Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

La Giudecca


"Majesté Hadès ?"


Moloch, qui s'était tourné vers l'Empereur des Ténèbres, avait remarqué que son humeur avait changé : Hadès n'était plus vraiment jovial et semblait même préoccupé. Inquiet pour son supérieur, le vieil homme lui demanda de nouveau :


"Que se passe-t-il, votre majesté ? Auriez-vous un problème ?"


Le sombre monarque répondit d'une voix sourde :


"Quinze chevaliers sacrés ont péri en voulant arriver en vie dans mon Empire..."


"Et alors ? Vous devriez vous en réjouir, votre majesté ; en un éclair, Athéna a perdu plus de dix chevaliers !..."


"Justement non, rétorqua fermement Hadès. C'est beaucoup moins de pertes que prévu : douze chevaliers sont arrivés en vie dans le monde des morts et sont en ce moment en train de traverser le fleuve Achéron..."


A ces mots, Moloch comprit mieux l'embarras de l'Empereur des Ténèbres :


"Douze chevaliers ? Mais... Mais c'est impossible, ils n'auraient quand même pas tous pu s'éveiller au huitième sens ?"


"Non, dit le Dieu des Enfers à son âme damnée. Trois d'entre eux ont pu réaliser ce miracle... mais les neuf autres le doivent à Athéna !"


"Athéna ?"lâcha Moloch.


"Athéna, expliqua Hadès, a transmis une parcelle de son potentiel divin aux neuf chevaliers dont je t'ai parlé pour qu'ils puissent arriver en vie dans mon Empire. Aussi, ils peuvent se mouvoir aux Enfers de leur propre chef pendant douze heures..."


L'âme damnée de l'Empereur des Ténèbres sourit :


"Douze heures... Alors rassurez-vous, votre majesté... Ils ne pourront pas en une demi-journée atteindre la Giudecca : Minos et ses troupes les auront éliminés bien avant cela !"


"Sans doute, mais... Je ne digère pas ce mauvais tour que m'a joué cette stupide déesse... Comme si cela ne lui suffisait pas de prendre la défense d'une race de pécheurs..."


Moloch regarda plus fixement les yeux du Dieu des Enfers et y trouva une pointe de colère qui s'était substituée à leur habituelle mélancolie. Ce fut alors que la voix du sombre monarque devint plus forte :


"Retire-toi, Moloch... J'ai besoin d'être seul..."


Le vieil homme salua l'Empereur des Ténèbres, puis se retourna et repartit en direction de la Toloméa, le palais où il résidait avec le Juge Minos. De son côté, Hadès, encore fort contrarié par le geste d'Athéna en faveur de certains de ses chevaliers, serra le poing, et maugréa quelque chose que Moloch parvint à entendre de loin :


"Maudite Athéna !!"


************


Trevor intervint aussitôt :


"Je ne comprends pas, John... Le geste d'Athéna avait vraiment contrarié Hadès ?"


Le jeune homme répondit aussitôt :


"En y pensant, je crois qu'il s'agit là d'un mot faible, révérend... Hadès était un dieu capable de maîtriser ses humeurs, sauf quand son orgueil était atteint... Et là, il estimait que ce qu'avait fait Athéna pour ses chevaliers était profondément honteux..."


Le pasteur leva légèrement la tête, ce à quoi John répondit :


"Je comprends votre réaction, révérend... J'ai beau avoir été le refuge de l'âme d'Hadès, je n'ai pas vraiment saisi toutes les facettes de son caractère... Mais revenons à la Guerre sainte..."


************


Le Sichuan, au centre-ouest de la Chine


Dohko et Sun se tenaient sur leurs gardes face à leurs futurs adversaires, Shui-Ta du Tigre et Shen-Té de la Panthère. Bien qu'étant protégés par des étoiles maléfiques distinctes, il y avait une vague ressemblance entre les deux Spectres, ce qui troublait le chevalier de la Balance, qui semblait déboussolé. Un état d'esprit qui réjouit le Spectre du Tigre :


"Eh bien, chevalier d'or ? Tu sembles avoir du mal à nous distinguer, moi et Shen-Té !"


Dohko serra les dents, navré d'avoir trahi ses émotions.


"Ce n'est pourtant pas vraiment étonnant, chevalier, s'expliqua Shui-Ta : Shen-Té n'est autre que ma cousine !"


"Vraiment ?"


"Tout à fait. Elle était la fille unique du défunt frère de mon défunt père. Nous sommes tous deux nés et avons grandi dans les montagnes brumeuses du Sichuan, où le chien aboie quand le soleil se montre ! J'ignore de quelle province toi et ton compagnon provenez, mais cela n'a aucune importance ! Nous sommes tous les quatre originaires de l'Empire du Milieu, mais nous sommes toutefois dans des camps différents !"


"En effet, lança Sun. Nous nous battons pour la paix et la justice sur Terre, tandis que vous ne voulez qu'y apporter la terreur et la désolation !"


A ces mots, le Spectre du Tigre éclata de rire :


"Ha ! Ha ! Ha ! Que tu es stupide ! Non, nous nous battons pour qu'Utopia naisse, et vous ne nous empêcherez pas d'arriver à nos fins !"


"C'est ce qu'on va voir !"


Soudain, Dohko refroidit les ardeurs de son cousin :


"Sun, reste prudent... Ces deux combattants me semblent plus puissants qu'ils n'en ont l'air... Même cette jeune fille, du nom de Shen-Té..."


"Dohko... On ne va quand même pas se battre contre une femme ?"


"Il le faut, Sun, l'avenir du monde en dépend... Puisque cela t'incommode, je vais m'occuper d'elle, tandis que tu lutteras contre Shui-Ta..."


Le chevalier du Dragon hocha la tête, puis Dohko interpella le Spectre de la Panthère :


"Shen-Té, c'est moi qui serai ton adversaire ! Moi, Dohko de la Balance !"


Mais, à sa grande surprise, Shen-Té ne répondit pas de vive voix ; elle se contenta de hocher la tête, puis de faire face au chevalier d'or. Quant à Shui-Ta, il s'était montré plus loquace :


"Jeune imbécile, je vais me faire une joie de t'expédier dans l'autre monde !... Quel est ton nom ?"


Le cousin de Dohko répondit avec ardeur :


"Je suis Sun, chevalier de bronze du Dragon !"


Le Spectre du Tigre sourit :


"Tiens donc... Le Tigre contre le Dragon... Une lutte acharnée entre les deux plus fameux signes du Zodiaque chinois... Mais trêve de palabres, passons à l'action !"


"Entendu !"


Sun concentra immédiatement son cosmos, générant un halo bleu-vert autour de lui, sous le regard attentif de Shui-Ta. Puis un dragon apparut derrière le jeune chevalier de bronze, qui poussa ensuite son cri d'attaque :


"Par la Colère du Dragon !!"


Poing en avant, Sun se dirigea à la vitesse du son vers Shui-Ta et le percuta de plein fouet. Le Spectre du Tigre vola dans les airs, avant de retomber brutalement au tapis. Le chevalier du Dragon exulta :


"J'ai réussi !!..."


Mais sa joie fut de courte durée : cinq secondes seulement après s'être écroulé, Shui-Ta se remit sur ses deux pieds. Sa lèvre inférieure saignait un peu, mais c'était là une plaie superficielle. En tout cas, Sun paraissait surpris par son échec :


"Quoi ?! Comment... Comment as-tu pu survivre à cette attaque qui a inversé le courant de la cascade de Rozan ?"


Le spectre lui répondit d'un air narquois :


"Inverser le courant de la cascade de Rozan est une chose rudimentaire pour les Spectres de sa majesté Hadès ! Chevalier du Dragon, tu ne croyais quand même pas me vaincre avec cette attaque ridicule ?"


"Comment oses-tu ?"


Shui-Ta soupira :


"Apparemment, oui... Tant pis pour toi, dit-il alors qu'un tigre rugissant apparaissait au-dessus de lui, je vais t'enterrer avec ta vanité ! Tiger Hunting !!"


Un tigre géant bondit aussitôt sur Sun. Par réflexe, le chevalier du Dragon mit devant lui son bouclier et bloqua le félin rugissant. Un sourire commença à apparaître sur ses lèvres, mais il se changea rapidement en rictus de douleur quand Sun se sentit mordu et griffé sur ses flancs par deux tigres féroces. Les coups furent si rudes que le cousin de Dohko fut envoyé à terre, blessé aux parties du corps non protégées par son armure.


 


Dohko regardait attentivement Shen-Té. Il ne se dégageait aucune intention hostile de son aura et son visage était entièrement recouvert par son masque félin. Le chevalier de la Balance contemplait son adversaire avec la plus grande circonspection :


"C'est incroyable... Elle... Elle ne se met pas en garde ! Comme si elle ne voulait pas se battre..."


Tout à coup, le Spectre de la Panthère leva son bras en l'air. Dohko se mit immédiatement en position de combat, mais Shen-Té abaissa son bras et le chevalier d'or voltigea dans les airs avant de s'écraser brutalement contre un pan de rocher. La temple ensanglantée, il avait le plus grand mal à se relever et à réaliser ce qui venait de lui arriver :


"C'est incroyable... Je ne sens toujours aucune intention hostile de sa part et... et pourtant, elle m'a attaquée avec une force remarquable !"


Ce fut alors que Shen-Té fit entendre sa voix :


"Chevalier de la Balance, j'espère que tu as compris... Ce combat est perdu d'avance pour toi... Laisse-moi te porter le coup de grâce et tu mourras sans souffrir..."


"Jamais de la vie ! rétorqua Dohko. Je suis un chevalier d'Athéna et, tant que mes forces ne me trahiront pas, je ne baisserai pas les bras !... Prends ça, Shen-Té ! Par la Colère du Dragon !!!"


Avec toute la force qu'il pouvait rassembler, le plus jeune des chevaliers d'or s'élança vers son adversaire et la percuta de plein fouet. Shen-Té fut à son tour projetée contre un rocher et s'écroula à terre. Bien qu'il eût réussi son coup, Dohko semblait encore troublé par le Spectre de la Panthère :


"A quoi donc pouvait-elle bien jouer ? On... On aurait dit qu'elle n'avait pas envie de se battre..."


"C'est exact, chevalier..."


Dohko eut un vif haut-le-coeur et se retourna vers le rocher où il avait projeté Shen-Té. Cette dernière s'était relevée, mais ne portait plus son masque ; le chevalier de la Balance l'avait brisé. Désormais, Dohko était en face d'une jeune fille aux cheveux coiffés en une longue natte, dont le beau visage était mutilé par un filet de sang coulant sur sa tempe. Mais ce qui était le plus intriguant, c'étaient les larmes qui coulaient le long de ses joues. Le coeur du mentor de Sun se mit à battre la chamade, tant il ne comprenait pas ce qui lui arrivait :


"Ma... Ma parole, elle pleure ?"


"Oui, chevalier... Je pleure de devoir t'ôter la vie..."


"Mais à quoi joues-tu ? répliqua violemment le chevalier de la Balance. Nous ne sommes pas dans le même camp, nous devons nous battre !"


"Oui... Depuis que tu as brisé mon masque..."


"Comment ça ?"


"La rumeur veut que, chez les chevaliers d'Athéna, une femme dont le visage est découvert par un homme a le choix entre aimer cet homme ou le tuer. Mais chez les Spectres d'Hadès, un homme qui découvre le visage d'un Spectre féminin est condamné à mort d'office... C'est ce qui va t'arriver, chevalier de la Balance, bien que je n'aime pas me battre..."


"Tu m'ennuies ! répliqua Dohko qui, cependant, commençait à douter de la nécessité de se battre contre quelqu'un comme Shen-Té. Nous devons vaincre les Spectres d'Hadès et nous le ferons rapidement ! Par la Colère du Dragon..."


"Panther Claws !!"


La jeune fille avait avancé ses deux bras vers le chevalier de la Balance, qui reçut plusieurs dizaines de coups de griffes dans le corps avant de chuter au sol. Il respirait encore, mais il en aurait été peut-être autrement s'il n'avait pas eu son armure sur lui. Toutefois, la force de l'attaque du Spectre de la Panthère avait été telle qu'elle sema encore plus le trouble chez Dohko :


"Je... Je n'y comprends plus rien ! Sa technique était d'une rare agressivité, mais... mais je sens qu'elle pleure encore ! Qui est-elle ?"


Le gardien de la septième maison du Zodiaque sentit brusquement qu'il était saisi par le cou. Il regarda droit devant lui et reconnut Shen-Té, dont les larmes coulaient toujours. Elle leva la main au-dessus de Dohko et cria :


"Panther Claws !!"


Souffrant presque autant que la première fois, le chevalier de la Balance fut envoyé de nouveau au tapis.


************


Le royaume de Skygard


Loin de l'endroit où avait eu lieu l'avalanche, les chevaliers d'Athéna faisaient le bilan de cette première offensive : trois des leurs étaient morts au combat, deux dans l'avalanche, et tout cela en moins d'une heure. Bien que cela fût peu par rapport aux Spectres qui avaient péri dans cette contrée glaciale, il était difficilement supportable pour eux de perdre rapidement des guerriers dans une guerre de cette ampleur. Felipe se retourna vers les autres chevaliers d'or et leur dit :


"Bon... Cela semble se passer mieux que prévu, malgré la perte de cinq chevaliers de bronze... Quand je songe au front des Enfers..."


"Felipe, le front des Enfers est loin derrière nous, intervint Christian. Nous devons nous concentrer sur notre front !"


Le chevalier du Capricorne hocha la tête, puis reprit :


"En tout cas, l'avalanche, si elle a éliminé bon nombre de nos ennemis, a aussi brouillé les pistes... Les Spectres d'Hadès doivent être dispersés sur tout le royaume de Skygard..."


"Sans compter qu'ils l'ont parcouru avant nous... Ils doivent donc mieux connaître le terrain..."ajouta Daniel.


"Qu'allons-nous faire, alors ?"demanda Diomède.


Felipe réfléchit un moment, puis répondit :


"Peut-être faudrait-il se séparer en petits groupes, étant donné que nous ne savons pas où se trouvent les Spectres..."


Le chevalier du Scorpion réfléchit un instant, puis répondit :


"C'est rageant... Mais visiblement, il n'y a pas d'autre solution..."


"J'approuve ton idée, Felipe."dit Christian.


"Moi aussi !"fit Daniel.


"Dans ce cas, répartissons-nous rapidement..."


Les groupes furent constitués à la hâte et s'avérèrent plutôt inégaux, pouvant comprter deux chevaliers de bronze comme deux chevaliers d'or, voire n'être composés que d'un seul chevalier, comme Dustin de l'Ecu de Sobieski, qui fut l'un des premiers à partir en avant.


"Bon, les choses sont faites ! dit Christian qui était avec Felipe. Bonne chance à vous tous ! Pour Athéna !"


"Pour Athéna !"


Les vingt-et-un chevaliers s'éparpillèrent ensuite au coeur de la plaine enneigée, prêts à en finir avec les Spectres qui restaient en état de se battre.


************


Le Sichuan, au centre-ouest de la Chine


Sun avait beaucoup de mal à se relever ; l'attaque de Shui-Ta lui avait coupé le souffle. Bien qu'il sentît son sang s'écouler lentement de son corps, le chevalier du Dragon se releva peu à peu, puis fit face à son adversaire avec colère, ce qui ravit le Spectre du Tigre :


"Eh bien, chevalier du Dragon ? L'animal qui te protège se serait-il enfin décidé à sortir ses griffes ?"


"Ne... Ne te moque pas de moi !"répliqua le cousin de Dohko. Je vais t'apprendre à ne pas me sous-estimer ! Et je ferai en sorte que le monde de misère qu'Hadès prépare pour l'humanité ne naisse pas !"


"Tu es stupide, rétorqua Shui-Ta. Je t'ai déjà dit que sa majesté Hadès ne voulait pas faire du monde un enfer, mais..."


"C'est faux ! Tu es naïf, Shui-Ta ! Qu'attends-tu de la part du sombre monarque ?"


"Un monde meilleur que celui qui nous a entourés, moi et ma cousine..."


"Comment ?"


"Shen-Té et moi avons été orphelins très jeunes, dit le Spectre du Tigre plus gravement. Sa mère est morte en couches, son père l'a rejointe dans la tombe un an plus tard. Quant à mes parents, tous deux avaient péri entre-temps à la suite d'une mauvaise chute dans un précipice. Nous avons vécu pendant quinze ans dans un orphelinat misérable, puis je l'ai incitée à s'enfuir avec moi... Nous avons alors vécu pendant deux ans dans un village du Sichuan comme nous le pouvions ; elle gagnait sa vie avec son corps, moi, j'utilisais mon intelligence pour voler notre pain ! Nous avons vécu beaucoup de choses que personne ne voudrait subir, chevalier du Dragon ! Et aujourd'hui, sa majesté Hadès nous donne enfin l'occasion de ne plus connaître l'enfer ! Elle purifiera la Terre du péché et ce monde de douleur laissera la place à Utopia, une Terre lavée du Mal !!"


Les propos de Shui-Ta troublèrent Sun. Le Spectre du Tigre et sa cousine n'avaient pas vécu aisément et avaient même connu ce que beaucoup des sujets de l'Empereur du Milieu vivaient. Toutes ces choses remettaient en cause certaines idées qu'avait le chevalier du Dragon sur les Spectres d'Hadès, mais de l'autre côté, il se souvenait de ce qu'il avait lui-même vécu :


"Shui-Ta... Dohko et moi sommes nous-mêmes orphelins... Pourtant, nous sommes convaincus qu'il restera toujours une raison de croire en un monde meilleur... Nous servons une déesse dont la foi en l'humanité est grandiose... Tant que nous aurons foi en Athéna, nous n'aurons jamais de raison de baisser les bras !"


"Tu m'ennuies ! répliqua le spectre du Tigre. Ce n'est pas en se montrant angélique et naïf que l'on arrive à quelque chose dans la vie, mais en étant impitoyable et inflexible ! Je vais t'en donner immédiatement la preuve : Tiger Hunting !!"


Surpris par le geste de son adversaire, Sun ne put rien faire d'autre que de reculer en arrière, mais un violent coup de griffes au visage le renversa et le laissa à la merci de Shui-Ta :


"Tiger Hunting !!"


Le chevalier du Dragon eut à peine le temps de se relever que déjà une horde de tigres l'avait attaqué et malmené. Gisant à terre, le cousin de Dohko ne put voir le visage exalté de Shui-Ta.


 


Dohko avait mis un certain temps à se remettre debout, tant les coups de Shen-Té l'avaient sonné. Quand il fut de nouveau sur ses deux pieds, il regarda le Spectre de la Panthère et vit que ses larmes coulaient encore sur ses joues. Un geste qui l'énerva passablement :


"Pourquoi pleures-tu ? N'as-tu toi-même pas dit que tu voulais me tuer parce que j'avais vu ton visage ?"


La jeune fille répondit calmement :


"Je le dois, mais je ne veux pas... Mais je suis un Spectre d'Hadès, alors mon devoir m'impose de t'achever..."


"Ton devoir ? lâcha le chevalier de la Balance. Je me demande encore pourquoi tu as pu devenir une servante du Dieu des Enfers..."


"C'était mon destin, chevalier... Un destin douloureux, mais... mais moins pénible à supporter que mon passé..."


"Ton passé ?"


"Je me suis retrouvée orpheline à un an, prostituée à seize ans ! Crois-tu que tout cela est facile ? Subir une discipline de fer, les brimades des autres en n'ayant que son cousin comme seule protection, devoir abandonner sa vertu à des marchands pervers et des époux insatisfaits... Est-ce ça, vivre ?"acheva-t-elle avec des tremblements dans la voix.


Touché par l'histoire de Shen-Té, Dohko soupira, mais lui répondit :


"Shen-Té... Je dois reconnaître que, non, tout cela n'est pas vivre... Mais est-ce une raison pour servir un Dieu qui veut anéantir l'humanité ? Tu n'y gagneras rien !"


"Si, chevalier... J'y gagnerai la vie éternelle !!"


"Ne sois pas naïve, Shen-Té..."


"Je ne puis plus perdre mon temps avec toi, chevalier !dit le Spectre de la Panthère en haussant la voix. Puisque tu ne veux pas comprendre qu'il est difficile de gagner sa vie quand tout est si cher, d'être bonne quand les autres sont durs... Panther Fang !"


"Par la Colère du Dragon !!"


Les deux attaques vinrent frapper leurs cibles, mais Dohko, surpris par la nouvelle technique de Shen-Té, l'encaissa plus durement et se retrouva au tapis une fois de plus.


************


La Rochelle, dans le royaume de France


Un homme de taille moyenne portant une perruque poudrée et un habit rouge semblable à celui que portait la noblesse de France regardait un navire dans le port avec fierté. Il se nommait Aimé de Montfran et venait d'être anobli par le roi de France, Louis quinzième du nom, pour l'énergie qu'il avait consacrée dans le commerce triangulaire auquel la ville d'origine d'Henri Roligny, avant que le grand-père de John n'émigrât vers le Nouveau Monde, se livrait depuis près de soixante ans. Et le nouveau duc semblait se féliciter de cette oeuvre :


"Depuis plus de vingt ans que je consacre mes forces à céder la pacotille de La Rochelle aux indigènes à la peau d'ébène, pour qu'ils capturent des nègres que je vends aux Antilles contre des produits tropicaux, je méritais bien ce titre de noblesse ! Bientôt, grâce à ma contribution à la prospérité de ma ville, j'entrerai certainement à la cour de Sa gracieuse Majesté, le roi Louis XV !"


Mais l'euphorie de Montfran retomba vite. En effet, il entendit une brutale explosion, puis des cris d'horreur et finit par se rendre compte que son bateau commençait à sombrer dans le port et que ses domestiques avaient fui pour la plupart, quand ils n'avaient pas mystérieusement péri.


"Pasembleu ! jura-t-il. Quelle est cette diablerie ?"


Le duc n'était toutefois pas au bout de ses surprises. Il se sentit brusquement ligoté par des tentacules sombres et visqueuses comme un ver de terre, puis fut entraîné vers l'arrière avant de tomber nez à nez avec un étrange personnage. C'était un jeune homme au teint pâle, qui portait un étrange costume sombre autour duquel gravitaient les même tentacules qui emprisonnaient Montfran. Un rire sardonique se fit entendre :


"Ha ! Ha ! Ha ! Un noble comme première victime ! Une proie de premier choix !"


"Qui... Morbleu, qui êtes-vous ?"


"Rurad du Ver, spectre de l'étoile terrestre camouflée !"


"Un... Un spectre ?... Seriez-vous... Seriez-vous un suppôt du Malin ?"


"Non ! protesta Rurad. Je suis au service de sa majesté Hadès !"


Montfran jura de nouveau :


"Sacrebleu ! Un païen à La Rochelle !"


"Ce serait bien que vous cessiez de jurer chaque fois que quelque chose vous contrarie... De toute façon, vous n'allez pas tarder à rendre l'âme !!"


"Non !!"


"Arrête !"


Surpris par cette intervention, Rurad laissa échapper le duc de ses tentacules, puis se retourna aussitôt :


"Qui a osé ?... Mais ? Vous êtes ?"


Trois jeunes garçons venaient d'apparaître devant le spectre du Ver. L'un avait des cheveux noirs et bouclés et portait une armure bleu ciel qui évoquait des voiles, l'autre avait les cheveux châtains, des yeux bleus et une armure beige évoquant la poupe d'un navire, quant au dernier, c'était un jeune garçon aux longs cheveux blonds et aux yeux verts, dont l'armure orange ressemblait à la partie immergée de la coque d'un navire. Tandis que Montfran avait fui ventre à terre, Rurad fronça les sourcils, puis, d'un ton méfiant :


"Pourrais-je savoir qui vous êtes ?"


Les réponses arrivèrent rapidement :


"Laurent, chevalier de bronze des Voiles !"


"Rumo, chevalier de bronze de la Poupe !"


"Jozsip, chevalier de bronze de la Carène !"


Le spectre du Ver laissa échapper un rire nerveux :


"Ha ! Ha ! Trois chevaliers de bronze ! Croyez-vous que des petits chevaliers pourront tenir face à moi, Rurad du Ver ?"


"Sans aucun doute ! répliqua Rumo avec assurance. Nous avons été entraînés par Moby de la Baleine, l'un des plus robustes chevaliers d'argent !"


"Ha ! Ha ! s'esclaffa Rurad. Eh bien, désolé de vous le dire, mais ce n'est pas parce que vous avez été entraînés par un chevalier dont j'ai déjà oublié le nom que vous pourrez me vaincre !"


Soudain, les tentacules qui étaient fixées au surplis de Rurad se mirent à bouger dans les airs, et le spectre de l'étoile terrestre camouflée cria :


"Worm's Bind !!"


Trois tentacules filèrent à mach 10 vers les trois chevaliers de bronze. Laurent esquiva de jutesse l'attaque de Rurad, mais ses deux compagnons n'eurent pas la même chance que lui ; ils furent ligotés par les tentacules visqueuses de leur adversaire, qui jouissait de sa réussite :


"Ha ! Ha ! Ha ! D'une pierre, deux coups ! Je vais les écraser comme de vulgaires insectes et après, j'en finirai avec leur camarade ! Ha ! Ha ! Ha !"


Mais le chevalier des Voiles ne l'entendait pas de cette oreille :


"C'est ce que nous allons voir !"


Laurent leva ses bras en l'air, sous les yeux méfiants de Rurad, qui avait un peu de mal à broyer les os de ses ennemis et se concentrer en même temps sur le chevalier de bronze, qui cria brusquement :


"Biggest Wind's Breath !!"


Plusieurs rafales de vent, semblables à celles qui permettaient aux voiliers de se déplacer, soufflèrent dans la direction de Rurad qui, surpris par la technique de Laurent, ne put rien faire et fut emporté au loin, avant de retomber brutalement au sol. Le choc fut si rude que les tentacules qui entravaient Joszip et Rumo se brisèrent et laissèrent libres les compagnons du chevalier des Voiles. Rumo et Jozsip rejoignirent rapidement Laurent, qui contempla Rurad, avant de se rendre compte que le spectre du Ver avait survécu à son attaque et le narguait ouvertement :


"Ha ! Ha ! Ha ! Tu croyais que cette petite brise pouvait m'abattre, moi, un serviteur de l'Empereur des Ténèbres ? Tu te mets le doigt dans l'oeil, chevalier, et je suis poli !"


"Ne sois pas si sûr de toi, Rurad ! Mes compagnons sont de nouveau à mes côtés et nous allons en finir avec toi !"


Le spectre du Ver haussa les épaules :


"Je vois... Trois contre un... Vous n'avez aucun honneur...Cela dit, vous pourriez être plus de dix que vous ne pourriez rien faire contre moi !"


"Au contraire !"répliqua Jozsip.


"Comment ça ?"


"Moi et mes amis, poursuivit Rumo, avons développé une technique secrète qui peut venir à bout de n'importe quel adversaire ! Joszip, Laurent, êtes-vous prêts ?"


"Oui !!"


Rurad vit alors les trois chevaliers de bronze concentrer leurs cosmo-énergies jusqu'à leur point ultime, alors que leurs constellations protectrices apparaissaient derrière eux, ce qui intriguait le spectre du Ver:


"Que peuvent-ils bien manigancer ? Ces misérables chevaliers ne vont quand même pas essayer d'en finir avec moi ?..."


"Shield Of The Poop !!"


"Under The War Ships !!"


"Biggest Wind's Breath !!"


Mais, alors que Rurad s'attendait à ce que les trois chevaliers de bronze déclenchent leurs attaques contre lui, Rumo, Joszip et Laurent les fusionnèrent en un seul point, tandis que plusieurs dizaines de navires de guerre se dressaient derrière eux. Laurent prit la parole :


"Rurad, c'est fini pour toi ! Tes tentacules ont été en partie brisées, tu ne peux plus rien faire contre nous ! Alors, renie Hadès et nous t'épargnerons peut-être !"


"Jamais de la vie ! protesta le spectre du Ver. Vous me sous-estimez, tant pis pour vous...!"


Mais Rurad n'eut pas le temps de finir de parler ; les trois chevaliers de bronze venaient de crier en choeur :


"GREATEST ARMADA !!"


Plusieurs coups de canon tonnèrent près du port, ce qui provoqua la panique chez les Rochelais, qui se réfugièrent dans leurs maisons et leurs commerces. Mais Rurad était le plus paniqué de tous : des dizaines de boulets arrivaient sur lui à mach 1. Bien que ce fût une vitesse aisément anticipable pour le Spectre, ce dernier fut submergé par les boulets et frappé à plusieurs reprises avant de s'écraser violemment au sol, tombant à plusieurs mètres sous terre, là d'où il était venu. Laurent, Rumo et Joszip tombèrent à genoux, puis soufflèrent quelque secondes, le temps de constater que Rurad du Ver était vaincu et enterré, ce qui ne les étonnait guère :


"Le Ver a fini sous terre ! Ce n'était que justice !"laissa échapper le chevalier des Voiles.


"En effet ! Bon, quittons La Rochelle rapidement, nous pourrions être inquiétés..."suggéra le chevalier de la Poupe.


"Tu as raison ! approuva le chevalier de la Carène. Nous allons continuer à rechercher les Spectres d'Hadès et les vaincre ! Pour Athéna !!"


"Pour Athéna !!"répétèrent Laurent et Rumo.


Les trois chevaliers se mirent à courir le long du port, le sourire aux lèvres, enthousiasmés par leur victoire contre Rurad. Mais soudain, une voix familière cria :


"WORM'S BIND !!!"


Dans la foulée, les disciples de Moby sentirent quelque chose transpercer violemment leurs coeurs. Ils crachèrent brusquement du sang, puis l'arme qui avait atteint leurs coeurs quitta leurs corps et les laissa tomber à terre et gésir dans leur sang. Soudainement, le sol rocailleux de La Rochelle se fissura, puis s'ouvrit et Rurad du Ver en sortit. Son surplis avait été sérieusement endommagé, lui-même était blessé au bras et au visage, mais il avait survécu et su renverser la vapeur, comme il s'en félicita à voix haute :


"Ha ! Ha ! Ha ! Les braves imbéciles ! Je leur avais pourtant dit de ne pas me sous-estimer ! S'ils m'avaient écouté, ils auraient vu que mes tentacules repoussaient à l'infini ! Et voilà le résultat : trois chevaliers éclatés en un seul coup ! Ha ! Ha ! Ha ! Sa majesté Hadès, le seigneur Moloch et les trois Juges des Enfers pourront être fier de moi !..."


Le spectre du Ver s'arrêta dans son enthousiasme ; il venait d'apercevoir des fumées noires qui s'échappaient des corps des trois chevaliers de bronze. Il les observa attentivement, puis pensa tout haut :


"Bon... Ce que ces fumées peuvent être m'importe peu ! J'ai vaincu trois chevaliers à moi seul et c'est ça qui compte ! N'empêche, quels crétins, ces chevaliers d'Athéna ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"


Le spectre du Ver s'esclaffa encore pendant une minute, puis, finissant par se lasser, il se décida à abandonner le port de La Rochelle où gisaient les cadavres des disciples du chevalier de la Baleine.


************


Les Cévennes, dans le royaume de France


Un jeune chevalier courait en haletant dans les montagnes. Il avait le teint basané, des cheveux très noirs et portait une armure orange symbolisant un félin. Il se nommait Otogo, venait du royaume du Portugal, et était chevalier de bronze du Petit Lion. Après que Philoctète eût dispersé les chevaliers sacrés sur le front terrestre, il s'était mis à la poursuite de Rhadamanthe, mais en vain. Il courait depuis presqu'une heure, mais commençait à épuiser ses forces :


"Pff... Toujours rien... Cet homme... Ce Rhadamanthe.. Je vais lui apprendre à narguer les chevaliers sacrés d'Athéna !"


Soudain, en guise d'écho, un rire sardonique résonna aux oreilles d'Otogo, qui se retourna vivement :


"Qui... Qui êtes-vous ? Où êtes-vous ?"


"Mon nom t'importera peu, car je suis partout, chevalier..."


Le chevalier de bronze tourna la tête dans tous les environs des Cévennes ; il ne vit rien. Il serra les poings et, après avoir laissé échapper un juron, cria :


"Montrez-vous si vous n'êtes pas un lâche !... Lionet Bomber !!"


Les deux pieds en avant, Otogo se jeta sur le premier endroit venu, mais ne put que briser un rocher isolé, ce qui fit bien rire la voix mystérieuse :


"Ha ! Ha ! Ha ! Tu as peur, je le vois bien ! Mais cette peur que tu éprouves n'est rien à côté de ce qui t'attend..."


"Quoi ?! Que... Que voulez-vous dire ?"


"Regarde derrière toi... que tu ne meures pas ignorant avant de devenir un esclave de sa majesté Hadès !!"


"Comment oses-tu ?!... Mais ?!"


Le chevalier du Petit Lion venait de se retourner et fut comme pétrifié sur place. Devenant blanc comme un linge immaculé, il balbutia, avant de crier :


"Non... Impossible... Non... NON !!!!"


************


Le Sichuan, au centre-ouest de la Chine


Shui-Ta regardait avec bonheur Sun ramper à terre alors qu'il était sérieusement blessé. Le spectre du Tigre ne se priva pas de narguer son adversaire :


"Eh bien, chevalier du Dragon ? Te résignes-tu à la défaite ?"


A ces mots, le disciple de Dohko se releva, tant bien que mal, et, d'un ton colérique :


"Jamais !! Je suis un chevalier d'Athéna, j'ai été entraîné par le plus juste des douze chevaliers d'or et je ne le décevrai pas !


"Tu as l'esprit de famille, c'est bien... Personnellement, je le prends avec des pincettes, quand je regarde ma propre cousine !"


"Que veux-tu dire ?"


"Les mots n'ont pas leur place dans un combat, chevalier ! Prends ça ! Tiger Hunting !!"


Mais, contrairement à ce qu'escomptait Shui-Ta, son attaque n'atteignit pas Sun pour la troisième fois de suite : le chevalier du Dragon bougea dans tous les sens le bouclier accroché à son bras gauche et tous les tigres du Spectre de l'étoile céleste de la chasse s'y brisèrent, comme s'ils s'étaient cognés contre un mur. Sun jeta alors un sourire assuré à son adversaire, qui semblait ne plus rien comprendre à la situation :


"Ce... C'est impossible !? Tu as vaincu tous mes tigres !?"


"Cela n'a pourtant rien de prodigieux, Shui-Ta ! Le bouclier fixé à mon bras gauche est celui de l'armure du Dragon, une armure qui a reposé pendant plus de deux siècles sous la grande cascade de Rozan ! Cette armure est bien plus résistante que le diamant ! Jamais tu ne pourras détruire ce bouclier !"


Le spectre du Tigre se mit à enrager entre ses dents :


"Grrr... Prétentieux ! Je vais te faire ravaler ton orgueil !"


Mais le chevalier du Dragon décida de prendre les devants :


"N'y compte pas, Shui-Ta ! A présent que j'ai analysé ton attaque, elle ne pourra plus rien contre moi !... Prépare-toi à goûter à l'attaque suprême du Dragon !... PAR LA COLERE DU DRAGON !!!"


Sun se jeta alors sur Shui-Ta à une vitesse légèrement supérieure à celle du son. Le spectre, pris au dépourvu, reçut le poing du Dragon en plein visage et fut projeté dans les airs avant de mordre la poussière au sens littéral du terme : le visage ensanglanté, la bouche couverte de terre, il regarda brièvement le jeune chevalier de bronze avec une pointe de haine dans les yeux, puis maugréa :


"Maudit... Maudit sois-tu, chevalier du Dragon !! Mais je ne me laisserai pas vaincre par un vulgaire chevalier de bronze ! Je jure de te vaincre au nom de sa majesté Hadès !!"


Une aura sombre vint alors envelopper Shui-Ta, qui tendit ses deux bras en avant vers Sun, qui répliqua :


"C'est inutile, Shui-Ta ! Une même attaque ne fonctionne qu'une seule fois sur un chevalier sacré, tu ne peux rien...!"


Mais le spectre du Tigre avait déjà bondi dans les airs, un regard félin dans ses yeux, des griffes apparues brutalement à ses doigts, et il se mit à crier :


"Feline Incarnetion !!"


Shui-Ta se jeta aussitôt sur Sun et lui porta plusieurs dizaines de coups violents. Le cousin de Shen-Té de la Panthère était devenu pareil à un tigre enragé, un tigre qui malmena le chevalier du Dragon pendant une vingtaine de secondes, avant de l'envoyer au tapis d'un violent coup de griffes.


 


Dohko se releva une quinzaine de secondes après avoir reçu le Panther Fang de Shen-Té. Il regarda attentivement cette dernière et se rendit compte que le spectre de la Panthère avait cessé de pleurer. Un sourire en coin, le chevalier de la Balance demanda à son adversaire :


"Tes larmes ont séché, semble-t-il... Es-tu enfin décidée à te battre, Shen-Té de la Panthère ?"


"Je le suis depuis le début de notre combat, chevalier de la Balance..."répondit-elle d'un ton monotone.


A ces mots, Dohko de Rozan se tint plus que jamais sur ses gardes :


"Depuis le début... Quel paradoxe... Aucune haine dans ses yeux, mais quelle férocité dans ses coups... Aussi féroce qu'une panthère et pourtant..."


"Panther Fang !!"


Surpris par le cri de Shen-Té, le gardien de la septième maison du Zodiaque reçut plusieurs morsures félines et fut projeté contre un pan de montagne. Le chevalier de la Balance, sous le choc, se releva après une dizaine de secondes et dit à son adversaire d'un ton mécontent :


"Shen-Té... Ce... C'est là une traîtrise de ta part !"


"Le monde est traître, chevalier de la Balance... Je suis triste que tu puisses être aussi naïf..."


"C'est toi qui es trop pessimiste ! Pessimiste au point de servir un dieu ténébreux comme Hadès !"


Le chevalier d'or s'interrompit un moment, puis demanda à son adversaire :


"Shen-Té... Comment peux-tu être aussi sensible et mettre autant d'agressivité dans chacun de tes coups ?"


"Je ne suis pas un ange, chevalier de la Balance... Toute mon agressivité, je la refoule... Elle me vient de mon enfance à l'orphelinat et du temps passé à me laisser souiller par mes clients..."


"Pourquoi ne laisses-tu pas transparaitre ta rage sur ton visage ?"


Shen-Té soupira, puis, d'une voix tremblotante :


"Je ne veux pas montrer aux autres des choses pour lesquelles ils n'ont rien à voir... J'utilise ma rancoeur pour la bonne cause... Pour aider sa majesté Hadès à faire du monde un paradis où tous ses habitants auraient la vie éternelle... Cette rancoeur est dans mes coups, non dans mon esprit (les larmes se mirent de nouveau à couler sur le visage de la jeune Chinoise)... Dans le village du Sichuan où je vivais, on appréciait ma bonté et ma générosité envers plus démuni que moi... On disait que j'étais une bonne âme, en somme..."


"Je... Je ne comprends pas pourquoi tu tiens tant à rester une bonne âme, comme tu dis, alors que tu combats pour l'Empereur des Ténèbres..."


"Il n'est pas question que j'éprouve de la haine pour mes adversaires, chevalier de la Balance... Votre soutien à Athéna est haïssable, mais vous ne l'êtes pas... Laisse-moi t'ôter la vie sans douleur, ce combat est perdu d'avance pour toi..."


"Jamais ! Je réussirai à te faire sortir de tes gonds, Shen-Té !"


"Tant pis pour toi... Repose en paix... Panther Fang !!"


"Par l'Envol du Dragon de Rozan !!"


Dohko sembla presque décoller de la terme ferme et un dragon encore plus menaçant que celui généré par la Colère du Dragon se jeta sur Shen-Té, qui avait également déclenché son attaque. Le choc fut rude et les deux combattants furent tous deux projetés en arrière.


************


Alors que le révérend Trevor était fort attentif au récit des combats, John lui dit :


"Cependant, si beaucoup de choses graves se passaient à la surface des Enfers, d'autres non moins importantes n'allaient pas tarder à se produire dans le monde des ténèbres..."


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada