Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Dyvimm


Le Jugement dernier

Un Chevalier d’Or !


Dilan fit demi-tour et revint sur ses pas. Quelle ne fut pas sa stupéfaction de découvrir devant lui son vieil ennemi, plus mort que vif, mais à nouveau sur pieds. Jabu, le Chevalier de la Licorne tenait difficilement debout, mais sa détermination était sans faille et l’aura qu’il dégageait dépassait largement son niveau précédent.

« Encore toi ! Comment peux-tu te relever ? Tu as perdu trop de sang. Le moindre coup te sera fatal. Tu vas mourir alors pourquoi ne pas accepter la défaite ? Ta mort aurait été calme et sans douleur.
_ Combattant, je te l’ai déjà dit. Tant que je serais en vie, je me battrais pour Athéna !
_ Très bien, puisque tu l’as voulu, tu vas mourir. Je n’ai pas voulu t’achever par pitié toute à l’heure, mais tu as choisi ta voie. Je vais utiliser ma plus puissante Arcane contre toi. Dans ton état, sans armure, tu ne résisteras pas longtemps. »

Jabu concentra tout ce qu’il lui restait de force pour son attaque. Le Keroubim de Rochel invoqua également son cosmos rouge sang. Les gravillons du sol commencèrent à entrer en lévitation…

« Dilan : DEOSSIAN HAMMERING !!!
Jabu : LE TOURBILLON DE LA LICORNE!!! »

Une rafale de coups s’abattit sur le corps de Jabu, mais ce dernier avait dégagé une telle énergie que l’attaque de Dilan se perdit dans la tourmente où des millions de coups emportèrent le corps de Dilan dans un tourbillon déchaîné. Le Keroubim heurta le plafond de la Maison, y creusant un cratère, avant de choir lourdement sur le sol… Son Arcane s’était rompue en maints endroits, découvrant la tunique noire qu’il portait sous le rouge translucide de sa protection.
Jabu tomba à genoux sous l’effort qu’il venait de faire, plus blême que jamais… Les poings de Dilan se serrèrent et le Keroubim se releva.

« Je n’aurais jamais cru que tu puisses dégager une telle force dans ton état. Mon Arcane m’a protégée de ton coup. Heureusement, car sinon tu m’aurais sans doute tué ! Mais maintenant c’est fini, tu vas mourir Chevalier ! DEOSSIAN BLEEDING !! »

Un cosmos écarlate s’élança du corps de Dilan vers Jabu, incapable de réagir et résigné. Une lumière aveuglante força le Keroubim à se protéger les yeux. Lorsqu’il ouvrit à nouveau les paupières, Dilan découvrit devant lui un Chevalier d’Or ! L’Armure du Sagittaire s’était scindée et avait recouvert Jabu intégralement.
Le Keroubim n’avait jamais vu de vrai Chevalier d’Or avant ce moment. C’était, d’après ce qu’il savait, le premier qui apparaissait dans le Sanctuaire et il comprit que leur puissance était bien au-delà de tout ce qu’on avait pu lui dire. Même Jabu qui n’était auparavant rien de plus qu’un Chevalier de Bronze, semblait posséder grâce à cette protection la force de pourfendre les étoiles. L’aura dorée qui l’entourait était remplie de chaleur et de beauté. Le Chevalier d’Athéna plus mort que vif quelques minutes plus tôt avait recouvert la plupart de ses forces, et si ce n’était sa pâleur, Dilan aurait cru se trouver devant un nouvel homme. Il reconnaissait le cosmos dégagé par l’Armure d’Or, c’était celui qui avait terrassé ses amis quelques minutes plus tôt.

« Alors c’est donc toi le gardien de la Maison du Sagittaire. J’ai toujours rêvé d’affronter un Chevalier d’Or. Nous allons voir si toi, Jabu, Chevalier de bronze de la Licorne est bien apte à revêtir cette protection divine ! »

Jabu n’en revenait pas lui-même ! Alors qu’il venait d’échouer à nouveau et que la mort allait définitivement l’emporter, l’Armure d’Or du Sagittaire qui avait disparu depuis la bataille des Saints en Enfers venait de le sauver. Une énergie nouvelle avait afflué en lui, mais c’était bien son propre cosmos qui venait d’évoluer. Il avait ressenti lors de sa dernière attaque contre Dilan le fameux septième sens. Celui qui permet de transcender sa personne pour accomplir des miracles. Avec l’armure d’Or, il percevait toujours cette énorme capacité à l’intérieur de lui. Il fallait maintenant donner tout ce qu’il avait pour se montrer digne du Chevalier d’Or du Sagittaire qui venait de lui apporter sa confiance. Jabu n’avait plus peur de mourir, au contraire. Il était prêt à offrir sa vie pour défendre Athéna et s’il devait pour cela se sacrifier, il n’hésiterait pas une seconde !

Les deux adversaires répandirent à l’unisson leur cosmos autour d’eux et lancèrent leurs attaques simultanément. Le Galop de la Licorne était devenu le Tourbillon de la Licorne et s’inspirait de l’attaque de Seiya. Le Deossian bleeding n’en était pas moins puissant car son auteur était maintenant prêt à tout pour remporter ce combat. Plus rien d’autre n’importait. Si auparavant affronter Jabu n’avait été qu’une corvée, il s’agissait bien maintenant de déterminer le plus fort d’entre eux.
Les deux énergies s’entrechoquèrent dans une déflagration rejetant les opposants de leurs côtés. Les bas reliefs de la pièce se fissurèrent sous le choc, mais Jabu et Dilan n’attendirent pas pour repartir à l’assaut à la vitesse de la lumière, enchaînant explosions, coups rapprochés, parades… L’Arcane de Dilan partait à chaque fois davantage en morceaux et les blessures qui parsemaient son corps lui faisaient perdre plus de sang à chaque assaut. Pourtant le Keroubim ne prêtait pas attention aux maux de son corps. Tout entier au combat, il persistait dans des attaques toujours plus violentes. Jabu qui avait ressenti une énergie nouvelle s’affaiblissait très rapidement. Son corps ne supportait pas la pression opérée par son cosmos après la perte de sang qu’il avait subie. Sa cosmo-énergie continuait de s’élever, mais sa vue commençait à faiblir… Les deux guerriers s’opposaient dans un match infernal où seuls leurs esprits les soutenaient encore. Seule la protection de Jabu donnait un avantage à ce dernier… Mais pour combien de temps ? La formidable armure d’Or encaissait les chocs, mais des éraflures se développaient à sa surface sous les extrêmes assauts du Keroubim.
Dilan comprit qu’il ne parviendrait pas à venir à bout de son adversaire s’il ne s’exposait pas davantage. Le Deossian Bleeding n’était pas aussi performant lancé dans la précipitation et à distance. Il devait opérer quand les deux corps étaient en contact. La victoire signifiait sa mort, mais il serait fier d’avoir donné sa vie en combattant un Chevalier d’Or. Jouant le tout pour le tout, il encaissa l’attaque de Jabu sans riposter, perdant par la même occasion l’usage de son bras droit déchiqueté sous le choc, pour pouvoir se rapprocher du Chevalier d’or et l’emprisonner grâce à son deuxième bras. Lorsqu’il augmenta sa cosmo-énergie, Jabu comprit qu’il était décidé à se sacrifier en faisant éclater son aura en même temps que son corps dans cette ultime attaque !

« Arrête Combattant ! Tu vas mourir dans cette attaque alors que moi je serais encore protégé par l’Armure d’Or. Tu n’as aucun espoir.
_ Seule la victoire m’importe et tu mourras avec moi ! DEOSSIAN BLEEDING !! »

L’explosion écarlate qui retentit alors était autant constitué de l’aura de Dilan que de sang et annihila toute lumière autour d’eux. Les deux corps furent séparés dans la déflagration, Dilan projeté à terre alors que le corps de Jabu s’encastra dans un pilier et retomba au sol dans une éclaboussure du sang. L’armure d’Or du Sagittaire avait beaucoup souffert de l’attaque et des fissures la parcouraient sur le torse et le dos…

« J’ai… j’ai réussi… J’ai vaincu un Chevalier d’Or… »

Le Keroubim expira avec une expression de joie sur le visage et le sourire des vainqueurs.

Dans l’autre coin de la pièce, on entendait les faibles battements de cœur du Chevalier de la Licorne… Jabu était au sol, son corps avait énormément souffert et il ne ressentait plus ni son bras ni sa jambe gauche… La douleur était insupportable, mais il respirait encore. Il comprit que son adversaire venait de rendre l’âme alors que lui respirait encore… Mais avait-il gagné ce combat ? C’est en se posant cette question que la douleur le submergea. Ses yeux roulèrent dans ses orbites et Jabu sombra dans le néant…



Les catacombes


Mintaka

Cela faisait maintenant plusieurs dizaines de minutes que nous marchions dans ce dédale de grottes. La Maison du Sagittaire nous avait littéralement avalés dans ses entrailles. Lors que nous avions repris connaissance, sans pouvoir dire depuis combien de temps nous étions tombés, le noir nous avait entourés. Petit à petit notre vue s’était accommodée à l’obscurité. Nous avions pu dégager Alphyun des débris. Nous étions dans une sorte de grotte, sans autre possibilité de sortir qu’en suivant les murs. Depuis lors, sans savoir où nous allions débarquer, nous avions traversé des passages étonnants, dangereux, mais qui n’auraient su inquiéter des Combattants de Mars. Si ce détour n’était pas inquiétant pour nos vies, il l’était en revanche pour notre mission. On ne pouvait perdre plus de temps ici. Il fallait rejoindre au plus vite les temples du Sanctuaire ! Seulement, comment se réparer dans ce dédale ? Raphaël devait se poser les mêmes questions lorsqu’il se tourna vers Zheuk.


« Nous n’avons perdu que trop de temps ici ! Nous devons rejoindre le Sanctuaire au plus vite !
_ Mais comment faire ? On ne peut risquer de s’en prendre aux parois de la grotte et de voir tout l’édifice s’effondrer sur nos têtes !
_ Oui, mais n’avez-vous pas entendu l’explosion il y a quelques minutes ?
_ L’explosion ?
_ Oui, cela ne semblait pas venir de très loin. Je suis sûr que la sortie est toute proche, mais nous est cachée, exactement comme dans la Maison des Gémeaux.
_ Tu penses à une illusion ?
_ Non, tout ceci est bien réel, seulement le passage par lequel nous sommes arrivés ici s’est refermé derrière nous. Il nous suffit de le rouvrir.
_ Il ne reste alors qu’à le retrouver. En es-tu capable Raphaël ?
_ Je crois que oui. L’explosion de tout à l’heure a dû survenir lors d’un combat au dehors.
_ Espérons seulement qu’il avait lieu dans la Maison du Sagittaire et que nous n’allons pas nous retrouver au pied de la Maison du Bélier ! »


Mintaka

Raphaël nous guida dès lors à travers les grottes. Je ne sais comment il faisait pour se retrouver dans ses lieux ni comment il avait pu entendre cette explosion alors que je n’avais pour ma part rien ressenti de plus que des montées de cosmos venant de partout à la fois. Il devait pourtant être sûr de lui à l’allure à laquelle il nous menait. Lui qui était si calme commençait à être vraiment exaspéré de ce noir ambiant.
Il s’arrêta tout à coup au milieu d’un passage à moitié éboulé. J’eus de la peine à reconnaître, mais il semblait bien que c’était notre point de départ. Nous avions donc tourné en rond pendant tout ce temps !


« C’est ici. Nous sommes entrés par là, nous ressortirons par là.
_ Mais comment allons nous faire ? Il y a peut-être des dizaines de tonnes de roche au dessus de nous. Tout va s’effondrer…
_ Alphyun, peux-tu nous aider ? Gaboria m’a dit que tu avais une technique très particulière…
_ Comment ça ?
_ Alphyun provoque des explosions d’énergie en accumulant un flot d’anti-énergie. La rencontre de cette force avec n’importe quelle matière provoque des explosions très puissantes dissolvant la matière et la transformant en énergie pure. S’il peut faire cela contre la paroi, celle-ci se volatilisera et nous pourrons sortir.
_ Mais tout risque de s’effondrer autour de nous !
_ C’est un risque à prendre. Nous devrons être très rapides dès que le passage sera ouvert pour nous y enfoncer et ressortir aussitôt de l’autre côté.
_ Que ferons-nous de l’autre côté ? L’Armure d’Or va à nouveau s’en prendre à nous.
_ Effectivement, nous n’aurons pas un moment de répit. L’effet de surprise et notre rapidité seront nos atouts ! Alphyun es-tu prêt ? »


Le Keroubim de Mumiah qui n’avait pas encore dit un mot acquiesça. Toujours sans une parole, une boule d’énergie noire apparut entre ses mains et se mit à croître en intensité pour atteindre la taille d’un ballon de football.
Il relâcha soudain la pression, éjectant du même coup toute l’énergie accumulée contre la paroi déjà effondrée. L’explosion qui eut lieu était stupéfiante. Un éclair aveuglant nous paralysa tous avant que nous ne nous empressions d’augmenter notre énergie et de nous précipiter dans la cavité ouverte, en plein milieu de la déflagration. Seul notre cosmos nous permettrait de résister à la puissance de l’explosion.
Telles des étoiles filantes, nous nous élevions dans la chaleur et le souffle de l’attaque d’Alphyun qui permettait effectivement de creuser un trou à travers la roche sans en obstruer le passage.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, j’étais sur pieds sur un sol dallé, celui de la Maison du Sagittaire. Je m’apprêtais à contre-attaquer aussitôt aux attaques de l’Armure d’Or, mais à mon étonnement, la stèle sur laquelle elle reposait précédemment, défendant son territoire de sa flèche braquée sur nous, était vide.
Le sol se mit à trembler sous moi. Raphaël et Zheuk apparurent à mes côtés alors que les dalles menaçaient de s’effondrer.


« Que fait Alphyun ?
_ Je suis sûr qu’il va arriver d’une seconde à l’autre !
_ Il ne pourra pas maintenir le passage une éternité, il faut qu’il se dépêche ou il sera englouti. Sa technique est puissante, mais il n’arrivera pas à la maintenir suffisamment pour volatiliser toute la vallée ! »

Mais Alphyun ne remontait pas. Les dalles s’effondrèrent sous nous et nous dûmes nous mettre à l’abri pour éviter d’être à nouveau engloutis dans le sous-sol. Le regard de Zheuk croisa le mien et j’y lus une profonde tristesse. J’oubliai parfois que ces deux Combattants étaient jumeaux tant ils étaient différents par leur comportement. Je m’approchai de lui et lui posai la main sur l’épaule.

« Je suis sûr qu’il s’en sortira. Ce n’est pas un guerrier comme lui qui va se laisser engloutir sous quelques pierres.
_ Je sais qu’il est toujours vivant. Je le sens en moi. Mais il est coincé et n’a pas assez de force pour ressortir. Il va falloir que je l’aide pour qu’il puisse nous rejoindre, il n’a pas encore eu le temps de se remettre de l’emprisonnement du Chevalier du Cygne… »

Pendant ce temps Raphaël scrutait la pièce.

« Il y a deux personnes à nous ici ! »

Penché au-dessus de deux hommes Raphaël avait augmenté son aura et faisait un signe de croix sur les deux corps. Aussitôt l’un d’eux se mit à bouger, suivi par le deuxième.

« Kenzo, tu vas bien ? Tu as donc réussi à venir jusqu’ici. »
Kenzo, se releva péniblement.
« Oui… j’étais avec Dilan et Nusakan… »

Je m’approchai de Nusakan.

« Nusakan, ça va ?
_ Ça va… Mais j’ai horriblement mal à la tête ! Que nous est-il…
_ Le Chevalier d’Or ! C’est lui qui nous a mis dans cet état. Nous avions laissé Dilan s’occuper du Chevalier de Bronze et pensions pouvoir traverser facilement cette Maison, et puis, arrivés ici, un Chevalier d’Or nous a jeté des gerbes d’or qui nous ont complètement submergés.
_ Il ne s’agissait pas d’un Chevalier d’Or, mais d’une Armure d’Or. Nous l’avons vue également, elle protégeait la Maison du Sagittaire.
_ En tout cas elle n’est plus là.
_ Et où est Dilan ? Vous ne l’avez pas vu ? Il a sûrement dû finir son combat, le Chevalier de la Licorne n’était pas en bon état.
_ Dans ce cas il a dû continuer sans nous attendre, plus rien ne lui barrait la route.
_ Non je ne crois pas qu’il nous aurait laissés ici. Partez devant, il ne faut plus perdre un seul instant, je vais aller voir où il en est et je vous rejoints ! 
_ Comme tu veux Kenzo, mais ce combat n’est pas le tien alors ne t’attarde pas. Nous devons arriver jusqu’à Athéna dans les plus brefs délais, le temps n’a que trop passé et il nous reste encore trois Maisons à traverser. »

Pendant la discussion, Zheuk était entré en transe. Son aura blanche se répandait autour de lui et l’air entrait en vibration avec son cosmos. Les yeux clos, il était complètement absorbé par sa tâche.
Les deux Séphiroth, l’Ishim et le Malachim furent surpris par une explosion dans le sol de la Maison du Sagittaire qui ébranla tout l’édifice. Les dalles qui s’étaient effondrées venaient d’exploser et Alphyun venait de réapparaître au milieu des débris !
Son frère se précipita vers lui et le prit dans ses bras. Un filet de sang coulait de son front, mais le Keroubim était plutôt en bon état. Son Arcane l’avait totalement protégé de la pression des pierres.

« Tu vas bien ? »

Alphyun fit un mouvement de tête et Zheuk l’aida à se relever. Il avait l’air fatigué, mais encore en bonne forme. Il pouvait poursuivre son chemin jusqu’au Grand Pope. Mintaka, Raphaël et Nusakan les rejoignirent et ils se dirigèrent tous les cinq jusqu’à la stèle qui avait porté l’Armure d’Or pendant que Kenzo faisait demi-tour pour chercher Dilan.
Près du monument, ils purent voir des lettres grecques gravées sur une paroi, mais, incapables de les déchiffrer, ils recherchèrent une issue à la Maison. Très vite ils se rendirent compte que la pièce ne menait nulle part. La Maison n’avait pas d’issue !

« Il n’y a pas de doute, la sortie est derrière ce mur. Poussez-vous, je vais nous créer un passage. SKY DETONATION !! »

L’attaque du Séphire ébranla tout l’édifice, projetant monceaux de pierres sur les Combattants. Lorsque la poussière retomba, un trou béant déchirait le mur, livrant le passage vers les marches de la Maison du Capricorne.

« Allons-y ! »

Mais il fut arrêté par le retour de Kenzo. Son visage affichait une profonde consternation et une forte tristesse.

« Déjà de retour ! Alors où est le Keroubim ?
_ Mort.
_ Mort ! Contre ce Chevalier de Bronze ? Mais il ne lui arrivait pas à la cheville !
_ Nusakan, tu devrais avoir plus d’humilité devant tes adversaires ! Ce Chevalier de Bronze comme tu dis portait sur lui une Armure d’Or ! Il ne nous avait sûrement pas montré tous ses pouvoirs.
_ Une armure d’or ?
_ Je comprends maintenant la disparition de l’Armure d’Or du Sagittaire. Elle a sûrement décidé d’aider le Chevalier de Bronze. Cela explique la défaite de Dilan ! Mais qu’est devenu le Chevalier de la Licorne ?
_ Il est mort également. Ils se sont entretués.
_ Alors Gaboria peut être fier de son disciple, il a accompli sa mission et donné sa vie pour elle. »

Les Combattants acquiescèrent et s’élancèrent à travers le passage créé par Mintaka vers la demeure suivante, celle du Capricorne !



La révélation du Yésod

Un battement de cœur retentit plus fort que les précédents. Un Combattant en armure s’effondra à genou sur le sol. Gaboria tenait son visage entre ses mains. Il venait de réintégrer son corps après le combat contre le Chevalier Phœnix, beaucoup plus affecté qu’il ne l’aurait cru en entamant la confrontation.

En levant la tête, le Séphire put voir le corps de son adversaire. Il était toujours debout dans une armure plus étincelante et brillante que jamais. L’Armure du Phœnix que possédait Ikki n’avait rien à voir avec l’armure de bronze qui le recouvrait au début de leur combat. Ikki ressemblait davantage à un ange qu’à un homme dans cette protection, et pourtant, si l’être devant lui était parfait, il n’en était pas pour autant vivant. Gaboria entendait faiblement le cœur de son adversaire continuer à battre, mais il ne subsistait plus de lui qu’une enveloppe charnelle creuse. L’esprit d’Ikki avait bien disparu et aucune aura ne se dégageait de la statue de chaire qui lui faisait face.

Gaboria avait gagné son combat, non sans souffrance. Les sens qui lui avaient été retirés quelques instants plus tôt avaient été rendus avec un goût amer de sang dans la bouche. Son corps avait souffert, mais son esprit avait vaincu. Enfin, pouvait-il dire cela ? A genoux le Séphire ne trouvait pas la force de se relever. Son corps était un fardeau trop lourd à porter. Mais surtout, il venait de perdre tout goût du combat. Son expérience contre Ikki lui avait ouvert les yeux. Il réentendait les paroles d’Ikki, celles d’Antarion, de Borée. Mars l’avait trompé et le Yésod s’était échappé. Comme dans la légende, l’oiseau de Lune avait percé à jour son maître et ne pouvait maintenant plus se lier à lui. Comme Antarion, il était obligé de reconnaître sa traîtrise. Si Ikki avait perdu, il lui avait au moins ouvert les yeux. Les Chevaliers d’Athéna et cette déesse elle-même ne sont pas dans l’erreur. Mars n’a aucune raison de vouloir s’en prendre à eux. Ou plutôt, si, mais ce n’était pas la raison qu’il donnait. Gaboria percevait encore davantage l’énorme supercherie qu’était cette guerre. Il savait qu’il lui restait beaucoup d’éléments à découvrir avant d’en comprendre tous les tenants et aboutissants. Mais pour l’instant la lassitude avait pris le dessus sur sa volonté de savoir.
Quelle heure était-il ? Peut-être que toute cette bataille était déjà finie depuis des heures, des jours, et il n’en savait rien. La question effleura la surface de l’esprit du Séphire avant que celui-ci ne perde connaissance et s’effondre face contre terre.

Le silence réintégra la Maison de la Vierge où des plantes se développaient sur les murs en ruine. Une statue dorée en occupait le centre, un Combattant en Arcane de nacre était lui allongé par Terre. Deux cœurs résonnaient à l’unisson dans le temple.




Vers la Maison du Capricorne

Kenzo

Nous devons nous dépêcher ! Le temple du Sagittaire nous a beaucoup retardés et nous avons presque perdu l’avance que nous avait donnée l’absence de gardiens de la Maison du Scorpion. Plus que trois feux sont allumés. Si l’Armure d’Or ne nous avait pas ralentis, nous serions déjà à la Maison du Verseau. J’ai hâte de rencontrer le Chevalier qui a pu emprisonner deux Keroubims et deux Séphiroth dans la glace. Il doit être véritablement fort pour réaliser un tel exploit. Le discours de Zheuk m’a impressionné, ils n’ont même pas eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait. Selon eux, la maîtrise du froid par cet homme n’a aucun précédent. Sans doute la tâche de lutter contre ce Chevalier reviendrait-elle plus à Raphaël ou Mintaka. Quoiqu’il en soit, je ne vois pas comment nous pourrions maintenant perdre cette bataille. Nous sommes encore six combattants, dont deux Séphiroth, un Malachim, deux Keroubims et un Ishim ! Même si Nusakan ne fera sans doute pas le poids bien longtemps, notre nombre est plus que suffisant pour affronter les trois derniers gardiens et arriver devant le Grand Pope !
Je me rappelle moi-même quand j’étais au niveau de Nusakan. La première marche de notre ordre. Il n’est pas étonnant que les Ishims se soient tous faits éliminer lors des premières Maisons, ils n’auraient jamais dû intervenir dans cette bataille, ils ne sont pas prêts. Pour la plupart ils viennent juste d’acquérir la connaissance de leur pouvoir. Les Keroubims, eux, sont plus expérimentés et contrôlent mieux leur cosmos. Les Malachims quant à eux sont de fins combattants. Ils ont tous déjà connus des combats et atteignent la vitesse de la lumière quand il le faut. Dommage que nous soyons si peu nombreux. Seulement quatre d’entre nous ont eu le temps d’être formés. Bosa, Dana et Oogatu ont déjà affronté leurs adversaires et sont morts à l’heure qu’il est, comme quoi, la puissance des Chevaliers du Zodiaque même affaiblie, est terrible.
Et puis il y a les Séphiroth, Séphire de Malkuth : Mintaka, Séphire de Yésod : Gaboria et Séphire de Tiphéreth : Raphaël. Ce sont les plus vaillants d’entre nous, dont la vitesse d’exécution est toujours celle de la lumière, dont les techniques sont bien plus complexes et sophistiquées. Ces trois-là forment la garde personnelle de l’Empereur de l’Equilibre et il est inutile de vouloir les classer les uns par rapports aux autres. Il ne s’agit pas juste de leurs années d’expérience, Raphaël est le plus jeune d’entre eux. Mais on sent en lui la volonté de vaincre et un calme olympien dont il ne se départit jamais. Ses techniques sont extrêmement puissantes, mais il en a surtout une connaissance parfaite qui lui permet de les adapter et de les faire progresser en permanence. On dit de lui qu’il remplacera un jour Sanosuke ! Quant à Mintaka, c’est surtout sa rapidité et son agilité qui font de lui quelqu’un de redoutable. Ces coups fusent tellement vite et tellement nombreux qu’il est quasiment impossible de les éviter. L’adversaire ne voit qu’un mûr de lumière avant de succomber !
Gaboria est toujours en prise avec le Chevalier du Phœnix. Son adversaire est redoutable et son attaque m’a complètement emporté lorsque j’ai combattu contre lui. J’ai été incapable d’endiguer le flot de l’Envol du Phœnix et sans l’intervention de Gaboria je serais certainement mort à l’heure qu’il est. Il ne portait pourtant qu’une armure de Bronze, comme le Chevalier de la Licorne, mais ce dernier a réussi à avoir Dilan. Et il portait ensuite une Armure d’Or et je doute qu’il ait pu la revêtir si son niveau avait toujours été celui d’un simple Chevalier de Bronze. Les Chevaliers de ce Sanctuaire ont évolué, j’ai pu m’en rendre compte en traversant les différentes Maisons. Le premier que nous avons affronté ne portait même pas d’armure. En un clin d’œil il est venu à bout de deux Ishims et d’un Keroubim. Sa télékinésie était impressionnante. Et puis il y a eu l’irruption brutale de ce guerrier nordique vif comme l’éclair. Raphaël m’a expliqué que le Chevalier que nous croyons être le Chevalier d’Or du Cancer n’était en fait pas un Chevalier d’Athéna, mais une Muse d’Apollon. Les autres dieux viennent en aide à Athéna. Je doute que la bataille du Sanctuaire soit la dernière que nous aurons à mener.
Nusakan a quasiment donné sa vie pour que je revienne à moi dans la Maison de la Vierge, mais pour l’instant j’ai été totalement inefficace. Tous les autres ont emmené leurs adversaires dans la tombe avec eux. Ce sera bientôt mon tour de me battre et cette fois, je ne me laisserais pas avoir aussi facilement. Le prochain adversaire sera le mien. Nusakan, Zheuk et Alphyun doivent se remettre de leurs précédents efforts. Mintaka et Raphaël doivent rencontrer le Grand Pope, le dernier rempart avant Athéna. Il ne faut pas l’oublier au compte de nos ennemis. Lorsqu’il nous a parlé en bas du Sanctuaire, j’ai ressenti une telle force dans ses propos, un tel pouvoir. Sa puissance est éclatante puisqu’il est même intervenu jusque dans la Maison de la Vierge et a nécessité l’intervention de Sanosuke. Malheureusement, notre Empereur est actuellement à demi mort dans la Maison de la Balance. Si lui est tombé face à un gardien, quelle sera la force réelle du Grand Pope du Sanctuaire ? Sanosuke doit nous rejoindre vite. Dilan a permis à ses blessures de se refermer et je sais que tant qu’il vivra, il luttera pour accomplir la mission que lui a donnée Mars en personne.
Gardien de la Maison du Capricorne, je te lance un défi ! Je serai ton adversaire !




Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada