Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : The WormLord


Orphée

Orphée fut le musicien le plus réputé de l'Antiquité, en digne descendant d'Apollon. Il eut pour professeur son frère Linus, issu du même père et de Terpsichore, muse de la Danse.

Linus était un maître savant, inventeur des vers lyriques et des chansons. Il passait pour rigoureux dans ses leçons et parfois bien sévère.

Docile, Orphée mit à profit les excellents conseils de ce maître qu'il surpassa par l'élégance et la douceur de son jeu. Les accents mélodieux qu'il tirait de sa cithare produisaient des effets surprenants et magiques. Les vents suspendaient leur haleine. Les sources adoucissaient leur léger murmure; les bêtes féroces sortaient de leurs repaires, elles approchaient en rampant et se couchaient sur les pieds du divin artiste, hypnotisées par le charme de ses chants.

Cette suprématie dans l'art de la musique n'empêcha pas Orphée de s'initier aux mystères de Bacchus et de consacrer une partie de son temps à étudier l'origine, l'histoire et les attributs des divinités.

Sa science multiple et son talent de virtuose lui valurent l'honneur de figurer dans l'expédition des Argonautes. Il se rendit ensuite en Égypte pour connaître les croyances des différents peuples et leurs pratiques dans la célébration de leurs cultes religieux.

Eurydice

Au retour de ses voyages, Orphée se fixe dans la Thrace, où l'Hymen, attiré par sa voix touchante, désire présider à son union avec Eurydice.

Le jour de la cérémonie, Eurydice, environnée de nymphes, jouait dans la prairie quand la poursuite indiscrète du berger Aristée la sépara de ses compagnes. En fuyant, elle heurte la tête d'un serpent venimeux qui lui donne la mort.

Désespéré d'une telle perte, le jour même de ses noces, Orphée lance sa plainte jusqu'au ciel en invoquant les dieux. Ceux-ci restent sourds à sa voix. Un suprême espoir lui conseille d'implorer le farouche Hadès qui commande au peuple décoloré des ombres.

Sa tristesse enhardit son courage. Armé de sa seule lyre, il descend par le Ténare sur les rives du Styx. Dès ses premiers accords plaintifs, tous, comme ceux de la terre, subissent son magistral ascendant: Cerbère et ses trois gueules observent instantanément un silence contraint. Orphée a subjugué le peuple des Enfers, il se jette aux pieds du trône où siègent Hadès et Proserpine:

-O puissantes divinités, gémit-il, j'ai perdu plus que la vie, j'ai perdu le bonheur, j'ai perdu mon Eurydice! Exaucez ma prière; rendez-la-moi pour quelques temps encore ou gardez-moi près d'elle; vous jouirez ainsi de notre double trépas.

L'impassible Hadès écoute avec surprise l'expression d'une douleur sincère. Proserpine intercède en faveur du suppliant. Elle obtient qu'Eurydice retourne sur terre compléter la mesure ordinaire des années lui restant à vivre. On va l'écarter momentanément des ombres heureuses; elle sera rendue à Orphée qui l'emmènera avec lui, mais ne devra pas la regarder avant d'avoir franchi les limites du sombre empire. Eurydice apparaît, avance d'un pas ralenti par sa blessure. Elle approche; Orphée lui prend la main, et, détournant la tête, presse l'adorée sur son cœur.

Dans le sentier étroit et rocailleux qui les conduit sur terre un court espace reste à franchir.

Impatient de la revoir, et oubliant la défense qui lui en était faite, Orphée se retourne. A-t-il seulement pu l'entrevoir qu'il ne perçoit déjà plus qu'une vague apparence soudainement évanouie dans la nuit souterraine.

La douleur d'Orphée n'a plus de bornes. Une seconde fois son Eurydice lui est ravie et pour toujours!

Aucun sentiment d'amour n'a désormais prise sur son. Il se désole, il clame sa plainte à tous les échos. Les femmes de Thrace cherchent à le consoler, mais en vain. Outrées de cette dédaigneuse indifférence à leur égard, elles le mettent en pièces et jettent sa tête dans l'Hèbre, un fleuve de leur pays.

Les Muses, qu'il a si bien servies, le prennent en pitié et lui donnent une sépulture au pied de l'Olympe. Sa tête et sa lyre, qui avaient été abandonnées au gré des flots, sont recueillies par leurs soins et religieusement conservés dans l'île de Lesbos.

© 2002-2009 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada