Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Le royaume de Skygard


Calchas regardait avec attention Eaque et le spectre de l'étoile céleste de l'illusion, dont l'arrivée avait non seulement pris au dépourvu le Juge des Enfers, mais aussi semblé lui déplaire. Les yeux du chevalier de l'Autel se rivèrent sur la jeune fille :


"Je me demande ce que ce Spectre cache pour ne pas satisfaire son supérieur... Je vais essayer d'utiliser les pouvoirs que j'ai reçus de mon lointain aïeul, le devin Calchas qui accompagna l'armée d'Agamemnon lors de la Guerre de Troie..."


Il se concentra alors durant une vingtaine de secondes, proftant du fait qu'Eaque regardait sa subordonnée avec un air étrange, puis la révélation surgit :


"Comment ?!"


L'exclamation du chevalier d'argent fit se retourner le spectre de Garuda qui, les yeux à moitié plissés, demanda à son adversaire :


"Eh bien, que t'arrive-t-il, chevalier ?"


Serrant les dents, Calchas répondit, mais en s'adressant au spectre de l'étoile céleste de l'illusion :


"Tu... Tu es..."


Eaque intervint :


"Tiens donc... Tu me sembles fort perspicace, chevalier... Je suppose que c'est à cause de tes antécédents familiaux, n'est-ce pas ?"


"En effet, je puis lire dans le passé et prédire l'avenir, comme mon ancêtre Calchas, devin d'Agamemnon ! A... A présent, je sais qui est cette fille ! Je sais ce qu'elle a fait ! Et je ne m'étonne pas de la voir dans les rangs du Dieu des Enfers !"


Mais le Juge des Enfers rétorqua avec un demi-sourire :


"Tu peux parler..."


"Comment oses-tu ?"


"Tout devin que tu es, tu n'as pas percé le secret de l'un des chevaliers d'Athéna... Enfin, peu importe, tu l'apprendras quand tu auras rejoint le monde des ténèbres..."


Eaque marqua une pause, puis reprit :


"Cela dit, je dois te concéder que je tolère difficilement le passé du spectre de l'étoile céleste de l'illusion... J'ai un peu de mal à suivre la logique des étoiles maléfiques... Qu'importe, pour le moment, ma priorité est de t'achever !..."


Mais le chevalier de l'Autel bondit sur son adversaire en criant :


"Primal Sacrifice !!!"


Dans un geste presque désespéré, Calchas parvint à égratigner le bras gauche d'Eaque, d'où coulèrent quelques gouttes de sang, un sang qui tomba lentement sur le sol enneigé de Skygard. Quelques secondes plus tard, la surface imbibée du sang du spectre de Garuda s'illumina étrangement, puis un grondement sourd se fit entendre, juste avant qu'un autel en marbre n'en émergeât progressivement. Le chevalier de l'Autel reprenait espoir, comme il le fit savoir au Juge des Enfers :


"Eaque, de ton sang est né l'Autel de la Victoire, béni par Niké, alliée d'Athéna ! Tu ne puis t'en approcher sans risquer de périr en tant que victime sacrifiée au nom d'Athéna ! Eaque, à présent que cet autel s'est dressé entre nous, tu ne peux plus rien faire !"


Le spectre de Garuda fixa attentivement l'Autel de la Victoire, puis Calchas, puis de nouveau l'autel né de son sang, avant de lever la main au-dessus de l'obstacle qui le tenait éloigné du disciple de Felipe.


"Eaque, je te déconseille de faire ça ! suggéra Calchas. Si tu essaies de détruire l'Autel de la Victoire, tu mourras comme Tao du Scarabée !"


Mais le Juge des Enfers resta sourd aux mises en garde de son adversaire ; une boule d'énergie émergea de sa main droite, une boule orangée dont la taille augmentait petit à petit, jusqu'à mesurer vingt centimètres de diamètre. Eaque jugea alors que le moment pour détruire l'autel était venu et projeta sa boule d'énergie sur l'arme ultime du chevalier d'argent. Ce dernier fut partagé entre la crainte de recevoir l'impact du choc et l'espoir de voir un Juge des Enfers tomber, tandis que le spectre de l'étoile céleste de l'illusion avait préféré se mettre en retrait. Mais, à peine quelques secondes plus tard, Calchas eut une surprise de taille : quand la boule d'énergie entra en contact avec l'Autel de la Victoire, elle ne revint pas vers Eaque, mais pulvérisa au contraire l'obstacle qui servait de parade au chevalier d'argent. Tout cela dura à peine une dizaine de secondes, jusqu'à laisser un espace vierge entre le disciple de Felipe et le spectre de Garuda. Le premier hurla :


"Non !! L'Autel de la Victoire !!... Comment as-tu pu faire ça ?"demanda-t-il à Eaque.


Ce dernier lui répondit :


"Je suis un Juge des Enfers, l'un des trois spectres les plus puissants !... Tu as pu vaincre le spectre de l'étoile céleste de la répulsion, ce qui n'est pas mal, mais affronter un Juge des Enfers est une autre histoire! Même les chevaliers d'or ne peuvent rien contre nous, seule sa majesté Hadès nous surpasse de loin ! Par conséquent, l'Autel de la Victoire ne pouvait résister à ma puissance ! Ton heure a sonné, chevalier de l'Autel, prépare-toi à rejoindre ton ami !"


Calchas voulut répliquer, mais la cosmo-énergie qui émergeait autour du spectre de Garuda lui coupa la parole. Eaque se retourna alors vers le spectre de l'étoile céleste de l'illusion :


"Regarde-moi bien, et retiens bien cette leçon !"


Des planètes et des yeux inquisiteurs apparurent autour du Juge et de son adversaire, le tout sur un fond obscur. Avant que le chevalier de l'Autel n'ait pu dire un mot, Eaque poussa son cri d'attaque :


"GALACTIC ILLUSION !!!"


Une rafale brutale d'énergie vint frapper Calchas de front et l'expédia dans les airs. L'infortuné hurla de douleur le temps que dura son vol, puis retomba, tête la première, à quelques centimètres du cadavre d'Edgar. Eaque resta immobile durant un bref laps de temps puis, quand il se fut assuré que le chevalier de l'Autel avait bel et bien rendu l'âme, il soupira :


"Lamentable..."


Puis, ne voulant pas s'attarder plus longtemps sur la faible force de ses adversaires, le spectre de Garuda se tourna vers sa subalterne et lui dit, d'un ton dur :


"Bien... Revenons à toi... Tu... Tu m'as dit que tu voulais me parler d'affaires très personnelles, c'est bien cela ?"


Le spectre de l'étoile céleste de l'illusion prit son inspiration, puis se décida à répondre par l'affirmative :


"En effet, seigneur Eaque... C'est... C'est au sujet du... du spectre de l'étoile céleste du contrôle... J'ai... J'ai senti son aura quand tous les Spectres ont été rassemblés dans la Giudecca par le seigneur Moloch, et..."


Eaque la coupa court :


"Tu as senti son aura et tu as su de qui il s'agissait... C'est bien pour cette raison que ce spectre a été choisi par Minos, pour vous séparer..."


"Seigneur Eaque... il y a encore un grand trouble dans mon coeur... Quand... Quand je pense à..."


Le Juge des Enfers fronça les sourcils :


"Tu ne penses pas ce que tu devrais penser à son sujet... Cela m'étonne... Ta naïveté me désole, comme si je n'étais pas assez accablé par votre passé commun !!"


Les derniers mots de la réplique du spectre de Garuda traduisaient un certain dégoût de sa part. La voix tremblante, la jeune fille murmura :


"Seigneur Eaque... Je ne sais plus où j'en suis... Deux sentiments ambivalents partagent mon coeur au sujet du spectre de l'étoile céleste du contrôle..."


"Ce serait encore mieux s'il pouvait n'y en avoir qu'un seul, et le bon !! manqua de s'emporter Eaque. Tu ferais mieux de ne plus penser à ça ! C'est déjà assez pénible de savoir que toi et ce spectre êtes tombés aussi bas que certains de nos ennemis, alors n'en rajoute pas, et bats-toi pour éliminer les chevaliers d'Athéna !"


Le spectre de l'étoile céleste de l'illusion déglutit rapidement, puis demanda d'une petite voix :


"Comment... Comment pourrais-je faire mes preuves ?"


Le Juge des Enfers réfléchit brièvement, puis tourna la tête un instant avant de répondre :


"Vers le Nord-Ouest, trois spectres terrestres vont affronter trois chevaliers sacrés... Si tu veux montrer que tu es digne de l'Empereur des Ténèbres, va leur porter aide et sois sans pitié !"


"Bien, seigneur Eaque..."fit la jeune fille en inclinant la tête.


"Cela vaudrait mieux pour toi, spectre de l'étoile céleste de l'illusion... Maintenant, va !"


Mais le spectre ne partit pas tout de suite. Elle se retourna et s'adressa de la sorte au spectre de Garuda :


"Seigneur Eaque ?"


"Quoi encore ?!"


"Avec tout le respect que je vous dois, est-ce trop vous demander que de m'appeler par mon prénom ?"


Le Juge des Enfers serra les poings, puis, comme il se lassait de cette conversation, il répondit dans un profond soupir :


"Pfff... Va, et élimine les chevaliers d'Athéna que tu rencontreras sur ton passage... Mona !"


La jeune fille du nom de Mona s'inclina de nouveau et partit vers le Nord-Ouest, conformément aux ordres de son supérieur.


************


A cet instant précis du récit, le révérend Trevor regarda vaguement John dans les yeux, puis déglutit nerveusement avant de poser une nouvelle question au jeune homme :


"John... Cette histoire qu'évoquait Eaque à cette Mona, ce... ce n'était quand même pas... N'est-ce pas ?"


La réponse de John fut pour le moins brumeuse :


"La patience et la progression de mon récit vous livreront la réponse que vous désirez, révérend..."


Le pasteur fut déçu par la réponse de John mais, craignant que ses craintes ne soient fondées, il jugea bon de ne pas insister et d'attendre plus longtemps.


************


La demeure provisoire des Roligny, dans le Sanctuaire


Depuis plus de trois heures, Etienne Roligny et son épouse s'étaient retranchés dans leur demeure du Sanctuaire, afin d'attendre le retour des chevaliers d'Athéna, une attente qu'ils savaient longue. Tandis que le négociant de New Rochelle était assis sur une chaise de bois et de paille et priait en silence, Catherine observait attentivement l'horizon et quelque chose la tracassait :


"Etienne..."


Le père de John s'interrompit dans sa prière et demanda à son épouse :


"Qu'avez-vous, mon aimée ?"


"Avez-vous l'heure ?"


"Non, mais nous devons être dans l'après-midi, Catherine... Pourquoi me poser une telle question ?"


Son épouse répondit d'un ton sombre :


"Etienne... Le ciel s'obscurcit peu à peu depuis un certain temps... J'ai l'impression que la lumière du soleil décline..."


Le négociant calviniste fronça les sourcils :


"Catherine... Je crains que l'inquiétude au sujet de notre fils ne vous tourmente l'esprit... Je comprends et partage votre crainte, mais cela ne doit point nous empêcher de garder l'esprit conscient !"


Il se leva néanmoins de sa chaise, afin d'infirmer les doutes de son épouse, mais quand il parvint à la fenêtre, sa mine, qui était légèrement contrariée, fut empreinte d'une appréhension difficile à décrire. Tout ce qu'il était possible de dire à ce sujet était que le père de John semblait être autant, voire plus anxieux que sa conjointe.


 


Au même moment, sur l'Horloge du Zodiaque, la flamme des Gémeaux, qui vacillait fébrilement depuis plusieurs minutes, disparut en fumée...


************


"John, murmura le révérend Trevor d'une voix tremblante... Ce... Ce que vos parents ont vu, c'était..."


L'ancienne réincarnation de l'Empereur des Ténèbres hocha immédiatement la tête, sans attendre la fin de la question de son ami. Comme s'il l'avait devinée à l'avance. Un bref tremblement parcourut le corps du pasteur, tandis que le jeune homme fit mine de ne pas s'en enquérir et préféra avancer dans son récit :


"Tandis qu'un mauvais pressentiment gagnait mes parents, une nouvelle flamme sur l'Horloge du Zodiaque s'était éteinte. Il ne restait plus que neuf heures à vivre pour neuf des douze chevaliers engagés sur le front des Enfers avant que la mort ne vienne les rappeler à elle..."


************


La deuxième prison, dans le monde des ténèbres


De rage, Fausto tapa du poing contre le sol. L'ancien chevalier de Cerbère, devenu spectre d'Hadès, avait vu son arme être détruite en quelques instants par Damien, puis par Néhémie. Après avoir passé sa rage sur une colonne renversée de la deuxième prison, il lança à ses quatre adversaires :


"Pourquoi ? Pourquoi la chaîne de Cerbère n'a-t-elle pas résisté ?"


"Ce n'est pas bien difficile à expliquer, répondit le chevalier de la Coupe. Ta chaîne d'acier est redoutable, je le reconnais, elle a mis en difficulté deux chevaliers de bronze, ainsi que nous-mêmes... mais dans l'absolu, ce n'est rien d'autre que la laisse du chien de garde des Enfers, qui git inconscient non loin d'ici ! Et une laisse ne peut qu'être inefficace face aux pouvoirs des chevaliers sacrés d'Athéna !"


Soudain, dans un bruit sourd, deux ombres apparurent sur les flancs de Fausto. Ce dernier aperçut alors Pierre et Elvira, qui avaient été mis à terre par le chevalier félon, mais avaient survécu à ses boulets d'acier. Le chevalier de la Croix du Sud observa un temps la mine du spectre de l'étoile terrestre tricéphale, puis lui dit :


"Apparemment, Fausto, ta laisse d'acier a été détruite ! Tu es désormais pareil à l'animal que tu incarnes, mais privé de ses crocs !"


"Tout à fait ! approuva le chevalier de la Chevelure de Bérénice. Ta félonie a été bien punie !"


Néhémie poursuivit :


"Cependant, Fausto... nous savons qui tu étais avant ! Alors, je t'en conjure, dépose les armes et viens te battre à nos côtés, pour sauver ta déesse des griffes du Dieu des Enfers..."


"Jamais !!!fulmina brutalement le spectre de Cerbère. Je vous l'ai dit ; à partir du moment où Athéna a tué celle que j'aimais, je ne l'ai plus considérée comme ma déesse !"


"Ce n'est pas raisonnable de ta part, Fausto, lâcha Thérava... Tant pis, puisqu'il le faut, nous allons devoir t'ôter la vie !"


"Exact ! approuva Elvira. Et vu que tu as été privé de ta chaîne d'acier, je crois qu'à six, nous serons capable de t'éliminer !"


Mais, contre toute attente, le chevalier félon éclata de rire :


"Ha ! Ha ! Ha ! Permettez-moi de vous détromper, chevaliers : vous pourriez bien être des dizaines que vous ne pourriez quand même rien contre moi !"


"Aurais-tu perdu la raison ? demanda Damien. Comment pourrais-tu nous vaincre sans ta chaîne ?"


Le visage de Fausto laissa apparaître un sourire narquois, tandis que le spectre de Cerbère donna ses explications :


"Je dois admettre que, si j'avais été encore un chevalier d'Athéna, le combat aurait été perdu pour moi... Mais depuis que j'ai juré fidélité à sa majesté Hadès, ma puissance a remarquablement augmenté, de sorte que j'ai pu maîtriser une nouvelle technique !"


"Comment ?!"lâchèrent en choeur les six chevaliers.


Tout à coup, Fausto écarta les bras et une aura pourpre vint l'envelopper. Ses adversaires remarquèrent en parallèle que sa cosmo-énergie augmentait considérablement et était même supérieure à celle d'un chevalier d'argent, ce que constata amèrement Néhémie :


"Il ne mentait pas..."


"Dans ce cas, nous allons devoir prendre les devants !" enchaîna Socrate.


Les yeux du chevalier de la Boussole se mirent à briller étrangement ; il faisait de nouveau usage de ses redoutables pouvoirs psychiques. Il s'efforça de bloquer les mouvements de Fausto, mais dut rapidement se rendre à l'évidence :


"Oh non !! ça ne marche pas !!"


Le spectre de l'étoile terrestre tricéphale ricana dans sa barbe :


"Pff... Imbécile... Ta cosmo-énergie est bien incapable de rivaliser avec la mienne... Par conséquent, tes pouvoirs cérébraux n'ont aucun effet !"


Tout à coup, le sol se mit à trembler près des six chevaliers, qui furent alors saisis d'un frisson difficile à supporter :


"Ce... Ce n'est pas vrai ! Et dire que nous croyions que nous étions sur le point de le vaincre !"s'affola presque Pierre.


"Nous n'aurions jamais dû le sous-estimer !"lâcha Thérava.


Ce fut alors qu'un grognement sourd résonna dans les environs, ungrognement familier pour les chevaliers d'argent et de bronze :


"Oh non ! Cerbère !!"


"Pas tout à fait, précisa Fausto. Le chien de garde des Enfers est toujours inconscient... Ce bruit que vous venez d'entendre n'est autre que le signal que ma cosmo-énergie a atteint son point le plus haut !!"


Dans la foulée, l'ancien chevalier d'argent croisa ses bras, tandis que trois têtes représentant toutes un chien féroce se dressaient derrière lui. Le spectre de Cerbère se soucia peu de voir six paires de jambes trembler près de lui, et préféra dire d'un ton ravi à ses adversaires :


"Adieu, chevaliers d'Athéna ! Vous paierez pour le crime de votre déesse !!"


Fausto contracta brièvement ses muscles, puis se mit à crier :


"VIGILANCE OF HELL !!!"


Le spectre de Cerbère leva ses deux bras en l'air, puis ouvrit ses mains et six répliques de Cerbère en surgirent comme par magie. Par conséquent, les chevaliers d'Athéna étaient face à dix-huit têtes menaçantes. Bien malgré eux, ils firent volte-face et tentèrent d'échapper à la technique du chevalier félon, mais tous furent percutés par de violentes décharges d'énergies qui leur brisèrent presque les os, comme s'ils étaient à la merci du chien de garde des Enfers. Ce supplice dura environ cinq secondes, puis les six chevaliers furent brutalement rejetés au sol, heurtant au passage plusieurs colonnes de la deuxième prison. Leurs corps étaient marqués de coups, le sang coulait de leurs plaies et ils semblaient avoir sombré dans une torpeur permanente...


 


"Non !! Ma harpe !!"


Ramsès, dont la harpe enchantée avait été détruite par les roses noires d'Eon, paraissait catastrophé ; alors qu'il avait été tout près d'éliminer Emma, ses plans avaient été réduits à néant. Bosching, qui prenait un certain plaisir à voir le désarroi du spectre du Sphinx, lui lança :


"Eh bien, Ramsès, qu'en dis-tu ? Tu n'as pas l'air si puissant que tu ne le pensais !"


Emma, qui s'était remise des émotions causées par la Balance Of Curse, ajouta à son tour :


"Ramsès, maintenant que ta harpe enchantée a été détruite par Eon, je crois que tu ne peux plus rien faire contre nous !"


"Tout à fait ! approuva le chevalier des Poissons. Cependant, nous pouvons être généreux avec nos adversaires... Alors, Ramsès, ne nous oblige pas à te tuer et quitte la deuxième prison !"


Le spectre de l'étoile céleste de la bête demeura impassible quelques instants, puis répondit, avec un sourire coincé :


"Pff... Stupides chevaliers... Ma fidélité envers sa majesté Hadès est permanente, même dans les situations les plus critiques... Chevalier d'or, dit-il à Eon, tu as détruit ma lyre enchantée et, bien que cela me donne mal au coeur, je me dois de te féliciter pour ça... Mais il est hors de question, fit-il en élevant la voix, que je dépose les armes devant vous !"


"Tu es totalement inconscient, Ramsès ! protesta Shion. Tu n'as plus d'atouts en mains !"


Ramsès rétorqua :


"C'est vous qui êtes inconscients, chevaliers... Je n'ai pas encore abattu ma dernière carte !"


"Comment ?!"lâchèrent Shion, Bosching, Eon, Emma et Lévi.


Gautama, qui s'était tenu à l'écart du combat, se mit à froncer les sourcils, comme s'il pressentait le pire. Et le chevalier de la Vierge fut rapidement conforté dans ses appréhensions ; sans crier gare, le spectre du Sphinx plia ses bras, serra les poings et un halo écarlate vint l'entourer, un spectacle qui intrigua Lévi de la Licorne :


"Ce... Ce n'est pas vrai ?! Que... Que compte-t-il faire ?"


Dans la seconde qui suivit, la cosmo-énergie de Ramsès s'accrut progressivement, dévoilant à ses adversaires un pouvoir qu'ils étaient loin de soupçonner :


"Quelle est cette puissance ?fit Eon. Elle... Elle se rapproche de celle d'un chevalier d'or !"


"Nous ne te laisserons pas agir, Ramsès ! s'emporta Bosching. Tu vas disparaître hors de notre vue !... ANOTHER DIMENSION !!"


Le chevalier des Gémeaux, de sa main droite, projeta un flux d'énergie qui se transforma rapidement en trou noir capable d'aspirer le spectre du Sphinx dans une autre dimension. Mais, contre toute attente, le trou noir se cogna à un champ magnétique qui protégeait Ramsès, avant de se dissiper tout à fait, au grand dam du gardien de la troisième maison du Zodiaque :


"Oh non !!"


Le protecteur de la deuxième prison sourit de plus belle :


"Pff... Imbécile... C'est trop tard pour vous, chevaliers d'Athéna ! Vous avez échappé à la Balance Of Curse, mais vous n'échapperez pas au châtiment que je vous réserve personnellement !... Un châtiment qui ne te sera pas étranger, chevalier de la Licorne..."fit-il en se tournant vers Lévi.


"Que veux-tu dire ?"demanda le descendant du troisième fils de Jacob.


"Je suppose que tu as entendu parler des dix calamités que Dieu envoya contre le peuple d'Egypte, pour forcer Pharaon à ôter le joug qu'il maintenait sur les Hébreux..."


"Oui..."


"Eh bien, je dois te dire que cette malédiction envoyée sur mon peuple va se retourner contre toi et tes amis ! Je puis maîtriser les dix plaies d'Egypte grâce à ma cosmo-énergie et au soutien de sa majesté Hadès ! Vous êtes six contre moi, et chacun de vous subira au moins une plaie, avant que la dixième ne vous envoie tous dans la mort ! C'est fini pour vous, chevaliers d'Athéna !"


Les propos tenus par Ramsès révulsèrent profondément Lévi :


"Comment oses-tu utiliser un pouvoir que Dieu donna à Moïse pour libérer les fils d'Israël de l'esclavage ? Tu vas le payer cher !... Unicorn Gallop !!"


Mais, à peine le chevalier de bronze avait-il bondi dans les airs que le protecteur de la deuxième prison cria :


"TEN EGYPTIAN WOUNDS !!!"


 Une grande vague d'eau enveloppa Lévi, puis se colora en rouge et submergea le chevalier de la Licorne, sous l'oeil ravi de Ramsès :


"L'eau qui devient sang... Et ce n'est que le début !!"


Bosching entendit alors autour de lui de multiples coassements. Il jeta plusieurs coups d'oeil sur ses côtés, avant que des dizaines de bactraciens gluants ne lui sautèrent au visage et sur son armure.


"Les grenouilles grouillantes... Je crains que tes pouvoirs ne te servent à rien, chevalier d'or..."


Inquiet, Shion voulut aider son frère d'armes, mais ce fut à cet instant que des centaines de mouches et de moustiques fondirent sur son visage et ses mains, mettant le chevalier du Bélier en difficulté, à la grande satisfaction du spectre du Sphinx :


"Dommage, chevalier... Ton calvaire ne fait que commencer..."


Dans la seconde qui suivit, un nuage de vermine recouvrit la tête du gardien de la première maison du Zodiaque qui, exténué, tomba à genoux. Emma, bien que n'étant que chevalier de bronze, concentra sa cosmo-énergie à l'intention de Ramsès :


"Ramsès, tu n'iras pas plus loin dans tes maléfices !... Wings Of... Aaaah !!!"


Une forte fièvre venait de saisir le chevalier de la Colombe, au grand amusement du spectre :


"Que disais-tu ?... Je l'ignore, mais avec la peste qui vient de te contaminer, je ne crois pas que tu pourras me le dire !"


"Non !!"


Eon, affolée à l'idée que son amante soit atteinte de la peste, accourut vers Emma, mais Ramsès intervint :


"Pauvre idiote... Crois-tu que cette femelle osera encore lever les yeux sur toi... après ceci ?"


Le chevalier des Poissons sentit alors certaines parcelles de son visage se gonfler, devenir globuleuses et pleines de pus. Tandis que son visage se décomposait de dépit, le protecteur de la deuxième prison donna les détails de la sixième plaie :


"Les furoncles... Je crois que ton âme de dépravée se trouve à présent sur ta figure !"


Eon serra les poings de dépit, quand Bosching, qui avait encore quelques grenouilles accrochées à ses jambes, s'avança vers elle, impassible. La jeune femme supplia l'implacable chevalier :


"Bosching, je t'en prie, aide-nous, moi et Emma ! Tu es le seul à pouvoir encore faire quelque chose !"


Mais Bosching n'eut pas le temps de répondre positivement ou négativement : une pluie de grêlons venait de s'abattre sur le visage de ce dernier, une pluie fort douloureuse, ce qui enchantait beaucoup Ramsès :


"Dommage pour toi que ton casque ne protège pas ton visage... Cela t'aurait évité bien des ennuis..."


Soudain, un râle épuisé se fit entendre. Le spectre du Sphinx tourna la tête et vit Lévi, qui s'était sorti de la mare de sang, vivant, mais exténué. Peu décidé à ménager le chevalier de la Licorne, Ramsès tendit la main dans sa direction et, en un éclair, une vingtaine de sauterelles couvrirent le chevalier de bronze.


"Plus que deux plaies ! Chevaliers d'Athéna, vous pouvez recommander votre âme à sa majesté Hadès !"


"Je n'en suis pas sûr..."


Ramsès se retourna et vit Gautama qui avançait dans sa direction. Toutefois, cela n'alarma pas le natif de la vallée du Nil :


"Tiens donc... Tu t'es enfin décidé à combattre ?... Malheureusement, tu n'en auras pas l'occasion, car tes yeux fermés ne verront plus du tout !"


Un nuage noir couvrit spontanément le chevalier de la Vierge, qui ne bougea pas, comme s'il ne voulait pas se défendre. Ramsès soupira :


"Tu es navrant, chevalier... Tu n'agis pas jusque là, et quand tu te décides à intervenir, c'est pour être plongé dans les ténèbres !... Les ténèbres qui sont d'ailleurs la neuvième plaie d'Egypte, avant la dernière : la mort, non pas des premiers nés comme dans l'Ancien Testament, mais de vous tous, vous qui avez osé défier sa majesté Hadès !!"


Les yeux du spectre du Sphinx se dirigèrent alors vers Eon, puis il s'adressa au chevalier des Poissons de la sorte :


"Et c'est toi qui seras la première à périr ! Plus vite je me serai débarrassé de la débauchée que tu es, mieux cela vaudra !"


La main droite de Ramsès se dirigea vers la jeune femme, puis il en partit une boule d'énergie violette. Eon, affaiblie par les furoncles, sentit qu'un cri d'effroi voulait s'échapper de sa gorge. Mais, alors que la dernière plaie allait la frapper, un cri belliqueux retentit :


"CRYSTAL WALL !!"


Un mur transparent apparut devant le chevalier des Poissons et de ses compagnons, tandis que la boule d'énergie mortelle revenait vers Ramsès, au grand dam de ce dernier. Le spectre du Sphinx se déplaça sur la droite et évita in extremis d'être frappé par sa propre arcane, mais le souffle de l'impact le frappa de plein fouet et il fut projeté contre l'une des colonnes du temple.


************


Le royaume de Skygard


Davol, étonné par la remarque d'Harald, demanda une confirmation au jeune guerrier :


"Harald... êtes-vous sûr de ce que vous venez de prétendre ?"


"Pas tout à fait, reconnut Harald, mais il y a néanmoins de fortes chances pour que mes impressions soient vérifiées : il y a des chevaliers sacrés d'Athéna au coeur du royaume de Skygard !"


Le visage du jeune soldat s'illumina peu à peu, puis, d'un ton enjoué :


"Mais c'est merveilleux ! Avec ces combattants, nous pourrons vaincre Eaque et ses guerriers en peu de temps !"


"N'y songe pas, Davol..."


"Mais pourquoi ?"


"Tu te souviens de l'histoire que je t'ai racontée au sujet de la génèse de la malédiction lancée par Hadès sur notre patrie ?"


"A peu près..."


"Les chevaliers d'Athéna de l'époque n'étaient pas venus pour nous aider, mais pour vaincre les Spectres présents sur nos terres..."


"Mais... Mais ils n'avaient pas de mauvaises intentions, n'est-ce pas ?"


"Non, mais ils avaient leurs propres objectifs et je crois qu'il en est de même aujourd'hui... Nous ne devrons nous en sortir que par nos propres moyens, Davol... Nous devons rester distants à l'égard des chevaliers d'Athéna..."


"Harald a raison, fit le vicomte Leyfamir, qui venait d'arriver. Depuis toujours, Skygard s'est défendu tout seul contre n'importe quel agresseur..."


"Mais... Mais monseigneur, insista Davol, il s'agit des armées d'un Dieu !"


Alors que Leyfamir allait répondre, Harald prit les devants :


"Nous devrons nous en sortir nous-mêmes, Davol... Je sais ce que je fais... Fais-moi confiance..."


Le jeune soldat regarda son supérieur et le noble patriote avec une certaine hésitation, mais il finit par afficher un sourire mal assuré, sourire que ses deux alliés lui rendirent volontiers.


 


Au même moment, Wim du Dauphin, Moby de la Baleine et Henrik du Cygne étaient en train de remonter une vallée encaissée et dominée par la neige et les glaces. Bien que l'eau eût gelé en raison du froid opiniâtre, les trois chevaliers se gardaient bien de marcher au beau milieu de la mare de glace. Parallèlement, ils s'efforçaient d'oublier le froid skygardien en conversant entre eux :


"Croyez-vous que nous finirons par tomber sur des Spectres d'Hadès ?"demanda Henrik.


"Je pense que oui, affirma Moby. Après tout, vu la noirceur de leurs protections, ils devraient être aisément repérables !"


"Dans ce cas, il faudra être très prudents, lâcha Wim. Quand je pense à ce spectre qui a vaincu Scott en un éclair, je me dis que les guerriers d'Hadès doivent être pris au sérieux !... Beaucoup de difficultés nous attendent ; le froid de Skygard et les Spectres du Dieu des Enfers !"


"Il est vrai, reconnut le chevalier de la Baleine, que le froid de ce royaume est fort rigoureux, bien plus que le froid sibérien auquel Néhémie et nous avons été confrontés !"


"Je crois que le froid de Skygard n'est rien à côté de ce qui vous attend, chevaliers d'Athéna..."


"Comment ?!"


Les trois chevaliers levèrent la tête et aperçurent trois silhouettes portant des armures sombres et se trouvant près d'un glacier imposant. Wim leur lança :


"Vous êtes des Spectres d'Hadès, n'est-ce pas ?"


Un homme au visage livide et portant une verrue à son sourcil gauche répondit :


"En effet... Je suis Morpho du Triton, spectre de l'étoile terrestre hybride !"


Son compagnon, un grand homme blond au surplis un peu moins sombre, qui se trouvait sur sa gauche, lâcha :


"Quant à moi, je suis Dial de l'Ours Polaire, spectre de l'étoile terrestre agressive !"


Enfin, le dernier spectre, un homme vêtu d'un surplis représentant un serpent de mer et dont l'oeil droit était anormalement gonflé, se présenta aux chevaliers sacrés :


"Jetsam de la Murène, spectre de l'étoile terrestre électrique !"


Le chevalier du Dauphin observa un bref instant les trois guerriers, puis dit à ses compagnons :


"Ecartez-vous et prenez chacun un Spectre ! Je m'occupe de Jetsam !"


Moby et Henrik hochèrent la tête, puis les deux chevaliers prirent respectivement Dial et Morpho comme adversaires. Les six combattants laissèrent de l'espace à leurs frères d'armes respectifs, puis six cosmo-énergies se mirent à briller inténsement, avant que des cris de guerre ne se fassent entendre :


"Aquatic Thunder !!"


"Electric Fang !!"


"Kaitos Spouting Bomber !!"


"Cold Bear Attack !!"


"Par la Poussière de Diamant !!"


"Scales Strangler !!"


Derrière la vallée, au beau milieu d'une colline enneigée, Mona se hâtait d'aller à la rencontre des Spectres dont Eaque lui avait indiqué la position. Alors qu'elle se rapprochait du sommet, elle sentit plusieurs attaques s'entrechoquer, avant qu'une immense lueur ne surgisse de la vallée. Elle s'interrompit un moment et songea :


"Le combat vient de commencer... Je dois me hâter pour porter secours à mes compagnons, il y va de mon honneur et de celui de l'armée de sa majesté Hadès !"


La mystérieuse jeune fille augmenta alors son allure, afin d'éviter de nouvelles pertes dans les rangs de l'Empereur des Ténèbres.


 


Au coeur de la vallée, il y avait eu un énorme fracas, fracas qui n'avait cependant duré que moins de dix secondes. La lueur qui l'avait accompagné se dissipa peu à peu, laissant apparaitre un spectacle peu reluisant pour les forces du Dieu des Enfers ; Dial et Jetsam étaient étendus sur le ventre, leurs corps ensanglantés, tandis que Morpho avait sa jambe gauche engourdie par le froid d'Henrik. Le chevalier du Cygne s'adressa de la sorte aux trois Spectres :


"Vous n'êtes pas très résistants... J'ai du mal à croire qu'Hadès vous ait permis de faire partie de son armée !"


"Mesure tes paroles, insolent, rétorqua Morpho. Vous avez peut-être réussi à prendre le dessus sur nous, mais la bataille ne fait que commencer, nous pouvons encore vous porter un coup fatal !"


"En attendant, répliqua Wim, vous n'avez pas été brillants... Jetsam m'a bien porté un coup au bras droit, mais ce ne sont que des blessures superficielles..."


Le spectre de la Murène se releva péniblement, bien qu'encore sonné par les coups du chevalier du Dauphin, et dit à ce dernier :


"Peut-être, mais ce n'est que le début... Le début de ta souffrance, chevalier !... Electric Fang !!"


Le poing gauche de Jetsam se tendit vers Wim et déclencha de multiples éclairs pourpres qui foncèrent sur le chevalier d'argent, mais le disciple de Christian l'esquiva aisément en sautant dans les airs, avant de se retrouver juste en face du spectre de l'étoile terrestre électrique et de lui porter un coup de poing au visage et au ventre, puis un coup de pied au menton, de sorte à envoyer son adversaire au tapis. Dial, qui s'était relevé à son tour, et Morpho n'en revenaient pas :


"Comment ?!"


"Je crains que le combat ne soit perdu pour vous, spectres d'Hadès, fit Wim d'un air faussement navré. Nous avons déjà vu toutes vos attaques, elles ne peuvent qu'être inefficaces à présent ! A moins que vous n'ayez d'autres atouts en réserve..."


Les trois Spectres se mirent à déglutir, puis à trembler sur place, tandis que Moby prit le relais de son compagnon d'entraînement :


"J'ai bien peur que ce soient là vos seules arcanes... Tant pis pour vous, nous allons vous éliminer, pour Athéna !..."


"Pas si vite !!"


Légitimement surpris, les chevaliers du Dauphin, de la Baleine et du Cygne levèrent la tête et aperçurent un étrange spectre dont le surplis était celui d'une femme en robe sombre, un fait qui intrigua particulièrement Henrik :


"Mais... Ce... C'est une femme ?!"


"En effet, chevalier... Tout comme il existe des femmes chevaliers dans les rangs d'Athéna, des membres de la gente féminine peuvent également avoir le privilège d'être des Spectres de sa majesté Hadès !"


De leur côté, Jetsam, Dial et Morpho avaient aussi remarqué la présence de leur soeur d'armes mais, plus que la surprise, c'était un sentiment de malaise qui les entourait...


************


La deuxième prison, dans le Meikai


Ramsès était à quatre pattes et avait bien du mal à se remettre du choc encaissé, alors qu'il était sur le point d'éliminer Eon et les autres chevaliers :


"Ce... Ce n'est pas vrai ! J'étais à deux doigts de me débarrasser d'eux et... qu'est-ce qui s'est passé ?"


Le spectre du Sphinx leva les yeux et eut la surprise de voir un imposant mur transparent sous ses yeux, un mur derrière lequel se trouvait Shion de Jamir. Le mur s'effaça soudainement et laissa apparaître le chevalier du Bélier, qui était près d'Eon. La jeune femme tourna les yeux vers son frère d'armes et lui dit :


"Shion... Je te remercie..."


Shion répondit au chevalier des Poissons :


"Je n'ai fait que ce qu'il fallait faire, Eon..."


Eon sourit puis palpa son visage : toutes ses furoncles avaient disparu. Elle se rendit également compte que les ténèbres qui entouraient Gautama n'étaient plus, qu'Emma ne souffrait plus de la peste, que Lévi n'était plus envahi par les sauterelles et que Bosching n'avait plus à souffrir de la grêle ; les dix plaies d'Egypte avaient pris fin avec la parade de Shion. Tandis que le chevalier des Poissons se dirigeait vers celle qu'elle aimait et que les chevaliers des Gémeaux et de la Licorne se remettaient de leurs émotions, le chevalier de la Vierge lança au chevalier du Bélier :


"Bien joué, Shion... Je vois que je n'avais pas à intervenir..."


"Comment ça ?"


C'était la voix de Ramsès qui s'était élevée. Gautama s'expliqua rapidement :


"Tu ne pensais tout de même pas que tes vulgaires ténèbres allaient avoir raison de moi... Ce n'était qu'un leurre, une tactique de ma part... J'avais l'intention d'agir au moment fatidique, mais Shion a été plus rapide que moi..."


Le spectre du Sphinx, dont le surplis avait été sérieusement endommagé et dont le casque avait explosé, répliqua furieusement :


"Je ne te crois pas ! Tous... Tous autant que vous êtes, vous ne pourrez rien contre moi !"


Mais Shion répondit avec un drôle de sourire :


"N'y compte pas, Ramsès..."


Ne voulant rien entendre, Ramsès fit apparaître un flux d'énergie autour de son poing droit et le balança sur le gardien de la première maison du Zodiaque, qui ne perdit pas de temps :


"CRYSTAL WALL !!"


La vague d'énergie heurta le mur transparent mais, contrairement à ce qu'escomptait le spectre de l'étoile céleste de la bête, elle ne le détruisit pas, mais ricocha dessus et revint au visage de son expéditeur, qui fut de nouveau envoyé contre l'une des colonnes du temple. Sous le choc, Ramsès, dont la mâchoire avait été fracturée, ne reprit pas conscience avant une vingtaine de secondes. Quand ce fut fait, il regarda Shion avec un air de répulsion dans le regard :


"Tu... Tu me mésestimes, chevalier d'or, mais tu as tort !... Ne me sous-estime pas !"


"Je ne te sous-estime nullement, c'est toi qui te surestimes, Ramsès !"


"Tais-toi !!"s'emporta le spectre.


Le chevalier du Bélier soupira :


"Pff... Je crois que nous ne pourrons pas tomber d'accord... Tant pis pour toi, Ramsès !"


Shion leva lentement les bras et un halo doré vint l'entourer, en même temps que sa cosmo-énergie croissait intensément. Ramsès, qui tâchait pourtant de garder son calme, ne put malgré tout s'empêcher de déglutir et de trembler sur ses jambes. La cosmo-énergie du gardien de la première maison du Zodiaque continuait de s'intensifier, sous les regards de ses compagnons :


"Incroyable... Je n'aurais jamais cru que Shion, l'un des plus jeunes membres de l'élite de la chevalerie, soit aussi puissant !"reconnut Bosching.

"Cette puissance nous sera utile, je le sens !"lâcha Eon d'un air enthousiaste.


"Bonne chance à toi, chevalier du Bélier !"cria Emma.


Shion intensifia une ultime fois son cosmos, puis s'adressa à Ramsès en ces termes :


"Ramsès, prépare-toi à être emporté dans le tourbillon de la poussière d'étoiles !"


"Quoi ?!"


Le chevalier du Bélier leva les bras, puis, d'une voix assurée :


"STARDUST REVOLUTION !!!"


De multiples rayons emmêlés partirent des mains de Shion et vinrent entourer le spectre de l'étoile céleste de la bête. Ce dernier n'eut pas l'occasion de réagir ; il fut emporté dans les airs par les faisceaux lumineux créés par le chevalier du Bélier et se mit à hurler de douleur et de terreur. Ramsès resta suspendu dans les airs durant moins de dix secondes, puis fut projeté contre l'une des colonnes de la deuxième prison. Le spectre du Sphinx, dont le surplis avait été détruit, laissa échapper deux ou trois râles de dépit, puis sa tête retomba au sol et il rendit son dernier souffle. La victoire de Shion fut saluée par ses compagnons :


"Bien joué, Shion !"cria Eon.


Le gardien de la première maison du Zodiaque, épuisé, mais en bonne santé, s'avança vers ses frères d'armes, un vague sourire aux lèvres :


"J'ai gagné..."


"Nous te devons une fière chandelle, chevalier du Bélier !"lança Emma.


Shion répondit par un sourire au chevalier de la Colombe, un sourire qui enchanta son amante :


"Merci, Shion..."


Mais ce moment de singulière euphorie fut brutalement interrompu par une voix familière :


"Alors, comme ça, vous êtes parvenus à vaincre Ramsès ? Félicitations, chevaliers !"


"Fausto !!"


Shion regarda l'endroit où se trouvait le spectre de Cerbère et eut la désagréable surprise de voir que les chevaliers d'argent, ainsi que Pierre et Elvira, étaient au tapis.


"Ils n'ont rien pu faire contre ma puissance ! Je ne sais pas s'ils sont morts ou vivants, mais je dirais personnellement qu'ils n'en ont plus pour longtemps !"


Eon, inquiète pour sa disciple, manqua de s'emporter contre le chevalier félon :


"Espèce d'ordure ! Je ne te pardonnerai jamais pour ce que tu as fait à Elvira !"


Fausto laissa apparaître un sourire forcé :


"Pff... Si tu veux la rejoindre, chevalier des Poissons, c'est ton droit le plus absolu...!"


"Attends..."


Une voix hésitante venait de se faire entendre. Le spectre de Cerbère se retourna et vit Néhémie de la Coupe, sérieusement blessé, mais encore en vie. Le disciple de Christian se releva peu à peu, puis fit de nouveau face à Fausto :


"Fausto... Le... Le combat n'est pas encore terminé... Nous... Nous devons empêcher Hadès d'arriver à ses fins et... et s'il faut te tuer pour ça, je n'hésiterai pas à le faire !"


"Mais en seras-tu seulement capable, chevalier ?... Permets-moi d'en douter !"fit narquoisement le chevalier félon.


Malgré son état, Néhémie se hâta de développer sa cosmo-énergie, jusqu'à faire apparaître un froid intense autour de lui. Le spectre de l'étoile terrestre tricéphale, bien décidé à ne pas se faire tuer, en fit de même, jusqu'à ce que la silhouette du chien de garde des Enfers se profilât derrière lui. Les deux adversaires déclenchèrent aussitôt leurs attaques respectives :


"Par le Tonnerre de l'Aube !!"


"Vigilance Of Hell !!"


Les deux techniques s'entrechoquèrent brièvement, puis il y eut une clameur de déception :


"OH NON !!!"


Malgré toute sa bonne volonté, le chevalier de la Coupe n'avait pu prendre le dessus sur le spectre de Cerbère, qui lui avait renvoyé son attaque en même temps qu'il avait usé de la Vigilance Of Hell. Néhémie fut alors envoyé à terre, non loin du cadavre de Ramsès, encore plus blessé qu'auparavant et l'armure fissurée. Cependant, le chevalier d'argent ayant employé un froid légèrement inférieur à -200°C, sa protection n'avait pas été gelée. Fausto haussa les épaules :


"Pff... Quel imbécile ! En voulant s'opposer à moi de nouveau, il n'aura fait qu'hâter sa fin ! Bien, dit-il en se tournant vers Shion et les autres chevaliers qui s'étaient battus contre Ramsès, je crois que je vais me débarrasser de vous !..."


"Attends, Fausto !!"


"Quoi ?!"


Le chevalier félon venait d'entendre la voix de Thérava du Paon, qui était en train de se remettre debout :


"Je... Je n'en ai pas encore terminé avec toi, Fausto !"


"Bon... Si tu tiens vraiment à trépasser, je respecterai ta décision, chevalier !"


"Pas si tu dois faire face à nous tous !!"


"Comment ?!"


Cette fois-ci, c'était Damien qui avait interpellé le spectre de Cerbère. Le chevalier du Cocher se remit lentement sur ses jambes, puis fut suivi par Socrate, Pierre et Elvira. Les cinq chevaliers entouraient à présent un Fausto qui ne semblait pas inquiet pour autant :


"Pff... Votre faiblesse n'a d'égale que votre obstination... Et vous allez en avoir la confirmation à vos dépens, chevaliers d'Athéna ! Un seul coup me suffira pour vous envoyer dans l'autre monde !..."


"Attends !!"


Cette fois-ci, la surprise fut plus grande chez les chevaliers d'Athéna. Néhémie avait en effet survécu à la Vigilance Of Hell et tâchait de nouveau de se remettre sur ses deux pieds, bien qu'il semblât plus mal en point :


"Je... Je dois avouer, Fausto, que tu es vraiment puissant !...Contre... Contre toute attente, ta deuxième attaque a été plus puissante que la première !"


Le spectre de Cerbère afficha un sourire satisfait, avant de répliquer :


"Je puis aisément te dire pourquoi, chevalier de la Coupe... La puissance de mon attaque est progressive, chaque coup surpasse le précédent ! La Vigilance Of Hell est la seule technique qui dément le vieil adage selon lequel une attaque ne fonctionne qu'une seule fois sur un chevalier !"


A ces mots, le disciple de Christian ouvrit grand la bouche, mais fut tellement surpris qu'il ne put dire un seul mot. Quant à ses compagnons, un sentiment désagréable parcourait leurs esprits :


"Oh non... Fausto n'avait pas encore tout donné..."


"Cette fois-ci, c'est fini, Néhémie va y passer !"


Cette seule pensée suffit à Socrate pour avertir le chevalier félon :


"Fausto, nous ne te laisserons pas faire ! Tu devras nous tuer avant d'éliminer Néhémie !"


Mais ce fut le chevalier de la Coupe qui répondit à son camarade :


"Socrate... Laisse-moi me débrouiller seul !"


"Mais, Néhémie... Tu ne résisteras pas à une troisième attaque de Fausto !"


"Ton ami a raison, chevalier ! approuva le spectre de Cerbère. La troisième Vigilance Of Hell est de loin la plus puissante de toutes mes attaques ! Ce n'est pas pour rien que mon étoile maléfique est l'étoile terrestre tricéphale !"


"Je persiste dans ce que je viens de dire, Fausto, je viendrai à bout de toi par mes propres moyens ! Faites-moi confiance !"acheva Néhémie en se tournant vers les autres chevaliers.


Les combattants d'Athéna n'étaient guère décidés à laisser leur compagnon se faire tuer par un renégat, mais, face à la détermination du disciple de Christian, ils finirent par s'y résigner :


"Très bien, Néhémie... Qu'Athéna soit avec toi..."lâcha Shion, un peu à regret.


Aussitôt, Fausto concentra sa cosmo-énergie de plus belle, jusqu'à lui faire atteindre des sommets difficilement égalables, qui frôlaient presque la puissance des chevaliers d'or, d'après les dires du spectre de Cerbère :


"Ha ! Ha ! Ha ! Ma puissance a atteint son paroxysme, je pourrais même tenir en échec un chevalier d'or ! Mais à défaut d'un chevalier protégé par une constellation du Zodiaque, je me contenterai de toi, chevalier de la Coupe ! Prépare-toi à rendre ton dernier soupir !"


Le chevalier félon avança lentement ses poings vers sa cible... quand tout à coup, il fut pris au dépourvu par un spectacle singulier : Néhémie s'était arc-bouté sur ses deux pieds et ses bras s'étaient levés et semblaient ressembler à la jarre d'un porteur d'eau... Exactement comme le Verseau, la constellation protectrice de son mentor. Fausto, qui avait combattu aux côtés d'Athéna dans le passé, n'en revenait pas :


"Quoi ?! Mais... Mais c'est impossible !?"


L'étonnement était aussi de taille chez les chevaliers d'Athéna :


"Mais... Mais qu'est-ce qu'il fait ?"se demanda Lévi.


"Cette position... Je la reconnais !"lâcha Eon.


"C'est l'attaque la plus puissante de Christian !"réalisa Bosching.


"L'Exécution de l'Aurore..."murmura Shion.


************


La principauté de Bavière, dans le Saint Empire Romain Germanique


Nessos du Centaure s'appuya contre une barrière et prit le temps de souffler un peu. Il regarda autour de lui et se rendit compte qu'il était au coeur de l'une des nombreuses propriétés terriennes de la principauté électrice de l'Empire. Le disciple de Vittorio ne se doutait pas qu'il s'agissait de la propriété d'un junker pour lequel Kurt du Basilic travaillait avant que l'étoile céleste de la victoire ne se réveille en lui. Mais c'étaient d'autres pensées qui occupaient l'esprit du chevalier d'argent en ce moment :


"Toujours aucun Spectre à l'horizon ! Pourtant, les combats ont déjà commencé et ont fait de nombreuses victimes dans les deux camps ! A un moment, j'ai cru que maître Vittorio allait y passer, mais il a fini par s'en sortir ! En revanche, je ne parviens plus à ressentir la cosmo-énergie de Zacharius... Les Spectres d'Hadès seraient-ils aussi puissants ?"


Nessos soupira brièvement, puis une autre pensée vint l'occuper :


"Il y a aussi quelque chose d'inquiétant... Nous sommes au beau milieu de l'après-midi, mais depuis peu, j'ai l'impression que la lumière du soleil diminue progressivement... Je ne sais pas si c'est un stratagème de l'Empereur des Ténèbres, mais tout cela ne me dit rien de bon..."


Le chevalier du Centaure leva la tête et son attention fut attirée par un élément qui semblait incongru dans le paysage. En effet, au beau milieu du champ, il y avait une gargouille de pierre, semblable à celle des églises de style gothique, une gargouille de taille un peu plus grande que celles que Nessos avait quelquefois vues. Le chevalier d'argent n'y comprenait rien :


"Mais... Que... Que vient faire une telle sculpture au beau milieu d'un champ ?"


Ce fut alors que la gargouille s'illumina petit à petit, d'abord par intermittence, puis de façon plus flamboyante, tandis que sa taille se mettait à doubler, à la grande stupeur du disciple du chevalier du Cancer :


"Quoi ?!"


Soudain, la gargouille grandit de nouveau, puis explosa en morceaux qui vinrent griffer le visage de Nessos et l'obligèrent à reculer précipitamment. Dans l'affolement, le chevalier d'argent trébucha et se retrouva assis par terre, une position peu incommodante pour le chevalier du Centaure :


"Je ne dois pas perdre de temps ! J'ai l'impression qu'un guerrier du Dieu des Enfers rôde dans les parages !"


"Pour dire vrai, ce guerrier de sa majesté Hadès se trouve en face de toi, chevalier d'Athéna !"


"Comment ?!"


Alors que Nessos ne s'était pas encore relevé, un homme vêtu d'un surplis gris comme la pierre, un surplis ressemblant aux gargouilles des églises qui ne laissait entrevoir que ses yeux ternes et sa mâchoire blème. Comprenant qu'un nouveau combat allait bientôt commencer, le chevalier d'argent se hâta de se relever sous les yeux impassibles de son futur adversaire, qui lui demanda :


"Qui es-tu, chevalier ?"


"Nessos, chevalier d'argent de la constellation du Centaure et disciple de Vittorio de la constellation du Cancer !!"


"Tu es donc le disciple d'un chevalier d'or, sourit le Spectre. Aucune importance, ton maître trouvera la mort face à l'un des trois Juges des Enfers, son destin est déjà tout tracé !... En ce qui me concerne, je suis Xantos de la Gargouille, spectre de l'étoile terrestre rocailleuse !"


Nessos devint songeur :


"Xantos de la Gargouille... Mais alors, cette gargouille que j'ai trouvée sur mon chemin...?"


"Une illusion que j'avais créée et qui était destinée à me présenter à toi, chevalier du Centaure... Maintenant que c'est chose faite, je pense que je peux t'éliminer tranquillement !"


"N'y compte pas, Xantos ! Je ferai honneur à mon rang de chevalier sacré !"


Une aura de couleur feu émergea peu à peu derrière le disciple de Vittorio, qui s'adressa au spectre de la Gargouille en ces termes :


"Je vais laver ces terres de ta présence... Je le ferai par le feu !!"


Nessos avança sa main droite vers Xantos et, comme par enchantement, ce dernier sentit une forte chaleur sur ses deux épaules. Il tourna la tête et vit des flammes danser sur les protections de ses épaules, à son grand étonnement :


"Quoi ?! C'est... C'est de la sorcelllerie !?"


"Non... C'est là la puissance de mon cosmos... Je puis aisément créer des flammes à partir du frottement de l'air !... Xantos, que mon tourbillon de feu t'emporte !"


L'aura enflammée qui rayonnait autour du chevalier d'argent rougit de plus belle et Nessos poussa son cri d'attaque :


"FOTIA ROUFIHTRA !!!"


Ce furent alors deux, trois, quatre, puis un torrent de flammes incandescentes qui recouvrirent le corps du spectre de la Gargouille, qui commença à se tordre de douleur, sans chuter à terre pour autant. Cependant, il paraissait être à la merci du chevalier du Centaure :


"Je crains que tout ne soit fini pour toi, Xantos... En moins de dix secondes, mon tourbillon enflammé réduira ton corps et ton surplis en cendres...!"


"Crois-tu ?"


"Que...?"


En une fraction de seconde, les flammes qui se trouvaient sur la silhouette de Xantos disparurent en fumée et Nessos eut une très mauvaise surprise ; son adversaire se tenait devant lui quasiment indemne, seules les parties de ses bras et de ses jambes qui n'étaient pas protégées par son surplis étaient légèrement roussies. Le spectre de la Gargouille jeta un regard vague au disciple de Vittorio, puis afficha peu à peu un sourire franc qui finit par se muer en un grand éclat de rire :


"HA ! HA ! HA ! HA ! Je ne t'ai pas trop déçu, j'espère ?"


"Comment... Comment as-tu pu...?"


"Je dois reconnaître que la chaleur de tes flammes est assez douloureuse... Du moins, si je tiens compte de ta puissance de chevalier d'Athéna... Cependant, comme tu le vois, cela n'a pu que me blesser très légèrement... Mais surtout, je porte l'un des surplis les plus résistants de l'armée d'Hadès ! Ce surplis est aussi gris que les rochers des Enfers, ceux qui se trouvent dans la troisième prison, des rochers à côté desquels les rochers de la Terre sont aussi fragiles que du verre !"


Le chevalier du Centaure commençait à comprendre la logique de son adversaire :


"Tu... Tu veux dire que...?"


"... oui, chevalier, le surplis de la Gargouille est issu des rochers de la troisième prison du Meikai ! Par conséquent, jamais tes flammes ne pourront le réduire en cendres !"


Tandis que Nessos commençait à douter de la facilité de ce combat, Xantos saisit l'occasion pour pousser son avantage :


"En revanche, je crains que ta pauvre armure d'argent ne te soit d'aucune utilité face à ceci !... CREATURE OF STONE ATTACK !!"


Sous le regard éberlué du chevalier d'argent, le spectre de la Gargouille se jeta sur lui, tête la première, et Nessos eut soudain l'impression qu'un immense bloc de pierre venait d'entrer en collision avec sa cage thoracique. Il fut alors envoyé au tapis, les deux mains collées à son abdomen, comme s'il voulait conserver ses entrailles dans son corps. Dans les faits, le disciple de Vittorio n'avait pas été sérieusement blessé, tout au plus il saignait un peu de la bouche, mais son armure d'argent avait reçu un violent choc, de sorte que la protection de sa poitrine avait été fortement fissurée, voire détruite partiellement. Tandis que Nessos continuait de giser au sol, son adversaire marcha dans sa direction en lui disant :


"Eh bien, chevalier, n'avais-je pas raison ? Je dois toutefois reconnaître que ton armure est plus résistante que je ne l'imaginais ; j'étais convaincu qu'elle se briserait dès le premier assaut ! Mais sois patient : dans quelques minutes, ton sang se répandra au coeur de ces terres fertiles... Je me demande si le junker de ces lieux a une idée sur l'origine des fertilisants qui lui seront fournis ! Ha ! Ha ! Ha !"


Le chevalier du Centaure, malgré sa douleur, serra les dents, puis, tout en se tenant le ventre, se remit debout, face à Xantos, mais les données du combat semblaient avoir changé :


"Non... Que m'arrive-t-il ? Je... Je n'arrive plus à percevoir sa cosmo-énergie..."songea Nessos.


"Tu sembles déboussolé, lâcha le spectre de l'étoile terrestre rocailleuse. Ce n'est pourtant guère étonnant, le choc que tu as reçu a été si violent qu'il a diminué ta puissance... Au point que je crois que ma prochaine attaque t'achèvera !!"


Xantos concentra son cosmos en face d'un chevalier du Centaure affaibli, puis cria :


"CREATURE OF STONE ATTACK !!"


Le spectre de la Gargouille se jeta alors sur son adversaire avec toute la force qu'il possédait et le heurta si violemment que Nessos fut projeté contre la barrière du champ le plus proche et retomba à terre, le corps maculé de sang et l'armure en plus mauvais état...


************


La deuxième prison, dans le royaume des Ténèbres


Fausto et onze des douze chevaliers d'Athéna présents dans la prison protégée par feu Ramsès n'en revenaient pas. Néhémie, presque dans un sursaut de désespoir, venait de prendre la pose nécessaire à l'utilisation de l'Exécution de l'Aurore, l'attaque la plus puissante de son maître. Devant ce coup de théâtre, Shion lâcha :


"Je n'en reviens pas ! Comment Néhémie peut-il pratiquer une attaque qui nécessite le potentiel d'un chevalier d'or ?"


Au fond de lui-même, le chevalier de la Coupe livra sa réponse :


"Je... Je ne voulais pas en arriver là... Bien que j'aie vu maître Christian pratiquer cette technique à plusieurs reprises, je ne suis pas du tout sûr de la maîtriser ! Mais... Mais puisque ni la Poussière de Diamant, ni le Tonnerre de l'Aube n'ont pu faire quoi que ce soit contre Fausto, je dois prendre ce risque, même si je dois y laisser la vie !"


De son côté, le spectre de Cerbère, bien que surpris par ce retournement de situation, n'en était pas moins dubitatif :


"Pff... Tu sembles avoir perdu la raison, chevalier de la Coupe... L'Exécution de l'Aurore a un potentiel tel qu'elle ne peut être maîtrisée que par un chevalier d'or !"


"Je... Je le sais, s'efforça de reconnaître Néhémie. Mais elle est ma dernière chance pour te vaincre, je n'ai donc pas le choix !"


"Tu te trompes, rétorqua Fausto en souriant... Tu aurais tout aussi bien pu choisir de mourir de mes mains, mais rapidement ! Mais puisque tu ne veux rien entendre, je vais me charger de te faire entendre raison en t'ôtant la vie !!"


Le chevalier félon augmenta de nouveau sa cosmo-énergie, faisant même trembler le sol de la deuxième prison, ainsi que les autres chevaliers sacrés, qui craignaient de plus en plus pour la survie du disciple du chevalier du Verseau. Ce fut alors que Fausto, jugeant qu'il était temps d'en finir, hurla :


"VIGILANCE OF HELL !!"


La riposte de Néhémie ne tarda pas :


"PAR L'EXECUTION DE L'AURORE !!!"


Les deux attaques partirent toutes deux vers leurs cibles respectives, mais entrèrent violemment en contact, sans qu'aucune ne prît le dessus. Toutefois, l'onde de choc fut telle que les autres chevaliers sacrés furent projetés en arrière et qu'une colonne de la deuxième prison fut brisée avant de tomber sur le cadavre de Ramsès. Désormais, Fausto de Cerbère et Néhémie de la Coupe étaient engagés dans un ultime assaut, où la moinde erreur pouvait être fatale. Au loin, Bosching, qui s'était rapidement relevé, s'avança lentement et constata que l'équilibre entre les deux techniques était parfait :


"Néhémie et Fausto ne bougent plus d'un pouce, pas plus que leurs attaques... Ils sont parfaitement concentrés sur leur cible... Mais à la moindre seconde de déconcentration, l'équilibre sera rompu tôt ou tard..."


Le chevalier des Gémeaux voyait juste. Le chevalier de la Coupe et le spectre de l'étoile terrestre tricéphale étaient tous deux engagés dans un duel d'une rare intensité. Cependant, si en apparence, l'équilibre était parfait entre les deux parties, dans les faits, Néhémie sentait déjà une perte de puissance de son côté :


"Je... Je n'arrive pas à prendre le dessus sur Fausto ! J'ai l'impression que... que l'Exécution de l'Aurore est une technique trop puissante pour moi ! Tout... Tout ce que je puis faire est de retarder l'échéance fatidique !"


De son côté, l'ancien chevalier de Cerbère sentait clairement qu'il n'allait pas tarder à prendre l'avantage :


"Eh bien, chevalier, j'ai l'impression que tu as vu trop grand en empruntant cette technique à ton maître ! Dommage pour toi, car tu paieras ta témérité de ta vie !"


"Non ! lâcha Thérava. Néhémie, je vais t'aider...!"


Mais le chevalier de la Coupe objecta :


"Non, Thérava... C'est mon combat, je ne suis pas intervenu dans ton... ton duel avec Rune, alors, laisse... laisse-moi m'en sortir !"


Mais Fausto n'était pas de cet avis :


"Je crois pour ma part que tu ferais mieux d'accepter l'aide de ton ami ! Tu ne peux rien contre moi !"


Ce fut alors que Néhémie recula brutalement en arrière. La Vigilance Of Hell n'avait pas encore eu raison de lui, mais le disciple de Christian avait clairement l'impression qu'il ne résisterait pas longtemps :


"Je... Je commence à perdre courage... Je... Je vais y passer ! Pardonnez-moi, mes amis !..."


************


"Soudain, alors que tout semblait perdu pour le chevalier de la Coupe, la voix d'une personne vénérée par les chevaliers sacrés se fit entendre..."confia John au révérend Trevor.


************


"Je... Je commence à perdre courage... Je... Je vais y passer ! Pardonnez-moi, mes amis !..."


"Non, Néhémie !! Tu ne peux abandonner maintenant !!"


Néhémie n'avait pas été le seul à entendre cette intervention providentielle ; les autres chevaliers sacrés, ainsi que Fausto, l'avaient tous reconnue :


"ATHENA ?!"


"C'est bien moi... Je ne pourrai pas entrer en contact avec vous longtemps... Néhémie, ne désespère pas, et bats-toi ! Ne désespère pas ! Souviens-toi que tu es, toi aussi, un chevalier de l'espoir ! Tu as accompli un exploit en utilisant la technique d'un chevalier d'or, ne t'arrête pas là !"


Mais le spectre de Cerbère ne l'entendait pas ainsi :


"Toi ! Alors, comme ça, non contente d'avoir assassiné sans pitié celle que j'aimais, tu... tu oses intervenir dans mon combat !? Tu ne vaux pas mieux qu'une putain, Athéna !!"


Le ton empli de haine, ainsi que le dernier mot employé par Fausto, firent frissonner d'horreur les chevaliers sacrés. Cependant, la déesse de la Guerre répondit sans s'emporter pour autant :


"Tu te trompes, Fausto... Je n'ai pas agi impitoyablement... Ta bien-aimée m'avait attaquée par surprise, je n'ai donc eu d'autre choix que de me défendre... Malheureusement, elle s'est empalée sur mon sceptre... Je n'ai pas agi cruellement, contrairement à ce que tu penses..."


Mais le chevalier félon ne voulait rien entendre :


"Tu mens !... De toute façon, cela n'a aucune importance... Je ne te considère plus comme ma déesse, Athéna ! Je soutiens sa majesté Hadès, qui me permettra de retrouver ma bien-aimée à Elysion !!"


"En es-tu aussi sûr, Fausto ?"


"Comment ?"


"Il est temps que tu apprennes la vérité, Fausto... Eirene n'a pas été envoyée à Elysion, mais au Cocyte, car elle a insulté Hadès juste avant de rendre l'âme... Hadès te manipule, Fausto, je t'en prie, ouvre les yeux ! Redeviens le chevalier sacré que tu étais !"


Les révélations de la jeune fille avaient bouleversé Fausto, qui s'était mis à trembler sur ses jambes, malgré le duel dans lequel il était engagé. Mais le spectre de Cerbère, trop attaché à sa bien-aimée, répliqua avec férocité :


"Non !! Je ne te crois pas !!"


"Je suis fort triste, Fausto,soupira Athéna... Triste, car je vois que je n'ai pas le choix et dois me résigner à ta mort..."


La fille de Zeus se tut, mais sa silhouette se dessina simultanément derrière Néhémie, à la grande surprise des autres chevaliers :


"Comment est-ce possible ?"fit Damien.


"Athéna soutiendrait-elle vraiment Néhémie depuis sa prison dimensionnelle ?"se demanda Shion.


Fausto soupira :


"Pff... Athéna, tu n'es qu'une catin fourbe... Puisqu'il en est ainsi, je vais faire appel à la puissance de sa majesté Hadès, pour qu'il m'aide à terrasser ces minables !"


"Comment ?!"lâcha Emma.


De son côté, Néhémie n'avait pas tremblé et rétorqua à la face du spectre de l'étoile terrestre tricéphale :


"Si tel est ton choix, Fausto, je le respecte... Etant donné qu'Athéna me soutient, je suis d'accord pour que le sombre monarque en fasse de même avec toi... Nous verrons bien qui des deux est le plus puissant ! Ce sera un combat à mort, au nom de nos divinités !"


"Je suis prêt, chevalier !... Prêt à t'envoyer dans la mort !"lança Fausto.


"Puis, d'une voix forte :


"MAJESTE HADES !! AIDEZ-MOI A TERRASSER MON ENNEMI ET MONTREZ A ATHENA QUE VOTRE VALEUR EST SUPERIEURE A LA SIENNE !!"


************


La Giudecca


Hadès se trouvait seul sur son trône, Moloch ayant regagné la Toloméa. L'Empereur des Ténèbres semblait s'être détaché de tout ce qui l'entourait, il paraissait même jusqu'à avoir oublié qu'Athéna, son ennemie jurée, était désormais hors de combat. Tout à coup, un éclair traversa les pensées du sombre monarque, dont les sourcils se haussèrent lentement :


"Hmm... Il s'agit d'une demande d'aide... Je la ressens depuis la deuxième prison..."


Hadès se concentra quelques secondes, puis visualisa ce qui se passait dans la prison réservée aux cupides et aux envieux :


"Je vois ces maudits chevaliers d'Athéna... L'un d'entre eux combat Fausto, l'ancien chevalier que j'ai convaincu de se mettre à mon service... Quel dommage qu'il n'ait pas encore réussi à les mettre hors d'état de nuire... Je distingue quelques mots... Fausto m'appelle donc au secours ?"


Le Dieu des Enfers écarquilla ses deux pupilles bleues un court instant, puis fronça les sourcils et songea, visiblement insatisfait :


"Quelle déception... Ainsi donc, non seulement Fausto n'a pas réussi à éliminer les chevaliers d'Athéna, mais il a en plus l'audace de requérir mon aide... Je suis Dieu, l'entité suprême légitime pour dominer ce monde de pécheurs qu'est la Terre et châtier l'humanité... Et pour réaliser son oeuvre, Dieu ne saurait recourir à des faibles ! Puisque Fausto est visiblement moins puissant que je ne le croyais, je ne vois pas pourquoi je lui fournirais mon aide... Son trépas sera sa punition pour avoir failli dans son devoir envers moi, Hadès, l'Empereur des Ténèbres !"


************


"MAJESTE HADES !! AIDEZ-MOI A TERRASSER MON ENNEMI ET MONTREZ A ATHENA QUE VOTRE VALEUR EST SUPERIEURE A LA SIENNE !!"


Quelques secondes se déroulèrent après le cri de Fausto, un temps durant lequel Néhémie s'efforça de prendre l'avantage et le spectre de Cerbère attendit l'aide du sombre monarque. Mais au bout de dix secondes, l'ancien chevalier d'argent dut se rendre à l'évidence :


"Non !! Pourquoi ne m'aidez-vous pas, majesté ? Pourquoi ??"


Le chevalier de la Coupe lança alors à son adversaire :


"Il serait plus sage que tu voies la vérité en face de toi, Fausto ! Depuis le début, tu n'es qu'un pion sans valeur aux yeux de l'Empereur des Ténèbres ! La vie des Spectres ne vaut rien pour Hadès, à l'inverse de sa volonté d'anéantir la Terre !"


"Non !! Je... Je n'y crois pas !!"gémit presque Fausto.


"Dis plutôt que tu ne veux pas y croire, Fausto ! objecta Néhémie. Reconnais-le et j'épargnerai ta vie !"


"Jamais !!"


Le disciple de Christian soupira tristement, puis dit d'un air désolé :


"Tant pis... J'aurais voulu que tu ouvres les yeux, mais je n'ai pas le choix... Je dois rester impassible face à l'ennemi, comme me l'a toujours dit maître Christian..."


Aussitôt, Néhémie intensifia sa cosmo-énergie, un geste qui fit reculer lentement le spectre de Cerbère, dont la pression sur le chevalier d'argent disparaissait peu à peu pour se retourner contre lui :


"Non !! Ce... C'est impossible ! Majesté Hadès, pourquoi ??"


Tout à coup, Néhémie poussa un cri terrible, puis relâcha toute la cosmo-énergie qu'il avait accumulée vers Fausto. Ce dernier eut la mauvaise surprise de voir la Vigilance Of Hell se retourner contre lui et l'envoyer dans les airs, puis ce fut au tour de l'Exécution de l'Aurore de le frapper de plein fouet, accélérant son vol vers le plafond de la seconde prison. Le spectre de l'étoile terrestre tricéphale chuta en poussant un cri déchirant, puis heurta violemment le sol du temple, y laissant au passage son surplis, qui explosa sous l'effet du froid.
Le chevalier de la Coupe, dont les bras étaient tendus horizontalement depuis un certain laps de temps, les laissa flotter le long de son corps, puis tomba à genoux, fort épuisé par l'effort nécessaire pour déclencher l'Exécution de l'Aurore. Il commençait à peine à reprendre son souffle, quand ses compagnons accoururent vers lui pour le féliciter :


"Tu as été remarquable, Néhémie !!"lâcha Thérava.


"Tu as fait preuve d'un comportement digne d'un chevalier sacré !"ajouta Damien.


"Même si Athéna t'a soutenu, nous devons reconnaître que tu n'as jamais baissé les bras !"enchaîna Socrate.


"Néhémie, depuis le Ciel, les douze fils d'Israël doivent certainement chanter tes louanges !"fit Lévi.


"Néhémie, tu mérites mon respect, dit Shion. Maîtriser une technique comme l'Exécution de l'Aurore nécessite beaucoup d'audace et de courage... Christian peut être fier de t'avoir comme disciple !!"


Quelque peu gêné par tant de compliments, le chevalier de la Coupe allait répondre, quand un râle agonisant parvint aux oreilles des douze chevaliers. Ceux-ci se hâtèrent alors vers l'endroit où Fausto était tombé...


************


Le royaume de Skygard


"Une femme Spectre d'Hadès ? Une telle chose est donc possible ?"lâcha Henrik, qui avait du mal à réaliser ce fait.


"Je pensais pourtant qu'il ne serait pas nécessaire de te le dire une nouvelle fois, chevalier... C'est pourtant la vérité, je suis Mona de la Sorcière, spectre de l'étoile céleste de l'illusion !"


En écoutant ce nom, le malaise des trois Spectres commença à augmenter, comme si la jeune fille n'était pas la bienvenue dans ces lieux. Ce fut alors que Mona s'adressa à eux :


"Je vois que vous n'êtes pas très brillants face à ces trois chevaliers... Heureusement, le seigneur Eaque m'a ordonné de venir vous prêter main forte !"


Mais Jetsam répliqua sans équivoque :


"Fiche le camp immédiatement !"


"Comment ?"


Le visage du spectre de la Murène s'était contorsionné, de sorte que son oeil droit globuleux avait doublé de volume. Wim, Moby et Henrik furent surpris par la réaction de leur adversaire, mais pas autant que le Spectre de la Sorcière, à qui Jetsam dit :


"Tu as bien compris ; déguerpis hors de notre vue !"


"Le... Le Seigneur Eaque m'a donné l'ordre..."


"Avec tout le respect que je dois au seigneur Eaque, je me demande ce qui lui est passé par la tête ! ajouta Dial. Une femme, et puis quoi encore ?"


"Et ce n'est pas le pire, précisa Morpho..."


"Que veux-tu dire ?"


Jetsam s'expliqua implicitement :


"Nous l'avons entendu de la bouche de Kurt... Mona est... est..."


Les Spectres de la Murène et du Triton soufflèrent leurs explications à Dial, qui pâlit de plus belle, avant de dire à Mona, la mine répugnée :


"J'espère que tu as bien compris ; dégage, ou..."


"S'il vous plaît, vous pourriez revenir à nous ?!"


Moby, dont la patience avait été sérieusement malmenée, avait fini par s'emporter contre les trois Spectres. Ces derniers se retournèrent, puis Jetsam fit savoir au chevalier de la Baleine :


"Très bien, chevalier... Si tu es si pressé que ça de mourir, nous ne tarderons pas !"


"Quant à toi, dit Dial à Mona, va t'en, tu fais déjà suffisamment honte à l'armée d'Hadès !!"


Puis, après avoir tourné le dos au spectre de la Sorcière, les trois Spectres se précipitèrent avec rage sur les trois chevaliers d'Athéna, qui ne semblaient pourtant pas inquiets :


"Ils ont visiblement perdu leur concentration..."remarqua Henrik.


"Dans ce cas-là, il faut en profiter !"fit Moby.


"Et le plus tôt sera le mieux !"ajouta Wim.


Les trois hommes déclenchèrent alors leurs attaques respectives :


"Par le Tonnerre de l'Aube !!"


"Kaitos Spouting Bomber !!"


"Aquatic Thunder !!"


"QUOI ?!"


Jetsam, Dial et Morpho ne prirent pas garde à éviter les coups de leurs ennemis et les encaissèrent de plein fouet, de sorte que leurs surplis furent réduits en miettes et leurs corps retombèrent complètement gelés ou ensanglantés. Les deux derniers rendirent l'âme rapidement, tandis que le premier trembla à terre pendant quelques secondes, avant de mourir à son tour. Wim, Moby et Henrik étaient ravis de cette victoire rapide :


"Ils n'étaient pas vraiment résistants ! lâcha le chevalier du Dauphin d'un ton enthousiaste. Bon, je crois que nous pouvons continuer notre route !"


"N'y comptez pas..."


Les trois chevaliers se retournèrent brusquement et virent Mona, dont la cosmo-énergie croissait petit à petit, avancer vers eux :


"J'ai reçu ordre du seigneur Eaque d'aider mes compagnons... Mais puisqu'ils n'ont pas été capables de vous éliminer, je vais m'en charger personnellement... Et, bien que je sois membre de la gente féminine, je crains que vous ne viviez vos dernières heures, chevaliers d'Athéna..."


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada