Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Chrysoss


Il etait une fois au Sanctuaire



- Les fils de la nouvelle aube, reprit le Saint, tombant des nues.
C’est par ce nom que signèrent ceux qui dérobèrent les armures de bronze
éparpillées de par le monde ! J’ignorais que vous possédiez vous aussi des
armures de combat !



 



          - Contrairement à vos
antiquités, cette merveille a été créée spécialement pour moi ! Elle est
née de mon sang et n’obéis qu’à ma seule volonté ! A ma mort, personne ne
pourra jamais plus s’en revêtir ! Cette armure est la première de sa
génération et fait de moi le premier matricule de l’armée appelée à vous
supplanter !



 



          - Nous supplanter !
Voilà qui est bien présomptueux ! Avant de caresser de tels rêves, montre-moi
d’abord de quoi tu es capable !



 



          Lawrence fit exploser
son cosmos. Dans un taillis, une urne s’anima. Elle relâcha un scorpion doré
qui, partie par partie, recouvrit les membres de son propriétaire.



 



          - A présent, je suis
paré ! SCARLET NEEDLE !!!



 



          Deux rayons laser
transpercèrent Vendémiaire. Son armure, moins solide qu’il ne laissait croire,
se fendilla aux points d’impact.



 



          - Voici donc la fameuse
Aiguille écarlate, observa-t-il. Elle tient plus de la caresse que de la piqûre
mortelle !



 



          Le Saint, abasourdi,
réexpédia quatre autres piqûres à son opposant, qui ne broncha pas le moins du
monde.



 



          - Entends-tu le glas qui
sonne pour toi ? INCUBUS IMPETUS !!!



 



          Le métis, sans faire
dans la dentelle, frappa lourdement la fossette distinctive de son adversaire. Dohko,
s’extirpant de son carcan de pierre, s’écria :



 



- C’est pour moi que tu es venu ! Ne gaspille pas ton énergie avec
cet idiot !



 



  
      -
J’ai suffisamment de pouvoir pour vous deux ! Ne sois donc pas
jaloux !



         



          Lawrence, profitant de
l’ouverture, fit  passer le compte des
piqûres à neuf, toujours sans succès. Soudain, l’impensable se produisit.
Toutes les « plaies » de l’armure de l’Incube, plagiant les capacités
régénératrices d’une certaine armure du Phénix, se résorbèrent.



         



- Impossible !?



 



          - Malheureusement
si ! INCUBUC IMPETUS !!!!



 



          Vendémiaire, impérial,
administra la même correction à ses deux ennemis. S’attardant sur Dohko, il lui
dit :



 



          - Si j’étais toi, je ne
me tracasserais pas pour ce misérable insecte ! En l’éliminant, je rendrai
un immense service au genre humain !



 



          - Qu…Quoi !?



 



          - Il fait parti d’une
dynastie maudite ! Même s’il est, actuellement, au service d’Athéna, rien
ne prouve qu’en lui ne sommeille pas l’âme d’un des pires ennemis de la
déesse ! A moins que cette menace perpétuelle ne se trouve dans un recoin
de l’esprit de son rejeton !



 



          Le fils de la nouvelle
aube s’arrêta et parla ainsi au Saint :     



 



          - Avant de mourir, peut
être aimerais-tu raconter l’histoire de ta lignée ! J’avoue être curieux
d’avoir ta version de l’histoire, Lawrence Solo !!



 



          - Tu es très bien
renseigné ! Je pense que je ne t’apprendrai rien que tu ne saches
déjà ! Mais ce récit vous divertira peut être…



 



          - Et
accessoirement,  nous fera gagner du
temps, songea Dohko.



 



          - L’histoire de ma
famille commença au temps immémoriaux. Plus précisément, lors de la toute
première guerre Sainte répertoriée. Un grand seigneur, souverain des mers et
des océans, ne se satisfaisait pas de son royaume. Aussi, décida-t-il
d’agrandir son territoire en s’appropriant le domaine terrestre. Domaine qui
était sous la surveillance d’une toute jeune déesse, la noble Athéna.



 



          Vendémiaire, attentif,
croisa placidement les bras.



 



          - Le seigneur, baptisé
Poséidon, haïssait les hommes. D’essence divine, ils les considéraient comme
des parasites ou, au mieux, des êtres sous-développés. Aussi, ce fut sans
remords qu’il décida, pour préserver son enveloppe charnelle, de transférer son
âme dans le corps d’une de ces créatures. Il choisit un homme nommé Solo, riche
navigateur dont la famille avait la mainmise sur le trafic maritime de
l’époque…



 



          Lawrence reprit son
souffle et continua :



 



          - Bien à l’abri dans le
corps de son hôte, il déclencha une guerre effroyable où tous les guerriers de
la terre périrent sous les coups de ses généraux. Athéna, acculée, constitua
alors une armée uniquement composée de jeunes gens ayant la connaissance du
cosmos intérieur. Parmi eux, se trouvait un adolescent plus impliqué que les
autres. Et pour cause, ce n’était nul autre que le frère cadet du dénommé Solo.
Ayant mis au point une technique dévastatrice, l’Aiguille écarlate, il parvint
par ses exploits à intégrer l’élite de l’armée de la déesse. La suite est
évidente. Athéna vainquit Poséidon qui, rancunier, jura de revenir se venger.
Ainsi naquit la malédiction des Solo, car à chaque résurrection, le dieu prit
possession d’un des descendants de son premier hôte.



 



          Le Saint ramassa son
couvre-chef, qu’il avait perdu pendant le combat et d’une traite paracheva son
récit :



 



          - Selon le principe que
chaque médaille a son revers, la famille Solo ne resta pas sans réagir. De
génération en génération, elle se transmit les secrets de l’Aiguille écarlate,
ou Scarlet needle, afin de laver son honneur en empêchant le dieu d’agir. De ce
fait, chaque Saint d’or du Scorpion fait parti de cette même lignée. Seul
handicap, il est impossible de déterminer quel nouveau membre de la dynastie,
Poséidon choisira de capturer. Nous savons seulement que ses résurrections
s’échelonnent sur une période de plus de 200 ans. Et qu’elles coïncident avec
celles d’Athéna !



 



          - Ce qui signifie…



 



          - Oui, bien que l’arbre
généalogique des Solo se soit subdivisé en une multitude de branches, il y a
toujours une possibilité, même infime que l’âme de Poséidon demeure en mon
être ! C’est précisément de cela dont j’étais venu te parler !



 



          - Comment !?



 



          - Au sanctuaire, tu as
déclaré écrire ta propre destinée. Désolé de te contredire, mais je pense,
qu’au contraire, notre destinée est écrite bien avant notre naissance. Chaque
homme a son rôle à jouer dans cette ineptie appelée la vie et doit s’en montrer
digne !



 



          - Ton discours devient
soporifique, clama Vendémiaire. Rassure-toi pour ta destinée, elle prend fin
ici !!!  INCUBUS POSSESSION !!!



 



          Le cosmos du métis
grimpa de façon exponentielle. Dans un état de transe, les pupilles de ses yeux
s’effacèrent, laissant son regard aussi vide que celui d’un mort-vivant. Toute
son énergie accumulée explosa et, comme une ombre, recouvrit le Saint d’or. Ce
dernier décocha à nouveau deux piqûres de son Aiguille écarlate, sans plus de
réaction de son opposant. Le salut arriva pourtant en la personne de Dohko qui,
routinier, s’interposa entre les deux belligérants. Vendémiaire, ne pouvant se
permettre d’abîmer son gibier de prédilection, rengaina  son artillerie.



 



          - Ma vie n’est qu’un
éternel recommencement, se plaignit-il. Je dois constamment voler au secours de
ceux censés assurer ma protection !



 



          Le métis, dont les yeux
étaient redevenus normaux, s’exclama :



 



          - Vous m’agacez tout les
deux ! Comme le dit le dicton, j’ai bien envie d’en prendre un pour taper
sur l’autre !



 



          - Si cela peut te
rassurer, tu m’irrites également au plus haut point ! Il est regrettable
que j’inaugure avec toi ma dernière trouvaille !



 



          - Pardon !?



 



          L’ermite concentra son
énergie à son apogée. D’une seule main, il déclencha sa plus terrible attaque.



 



          - CENT DRAGONS DE
ROZAN !!!!



 



          Vendémiaire, percuté par
une myriade de dragons chimériques, fut précipité dans le vide. Son gigantesque
cosmos s’éteignit alors tel un brasier soufflé par le vent d’une explosion.



 



          - Quel monstre, s’écria
Lawrence. Aucun de mes coups n’a eu d’effet sur lui ! A croire qu’il est
insensible à la douleur ! Je doute que cette chute vienne à bout de
lui !



 



          - Je l’espère ! C’est
le seul homme qui me rattache à mon passé, je compte bien lui poser quelques
questions par la suite ! Dis-moi, est-ce que la proposition du sanctuaire
tient toujours ?



 



          - Plus que jamais !
Nous serions honorés de t’avoir à  nos
côtés, frère d’arme !



 



          Lawrence tendit la main
à Dohko qui, après une courte hésitation, la serra en signe d’accord.



 



          - Je tiens à préciser
une chose ! Si j’accepte, c’est uniquement dons l’optique d’en apprendre
plus sur mes origines ! Je ne crois toujours pas à tes élucubrations sur
la destinée !



 



          Lawrence sourit de bon
cœur. Le nouveau Saint de la
Balance
garda pour lui sa dernière pensée :



 



          - Les fils de la
nouvelle aube ! Encore une pièce de plus à ajouter au puzzle ! Je
souhaite que mon passé ne se retourne pas contre moi !



Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada