés, se mirent à hurler :


"ROMERO !!"


Affolés, ils se mirent à accourir vers lui, mais durent reculer presque immédiatement, en raison d'un cri strident :


"NON !!! C'EST IMPOSSIBLE !!!"


Romero semblait avoir bel et bien perdu son sang-froid : il était désormais à genoux tout se prenant la tête entre les mains, il pâlissait à vue d'oeil et ses yeux exprimaient une très grande frayeur, qui se matérialisait également par la parole :


"NON !! PAS MOI !! JE NE VEUX PAS !! JE NE VEUX PAS DEVENIR UN ZOMBIE !! AAAAH !!!"


Oubliant un instant le désarroi du Spectre de l'étoile céleste de la décomposition, ses compagnons se retournèrent vers Dohko, l'air furieux. La plus courroucée était Léna de la Guêpe, qui commença à prendre la parole :


"Chevalier de la Balance, tu n'aurais jamais dû t'en prendre à l'un des nôtres ! Tu vas...!"


Mais la femme Spectre fut interrompue par une brusque montée de cosmo-énergie qui émanait du gardien de la septième maison du Zodiaque. Ce dernier, le regard plein de colère, oublia Léna et s'adressa à Romero en ces termes :


"Romero... Tu as été châtié pour ce que tu as fait à Vittorio... Mais j'estime néanmoins que demeurer un mort-vivant pour l'éternité serait une punition bien trop douce pour toi... Je vais donc te priver de la vie!"


"Dohko !!"


Surpris par cet appel télépathique, Dohko lâcha :


"Vittorio ? Est-ce toi, mon ami ?"


"Oui... Dohko, si... si Romero est vraiment condamné à être un zombie, ne le frappe pas au hasard ! L'infection qui fera de lui un... un mort-vivant a son point central dans son système nerveux ! Il... Il faut que tu vises sa tête ! Bonne chance !"


Pour toute réponse, le chevalier de la Balance hocha la tête, puis intensifia sa cosmo-énergie de plus belle, de sorte que Romero retrouva sa lucidité durant un bref laps de temps :


"Que... Que se passe-t-il ? J'ai... J'ai l'impression de voir des dizaines de dragons apparaître autour du chevalier de la Balance ! Suis-je... Suis-je en train de perdre la raison ?"


"Non, Romero... Ce que tu vois, c'est ta perte !!"


Dohko se mit à contracter ses muscles, en même temps que sa puissance augmentait sous le regard inquiet des Spectres qui étaient apparus dans les Cévennes :


"Incroyable... Et dire que ce chevalier d'or était à notre merci !"fit Cho-Yung.


"Même les effets du Mad Scream ont disparu face à une telle puissance !"dut admettre Carvil.


"Nous ne pouvons pas le laisser agir ! protesta Crane. Je vais..."


Mais tout, à coup, un grondement terrifiant se fit entendre, puis le chevalier de la Balance poussa son cri d'attaque :


"PAR LES CENT DRAGONS DE ROZAN !!!"


Sous les yeux de Vittorio et des dix Spectres terrestres, une foule de dragons aux écailles vertes et aux yeux rouge sang partirent des mains du gardien de la septième maison du Zodiaque et foncèrent à la vitesse de la lumière sur Romero. Horrifié, le Spectre du Zombie sursauta sur place, puis fut emporté dans les airs par les cent créatures générées par le cosmos de Dohko. Cependant, les autres protagonistes du combat purent voir que Romero se faisait mettre en pièces par la horde de dragons, notamment trois qui visèrent sa tête et la brisèrent d'un seul coup, comme si elle avait été en verre. Finalement, le corps décapité du Spectre de l'étoile céleste de la décomposition s'écrasa contre un pan de la montagne. Il était mort pour de bon et ne pourrait plus renaître sous la forme d'un mort-vivant, au grand soulagement du chevalier de la Balance :


"J'ai gagné..."


Il souffla brièvement, puis son regard se tourna vers son frère d'armes, qui semblait mal en point :


"Vittorio !!"


Affolé, il se mit à courir vers le chevalier du Cancer sans prendre garde aux autres Spectres qui, il est vrai, étaient sous le choc de la disparition de Romero. Quand Dohko fut arrivé près de son ami, il cria, horrifié :


"VITTORIO !!"


Le chevalier du Cancer s'affaiblissait à vue d'oeil : il était recroquevillé sur lui-même et tremblait sur ses jambes. Plus grave, sa température corporelle chutait petit à petit et son teint, de livide, virait au verdâtre, ce qui provoqua un haut-le-coeur chez le chevalier de la Balance :


"Vittorio, non..."


Soudain, il fut interpellé par Léna de la Guêpe :


"Chevalier de la Balance, tu as peut-être vaincu Romero, mais tu n'en as pas fini avec nous ! Nous allons nous occuper de toi et de ton ami !"


Outré, Dohko commença à serrer les poings, mais une voix presque mourante l'interpella :


"Dohko..."


Malgré la présence menaçante des neuf Spectres, le chevalier de la Balance se retourna vers Vittorio, qui poursuivit :


"Dohko... Ne... Ne te soucie pas d'eux... Tu... Tu dois fuir..."


"Il n'est pas question que je parte comme un lâche, Vittorio ! Je ne peux pas te laisser seul, surtout dans l'état où tu te trouves !"


Le gardien de la quatrième maison du Zodiaque leva ses yeux vitreux vers son frère d'armes et lui dit :


"De... De toute façon, je suis condamné... Mais... Mais toi, Dohko, tu ne peux te permettre de mourir... Tu... Tu es plus fort que moi, tu l'as prouvé en vainquant Romero... Va-t'en... Je... Je vais m'occuper de ces Spectres !"


"Mais comment le pourrais-tu ? Tu agonises et tu es seul contre neuf !"


Vittorio ne répondit pas et se contenta de regarder plus intensément son ami. Ce dernier scruta brièvement ses yeux, puis finit par comprendre ce que projetait le chevalier du Cancer. Epouvanté, Dohko balbutia :


"Non... Vittorio, non..."


"Dohko, sois raisonnable..."


"Non (une boule pesante se forma dans la gorge du chevalier de la Balance)... Je ne puis m'y résoudre..."


Ce fut alors que les deux chevaliers d'or furent interpellés par Carvil du Coyote :


"Dites donc, vous pourriez peut-être vous occuper un peu de nous, non ?"


Dohko répliqua d'une voix nouée par le désarroi :


"Très bien... Si vous y tenez vraiment..."


Mais alors qu'il allait passer à l'attaque, il vit Vittorio se mettre en travers de sa route. Intrigué, il lui demanda :


"Vittorio !? Que... Que fais-tu ?"


Le chevalier du Cancer fit quelques pas vers son ami, qui vit son poing droit briller intensément, puis il lâcha, l'air navré  :


"Dohko... Pardonne-moi !"


Et, sans crier gare, il projeta une boule d'énergie sur le gardien de la septième maison du Zodiaque qui fut envoyé plusieurs dizaines de mètres plus loin, à l'horizon. Devant ce coup de théâtre, Ed de la Hyène lâcha :


"Chevalier, aurais-tu perdu la raison ? A moins que ce ne soient les effets de l'attaque de Romero qui t'aient poussé à agir de la sorte..."


Vittorio, dont le visage devenait de plus en plus verdâtre, sourit timidement, puis répondit :


"Presque... Bien que je me sois contenté d'envoyer Dohko au loin, il fallait que je le fasse pour me débarrasser de vous tous..."


"Que dis-tu ?"fit Léna.


"Aucune importance, nous n'allons pas te laisser nous tuer ! protesta Marlon. Prends ça !"


Le Spectre du Rhinocéros se mit à frapper le chevalier du Cancer de plusieurs coups, puis fut imité par Carvil et Wagner. Tout à coup, alors que Crane et Cho-Yung allaient à leur tour s'en prendre à Vittorio, ils virent, ainsi que leurs compagnons, une aura brillante émerger petit à petit autour du gardien de la quatrième maison du Zodiaque. Ce dernier se tint debout sur ses jambes chancelantes puis, sans dire un seul mot, concentra sa cosmo-énergie et fit trembler la terre tout autour de lui, au grand dam de ses adversaires :


"Ce... Ce n'est pas vrai ! Il est en train de dévoiler un cosmos terrible !"paniqua presque Horton.


"Si... Si nous ne partons pas, nous allons tous périr !"gémit Klerk.


"Tu es fou !s'emporta Léna. Nous autres Spectres d'Hadès, nous devons vaincre ou périr ! Et nous allons nous débarrasser immédiatement de ce chevalier !..."


Mais la femme Spectre fut retenue dans son élan par un grondement terrible, un grondement qui pourrait annoncer la fin du monde. Mais ici, c'était autre chose, et Carvil du Coyote le comprit tout de suite :


"Chevalier... Non... Tu... Tu vas..."


Malgré son état de santé qui se dégradait, Vittorio se mit à sourire de plus belle, puis pensa :


"Mes disciples... Je suis heureux d'avoir pu vous permettre de trouver le repos éternel... Je vais faire quelque chose que je ne pensais pas faire, mais le mal que m'a infligé Romero ne me laisse plus le choix..."


Puis, alors que les larmes commençaient à couler le long de ses joues, il songea :


"Mes amis... Shad... Philoctète... Et toi, Dohko..."


La puissance de son cosmos crut alors prodigieusement, puis le chevalier du Cancer cria :


"PROTEGEZ ATHENA !!!"


************


Juste après que John eût raconté ce passage au révérend Trevor, ce dernier empoigna sans réfléchir les coins de la table. Le jeune homme, plus sombre que jamais, murmura :


"C'étaient là les..."


Il s'arrêta net juste après avoir vu le regard plein d'horreur de Trevor, dont le coeur battait nerveusement. John hocha la tête, puis dit à son ami :


"Non, c'est inutile que je vous le dise, révérend... Vous avez compris..."


************


Les Cévennes, dans le royaume de France


A une dizaine de mètres du combat, Dohko gisait sur le ventre, à moitié inconscient. Le coup porté par Vittorio n'avait pas eu pour objectif de le blesser, mais bien de l'éloigner du champ de bataille. Le chevalier de la Balance, conscient de ce fait, se releva péniblement en pensant :


"Vittorio... Pourquoi en es-tu arrivé là ? Je... Je ne puis me permettre de te laisser seul face à tous ces sbires de l'Empereur des Ténèbres, mon honneur de chevalier me le défend !"


Tout à coup, un grondement puissant résonna aux oreilles de Dohko, faisant même trembler le sol sur lequel il se trouvait. Il scruta attentivement l'horizon et vit soudain une immense gerbe de lumière dorée partir du sol vers le ciel et illuminer une bonne partie des Cévennes. Ce phénomène dura une dizaine de secondes, puis le calme revint. Cependant, si la terre ne tremblait plus, le chevalier de la Balance, lui, avait du mal à rester debout sur ses jambes. Une boule dans la gorge, il murmura :


"Vittorio..."


Puis, son sang ne faisant qu'un tour, il se hâta de revenir sur les lieux du combat. Il y parvint en moins de dix secondes et ses yeux se fixèrent rapidement sur un spectacle particulier : huit hommes et une femme, tous vêtus de protections sombres, ou plutôt de ce qu'il en restait, gisaient à terre dans leur sang. Dohko tendit attentivement l'oreille, mais plus aucune de ces personnes ne respirait et leurs cosmo-énergies s'étaient évanouies. Il regarda plus attentivement les cadavres et comprit qu'il s'agissait des Spectres qui étaient intervenus lors du combat contre Romero : Carvil, Léna, Crane, Klerk, Wagner, Marlon, Cho-Yung, Ed et Horton, tous avaient rendu l'âme. Le chevalier de la Balance poussa un soupir de soulagement :


"Neuf Spectres ont péri d'un seul coup... mais cela ne me dit pas ce qu'est devenu Vittorio..."


Il marcha alors droit devant lui, les yeux rivés vers l'horizon, puis son regard fut attiré par une lumière brillante :


"Qu'est-ce que...?"


Dohko eut alors l'impression que son coeur tombait dans sa poitrine. La lumière dorée émanait d'un objet qui lui était familier... l'armure d'or du Cancer ! La quatrième armure du Zodiaque flottait à un mètre du sol et brillait de mille feux. En revanche, il n'y avait aucune trace de Vittorio. Malgré son effroi, Dohko se concentra rapidement, mais finit par admettre une vérité qu'il ne voulait pas admettre jusque là :


"Le... Le cosmos de Vittorio a disparu !!"


Le gardien de la septième maison du Zodiaque serra les poings, puis poussa un violent cri de rage avant de se laisser tomber à genoux devant l'armure du Cancer. Tandis que ses larmes commençaient à couler le long de ses joues, il balbutia :


"Vittorio... Non... Tu... Tu as fait exploser ta cosmo-énergie pour... pour ne pas être entièrement contaminé par la Disease Of The Dead et... et pour anéantir nos ennemis..."


Il se mit à empoigner des monceaux de terre tandis que ses larmes touchaient le sol. Dans son désarroi, il leva la tête vers les cieux et aperçut furtivement l'image de Vittorio, qui lui souriait. La voix du chevalier du Cancer pénétra alors l'esprit de Dohko et lui dit :


"Dohko... A toi et aux autres chevaliers d'or, je vous confie Athéna !"


Puis son visage disparut tout à fait du ciel. L'armure d'or du Cancer se mit à briller plus intensément, puis s'envola vers l'on ne savait où, afin d'attendre son nouveau propriétaire dans un temps indéterminé, et laissa le chevalier de la Balance seul avec les cadavres des Spectres que Vittorio avait emmenés avec lui dans l'au-delà.


************


Le révérend Trevor, profondément touché par le récit de la mort du chevalier du Cancer, eut l'espace d'un instant qu'il avait le souffle coupé. Il regarda lentement John, que ce souvenir semblait avoir bouleversé lui aussi, puis lui dit :


"John... Le... Le chevalier du Cancer s'est... s'est donc sacrifié pour tuer ses ennemis et pour ne pas devenir un mort-vivant..."


Le jeune homme soupira tristement avant de répondre :


"Pas tout à fait... Il s'est avant tout sacrifié pour sa cause... Pour Athéna... Et pour nous aussi, nous qui étions menacés par les ambitions d'Hadès, Hadès qui s'était emparé de moi..."


L'air sombre, il regarda furtivement le pasteur, puis lui dit :


"Quoi qu'il en soit, Vittorio de la constellation du Cancer était le premier chevalier d'or à tomber lors de cette Guerre sainte..."


Soudain, John se mit à trembler nerveusement, comme s'il avait pris froid. Le jeune calviniste s'accrocha à la table, déglutit, fixa attentivement Trevor, puis, d'une voix sinistre :


"Et malheureusement, il ne serait pas le dernier..."


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada