Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession



L'Andalousie, dans le royaume d'Espagne



Tellos et Santana du Matador intensifiaient leurs cosmo-énergies, quand tout à
coup, le spectre de l'étoile céleste de l'arène sembla relâcher son attention.
Le chevalier d'Héraclès, voyant là l'opportunité de prendre les devants, fonça
sur son adversaire et le saisit au cou, sans que Santana ne cherchât à se
défendre :



"Eh bien, Santana, qu'en penses-tu ? Relâcher sa concentration dans un
combat, même l'espace de quelques instants, n'est pas une bonne idée ! Je vais
rapidement en finir avec toi, et je pourrai rejoindre Véga !... CORNEPHOROS !!'



Tellos expédia son adversaire dans les airs afin de le faire s'écraser au sol.
Pourtant, même dans une telle situation, le spectre du Matador semblait ne pas
s'alarmer ; son visage était étonnament serein.



"Mais à quoi joue-t-il ? Il va bientôt s'écraser au sol, il ne devrait
pas..."



"BLOODY SWORD !!"



"Quoi ?!"



En un éclair, Santana avait renversé la vapeur : il s'était jeté, poing en
avant, vers le chevalier d'argent qui n'arrivait plus à le voir. Tout à coup,
ce dernier hurla de douleur :



"Aaargh !!!"



Dans la foulée, un jet de sang gicla devant lui et se mit à couler sur le sol
aride de l'Andalousie. Tellos saisit son bras gauche et comprit rapidement
qu'il avait été blessé par Santana, bien que ce dernier ne semblât pas être
armé. Serrant les dents, le disciple de Philoctète demanda à son adversaire :



"Que... Comment as-tu fait ?"



Le spectre aux traits efféminés rétorqua :



"C'est là tout le savoir-faire des Spectres au service de l'Empereur des
Ténèbres, chevalier ! Rien à voir avec la force brute dont tu sembles faire
usage ! Veux-tu encore goûter à une petite démonstration de ma puissance, chevalier
?"



"Non !! hurla Tellos, autour duquel un halo blanc était apparu. Santana,
je te promets de te renvoyer dans le monde des ténèbres que tu n'aurais jamais
dû quitter ! Yaah !!"



Le chevalier d'Héraclès, à la fois meurtri dans son orgueil et sa chair, fonça
poing en avant, comme le spectre du Matador l'avait fait, déterminé à lui
porter un coup :



"Cette fois-ci, Santana, je vais réussir à..."



"BLOODY SWORD !!"



"AAARGH !!"



Cette fois-ci, ce fut le genou droit qui fut visé, et Tellos se retrouva assis
par terre, ses deux mains tenant fermement son genou blessé et ensanglanté.
Malgré sa douleur, le disciple de Philoctète parvint à songer :



"Incroyable !... Il est encore plus puissant qu'Andrew et Raider réunis !
Je n'arrive pas... à discerner le moindre de ses mouvements, cela n'a rien
d'une illusion d'optique, comme celles qu'Andrew avait utilisées contre moi !
Pourtant, je... je ne dois pas abandonner la partie...
"



"Eh bien, chevalier, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?"



Le ton qu'avait employé Santana pour interpeller le chevalier d'argent était
des plus sarcastiques. Piqué au vif, celui-ci s'efforça de se relever
rapidement et de répliquer :



"Santana, je suis..."



"BLOODY SWORD !!"



Une fois de plus, le géant roux émit un hurlement de douleur...



************




La troisième prison, dans le Meikai




Les yeux sombres de Bosching affichaient une certaine perplexité, suite aux
propos de Shion. Le chevalier des Gémeaux se tourna vers son ami et lui lança :



"Je ne comprends pas ce que tu nous chantes là, Shion ! Cette fille se
fiche de nous, c'est tout ! Tu es peut-être perturbé par son regard, mais moi,
je n'oublie pas qu'elle a tué trois des nôtres !"



"Exact ! renchérit Lévi, qui s'avançait fébrilement vers les deux
chevaliers d'or. Par conséquent, elle doit payer, et je vais m'en charger
!"



"Arrête !!"lâcha Bosching.



Frappé par le ton dur du gardien de la troisième maison du Zodiaque, le
chevalier de la Licorne fut freiné dans son élan et se retint d'agir, tout au
plus jeta-t-il un regard plein de rancoeur à Carrie, qui lui dit d'une voix
ferme :



"Tu t'es comporté sagement, chevalier... Faute de quoi, je n'aurais pas
hésité à t'éliminer !"



"Tu..."



Le regard bleu de la jeune fille vira alors au rouge sang et le descendant du
troisième fils de Jacob eut un rapide mouvement de recul, ce dont profitèrent
Shion et Bosching pour se relever, mais Carrie les railla :



"Pff... Imbéciles que vous êtes... Comment pourriez-vous me vaincre
?"



"Sache que nous pouvons accomplir des miracles face au Mal, Carrie
!"répliqua le chevalier des Gémeaux.



Mais ce n'eut pour effet que de faire éclater Carrie d'un rire sardonique :



"Ha ! Ha ! Ha ! Tu commets une double erreur, chevalier : vous ne pourrez
jamais accomplir des miracles contre moi et je ne suis pas une servante du Mal
! Bien au contraire, je suis celle que sa majesté Hadès a choisie pour
éradiquer le Mal !"



"Comment oses-tu ?" fulmina Bosching.



Le spectre de la Reine Ecarlate ne répondit pas tout de suite ; elle laissa
s'écouler une vingtaine de secondes, ce qui laissa le temps à Lévi et aux
quatre chevaliers d'argent pour se relever, mais Gautama resta étendu au sol.
Carrie reprit ensuite la parole :



"C'est fort simple, chevalier d'or... Je puis oser dire ces choses, car
elles m'ont été confirmées par sa majesté Hadès en personne !"



"Comment ?!"fit Shion, abasourdi.



"Je comprends ton effarement, chevalier... Moi-même, j'ai été surprise
d'apprendre toutes ces choses, mais j'ai fini par m'y résoudre, car j'avais
entendu la voix de Dieu en personne !"



Profondément outré par l'audace de l'adolescente, Lévi lui hurla :



"Comment oses-tu, espèce de sale...!"



En un clignement d'yeux, le chevalier de la Licorne fut interrompu dans sa
colère par les pouvoirs psychokinésiques de Carrie qui, face à l'inquiétude des
autres chevaliers, leur dit aussitôt :



"Rassurez-vous, je ne l'éliminerai pas... Du moins, pas tout de suite...
Il serait dommage que vous mouriez sans apprendre qui je suis !"



"Qui tu es ?"demanda Shion, qui commençait à se demander si son
pressentiment sur leur ennemie n'était pas fondé.



Carrie regarda brièvement et négligemment le chevalier du Bélier, puis continua
dans la foulée :



"Oui... Celle que je suis, celle que j'étais avant de découvrir que
j'étais vouée à de grands desseins..."



************




La province du Hunan, dans l'Empire du Milieu




"PAR LA COLERE DU DRAGON !!!"



Le cri de Sun était plein de force et de détermination, tant les railleries de
Komodo et Magnus commençaient à peser sur les nerfs du chevalier du Dragon.
Aussi, à peine eut-il fini de pousser son cri d'attaque qu'un dragon à la
gueule ouverte surgit droit devant les deux Spectres et, sans qu'ils aient pu
réagir, les balaya en quelques secondes. Quand ils retombèrent au sol, Sun,
soulagé, tomba à genoux et songea tout en reprenant son souffle :



"Pff... Ils... Ils n'auraient pas dû me pousser à bout ! Je... Je suis le
disciple du plus sage et du plus juste membre de la chevalerie d'Athéna, je ne
puis me laisser insulter de cette façon !
"



"Eh bien, chevalier, es-tu enfin soulagé ?"



"QUOI ?!"



Le chevalier du Dragon leva les yeux et vit Komodo et Magnus debout devant lui.
Les spectres du Varan et du Python avaient certes été malmenés par la Colère du
Dragon, comme en témoignaient les multiples fissures qui se trouvaient sur
leurs surplis, mais cela n'avait pas suffi, au grand dam de Sun :



"Non... Même... Même la Colère du Dragon n'a eu aucun effet sur eux...
alors qu'elle a pu inverser le courant de la cascade de Rozan..."



Komodo, qui avait entendu les paroles de son adversaire, rétorqua :



"Pff... En ce qui me concerne, il m'aurait suffi d'un seul doigt pour
réaliser pareil exploit !"



"Prétentieux !!"s'insurgea le cousin de Dohko.



Le spectre du Varan sourit étrangement, puis enchaîna :



"Souhaiterais-tu une petite démonstration, chevalier du Dragon ?"



Avant que Sun ait pu dire un mot, Komodo pointa son doigt dans sa direction et,
une seconde plus tard, le chevalier de bronze, bien malgré lui, hurla de
douleur. Trois secondes plus tard, il fut projeté dans les airs, des traces de
coups sur son corps, et retomba le nez dans la poussière. Bien qu'il ne fût pas
mort, l'attaque de son adversaire lui avait porté un coup sérieux au moral :



"Incroyable ! Il... Il lui a suffi d'un seul coup pour me mettre au tapis
! Il est vraiment très fort, aussi fort que les meilleurs chevaliers d'argent !
Et... Et dire que je ne suis qu'un simple chevalier de bronze...
"



Soudain, il entendit la voix sarcastique de Magnus :



"Voudrais-tu avoir la politesse de te relever, chevalier ?"



Quelque peu énervé, Sun obtempéra un peu malgré lui... mais ce fut pour voir un
python noir d'une taille colossale derrière le camarade de Komodo qui cria dans
la foulée :



"Reptile Crushing !!"



D'étranges anneaux noirs partirent des poings de Magnus et vinrent s'enrouler
autour du corps du chevalier du Dragon, qui poussa des hurlements de douleur
plus bruyants que les précédents, sous le regard narquois de son adversaire :



"ça fait mal, n'est-ce pas ?... Et inutile de te débattre : tu ne ferais
qu'accroître ta souffrance !"



Sun, trop engourdi par la douleur, ne put entendre la mise en garde du Spectre
du Python, et commença à bouger dans tous les sens, avant de se rendre
effectivement compte que ce remède serait pire que le mal. Aussi, presque
découragé, il ne bougea plus, laissant les anneaux du Reptile Crushing écraser
son corps.



"Bien, tu commences à comprendre que tu ne peux rien contre nous, lança
Magnus... Meurs !"



Aussitôt, il leva le poing en l'air et il y eut une explosion juste à l'endroit
où se trouvait le chevalier du Dragon, obligeant les deux Spectres à reculer de
quelques pas. Ces derniers attendirent quelques instants, puis, quand la fumée
de l'explosion se dissipa, ils furent quelque peu surpris :



"Quoi ?!"



Le chevalier du Dragon était étendu sur le ventre, le corps couvert de
blessures... mais son armure était intacte, ce que ne comprenait pas Magnus :



"C'est inouï ! Ce... C'est de la sorcellerie !!"



"Non, Magnus, c'est... c'est l'armure du Dragon, répondit fébrilement
Sun... Mon armure possède un éclat supérieur à celui du diamant, de sorte que
même ton attaque n'a pu la broyer !"



Avec grand-peine, le cousin de Dohko se remit debout, puis fit face au spectre
du Python :



"Si je m'étais présenté à toi sans mon armure, j'aurais inévitablement
perdu la vie ! Mais... Mais l'armure du Dragon a résisté au Reptile Crushing,
de sorte que je suis encore vivant ! J'ai donc encore une chance de te vaincre
!!"



"Permets-moi d'en douter, chevalier... Tu as eu de la chance, mais ça ne
t'a pas évité d'être blessé... Komodo ?"



"Oui, Magnus ?"fit le spectre du Varan.



"Je te le laisse... Il serait temps que ce chevalier du Dragon goûte à
l'enfer qu'il mérite !"



"Comment ?!"lâcha Sun.



Pour toute réponse, Komodo, autour duquel un halo violacé venait de faire son
apparition, fit quelques pas dans sa direction et, tandis qu'un lézard
monstrueux apparut derrière lui, s'adressa au chevalier du Dragon en ces termes
:



"Chevalier, tu as été sauvé par ton armure, mais, aussi résistante
soit-elle, je ne pense pas, sans mauvais jeu de mots, qu'elle fera long feu
face à mon feu !!"



"Quoi ?!"



Le halo violacé qui entourait le spectre du Varan prit une autre forme, celle
de flammes rougeâtres, et la voix tonitruante de Komodo retentit :



"Meurs, chevalier du Dragon !! EASTERN FIRE !!"



Une grande vague d'énergie partit alors de ses poings, une vague d'énergie qui
ressemblait fort au feu que crachaient les dragons de l'Extrême-Orient. Ironie
du sort, Sun avait beau être le chevalier du Dragon, il n'avait jamais appris à
maîtriser le feu, à l'inverse d'un autre chevalier de bronze, Lupos du
Fourneau. Il voulut alors esquiver l'attaque de son ennemi, mais la vitesse du
Eastern Fire dépassant mach 10, le cousin de Dohko fut rapidement submergé par
les flammes. Tandis que ces dernières l'envoyaient dans les airs, il hurla à la
mort, tant leur température était insupportable. Finalement, quand il finit par
retomber une dizaine de secondes plus tard, il portait bon nombre de traces
incandescentes sur son corps...



************




La troisième prison, dans le Meikai




A l'exception de Gautama, toujours inconscient, les chevaliers rescapés
regardaient Carrie avec attention, curieux de savoir ce que le spectre de la
Reine Ecarlate allait pouvoir leur raconter pour se justifier. L'adolescente
jeta plusieurs coups d'oeil sur sa droite et sur sa gauche, puis ouvrit la
bouche :



"Ecoutez bien mon histoire, chevaliers d'Athéna, car je n'ai pas
l'intention de la répéter une deuxième fois... Je suis née à Chamberlain, une
petite colonie du Nouveau Monde... J'ai à peine connu mon père, il a quitté ma
mère quelque temps après ma naissance avant de mourir d'une mauvaise chute...
Ma mère était une exaltée du christianisme puritain et m'a élevée durement, me
faisant subir multiples brimades et multiples coups... Comme j'étais trop
faible, je ne pouvais rien faire d'autre que de tout subir... La seule entorse
à cette vie difficile eut lieu vers l'âge de trois ans, quand je fis
inconsciemment tomber des pierres sur sa maison... Ce n'étaient là que les
balbutiements des pouvoirs que sa majesté Hadès avait enfouis en moi..."



Les huit chevaliers écarquillèrent des yeux, à la fois surpris par le mode de
vie qu'avait dû endurer Carrie et l'origine de ses pouvoirs redoutables.



"Après ceci, ma mère m'a élevée plus durement que jamais. Chaque vendredi,
chaque dimanche, chaque lundi, elle exerçait le culte chrétien, hors de toute
église instituée dans le Nouveau Monde... J'étais la congrégation, elle était
le ministre du Culte (la voix de la jeune fille se brisa légèrement)... J'étais
soumise, j'étais faible, j'étais totalement sous son emprise... Pendant
quatorze ans, j'ai vécu repliée sur moi-même, soumise à son autorité, à ses
dogmes... Tant et si bien que j'avais fini par y croire, moi aussi... Je
croyais dur comme fer que ma mère était sans reproche, qu'elle avait vaincu le
diable, arraché la Chose en elle et conservé sa pureté, qu'elle serait la seule
à accéder au Ciel, tout comme moi j'y accéderais en suivant ses
commandements... Mais tout a basculé récemment..."



Bien qu'ils n'oublièrent pas que Carrie avait tué impitoyablement trois des
leurs, les chevaliers semblaient éprouver l'once d'une compassion pour leur
ennemie, à l'exception de Lévi, qui songea :



"Je ne sais pas ce qu'elle nous chante, mais quoi qu'il en soit, tôt ou
tard, il faudra lui faire payer ses crimes !
"



Le spectre de l'étoile céleste de la haine enchaîna :



"A cause de l'éducation puritaine inculquée par ma mère, je ne savais rien
de la vie... J'ai commencé à l'apprendre douloureusement, un jour, quand,
tandis que je me trouvais dans les pièces sanitaires réservées aux filles de
mon école, je sentis du sang s'écouler de mes cuisses... C'était là le signe
que je devenais une femme, mais je l'ignorais... J'ai donc paniqué et... et...
ELLES SE SONT MOQUEES DE MOI !!"



Carrie avait élevé la voix sans crier gare, de sorte que les chevaliers
d'Athéna se mirent à trembler de tous leurs membres. Ne s'en souciant
nullement, l'adolescente enchaîna :



"ELLES SE SONT MOQUEES DE MOI !! TOUTES MES CONDISCIPLES ONT RI DE MOI,
ONT CRACHE SUR MOI, M'ONT JETE LEURS HABITS A LA TÊTE !! J'ETAIS TROP FAIBLE
POUR REAGIR... tout ce que j'ai pu faire fut d'éteindre les bougies qui
servaient à éclairer la pièce, sans réfléchir... On (sa voix trembla de
nouveau)... On m'a ramenée chez moi et... et ma mère m'a... m'a battue, m'a dit
que j'étais une pécheresse et que c'était pour ça que la malédiction du sang
s'était abattue sur moi ! Elle s'est acharnée physiquement sur moi, puis m'a enfermée
dans le cagibi après que...après que je l'eusse traitée de PUTAIN (les
chevaliers tremblèrent de nouveau) ! Tout... Tout aurait dû en rester là si je
n'avais pas lu autre chose que la Bible... J'ai lu des livres profanes, qui
m'ont appris la notion de télékinésie... Je me suis entraînée toute seule chez
moi et j'ai peu à peu maîtrisé mes pouvoirs... Puis, décidant d'en profiter, je
décidai d'aller à une fête organisée par le bourgmestre de Chamberlain... Ma
mère s'y est opposée fermement, mais en voyant que je pouvais déplacer les
couverts, elle céda, tout en me traitant de sorcière..."



"Hum, songea Lévi... Sorcière est un bien faible terme, c'est
"démon" qu'il aurait fallu dire !
"



"J'y suis donc allée et ai vécu les meilleurs moments de ma vie... mais
aussi les pires."



Le spectre de la Reine Ecarlate déglutit, puis enchaîna en se forçant :



"En effet, l'une des filles qui m'avaient malmenée après que j'eusse
découvert que je devenais une femme n'en avait pas fini avec moi... Je ne sais
comment, mais elle s'est arrangée pour faire de moi la risée de Chamberlain...
Suite à une décision du public, je fus choisie comme reine de la soirée...
Alors... Alors que je me trouvais en haut de l'estrade, un... un seau plein de
sang de goret s'est abattu sur ma tête et j'en fus couverte ! Et... Et je... je
suis parvenue à écouter ce que la responsable de ce geste disait de moi ! Ce
que d'autres disaient de moi !!"



La voix de Carrie s'était peu à peu élevée. Puis, rassemblant toute sa rancoeur
dans ses cordes vocales, elle hurla à pleins poumons :



"DU SANG DE COCHON POUR UNE COCHONNE !!! VOILA CE QU'ILS ONT DIT DE MOI
!!!
"



Le ton, mais aussi les propos de la jeune fille firent trembler les chevaliers,
à l'exception d'Emma qui, cachée derrière Eon, ne put s'empêcher de pouffer de
rire. Poursuivant sur la même voie, la gardienne de la troisième prison lâcha :



"ET APRES ILS ONT RI DE MOI, ILS M'ONT HUMILIEE PAR LEURS RIRES ET LEURS
RAILLERIES !! ILS DEVAIENT PAYER !!! J'ai donc fait usage de mes pouvoirs,
mettant le feu, balançant certains de ces monstres dans la mer, là où ils ne
pourraient plus en sortir, j'en ai poignardé d'autres par la pensée, puis j'ai
quitté ce lieu maudit derrière moi et j'ai exercé ma rage sur le reste de
Chamberlain, que j'ai mis à feu et à sang, car c'était là le sort que cette
ville méritait... J'ai également fait payer la mijaurée qui avait continué de
me persécuter..."



Les chevaliers tremblèrent de plus belle, notamment Lévi, mais il tremblait
d'indignation.



"Après quoi, je suis rentrée chez moi... Ma robe et ma peau étant tâchées
de ce liquide rouge et visqueux, j'ai pris un bain, puis ai revêtu une robe de
nuit... Mais ma mère m'attendait... Elle m'a prise dans ses bras et m'a parlé
de mon père, de sa soi-disant faute, qu'elle regrettait de ne pas m'avoir
sacrifiée plus tôt et... et... elle m'a poignardée dans l'omoplate droite ! Je
suis tombée dans l'escalier, elle s'est avancée vers moi, un sourire narquois
sur les lèvres, faisant le signe de croix avec sa main armée... J'étais
sérieusement blessée, j'étais recroquevillée sur moi-même, je ne pouvais plus
agir... Ma mère se rapprochait dangereusement de moi, prête à m'assassiner...
Mais au moment où sa main allait s'abattre sur moi, j'ai inconsciemment fait
usage de mes pouvoirs divins... Plusieurs couteaux de cuisine se sont déplacés
par ma seule volonté et, un à un, ont crucifié ma mère, pour la faire payer...
Après une brève agonie, elle a expiré... Comme je ne savais pas encore que
j'avais fait justice, j'ai paniqué, les larmes aux yeux, j'ai pris le corps de
ma mère, mais je ne me contrôlais plus... La maison a commencé à s'effrondrer,
le feu s'est déclenché, j'étais cernée par les flammes et les gravats...
J'allais périr tôt ou tard... quand soudain, un halo lumineux m'a enveloppée et
m'a sauvée d'une mort certaine... Et j'ai perdu connaissance..."



Carrie laissa échapper un bref soupir, puis reprit :



"Je suis restée inconsciente pendant quinze heures, jusqu'à ce que le
seigneur Moloch, le plus fidèle serviteur de sa majesté Hadès, vînt me trouver
et me conduire devant l'Empereur des Ténèbres... Et c'est là que j'ai appris
toute la vérité... Je n'étais pas une possédée du démon, ni une sorcière, mais
j'étais le bras armé de la Justice que représente sa majesté (les chevaliers
ouvrirent grand la bouche) ! Mes pouvoirs n'étaient pas diaboliques, mais
divins !... J'étais Carrie, l'Ange de la Mort ! J'ai donc juré fidélité à sa
majesté Hadès et suis devenue le spectre de l'étoile céleste de la haine
!"



Elle se tut de nouveau un court instant, puis reprit :



"Voilà mon histoire, chevaliers d'Athéna."



************




"John, dit le révérend Trevor... Si je comprends bien, Carrie était née
dans une famille de chrétiens réformés, comme vous ?"



"Oui, révérend, mais la foi de ses parents, de sa mère surtout, était bien
plus poussée... De sorte qu'elle avait fini par s'éloigner du vrai message
biblique... Avec un tel environnement familial, je ne m'étonne pas qu'Hadès
l'ait choisie comme Ange de la Mort, tant elle a dû refouler ses rancoeurs
secrètes en elle..."



Le fils d'Etienne Roligny toussota, puis reprit :



"Ironie du sort, je suis né dans un environnement familial similaire, sans
doute moins dur, mais la foi chrétienne dissidente de Rome était un élément
commun entre ma famille et celle de Carrie... et bien que nous ne nous
connaissions pas, elle et moi avons tous deux été victimes d'Hadès..."



************




Les rescapés étaient fort troublés par l'histoire de l'adolescente, notamment
Shion, qui voyait là que ses pressentiments étaient justes. Mais, à l'exception
de Lévi, qui tenait encore rigueur à Carrie de la perte de Pierre, Elvira et
Damien, tous songeaient au calvaire que le spectre de la Reine Ecarlate avait
dû endurer :



"Quelle terrible histoire... Voilà donc où le fanatisme religieux d'une
mère a conduit sa fille...
"pensa Néhémie.



"Je comprends mieux qu'Hadès l'ait choisie pour être son bras armé... Sa
haine n'est pas étonnante, après tout ce qu'elle a vécu...
"songea Shion.



Ce fut alors que le chevalier de la Licorne interpella Carrie :



"Et tu crois que tu vas nous attendrir avec cette histoire ? Tu as
peut-être souffert, mais tu n'en as pas moins décidé de te mettre au service du
Mal ! Pour moi, tu ne resteras rien d'autre qu'un démon meurtrier, une sorcière
qui a vendu son âme à un dieu démoniaque !..."



"TAIS-TOI !!!"



Dans la foulée, les yeux de Carrie redevinrent rouge sang et une grande
barrière de feu se dressa devant elle. Le regard plein de haine, elle hurla à
la face des chevaliers d'Athéna :



"VOUS AVEZ TROP PARLE ! J'AI ETE TROP CLEMENTE DE VOUS LAISSER EN VIE
JUSQU'ICI, MAIS MAINTENANT, C'EST TERMINE ! JE SUIS L'ANGE DE LA MORT ET JE
VOUS FERAI PAYER VOS FAUTES !!!"



Elle serra les poings et, presque aussitôt, tous les chevaliers, y compris le
corps inerte de Gautama, voltigèrent dans les airs. Mais quand ils retombèrent
à terre, Carrie ne se calma pas pour autant : elle marcha droit devant elle, le
regard porté vers Emma de la Colombe, qui était le chevalier le plus proche
d'elle. L'amante d'Eon leva lentement les yeux vers le spectre de la Reine
Ecarlate et frissonna :



"Oh non..."



Indifférente au désarroi de la femme chevalier, le spectre de l'étoile céleste
de la haine lui d'un ton féroce :



"C'est bien toi qui as ri de moi quand j'ai raconté mon passé ?"



Emma ne put que trembler devant Carrie, qui finit par s'impatienter :



"REPONDS !!"hurla-t-elle.



La gorge nouée, Emma murmura :



"Oui... Mais c'était nerveux, je... je ne voulais pas..."



"TU L'AS FAIT QUAND MÊME !!mugit le spectre de la Reine Ecarlate. COMME SI
çA NE TE SUFFISAIT PAS D'ÊTRE UNE SALE DEGENEREE !! TU VAS PAYER POUR TOUT çA
!!"



Et, sans crier gare, elle tendit ses mains vers le chevalier de la Colombe et
commença à empoigner son cou...



************




Près de la dune du Pilat, dans le royaume de France




Motta se déplaçait à une vitesse proche de mach 120, mais décida tout à coup de
ralentir sa course : il avait senti une âme errer dans les parages :



"Hum... Je ressens une cosmo-énergie relativement puissante, mais quelque
peu démoralisée... Cela m'a tout l'air d'être un chevalier d'Athéna...
Allons-y!
"



Non loin de là, Nessos du Centaure regardait l'Océan Atlantique depuis le
sommet d'une dune qui, plus de deux siècles plus tard, deviendrait un haut lieu
du tourisme aquitain. Le chevalier d'argent s'était remis physiquement de son
combat contre Xantos, mais la vision du corps mutilé du spectre de la
Gargouille ne l'avait pas lâché :



"Je n'arrive pas à oublier les effets ravageurs qu'a causés la Tunique de
Nessos sur mon adversaire... Malgré les paroles compréhensives de maître
Vittorio, j'ai encore du mal à oublier tout ça... Et pourtant, quand je devrai
combattre à nouveau, je devrai faire abstraction de mon combat précédent, faute
de quoi...
"



Soudain, une bourrasque de sable arriva derrière le chevalier du Centaure, le
déséquilibra et le fit tomber dans le sable, tête la première. Ce dernier
cracha nerveusement du sable, puis se retourna et aperçut Motta, qui fut le
premier à se présenter :



"J'ai bien peur que tu ne vives tes derniers instants, chevalier ! Je suis
Motta de la Harpie, spectre de l'étoile céleste de la lamentation !"



Son adrénaline grimpant rapidement, Nessos se remit debout et répondit :



"Tu devrais prendre garde à ce que tu dis ! Moi, Nessos, chevalier d'argent
de la constellation du Centaure, je te le promets !"



Le disciple de Vittorio avait froncé les sourcils vers la fin de sa phrase, ce
qui n'échappa pas à son futur opposant :



"Tu sembles plein de détermination, chevalier du Centaure... En tout cas,
bien plus que certains chevaliers d'or !"



"Qu'est-ce que tu as dit ?"lâcha Nessos avec empressement.



Un léger sourire en coin, le spectre de la Harpie s'expliqua :



"Rassure-toi, aucun chevalier d'or n'est tombé sous mes coups, cela dit,
cela ne saurait tarder... Simplement, la veille, j'ai été envoyé au Sanctuaire
comme émissaire par le seigneur Rhadamanthe et j'ai été guidé vers la déesse
Athéna par un chevalier d'or, celui du Bélier, qui ne semblait guère rassuré..."



Le chevalier d'argent regarda plus attentivement son adversaire et comprit les
appréhensions qu'avait eues Shion, tant le teint blafard et les cheveux noirs
du spectre de l'étoile céleste de la lamentation lui donnaient un air peu
amical. Toutefois, il ne tarda pas à répliquer :



"Je ne te permets pas de parler de la sorte des chevaliers d'or ! En
particulier de Shion du Bélier, qui, malgré son jeune âge, a une puissance
remarquable !"



Motta soupira :



"Peu importe... Je ne suis pas venu ici pour discuter avec toi de la
puissance des chevaliers d'or, mais pour t'éliminer !"



Prenant les menaces du spectre de la Harpie au sérieux, Nessos commença à
concentrer sa cosmo-énergie... mais poussa subitement un cri aigu de douleur
avant d'être projeté en arrière et de rouler sur le flanc. Tant bien que mal,
il s'agrippa au sable meuble de la dune du Pilat, mais le pied de Motta
s'abattit sur sa main et la voix narquoise de ce dernier lui dit :



"Trop lent ! Je m'attendais à mieux de la part d'un chevalier d'argent
!"



Serrant son poing libre, le chevalier du Centaure regarda son adversaire droit
dans les yeux et répliqua :



"Tu... Tu n'as encore rien vu !"



Il bondit sur ses deux pieds, mais ce fut pour recevoir plusieurs coups de
poing de la part du spectre de la Harpie. Pour ne rien arranger, les mains du
surplis de Motta étaient pourvues de griffes particulièrement aigues qui
laissèrent plusieurs traces sur le corps et le visage de Nessos. Finalement, à
bout de souffle, le disciple de Vittorio tomba dans le sable, qui se teignit de
rouge. Devant la tournure que prenait le combat, Motta secoua la tête :



"Désolant... Pourtant, à voir l'état dans lequel se trouve ton armure, ce
n'est pas le premier combat que tu livres dans cette Guerre sainte..."



Les paroles du spectre furent pénibles à entendre pour le chevalier du
Centaure, qui eut une nouvelle fois devant ses yeux la vision de Xantos
atrocement mutilé. Sa mine déconfite n'échappa pas à son adversaire :



"C'est curieux... D'après mes premières impressions, tu sembles être sorti
vainqueur de ton premier combat et pourtant tu sembles n'en tirer aucune
fierté... Pourquoi donc ? Détesterais-tu te battre ?"



"Non, murmura Nessos... Je suis un chevalier d'Athéna et je sais que je
dois parfois tuer pour que triomphe ma cause... Mais... Mais il existe des
façons de tuer qui me répugnent et que j'ai été obligé d'utiliser..."



Motta, qui commençait à se lasser des lamentations du disciple de Vittorio, lui
envoya brusquement un coup de pied au visage, puis, tandis que Nessos dévalait
lentement la dune, dit à ce dernier :



"Tu es navrant, chevalier... Nous autres spectres d'Hadès ne tenons compte
que du résultat final, peu importent les moyens utilisés pour abattre nos
ennemis, surtout quand l'enjeu est Utopia !"



Le chevalier du Centaure, qui était consterné de voir que les guerriers de
l'Empereur des Ténèbres croyaient réellement à la naissance d'Utopia après la
victoire de leur maître, s'agrippa tant bien que mal au sable qui filait entre
ses doigts, et bondit sur le spectre de la Harpie, lui envoyant au passage un
coup de poing dans la mâchoire. Motta fut projeté en arrière, mais ne resta
étendu que peu de temps ; il se releva vite, malgré sa lèvre inférieure qui
saignait :



"Hum... Finalement, tu es combatif quand tu le veux, chevalier d'Athéna !
Mais je te préviens que je ne serai pas aussi facile à vaincre que le spectre
que tu as éliminé ! Même si je ne suis pas l'un des trois Juges des Enfers, je
n'en reste pas moins l'un des spectres célestes les plus puissants ! Le
seigneur Moloch, serviteur dévoué de sa majesté Hadès, et les Juges des Enfers
ont en moi une confiance totale ! Et je ne ferai pas mentir cette confiance
contre toi, chevalier !"



N'hésitant plus, Nessos s'accroupit à demi et une aura couleur feu se mit à
briller autour de lui. Le chevalier du Centaure leva lentement le poing vers le
spectre de l'étoile céleste de la lamentation, puis quelques étincelles en jaillirent
et vinrent atteindre les bras et les épaules de ce dernier, qui en ressentit
rapidement les effets :



"Argh !! Qu'est-ce que...?"



"Motta, je vais te montrer que je suis loin d'être aussi passif que tu le
crois ! Prends encore ça !!"



Cette fois-ci, ce furent les cuisses et les chevilles du spectre de la Harpie
qui furent atteintes par les flammes créées par Nessos.



"Mais comment est-ce possible ?!"



"Je puis créer des flammes via le frottement de l'air et ma cosmo-énergie
! Mais tout ceci n'était qu'un avant-goût par rapport au brasier qui causera ta
perte, Motta !"



Nessos intensifia encore plus son cosmos, puis cria :



"FOTIA ROUFIHTRA !!!"



************




La troisième prison, dans le Meikai




Profitant du fait que les autres chevaliers sacrés étaient inconscients, Carrie
agrippa à deux mains le cou d'Emma et le serra petit à petit. D'une voix calme,
mais féroce, elle dit au chevalier de la Colombe :



"Vraiment, je ne comprends pas pourquoi vous osez prétendre combattre le
Mal... Vous êtes pourtant des vicieux de la pire espèce ! En particulier toi et
le chevalier des Poissons, qui vous êtes livrées à une fornication honnie
depuis la nuit des temps, honnie plus que tout par sa majesté Hadès... En
t'exécutant, je te ferai non seulement payer tes railleries à mon égard, mais
aussi ton péché..."



Le regard rouge sang du spectre de l'étoile céleste de la haine fixa plus
durement le masque de porcelaine que portait Emma, qui se mit à hoqueter :



"Non... Pitié..."



"TAIS-TOI !! hurla Carrie. Comment pourrais-je avoir pitié d'une débauchée
qui m'a rappelé mon humiliation ?"



La voix forte de l'adolescente ne fut pas sans effets : elle tira Eon de sa
torpeur. Le chevalier des Poissons se rendit rapidement compte du danger
qu'encourait sa bien-aimée et commença à se précipiter vers elle :



"Non ! Emma !!"



Mais le regard de Carrie se tourna légèrement vers la gardienne de la douzième
maison du Zodiaque et cette dernière subit rapidement la psychokinésie du
spectre de la Reine Ecarlate et se retrouva projetée en arrière. Satisfaite,
Carrie redirigea son attention vers Emma :



"A présent, je vais m'occuper de toi... Tu peux me remercier de ma
magnanimité, faute de quoi, j'aurais imposé à ce chevalier d'or de voir ta
fin..."



"Pitié..."sanglota Emma.



Mais l'Ange de la Mort n'eut cure des pleurs de la jeune fille et son emprise
se fit un peu plus forte. Si Emma n'avait pas porté son masque à cet instant
précis, l'on aurait pu voir que son regard bleu azur était empli de larmes et
suppliant, ce qui aurait contrasté avec les yeux écarlates et pleins de haine
de Carrie, qui s'adressa au chevalier de la Colombe en ces termes :



"Je vois ton coeur... C'est plus facile quand on voit les choses en
esprit. Ton coeur est un gros muscle rouge. Un muscle souillé par la luxure et
la débauche... Le mien va un peu plus vite quand je me sers des pouvoirs que
m'a donnés sa majesté Hadès. Mais le tien va maintenant plus lentement. Un peu
plus lentement..."



La gorge étouffée par les sanglots, Emma ne parvint pas à esquisser le moindre
mot. Pire, comme le disait Carrie, elle sentait que son rythme cardiaque
ralentissait inexorablement, et les propos du spectre de l'étoile céleste de la
haine confirmèrent cette impression :



"Un peu plus lentement, maintenant. Tu goûtes désormais au pouvoir
exterminateur de l'Ange de la Mort que je suis. Ton coeur souillé va peu à peu
battre moins vite, puis s'arrêter définitivement quand je le lui
commanderai."



Emma pleurait toujours derrière son masque, mais les larmes se faisaient moins
abondantes au fur et à mesure que les battements de son coeur diminuaient. Elle
se sentait fébrile, tremblait tout le long de son corps et sa tête était sur le
point de tomber en arrière. Derrière son masque, son regard devenait plus flou,
plus livide. Désormais, elle ne doutait plus qu'elle allait mourir, être
arrachée à Eon par Carrie. Et effectivement, alors que tout devenait peu à peu
noir, les lèvres du spectre de l'étoile céleste de la haine remuèrent pour
livrer leur verdict :



"Arrêt..."



"OHM !!!"



Stupéfaite, Carrie lâcha brutalement sa proie et commença à se retourner...
mais à peine avait-elle pu voir un rayon de lumière qu'une vague puissante
d'énergie la frappa en plein visage et l'envoya plusieurs mètres plus loin.
Quant à Emma, son rythme cardiaque avait repris son allure normale, mais elle
était encore sous le choc, comme elle lâcha, alors qu'elle était à quatre
pattes :



"Mais... Mais qui m'a sauvée ?"



Le chevalier de la Colombe, sans réfléchir, leva les yeux, et vit qu'elle se
tenait aux côtés d'un chevalier resté alors inerte, et dont le nom fut prononcé
par tous :



"GAUTAMA ?!"



Le chevalier de la Vierge était bien vivant et se tenait debout, les yeux clos.
Emma, à l'instar de ses compagnons, resta ébahie un bref instant, puis, pleine
de reconnaissance, elle murmura :



"Merci, chevalier de la Vierge..."



Mais l'homme le plus proche de Dieu ne lui accorda pas le moindre regard et
s'avança vers Carrie inanimée. Emma fut quelque peu surprise par cette
attitude, mais ses pensées dérivèrent rapidement ailleurs et elle alla à la
rencontre d'une Eon soulagée pour se jeter dans ses bras. Quant à Gautama, il
n'était désormais plus très loin du spectre de la Reine Ecarlate, à laquelle il
demanda :



"Eh bien, croyais-tu que tu t'étais si aisément débarrassée de moi ?"



L'adolescente, toute tremblante, reprit peu à peu conscience avant de se figer
d'horreur. Le coup porté par le chevalier d'or n'avait pas été mortel, mais
elle l'avait reçu en pleine face, de sorte que son visage et ses longs cheveux
roux étaient désormais maculés de sang. Le fait de voir et de sentir cette
matière visqueuse perturba fort Carrie, qui se remémora la plaisanterie de très
mauvais goût qui lui avait été faite et qui l'avait poussée à déverser sa haine
sur Chamberlain. Regardant avec effroi ses mains souillées par l'hémoglobine,
elle gémit à moitié :



"Oh non... Oh non..."



"Je vois que le coup que je t'ai porté ne t'a pas laissée indifférente...
Il t'a vraisemblablement rappelé un mauvais souvenir..."



Tandis que le spectre de l'étoile céleste de la haine tremblait de plus belle,
Gautama sourit étrangement, puis lâcha :



"Oui, en effet... Il t'a rappelé un mauvais souvenir et une phrase qui t'a
marquée... Du sang de cochon pour une cochonne... Comme c'était
amusant..."



En entendant cette allusion ironique à sa mésaventure, Carrie leva les yeux
vers le chevalier de la Vierge et son regard redevint rouge sang tandis qu'un
halo écarlate vînt la recouvrir. Se levant brutalement sous les yeux terrifiés
des autres chevaliers, le spectre de la Reine Ecarlate hurla à la face de son
futur adversaire :



"TAIS-TOI !! TU VAS REGRETTER DE T'ÊTRE MOQUEE DE MOI AINSI !! TU VAS
PAYER COMME CEUX QUI M'ONT HUMILIEE A CHAMBERLAIN !!!"



Mais Gautama ne fut nullement impressionné. Bien au contraire, il rétorqua :



"Personnellement, tu m'impressionnais plus avec ton casque qui
représentait une femme ensanglantée... Le sang a beau être réel cette fois-ci,
je n'éprouve aucune crainte vis-à-vis de toi..."



"EH BIEN, TU VAS RAPIDEMENT REGRETTER TES PAROLES !! vociféra Carrie. TU
VAS GOÛTER AUX POUVOIRS QUE M'A DONNES SA MAJESTE HADES !!"



Aussitôt, les yeux de Carrie se mirent à briller, mais Gautama réagit
rapidement :



"OHM !!"



Une barrière dorée vint alors recouvrir le chevalier de la Vierge et les
pouvoirs psychokinésiques du spectre de l'étoile céleste de la haine furent
inefficaces. Pendant une demi-minute, s'appuyant sur sa rancoeur, la jeune
fille tâcha de faire plier son adversaire, mais ce dernier tenait bon.
Finalement, Carrie se lassa et relâcha ses efforts, ce dont Gautama profita
aisément ; il leva sa main gauche et cria :



"OHM !!"



Sans avoir pu réagir, le spectre de la Reine Ecarlate éprouva une violente
douleur dans l'abdomen et se retrouva au tapis. Tandis que du sang coulait de
sa bouche, elle entendit la voix calme du chevalier de la Vierge :



"Tu n'es pas assez rapide... Comment peux-tu espérer me faire tomber avec
une allure si lente ?"



"Je... Je suis l'Ange de la Mort, répliqua Carrie, dont le regard était
plus haineux que jamais... A ce titre, je me dois de te faire payer tes péchés
!!"



"Tu ne manques pas d'audace, fit Gautama en haussant les sourcils. L'on
croirait entendre feu Rune du Balrog, qui ne manquait pas d'hypocrisie sur ce
chapitre..."



"Je t'interdis de calomnier les spectres d'Hadès !! fulmina presque
l'adolescente. Nous sommes les guerriers de l'Empereur des Ténèbres, nés sur
cette Terre pour la purifier du péché et faire d'elle un paradis ! Et pour
cela, nous allons nous débarrasser de tous les chevaliers d'Athéna... A
commencer par toi !!"



Des stalactites se détachèrent de la grotte où luttaient les chevaliers et
Carrie, et cette dernière les projeta aussitôt sur le gardien de la sixième
maison du Zodiaque, mais celui-ci n'hésita pas :



"OHM !!"



Une boule d'énergie se forma entre ses mains et tous les stalactites commandés
par la pensée du spectre de l'étoile céleste de la haine furent rapidement
détruits. Carrie n'eut pas le temps d'être surprise ; elle aussi fut atteinte
par l'attaque du chevalier de la Vierge et projetée à terre. Tandis qu'elle
était face contre terre sous les yeux d'un Gautama impassible, les autres
chevaliers d'Athéna étaient à mi-chemin entre la stupeur et la joie :



"Incroyable, lâcha Bosching... A lui seul, Gautama maîtrise Carrie !"



"Je comprends pourquoi l'on dit qu'il est le plus puissant de nous tous...
Il ne fait pas mentir cette rumeur !"ajouta Shion.



"C'est magnifique ! s'exclama Thérava. Si cela continue comme ça, maître
Gautama va venir à bout de ce spectre et venger nos compagnons morts par sa
faute !!"



************




L'Andalousie, dans le royaume d'Espagne




Assis dans la poussière, Tellos avait le plus grand mal à ne pas se retenir de
hurler de douleur, tant la sensation procurée par les coups de Santana lui
semblait pareille à celle d'un couteau planté entre ses membres. Face à la
mauvaise posture dans laquelle se trouvait le chevalier d'Héraclès, le spectre
du Matador ne se priva pas de le railler :



"Lamentable... Avant que l'étoile céleste de l'arène ne se réveille en
moi, j'étais un redoutable tueur de taureaux, et même les bêtes que je tuais
faisaient plus forte impression à côté de toi ! Bon, d'après ce que je vois, tu
as trois de tes quatre membres mis hors d'état de nuire... Tu n'es plus
dangereux, cette fois-ci, je m'en vais te transpercer le coeur !"



Santana commença à concentrer sa cosmo-énergie, ce qui n'était pas pour
rassurer son adversaire :



"Si... Si je ne réagis pas rapidement, Santana va me vaincre avec une
facilité déconcertante ! Pourtant, je ne dois pas me laisser abattre et je dois
reprendre le dessus, comme contre Andrew...
"



Tout à coup, une illumination jaillit dans le cerveau du chevalier d'argent,
qui laissa échapper :



"J'ai compris !"



"Oui, rétorqua vivement le spectre de l'étoile céleste de l'arène, tu as
compris que ta fin était proche, chevalier ! Tant mieux !"



Il fonça aussitôt sur Tellos et commença à pousser son cri d'attaque :



"Bloody Sword..."




"HERAKLES SUPLEX !!!"




Santana n'eut pas le temps d'achever sa phrase : le géant rouge l'avait déjà
soulevé dans les airs. Il retomba ensuite sur lui de tout son poids, puis
s'écarta du spectre quand ce dernier se mit à cracher du sang. Tellos recula de
quelques pas, puis murmura :



"J'y suis parvenu... In extremis, comme contre Andrew... J'ai pu percevoir
les mouvements qu'il faisait avec sa main... Grâce à sa cosmo-énergie, il peut
créer une lame tranchante comme une épée de matador, une lame qu'il peut
utiliser à une vitesse proche de celle des chevaliers d'or, comme Andrew le
faisait avec son illusion d'optique ! Mais j'ai répliqué en utilisant ma
cosmo-énergie et j'ai pu apercevoir ses mouvements... et..."



"Je vois que tu es un brillant observateur, chevalier d'Héraclès !!"



"COMMENT ?!"



Sous le regard médusé de Tellos, Santana se releva rapidement. Certes,
l'attaque du disciple de Philoctète l'avait blessé à la bouche et le plastron
de son surplis avait été sérieusement endommagé, mais le spectre du Matador
était encore vivant.



"Tu ne croyais quand même pas m'abattre avec ce genre de technique ? Tu
maîtrises parfaitement ta force pure, comme le faisait le demi-dieu Héraclès,
mais c'est insuffisant contre moi, Santana du Matador!"



"Peut-être pas suffisant du premier coup, Santana, rétorqua Tellos, mais à
force de persévérance, je saurai bien te vaincre !"



"Permets-moi d'en douter, chevalier..."



Sous les yeux incrédules du chevalier d'argent, un halo de couleur rouge sang
vint entourer Santana, qui déplaça lentement ses bras dans les airs...



************




La troisième prison, dans le Meikai




Si les autres chevaliers semblaient enthousiastes en voyant Gautama dominer
largement Carrie, le chevalier de la Vierge ne semblait pas dans le même état
d'esprit ; certes, il affichait un vague sourire sur son visage aux yeux clos,
mais il ne faisait montre d'aucun triomphalisme. Il fit quelques pas vers
Carrie, qui venait de reprendre conscience. L'adolescente, fort contrariée
d'être dominée par un chevalier sacré, fût-ce un chevalier d'or, dit à ce
dernier avec colère :



"Tu ferais mieux de cesser de me narguer de la sorte... Après tout, tu
n'es pas exempt de tout reproche !"



"Qu'entends-tu par là ?"



"Tu sais très bien ce que je veux dire ! maugréa Carrie en fronçant les
sourcils. Tu avais beau avoir survécu à mes coups, tu ne t'es pas relevé et tu
as laissé lâchement tes compagnons se faire malmener par moi !"



Contre toute attente, le sourire du chevalier de la Vierge s'élargit
légèrement, puis il répondit :



"Permets-moi de te détromper... Pendant tout ce temps, j'ai simplement
fait en sorte de percer les secrets de ton âme, pour voir qui tu étais vraiment
derrière cette haine que tu affiches et le résultat de mon analyse est
éloquent... Et puis, si j'avais été vraiment un lâche, crois-tu que je serais
intervenu pour sauver Emma de tes griffes ?"



Fort courroucée, le spectre de la Reine Ecarlate cria à pleins poumons :



"CETTE FILLE EST UNE DEGENEREE QUI S'EST MOQUEE DE MOI, JE DEVAIS LUI ÔTER
LA VIE !! MAIS PUISQUE TU NE VEUX RIEN ENTENDRE, CHEVALIER D'OR, JE VAIS ME
CHARGER DE TE FAIRE PASSER DE VIE A TREPAS !!"



Mais Gautama répliqua, après avoir étouffé un rire nerveux :



"Je ne me trompais pas sur ton compte... Aussi, j'ai bien peur que tes
illusions ne finissent par se briser..."



************




L'Andalousie, dans le royaume d'Espagne




Sur le sol aride de ces terres qui furent pendant longtemps le dernier bastion
musulman de la péninsule ibérique, le corps d'un homme gisait dans une mare de
sang. Un cadavre autour duquel il y avait des morceaux d'armure, sur lequel de
nombreuses marques pareilles à des coups de couteaux se trouvaient. C'était le
cadavre de Tellos de la constellation d'Héraclès. Non loin de lui se trouvait
Santana du Matador, qui venait de replacer sa cape rouge sur ses épaules, et
qui lança d'une voix forte :



"Eh oui, chevalier... Une fois, mais pas deux ! La chance avait été avec
toi lorsque tu as affronté Andrew du Colosse, mais elle t'a quitté contre moi !
Pour un homme de ton gabarit, je m'attendais à un combat plus périlleux...
Enfin, cela n'est pas gênant, je n'en serai que mieux disposé à combattre par
la suite, surtout si c'est un chevalier d'or qui vient à croiser ma
route..."



Il se mit à sourire à pleines dents en songeant à sa victoire récente et aux
prochaines qui semblaient lui tendre les bras...



Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada