Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Dyvimm


Le Jugement dernier



Le labyrinthe des
Gémeaux



 



        Raphaël,
Séphire de Tiphéreth et ses hommes couraient depuis plusieurs minutes sans
apercevoir la sortie de la
Maison. Ce
temple était un véritable labyrinthe et, dès qu’il
avait fait un pas à l’intérieur, Raphaël avait eu la désagréable impression
d’être observé.



        A
côté de lui, Oogatu, Malachim de Sealiah et Kenzo, Malachim d’Ariel formaient
la garde de Protecteurs du Séphire. Tous deux étaient complètement dévoués à
leur chef, contre qui ils avaient eu à se battre en combats amicaux et dont les
capacités dépassaient largement les leurs. L’Ishim des Tropiques se sentait
quelque peu intimidé à l’arrière du groupe. Son Séphire, Mintaka avait choisi
de rester avec Menkalinam et il était le dernier Ishim à gravir la montagne
vers le Grand Pope. Sur lui reviendrait l’honneur des Protecteurs du Seuil,
comme ils se plaisaient à se nommer, même s’il savait bien que parmi les
Combattants de Mars, ils étaient les plus faibles.



 



        La
succession de passages sombres et clairs dans les couloirs de ce temple
commençait à profondément irriter Raphaël. Sanosuke avait sans doute déjà
traversé son temple alors qu’eux continuaient à avancer sans voir la sortie. La Maison
des Gémeaux ne pouvait être aussi grande, quelqu’un se jouait d’eux !



 



        « Malachims,
on essaie de nous faire perdre notre temps ici ! Nous devons trouver la
sortie de ce temple. Puisque ce couloir semble sans issue, alors nous passerons
par les murs ! Mettez-vous sur le côté. ANGELIC PAIN !! »



 



        Le
Séphire fit brutalement exploser son cosmos bleuté contre un mur qui s’effondra
sous l’impact. L’Ishim des Tropiques était impressionné par une telle rapidité,
mais la sortie s’offrait maintenant à eux.



        En
effet, de l’autre côté apparaissait un nouveau couloir avec une lumière au
fond. Ils s’engouffrèrent tous les quatre par le passage et franchirent enfin la sortie du temple.



 



        « Oogatu :
Nous avons enfin pu traverser la Maison des Gémeaux, mais je ne vois pas
l’Empereur et les autres Combattants. Sans doute ont-ils été retenus par le
Gardien de cette Maison… Mais que… ? »



 



        En
se retournant vers la sortie de la Maison des Gémeaux, le Malachim s’était
attendu à voir le deuxième temple, or il n’en était rien. La façade qui
s’élevait devant eux était belle et bien unique mais, pire que tout, il ne
s’agissait pas de la sortie, mais de l’entrée qu’ils avaient franchie. Raphaël
prit la parole.



 



        « C’est
bien ce que je pensais, nous n’avons fait que tourner en rond dans ce temple. La
Maison des Gémeaux est un véritable labyrinthe !



- Mais où se trouve l’Empereur ?
Il n’y a qu’une seule entrée !



- Le gardien de ce temple est sans
aucun doute un expert en illusions.



- Qu’allons-nous
faire ?



- Nous n’avons pas le choix, nous
devons traverser cette Maison et trouver son gardien si nous voulons pouvoir
sortir. En route ! »



 



        L’équipe
de Raphaël s’engouffra à nouveau dans le labyrinthe…



 



 



Siegfried



 



       Le Général accourut jusqu’à Hilda. Elle
avait le regard hagard, mais ne semblait pas souffrir de blessures graves.



        Hyoga réapparut au bord du gouffre, ses
bras soutenaient un corps inanimé protégé d’une armure scintillante. Les deux
têtes de dragon qui l’ornaient rappelèrent à la Prêtresse d’Odin son bien-aimé
Siegfried. Hilda accourut vers Hyoga, les yeux embués de larmes.



 



        « Freya !! Mon Dieu, qu’ai-je
fait ? »



 



        Hyoga leva les yeux vers elle.



 



        « N’ayez crainte, elle est encore
en vie. J’ai pu la rattraper avant le fond du précipice, l’armure d’Alpha
l’avait recouverte et l’aurait protégée. Le choc a été violent mais je crois
qu’elle a juste perdu connaissance… »



 



        Hilda s’agenouilla près du corps de sa
sœur en lui pressant la main et essuyant son front.



 



        « Merci Chevalier… Siegfried, même
de l’au-delà tu es venu nous apporter ton aide. Tu as protégé ma sœur, ma dette
envers toi est immense.



-
Toutes les armures des Guerriers Divins d’Asgard sont venues au secours du
Royaume.



-
Oui, elles ont tenté d’arrêter ces guerrières envoyées par Mars.
Malheureusement, cette femme a emporté avec elle l’épée de Balmung. Qu’allons-nous devenir sans elle ?…



-
J’irais moi-même la récupérer ! Mars n’aura pas le temps d’en profiter
longtemps ! » Sorrento s’était également approché du trio.



« Sûrement Chevalier, mais je crois
que tu dois maintenant repartir au Sanctuaire. Si je ne me trompe pas, les
troupes de Mars ont commencé la bataille sur l’île sacrée.



-
Mars risque de revenir ici finir son œuvre…



-
Auquel cas je serais là pour l’accueillir. Princesse Hilda, si vous acceptez mon
aide, je suis à votre service. L’Empereur Poséidon désire se racheter de ses
actes. Nul mal ne sera fait au Royaume d’Asgard, j’en prendrai soin. »



 



        Le regard d’Hilda transperçait le
général qui s’adressait à elle, mais son esprit était ailleurs. Elle revoyait
son fidèle ami, Siegfried, se désagréger en poussière d’étoile emportant cet
homme aux cheveux mauves qui se tenait maintenant devant elle, lui offrant ses
services. Si elle avait pu, elle l’aurait volontiers fait chasser, mais
elle-même avait accompli tant d’horreurs par le passé qu’elle ne pouvait
maintenant que pardonner.



 



        « Très bien Général, j’accepte ton
offre… Toi Hyoga, tu dois maintenant rejoindre les tiens. Il serait fou de
tenter d’attaquer seul Mars, le Dieu de la Guerre. Tu dois
protéger le Sanctuaire et Athéna. De vous dépend la survie de l’humanité !
Mars n’osera pas revenir de sitôt au Royaume d’Asgard après la défaite que vous
avez infligée à ses amazones. L’absence de l’épée d’Odin ne présage rien de
bon, mais nous avons su nous protéger quand elle n’était pas là… »



 



        Hyoga n’avait qu’une envie : venger
ce qui venait d’être fait à la princesse Freya. Il voyait son sang perler sur sa
joue en fines gouttelettes pourpres, mais il savait également qu’il ne pouvait
abandonner ses amis qui combattaient déjà. Avec l’Armure Divine du Cygne qu’il
venait de retrouver, il ne craignait plus rien contre les envoyés de Mars. Il
les battrait tous au Sanctuaire et irait récupérer Balmung des mains de Mars
s’il le fallait !



 



        Le Chevalier du Cygne allait s’envoler
pour le Sanctuaire quand la faible voix de la princesse Freya l’appela.



 



        « Chevalier… attends… »



 



        Hyoga se pencha sur elle et plongea ses
yeux dans les siens.



 



        « Merci… merci Chevalier d’avoir
sauvé Asgard… Prends ce cadeau en remerciement… Je t’attendrais ici… »



 



        La princesse passa un pendentif au cou
de Hyoga. Le chevalier embrassa sa main en la contemplant. Plus
de mots transitaient par ce simple regard qu’à travers de longs discours. Il se
retourna et s’envola pour le Sanctuaire, emportant avec lui le cadeau de la princesse.



 



Maison jumelle



 



        Sanosuke
avait été on ne peut plus surpris en pénétrant dans la Maison des Gémeaux. Un
puissant cosmos y régnait sans partage, mais avant tout, c’était l’architecture
même de la Maison qui était étonnante. A peine avaient-ils fait quelques mètres
que, de nouveau, deux couloirs s’étaient offerts à eux. Cette fois, les
Combattants ne s’étaient pas divisés et s’étaient fiés au flair de leur
Empereur. Quelques couloirs plus loin, un nouveau choix avait dû être pris.



        Depuis
leur entrée, ils avaient ainsi dû passer plusieurs dizaines de minutes à
tourner dans différents corridors. La Maison était bâtie sur le principe d’un
véritable labyrinthe, ils avaient même retrouvé des squelettes de guerriers
perdus pour l’éternité dans certains recoins du temple. Sanosuke et Gaboria
avaient essayé de s’orienter grâce à leur sixième sens, mais toute tentative
avait été vaine. Il y avait un tel cosmos dans ces lieux que rien n’existait plus
en dehors des murs. Ils avaient poursuivi leur chemin espérant trouver un
endroit connu, mais chaque couloir semblait nouveau, différent et pourtant
semblable au précédent. Gaboria voyait monter la tension et l’énervement sur le
visage de son Empereur, lui qui était si pressé se trouvait piégé ici.



 



        Avait
alors commencé une destruction massive des murs du labyrinthe. Sanosuke n’était
pas joueur et ne souhaitait pas perdre plus de temps ici. Après avoir
apostrophé le gardien de la Maison et l’avoir sommé de se montrer, sans
résultat, il avait entrepris d’en abattre les murs ce qui avait donné sur de
nouveaux couloirs, recouverts de mousses, mais toujours aucune sortie. Sanosuke
abattait les uns après les autres les murs qui se trouvaient en face de lui. En
avançant toujours dans la même direction, il était ainsi sûr de pouvoir sortir
de la demeure.



        Malheureusement,
après plusieurs minutes de ce traitement, ils devaient bien avoir parcouru plus
de cinq cent mètres et devant eux s’élevaient toujours plus de murs…



 



        « Montre-toi
gardien, si tu n’es pas un lâche ! Viens te battre contre nous ou veux-tu
que nous détruisions totalement cette Maison ? »



 



        Aucune
réponse ne se fit entendre. Sanosuke invoqua son cosmos doré. EQUILIBRIUM
SPACE ! Une formidable déflagration retentit dans tout le temple,
projetant des débris de pierre et de murs sur les Combattants.



        Un
espace de plusieurs centaines de mètres carrés avait ainsi été dégagé, mais
aussi incroyable que cela puisse paraître, aucune sortie n’apparaissait. Aussi
loin qu’ils pouvaient voir, d’autres couloirs et d’autres murs s’offraient à
eux. Quant au plafond, il semblait s’élever à l’infini et se perdre dans le
noir.



 



        « Chevalier,
veux-tu que j’anéantisse encore plus ta demeure ? Cette fois je ne me
contenterai pas de quelques pierres !



- Ah ah aahhhh !!! »



Une voix puissante
et majestueuse venait de retentir de toute part.



- « Vous ne quitterez jamais cet
endroit ! Ce temple sera votre tombeau comme il a été celui de tous ceux
qui ont osé s’opposer à la
déesse Athéna. Tu
peux détruire autant de pierres qu’il te
plaira, cette Maison est un véritable labyrinthe. Tu seras englouti sous son
toit avant d’en trouver la sortie !! AH AH AAAHHH !! »



 



        Gaboria
vit une véritable colère se peindre sur les traits de Sanosuke. Lui qui était
d’ordinaire si posé ne supportait pas que l’on puisse rire de lui et de ses
hommes, mais surtout que l’on refuse un combat honnête pour se cacher.



 



        « 
EQUILIBRIUM DARKNESS !!! »



 



        Sans
prévenir, une boule noire apparut entre les paumes de ses deux mains jointes et
se développa rapidement, jusqu’à englober tous les Combattants. Gaboria eut du
mal à supporter le souffle de l’explosion qui s’ensuivit. La noirceur de
l’attaque de Sanosuke était entrée en contact avec le labyrinthe, détruisant
tout sur son passage. Pourtant, aucune pierre ne leur tomba sur la tête.



        Lorsque
la lumière reparut, ils se trouvaient en plein jour, le soleil au dessus de
leur tête.



 



        « Nous
avons réussi, nous sommes sortis de ce temple maudit ! »



 



        Mais
à l’expression du visage de ses compagnons, Taran, Keroubim de Damabiah comprit
qu’il avait fait une erreur. En se retournant, il put effectivement voir devant
lui le temple des Gémeaux, mais non sa sortie.



 



        « Il
n’y a plus qu’un seul temple désormais. Celui dans lequel nous sommes entrés
tout à l’heure n’était qu’une illusion, la véritable Maison
des Gémeaux est devant nous !



- Mais alors, où sont les
autres ?…



- Sans doute toujours dans l’illusion
créée par le gardien de cette Maison. Il me tarde de le rencontrer en chair et
en os. Quoiqu’il en soit, nous devons continuer. J’ai toute confiance en
Raphaël, il saura sortir de ce piège !



- Dans ce cas, en avant ! »



 



        Les
cinq Combattants s’engouffrèrent à nouveau dans la Maison des Gémeaux.



 



 



Maison du Taureau, Death
Stars



 



        Des pas retentirent à l’entrée de la Maison
du Taureau, se rapprochant de deux corps allongés
l’un sur l’autre. Leur mouvement se ralentit et une ombre se profila, éclairée
par le soleil matinal qui s’engouffrait dans le temple. Plus aucun bruit.
L’ombre s’étendit sur les deux cadavres, une main s’abaissa vers celui du
dessus et en retira une étoile métallique,
fichée dans l’armure du mort.



 



        Mintaka resta pantois devant ces deux corps,
deux adversaires qui avaient péri ensemble. On aurait pu croire qu’ils s’étaient
entretués, mais dans ce cas, que venaient faire ces shurikens ? Mintaka
reconnaissait le Malachim d’Asaliah, Dana, l’autre lui était inconnu, sûrement
le défenseur de cette Maison.



        A quelques pas d’eux, un autre cadavre
était étalé dans une marre de sang : le Malachim de Yelaiah. Lui n’avait
pas d’étoile encastrée dans son corps. Avait-il tué les deux autres ? Cela
paraissait improbable, d’où proviendrait la plaie béante au niveau de son cœur ?
Il était mort rapidement.



        Et comment de simples shurikens avaient-ils
pu tuer deux combattants aguerris ? Quand bien même elles auraient
transpercé leur protection, les blessures infligées n’auraient pas été capables
de tuer un homme. Mintaka examina l’étoile qu’il tenait à la main, faite d’un
métal très résistant. De l’argent ou du platine… sans doute imbibé de poison.
Le Séphire savait que certains samouraïs enduisaient leurs armes de substances
mortelles pour venir à bout de leurs adversaires.



        Cela ne répondait toutefois pas à la
question de l’identité du meurtrier.



 



        Mintaka ne chercha pas davantage à
comprendre la situation : quelqu’un approchait du temple. Quelqu’un sur
ses traces qui arrivait de la Maison du Bélier. Il était pourtant le dernier
Combattant de Mars. Le jeune garçon qui s’était battu contre Menkalinam n’aurait
pas pu se relever si vite et il était impensable qu’un ennemi éventuel puisse les
prendre à revers. Les autres étaient dans la Maison des Gémeaux, il les
rejoindrait vite, mais avant il lui fallait
en finir avec ce poursuivant.



 



        Une nouvelle ombre s’allongea dans l’entrée de la Maison., monumentale.
Mintaka se retourna dans un bruissement d’air et lança par la même occasion
l’étoile d’argent. Celle-ci fusa sur le nouvel arrivant dans un sifflement,
mais ce dernier ne se laissa pas surprendre. D’un revers du bras, l’étoile fut
balayée et retomba dans un tintement métallique.



        Le Séphire faisait face à son
adversaire. Il ne s’agissait pas du gardien de la Maison du Bélier, il était
beaucoup plus imposant et une armure de bronze orange le recouvrait.



 



        « Je suis Mintaka, Séphire de
Malkuth, au service de l’Empereur de l’Équilibre.



- Geki,
Chevalier de bronze de l’Ours !



- Je vois.
Tu étais un des Chevaliers censés nous arrêter en bas du Sanctuaire. Tu as donc
réussi à te défaire des Combattants restés pour régler votre compte ?



- Exact.
Vous n’auriez pas dû pénétrer dans les Maisons du Zodiaque.



- Je serais
ton adversaire. Puisque tu as réussi à venir à bout des Ishims, alors tu devrais
être digne de te battre contre moi. »



 



        Les deux hommes se toisaient. L’envergure
de Mintaka était beaucoup moins imposante que celle de Geki, mais son charisme
était bien plus développé. Le Chevalier de Bronze affichait les marques de son
précédent combat alors que le Séphire était intact. L’Armure de l’Ours n’était
pas indemne non plus, une partie de l’épaulette était brisée et le casque
manquait. Au contraire, l’Arcane du Séphire resplendissait de son alliage de
béryl jaune et blanc, aux contours brisés représentant un éclair perçant un
nuage sous sa forme totem.



 



        La cosmo-énergie de Geki s’éleva autour
de lui. Il écarta les jambes pour assurer son appui et dans un mouvement
violent, ses deux poings s’entrechoquèrent.



 



        « PIETINEMENT DE
L’OURS !! »



 



        Les formes de Geki disparurent pour être
remplacées par un ours gigantesque se précipitant sur le Séphire. Mintaka ne
chercha pas à arrêter la bête féroce dans sa course, mais l’évita sur le côté à
la manière d’un toréador. Il crut avoir échappé à l’attaque de son adversaire,
quand il entendit un crissement contre son armure. Geki reprit sa forme
humaine, le plastron du Séphire était marqué de griffures superficielles.



Le Chevalier avait beaucoup fait évoluer ses attaques depuis sa défaite
contre Seiya lors du Tournoi Intergalactique. Il s’était entraîné durement,
d’abord seul, puis avait choisi de prendre un professeur. Il avait failli
mourir en versant un tiers de son sang pour redonner vie à son armure laissée
en morceaux après son premier combat. Mais Mü, alors Chevalier du Bélier
l’avait aidé à se remettre. Il avait alors eu la chance d’être entraîné par un
professeur hors du commun, le
Chevalier d’Or du Taureau, Aldébaran.



Les progrès qu’il avait faits étaient incomparables. Il avait d’abord appris
à maîtriser son cosmos et ses attaques. La Prise de l’Ours avait été complètement
abandonnée, elle était beaucoup trop vulnérable même si la puissance qu’elle
pouvait renfermer était considérable.



        Le Piétinement de l’Ours était inspiré
des Cornes du Taureau d’Aldébaran mais malheureusement, Geki n’était toujours
pas capable d’atteindre une vitesse suffisante lui permettant de rendre son
attaque imparable. Comme Mintaka l’avait fait, il suffisait de peu pour éviter
ce coup. Geki l’avait donc amélioré et c’est ce qui avait provoqué ces rayures
sur l’Arcane du Séphire.



 



        « Tu as rayé mon Arcane. Mais ce
sera de loin insuffisant pour venir à bout d’un Séphire. BILLIONS RAYS OF
LIGHT !! »



 



        Geki n’eut pas le temps de voir la main
de son adversaire bouger qu’il était propulsé contre la paroi de la Maison du
Taureau. Son Armure se dégrada encore davantage. Plus que quelques coups et il
n’en resterait rien. Il remarqua alors les autres cadavres de la Maison de son
professeur. Trois au total y avaient déjà laissé leur vie, il espérait bien ne
pas être le suivant.



 



        « Vois-tu la différence qui nous
sépare ? Je serais bien resté plus longtemps avec toi, malheureusement c’est
un luxe que je ne peux me permettre ! Maintenant, adieu ! BILLIONS RAYS
OF LIGHT !! »



 



        A nouveau les éclairs jaillirent,
puissants et mortels et percutèrent le mur dans un fracas d’éclats.



 



        « Tu as échappé à ce coup, mais tu
ne m’échapperas pas éternellement ! »



 



        Le Chevalier de l’Ours avait pris soin
d’anticiper le coup, mais il ne pourrait fuir éternellement.



 



        «  BILLIONS RAYS OF
LIGHT !! »



 



        Les éclairs surgirent, transformant le
pilier où s’était réfugié Geki en un tas de cailloux et l’emporta dans les
gravas. Il en ressortit indemne, mais en colère.



 



        « Ce n’est pas avec ça que tu
m’auras ! PIETINEMENT DE L’OURS !! »



 



        L’ours s’élança vers Mintaka mais cette
fois-ci, le Séphire ne chercha pas à l’éviter. Son aura s’éleva autour de lui. Il
avait décidé de bloquer l’ours !



        Le choc fut violent et Mintaka dévissa
de quelques mètres avant d’interrompre l’animal dans sa course. Geki était à
quelques pas du Séphire et toute son énergie avait été absorbée par son
adversaire qui s’en sortait totalement indemne. Mais il n’attendit pas que
Mintaka en profite et pressa immédiatement ses deux mains autour de son
cou. Il savait que la Prise de l’Ours était une attaque risquée, mais en attaquant
suffisamment rapidement, il pouvait espérer briser la nuque de son adversaire avant
qu’il ne réagisse.



        Ballotant
dans les airs, Mintaka lui agrippa les deux bras. Il se savait perdu mais n’allait pas attendre de se faire briser les avant-bras
une nouvelle fois. Il s’élança et percuta un mur avec son adversaire, l’y
enfonçant de plusieurs centimètres avant de le relâcher et de reculer. Mintaka allait sortir de son trou quand le cri d’un ours
féroce résonna. La bête fonça sur lui et un choc violent lui percuta les
entrailles. Le Chevalier de l’Ours avait réussi à porter son attaque. Mintaka
recracha du sang en s’écroulant par terre.



 



        Geki regardait la scène avec plaisir.
Son adversaire venait de subir un choc d’une telle force que ses intestins devaient
avoir été complètement broyés. Tout compte fait, il arriverait peut-être à en
finir avec lui sans trop de problèmes.



 



        Quand le Séphire releva la tête, son
regard avait totalement changé. De la supériorité, il était passé à la colère. Geki
aperçut l’éclair dans son œil avant de le perdre de vue. Il ressentit aussitôt
une douleur intense à l’épaule, puis au ventre, au bras droit… Son adversaire
était devant lui mais il était incapable de voir le mouvement de ses bras. Avec
une élégance et une rapidité dignes des plus grands samouraïs, Mintaka traçait
des sillons de mort dans le corps de Geki, enchaînant les coups. L’attaque ne
dura qu’une fraction de seconde, mais quand le Séphire s’éloigna pour
contempler son œuvre, l’Armure de l’Ours explosa en milliers de particules,
dévoilant le corps bleui du Chevalier.



        Geki cracha une gerbe de sang. Son corps
venait d’être frappé au niveau de ses points vitaux et il avait été incapable
de parer le moindre d’entre eux. La douleur était diffuse et continue, mais il
ne se sentait pas encore hors d’état d’attaquer.



 



        « Ton attaque ne m’a pas tué, j’arriverai
bien à en finir avec toi !



- Tu te
trompes, tu es déjà mort, seulement tu ne le sais pas encore ! Je viens de
détruire tous tes centres lymphatiques. Ton corps n’a plus aucune défense
immunitaire. Dans quelques instants, tu mourras de la première bactérie que ton
ventre gargantuesque recèle ! »



 



Le Chevalier d’Or
des Gémeaux !



 



Raphaël et
les siens courraient toujours dans la Maison des Gémeaux, sans apercevoir de
sortie. Cette situation commençait à les énerver au plus haut point. Le Gardien
des Gémeaux se jouait d’eux.



 



« Maître,
laissez-moi débusquer notre ennemi ! Nous ne pouvons continuer ainsi sans
savoir où nous allons et je possède
le pouvoir de retrouver n’importe qui à des kilomètres à la ronde ! »
Raphaël réfléchit à la proposition d’Oogatu.



- Très bien, vas-y, je te laisse
carte blanche !



- FILS DE LUMIERE !! »



 



        Des
doigts du Malachim s’élancèrent des milliers de fils lumineux dans toutes les
directions. Ils s’allongeaient
toujours, de plus en plus, changeant de couleur, jusqu’à ce qu’enfin cette expansion
cesse.



 



        « Ça
y est, j’ai localisé notre ennemi. Il n’est pas si loin que ça…
Aahhhhh !! »



 



        Le
corps d’Oogatu fut soudain secoué de frissons, comme si une importante décharge
électrique parcourait son corps.



 



        « Suivez
mes fils, ils vous conduiront jusqu’à lui ! Dépêchez-vous, je ne pourrai
pas tenir bien longtemps ! … »



 



        Raphaël
s’élança dans la direction des fils suivi par Kenzo et l’Ishim, abandonnant le
combattant à la souffrance de cette
électrocution. Quelques mètres plus loin, une lumière dorée leur faisait
effectivement face.



        Les
fils d’Oogatu se brisèrent les uns après les autres. Raphaël resta stupéfait
devant leur adversaire. Un Chevalier d’Or recouvert de son armure leur barrait
la route, le Chevalier des Gémeaux !



       



        « Tu
te montres enfin ! Aurais-tu peur de nous que tu nous évites depuis le
début ? »



 



        Oogatu
les rejoignit en courant. Il était essoufflé, mais encore en bon état. Kenzo
lui demanda s’il allait bien.



 



        « Ça
va ! Quelques brûlures mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter ! Alors
voici donc le Chevalier d’Or des Gémeaux. Faites attention, son armure est
parcourue d’électricité !



- Ha, Ha, HHHAAA!! C’est exact. Personne
ne peut toucher mon armure sans en ressortir indemne ! Je te félicite
malgré tout Berseker, tu as réussi à me trouver. C’est donc toi que je choisis
d’affronter !



- Comme tu voudras, tu verras que les
combattants de Mars n’ont pas peur de se battre ! Vous autres, poursuivez
votre route, nous nous rejoindrons plus haut !



- Minute ! Je n’ai pas dit que
je permettais aux autres de passer. Aucun d’entre vous ne quittera cette
Maison, le plus vaste labyrinthe existant !



- C’est ce que nous verrons ! FILS
DE LUMIERE, emparez-vous de lui ! »



 



        De
véritables cordes de lumière s’enroulèrent autour du Chevalier des Gémeaux,
l’immobilisant totalement.



 



        « Dépêchez-vous
de passer, je le retiens ! »



 



        Raphaël
et les autres dépassèrent le gardien en courant.



 



        « QUE
S’OUVRE UNE AUTRE DIMENSION !! »



 



        Une
porte vers des dimensions parallèles
s’ouvrit derrière le Chevalier, engouffrant tout ce qui se trouvait à
proximité. Raphaël se sentit happé par ce passage dimensionnel et dut déployer
tout son cosmos pour contrer le flux. Kenzo et Nusakan était en revanche emportés
vers la porte !



 



        « SEALIAH’S
CONTRACTION !!! »



 



        Le
passage vers une autre dimension se referma aussitôt, et le Malachim et l’Ishim
s’effondrèrent au sol derrière le Chevalier d’Or. Raphaël se retourna pour voir
Oogatu aux  prises avec son adversaire. Son
attaque avait fait exploser le Chevalier d’Or et des morceaux de l’Armure
d’Or étaient répandus sur le sol, vides !



 



        « Mais
où se trouve le Chevalier d’Or des Gémeaux ? Il n’était pas dans son
armure !



- Ha, ha, HHHAAA!! »



 



        Le
Chevalier d’Or sortit de derrière une colonne, il portait à nouveau son armure
d’or et les morceaux au sol avaient tous disparus.



 



        «
Je t’ai sous-estimé, Berseker, pourtant tu avais su me trouver. J’aurais dû me
méfier de toi ! Puisque c’est ainsi, je me débarrasserais de toi en
premier ! QUE SE CREE UNE AUTRE DIMENSION !! »



 



        Ses
bras se joignirent au-dessus de sa tête puis furent ramenés vers l’avant,
ouvrant par là-même un gouffre dimensionnel. Oogatu était absorbé par cette
attaque. FILS DE LUMIERE !!



        Des
cordons lumineux s’enroulèrent autour du Chevalier d’Or.



 



        « Je
ne te laisserai pas m’avoir deux fois ! SOIT EMPORTE DANS UNE AUTRE
DIMENSION !! »



 



        Le
courant dimensionnel se fit encore plus fort, tendant à rompre les fils
d’Oogatu qui n’était plus retenu dans ce monde que par ce tissage. Les premiers
fils cédèrent…



 



        « Ha
HHHAAA! Si tu renouvelles ta précédente attaque, tu romps par la même occasion
les liens qui t’unissent à ce monde. Que vas-tu choisir ? Hhhaahaha ! »



 



        Raphaël
était impuissant et voyait son Protecteur lutter contre l’attaque. Leurs regards
se croisèrent et le Séphire put y lire toute l’amitié que lui portait le
Malachim. Il avait choisi de se sacrifier pour eux.



 



        « NOONNN,
ne fais pas ça !!



- Adieu, mon Séphire… SEALIAH’S
CONTRACTION !! »



 



        Les
fils se gorgèrent d’une lumière éblouissante, évinçant toute autre vision. Raphaël
dut se protéger les yeux pour ne pas être complètement aveuglé. Il entendit le
bruit métallique d’une carcasse qui
implose avant que la lumière ne cesse tout à fait…



 



        Kenzo se releva. Le soleil était au-dessus de leur tête, mais cette fois
les marches devant eux continuaient bien vers la Maison du Cancer. Derrière
lui, Raphaël regardait la façade arrière du temple des Gémeaux. Le Chevalier
d’Or avait disparu, en même temps qu’Oogatu. Le Malachim avait été emporté dans
une autre dimension…



 



        L’Ishim
se releva à son tour.



 



        « Mais,
que s’est-il passé ?



- Rien… nous devons continuer
maintenant…



- Et le Keroubim ?



- Il affronte encore le Chevalier des
Gémeaux comme il nous l’avait promis. Ce combat lui appartient. »



Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada