Bienvenue sur Saint Seiya Animecdz
  




Cette fiche vous est proposée par : Ayou


Tenkai - SoundTrack CD



Track listing
1. Tenkai-hen Josô e no zensôkyoku
2. Artemis no shutsugen
3. Athena no ai
4. Seiya to Marin
5. Sanctuary no kutô
6. Seiya, futatabi
7. Shun Vs Theseus
8. Ikki tôjô
9. Athena no Saint
10. Tsurai tatakai
11. Seiya-Hyôga-Shiryû Vs Odysseus
12. Ikaros no omoi
13. Seiya Vs Ikaros
14. Yasashii toki
15. Ugokidashita unmei
16. Yurushite...
17. Athena no ketsui
18. Tôma to Marin
19. Dôkoku
20. Kyûkyoku no Cosmo
21. Itsuka, dokoka de...
22. Never - Saint Seiya no Thema - (Générique de fin par MAKE-UP)


Traduction

1. Prélude à l'Ouverture du Tenkai-hen
2. L'apparition d'Artemis
3. L'amour d'Athéna
4. Seiya et Marin
5. Agonie au Sanctuaire
6. Seiya, de nouveau
7. Shun contre Theseus
8. Ikki entre en scène
9. Chevalier d'Athéna
10. Un combat douloureux
11. Seiya, Hyôga et Shiryû contre Odysseus
12. Les sentiments d'Ikaros
13. Seiya contre Ikaros
14. Moment de tendresse
15. Le destin se met en marche
16. "Pardonne-moi..."
17. La décision d'Athéna
18. Tôma et Marin
19. Lamentation
20. L'ultime Cosmos
21. Un jour, quelque part...
22. Never - Thème de Saint Seiya - (Générique de fin par MAKE-UP)

Source : http://www.cyna.net

Commentaire de Ayou:
Photos du colis tout d'abord
La première chose que je me dois de dire, est qu'il m'a fallu plusieurs écoutes pour véritablement me plonger dedans, simplement de par le fait comme beaucoup l'ont déjà précisé, que nous ne pouvons y associer aucune image comme nous pouvions le faire auparavant, enfin pour ma part tout du moins.
Et donc il faut s'approprier l'œuvre sous un angle différent, avec une écoute nouvelle, et une vision qu'il faut se fixer, et moi je me la suis fixée surtout sur l'orchestration pour le moment qui m'ouvre à l'histoire, en attendant de voir le film.
On y retrouve énormément la patte de Yokoyama, avec ses instruments à cordes (violons, altos etc...), percussions, guitare, et piano électrique/synthétiseur, harpe, la basse TRES importante dans bien des musiques, les instruments à vent, les flûtes.
Précision importante, je n'ai lu et vu AUCUN spoiler (tout du moins j'ai essayé), donc je ne connais que peu de détails sur le film en lui même mis à part le design des personnages nouveaux, c'est pour dire :p, ceci étant une chose voulue pour avoir au maximum une surprise lors de la vision du film, j’évite même les traductions de Naoki des titres, c’est dire... Mais je suis prêt à lire des commentaires sur mes pensées et sentiments bien sûr. Même si cette lecture doit être un peu pénible, j'ai essayé de rendre vivant ces instruments à ma manière, et pas forcément avec un bon vocabulaire et en utilisant de nombreuses reprises de style je vous l'accorde.

Bon maintenant mon jugement piste par piste:
1. La 1ère piste débute avec une partie calme qui me fait penser au début du film d'Abel, avec ce que j'imagine, une courte vision du monde tel qu'il est, et puis quand les chœurs et l'orgue interviennent, une vision de quelque chose de très important comme une divinité, ce qui calme ensuite avec la reprise du violon et du synthétiseur? pour mieux reprendre avec la flûte progressivement. Une ambiance de malaise commence alors à se développer avec le dialogue flûte-violons puis harpe-violons.
2. De suite, l'ambiance se met véritablement en place, avec le piano électrique et ce son doux, les violons, la guitare, la basse, qui nous amène à la batterie et ce son bien spécifique. Je pense qu'avec cette partie l'histoire commence à bien être cernée, surtout avec la présence de ce son spécial qui interpelle.
3. L'intrigue et la confusion prennent place, avec les cuivres qui marquent une arrivée importante. Le conflit est dès lors lancé et ceci ce précise avec les cordes pour aboutir à 1min13 où cela touche le fond de ce mal.
Et c'est après qu'un magnifique thème débute, où l'on ressent enfin ces sentiments que nous avons tous connus auparavant en voyant Saint Seiya, une musique donnant du courage, qui fait partager les convictions et le fait qu'il faut se battre dans la vie.
4. Reprise avec le dialogue synthétiseur-cordes, le bien doit prendre place sur le mal, et le synthétiseur et les cordes s'unissent enfin jusqu'à 0min54.
Ensuite les cordes et instruments à vents relancent de plus belle le conflit jusqu'à la montée de la harpe qui marque la coupure définitive, et ce mal reprend place alors.
5. Un violon se lance seul, puis aidé de chœurs de cordes si je puis me permettre l'expression, ils se lancent dans la bataille (cette partie est une merveille), l'instrument à vent (hautbois je pense) prend place alors sur le violon soliste toujours aidé des cordes, le tempo étant fixé par la batterie, jusqu'à la véritable lancée de la batterie et les chœurs qui prennent place (trop faiblement à mon goût :p ).Le combat fait alors râge.
6. Une atmosphère spéciale se dégage dès le début de cette piste, on se demande ce qu'il va arriver, puis avec la harpe nous nous attendons à un thème doux qui arrive peu après avec ce son tel un sifflement qui veut nous interpeller vers le bon chemin, soutenu ensuite par la harpe.
7. Les percussions nettoient tout sur leur passage, avec des grosses caisses, symbales, maracasses, la guerre est définitivement lancée par les combattants du mal, entrée confirmée avec les cuivres bas et lourds. Une atmosphère néfaste se développe peu à peu et qui à 1min55 lance les cordes dans le doute et la frayeur.
8. Les cuivres puis une basse associée d'une guitare très présentes, lancent le thème . Le synthétiseur consolide l'ambiance de malaise avec des accords disjoints qui forcent à provoquer ce malaise. Les violons reprennent place alors, va-t-il y avoir un changement par la suite ? Le suspens est à son paroxysme avec la fin de la musique qui laisse une question ouverte.
9. Sommes-nous plongés dans l'état le plus bas possible, est-il possible de remonter et de faire face aux épreuves, voilà ce que je ressens quand j'entends les cordes. De nombreuses interrogations sont présentes. On attend le dénouement alors quand les chœurs et la harpe reviennent, le doute et le désespoir de la situation peuvent-ils être effacés ?
A 2min12, la trompette arrive enfin, avec bien des instruments nous montrer que c'est possible, que rien n'est perdu, et toute cette association (avec même la présence de chœurs masculins puis féminins) nous emmène vers la résolution de ce problème. La fin est une merveille à mon goût avec tous ces instruments et voix qui mènent le même combat
10. Le mal toujours présent, avec cette marche militaire menée par des hautbois, une guitare et tout ceci est géré de main de maître par la caisse claire. Des flûtes traversières (?) mènent le même combat, mais je pense dans un camp différent et ils s'associent à la fin pour se rencontrer face à face.
11. La flûte traversière (un peu présente à la manière de l'ost de Poséidon), lance avec les cordes une nouvelle atmosphère de malaise. Une trompette vient courroner le tout jusqu'à ce que les cordes prennent placent vraiment. Une bataille est en cours...
12. Rencontre face à face de 2 ennemis. La bataille est en cours avec les violons face aux trompettes. Un autre doute s'installe, le mal triomphera-t-il (Plusieurs xylophones sont utilisés)? Un doux thème s'annonce alors à 1min12, avec la guitare aidée par un effet de va et vient sur la corde (on monte et descend la corde tout en la maintenant sur la note) qui donne une idée d'une chose non réglée encore.
A 1min48, un superbe dialogue corde-harpe puis un dialogue solo violon-cordes se créent. Une action, un événement triste a lieu. Une montée courte et brève ensuite laisse un doute en suspent.>
13. Le fameux son spécial revient accompagnée de la harpe, nous nous retrouvons dans une situation passée, le thème de la piste 2 reprend alors place de plus belle.
Le nouveau combat se lance alors, avec des montées de cordes qui ne nous sont pas méconnues, qui dialoguent avec des instruments à vent, le tout avec une basse, une batterie, une guitare. Ceci se conclut par le véritable affrontement lorsque les cordes et vents se retrouvent ensemble.
14. Doux solo de guitare avec la basse, surpassé très rapidement par un son de synthétiseur, vite soutenu par les cordes. Thème bien trop court... Il aurait mérité d'être bien plus développé, il montre ici qu'il faut encore souffrir pour aboutir à son but.
15. Cordes entrant vivement dans le sujet, repris par les vents et des flûtes traversières. Une montée progressive, jusqu'à la harpe. Le combat est loin d'être fini. Puis les cordes reprennent place.
Le son du synthétiseur utilisé dans la piste 14 revient se confronter aux cordes, puis aux vents. A 3min21, voyons-nous enfin un début de dénouement avec le violon solo ?
16. Cela commence magnifiquement, la harpe et les chœurs (masculins et féminins) ensemble tout doucement, puis aidés ensuite par le hautbois qui reprennent le thème de la piste 5. A 1min52, une nouvelle musique telle une marche militaire revient sur le thème, nous assistons ici à la dernière montée après bien des épreuves.
Le piano et des cordes à 1min38 continuent le thème, puis aidés par les cordes et chœurs finissent de clore le thème définitivement.
17. Nous appronchons de la fin, les attaques des cordes sont plus sèches, plus présentes. Des hautbois arrivent tout doucement... Le "son spécial"©Ayou revient et reprend une nouvelle fois le thème de la piste 2 et 13.
18. Un alto (je pense) entâme un solo, avec des contre-basses et violons qui arrivent ensuite, relancent peu à peu une issue. Puis une harpe, des vents ajoutent leur touche pour confirmer que la situation peut s'améliorer. Et c'est enfin qu'à 2minutes, nous avons cette réponse, un splendide thème au piano, cordes et vents débute. C’est ce genre de passage qui font que Yokoyama pour moi est un génie, avec peu de temps, il insuffle à ses œuvres une vie et des sentiments que presque tout le monde peut ressentir. Par contre encore une fois c’est bien trop court, et je reste sur ma faim là.
19. Cordes et vents s’allient pour effectuer une grande descente. Puis pianissimo, les cordes reprennent la bataille. Ensuite c’est le tour des vents. L’orgue arrive pour prendre place sur tout ce monde, un personnage important arrive et tous les cordes et vents se mettent à l’unisson ensuite de part sa puissance.
20. Un début à l’orgue qui peut faire penser au film Lucifer, mais qui se diffère bien vite, avec des successions d’accords coupées à intervalles réguliers. Une sombre descente s’effectue mais les violons prennent peu à peu le dessus. La marche militaire reprend le dessus avec les percussions, les chœurs et les cuivres.
21. Le même violon que sur la piste 5 se lance, accompagné de la même sorte. Le thème est le même. Là j’en demande vraiment plus et suis surpris que cela se stoppe ainsi.
22. Un piano, se lance, avec une nappe de synthétiseur en fond, et la voix du chanteur de Make-Up prend place. Une douce musique pour le premier couplet jusqu’à la lancée très changeante à 0min38 bien rapide avec (trop) des cuivres mélangés à des sons de synthétiseur.
Le couplet est alors concrêtement lancé, un style un peu déroutant mais on retrouve « par moment » (je le précise donc ce n’est pas tout le temps), l’esprit de Pegasus Fantasy. Mais cela reste bien rythmé comme nous en avions l’habitude avec bien des musiques de Make-Up que nous avons pu entendre.
Voilà j'ai essayé tant bien que mal de faire fi des anciennes musiques que l'on connaît toutes et tous ici, j'espère que c'est assez lisible quand même mon pavé

Conclusion, je pense qu’une fois le film vu, j’apprécierai d’autant plus, et il est vrai que ce CD n’est pas parmi le meilleur de Yokoyama et je pense que le problème du temps a pris place car sur bien des thèmes, j’en veux bien plus et cela se stoppe parfois même sèchement. J’aurai préféré je pense des thèmes plus longs, et moins de pistes différentes.
Cela a un bon atout, du fait qu’à force de l’écoute on s’est approprié le titre et on peut voir son évolution dès qu’il y a une reprise. Donc non je ne suis pas mécontent de mon achat, mais j’attends vivement le film pour y mettre des images dessus.
J’espère que Yokoyama ne fournira encore des petites merveilles dont seul lui a le secret par la suite.

© 2002-2009 Animecdz. Tous droits réservés. Saint Seiya © Toei Animation, Bandai et Masami Kurumada