Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Le fleuve Achéron, dans le royaume d'Hadès


Depuis un certain temps, les douze passagers de la barque des Enfers étaient recroquevillés sur eux-mêmes, leurs mains contre leurs oreilles, tant ils ne souhaitaient pas entendre la moindre note de la ritournelle de Charon, qui s'en donnait à coeur joie :


"Ce soir encore/Je vais sortir mon bateau/Avec des morts à mon bord/Je sors mon bateau... Ah ! Nous sommes enfin arrivés !"


Les chevaliers cessèrent aussitôt de se boucher les oreilles et Néhémie demanda au passeur :


"Pendant combien de temps avons-nous navigué sur l'Achéron ?"


"Pratiquement une heure... Le fleuve Achéron n'est pas un fleuve ordinaire !"


"Comment ?"


"Cela te pose un problème ? Aurais-tu un rendez-vous galant après la Guerre Sainte ? HA ! HA ! HA ! HA !"


Malgré les rires de Charon, l'ambiance n'était pas à la joie et l'allégresse :


"Pratiquement une heure... Autrement dit, la flamme du Bélier s'est déjà éteinte ou ne va pas tarder à le faire..."songea Eon avec anxiété.

Pendant ce temps, les autres chevaliers regardaient tout autour d'eux et voyaient qu'ils s'avançaient dans une petite crique qui menait à la rive de la première prison, comme l'expliqua le spectre de l'Achéron :


"Voilà ! Nous ne sommes plus loin de la première prison... Si jamais vous ne vous y retrouviez pas, sachez qu'il y a huit prisons, trois vallées, dix maleboges et quatre sphères ! Je vous souhaite bien du plaisir pour retrouver votre déesse Athéna ! Cela dit, j'espère que vous ne la retrouverez pas vivante, car je n'ai toujours pas digéré son culot : c'est bien la première et la dernière fois que je laisse monter quelqu'un dans ma barque sans payer !!"


Ne se souciant pas des provocations de Charon, les chevaliers posèrent le pied sur la rive de la première prison, puis regardèrent au loin :


"Regardez ! Il y a un escalier !"remarqua Bosching.


"Je suppose qu'en haut, c'est la première prison..."dit Néhémie.


"Il vaut mieux ne pas perdre de temps, il doit rester onze heures avant que le sursis accordé par Athéna ne prenne fin !"ajouta Pierre.


"C'est exact, approuva le chevalier des Gémeaux. Allons-y...!"


"EDDYING CURRENT CRUSHER !!!"


"AAAAAH !!!"


Les douze chevaliers n'eurent pas le temps de se retourner ; ils furentbrutalement soulevés par des rafales de vent dont la puissance dépassait l'imagination et malmenés pendant une dizaine de secondes, avant d'entreprendre une chute brutale...


************


Le royaume de Skygard


Les jumeaux russes, Igor et Piotr, respectivement chevaliers de la Couronne Boréale et de la Couronne Australe, marchaient depuis une demi-heure dans une plaine enneigée, à la recherche des Spectres d'Hadès. Cependant, bien qu'ils eurent fini par s'habituer au froid rigoureux de Skygard, ils commençaient à se lasser de cette marche monotone :


"Je commence à en avoir assez ! lâcha Igor. Trente minutes et toujours pas un Spectre en vue !"


"Sois patient, lui répondit son frère. Souviens-toi de l'attaque du Sanctuaire ; elle a eu lieu au moment où l'on s'y attendait le moins !"


"Peut-être, mais il y avait une certaine pression, à cause de la nuit noire ! Et puis, nous étions plus nombreux !"


"Cesse de te plaindre, je t'en prie ! Que dirait maître Néhémie, si..."


Le chevalier de la Couronne Australe s'arrêta net. Il venait de se rendre compte de son imprudence. Le chevalier de la Coupe ayant été envoyé sur le front du Meikai, il y avait de grandes chances pour qu'il y ait laissé la vie. Piotr baissa la tête :


Je... Je suis désolé, Igor..."


Le chevalier de la Couronne Boréale, les larmes aux yeux, posa une main sur l'épaule de son frère et lui dit :


"Ce n'est rien, Piotr... Nous allons nous battre pour venger sa disparition !..."


"A moins que vous ne préfériez le rejoindre !!"


Les jumeaux sursautèrent tous les deux, puis se retrouvèrent en face de celui qui les avait interpellés. Ils ne mirent guère de temps pour l'identifier :


"Tu... Tu es l'assassin de Protésilas et Scott !!"lâcha Igor.


Le spectre fronça les sourcils :


"J'eusse préféré que vous m'ayiez appelé par mon nom : Polyphème du Cyclope ! Ceci étant dit, vous avez raison : c'est moi qui ai mis un terme à la vie de vos compagnons, au nom de sa majesté Hadès ! Et maintenant, cela va être votre tour, chevaliers !"


"C'est ce qu'on va voir ! rétorqua Piotr. Mais sache que nous ne mourrons pas avant d'avoir vengé nos amis !... Southern Ice Circles !!"


Igor attaqua à son tour :


"Northerrn Ice Circles !!"


Plusieurs cercles de glace, l'un venant des froids arctiques, l'autre des froids opposés, furent envoyés vers le spectre du Cyclope et commencèrent à l'immobiliser...


************


Le Sichuan, au centre-ouest de la Chine


Sun, qui avait été envoyé à terre par une nouvelle attaque de Shui-Ta, fut brutalement saisi au collet et reçut un violent coup de griffes de la part de son adversaire, dont l'animal protecteur semblait avoir pris possession de son corps, comme le laissa entendre le Spectre :


"Grâce à la Feline Incarnetion,je suis pratiquement devenu aussi féroce qu'un tigre ! Toi, en revanche, tu ne vaux pas mieux qu'un dragonneau sorti de son oeuf !"


Le chevalier du Dragon tournait le dos à Shui-Ta et son visage saignait fortement. Malgré la douleur, il maugréa entre ses dents :


"Je... Je ne me laisserai pas abattre de la sorte, Shui-Ta ! Je...  Je dois te vaincre, pour que Dohko, mon maître et mon cousin, soit fier de moi !"


"Ton cousin ! Ha ! s'esclaffa à moitié le spectre du Tigre. Pourrais-je savoir en quoi ces stupides liens familiaux t'importent, chevalier ?"


"Ils... Ils me permettent de tenir le coup... Tu le sais, Dohko et moi sommes orphelins ! Il est ma seule famille ! Nous ne pouvons nous permettre d'abandonner ce combat : nous vaincrons ensemble ou nous donnerons ensemble nos vies pour Athéna ! N'es-tu pas prêt à faire la même chose avec ta cousine, Shui-Ta ?"


Shui-Ta hurla de rire :


"Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! L'on voit bien que tu ne connais point ma cousine, chevalier ! Elle pleure trop souvent pour les morts, s'est comportée de manière angélique envers les autres miséreux... J'ai eu beau lui dire à plusieurs reprises qu'elle ferait mieux de penser à nous qu'aux autres, elle n'a rien voulu entendre ! Et malheureusement, quelques taloches méritées ne l'ont pas fait dévier de cette voie ! J'espère que tu l'as compris, chevalier : seul le sang nous unit, moi et Shen-Té ! On ne choisit pas sa famille et c'est bien dommage ! Bon, trêve de bavardages, je vais en finir avec toi une bonne fois pour toutes ! Ainsi, le Dragon aura été vaincu par le Tigre !!"


 


Dohko, qui avait rudement encaissé l'attaque de Shen-Té, écarquilla les yeux et murmura :


"Je... Je n'ai pas le droit de succomber contre ce Spectre ! Athéna est en ce moment en route vers le trône d'Hadès, mes compagnons se battent au péril de leur vie et déjà plus d'une vingtaine de chevaliers sont morts pour l'humanité... Je... Je dois me relever et gagner ce combat, même si Shen-Té n'est pas un adversaire haïssable..."


"Tant mieux..."


"Quoi ?!"


Shen-Té se tenait devant le chevalier de la Balance avec un regard mélancolique. Son surplis avait encaissé violemment l'Envol du Dragon de Rozan et était fissuré de tout part, mais le Spectre de la Panthère avait survécu au choc. Elle leva sa main au-dessus de la gorge de Dohko, une main qui s'était couverte de griffes acérées et était prête à porter un coup fatal au gardien de la septième maison du Zodiaque. Cependant, celui-ci remarqua rapidement que les lèvres de son adversaire tremblaient, que ses yeux n'en finissaient plus de pleurer. Shen-Té serra les dents, s'efforçant de penser à ce qu'elle devait faire :


"Le... Le devoir... Toujours le devoir... C'est un ordre de sa majesté Hadès... Et il... il a vu mon visage, je dois le... le tuer !...Je... Je le dois, mais... mais..."


Puis, à voix haute :


"Je ne peux pas !!"


Sous les yeux stupéfaits de Dohko, Shen-Té abaissa sa main, puis lui tourna le dos. Shui-Ta, qui s'apprêtait à en finir avec Sun, remarqua rapidement la volte-face de sa cousine :


"Shen-Té !! A quoi joues-tu ?"


"Shui-Ta... Je ne peux lui ôter la vie..."


"Et pourquoi donc ?"


"La vie est une chose rare, même si nous avons vécu des choses horribles, mon cousin... Je... je ne peux pas tuer cet homme... Bien qu'il porte une armure sacrée, il n'a pas un mauvais fond... Convainquons-le plutôt de se joindre à nous pour fonder Utopia..."


En écoutant les paroles de sa cousine, Shui-Ta se contorsionna, son visage devint rouge et ses yeux exprimaient une colère bouillonnante. A bout de nerfs, il s'avança vers Shen-Té, puis lui cria :


"Sale traînée !!"


Et, sans crier gare, le spectre du Tigre gifla sa cousine. Le bruit du soufflet fut tel que Dohko eut un haut-le-coeur et Sun sortit de sa torpeur.


************


Le royaume de Skygard


A cinq cents mètres d'altitude, une silhouette s'appuyait contre un rocher enneigé. C'était la silhouette d'un jeune homme aux cheveux châtains et aux yeux verts, qui portait une armure grise pourvue d'un grand bouclier : Dustin, chevalier de bronze de l'Ecu de Sobieski. Il avait marché pendant une demi-heure à la recherche des Spectres d'Hadès, mais ses investigations avaient été infrucutueuses jusque là. Par ailleurs, bien qu'il eût fini par s'habituer au froid rigoureux de Skygard, il n'en était pas moins fatigué par sa marche et l'escalade de la montagne :


"Pff... Je... Je commence à épuiser mes forces ! Pourtant, je... je n'ai pas le droit de me laisser aller, il faut que je retrouve les Spectres d'Hadès !"


Le jeune garçon regarda tout autour de lui, avant de poursuivre :


"Pff... D'un autre côté, je me demande pourquoi je m'acharne tant à marcher dans cette contrée enneigée... Une demi-heure de marche et je n'ai toujours pas trouvé d'ennemi...!"


Soudain, quelqu'un surgit devant Dustin, comme s'il avait sauté de la montagne. Le jeune chevalier de bronze fut surpris sur le coup avant de mieux distinguer les traits de son vis-à-vis. C'était un homme de taille moyenne, qui portait une protection sombre semblant représenter un roi de la Grèce antique. Bien que le chevalier de l'Ecu eût des notions en mythologie grecque, il ne parvenait pas à identifier le Spectre, aussi lui demanda-t-il :


"Qui... Qui es-tu ?"


"Je suis Midas du Roi Cupide, spectre de l'étoile céleste du pactole ! Et à qui ai-je affaire ?"


Malgré son appréhension à l'approche du combat, Dustin répondit avec hardiesse :


"Je suis Dustin, chevalier de bronze de l'Ecu de Sobieski !"


Midas sourit narquoisement en entendant le chevalier de bronze :


"Un vulgaire chevalier de bronze... Est-ce tout ce dont Athéna a été capable de me donner comme adversaire ?"


"Qu'insinues-tu ?"


"Tu n'as pas l'air de bien connaître les Spectres d'Hadès, chevalier... Apprends que, sur les 108 étoiles maléfiques, 72 sont terrestres et 36 sont célestes ! Les 72 Spectres terrestres sont les membres les moins puissants de l'armée de sa majesté, mais ils sont capables d'écraser des chevaliers de bronze, voire des chevaliers d'argent ! Les 36 Spectres célestes peuvent aisément battre les chevaliers d'argent, voire même tenir tête aux chevaliers d'or... En particulier 3 Spectres célestes, qui ne sont autres que les 3 Juges des Enfers : les seigneurs Minos, Rhadamanthe et Eaque ! Ces trois Spectres ont reçu de sa majesté Hadès une confiance totale ! Ils peuvent battre autant de chevaliers d'or qu'ils le peuvent ! Autrement dit, chevalier... le résultat du combat entre toi et moi est connu d'avance !"


Malgré les propos du spectre du Roi Cupide, Dustin répliqua :


"C'est ce qu'on va voir ! Je t'attends, Midas !"


"Comme tu voudras ! Yaaah !"


Le spectre d'Hadès se jeta sur son adversaire, poings et pieds en avant. Malgré la vitesse de déplacement de son ennemi, Dustin ne tarda pas à riposter :


"Best Shield !"


Le grand bouclier qui se trouvait à son bras gauche se plaça devant lui et Midas le heurta violemment. Le Spectre du Roi Cupide fut renvoyé en arrière et projeté contre un pan de montagne tout proche. Sonné par le choc, il mit une dizaine de secondes pour se relever, le surplis légèrement endommagé, la tempe balafrée et l'humeur contrariée :


"Grrr... Comment est-ce possible ? Comment un vulgaire chevalier de bronze de ton espèce a-t-il pu me tenir en échec ?"


Dustin montra alors son bouclier à Midas et lui donna quelques explications :


"C'est très simple, Midas ! Le bouclier accroché à mon bras gauche est le plus puissant bouclier du monde ! Aucune arme ne peut le transpercer ! C'est là l'arme fatale du chevalier de l'Ecu de Sobieski ! Tu pourras toujours essayer de le détruire, Midas, jamais tu ne réussiras !"


Le spectre du Roi Cupide sourit légèrement :


"Hmm... Très bien... Tu n'es pas si mauvais que ça pour un vulgaire chevalier de bronze ! Mais je ne vais pas déposer les armes pour autant !"


Midas s'arc-bouta aussitôt sur ses jambes et une aura sombre et dorée à la fois apparut derrière lui. Le chevalier de l'Ecu cligna des yeux à deux reprises, puis dit à son opposant :


"Je ne sais pas très bien ce que tu tentes de faire, Midas, mais je te le répète : tous tes efforts pour détruire ce bouclier seront vains !"


Le spectre répliqua :


"Certes, chevalier... Je ne suis pas idiot... Mais si je ne puis pas détruire ton bouclier, je peux au moins le rendre vulnérable !"


"Je crois que tu te surestimes un peu trop, Midas !"


Pour toute réponse, le spectre plongea vers son adversaire, qui poussa son cri d'attaque :


"Best Shield !"


"Touch Of Gold !"


Intrigué par ce cri de guerre, Dustin commença à écarquiller des yeux... quand il vit qu'un changement s'était produit sur son bouclier. De grisâtre, il était devenu d'or ! Un or aussi parfait que celui des douze armures du Zodiaque ! Alors que le jeune chevalier de bronze commençait à s'interroger sur ce prodige, il entendit Midas lui rire au nez :


"Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Qu'en dis-tu, chevalier ?"


"Je... Que... Que s'est-il passé ?"


"Tu me déçois... N'as-tu jamais entendu parler du roi Midas ?"


"Je... Oh... Oh non... Non..."


"Je vois que tu as compris, chevalier, sourit le Spectre du Roi Cupide avec malice. Oui, je possède le même pouvoir que mon ancêtre ! Un pouvoir que lui avait cédé Dionysos, dieu du vin et des festivités ! Le toucher d'or !! Et grâce à ce pouvoir, j'ai fait perdre à ton bouclier sa résistance... Comme tu vas rapidement le constater !"


Sans crier gare, le Spectre du Roi Cupide donna un violent coup de poing dans le bouclier de Dustin, qui se fendit de tout part, avant d'éclater brusquement, au grand dam de son détenteur :


"Non !!!"


"Ha ! Ha ! Ha ! C'est fini pour toi, chevalier ! Tu es désormais sans défense face à moi !"


Dustin serra les poings durant un court moment, avant de répliquer :


"Non... Non... Je n'ai pas encore joué ma dernière carte !"


"Quoi ?!"


Avant que Midas n'eût pu dire un mot, le jeune chevalier de bronze leva son poing droit en l'air, puis le fit tourner autour de son corps. Un rayonnement intense apparut autour de Dustin, puis éblouit le Spectre du Roi Cupide, qui dut se protéger les yeux de ses mains pendant un moment. Quand il put voir de nouveau, il fut frappé de stupeur :


"Quoi ? Qu'est-ce que c'est ?"


"Natural Shield, répondit Dustin. J'ai crée une sphère de protection grâce à mon cosmos. Une sphère aussi puissante que le bouclier de mon armure, qui renverra toutes tes attaques... Même ton Touch Of Gold ne pourra rien contre lui !"


Midas resta muet pendant un bref instant, avant de rétorquer, un vague sourire aux lèvres :


"Hmm... En effet, mon Touch Of Gold ne servirait à rien... Ce serait même dangereux de l'utiliser... Mais, chevalier, je remarque que tes techniques ne sont fondées sur la défense !"


"Et alors ?"


Le spectre croisa ses bras et une aura similaire à celle qui apparaissait derrière lui lors du déclenchement du Touch Of Gold, mais plus puissante, émergea, sous le regard intrigué de Dustin, qui entendit son adversaire lui dire :


"Vois-tu, chevalier, la meilleure défense, c'est l'attaque ! Et ce n'est pas ce stupide bouclier créé par ta cosmo-énergie de vulgaire chevalier de bronze qui va me contrarier !... Majesty Of Gold !!"


Une brutale vague dorée partit alors des mains de Midas en direction de Dustin. Le chevalier de bronze tâcha de tenir bon, mais, quand la nouvelle attaque du Spectre entra en contact avec son bouclier protecteur, ce dernier se lézarda, se fissura, puis éclata et balaya Dustin sans que ce dernier ait pu faire quoi que ce soit. Midas se laissa tomber à genoux, puis s'efforça de jeter un coup d'oeil à son adversaire, et aperçut une statue d'or étendue sur le sol enneigé de Skygard. Une statue recouverte de l'armure de bronze de l'Ecu de Sobieski. Grisé par sa réussite, le spectre se précipita vers la statue d'or et reconnut Dustin, ce qui provoqua chez lui une grande joie :


"Ha ! Ha ! Ha ! J'ai réussi à le vaincre ! Il était plutôt résistant pour un simple chevalier de bronze, mais il ne pouvait rien contre moi !"


Midas leva alors son pied au-dessus de la statue d'or et détruisit sa tête d'un seul coup. Une fumée noire, la même que celle qui s'était dégagée des cadavres des chevaliers défunts, sortit de Dustin transformé en statue d'or, mais le Spectre du Roi Cupide ne s'en souciait guère :


"L'état de ce chevalier n'était pas définitif... Mais pour annuler les effets de mon attaque, il aurait fallu l'amener en Asie Mineure et le plonger dans les eaux du Pactole, comme le fit mon ancêtre quand il décida de renoncer à son pouvoir ! Mais l'on est jamais trop prudent... Bon, ne nous attardons pas plus sur cette victoire, il reste d'autres chevaliers à éliminer !"


Sur ce, Midas fit demi-tour et entreprit un nouveau périple vers les autres chevaliers d'Athéna.


************


Le Meikai, sur la rive de la première prison


Dix chevaliers étaient étendus à terre, parfaitement inconscients. Aussi, ils ne purent entendre la voix enthousiaste de Charon :


"Ha ! Ha ! Ha ! Vous étiez bien naïfs ! Vous croyiez que j'allais vous laisser rejoindre la Giudecca ? Pas de chance pour vous : le seigneur Minos m'avait ordonné de me débarrasser de vous, une fois que vous auriez le dos tourné ! Un ordre que j'ai eu plus de plaisir à exécuter que celui m'obligeant à laisser Athéna traverser l'Achéron sans payer !... N'empêche, douze chevaliers d'un coup, voilà du grand art !"


"AU SECOURS !!!"


Surpris, le passeur des Enfers se retourna et vit un jeune homme aux cheveux mauves et une jeune fille masquée et aux cheveux rouges se débattre dans le fleuve des Enfers. Néhémie de la Coupe et Elvira de la Chevelure de Bérénice, sous l'effet du Eddying Current Crusher, avaient été projetés dans l'Achéron. Une situation qui amusa beaucoup Charon :


"L'eau est bonne ? leur demanda-t-il narquoisement. Un peu froide, je crois... Dommage, avec l'automne, vous risquez fort d'attraper une pneumonie ! HA ! HA ! HA ! HA !"


Le passeur se mit à rire d'un rire gras et hystérique durant une dizaine de secondes, avant de s'adresser aux nageurs infortunés :


"Rassurez-vous, je crois que vous y échapperez... Par contre, vous allez goûter aux profondeurs de l'Achéron !"


En effet, Elvira commençait à être submergée par les défunts qui avaient tenté en vain de traverser le fleuve à la nage. Ils s'aggripaient violemment à elle, de sorte que la disciple d'Eon peinait à faire le moindre mouvement. Quant à Néhémie, il n'était guère mieux loti, deux défunts l'avaient privé du libre usage de ses bras et un troisième s'efforçait de l'entraîner vers le fond.


"Non, songea le chevalier de la Coupe,  je... je ne peux pas me permettre de mourir maintenant ! Je n'ai pas eu un sursis de douze heures pour mourir si rapidement ! Je... Je dois intensifier ma cosmo-énergie et me sortir de ce fleuve infernal !"


Néhémie ferma alors les yeux et commença à concentrer son cosmos. Peu à peu, un froid supérieur à - 200 °C apparut autour du disciple de Christian et gela les défunts qui s'en prenaient à lui.


"Non !! Ce n'est pas vrai !"enragea Charon.


Le spectre de l'Achéron n'était pas au bout de ses peines : une partie des eaux du fleuve qui se trouvaient près du chevalier d'argent se mit à geler aussi, devenant tout à fait solide. Profitant de la situation, Néhémie s'agrippa à la surface gelée et revint sur la terre ferme, au grand dam de Charon :


"Damnation ! Tu n'es donc pas résigné à mourir ?"


"Malheureusement pour toi, non !"


"Je vais rapidement te faire changer d'avis, maudit chevalier ! ROLLING OAR !!"


L'aviron que le passeur avait repris entre ses mains tournoya à une vitesse supérieure à mach 10 et malmena le chevalier de la Coupe pendant quelques secondes, avant de l'envoyer au tapis.


"J'espère pour toi que tu as compris la leçon, chevalier ! lâcha Charon avec enthousiasme. Je vais maintenant fracasser ta sale tête de protecteur d'Athéna !"


"ELVIRA !!"


Surpris par cette voix horrifiée, le spectre se retourna et aperçut Eon. Le chevalier des Poissons était revenue à elle et avait entendu les appels au secours de sa disciple, qui avait grand-peine à regagner la rive de la première prison.


"Qui est ce chevalier ? On dirait une femelle !dit Charon avec mépris. Quoi qu'il en soit, je crois que je vais l'envoyer retrouver sa disciple dans l'Achéron, et nous serons débarrassés d'un chevalier d'or en prime !


"Holy Cross !"


Le passeur des Enfers se retourna rapidement et vit des clous lumineux foncer vers lui. Le vieil avare se débattit tant bien que mal, tantôt sautant sur place, tantôt se servant de son aviron. Eon profita aussitôt de l'embarras de Charon pour secourir sa disciple :


"Tiens bon, Elvira !"


"Maître, je... je vais bientôt sombrer !"


"Il n'en est pas question ! dit le chevalier des Poissons au chevalier de la Chevelure de Bérénice. J'ai déjà perdu deux disciples, je ne te perdrai pas !"


Eon scruta attentivement les mouvements des trois défunts qui tentaient de noyer sa disciple, puis serra son poing droit et lança un flux d'énergie qui atteignit méthodiquement les trois morts et les fit sombrer dans l'Achéron. Elvira, bien qu'un peu épuisée, fit quelques mouvements de nage vers la surface gelée par Néhémie, tendit sa main à son mentor, qui la saisit, avant de la prendre dans ses bras :


"Elvira ! Athéna soit louée !"


"Merci à vous, maître... Je vous dois la vie..."


Eon sourit à sa disciple, puis regagna avec elle la rive de la première prison, laissant Charon aux prises avec Pierre de la Croix du Sud. La technique du chevalier de bronze n'avait cependant pas atteint mortellement le Spectre, mais l'avait blessé au pied ; le passeur des Enfers, tout en gardant son aviron sous son bras droit, sautait à cloche-pied en hurlant de douleur :


"Aïe ! Aïe ! ça fait mal !!"


Charon gémit encore quelques secondes, puis se fit violence pour retirer le clou de son pied gauche. Il regarda alors avec une lueur de haine un Pierre qui commençait à être embarrassé :


"Sale gosse ! Je vais t'apprendre à vouloir me crucifier !... ROLLING OAR !!"


Plusieurs dizaines de coups vinrent frapper le chevalier de bronze avant de l'envoyer au tapis, non loin de Charon. Ce dernier, qui semblait avoir perdu le contrôle de lui-même, se mit à s'acharner sur son adversaire avec son aviron :


"Sale gosse ! Chaque coup que je te porterai te fera payer ce clou dans mon pied ! Tiens, prends ça ! Et encore ça ! Je vais exploser ta sale tête, pour que tu saches qui je suis !..."


Soudain, le passeur eut le sentiment que son aviron était devenu plus léger. Il le leva lentement et s'exclama avec horreur :


"QUOI ?!"


Sa rame avait été brusquement sectionnée en deux et était devenue inutilisable.


"Qui a osé ?"


"C'est moi, Charon !"


Le vieil avare se retourna aussitôt et aperçut un jeune homme portant une armure bleue et tenant un étrange disque dans sa main. Charon, dont la rage augmentait, demanda au jeune chevalier :


"C'est donc toi qui m'as empêché d'en finir avec ce sale gosse ?"


"En effet ! Je suis Damien, chevalier d'argent de la constellation du Cocher ! Mes disques ont fait merveille et découpé ton aviron ! Tu es désormais inoffensif !"


Mais, loin d'inquiéter le passeur des Enfers, l'avertissement de Damien le fit hurler de rire :


"HA ! HA ! HA ! HA ! Quel crétin !... Sache que je n'ai pas encore joué ma dernière carte, comme tu aurais dû t'en rendre compte lorsque tu as débarqué sur cette rive !"


"Comment ?"


Charon tendit ses deux bras vers le chevalier d'argent, puis hurla :


"EDDYING CURRENT CRUSHER !!"


Sans avoir eu le temps de réagir, Damien fut projeté dans les airs par le courant généré par les bras du Spectre de l'Achéron. Avant de retomber à terre, le chevalier du Cocher eut à peine le temps de se souvenir que c'était avec cette technique que le passeur des Enfers avait attaqué les chevaliers sacrés par traîtrise. Charon, un sourire sadique aux lèvres, s'avança vers le disciple de Vittorio :


"Hmm... Tu es encore vivant... Pas grave, je vais quand même faire sauter ta cervelle d'oiseau avec un demi-aviron !"


"Arrête, Charon !!"


Surpris une fois de plus, le passeur cessa de marcher et vit avec effroi que les autres chevaliers étaient sortis de leur torpeur. Désormais, Bosching, Shion, Gautama, Socrate, Thérava, Emma et Lévi étaient debout et regardaient le Spectre de l'Achéron avec des airs de défi.


"Vous êtes donc décidés à me mener la vie dure jusqu'au bout, chevaliers d'Athéna ? Mais sachez que j'ai reçu des ordres et je compte bien les exécuter à la perfection !"


Le chevalier des Gémeaux fit deux pas en avant et répliqua :


"Sache qu'il nous reste encore onze heures pour éviter que neuf des nôtres ne périssent dans le monde des ténèbres !... Et ce n'est pas un vieux débris avare et lâche qui nous empêchera de parvenir jusqu'à Hadès !"


Charon, qui n'avait nullement apprécié les propos de Bosching, serra les dents, avant de rétorquer :


"Attends un peu ! Je vais t'apprendre à me manquer de respect ! Prépare-toi à mourir, chevalier d'or !"


"Cela vaudrait plutôt pour toi, Charon !"répliqua Bosching.


Le passeur des Enfers vit alors des planètes apparaître derrière le gardien de la troisième maison du Zodiaque. N'ayant pas le temps de s'en soucier, il tendit les bras vers son adversaire et cria :


"EDDYING CURRENT CRUSHER !!"


Bosching répliqua instantanément :


"GALAXIAN EXPLOSION !!"


"QUOI ?!"


Surpris par l'attaque du chevalier d'or, Charon ne put bouger et fut percuté violemment par une vague d'énergie dont la puissance était telle qu'elle pouvait pulvériser les étoiles. Bosching et ses compagnons suivirent des yeux le trajet emprunté par le passeur des Enfers ; ce dernier fut projeté dans les airs pendant quelques secondes, avant de retomber avec pertes et fracas dans sa barque, le surplis à moitié détruit et le visage et la nuque ensanglantés. Le chevalier des Gémeaux laissa échapper :


"J'y suis peut-être allé un peu fort... Tant pis pour lui, il aurait dû savoir qu'une même attaque ne fonctionnait pas deux fois sur un chevalier d'or !"


Bosching s'était en effet réveillé avant d'autres de ses compagnons et avait vu Charon utiliser le Eddying Current Crusher contre Damien. Alors que Shion, Socrate et Thérava allèrent s'enquérir de Néhémie, Pierre et du chevalier du Cocher, le chevalier des Gémeaux s'avança vers la barque de Charon, y donna un coup de pied et la laissa filer vers son point de départ. Alors que les chevaliers blessés par le passeur des Enfers commençaient à se remettre de leurs émotions, ils l'entendirent chanter d'un ton agonisant :


"Je suis le passeur des Enfers... Raaah...."


Puis il cessa de chanter. Les douze chevaliers regardèrent une dernière fois son sang couler sur l'Achéron et sa barque filer sur la rive de l'entrée des Enfers, puis Bosching dit :


"Bon ! Nous avons vaincu le passeur des Enfers, mais nous n'en avons pas encore fini avec les Spectres d'Hadès ! Il doit rester à peine onze heures avant que le sursis accordé à neuf d'entre nous prenne fin, alors dépêchons-nous !"


"Oui !!"


Les douze chevaliers partirent alors vers le grand escalier qu'ils avaient aperçu en débarquant sur la rive de la première prison...


************


Le Sichuan, au centre-ouest de la Chine


Bien que relativement sonnés par les coups portés par leurs adversaires, Dohko et Sun avaient pu reprendre tout à fait conscience en entendant le bruit de la gifle administrée par Shui-Ta à Shen-Té. Cette dernière était désormais recroquevillée sur elle-même et avait pris sa tête entre ses mains pour que son cousin ne puisse pas la voir pleurer, mais le Spectre du Tigre n'était pas dupe :


"Et tu persistes et signes ! Tu continues à pleurnicher comme avant ! Je pensais que, lorsque l'étoile céleste de la félinité s'est réveillée en toi, tu deviendrais plus aguerrie, mais il faut croire qu'il n'en est rien ! Comme si tu estimais que tu ne me faisais pas suffisamment honte !..."


"Shui-Ta !!"


Le cousin de Shen-Té fit volte-face et comprit rapidement que c'était Dohko qui l'avait interpellé. Le chevalier de la Balance semblait en colère :


"Shui-Ta... comment oses-tu ? Comment oses-tu t'en prendre à ta seule famille ?"


Shui-Ta eut un sourire mauvais :


"Ma seule famille ? Ai-je bien entendu ? Je l'ai dit à ton disciple : Shen-Té et moi ne sommes de la même famille que par le sang ! Faute de quoi, je considérerais qu'elle n'est pas ma cousine !"


Le spectre du Tigre s'interrompit un moment, le temps de voir les mines effarées des deux chevaliers, avant de reprendre :


"Ceci étant dit, je ne suis pas surpris par vos réactions ! Vous êtes tous deux cousins, après tout ! Mais si vous aviez un tant soit peu de jugeote, vous me comprendriez !"


Shui-Ta jeta un nouveau coup d'oeil méprisant à sa cousine, qui continuait de pleurer amèrement, puis s'adressa à Dohko en ces termes :


"Bon... Visiblement, celle que l'on a trop souvent appelé la bonne âme du Sichuan n'est plus en état de se battre ! Qu'importe, je vais prendre son relais, pour qu'elle ne fasse pas honte à sa majesté Hadès !"


Le spectre du Tigre concentra sa cosmo-énergie, sous les yeux attentifs du chevalier de la Balance, puis dit à ce dernier :


"Meurs, chevalier d'or ! Tiger Hunting !"


"Par l'Envol du Dragon de Rozan !!"


A la grande surprise de Shui-Ta, le dragon projeté par Dohko neutralisa, un à un, tous les tigres, avant de heurter violemment la mâchoire du cousin de Shen-Té en brisant son casque. Désormais, Shui-Ta gisait par terre, la tête en sang. Sun, qui avait eu tant de mal contre le Spectre du Tigre, demanda à son cousin :


"Dohko, crois-tu qu'il est mort ?"


"Non, objecta le chevalier de la Balance. Il n'est pas si faible..."


En effet, trois secondes plus tard, le cousin de Shen-Té se relevait lentement, le visage mutilé et la haine dans les yeux :


"Comment... Comment as-tu réussi à briser mon attaque ?"


"Combattre un chevalier d'or est une chose bien difficile, Shui-Ta ! Tu t'es un peu surestimé !"


"Prétentieux !"


"Non, Shui-Ta, je sais reconnaître mes torts... A commencer par celui de m'être fait décontenancer par le comportement de ta cousine qui, si elle n'est pas animée par la haine envers l'humanité, n'en reste pas moins très puissante, bien plus que toi !"


A ces mots, Shui-Ta fulmina :


"Comment ?! Grrr... Tu... Tu oses prétendre que je suis inférieur à ma cousine ?"


"Je ne prétends rien, je constate juste que tu ne lui arrives pas à la cheville ! Et pour cause !"


"Que veux-tu dire ?"


"Ta cousine, Shui-Ta, n'est pas dénuée d'agressivité, mais elle en a par rapport à tout ce qu'elle a vécu ! Elle a su faire la distinction entre ceux qui l'avaient humiliée et ceux qui sont étrangers à son malheur ! En revanche, toi, tu t'es laissé emporter par ta rancoeur ! Tu confonds combativité et haine ! Si Shen-Té avait combattu Sun, je dois reconnaître que mon cousin n'y aurait probablement pas survécu ! Mais ta faille est trop ancrée en toi, Shui-Ta, voilà pourquoi tu n'arrives pas à venir à bout de ton adversaire !"


"Tais-toi !!mugit le Spectre du Tigre. Je vais te prouver que je suis bien plus puissant que ma cousine bien trop angélique !... En venant à bout de toi, chevalier de la Balance !... Tiger Hunting !!"


Mais, à peine Shui-Ta avait déclenché son attaque que déjà Dohko s'était jeté sur lui et l'avait frappé d'un bon coup de poing qui l'envoya au tapis. Le Spectre du Tigre resta inconscient durant un bref laps de temps avant de demander au chevalier d'or :


"Comment... Comment as-tu pu ?..."


"Dans ta précipitation, tu n'as pas pris garde à varier ton attaque, Shui-Ta ! Or, une même attaque ne fonctionne pas deux fois sur un chevalier sacré !... Shui-Ta, je pense qu'il ne sert plus à rien de prolonger ce combat !"


Dohko concentra alors sa cosmo-énergie, qui devint de plus en plus volumineuse, jusqu'à devenir un halo vert près duquel semblaient émerger des dizaines de dragons menaçants.


"Adieu, Shui-Ta ! lâcha le chevalier de la Balance. Je souhaite que, dans ta prochaine existence, tu saches vraiment ce que valent les liens familiaux !... Par les Cent Dragons Suprêmes de Rozan !!"


Des mains de Dohko surgirent alors cent dragons, la gueule grande ouverte, qui semblaient décidés à achever Shui-Ta. Ce dernier se mit à trembler de peur, sentant que sa fin était proche, quand il entendit un cri :


"NON !!!"


Une ombre apparut devant lui, puis fut foudroyée avant d'être envoyée contre un pan de rocher. Le Spectre du Tigre, figé par la surprise, ne devina pas tout de suite l'identité de son mystérieux sauveur, à l'inverse de Dohko, qui cria :


"Shen-Té !!!"


************


"Les combats faisaient rage sur les trois fronts, faisant des victimes dans les deux camps, des victimes qui croyaient fermement en la justesse de leur cause, bien que cela puisse vous paraître étonnant, révérend..." dit John à son ami.


Le jeune homme soupira brièvement, puis, d'un ton plus grave :


"Mais, ailleurs, quelque chose se tramait, qui allait modifier les données de cette Guerre sainte..."


************


Le Meikai, dans la Toloméa


Moloch, le visage à demi-masqué par sa longue cape noire, était assis sur son trône depuis un moment, quand il entendit une sentinelle venir vers lui pour lui dire :


"Seigneur Moloch, le seigneur Minos est présent dans la Toloméa."


"Qu'il entre."


La sentinelle s'éclipsa rapidement, laissant passer l'un des trois Juges des Enfers, Minos du Griffon, un jeune homme aux cheveux lavande et aux yeux vert foncé, qui s'agenouilla devant l'âme damnée d'Hadès:


"Minos du Griffon, spectre de l'étoile céleste de la valeur. Que puis-je faire pour votre service, monseigneur ?"


"Minos, la situation est devenue difficile... Tu as entendu parler de ces chevaliers qui ont tenté d'arriver dans le monde des ténèbres en vie..."


"Ces inconscients ?"fit le Juge avec un sourire narquois sur les lèvres.


"Oui... Il y a eu cependant un imprévu... Sur ces vingt-sept inconscients, comme tu les appelles justement, quinze ont péri, mais douze sont arrivés en vie dans le monde des ténèbres... dont neuf grâce à l'aide d'Athéna !"


"Athéna ?!"


"Oui... D'après ce que m'a dit sa majesté Hadès, elle a fait don d'une partie de son pouvoir divin pour limiter les pertes sur le front des Enfers..."


"Hmm, fit Minos, l'air songeur... Il me semblait bien que plusieurs chevaliers étaient parvenus à atteindre les Enfers sans périr... J'ai alors demandé à Charon par télépathie de nous débarrasser d'eux, une fois qu'ils seraient arrivés sur la rive de la première prison, mais apparemment, il a été vaincu..."


"Quoi qu'il en soit, poursuivit Moloch, bien que cela ne donne à ces neuf chevaliers qu'un sursis de douze heures, sa majesté est fort contrariée par l'intervention de son ennemie jurée... Et sa contrariété déteint sur moi, car je ne saurais souffrir l'échec de notre combat contre les chevaliers d'Athéna..."


Le silence s'établit pendant un instant entre le vieil homme et Minos, jusqu'à ce que le premier dise au second :


"Si je t'ai appelé, Minos, c'est pour savoir si tu aurais une idée qui permette de rassurer l'Empereur des Ténèbres..."


Le spectre du Griffon réfléchit pendant une minute, puis, d'un air triomphant :


"J'ai une idée, monseigneur !!"


"Quelle est cette idée ?"


Minos communiqua rapidement ses intentions à l'âme damnée du sombre monarque, qui retrouva rapidement le sourire :


"C'est une très bonne idée, Minos... Je m'en vais dans la Giudecca en faire part à sa majesté ! Je te donnerai sa réponse par télépathie, en attendant, reste dans la Toloméa et reprends ta place !"


Lorsque Moloch était entré au service d'Hadès, ce dernier lui avait en effet cédé la Toloméa comme lieu de résidence. Un palais qui était d'ordinaire la demeure de Minos, ce qui pouvait expliquer la certaine complicité du Juge des Enfers avec l'âme damnée du sombre monarque. Le spectre de l'étoile céleste de la valeur s'assit donc sur son trône puis, alors que Moloch s'apprêtait à quitter la Toloméa, l'interpella:


"Monseigneur !"


"Oui ?"


"Que doit-on faire des chevaliers qui sont arrivés en vie dans le royaume de sa majesté ?"


Le vieil homme se retourna brusquement et répondit :


"Nul ne peut nuire à la volonté de sa majesté ! Il faut éliminer impitoyablement ceux qui veulent porter atteinte à l'Empire des Ténèbres !"


L'âme damnée de l'Empereur des Ténèbres avait parlé durement. Il se retourna aussitôt et, avant de quitter la Toloméa, dit d'un ton non moins déterminé :


"Quand on l'attaque... l'Empire contre-attaque !!"


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada