Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Chrysoss


Il etait une fois au Sanctuaire



            Au bas du sanctuaire, à hauteur de
la maison du Bélier, trois Saints d’or, paramètres imprévus, semblaient vouloir
compliquer encore plus l’équation d’attaque des princesses Amazones.



 



- Que c’est-il passé
ici, demanda le dénommé Auroch.



 



- Une agression
caractérisée, répondit Shion. Les intrus sont encore aux douze temples !
Nous devrions pouvoir les rattraper !



 



          Deux des intruses susmentionnées, à
savoir Evora et Lilith, se trouvaient à l’heure actuelle à mi-chemin entre la
maison du Sagittaire et du Scorpion. Veillant de près sur leur précieux butin,
elles ne se doutaient pas qu’une calamité inattendue allait bientôt s’abattre
sur elles. Assise sur un rocher, le bord des marches, cette calamité avait
l’apparence d’un jeune homme, vêtu d’une tunique bleue.



 



          - Bien le bonjour mesdemoiselles,
dit-il. Je me suis égaré, sauriez-vous m’indiquer le plus court chemin
conduisant en Chine ?



 



          Lilith examina cet étrange touriste et
pour toute réponse lui balança un minuscule objet scintillant au visage. D’une
chiquenaude, l’homme envoya une petite pierre qui, par ricochet,  dévia largement l’objet de sa trajectoire.



 



          - Une simple pièce, commenta-t-il.
Arme de jet original ! Je suppose que c’est ainsi que vous avez anesthésié
les gardes en faction ! Les bienheureux dorment comme des nouveaux-nés !



 



          - Les Saints ont un odorat de
charognard, plaisanta Evora. Ils reniflent l’odeur du sang sur des lieues à la
ronde ! C’est pourquoi nous avons jugé cette solution adéquate !



 



          - Je suis Lilith des Lémures et mon
amie se prénomme Evora de la
Biche
d’airain ! Nous sommes les princesses Amazones !
A qui avons-nous l’honneur ?



 



          - Navré de cet oubli ! Je suis
sans doute trop rustre pour avoir connaissance des règles de courtoisie !
Je suis Dohko, l’homme égaré !



 



          - J’espère pour toi que tu ne cherches
pas le conflit ! Nous ne sommes vraiment pas d’humeur à cela !



 



          - Je n’ai aucun grief contre
vous ! Je serais moins catégorique le concernant !



 



          Un oiseau doré monumental prit son
essor depuis la maison du Sagittaire. Reprenant le mythe d’Icare, il vola en
droite direction du soleil avant de piquer sur les trois personnages. Calahël
n’était autre que ce bel oiseau. Quelques mèches de sa chevelure chamarrée
étaient collées à sa tempe par du sang séché. Ce qui, visiblement, le mettait
de très méchante humeur.



 



          - Toi !?  Balbutia Evora. Tu as la tête dure !
Nous n’y avons pourtant pas été de main morte !



 



          - Effectivement ! Mais dans une
bataille, il ne faut jamais omettre d’administrer le coup de grâce à ses
ennemis ! Ceci afin d’éviter ce genre de mauvaise surprise !...
Alors, vous êtes donc venu pour le bouclier sacré ! Posez-le gentiment à
terre ou je risque de me fâcher encore plus !



 



          Les princesses Amazones, prises entre deux
feux, se consultèrent rapidement et finalement :



 



          - Sauve-toi, déclara Lilith. Je vais
les retenir !



 



          - C’est du suicide ! Ils…



 



          - Peu m’importe de mourir à
nouveau ! En satisfaisant l’empereur des enfers, nous serons récompensées
au centuple !



 



          - Entendu… A bientôt mon amie !!



 



          Evora prit ses magnifiques jambes à
son cou. Calahël, ne pouvant chasser deux lièvres, apostropha Dohko :



          - Ne reste pas là à bailler aux
corneilles ! Rattrape-la ! Ce bouclier a plus de valeur que nos deux
vies réunies !



 



          -
Une seconde ! Je ne suis pas sous les ordres du sanctuaire ! Vos
histoires ne me concernent pas !



 



          - En ce cas, pourquoi faire demi-tour
quand les portes de la liberté s’ouvraient à toi ! Si tu tiens à nous
aider, c’est le moment ou jamais !



 



          - Je trouve que j’ai rendu bien assez
de service à Athéna ! Celui-ci sera le dernier et il se pourrait qu’il ne
soit pas gratuit ! Tâches de t’en souvenir !



 



          -
Comme tu voudras, mercenaire ! Jeune fille, à nous deux !



 



          Dohko, pestant, poursuivit la jolie
voleuse. Lilith l’observa furtivement, en faisant voltiger une pièce. Ce geste
d’apparente désinvolture trahissait au contraire une profonde nervosité.
Pourtant, ni l’un ni l’autre de ces états d’âme ne s’accordait avec le physique
de froide beauté de l’Amazone.



Son teint, pour
commencer, était très pâle, presque livide. Son visage ressemblait d’ailleurs à
celui d’une poupée de porcelaine, ne serait-ce que par ses traits délicats mais
inexpressifs et figés, et ses immenses yeux verts. Ses cheveux mauves étaient
attachés par une banale queue de cheval et lissés à l’extrême sur le haut de
son crâne. Son armure, classique, était fonctionnelle et ajustée à ses formes.



 



          - En ma demeure, vous avez usé de
traîtrise pour me vaincre ! Ce sont des pratiques que j’abhorre !



 



          - Epargne-moi cette éthique
guerrière ! Si notre seule voie réside en le combat, autant en finir
immédiatement !



 



          - Tout à fait ! Voyons ce que tu
as dans le ventre ! DESTINY WING !!!



 



          Les ailes d’or de l’armure de Calahël
se déplièrent. Toute l’énergie du Saint glissa en elles et jaillit en une phosphorescence
dorée sur l’Amazone. Touché de plein fouet, elle dégringola sèchement une
vingtaine de marches.



 



          - Pathétique, annonça le Saint. Tu
n’es que du menu fretin !



 



          - Nous verrons cela ! FUNERAL
OFFERTORY !!!



 



          Lilith lança une volée de piécettes à
son adversaire mais par un mouvement impromptu de son aura, il les stoppa
aussitôt. Dans un cliquetis agréable, elles retombèrent tranquillement sur le
sol.



 



          - Aux temps anciens, ce sont ces
pièces qui étaient glissées dans les sépultures en guise d’offrande, dit
Calahël en les piétinant allégrement. Elles servaient à s’attirer les bonnes grâces
du cupide passeur du Styx ! Il est très généreux d’en faire ainsi l’obole
à tes adversaires !



 



          - N’est-ce pas ! FUNERAL OFFERTORY !!!!



 



          L’attaque ne fut qu’une répétition de
la précédente. A ceci prés qu’une pièce atteignit son but. Elle égratigna la
joue du Saint qui, très calmement, expliqua :



          - Ton poison ou tes autres mixtures
n’auront plus d’effet sur moi ! Le métabolisme d’un Saint d’or n’a rien de
commun avec celui d’un simple être humain ! Le septième sens nous confère
une résistance aux toxines et une adaptabilité quasi immédiate ! Mon corps
doit déjà avoir produit plus d’anticorps que je n’en ai réellement
besoin !



 



          - Tu es trop sûr de toi ! FUNERAL
OFFERTORY !!!



 



          Toutes les pièces jonchant le sol
s’animèrent et se propulsèrent sur le Saint, écorchant les parties non
protégées de son corps. Déjouant l’habile manœuvre, Calahël fit exploser son
cosmos et les réduisit en poussière.



 



          - Assez plaisanté ! DESTINY
WING !!!



 



          La technique lumineuse frappa la
princesse et la propulsa non loin de la maison du Scorpion. Malgré tout, une
force la freina et l’empêcha de se fracasser le crâne sur l’arête saillante des
marches.



 



          - Tu es fier de cette démonstration,
questionna Lilith. Il ne te reste plus qu’à me donner ton fameux coup de
grâce !



 



          Calahël s’approcha d’elle et lui
tendit la main pour l’aider à se relever.



 



          - Je… Je n’ai pas besoin de ta
pitié ! N’essaye pas de te donner bonne conscience !



 



          - Ce n’est pas de la pitié, mais ma
façon de formuler mon respect ! Avant même l’engagement de ce combat, tu
savais que tu n’avais pas la moindre chance ! Les faits sont là, le
sacro-saint septième sens m’assurait un avantage total ! Pourtant tu t’es
battue bec et ongle, sans te soucier de ce handicap fatal ! Je ne suis
qu’un soldat bête et discipliné, mais je sais reconnaître le vrai courage quand
je le rencontre !



 



          - Comment !?



 



          - Ecoute… Hadès a certainement dû vous
laisser un temps limité pour accomplir cette mission ! Tes minutes sont
comptées, quoi qu’il arrive ! Ne les dilapide pas inutilement…



 



           Lilith
hésita et, finalement, accepta l’offre du Saint. Elle lui tendit timidement la
main en retour. Pensant s’en saisir, Calahël ne palpa qu’une étrange fumée.
Inéluctablement, tout le corps de Lilith se transforma de la même manière.



 



          - Merci… murmura-t-elle en souriant
pour la première et dernière fois. Mais il est déjà trop tard…



 



          Calahël, écoeuré, maudit à pleine voix
Hadès qui, de sa tanière, se divertissait de ce spectacle morbide.



Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada