Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Ex-Floodeur


Les Chevaliers du Zodiaque ou la ré appropriation du récit épique par le manga

Masami Kurumada, dessinateur de mangas - « mangaka » - oeuvrant depuis le milieu des années 70, est un passionné de mythologies, fasciné en particulier par les légendes grecques. Ses premiers mangas marquants, Ring ni Kakero et Fuma no Kojiro, étaient déjà fortement imprégnés de cette influence. C’est pourtant en 1986 que Kurumada va livrer son chef d’œuvre, un manga intégrant toutes les composantes du récit épique de l’antiquité, compliqué d’éléments tragiques, sur un fond mythologique affirmé.


Avant-Propos


Saint Seiya - appelons-le ainsi car il s’agit du titre original - est un manga en 28 volumes, s’étalant de 1986 à 1991 et composé de 3 sagas. Il narre l’histoire de 5 jeunes gens (Seiya, Shiryu, Hyoga, Shun et Ikki) aux pouvoirs fabuleux qui se battent contre des ennemis de plus en plus puissants pour faire triompher le bien et la justice. Présenté ainsi, Saint Seiya parait caractéristique du modèle classique du shonen manga : dans ce type de manga formaté pour un public de jeunes adolescents, des jeunes combattants qui doivent constamment se surpasser pour vaincre des obstacles de plus en plus dangereux et faire triompher leur cause (généralement : amitié, justice, amour…).

Ce type de récit plait beaucoup au jeune public et les éditeurs pressent les jeunes mangaka de lui en fournir sa dose. D’où les succès de ce genre dans les années 80 avec notamment Hokuto no Ken, Captain Tsubasa, Yu Yu Hakusho, Dragon Ball, etc., et à nouveau à la fin des années 90, où le genre se renouvelle intelligemment en apportant une touche d’humour et de fraîcheur (Hunter X Hunter, Shaman King, Naruto, etc.). Le shonen manga, tel qu’il fleurit au Japon, possède donc une structure classique avec plusieurs étapes obligées et une ligne directrice respectant les codes établis.


Afin de se démarquer des autres, Saint Seiya devait donc parvenir, au sein de ce carcan, à trouver sa marque, à faire preuve d’une originalité bienvenue afin de se démarquer des autres manga du même type. C’est en y intégrant de nombreux éléments originaux, et surtout en structurant son récit comme une tragédie antique, que Masami Kurumada va parvenir à en faire un hit, un manga qui aura marqué toute une génération : utilisant sa passion pour la mythologie, il décida de mettre en scène des affrontements de guerriers mythologiques dirigés par des Dieux, des guerriers caractérisés par des armures et attaques personnalisées. Cela le poussa à s’écarter légèrement des codes du shonen manga, puisqu’il calqua de nombreux éléments de sa trame sur les œuvres épiques de l’antiquité (Iliade, Odyssée, les 12 Travaux d’Hercule…) ou plus récentes (le Cycle Arthurien). La mythologie grecque, les thèmes épiques et un esprit tragique, conjugués à la trame du shonen manga, allaient conférer à Saint Seiya un charme bien particulier qui allait être le gage d’un succès jamais démenti.




La caractérisation des personnages : l’esprit épique
La structure du récit
L’utilisation des mythologies
Conclusion



© 2002-2017 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada