Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Chrysoss


Il etait une fois au Sanctuaire

Le comité d’accueil était pour le moins disparate. A croire que tous les habitants de la cité s’étaient déplacés en masse pour voir le Saint d’or. Un cordon de sécurité maintenait l’ordre et empêchait quiconque de l’approcher. Il y avait là cinq hauts dignitaires de la ville, tous conseillers de l’Elu. Ce sont eux que Mirv qualifia péjorativement d’âmes bien pensantes, quelques instants auparavant. Très âgés, ils ressemblaient à une délégation de ces alchimistes d’autrefois, à la fois scientifiques et sorciers appliqués.

La foule bigarrée, quant à elle, salua discrètement le retour au bercail de la brebis galeuse. Une escouade de gamins, qu’il avait bien connus à l’époque, cria son nom afin de s’assurer qu’il les repère au milieu de toutes ces grandes personnes. Shion leur adressa un petit signe de la tête. Visiblement, il était plus ému qu’il ne l’aurait imaginé.

- Silence, claironna l’un des cinq vieillards. Shion ! Je te mentirais en affirmant que ton retour nous comble de joie ! L’arrêté te concernant n’a toujours pas été levé ! Tu es, plus que jamais, interdit de séjour en la Seconde Mü ! Aussi je te prierais de repartir sans faire d’esbroufe !

Le Saint écoutait à peine. Il était trop affairé à remettre un nom sur le visage de chacun de ses concitoyens ou plutôt semblables. Car tous portaient comme Mirv, et plus tard Kiki et Mû, deux points à la place des sourcils. Cette marque distinctive était la preuve irréfutable de leur appartenance au peuple Mü, dont le continent perdu inspira moult auteurs et poètes.

- J’en suis conscient, répondit-il. Mais les circonstances m’obligent à passer outre cet arrêté ! Je dois parler séance tenante à l’Elu, c’est une question de vie ou de mort !

- Tu es bien placé pour savoir qu’il ne daignera pas te recevoir, lança un autre vieil homme. Nous respectons ton choix d’avoir rejoint Athéna et les primitifs ! Mais tu dois réaliser que nous ne pouvons plus, dès lors, te considérer comme l’un des nôtres ! Qui peut savoir si ces primates n’auraient réussi à gangrener ton esprit, jadis si pur !

Ce ton injurieux déplut énormément au Saint. Jugeant cette conversation vaine, il prit la résolution qui s’imposait :

- Je comprends ! Le primitif que je suis devenu va donc rejoindre ses nouveaux camarades, afin que nous nous roulions tous gaiement dans la fange ! Avant de partir, je voudrais dire ceci : les Saints ont bien des défauts mais eux, au moins, possèdent un esprit ouvert et ne jugent pas sans savoir ! Adieu !!

- Bon débarras, grogna le plus remonté des vieillards, prénommé Zend.

Alors que les cinq aînés haranguaient la foule à se disperser, un homme posté sur la muraille hurla :

- Shion n’est pas réapparu sur le pont ! Il est encore dans la cité !

La troupe de garnements laissa échapper un cri de contentement. Zend, furieux, s’écria :

- Il faut le retrouver et l’expulser de la cité ! Soyez prudent, il est aussi retors que dangereux !

De l’autre côté de la ville Shion, profil bas, se téléportait de bâtiment en bâtiment. Heureusement, tous les habitants étaient venus admirer son retour en fanfare, laissant les rues désertes. Il décela bientôt l’objet de sa visite, la plus haute tour de la cité, celle ou siégeait l’Elu, L’indiscutable régent. Il supposa que les cinq membres du conseil devaient déjà l’attendre à l’intérieur mais tant pis, autant risquer le tout pour le tout. A découvert, il marcha sur la place du forum et… se sentit oppressé. La force qui l’avait paralysé au village des Berserkers entravait à nouveau ses mouvements.

- Shion ! Comment te débrouilles-tu pour te retrouver constamment au cœur des pires guêpiers ?!

- Co… Cobalt !

C’était effectivement lui, le fameux personnage à la chevelure de neige et au masque monstrueux.

- Ne feins pas la surprise ! Tu escomptais me retrouver ici, aussi as-tu transgressé le stricte arrêté de l’Elu. A ce propos, je salue ton sens de la déduction.

- Même pour toi, fabriquer des armures telles que celles des fils de la nouvelle aube nécessitait un équipement et des matériaux d’exception. Seul le royaume de tous les alchimistes pouvait te fournir ce dont tu avais besoin. Stupidement, je ne l’ai réalisé que trop tard ! Comment as-tu convaincu l’Elu de t’aider ?

- Les termes de notre marché ne te regardent en rien. Mais sache qu’aucune des deux parties ne sera lésée lors de la transaction. Le contrat n’est pas encore officiellement signé, nous devons encore accueillir un autre associé. Les fils de la nouvelle aube sont très généreux. Ils ignorent même que leurs dividendes sont peccadilles pour des Mü tels que toi et moi !

- Es-ce une proposition ?

- Plus ou moins ! Après tout, que soit tel ou tel camp qui triomphe, peu nous importe ! L’essentiel est de pourvoir aux besoins des nôtres !

- Tu oublies Hadès ! Ce spectateur mécontent n’a pas encore démontré toute l’entendue de son talent !

- Certes ! Mais cet embryon de dieu n’est pour l’heure qu’une lointaine menace. Le moment venu, nous le renverrons à son royaume de damnation. Alors, as-tu pris ta décision ? Me rejoindras-tu ou périras-tu sous mes coups ?

- J’ai prêté allégeance à Athéna ! Ma vie lui appartient corps et âme !

- Tu es vraiment buté ! C’est dommage, mais je me passerai de tes services !

- Comment comptes-tu m’éliminer ? Tout notre peuple s’apprête à débouler à ma poursuite ! Cela serait du plus mauvais goût qu’il te découvre les mains couvertes de sang !

- Petite fourmi incapable de voir la dimension supérieure, ne remarques-tu rien d’inhabituel ?

Shion se demanda de quoi Cobalt pouvait bien parler. Brusquement, il s’aperçut que tout le périmètre, tour de l’Elu y comprise, avait été placé sous un champ de force.

- C’est une version remaniée de ton Crystal wall. Toute téléportation est impossible de l’extérieur à l’intérieur de cette sphère close, et vice-versa. C’est une mesure que j’ai dû prendre pour assurer le bien-être de mes amis !

Jaillissant de derrière un monument de style avant-gardiste, une femme et deux hommes organisèrent un défilé improvisé afin de faire admirer leurs armures flambant neuves. Cobalt rendit sa liberté de mouvement à Shion et dit à la jeune femme :

- Ma chère, voilà l’opportunité que vous attendiez depuis tout ce temps. Shion, excuse-moi de déléguer ainsi ton exécution mais j’ai une sainte horreur de la violence ! Adieu, nous nous retrouverons dans l’autre monde !

- Attends !!

Cobalt se téléporta. Son point de chute devait se situer quelque part dans la tour, car les deux hommes s’y engouffrèrent aussitôt.

- Saint d’or, proclama la jeune fille. Ne t’attends à aucune clémence de ma part ! J’ai juré d’éradiquer, quel que soit leurs origines, tous ceux de ta caste sanguinaire !

- Si tu dis la vérité, tu seras certainement ravie d’avoir un tel choix à portée de main !

Trois auras dorées envahirent la place. Respectivement, elles appartenaient aux Saints de la Balance, du Sagittaire et du Verseau. Fameux trio d’armures qui aideront à anéantir le royaume sous-marin de ce cher Poséidon.

- Vous m’avez suivi, s’offusqua Shion.

- Pas du tout, rétorqua Ganymède, en déposant à terre l’urne du Bélier. Le Pope a seulement raisonné selon ta propre logique, aussi chaotique soit-elle ! Ceci t’appartient, je crois !

Sans être sollicitée, l’armure se greffa avec bonheur sur son irréfutable propriétaire.

- Nous l’avons retrouvé dans les arènes, ajouta Calahël. Ce qui nous donne désertion et abandon d’habit sacré. L’addition va être relevée, crois-en mon expérience. Le cap Sounion t’attend, tu peux en être assuré !

- Trois Saints pour me ramener, je suis flatté !

- Ne le sois pas, répondit le Saint du Sagittaire. Nous sommes venus aussi nombreux uniquement pour te sortir d’un traquenard hautement prévisible ! Qui plus est, nous avons dû tirer la mission à la courte paille !

- Etes-vous les heureux gagnants ?

- Non, les perdants, répliqua Dohko.

- Tu ne pourrais imaginer les embûches que nous avons traversées, se plaignit Ganymède. Des guerriers défraîchis, ce dôme d’énergie, sans parler de cette foule acerbe ! Un dénommé Zend nous a même traités d’hommes des cavernes et de primates écervelés ! Fort heureusement, Dohko lui a conseillé de se taire avant qu’il ne le taille en pièces !

- Vous n’auriez pas du m’arrêter, confirma celui-ci. Je l’aurais volontiers embroché, cet être supérieur !

- Un peu de tenue, le gourmanda Calahël. Ce n’est pas de cette manière que l’on s’exprime devant une dame ! Vous n’avez qu’à rattraper les autres, je tiendrai compagnie à cette charmante demoiselle !

Ignorant le gardien de la neuvième maison, la jeune fille désigna le Saint du Verseau et abaissa l’écharpe dissimulant en partie son visage.

- Tu seras mon adversaire, proclama-t-elle.

- Sun-ya, prononça Ganymède d’une voix atone.

Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada