Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Johnny


La Confession

Le palais du roi Norst 1er, au coeur de Skygard


Le roi Norst et Harald, son fidèle protecteur, venaient de s'asseoir au beau milieu du salon chauffé par le feu de la cheminée, l'un des rares endroits dans Skygard où l'on ne risquait plus de périr de froid. Après qu'un valet eût servi au souverain et au guerrier du thé importé des contrées d'Extrême-Orient, Harald s'adressa au vieux roi en ces termes:


"Altesse, maintenant que nous sommes à l'aise pour parler, pouvez-vous tout m'expliquer au sujet de cette prophétie et de cette malédiction annonçant la fin de Skygard?"


Norst trempa ses lèvres dans sa tasse, puis répondit d'une voix sombre:


"Bien sûr, Harald...Tout vient d'un dramatique événement qui eut lieu il y a deux cent cinq ans, en l'an de grâce 1538..."


************


Février 1538, le royaume de Skygard


Seul dans son palais, le roi Cyavizen III était plongé dans une intense méditation, due à la situation critique qui se trouvait à l'extérieur de son royaume. La rumeur faisait état d'une bataille qui faisait rage dans le monde entier, opposant près de deux cents hommes, les uns combattant pour une déesse qu'ils considéraient comme la protectrice de la Terre, les autres luttant au nom d'un Empereur dont la réputation faisait trembler les mortels, mais qui avait promis à ses guerriers la vie éternelle et la naissance d'un monde parfait, lavé de tous les péchés. Et selon les dires des devins, de cette bataille dépendrait la survie de Skygard, ce royaume enneigé et vivant en quasi-autarcie depuis que la civilisation s'y était installée. Pour ne rien arranger, cela faisait presque trois jours que le seul fils de Cyavizen, le prince Conrad, avait disparu. Il était parti à la tête d'une expédition d'une dizaine d'hommes pour mater la rébellion de sujets entrés en dissidence et aucun d'eux n'en était revenu. Solitaire au beau milieu de la salle du trône, le roi murmura:


"Mon Dieu, faites que mon fils et ses hommes reviennent vivants de cette expédition. Mon Dieu, faites aussi que la bataille se déroulant à l'extérieur de Skygard ait une issue favorable à notre égard!..."


Le souverain se prit alors la tête entre les mains durant une dizaine de secondes, avant de se lever brutalement de son trône et de frapper des mains pour appeler ses devins. Quand ceux-ci entrèrent dans la salle du trône, Cyavizen leur donna les consignes suivantes:


"Offrez des sacrifices au Créateur! Offrez-lui les rennes les plus gras que nous possédons, pour qu'il nous ramène le prince Conrad et ses soldats sains et saufs!"


"Il en sera fait selon votre volonté, altesse!" répondirent les deux devins présents.


Aussitôt, Cyavizen les congédia poliment. Mais, à peine avaient-ils ouvert la porte qu'un autre personnage entra dans la salle du trône. C'était le chancelier Zadung, le personnage le plus important du royaume après le souverain et son fils, un homme de grande taille, se caractérisant par sa barbe et ses cheveux blonds et bouclés. Il s'avança lentement vers son roi avant de se prosterner devant lui et lui annoncer la nouvelle suivante:


"Altesse, un homme est présent sur le seuil du palais avec quatre accompagnateurs et demande à vous voir."


Légitimement étonné par la nouvelle, Cyavizen demanda à son chancelier:


"A quoi ressemblent-ils?"


"Je n'en ai aucune idée, majesté, dit Zadung, l'air navré. Tous portent de longs manteaux noirs qui cachent leurs corps et leurs visages. Doit-je leur accorder la permission d'entrer?"


Le vieux souverain médita un bref laps de temps, puis livra sa réponse:


"Oui, fais-les entrer...Peut-être viennent-ils pour me donner des nouvelles de mon fils."


"Comme vous voudrez, altesse."


Zadung salua son roi, puis partit prévenir les cinq personnages. Ceux-ci pénétrèrent lentement dans la salle et leur simple apparition suffit à faire frissonner Cyavizen. Tous les cinq portaient de longs manteaux dont la noirceur ne rassurait guère le roi de Skygard. Toutefois, celui-ci garda son sang-froid et s'adressa à ses cinq hôtes en ces termes:


"Soyez les bienvenus en Skygard, étrangers...Mais au fait, comment avez-vous pu parvenir jusqu'ici, dans ce royaume réputé introuvable pour le commun des mortels?"


L'homme du milieu répondit d'une voix assurée:


"Il ne nous a été guère difficile de trouver ce royaume. Nous avons été aidés en cela par notre Empereur!"


Cyavizen ouvrit grand les yeux en entendant la voix de l'homme en noir. Non pas à cause des propos en eux-mêmes, mais parce que cette voix lui rappelait vaguement quelqu'un:


"C'est étrange...Cette voix...Elle semble déformée, mais...mais j'ai la sinistre impression de l'avoir déjà entendue, et plus d'une fois..."


Cependant, le roi se reprit rapidement et dit:


"Veuillez excusez mon trouble, étrangers...Qui est votre chef dans ce groupe?"


L'homme du milieu fit quelques pas vers Cyavizen et se prosterna devant lui, sans pour autant relever la capuche de son long manteau, ce qui indisposa quelque peu le roi de Skygard:


"Pourriez-vous avoir l'obligeance de retirer votre capuche?"


"Je préférerais garder mon visage caché..."


A ces mots, Zadung, qui était resté près de la porte d'entrée, commença à s'emporter:


"Comment osez-vous? On se découvre devant Cyavizen, souverain légitime de Skygard!..."


Tout à coup, les quatre autres étrangers se dressèrent devant le chancelier pour lui barrer la route. Si Zadung ne put voir leurs visages, en revanche, il perçut leurs regards menaçants à travers leurs capuches et renonça à s'interposer. De son côté, le cinquième étranger lâcha:


"Très bien. L'on peut considérer que l'incident est clos."


Cyavizen commençait à avoir du mal pour garder son sang-froid. Néanmoins, il parvint à demander à son vis-à-vis:


"Qui êtes-vous et au nom de qui venez-vous?"


"Et l'individu de répondre:


"Je suis Eaque de Garuda, spectre de l'étoile céleste de la supériorité. Je viens ici au nom de l'Empereur des Ténèbres, sa majesté Hadès."


Le roi frémit en entendant ce nom. Hadès, le dieu des Enfers dans la mythologie grecque...Un dieu réputé pour son caractère sombre et impitoyable, un dieu qui convoitait la Terre depuis les temps anciens, même le royaume des Ombres que lui avait cédé son frère Zeus ne l'avait pas satisfait. Et maintenant, un inconnu venait au royaume de Skygard en son nom...


"Vous semblez perturbé, roi de Skygard, remarqua Eaque. Pourtant, je puis vous assurer que vous n'avez rien à craindre de nous..."


Cyavizen empoigna nerveusement les accoudoirs de son trône, avant de se reprendre et de demander à Eaque:


"Quelles sont les raisons qui vous ont poussés, vous et vos serviteurs, à venir ici?"


"En tant que Juge chargé de décider du sort des morts, je fais partie des trois spectres les plus puissants, répondit le spectre de Garuda. Aussi, sa majesté Hadès m'a choisi comme ambassadeur en ce royaume pour vous proposer un marché..."


"Quel marché?"fit Cyavizen.


Ce fut alors que Zadung intervint:


"Altesse, ces...ces étrangers ne me semblent guère amicaux...Je...Je pense que...que nous devrions les congédier poliment, dit-il en regardant les quatre individus couverts de leurs capes, et..."


"Nous les congédierons quand le moment sera venu, Zadung, répliqua le souverain de Skygard. Pour le moment, parlez, juge Eaque."


"Je vous remercie. La bataille opposant sa majesté Hadès à son ennemie de toujours fait rage en ce moment. Chaque camp a connu de nombreuses pertes, mais le nôtre est bien mal en point; seuls les trois Juges des Enfers, dont je fais partie, et une dizaine de spectres sont encore en vie pour le moment. Aussi, au nom de l'Empereur des Ténèbres, voici la proposition que je vous fais, roi de Skygard: déployez vos troupes aux côtés des nôtres et vous et votre peuple bénéficierez de la vie éternelle que sa majesté a promise à ceux qui le servent jusqu'à la mort! Acceptez-vous?"


Le roi ne mit pas bien longtemps pour réfléchir et donner sa réponse:


"Je ne peux que décliner la proposition de votre maître."


"Comment?!"lâchèrent en choeur les quatre individus accompagnant Eaque.


Tandis que Zadung poussa un soupir de soulagement, Cyavizen s'expliqua:


"Il n'est nullement question d'accepter de servir un dieu maléfique comme le vôtre, juge Eaque. Le peuple de Skygard a foi en le Créateur de ce monde, c'est à lui qu'il remet son destin! Jamais nous ne nous battrons pour Hadès, dont le règne n'apportera que souffrance et désolation! Voilà tout ce que j'ai à vous dire, juge Eaque. Veuillez vous retirer à présent."


Mais le spectre de Garuda n'en fit rien. Au contraire, il se releva et resta devant Cyavizen, comme s'il voulait le défier. Il resta debout et immobile durant quinze secondes, de sorte que Zadung finit par s'énerver:


"Eh bien? Avez-vous entendu son altesse? Déguerpissez!..."


Soudain, les quatre acolytes d'Eaque vinrent se placer devant un chancelier apeuré, qui ne sut quoi faire dans une telle situation. L'un du groupe tourna la tête vers le Juge des Enfers et lui demanda:


"Seigneur Eaque, est-ce le moment de nous dévoiler?"


"Je pense effectivement que nous nous sommes assez cachés comme ça..."


Et les cinq spectres d'ôter leurs capes, se dévoilant au grand jour. Cyavizen et Zadung furent alors pétrifiés par le visage d'Eaque...Il ressemblait trait pour trait à celui du prince Conrad! D'un air mortifié, le souverain de Skygard murmura:


"Conrad?...Est-ce...Est-ce vous, mon fils?..."


Eaque répliqua instantanément:


"Vous devez certainement parler du jeune homme en qui s'est incarnée l'étoile céleste de la supériorité, celle que je représente!"


"Que...Que venez-vous de dire?"lâcha Zadung.


"Votre fils et ses soldats ne sont pas revenus vivants de l'expédition que vous leur aviez confiée, dit le Juge des Enfers à Cyavizen. Du moins, pas tous...En Conrad et quatre de ses dix soldats se trouvaient cinq des 108 étoiles maléfiques au service de sa majesté Hadès! Et votre fils abritait en lui l'étoile céleste de la supériorité, celle qui me protège, moi, Eaque de Garuda!"


Incrédule, Zadung allait s'avancer vers son maître pour lui demander des explications, quand les quatre spectres accompagnant Eaque lui barrèrent la route avant de se présenter à lui:


"Kenneth du Scarabée, spectre de l'étoile céleste de la répulsion!"


"Jari du Tyrannosaure, spectre de l'étoile céleste de la tyrannie!"


"Gund du Ver, spectre de l'étoile terrestre camouflée!"


"Borsen du Rat, spectre de l'étoile terrestre nuisible!"


Eaque se retourna vers Zadung avec un étrange sourire et lui dit:


"Si vous avez bonne mémoire, vous avez certainement reconnu certains de vos hommes! Désormais, ils obéissent à sa majesté Hadès en tant que spectres!"


Cyavizen et Zadung crurent qu'ils étaient en plein cauchemar. Le prince héritier et des soldats de Skygard devenus des sbires d'Hadès! Indigné, le chancelier cria:


"Traîtres! Vous allez payer de votre vie votre félonie! Gardes! Gardes! Le roi Cyavizen est en danger!"


Aussitôt, une trentaine de soldats surgirent dans la salle du trône, prêts à en découdre avec ceux qui menaçaient leur souverain. Zadung les mit aussitôt au courant de la situation:


"Ces quatre hommes ont trahi le royaume de Skygard, ils ont vendu leur âme à Satan!"


La mine d'Eaque se renfrogna.


"Châtiez-les!"ordonna le chancelier aux soldats.


Et les trente combattants de se précipiter vers les spectres, leurs lances brandies en avant. Les sbires d'Hadès poussèrent alors leurs cris d'attaque respectifs:


"Ultimate Wall !"


"Prehistoric Hunting !"


"Worm's Bind !"


"Pestilence of Hell !"


Le résultat ne se fit pas attendre; en seulement trente secondes, les trente soldats furent anéantis, écrasés par un mur géant, dévorés par des dinosaures voraces, transpercés en plein coeur ou victimes d'un mal mystérieux. Cyavizen et Zadung n'osèrent plus bouger le petit doigt, tant la puissance des serviteurs d'Hadès les surprenaient. Ce fut alors qu'Eaque dit au souverain, qui ne parvenait pas à oublier le visage de son fils:


"Je vous avais assuré que vous n'aviez rien à craindre de nous. Cependant, vous et votre larbin avez commis trois erreurs capitales. Vous avez décliné la proposition de Dieu, en l'occurrence sa majesté Hadès. Vous avez voulu nous agresser physiquement en employant ces misérables soldats, qui n'ont pas tenu lourd face à mes hommes...Mais surtout, vous, dit-il à Zadung en le désignant d'un index accusateur, vous avez blasphémé délibérément contre sa majesté Hadès en le comparant au diable! Un tel cas de figure est lourd de conséquences: en tant que Juge des Enfers, je vous condamne à mort pour outrage à Dieu! Et quand votre âme arrivera aux Enfers, elle échouera automatiquement dans le Cocyte, où les individus de votre espèce finissent!"


Tout en parlant, Eaque avait concentré sa cosmo-énergie, jusqu'à ce qu'elle parvienne à son maximum. Quand ce fut fait, il avança ses bras vers l'infortuné Zadung et cria:


"Galactic Illusion !"


L'espace d'un instant, le chancelier de Skygard eut l'impression qu'il se trouvait au beau milieu d'un ciel étoilé. Il n'eut guère de temps pour se frotter les yeux devant pareil spectacle; la "Galactic Illusion" du Juge des Enfers l'avait violemment percuté, déversant toute son énergie sombre sur son corps, le balayant dans les airs avant de le faire chuter lourdement au sol, tout ceci en seulement cinq secondes. Borsen du Rat s'avança vers le corps inanimé de Zadung, lui prit le pouls et dit à Eaque:


"Il est mort, seigneur Eaque. A présent, vous pouvez vous occuper de ce roi rétif à servir sa majesté Hadès!"


La voix tremblante, Cyavizen balbutia:


"Non...Conrad...Mon...Mon fils...reprenez vos esprits...Vous...Vous n'allez quand même pas porter la main sur votre père?..."


"Votre fils est mort, rétorqua brutalement Eaque. Son âme a disparu et son corps est désormais mien. Cyavizen, souverain de Skygard, au nom de l'Empereur des Ténèbres, sa majesté Hadès, vous allez mourir!"


"Non!...Pitié..."gémit Cyavizen avec des larmes dans la voix.


La mine impassible, Eaque répliqua:


"Vous êtes pathétique...Et dire que vous prétendez être le souverain de ce royaume...Sa majesté Hadès, insensible et impitoyable, a bien plus de mérite que tous les rois et empereurs de cette Terre, qui osent tous prétendre être les représentants de Dieu! Quand Utopia naîtra, tous ces usurpateurs seront balayés au bénéfice de Dieu!"


Cyavizen murmura, les larmes aux yeux:


"Conrad...Mon fils...Pitié...."


Eaque soupira:


"Il semblerait que vous ne voulez rien entendre...Qu'importe...Au nom de sa majesté Hadès, je vais mettre fin à ces pleurnicheries indignes d'un souverain!"


"Non!!!"


D'une main, le Juge des Enfers saisit le roi de Skygard par le col et, de l'autre, il s'apprêta à lui transpercer le coeur :


"Adieu, souverain stupide!..."


Tout à coup, Eaque sentit que sa main gauche, avec laquelle il avait l'intention de tuer Cyavizen, était devenue brutalement engourdie...Engourdie par un froid violent, supérieur à celui qui parcourait éternellement les terres enneigées de Skygard. Il y jeta un coup d'oeil et vit qu'elle était effectivement couverte de glace. Alors qu'il allait se retourner, il entendit l'un de ses spectres, Gund du Ver, hurler:


"Seigneur Eaque! Regardez!"


Le Juge des Enfers se retourna furtivement et eut un rapide haut-le-coeur. Devant lui et ses quatre spectres, deux hommes vêtus d'armures dorées venaient d'apparaître. L'un portait un diadème cornu lui couvrant le front, laissant apparaître ses cheveux noirs et une longue mèche, ainsi que des épaulettes pointues. Le second, lui, se distinguait par un diadème allongé vers l'arrière, à gauche comme à droite, et de longs cheveux verts. Jari du Tyrannosaure lâcha:


"Vous...Vous êtes des chevaliers d'Athéna?"


"En effet, pour votre malheur! répondit avec enthousiasme l'homme aux cheveux verts. Je suis Kalmar, chevalier d'or du Verseau!"


"Quant à moi, ajouta son compagnon, je suis Luis, chevalier d'or du Capricorne!"


Eaque enragea :


"Damnation! Comment avez-vous fait pour parvenir jusqu'ici?"


"Nous avons suivi ton cosmos et celui de tes sbires, Eaque de Garuda ! répondit Luis. Nous ignorons dans quelle contrée nous sommes parvenus, mais nous sommes bien décidés à vous éliminer, pour la paix et la justice sur Terre!"


Eaque sourit brièvement, avant de reposer brutalement Cyavizen sur son trône. Dans la seconde qui suivit, il s'adressa aux chevaliers d'or en ces termes:


"Vous êtes dans le royaume de Skygard, un royaume inaccessible pour le commun des mortels! Le vieil impotent que je m'apprêtais à tuer est Cyavizen III, son souverain! Je me suis réincarné dans le corps de son fils et héritier, tandis que mes quatre spectres ont pris possession des corps des soldats qui l'accompagnaient!"


Quelques secondes s'écoulèrent, avant que Kalmar du Verseau ne répondît:


"De toute façon, quelques soient les corps que vous avez choisis, ça ne change rien pour nous! Moi et Luis allons vous tuer, au nom de la déesse Athéna!"


Malgré l'état de choc dans lequel il se trouvait, Cyavizen put entendre la majeure partie de la conversation entre Eaque et les chevaliers d'or, et comprit que la bataille à laquelle il pensait quelques instants auparavant s'était déplacée sur les terres de Skygard. De son côté, le Juge des Enfers dit aux chevaliers d'Athéna:


"Si vous avez choisi de mourir, alors je respecterai votre volonté! Mes spectres, éliminez ces mécréants, pour la gloire d'Hadès !!!"


"A vos ordres, seigneur Eaque!"


 


Les chevaliers d'or firent donc chacun face à deux spectres, chaque groupe était composé par un spectre d'une étoile céleste et un spectre d'une étoile terrestre pour faciliter l'équilibre. Kalmar affronta donc Jari du Tyrannosaure et Borsen du Rat, tandis que Luis fit face à Kenneth du Scarabée et Gund du Ver. Les spectres du Tyrannosaure et du Rat poussèrent immédiatement leurs cris d'attaque:


"Prehistoric Hunting !"


"Unlimited Nuisance !"


Une horde de tyrannosaures et une multitude de rats grouillants se dirigèrent aussitôt vers Kalmar. Toutefois, le chevalier du Verseau ne perdit pas son sang-froid et répliqua:


"Par la Muraille Arctique!"


Un mur de glace se dressa alors devant Kalmar, le protégeant des attaques de ses ennemis, et les renvoyant même vers eux. Jari et Borsen n'eurent pas le temps d'esquiver leurs propres techniques et durent subir de nombreuses morsures d'animaux préhistoriques et de rats, des morsures les faisant atrocement souffrir.


De son côté, Luis avait remarqué que Gund avait demandé à Kenneth le droit d'affronter seul le chevalier du Capricorne. Ce dernier dit alors à son adversaire:


"Spectre d'Hadès, il est dit de moi dans la chevalerie d'Athéna que je suis le serviteur le plus dévoué de la protectrice de l'humanité! Et je compte bien faire honneur à ce statut!"


Gund sourit méchamment avant de lancer au chevalier d'or:


"Eh bien, chevalier d'Athéna, tu vas vite regretter tes paroles! Worm's Bind !"


Luis vit alors des dizaines de tentacules noires partir de la protection du spectre, des tentacules aux extrémités perforantes, destinées à transpercer son corps. Mais le chevalier du Capricorne ne s'en inquiéta guère:


"C'est tout?! J'ai dû affronter des spectres plus puissants que ça!"


Puis, levant la main droite en l'air:


"Que se réveille Excalibur!"


Et, à peine Luis avait-il baissé la main que déjà des centaines d'éclairs se dirigèrent vers les tentacules de Gund et les coupèrent une par une, sous les yeux terrifiés du spectre de l'étoile terrestre camouflée. Craignant pour la vie de son compagnon, Kenneth décida d'intervenir:


"Chevalier d'Athéna, au nom de sa majesté Hadès, je ne te laisserai pas prendre la vie d'un de ses serviteurs ! Ultimate Wall !"


Un mur colossal se dressa au-dessus du chevalier du Capricorne et s'abattit sur lui, prêt à l'écraser. Toutefois, Luis ne perdit pas son sang-froid et riposta presque instantanément:


"Que se réveille Excalibur!"


Et en un éclair, l'"Ultimate Wall" de Kenneth fut détruit. A présent, d'un côté comme de l'autre, la bataille semblait mal engagée pour les spectres d'Hadès, ce que reconnaissait intérieurement Eaque:


"Malédiction! Ces chevaliers d'or me semblent plus puissants que je ne le pensais! Bien plus que le chevalier du Cancer que j'ai éliminé, il y a peu!"


 


Après avoir déclenché sa Muraille Arctique, Kalmar attendit que Jari et Borsen se remirent debout pour leur annoncer la couleur à suivre:


"Spectres d'Hadès, il n'est pas question de perdre du temps avec des subordonnés dans votre genre! Vous allez donc repartir pour le monde des morts, mais définitivement, cette fois-ci!"


Le chevalier du Verseau leva alors ses deux bras au-dessus de lui, leur faisant prendre la forme d'une jarre, un spectacle que Borsen et Jari appréhendaient avec anxiété. Faisant peu de cas des états d'âme de ses ennemis, Kalmar cria:


"Par l'Exécution de l'Aurore!"


Une remarquable vague de froid partit des mains du chevalier du Verseau et vint s'abattre sur les deux infortunés spectres, qui n'eurent pas le temps de contre-attaquer et furent balayés en moins de dix secondes.


 


Quant à Luis, il écoutait la conversation des deux spectres qu'il mettait en difficulté:


"C'est insensé! Même mon "Worm's Bind" ne fonctionne pas contre ce chevalier!"maugréait Gund.


"Je peux en dire autant de mon "Ultimate Wall", ma technique la plus puissante! ajouta Kenneth. Mais si nous unissons nos forces, je pense que ce Luis ne pourra rien faire contre nous!"


"Tu as raison! approuva Gund avec un sourire. Allons-y, pour la gloire d'Hadès!"


"Pour la gloire d'Hadès!"répéta Kenneth, d'un air enthousiaste.


Et les deux spectres de crier:


"Ultimate Wall !"


"Worm's Bind !"


En voyant les deux attaques, Luis répliqua:


"Au cas où vous ne le sauriez pas, une attaque qu'un chevalier d'or a déjà vue ne fonctionne plus la fois suivante!"


Le chevalier du Capricorne leva aussitôt ses deux mains en l'air, puis les baissa en poussant son cri d'attaque:


"Que se réveille Excalibur!"


Des centaines de rayons tranchants partirent des mains du gardien de la dixième maison du Zodiaque, détruisant les tentacules de Gund et le mur de Kenneth en quelques secondes. Le spectre du Scarabée lâcha, d'un air désespéré:


"Non! C'est impossible! Il a encore brisé nos attaques!"


Kenneth et Gund se mirent à trembler sur leurs deux jambes, sous le regard amusé de Luis, qui leur signala:


"Ne vous en faites pas, vous n'aurez pas plus de temps pour pleurer sur votre sort!"


"Comment?!"


Soudain, dans la seconde qui suivit, les têtes des deux spectres furent séparées de leurs corps en un éclair. Puis ce furent les corps en question qui s'écroulèrent au sol. La bataille avait tourné court pour les serviteurs de l'Empereur des Ténèbres.


 


Dans la foulée, Luis se retourna vers Kalmar et lui dit:


"Je vois que tu n'as guère mis de temps pour te débarrasser de tes adversaires!"


Le chevalier du Verseau lui retourna le compliment:


"Je pourrais en dire tout autant de toi!...Bon, ne traînons pas, il reste Eaque, et lui ne sera guère aisé à vaincre!"


A ces mots, le roi Cyavizen blémit. Il hurla alors à la face des deux chevaliers d'Athéna:


"Non!! Je vous l'interdis! Cet homme est mon fils! Cet homme est Conrad, prince héritier du royaume de Skygard!"


Eaque eut un sourire amusé en entendant les vociférations du vieux souverain:


"Hé, hé, hé...Tout compte fait, peut-être que ce vieux fou sera fort utile pour servir le triomphe de sa majesté Hadès!"


Mais Kalmar ne l'entendait pas de cette oreille:


"Roi de Skygard, dit-il froidement, sachez que cet homme vous l'a dit lui-même; il n'est plus votre fils, mais l'un des trois juges des Enfers au service d'Hadès! Vos interdictions n'ont aucune importance pour nous; nous ne recevons d'ordres que de la déesse Athéna!"


Cyavizen se dressa alors debout devant son trône et cria:


"Gardes! Gardes! Venez à mon secours!"


Des bruits de pas se firent entendre dans les couloirs. Intrigués, Kalmar et Luis se retournèrent et virent quatre hommes en uniforme, armés d'arquebuses, et qui les tenaient désormais en joue. Cyavizen s'adressa à ses serviteurs en ces termes:


"Gardes! Ces deux mécréants ont tué quatre de vos compagnons et menacent désormais la vie du prince héritier de Skygard! Tuez-les!"


Luis soupira:


"Puisqu'il le faut..."


Alors que les quatre soldats s'apprêtaient à tirer sur les deux chevaliers d'or, ceux-ci disparurent brutalement de leur champ de vision. Les gardes n'eurent pas le temps de se poser des questions, car Luis et Kalmar se trouvaient entre deux d'entre eux. Le chevalier du Capricorne leva sa main droite et, grâce à Excalibur, sectionna les canons des arquebuses d'un seul coup. Quant au chevalier du Verseau, il avait saisi les canons des armes des deux autres soldats et, sans sourciller, les gela en quelques secondes, les rendant inopérants par la même occasion. Dans la foulée, les deux chevaliers d'or sautèrent en arrière et dirent aux gardes abasourdis:


"Avez-vous compris désormais? Nous n'avons aucune envie de vous tuer, alors vous feriez mieux de partir d'ici!"


Les quatre soldats se mirent à trembler de tous leurs membres, tant ce qui venait de leur arriver semblait relever de la magie. Ils tremblèrent nerveusement pendant une dizaine de secondes, jusqu'à ce que, la peur étant la plus forte, ils partirent en courant en hurlant:


"Pitié! Pitié! Que ces démons nous épargnent! Au secours!"


Cyavizen n'en revenait pas; en quelques secondes, ces deux chevaliers étaient parvenus à mettre en déroute quatre de ses fidèles soldats. Voyant le désarroi du souverain de Skygard, Luis lui dit:


"J'espère que vous avez désormais compris. Aucun de vos soldats ne pourra nous empêcher d'en finir avec ce Juge des Enfers."


"Je ne vous laisserai pas prendre la vie de mon fils! vociféra Cyavizen. Si vous le touchez, ne serait-ce qu'une fois, je vous ôterai la vie de mes propres mains!"


Le chevalier du Capricorne soupira:


"Pff...Quelle tristesse...Kalmar, je vais m'occuper d'Eaque tandis que tu t'arrangeras pour que le roi de Skygard ne tente rien contre nous. Même si ce n'est pas très correct, il le faut, car la survie de l'humanité en dépend!"


Le chevalier du Verseau hocha la tête, tandis que son camarade s'adressait à Eaque en ces termes:


"Eaque, moi, Luis du Capricorne, je vais m'occuper de toi personnellement!"


Mesure tes paroles, insolent! répliqua le spectre de Garuda. J'ai déjà vaincu ton compagnon, Justus du Cancer, alors je te vaincrai aisément, chevalier du Capricorne!"


"Prépare-toi, Eaque!"


Ce fut alors que Cyavizen intervint de nouveau oralement:


"Non! Je t'en empêcherai!..."


Tout à coup, le souverain de Skygard fut arrêté dans son élan; il sentit que ses jambes commençaient à geler, puis à être fixées au sol. Cela se passa en seulement dix secondes. Puis, Kalmar du Verseau surgit derrière lui et lui dit:


"Ainsi, nous serons sûrs que vous n'interviendrez pas dans ce combat. Malgré vous, vous êtes devenu un allié objectif d'Hadès, aussi, nous vous laisserons la vie sauve, mais nous vous empêcherons d'interférer en faveur d'Eaque."


Les larmes aux yeux, le roi de Skygard demanda au chevalier d'or:


"Pourquoi...Pourquoi agissez-vous avec autant de cruauté?"


"Nous n'agissons pas avec cruauté, simplement, nous agissons sans états d'âme contre les forces du Mal. Nos mentors respectifs nous ont appris de rester impassibles face à nos ennemis, de toujours faire abstraction de nos sentiments personnels face au Mal. Nous ne faisons que mettre en pratique leurs leçons."


Cyavizen avait tremblé tout le long de son corps en écoutant les paroles du chevalier du Verseau, qui s'était exprimé sur un ton glacial. Tournant le dos au souverain de Skygard, Kalmar partit assister au combat de son compagnon contre le Juge des Enfers.


************


Le roi Norst marqua une pause, le temps de boire une gorgée de sa tasse de thé, tandis qu'Harald s'était figé depuis le début de ce funeste récit. Ensuite, le vieux souverain reposa sa tasse sur la table qui le séparait de son plus fidèle guerrier, et poursuivit son histoire:


"Conrad, ou plutôt le juge Eaque, a donc livré bataille contre les deux chevaliers d'or. Après avoir fait fondre la glace qui couvrait sa main gauche, il s'est battu avec acharnement contre le chevalier du Capricorne. Ce dernier a donc déchaîné contre son adversaire le pouvoir d'Excalibur, mais Eaque est parvenu à éviter toutes les attaques de Luis...Il n'avait rien à voir avec ses quatre subalternes, qui lui étaient nettement inférieurs...Le serviteur d'Hadès a ensuite porté plusieurs coups de poings à Luis, l'épuisant suffisamment pour l'avoir à sa merci. Il a alors utilisé contre lui une technique qui s'appellerait le "Garuda Flap", c'est à dire l'Envol de Garuda, si j'ai bien lu les archives du royaume de Skygard...Le chevalier du Capricorne s'est envolé dans les airs et est retombé brutalement au sol trois secondes plus tard. Mais, contrairement à ce qu'escomptait Eaque, Luis a survécu à cette technique. Ne désespérant pas, le Juge des Enfers a alors voulu tenter de nouveau sa chance, mais il en a été empêché par Kalmar, le chevalier du Verseau, qui ne voulait pas laisser son compagnon à la merci de son ennemi. Eaque a alors utilisé son "Garuda Flap" contre Kalmar, mais comme le chevalier d'or avait déjà vu cette attaque, il a pu l'esquiver, et a riposté avec une technique nommée le Tonnerre de l'Aube, technique fort efficace puisqu'elle a atteint Eaque de plein fouet et l'a envoyé au tapis. Kalmar a alors cru qu'il avait gagné, mais malheureusement, Eaque s'est relevé péniblement et a riposté à son tour avec la "Galactic Illusion", qui a presque foudroyé sur place le chevalier du Verseau...Ce dernier est retombé au sol, juste en-dessous du spectre de Garuda...La bataille semblait désormais perdue pour ceux que l'on appelle les chevaliers sacrés d'Athéna..."


************


Eaque souriait d'aise. Kalmar du Verseau était désormais à terre, mal en point après avoir reçu la "Galactic Illusion" de plein fouet. D'un ton emphatique, le spectre de Garuda s'adressa à son adversaire en ces termes:


"Chevalier du Verseau, après le chevalier du Cancer, tu seras le deuxième chevalier d'or à mourir de mes mains! Je pensais que le chevalier du Capricorne serait le suivant sur ma liste, mais je dois reconnaître que sa mort sera finalement retardée de quelques instants!"


Eaque leva sa main juste au-dessus du cou de Kalmar, prêt à le décapiter:


"Chevalier du Verseau, je ramènerai ta tête en trophée à sa majesté Hadès! Je suis sûr que l'Empereur des Ténèbres appréciera fort ce présent! Adieu, chevalier..."


"Arrête!"


"Quoi?!"


Le juge se retourna vivement et aperçut devant lui Luis du Capricorne, qui s'était relevé, et dont le corps était désormais entouré par une aura dorée. Devant la mine stupéfaite du spectre de Garuda, le gardien de la dixième maison du Zodiaque lui dit:


"Eaque, tant qu'il restera la moindre étincelle de vie en moi, je ne pourrai me permettre d'abandonner! Tu vas donc mourir au nom de la déesse Athéna!"


A ces mots, le coeur du roi Cyavizen se mit à battre de plus belle. Mais, Kalmar l'ayant immobilisé, il ne pouvait rien faire. Quant à Eaque, il répliqua:


"Ne te méprends pas, chevalier du Capricorne! C'est toi qui périras de mes mains! Je vais t'exécuter, pour la gloire d'Hadès!...Galactic..."


"QUE SE REVEILLE EXCALIBUR !!!"


************


"L'impact fut bref. Bref, mais intense, murmura le roi Norst. Une lumière éblouissante avait émergé dans la salle du trône, obligeant le roi Cyavizen et le chevalier du Verseau à se couvrir les yeux de leurs mains."


"Et...qu'est-il arrivé, altesse?"demanda Harald.


Norst baissa aussitôt la tête tout en fermant les yeux et resta immoblie durant près de vingt secondes, sous le regard inquiet de son fidèle guerrier. Finalement, presque la mort dans l'âme, il se décida à reprendre son récit.


************


La lumière se dissipa et laissa place à un curieux spectacle. D'un côté, Luis du Capricorne avait le bras droit abaissé et la main tendue comme la lame d'une épée, tandis que Kalmar du Verseau avait ses mains devant ses yeux. De l'autre côté, le roi Cyavizen était comme pétrifié, non seulement par la glace qui immobilisait ses jambes, mais aussi par une peur étrange. A ses côtés, se trouvait Eaque de Garuda, dont le visage était devenu livide, presqu'aussi livide qu'un cadavre. Ce fut alors que quelques gouttes de sang se mirent à couler du cou du juge, sous le regard horrifié du roi de Skygard. Puis, un flot d'hémoglobine jaillit de l'entaille, séparant par la même occasion la tête du Juge des Enfers de son corps. Les chevaliers d'Athéna avaient remporté la bataille:


"Tu as réussi, Luis! Tu es vraiment le plus grand serviteur de la chevalerie d'Athéna!"lâcha Kalmar d'un ton enthousiaste.


Devant le compliment de son frère d'armes, Luis resta modeste, se contentant de sourire brièvement. Soudain, la bonne humeur des deux chevaliers d'or fut gâchée par un cri de douleur:


"NOOOONNN!!! Conrad!! Mon unique fils!"


Bien que navrés au fond d'eux pour le souverain de Skygard, Luis et Kalmar ne montrèrent toutefois aucun signe de leur désarroi, fidèles aux préceptes que leurs mentors leur avaient transmis. Cyavizen les fixa alors d'un regard noir, ce à quoi le chevalier du Capricorne répondit:


"Il est inutile d'éprouver toute sorte de ressentiment à notre égard. Nous n'avons fait que notre devoir de chevalier, au nom d'Athéna, pour préserver la paix et la justice sur Terre. Si vous voulez éprouver de la haine, libre à vous, mais ce n'est pas à nous qu'il faut en vouloir."


Kalmar ajouta froidement:


"Dans quelques minutes, la glace qui vous immobilise les jambes fondra et vous pourrez pleurer votre fils tout votre soûl. Quant à nous, nous allons quitter ce royaume et reprendre la bataille contre les forces de l'Empereur des Ténèbres. Adieu, souverain de Skygard."


"Adieu."répéta Luis.


Les deux chevaliers d'or tournèrent donc le dos à Cyavizen et disparurent de son champ de vision. Deux minutes plus tard, comme Kalmar l'avait annoncé, la glace autour des jambes du souverain fondit comme par magie. Malgré l'engourdissement de ses membres inférieurs, le roi de Skygard se précipita sur la tête coupée de son fils et l'étreignit nerveusement, bien que ce geste lui couvrît les mains de sang. Cyavizen pleura son fils durant près de dix minutes, tout en tremblant nerveusement, puis il leva les yeux au ciel et songea aux paroles de Luis : Si vous voulez éprouver de la haine, libre à vous, mais ce n'est pas à nous qu'il faut en vouloir. Il se ressassa ces paroles dans la tête pendant presque cinq minutes, jusqu'à ce qu'il se rendît compte que le chevalier du Capricorne disait vrai. Après tout, qui avait fait du prince héritier de Skygard un serviteur du Mal? Qui l'avait poussé avec certains soldats à se rendre au palais pour proposer un marché inacceptable? Qui avait fait de Conrad un parricide en puissance? Cette réponse, Cyavizen ne l'avait pas immédiatement trouvée, tant la tristesse à l'encontre de la chair de sa chair et la colère envers les deux chevaliers d'Athéna l'avaient aveuglé. Cette réponse était pourtant évidente; le responsable de son malheur, c'était celui que l'on surnommait l'Invisible, Hadès, Empereur des Ténèbres et Dieu des Enfers.


Tout à coup, Cyavizen se leva brutalement, tendit son poing serré en l'air et cria d'une voix empreinte de haine:


"JE TE MAUDIS, HADES !!! JE TE MAUDIS, HADES !!! JE TE MAUDIS, HADES !!! JE TE MAUDIS, HADES !!! JE TE MAUDIS, HADES !!! JE TE MAUDIS, HADES !!!"


Cette malédiction, Cyavizen l'avait lancée à six reprises. Une fois pour chacun de ses soldats devenu spectre d'Hadès et deux fois pour son fils choisi par Eaque comme réincarnation.


************


"Juste après ce tragique événement, Cyavizen ordonna à ses prêtres d'incinérer le corps et la tête de son fils et de prier pour le salut de son âme. Malheureusement, ses propos haineux à l'égard de l'Empereur des Ténèbres allaient avoir de funestes conséquences..."dit Norst d'un ton sombre.


************


Au beau milieu de la nuit, dans la chambre du roi Cyavizen


Le souverain du royaume de Skygard avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil, tant la douleur d'avoir perdu son unique fils avait accaparé ses pensées. Aussi, Cyavizen ne dormait que depuis plus de deux heures. Mais ce repos n'allait pas tarder à être perturbé:


"Cyavizen...Cyavizen..." fit une voix étrange.


"Que...Qu'il y a-t-il? Qui êtes-vous?"marmonna le roi dans son sommeil.


"Je suis celui qui t'avait proposé un pacte, que tu as rejeté sans scrupules! Je suis Hadès, l'Empereur des Ténèbres!"


"Quoi?! Celui à cause de qui mon fils est mort?!"


"Non, objecta Hadès. Je suis le dieu contre lequel tu as blasphémé à six reprises ! Et l'outrage fait à Dieu est un crime imprescriptible depuis la nuit des temps ! Cyavizen, l'âme de Zadung, ton chancelier, est désormais enfermée dans la huitième prison, le Cocyte, où ceux qui ont trahi Dieu sont emprisonnés dans la glace pour l'éternité ! Et toi, Cyavizen, qui m'as maudit par six fois, tu subiras ce sort quand tu rendras l'âme !"


"Non!!"gémit le roi somnolant.


Hadès se tut durant quelques secondes, avant de reprendre:


"Cependant...puisque cela ne suffirait pas à laver l'affront que tu as fait à Dieu...Cyavizen, il y a quelques heures, j'ai été vaincu par Athéna et je ne pourrai pas revenir sur Terre avant deux siècles ! Sache que, lorsque l'heure de ma renaissance viendra, tes héritiers et ton peuple paieront aussi pour ton insolence ! Oui, Cyavizen, désormais, ta lignée, ton peuple et ton royaume sont maudits jusqu'à leur extinction !! Je t'en ai assez dit, Cyavizen, et je te souhaite de vivre dans la souffrance jusqu'à ce que ton heure vienne ! Adieu !!"


"NOOOONNNN !!!"


Cyavizen s'était à ce moment réveillé en sursaut, en nage, malgré la basse température ambiante. Il posa sa main sur son coeur et l'entendit battre à toute vitesse. Le vieux souverain de Skygard pensa à voix haute :


"Non...Ce n'était pas vrai...Tout ça n'était qu'un rêve...Mon Dieu, faites en sorte que tout ceci ne fût qu'un horrible cauchemar..."


Soudain, quelqu'un entra en coup de vent dans la chambre du roi. C'était l'un des laquais du palais. Il semblait affolé, comme s'il avait vu quelque chose de terrifiant:


"Votre Altesse! C'est...C'est horrible!"


"Que se passe-t-il?"demanda Cyavizen, qui n'était pas encore remis de ses émotions.


"Pongussen...Le...Le grand prêtre Pongussen...Il est...Il est entré dans...dans une étrange transe...comme...comme si...comme s'il avait une vision!"


Le coeur dans l'inquiétude, Cyavizen demanda:


"Est-il possible de l'amener ici?"


"Bien sûr, votre altesse, répondit affirmativement le laquais. Il n'est pas loin, il est soutenu par un garde!"


"Amenez le grand prêtre!" ordonna le roi de Skygard.


Aussitôt, un garde amena Pongussen, dont les yeux, d'ordinaire bleus, avaient virés au blanc, de sorte que l'on ne distinguait plus ses pupilles. Cyavizen lui demanda aussitôt:


"Grand prêtre, que...que vous arrive-t-il?"


Pongussen répondit avec une voix qui semblait sortir d'outre-tombe. C'était un signe fatidique, car le clergé de Skygard s'exprimait toujours sur ce ton quand il annonçait une prophétie, prophétie qui se réalisait toujours, particulièrement quand le grand prêtre de Skygard la prononçait; il était au royaume enneigé ce que la Pythie était à l'oracle d'Apollon à Delphes, dans la Grèce antique. Et cette prophétie, Pongussen la répéta à six reprises, autant de fois que Cyavizen avait maudit Hadès:


"Quand l'angle zéro l'étoile polaire atteindra
De sa noire prison le Mal sortira
Et de la pierre sanguinaire il s'emparera
Tandis qu'à jamais Skygard sombrera."


Cyavizen n'attendit même pas que Pongussen cessât de parler pour lever les yeux au ciel et pousser un cri strident de désespoir. Il n'avait pas rêvé.


************


"Voilà l'histoire, Harald. Pour avoir maudit Hadès, Cyavizen a subi en retour la malédiction de l'Empereur des Ténèbres. Cette malédiction nous condamne tous: moi, toi, le peuple de Skygard et Skygard aussi...Quand Hadès renaîtra, Skygard et ses habitants seront à jamais anéantis, tandis que la pierre sanguinaire tombera entre les mains du Dieu des Enfers, pour le malheur de l'humanité...Maintenant que tu sais tout, Harald, suis-moi, afin de contempler ces terres qui bientôt appartiendront au passé..."conclut le roi Norst d'un ton sombre.


Dans la foulée, le vieux souverain se leva et se dirigea vers la sortie de son palais, suivi par son fidèle guerrier, qui était bouleversé par cette tragédie du passé, mais ne pouvait se résoudre à accepter le destin funeste réservé à sa patrie...


Commencer







Recopier le nombre avant d'envoyer votre formulaire.




© 2002-2018 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada